Canada | Voyage en petit groupe

La ruée vers l'or du Klondike.

Voyage de 15 jours en canoë sur la rivière Yukon au Canada.

  • 18 jours
  • à partir de 4459€

Recevoir une alerte

avec les nouvelles dates de départ

Ajouter à ma sélection

Vous aimerez...

    - Pagayer sur la rivière mythique du Yukon sur une section sauvage et authentique.
    - Évoluer en pleine nature au rythme de l'eau avec des bivouacs au cœur de la forêt Canadienne.
    - Découvrir l'histoire palpitante de la ruée vers l'or et ses vestiges tout au long du parcours.
    - Voyager en itinérance avec un guide francophone experts de la région.

Infos clés !

  • Niveau physique : Dynamique + Dynamique +
    Vous êtes un randonneur régulier et vous pratiquez une activité sportive modérée (1 à 2h par semaine). Pour vous, trek rime avec plaisir de l’effort. Ces périples de plusieurs jours d’affilée au rythme quotidien de 5 à 6h de marche, avec des dénivelés de 500 à 800 m par jour et en moyenne, impliquent une très bonne condition physique. Sur terrain montagneux et parfois difficile, vos capacités d’adaptation vous permettront d’affronter les éventuels aléas météorologiques qui viendront pimenter votre aventure. Un entraînement avant le départ est recommandé pour renforcer votre endurance.
  • à partir de 16 ans


  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Code CAN84

Certainement l'une des époques des plus mythiques de l'histoire nord Américaine, la ruée vers l'or du Klondike marqua un exode de plus de 100 000 personnes vers les régions sauvages et impitoyables du grand Nord. Entre mythes et réalités, le Yukon n'a cessé de faire vibrer l'imagination des plus grands explorateurs et écrivains et vous ouvre aujourd'hui ses portes. A bord d'un Canoë, vous descendrez la rivière du Yukon depuis Whitehorse au Canada pour 15 jours en direction de Dawson sur les traces des prospecteurs. Une grande partie du trajet n’est pas atteignable par la route, vous donnant ainsi l'opportunité d'une aventure en immersion sauvage totale. Le guide local en plus de vous fournir un service exceptionnel saura vous renseigner sur la faune la flore ainsi que l'histoire passionnante des environs et des vestiges rencontrés. Une aventure à ne pas louper pour les aventuriers inspirés par les grands espaces canadiens et qui sans aucun doute trouveront en cette pépite une occasion en or. Lire la suite

L'itinéraire :

  1. J1 Paris - Whitehorse

    Départ depuis Paris en direction du Canada à Whitehorse (Territoire du Yukon) arrivée le jour même.

  2. J2 Initiation à la pratique et départ de l'aventure.

    Le début d'une expédition est toujours un moment très excitant. Il faut néanmoins partir préparé avec en tête ce qu'il faut savoir sur le parcours et l'équipement. Vous aurez donc une petite formation sur la pratique du canoë ainsi qu'une vérification du matériel. Après les préparatifs vous embarquerez pour cette aventure unique au milieu du grand canada. Sur la trace des chercheurs d'or.

    Canoë dans le Yukon - Canada
    Canoë dans le Yukon - Canada © Chris Lepard/fotolia.com
    • en bivouac
  3. J3 et J4Traversée du lac Laberge.

    Cette étape vous prendra deux jours. MR Laberge donna son nom au lac suite aux nombreux services rendus à National Géographic pour la cartographie des lieux au cours du 19ème siècle. La particularité de ce lac est ses eaux très froides qui la majorité de l'année se trouvent gelées.

    Ce lac était bien connu des prospecteurs, pendant la ruée vers l'or du Klondike, qu'ils empruntaient pour descendre le Yukon afin de se rendre à Dawson City. Il en est fait mention dans plusieurs œuvres littéraires comme L'Appel de la forêt (1903) de Jack London ou le poème Robert William Service The Cremation of Sam McGee (1907).

