Destinations
Activités

Revenir aux voyages Botswana

Désert et peuple du Kalahari, Morémi, Khwai, P.N Chobe, bande de Caprivi et Vict. Falls avec Philippe Frey, membre de la SEF

Société des Explorateurs Français Ce voyage d'exception a été imaginé, et sera accompagné, par un membre de la prestigieuse Société des Explorateurs Français (exclusivité Nomade Aventure).
16 jours à partir de 4799 €

prochain départ garanti le 11/10/2020

Je réserve / pose une option

  • Niveau : Tranquille Tranquille
    Envie de vous évader, de découvrir le monde à votre rythme, sans trop vous fatiguer ? Ces voyages qui combinent approche à pied (par tranche de 1 à 4h, pas forcément quotidiennes et en moyenne) et en véhicule sont faits pour vous. En quelques mots : des formules avec ou sans dénivelé (moins de 300 m), accessibles à toute personne habituée à la marche décontractée.
  • À partir de 12 ans
  • Safari
  • En 4x4
  • Découverte

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Ajouter à ma sélection
  • Code BOT90

Vous aimerez...

  • Etre accompagné par Philippe Frey, aventurier, scientifique, écrivain, membre de la société des explorateurs français.
  • Partir en expédition 4x4 avec tentes sur les toits dans le désert du Kalahari côté Botswanais et Namibien
  • Parcourir les plus beaux parcs et réserves du Botswana: Chobe, Savuti, Moremi, Khwai, Makgadikgadi Pan, Nxai Pan
  • Les rencontres avec les Bushmen dans le Kalahari, ainsi que les tribus Kwando et Jo-Hansi dans la bande de Caprivi !

Comparez et vous préfèrerez...

    être accompagné par Philippe Frey, l'homme qui a parcouru les plus grands déserts, le plus souvent seul et à pied, dont celui du Kalahari…alors que chacune de ces étendues hostiles était réputée infranchissable (y compris par les locaux)!

Conseil du pro !

Si vous souhaitez vous imprégner des lieux avant de partir, nous vous conseillons de lire "Kalahari désert rouge" édition Robert Laffont ou encore "Survivre au Kalahari", édition Belin… de Philippe Frey.

Partez à l'aventure avec Philippe Frey

Comment définir Philippe Frey et résumer la vie de ce baroudeur en quelques lignes ? Disons que c’est un aventurier scientifique qui explore depuis plus de 30 ans les coins les plus reculés et hostiles de la planète. Cet alsacien consacre sa vie aux voyages, à l’étude des déserts, des populations qui y survivent et de la manière d’y voyager.

"Tout débute dans les années 70 lorsque je fugue en stop jusqu’à Istanbul." Philippe ne savait pas encore qu’il passerait ensuite sa vie à partir. Il revient pour suivre des études d’ethnologie, obtient un doctorat et trois maîtrises, et enseignera à ses heures perdues à l’université de Strasbourg et de Mulhouse.

Membre de la Société des Explorateurs Français, il est reconnu scientifiquement et médiatiquement en France comme le spécialiste des zones désertiques. Il a traversé les grands déserts de chaque continent, seul, à pied, à dos de chameau ou à cheval. Le Sahara, 9 000 km en 9 mois. Le Kalahari, 7 mois à survivre de cueillette et de chasse. Puis près de 2 ans à travers les déserts méconnus d’Orient et d’Asie centrale, 4 000 km dans les zones au carrefour de l’Iran, le Pakistan, l’Afghanistan et l’Inde. 7 000 km à cheval dans les déserts d’Amérique en 7 mois, et il se lance ensuite dans le désert de Gobi, un terrain extrêmement hostile, à explorer sans fin.

Auteur de nombreux livres, il raconte ses aventures, toujours hautes en couleur, dans de nombreux ouvrages. Il ne vous donnera qu’un seul conseil : "se débarrasser du superflu, c’est le principal enseignement des peuples du désert."

> lire la suite

Partez pour cette virée en 4X4 tout équipé avec tentes sur le toit dans l'immensité du désert du Kalahari aux couleurs vibrantes et dans les plus beaux parcs animaliers du Botswana. Et qui de plus expérimenté pour vous y accompagner que Philippe Frey, membre de la Société des Explorateurs Français. Véritable expert des déserts, Philippe a traversé le désert du Kalahari en mode survie il y a plusieurs années, accompagné d’un Bushman, nommé Simon, ce qui n'avait jamais été fait auparavant...
Au cours de ce périple haut en couleurs, nous vous proposons de traverser le Kalahari de la Namibie jusqu'au Botswana, et de rencontrer ses habitants :les Bushmen Jo-Hansi dans le Kalahari namibien, mais aussi la tribu Kwando dans la bande de Caprivi. L'opportunité de partager des moments inoubliables avec ces différents peuples et d'en apprendre plus grâce à Philippe, ethnologue de formation.