    Lac Laberge - Yukon - Canada
    Lac Laberge - Yukon - Canada © PiLensPhoto/fotolia.com
    • en bivouac
  4. J5 Section mythique de "30 miles"

    Cette section inaccessibles depuis les routes s'étends depuis le lac Laberge jusqu'à Teslin. De nombreux bateau à vapeur de l'époque de la ruée vers l'or passèrent cette section pour débarquer les prospecteurs vers les terres du Klondike. Les eaux tumultueuses de cette section engloutirent plusieurs de ces bateaux dont certaines carcasses sont encore aujourd'hui visibles. De même, certains vestiges de campements datant de la ruée vers l'or sont observables depuis les rives du Yukon. Un bond dans le passé sur les traces d'un des événement Canadien des plus marquant de la fin du 19ème siècle.

    • Canoë dans le Yukon - Canada
      Canoë dans le Yukon - Canada © PiLensPhoto/fotolia.com
    • Teslin - Yukon - Canada
      Teslin - Yukon - Canada © PiLensPhoto/fotolia.com
    • Photographie datant de 1899 illustrant la ruée vers l'or du Klondike - Yukon - Canada
      Photographie datant de 1899 illustrant la ruée vers l'or du Klondike - Yukon - Canada © Archivist/fotolia.com
      • en bivouac
    • J6 et J7La croisée des rivières.

      Vous entrerez pour cette section de deux jours sur une zone particulièrement importante du Yukon puisque trois des plus grandes rivières venant de l'Est de la région viennent s'y jeter. La rivière Testlin dont le nom provient de la langue Tutchone, fut un bras de rivière très emprunté pour rejoindre les gisements tant convoités lors de la ruée vers le Klondike. Small et Big Salmon rivers prennent leur source dans des lacs de montagne et viennent se jeter dans le Yukon lui donnant une force incroyable jusqu’à l'extrémité ouest de l’Alaska sont point de rencontre avec la mer.

      Big Salmon River - Yukon - Canada
      Big Salmon River - Yukon - Canada © PiLensPhoto/fotolia.com
      • en bivouac
    • J8 Premier signe de civilisation: Carmacks.

      Carmacks est un village de 500 habitants qui se situe sur la rivière du Yukon. Ceux qui y vivent sont les descendants de du peuple Tutchone dit Premières nations et font partie des peuples autochtones Nord-Amérindiens. On y trouve l'un des 4 ponts qui enjambe cette rivière de 3187 km. C'est aussi chaque février un point de ralliement pour la mythique course de chiens de traîneau la Yukon Quest. Réputée comme la plus dur existante avec ses 1648km, cette course à l'origine est un manière de fêter le transport du courrier de la ruée vers l'or du Klondike.

    • J9 à J15Direction Dawson city.

      Vous amorcerez la deuxième partie de cet itinéraire qui part depuis Carmacks en direction de Dawson City. Cette section est certainement la plus isolée du parcours. La route la plus proche se trouvant parfois à plus de 100 km du cours d'eau. Une immersion comme vous en avez rarement fait dans un monde sauvage inchangé depuis le temps des prospecteurs.

      Quelques km après Carmaks vous vous retrouverez face aux fameux rapides de five fingers dont les quatre blocs rocheux forment 5 passages. Épreuve redoutée sur la course à l'or, ces rapides furent connus pour les nombreux accidents de bateau à vapeurs et de radeaux qui ont essayé de les franchir. Vos canoës sont beaucoup plus légers et petits que ceux de l'époque et vous permettront de passer facilement sans aucune expérience l'une des épreuve des plus crainte des chercheurs d'or.

      Certainement l'un des point fort de cette aventure, vous accosterez au village de Fort Selkirk après trois jours de navigation. Cette ville isolée de hébergea sa première civilisation il y a plus de 8000 ans puis est devenu un centre d'échange et d'approvisionnement pour les chasseurs et les trappeurs de la foret boréale. Fort Selkirk est le berceau de la Selkirk First Nation, qui fait partie du peuple Northern Tutchone. Ce village est d'autant plus authentique qu'il est uniquement accessible par la rivière ou par la petite piste atterrissage. Vous y passerez la journée et la nuit pour vous reposer et vous imprégner de la culture incroyable de cette civilisation qui vis au rythme de la foret.

      • Panorama de Dawson City -  Yukon - Canada
        Panorama de Dawson City - Yukon - Canada © CullenPhotos/fotolia.com
      • Dawson City - Yukon - Canada
        Dawson City - Yukon - Canada © Gouvernement du Yukon
        • en bivouac
      • J16 Retour vers Whitehorse

        Transfert en bus dans la journée pour rentrer vers la ville de départ : Whitehorse

      • J17 Vol en direction de paris

        Transfert à l'aéroport pour le retour vers la France

        • à bord
      • J18 arrivée a paris

        Arrivée du vol à Paris et dispersion du groupe.

      • N.B. :

        Votre guide peut être amené à modifier l'itinéraire en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques, du niveau des participants, ou de toute autre cause relative à la sécurité du groupe.

      Pour être averti de la mise en place d'une date de départ, créez-vous une alerte

      M'alerter si le voyage est programmé entre le

      et le

      Le prix comprend :

        . Les vols internationaux
        . L'accompagnement par un guide local francophone.
        . Les équipements pour la sécurité du voyage (bear spray, contenant de stockage anti ours...)
        . L'hébergement en tente.
        . Le matériel de camping (sac de couchage, matelas de sol, vaisselle et matériel de cuisine)
        . Tous les repas pendant la durée de la descente.
        .
        . L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
        . Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

      Le prix ne comprend pas :

        . L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement
        . Les frais de visa (voir onglet "fiche technique", rubrique "Visa")
        . Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres.
        . Les repas en dehors de la descente.
        . Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe.
        . Les boissons et éventuels pourboires.
        . La taxe de séjours de 5%

      1 • Détails du voyage

      Niveau physique et préparation

      Être actif et en bonne santé. Accessible aux débutants. Il faut être néanmoins capable de vivre en milieu sauvage et isolé pendant quelques jours.

      On sera combien ?

      De 4 à 6 personnes.

      On dort où ?

      Sous la tente sur les rives du Yukon et à l'hôtel à Whitehorse.

      A table !

      L'eau potable étant difficilement trouvable en dehors des villes, vous filtrerez l'eau pour votre consommation personnelle ainsi que la cuisine.

      La toilette (et les toilettes)

      Vous serez au cœur de la nature dans un environnement reculé de toue civilisation. Par conséquent la toilette se fait dans la rivière et les besoins naturels dans la foret.

      Suivez le guide !

      Le guide est un expert francophone de la région.

      On se déplace comment sur place ?

      Sur place, vous ferrez les trajets en canoë puis retournerez vers Whitehorse en bus.

      Vos bagages voyagent aussi...

      Vous transporterez les bagages sur vos canoës donc veillez à ne pas surcharger vos sacs.

      On se donne RDV où ?

      Rendez vous à Whitehorse avec le guide après le vol transatlantique.

      Esprit du voyage

      La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

      2 • Budget

      Le prix comprend :

      . Les vols internationaux
      . L'accompagnement par un guide local francophone.
      . Les équipements pour la sécurité du voyage (bear spray, contenant de stockage anti ours...)
      . L'hébergement en tente.
      . Le matériel de camping (sac de couchage, matelas de sol, vaisselle et matériel de cuisine)
      . Tous les repas pendant la durée de la descente.
      .
      . L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
      . Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

      Le prix ne comprend pas :

      . L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement
      . Les frais de visa (voir onglet "fiche technique", rubrique "Visa")
      . Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres.
      . Les repas en dehors de la descente.
      . Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe.
      . Les boissons et éventuels pourboires.
      . La taxe de séjours de 5%