Puis, c'est au tour des nombreux parcs animaliers du Botswana et de la Namibie de vous émerveiller.
Résidence privilégiée d'une des plus grandes concentrations de faune d'Afrique Australe, la réserve de Morémi et de Khwai, (Delta de l'Okavango) en sont les garantes. Puis, c'est au Parc National de Chobe ( dont la réserve de Savuti) et à la bande de Caprivi que vous prolongez l'enchantement des safaris. Sans oublier, bien sûr les sublimes Chutes Victoria au Zimbabwe, connues dans le monde comme faisant partie des plus belles chutes du monde. Partez pour ce voyage d'exception !
Lire la suite

  1. J1 Paris - Windhoek

    Vol de nuit Paris - Windhoek (départ de province sur demande).

    • à bord
  2. J2 Windhoek - Départ en direction du Kalahari - Frontière Botswana

    Arrivée à l'aéroport de Windhoek, accueil puis départ immédiat en 4x4 très équipé vers le Kalahari ! Nous nous dirigeons vers la frontière du Botswana à travers les grandes étendues arides de cet endroit qui signifie « lieu de la soif ». Malgré son aridité, le Kalahari maintient une flore et une faune extrêmement variées et ses paysages donnent le ton pour les jours à venir. Nous roulons en direction de Gobabis, petite ville du désert.

    Dîner et nuit dans un camp-site avec commodités à Zelda (ou équivalent), à peine à une dizaine de kilomètres de la frontière pour entrer au Botswana.

    Transfert : env. 3h de route.

    • en camping aménagé
  3. J3 Botswana: Kalahari (Rencontre avec les Bushmen)- Maun

    Petit-déjeuner, puis nous partons pour une longue journée de route à travers le Kalahari.

    Le Kalahari est grand comme 2 fois la France et s'étale sur 3 pays : la Namibie, l'Afrique du sud et le Botswana. N'étant pas à proprement parler un vrai désert comme le désert du Namib (son voisin, qui lui est exclusivement en Namibie), c'est une sorte de savane très sèche. On le reconnait notamment à son sable orange-rouge très caractéristique. Des pan -ou anciens lacs à sec- ponctuent le décor de blanc, non sans rappeler la robe d'un léopard. Par ailleurs, la faune, très bien adaptée au désert, est très riche en ces lieux. L'Okavango, delta intérieur de la rivière Kavango qui s'échoue dans les sables du Kalahari, marque la frontière Nord de ce dernier.

    Nous poursuivons notre route vers Maun. Déjeuner en cours de route. Sur notre chemin, nous avons l'occasion de rencontrer les Bushmen, peuple vivant dans le Kalahari. Les Bushmen comptent parmi les plus anciens peuples du monde, soit 50 000 ans. Depuis des années, Philippe Frey a tissé des liens avec les populations Bushmen de plusieurs communautés. Il existe environ 13 clans avec des langages différents. Cette rencontre nous laisse sans nul doute des souvenirs impérissables !

    Dîner et nuit au camp-site de Sedia Riverside (ou équivalent) au bord de la rivière Thamalakane.

    Transfert : env. 7h de route/piste (+ env. 2h pour la pause repas et les achats de nourriture à l'arrivée au Botswana).

    Philippe Frey, spécialiste des déserts et de leurs populations en Namibie
    Philippe Frey, spécialiste des déserts et de leurs populations en Namibie © DR
    • en camping aménagé
  4. J4 Maun - Désert du Kalahari: ( Makgadikgadi Pan)

    Le matin, petit-déjeuner puis nous partons visiter l'une des plus fabuleuses zones animalières du pays : Makgadikgadi pan, à l'Est de Maun.

    Cet ancien lac, qui s'est évaporé il y a des millions d'années, a vu son lit se former par les salines qui couvrent une superficie de plus de 16 000 km2 dans le bassin du Kalahari. Suivant les saisons, l'on peut être amené à accéder à l'entrée Khumaga du parc par un petit bac, ou à gué ! Mais c'est dans les méandres de la rivière que l'on peut voir avec un peu de chance éléphants, girafes, zèbres de Burshel... !

    Déjeuner en cours de route. Nous traversons la partie de savane de Makgadikgadi pan, puis dîner et nuit au camp site de Planète Baobab à Gweta (ou équivalent).

    Transfert : env. 4h de route/piste.

    • Troupeau de zèbres de Burchell près de la rivière Boteti - Makgadikgadi - Botswana
      Troupeau de zèbres de Burchell près de la rivière Boteti - Makgadikgadi - Botswana © vladislav333222/stock.adobe.com
    • En 4x4 sur un lac salé près de Kubu island - Makgadikgadi Pan - Botswana
      En 4x4 sur un lac salé près de Kubu island - Makgadikgadi Pan - Botswana © estivillml/stock.adobe.com
      • en camping aménagé
    • J5 Nxai pan- Maun (Safari dans le Makgadikgadi Pan- Baines Baobabs)

      Petit-déjeuner, puis nous continuons aujourd'hui notre exploration à Nxai pan, dans la partie Nord de Makgadikgadi pan. C'est ici l'endroit où les éléphants sont blancs... en effet, ils se protègent avec une boue blanche de kaolin !

      Bien que Nxai Pan faisait autrefois partie du grand lac, il est tout à fait différent des marais salants de Makgadikgadi car il possède de vastes hectares de prairies à herbes courtes et sucrées avec des "îles" occasionnelles d'arbres. Dans cette zone, la prairie est riche et fournit un bon pâturage qui attire springbok, impala, gemsbok, girafe, kudu, bubale, zèbre, gnou, le tout suivi par des lions et des hyènes, ainsi qu'un large éventail d'oiseaux. Les prairies du Makgadikgadi cachent de petites colonies de suricates qui se sont habituées aux Hommes et peuvent offrir quelques instants d'interactions. Nous passons ausssi à Baines Baobabs, un groupe de sept Baobabs, situés dans le parc ! Déjeuner en cours de route.

      Suivant les saisons, nous pouvons découvrir les bassins naturels exploités par les animaux dans le Nord-Est du pan. En saison sèche, les animaux sont très visibles, notamment près des points d'eau permanents.

      Retour à Maun, puis dîner au nuit au même camp-site à Maun, le Sedia Riverside (ou équivalent).

      Transfert : env. 1h jusqu'au parc de Nxai Pan, puis env. 3h jusqu'au pan. Ensuite, env. 2h de route jusqu'à Maun.

      Troupeau d'éléphants dans le Makgadikgadi Salt Pan -  Botswana
      Troupeau d'éléphants dans le Makgadikgadi Salt Pan - Botswana © Mathias/stock.adobe.com
      • en camping aménagé
    • J6 Maun - Réserve de Moremi - Khwai ( l'Okavango)- Safari

      Petit-déjeuner, puis nous partons ce matin pour une visite d'un autre genre : nous pénétrons aujourd'hui dans l'Okavango par la réserve de Moremi.

      L'Okavango est un véritable delta intérieur, situé au milieu de la plus grande étendue de sable continue au monde - le bassin du Kalahari. Cette zone humide se trouve comme une oasis dans un paysage qui semble pourtant inhospitalier... Là où la terre et le delta se rencontrent, une mosaïque de cuvettes, de prairies, de forêts et de lagunes constituent un habitat extrêmement riche et diversifié où évoluent une multitude d'animaux et d'oiseaux. Si cette zone humide reste un écosystème fragile, elle demeure néanmoins l'un des paysages les plus beaux du monde.
      Moremi, quand à elle, est située dans le coin Est du delta de l'Okavango. C'est l'une des plus belles réserves, ainsi que l'une des plus variées du continent africain. A elle seule, Moremi couvre jusqu'à un tiers de l'Okavango ! La superficie totale de l'Okavango, pour sa part, couvre jusqu'à 18 000 kilomètres carrés.

      Déjeuner en cours de route.

      Cette région est un véritable éden pour les animaux, tout au long de l’année il est possible d’y observer l’ensemble de la faune y compris de nombreuses espèces d'oiseaux de toutes sortes comme les vautours, aigles, faucons, hérons, aigrettes, martins pêcheurs, ibis, ombrettes, coucals, rolliers, guêpiers… Nous nous rendons jusqu'à 4th bridge, la distance maximum que l'on puisse atteindre par la route. Le long des quelques canaux formant les bras du delta, nous observons éléphants, hippopotames, buffles; ainsi que (on l'espère !) lions ou léopards. A peine à quelques mètres, les hippopotames peuvent s' ébattre dans la rivière Kwaï. On peut apercevoir, un peu plus loin, les éléphants s'y abreuver. Occasionnellement, on peut même y trouver lions ou lycaons ou autres... Un véritable spectacle s'offre à nous... soyons attentifs !

      Dîner et nuit au Dijara camp-site près de Mababe dans la concession Khwai (ou équivalent).

      Transfert : env. 7-8h de piste et safaris

      • Femelle léopard sur une branche dans le Moremi Game Reserve - Botswana
        Femelle léopard sur une branche dans le Moremi Game Reserve - Botswana © Alex Tsarfin/stock.adobe.com
      • Éléphant - Khwai Concession - Botswana
        Éléphant - Khwai Concession - Botswana © Amandine Desforges
        • en camping aménagé
      • J7 Khwai - P.N de Chobe- Savuti - Linyanti (safari dans le parc)

        Petit-déjeuner, puis nous partons en direction du grand Parc National de Chobe.