      Frais d’annulation

      Si vous êtes dans l’obligation d’annuler votre voyage avant son commencement (date de départ), vous devez en informer dès que possible NOMADE AVENTURE et l’assureur par tout moyen écrit permettant d’obtenir un accusé de réception. C’est la date d’émission de l’écrit qui sera retenue comme date d’annulation pour facturer les frais d’annulation selon le barème ci-dessous :

      Plus de 60 jours avant la date de départ : 15% du prix total* du voyage
      De 60 à 31 jours avant la date de départ : 28% du prix total* du voyage
      De 30 à 14 jours avant la date de départ : 36% du prix total* du voyage
      De 13 à 7 jours avant la date de départ : 54% du prix total* du voyage
      A moins de 7 jours de la date de départ : 66% du prix total* du voyage
      (*)Voir "total général (assurances incluses)" dans la rubrique "PRIX" du bulletin d'inscription.
      Pour plus de détails sur les conditions et frais d'annulation, annulation/résolution par certains participants et maintien du voyage pour les autres, consultez les articles 6, 6.1 et 6.2 dans les conditions de vente.

      Pourboires

      Le versement d’un pourboire ou d’une gratification reste soumis à votre libre appréciation. Mais notez que si le pourboire est de moins en moins pratiqué sous nos latitudes, il est resté une habitude culturelle forte en Amérique ! Nous vous recommandons un montant de 5-6 dollars/jour par participant.
      Sachez néanmoins que le pourboire ne se substitue jamais au salaire : certification ATR oblige, nous nous assurons que les équipes locales sont rémunérées au moins conformément aux standards du pays, et si possible au-dessus.
      Au Canada, tous les prix affichés s'entendent SANS TAXE. Celles-ci s'ajoutent au moment de payer et varient selon l'État, le comté, la ville et le type d'achat.

      3 • Assurances

      Pourquoi souscrire une assurance ?

    • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
      Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
    • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
      Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
    • Parce qu’on assure !
      Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

      Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
      Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

      Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
      Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
    • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
    • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
    • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

      Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


      Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

      Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
      Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

      Last but not least…
      En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

      Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
    • Quel contrat choisir ?

    • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
      Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

    • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
      Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
    • 4 • Equipement

      Petit équipement personnel

      . Lunettes de soleil
      . Gourde isotherme (1 L min.)
      . Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche si possible)
      . Crème solaire haute protection
      . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
      . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
      . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
      . Serviette de toilette à séchage rapide
      . Protections auditives anti-bruit
      . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
      . Adaptateur de prise électrique

      Pharmacie personnelle

      - Crème solaire à ne pas oublier.
      - Elastoplast et double peau.
      - Antidiarrhéique.
      - Antalgique.
      - 1 collyre.
      - Médicament pour la gorge.
      - 1 anti-inflammatoire.
      - 1 antibiotique à spectre large.
      - Vos médicaments personnels.

      On prend quels bagages ?

      L'ensemble de vos bagages doit être réparti dans 2 sacs : 1 petit sac à dos et 1 sac de voyage avec cadenas.

      Votre sac à dos :
      Chacun porte un petit sac à dos pouvant contenir les vivres de la journée (pique-nique, gourde, vêtement de pluie, veste chaude, l’appareil photo…). Contenance environ 35 litres.

      Votre sac de voyage :
      Il contiendra toutes vos affaires pour vos 15 jours de voyage. Pensez à voyager léger.
      Toutes vos affaires devront être contenues dans un seul sac à dos ou sac de voyage.

      On met quoi dans la valise ?

      - 1 pantalon de toile - short - T-shirt.
      - 1 pull chaud ou polaire.
      - 1 anorak ou veste Gore-Tex.
      - 1 cape de pluie.
      - 1 chapeau de soleil.
      - chaussettes.
      - 1 tenue de rechange confortable pour le camp.
      - 1 paire de chaussures de randonnée.
      - 1 paire de chaussures légères pour l’étape.
      - 1 maillot de bain + serviette.