        Le parc est composé de plusieurs zones distinctes, entre autres : Savuti et Linyanti. A elles deux, ces zones font le tiers de la France ! Le parc est particulièrement connu pour ses troupeaux d'éléphants, de buffles, pukus, koudous, guibs, et hippopotames ainsi que de nombreux oiseaux et le rare hippotrague. On peut aussi voir: lions, léopards, lycaons, girafes, cobs, zèbres, impalas, babouins... La rivière attire également une faune d’une richesse incroyable !

        Déjeuner en cours de route. Dîner et nuit au bord de la rivière Kwando au camp-site de Mwandi view (ou équivalent).

        Transfert : env. 7h de piste/ safaris pour traverser Chobe Sud.

        Lion au Botswana
        Lion au Botswana © vaclav/stock.adobe.com
        • en camping aménagé
      • J8 Parc National Chobe ( Safari) - Kasane

        Après le petit-déjeuner, nous reprenons ce matin la route en direction de Kasane.

        Ouvrons l’œil, la faune sera toujours présente sur fond de rivière en contrebas ! Peut-être pourrons-nous voir des éléphants qui nagent jusqu'en Namibie voisine. Nous pourrons voir également avec un peu de chance de nombreux oiseaux tels que cigognes noires, grues, rolliers, marabouts, guêpiers, etc... Il y a dans la zone également beaucoup de zèbres de Burshel, d'impalas, et peut-être de mangoustes rayées ou des suricates !

        Déjeuner en cours de route. Arrivée à Kasane et installation pour la nuit au bord du Zambèze/Chobe dans un très beau camp site du Chobe Safari Lodge (ou équivalent) au bord de la rivière.

        Transfert : env. 4h de piste/ safaris

        Parc national de Chobe - Botswana
        Parc national de Chobe - Botswana © plu-is/fotolia.com
        • en camping aménagé
      • J9 Kasane - Passage au Zimbabwe- (Visite des Chutes Victoria )

        Petit-déjeuner, puis nous franchissons ce matin la frontière pour entrer au Zimbabwe. Après le règlement des formalités, c'est aux chutes Victoria que nous nous arrêtons pour une promenade dans ses différentes cataractes (95m de haut !).

        Les chutes Victoria sont l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde. Elles sont situées sur le fleuve Zambèze, qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie, à proximité de la ville de Livingstone, et le Zimbabwe. Le fleuve se jette dans la cataracte sur environ 1 700 mètres de largeur, et une hauteur qui peut atteindre un maximum de 108 mètres. Elles donnent un spectacle remarquable, par leur disposition particulière : elles se jettent dans une longue faille du plateau, pour s'échapper par un étroit canyon.
        L'après-midi, nous en profitons pour nous reposer.

        Dîner et nuit au Victoria falls Rest Camp (ou équivalent).

        Transfert : env. 4h de route.

        Victoria Falls - Zimbabwe
        Victoria Falls - Zimbabwe © François Lepage
        • en camping aménagé
      • J10 Vict. Falls- Bande de Caprivi (Katima Mulilo au bord du Zambèze)

        Petit-déjeuner, puis nous passons la frontière du Botswana à nouveau. Pour quelques heures seulement, car notre destination est toute autre : la Bande de Caprivi en Namibie !
        Déjeuner en cours de route.

        La région de Caprivi jouit d'un climat typiquement tropical, avec des températures élevées et des précipitations importantes pendant la saison des pluies qui s'étend de décembre à mars, ce qui en fait la région la plus humide de la Namibie.

        Katima Mulilo, où nous passons la nuit, est située sur le fleuve Zambèze et fut créée par les autorités coloniales britanniques en 1935 pour remplacer Schuckmannsburg (aujourd'hui Luhonono), l'ancienne capitale locale établie par les Allemands.

        Dîner et nuit en camping de Mwanzi Island (ou équivalent) à Katima Mulilo au bord du Zambèze. Une promenade sur le fleuve est possible pour ceux qui le désirent : on peut observer des loutres du Zambèze !

        Transfert : env. 4h de route.

        • en camping aménagé
      • J11 Katima Mulilo : Journée repos dans la bande de Caprivi !

        Après notre journée de route de la veille, nous profitons de cette journée pour nous reposer sur les bords du fleuve Zambèze. Nous pouvons profiter de la piscine, du bar et du restaurant pour une vraie journée de détente à proximité.

        Dîner et nuit au camping de Namwi Island (ou équivalent) à Katima Mulilo.