      5 • Formalités et santé

      Formalités

      Passeport

      Passeport en règle pour les ressortissants français, belges ou suisses, dont la validité dépasse d'au moins un jour le séjour projeté au Canada (voir également, plus bas, la rubrique « Formalités d’entrée ou de transit aux Etats-Unis » ; un voyage au Canada entraînant souvent le passage de la frontière US, votre passeport devra répondre aux critères mentionnés). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). AVE Les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens. L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime. Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille (si et seulement si il figure sur leur passeport). Attention ! des sites non officiels proposent de délivrer l'AVE aux voyageurs à des tarifs exorbitants ; il arrive même que l'autorisation ne soit pas délivrée, ou pas reconnue par les autorités canadiennes. Veillez à faire la demande à l'adresse mentionnée ci-dessus. MINEURS Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Attention ! Pour les mineurs, voyageant seuls ou accompagnés par un seul des parents, il faudra, en cas de contrôle, fournir un certain nombre de documents établissant la filiation de l’enfant et garantissant que le voyage est autorisé par les deux parents : un extrait d'acte de naissance avec filiation, une autorisation écrite pour le voyage par le (ou les) parent(s) absent(s), photocopie d'une pièce d'identité du (ou des) parent(s) absent(s). A ce propos, nous vous conseillons de contacter l´ambassade du Canada ou de consulter son site. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. USA Si votre voyage au Canada vous amène à passer la frontière des Etats-Unis par voie terrestre, vous devrez, même pour une excursion, remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (payable en dollars américains uniquement) et présenter l'un des passeports mentionnés ci-dessous. PERMIS DE CONDUIRE Pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français. Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis : DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise. APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

      Visa

      Pas de visa pour les voyageurs français, belges ou suisses : présentation du billet aller-retour et de preuves de solvabilité (carte bancaire, chèques de voyage). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

      Vaccins obligatoires

      Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.

      Vaccins conseillés

      Comme partout, il est important d’être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), éventuellement, hépatites A et B, rougeole. Aux randonneurs, on peut conseiller de se faire vacciner contre la rage, qui peut être transmise par morsure de renard, de sconse ou de chauve-souris.

      Paludisme

      Le paludisme est totalement absent, mais la possibilité de transmission d'autres maladies par d'autres insectes nécessite, en été, l'utilisation de répulsifs. Les tiques, en particulier dans le sud Ontario, peuvent être responsables de la maladie de Lyme (contre laquelle existe, au Canada, un vaccin, non disponible en France). Les moustiques, qui pullulent dès le mois de juin, peuvent transmettre le virus West Nile, moins cependant qu'aux Etats-Unis.

      6 • Le pays

      Us et coutumes

      Population
      Au Canada, la population est pluriethnique mais majoritairement composée d’anglophones et de francophones. Le pays compte également de nombreux autochtones (ethnies amérindiennes et métisses) ainsi que des immigrants venant d’Europe et d’Asie.

      Dans ce pays multiculturel, les habitudes et comportements changent plus ou moins selon la région et l’environnement social.

      Religion
      Le Canada est un pays marqué par une grande diversité ethnique et religieuse, avec une majorité de catholiques. Parmi les nombreuses communautés, on compte aussi des protestants, des musulmans, des orthodoxes, des juifs et des hindouistes. Sans oublier les cultes des tribues autochtones.

      Montréal est une ville où bouillonnent un éventail de cultures différentes.

      Totem pole at Duncan Vancouver island

      Langue
      Le français et l’anglais sont les deux langues officielles du Canada. Au Québec, c’est le français qui a la priorité et celui-ci est d’ailleurs fortement revendiqué !

      Attention cependant, puisque c’est un français « légèrement » différent de celui que nous connaissons et le sujet peut vite devenir épineux.

      Tout d’abord il y a l’accent prononcé auquel on peut mettre un peu de temps à s’habituer. Il faudra pourtant vous y faire car n’oubliez pas qu’ici, c’est vous qui avez un accent bizarre et pas eux !