        Information sur la Bande de Caprivi: Le territoire de la bande de Caprivi est constitué principalement de marécages, de plaines inondables, de terres humides et de zones boisées. On y compte 450 espèces d’animaux. La faune sauvage est protégée par plusieurs réserves naturelles, telles celles de Bwabwata, Mudumu, Mahango Game Reserve et le parc national de Mamili. Les animaux y circulent librement à travers les frontières (non matérialisée sur le terrain) avec le Botswana, dans le parc national de Chobe. La région de Caprivi est aussi une région exceptionnelle pour les passionnés d’oiseaux, avec près de 70 % des espèces d’oiseaux recensées en Namibie. La région de Caprivi est irriguée principalement par deux cours d'eau permanents : le Zambèze, formant la frontière avec la Zambie, et l'un de ses affluents : le Kwando, appelé Linyanti puis Chobe lorsqu'il forme la frontière avec le Botswana.

        Village Kwando - Parc National de Bwabwata - Namibie
        Village Kwando - Parc National de Bwabwata - Namibie © François Lepage
        • en camping aménagé
      • J12 Katima Mulilo - Rencontre avec la tribu Kwando - Rundu

        Petit-déjeuner, puis route par la bande de Caprivi pour rejoindre la tribu Kwando, tribu proche des Bushmen qui nous accueille chaleureusement.

        Les Kwando nous font visiter leur village traditionnel, et nous initient à leur quotidien : nous apprenons ainsi comment attirer les hippopotames femelles avec un tambour mouillé ! Après des danses traditionnelles, les villageois nous souhaitent bonne route avant que nous reprenions la route.

        Déjeuner en cours de route. Sur notre chemin, nous aurons peut être l'occasion de rencontrer d'autres membres des minorités Bushmen présents dans la région de la bande de Caprivi. En cours de route, nous passons à côté de la réserve de Kaudom avant d'arriver à Rundu.

        Dîner et nuit au bord de la Kavango au camping du Kaisosi River Lodge (ou équivalent).

        Transfert : env. 7h de route.

        Danse traditionnelle - Village Kwando - Namibie
        Danse traditionnelle - Village Kwando - Namibie © François Lepage
        Hébérgement voyage
        • Kaisosi River Lodge - Rundu - Namibie
          en camping aménagé | Voir les photos
      • J13 Rundu - Tsumkwe : Rencontre avec les Bushmen Jo-Hansi

        Petit-déjeuner, puis nous partons dans le Kalahari namibien pour relier Rundu à Tsumkwe sur une très belle piste légèrement sableuse, pratiquement isolée et inédite ! Déjeuner dans la journée.

        Nous arrivons aujourd'hui chez les Bushmen Jo-Hansi. Au cours de cette très belle expérience, ils nous enseignent à faire du feu avec deux bouts de branches de Mangetti, mais également à fabriquer un arc et apprendre à chasser avec eux ! D'autre part, les femmes nous montrent comment fabriquer à mains nues de jolis bijoux à partir d'éclats d'œuf d'autruche.
        Le soir, nous prenons la route pour Tsumkwe.

        Dîner et nuit en camping à Kupferquelle Lodge (ou équivalent).

        Transfert : 5h de piste très isolée, puis 2h de route pour rejoindre Tsumkwe.

        Bochimans faisant du feu - Désert du Kalahari - Namibie
        Bochimans faisant du feu - Désert du Kalahari - Namibie © hecke71/stock.adobe.com
        • en camping aménagé
      • J14 Tsumkwe - Otjiwarongo - Okahandja - Windhoek

        Petit-déjeuner, puis route vers Windhoek par les villes d'Otjiwarongo et Okahandja. Déjeuner en cours de route.

        Otjiwarongo (« beau lieu » en langue Otji-Herero) est une ville agricole de plus de 40 000 habitants. Proche du plateau de Waterberg, de nombreuses fermes et réserves naturelles sont présentes autour de la ville. De plus, la ville possède la seule ferme de crocodiles du pays !

        Okahandja (« l'endroit où deux rivières se rencontrent pour ne former qu'une ») est une ville de 22 500 habitants et est connue pour être le centre administratif du peuple des Héréros. En passant, ceux qui le désirent peuvent acheter leurs souvenirs en bois (ou éventuellement du très bon biltong de gibier séché de kudu, springbok, ou élan !) dans son marché artisanal.

        Dîner et nuit en camping.

        Transfert : env. 5h de route.

        • en camping aménagé
      • J15 et J16Windhoek - Paris

        Petit-déjeuner, puis en fonction des horaires de vol, dernière matinée pour découvrir Windhoek puis transfert à l'aéroport. Nuit à bord et arrivée le J16 en France.

        • à bord
      • N.B. :

        Exceptionnellement, le départ du 11/10/20 se fera en 17 jours au lieu de 16 pour cause de contraintes aériennes. L'itinéraire des 3 premiers jours est donc comme suit :
        J1 (11/10) : Vol Paris-Windhoek (si départ de province, nous consulter). Dîner et nuit à bord.
        J2 (12/10) : Arrivée à Windhoek. Accueil à l'aéroport par Philippe Frey. Déjeuner libre (dans l’avion ou à Windhoek selon horaires d’arrivée), temps libre pour se reposer, puis dîner compris et nuit au "Urban Camp" (ou équivalent) à Windhoek.
        J3 (13/10) : Départ le matin pour le Kalahari. Petit-déjeuner, déjeuner et dîner compris. Poursuite du voyage normalement.

        Votre guide peut être amené à modifier l'itinéraire en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques, du niveau des participants, ou de toute autre cause relative à la sécurité du groupe.

      Dates
      Prix TTC*
      adulte
      Départ
      S'inscrire
      Poser une option
      Dates
      du dim. 11/10/2020
      au mar. 27/10/2020
      Prix TTC*adulte
      4799 € Il ne reste que 0 place à ce prix. Le prochain prix devrait être de 0 €.
      A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 4799 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
      Départ
      Confirmé Voir qui est inscrit
      S'inscrire Poser une option
      Je réserve
      vous
      inscrits
      co-voyageurs
      • Ce départ est en co-remplissage avec 2 voyageurs provenant de nos partenaires

      Commentaire fonctionnel : si pas complet = toujours un +1 dans le remplissage = "vous" // si "previsionStats" > "vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage" => $nbPrevisionStats = "previsionStats" - ("vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage")

      Dates
      du dim. 14/03/2021
      au lun. 29/03/2021
      Prix TTC*adulte
      4799 € Il ne reste que 0 place à ce prix. Le prochain prix devrait être de 0 €.
      A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 4799 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
      Départ
      Confirmé Voir qui est inscrit
      S'inscrire Poser une option
      Je réserve
      vous
      inscrits

      Commentaire fonctionnel : si pas complet = toujours un +1 dans le remplissage = "vous" // si "previsionStats" > "vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage" => $nbPrevisionStats = "previsionStats" - ("vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage")

      * les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation

      Tout savoir sur les dates de départ

      Départ confirmé

      Le nombre minimum de voyageurs inscrits a été atteint ou le sera avec votre inscription.

      Départ probable

      D’après nos prévisions, le nombre minimum de voyageurs inscrits devrait être atteint.

      Dernières places à ce prix

      En général, nos prix augmentent à mesure que le départ approche. N'attendez pas !

      Qui est inscrit ?

      Découvrez en toute transparence la composition du groupe (nombre d'inscrits actuels et estimation du nombre final, sexe de chaque participant, personnes inscrites ensemble).

      Pour être averti(e) de la mise en place d'une nouvelle date de départ, créez-vous une alerte !

      M'alerter si le voyage est programmé entre le

      et le

      Nbre de voyageurs

       

      Le prix comprend :

        • Le vol international Paris - Windhoek - Paris et les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
        • L'accompagnement par Philippe Frey, membre de la Société des Explorateurs Français qui sera votre chauffeur-guide, cuisinier, pisteur et ethnologue
        • Les services de chauffeurs supplémentaires selon le nombre de participants
        • Les transports (de vous et des bagages) pendant tout le voyage
        • L'hébergement en tente double.
        • Le matériel de camping (tentes, sacs de couchage, draps, oreillers, table et chaises, frigo, barbecue)
        • Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners.
        • L'eau minérale tout au long du séjour
        • Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme (et non optionnelles ou effectuées durant les temps libres)
        • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

        Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

      Le prix ne comprend pas :

        • Le supplément départ de province (sur demande)
        • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
        • Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe
        • Les frais de visa pour l'entrée au Zimbabwe à obtenir directement à la frontière (voir onglet "fiche technique", rubrique "Visa")
        • Le supplément tente individuelle (voir onglet "fiche technique", rubrique "On dort où ?")
        • Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
        • Les boissons (hors eau minérale) et éventuels pourboires (voir onglet "fiche technique", rubrique "Pourboires").

      Prix sans aérien

      Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 4799€

      1 • Détails du voyage

      Niveau physique et préparation

      Ce séjour est d'un niveau tranquille avec peu de marche, c'est en grande partie un voyage d'observation animalière ou expédition en 4X4.
      Attention, les étapes en 4x4 peuvent être longues et l'état des pistes chaotiques, il est nécessaire d'être en bonne forme.

      On sera combien ?

      De 2 à 12 personnes.

      On dort où ?

      Lors de ce voyage, nous passerons toutes nos nuits en campings aménagés qui bénéficient tous de douches chaudes, toilettes, ainsi qu'un endroit pour le barbecue. La plupart de ces campings sont dépendants de lodges très bien tenus où chacun peut prendre un verre, ou parfois même bénéficier de la piscine.

      Le 4x4 dispose des équipements suivants pour le dressage des tentes : tentes de toit en canopée doubles ou éventuellement grandes tentes de sol doubles (3m/3m) qui seront les mêmes tout le long du voyage, sacs de couchage, draps, oreillers, ainsi que table et chaises, frigo, barbecue.