      Ensuite passons aux expressions. Elles se composent de mots anciens, d’anglicismes et de néologismes divers. Soyez attentifs et évitez si possible de rire au moindre « tabarnak » que vous entendez ! Le québécois a beau être sympathique et convivial, il n’appréciera pas forcement de vous entendre rire de sa langue ni de ses intonations.

      Comportement
      Les canadiens sont fiers de leur identité propre et n’aiment pas être confondus avec les américains.

      Au Canada, les rapports entre les gens sont souvent moins formels que chez nous et plus décontractés. Avec eux, il vaut mieux être direct et aller à l’essentiel (tutoiement facile, pas de détour pour parler) tout en restant cordial et poli. Pas la peine de s’énerver ou de râler car ce n’est pas dans leur habitude et ils ne comprendront certainement pas votre attitude. D’ailleurs, ces derniers ont horreur des situations conflictuels et sont prêts à tous les subterfuges pour éviter une quelconque confrontation.

      Les québécois quant à eux, sont réputés pour leur côté accueillant et chaleureux. Pourtant, ils peuvent paraître parfois froids et distants au premier abord, c’est un constat que font beaucoup de voyageurs déçus. Il faut tout simplement comprendre que vous êtes étrangers, que c’est une culture différente et qu’établir une vraie relation avec eux peut prendre du temps. L’intégration se fera au fur et à mesure, soyez patients !

      Discussion
      Au Canada francophone, le tutoiement est très courant, notamment dans les magasins et les restaurants. Ne faites donc pas des yeux de merlan frit si un vendeur vous lance un joyeux « Salut, tu vas bien ? ». C’est tout à fait normal !

      Lorsque vous rencontrez des canadiens, il est très fréquent que leurs premières questions se portent sur votre travail ou sur vos études. En effet, ces deniers accordent beaucoup d’importance à la vie professionnelle et c’est un des sujets principaux dans les conversations.

      Côté blague, allez-y avec des pincettes car l’humour n’est pas forcement le même ici. Le second degré et le cynisme sont beaucoup moins pratiqués qu’en France et pourraient être mal interprétés. On peut rire de tout, certes, mais tachons de ne pas offusquer nos nouveaux amis.

      Le mieux est donc d’observer et d’écouter les gens qui vous entourent pour comprendre leur façon de parler, cerner leurs sujets de prédilections et situer les limites à ne pas dépasser. Évidemment, mieux vaut éviter les sujets épineux comme la politique ou la religion par exemple. Parlez plutôt travail, météo, sport, voyages, etc.


      Les choses à ne pas faire
      Passer devant tout le monde dans une file d’attente.
      Traverser la route quand le feu est rouge ou hors passages piétons.
      Jeter ses papiers et autres déchets par terre.
      Exprimer de façon trop marquée votre affection en public (les baisers à pleine bouche au milieu de la foule ne sont pas toujours appréciés).
      Râler à la moindre insatisfaction personnelle ou quand le métro n’avance pas par exemple.
      Boire de l’alcool dans la rue.
      Parler fort en faisant de grands gestes (pour les canadiens c’est la caricature typique du français impoli et arrogant).
      Confondre un canadien avec un américain.

      Les choses à faire
      Laisser pourboire (15% à 20% du prix HT).
      Amener votre alcool/boisson lorsque vous êtes invité à une soirée chez des gens.
      Faire la queue, comme tout le monde !
      Respecter l’espace personnel des canadiens qui est plus large que pour nous, peuple latin. Comptez environ un bras et évitez de parler à quelques centimètres du visage de la personne.
      Être ponctuel aux rendez-vous.
      En hiver, pensez toujours à enlever vos chaussures dès que vous entrez chez quelqu’un.

      Climat

      L'été dure de juin à août. Durant ces mois, c'est à peine si le soleil se couche. Les gens débordent d'énergie. Il peut faire très chaud pendant le jour, mais les soirées sont plus fraîches

      L'automne dure de septembre à octobre. Les versants des montagnes se tapissent des couleurs automnales. Les températures baissent, surtout la nuit.