      Les tentes sont en occupation double.

      Supplément tarifaire pour une tente individuelle : 200 €.

      A table !

      Un grand soin est apporté aux repas. La nourriture est entièrement achetée sur place et cuisinée par votre guide Philippe Frey. La participation et l'aide des voyageurs sera grandement appréciée. Nous servons une alimentation variée et appétissante. Un frigo est présent dans le véhicule.

      La pension complète est prévue sur ce séjour.
      L'eau minérale est fournie tout au long du séjour. En revanche, les autres boissons seront à votre charge.

      La toilette (et les toilettes)

      Tous les camp sites aménagés dans lesquels nous passerons la nuit bénéficient de douches chaudes et de toilettes.

      Suivez le guide !

      Philippe Frey, membre de la Société des Explorateurs Français, sera votre guide, chauffeur, cuisinier, pisteur et ethnologue tout au long de ce circuit.
      Selon le nombre de participants, d'autres chauffeurs peuvent être présents.

      Un pro à vos côtés

      Philippe FREY

      Philippe Frey est titulaire d'un doctorat en ethnologie et de 3 maîtrises. Il est maître de conférences et enseignant dans divers cursus et colloques : institut de relations internationales, et maître de conférences associé à l’UHA de Mulhouse. Il a obtenu le prix Louis Barthou décerné par l’Académie française, pour son roman Le chevalier songhaï. Membre de la société des Explorateurs Français fondée par Paul-Emile Victor, il a reçu le Prix Liotard de l’exploration scientifique.

      Il est également à l’origine de grandes premières, puisqu’il a traversé successivement le Sahara d’est en ouest, seul en chameau (9 000 km en 9 mois), le Kalahari en survie accompagné d’un bushman, les déserts d’Orient, seul en chameau (4 000 km en deux ans), les déserts d’Amérique, seul à cheval (7 000 km en 8 mois). À ce titre, il est le premier à avoir traversé ainsi les plus grands déserts de tous les continents. Soit au total, près de 35 000 km seul dans les déserts, ce qui est peut-être la plus longue distance jamais réalisée au cap et en survie sur terre.

      Expert sur les déserts et les populations qui y vivent, il est « le » connaisseur reconnu scientifiquement et médiatiquement de son domaine : les déserts. Tout comme Paul Emile Victor l’était pour les pôles. Ou le commandant Cousteau pour la mer.

      Auteur et multilingue, Philippe Frey a publié de nombreux livres chez divers éditeurs de renoms et réalisé de nombreux documentaires.
      Bibliographie :
      • Nomade Blanc, édition Robert Laffont
      • Kalahari désert rouge, id
      • Le scorpion d’Orient, id
      • America deserta, id
      • Le chevalier songhaï,id
      • Le testament de sable, édition Desmaret
      • Déserts, édition Tana-Geo
      • La grande traversée, édition Bilboquet
      • Survivre au Kalahari, édition Belin…
      • Tibesti, Sahara interdit, Alain Sèbe images édition (collectif)
      • "Le désert" dans la collection « idées reçues », édition du cavalier bleu
      • Nomades, édition Robert Laffont
      • 50°, édition JC Lattès
      • Le dernier Tartare, édition Fayard
      • Le roman du désert, édition du Rocher
      • Le désert des prophètes, édition Koutoubia
      • Caravanes, édition JC Lattès

      Philippe Frey est alsacien de souche et de cœur, mais son amour des déserts et les recherches qu'il y effectue font de lui un vrai nomade ' à raison de 5 mois par an.

      On se déplace comment sur place ?

      • A pied
      • A l'aide d'un ou de plusieurs 4x4 Toyota Hilux 2.5l de 5 places double cabine très confortables et très bien équipés et climatisés : tentes de toit en canopée doubles Selon le nombre de participants, il est possible de disposer d'un Toyota Land cruiser stretch de 7 places.

      Vos bagages voyagent aussi...

      Vos bagages seront acheminés par véhicule ou remorque tout au long de votre circuit Il est important que chacun d’entre vous soit conscient du temps de chargement/déchargement du matériel dans ce type de voyage.

      Volez en bonne compagnie !

      Compagnies aériennes

      Nous privilégions les compagnies Ethiopian airlines, Qatar airways, KLM etc..

      Informations sur les plans de vol/compagnies :

      Afin de vous proposer les meilleurs tarifs, nous travaillons avec plusieurs compagnies. Le trajet aérien est donc défini selon les disponibilités au moment de votre réservation. Nous essayons dans la mesure du possible de mettre tous les participants au circuit sur le même vol.