      L'hiver dure de novembre à mars. Au Yukon, les hivers sont froids, lumineux et neigeux. Le soleil est bas sur l'horizon et sa lumière se reflète sur la neige étincelante.

      Le printemps dure d'avril à mai. C'est une saison de transition qui marque la fin de la période de ski, l'arrivée des cygnes migrateurs et l'apparition des premières fleurs sauvages.

      Faune et flore

      La végétation du Yukon est classée dans les catégories subarctique et alpine. La forêt boréale couvre 57 % de la superficie du territoire et on y trouve plus de 200 espèces de fleurs sauvages.

      Le Yukon abrite nombre de grands mammifères tels que l’orignal, le caribou, le mouton, l’ours, le bison et le loup. Il constitue aussi un habitat pour des milliers d’oiseaux migrateurs du Nord, tels le cygne, le canard et la bernache qu’on peut observer lorsqu'ils font halte pour refaire leurs forces avant de poursuivre leur migration vers leur aire de nidification. On peut fréquemment voir le pygargue à tête blanche et l’aigle royal, et le tétras, le lagopède, la gélinotte et au moins 21 espèces de rapaces et de hiboux ont aussi fait du Yukon leur habitat. Plusieurs espèces de poissons nordiques, telles que l’ombre arctique, le grand brochet et le touladi, fréquentent les cours d’eau et les lacs.

      Décalage horaire

      Il y à 7 ou 8 heures de moins qu'à Paris selon l'heure d'été ou hiver.

      Du lun. 1 janvier 2018 au dim. 11 mars 2018 : -9h de décalage
      heure d'hiver en France (UTC+1) et à Whitehorse (Yukon) (UTC-8)

      Du dim. 11 mars 2018 au dim. 25 mars 2018 : -8h de décalage
      heure d'hiver en France (UTC+1) et heure d'été à Whitehorse (Yukon) (UTC-7)

      Du dim. 25 mars 2018 au dim. 28 octobre 2018 : -9h de décalage
      heure d'été en France (UTC+2) et à Whitehorse (Yukon) (UTC-7)

      Du dim. 28 octobre 2018 au dim. 4 novembre 2018 : -8h de décalage
      heure d'hiver en France (UTC+1) et heure d'été à Whitehorse (Yukon) (UTC-7)

      Du dim. 4 novembre 2018 au lun. 31 décembre 2018 : -9h de décalage
      heure d'hiver en France (UTC+1) et à Whitehorse (Yukon) (UTC-8)

      Electricité

      Au Canada et au Québec, comme partout en Amérique du Nord d'ailleurs, le courant électrique est de 110 volts (60 cycles selon les Maîtres électriciens de la Rive-Sud de Montréal) plutôt que 220 volts, comme en Europe.

      Étant donné que les prises de courant électrique ne peuvent pas recevoir les fiches européennes, il faut prévoir un adaptateur ou un convertisseur.

      Autrement, vous ne serez pas en mesure de connecter vos appareils électriques lors de votre séjour au Canada (recharger l'appareil photo, la caméra vidéo, le portable, etc.).

      Bibliographie

      Captain Jack McQuesten father of the Yukon de James A. McQuiston
      Croc-Blanc (White Fang), roman d'aventures Jack London
      Fabuleux Alaska et Yukon par Isabelle Chagnon et Annie Savoie. Ulysse

      Cartographie

      Carte routière du Canada | IGN Echelle 1 / 4 000 000.

      7 • Tourisme responsable

      Charte éthique du voyageur

    • Charte éthique du voyageur
      Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

      Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
    • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
    • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
    • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
    • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

      Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
    • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
    • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
    • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
    • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

      Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
    • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
    • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
    • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
    • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

      Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
    • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

    • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

      L’esprit ATR
      Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

      La labellisation
      Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

      Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
      Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
    • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
    • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
    • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
    • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
    • informer de façon transparente et sincère ;
    • s’engager en matière de compensation CO2.

      Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

      Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

      Et vous, que pouvez-vous faire ?

      Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

      Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

    • Carte Canada Canoe Yukon