      Les participants peuvent arriver à des heures différentes, en raison de réservations effectués sur différentes compagnies. En ce sens, il est possible que certain participants aient une ou deux demi journées (à l’aller et/ou retour) en plus des autres participants.

      Horaires d'avions, pré et post acheminement :

      Ces horaires sont fournis à titre indicatif uniquement, nous déclinons toute responsabilité en ce qui concerne les modifications de ces horaires, donc il ne faut pas se baser sur ceux-ci afin d’effectuer vos réservations définitives de trains ou autres transports.

      Attention ! Pour vos pré et post acheminement, nous vous recommandons de prévoir une connexion avec un minimum de sécurité, de réserver des titres de transport modifiables, voir même remboursables, afin d’éviter le risque éventuel de leur perte financière. Vous allez peut-être décider de profiter des « tarifs Découverte » de la SNCF ou de vols intérieurs à bas prix. Attention, ce type de billet est non-remboursable ! Sachez que d’autres alternatives existent : billet de congé annuel (25% moins cher), et autres formules avec réductions sans risques.

      Enregistrement des bagages à l'aéroport :

      Dans la majorité des cas, les vols sont réservés en continuité jusqu’à destination finale, ainsi vous pourrez vous enregistrer jusqu’à destination finale, ainsi que vos bagages. En cas d’indisponibilités aériennes, il est possible que vos réservations de vols soient faites sur deux compagnies aériennes différentes, qui ne sont pas forcément partenaires (terme technique : qui ne travaille pas en « code share » ou en « Add-on »), les billets seront donc émis séparément. Dans ce cas, vous ne pourrez pas vous enregistrer de Paris jusqu’à la destination finale et il n’est malheureusement pas possible d’ajouter une note dans votre dossier aérien. Dans ce cas, il ne faudra pas perdre de temps dans l’aéroport au moment de l'escale pour récupérer vos bagages et les réenregistrer, afin de ne pas rater votre correspondance.

      Quelques sites utiles :

      www.adp.fr
      Le site officiel d'ADP (Aéroports de Paris). ADP gère l'aéroport d'Orly, de Roissy-CDG (Charle de Gaulle). Vous pourez y trouver vos horaires d’avion mis à jour avant votre départ. Par téléphone..oubliez..c’est un conseil!

      Important :

      Face aux officiers de polices, douaniers ou autres forces de l'ordre, veillez à toujours adopter une attitude courtoise, soyez poli et patient. Une attitude "arrogante" ne débouchera que sur des problèmes pour vous et l'ensemble du groupe.

      Pour passer les frontières, optez pour une tenue correcte et décente (pas de pieds nus, pas de torse nu, pas de décolletés provocants, pas de chapeaux ou lunettes de soleil).

      On se donne RDV où ?

      Pour les voyageurs prenant leurs vols internationaux avec Nomade, l’accueil par votre guide accompagnateur ou le transfériste se fera à l’aéroport après le passage des douanes. Il disposera soit d’un panneau avec vos Noms, soit d'une pancarte Nomade aventure.

      A votre arrivée, on vous demandera, au passage de la douane, votre lieu d’hébergement ou votre adresse locale, à cette question précisez l'hôtel suivant : Camp-site - Zelda Guest Farm Gobabis

      NB : Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances.

      Esprit du voyage

      Votre participation à la vie du camp est indispensable. Tout le monde est de corvée pour la vaisselle, pour le bois et en général, il y a toujours quelqu'un qui adore s'occuper du feu. Pour les repas, en principe Philippe Frey s'en occupe ; là encore votre aide est toujours la bienvenue.

      2 • Budget

      Le prix comprend :

      • Le vol international Paris - Windhoek - Paris et les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
      • L'accompagnement par Philippe Frey, membre de la Société des Explorateurs Français qui sera votre chauffeur-guide, cuisinier, pisteur et ethnologue
      • Les services de chauffeurs supplémentaires selon le nombre de participants
      • Les transports (de vous et des bagages) pendant tout le voyage
      • L'hébergement en tente double.
      • Le matériel de camping (tentes, sacs de couchage, draps, oreillers, table et chaises, frigo, barbecue)
      • Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners.
      • L'eau minérale tout au long du séjour
      • Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme (et non optionnelles ou effectuées durant les temps libres)
      • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

      Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

      Le prix ne comprend pas :

      • Le supplément départ de province (sur demande)
      • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
      • Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe
      • Les frais de visa pour l'entrée au Zimbabwe à obtenir directement à la frontière (voir onglet "fiche technique", rubrique "Visa")
      • Le supplément tente individuelle (voir onglet "fiche technique", rubrique "On dort où ?")
      • Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
      • Les boissons (hors eau minérale) et éventuels pourboires (voir onglet "fiche technique", rubrique "Pourboires").

      Prix sans aérien

      Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 4799€

      Frais d’annulation

      Afin de tenir compte des contraintes imposées par nos prestataires pour votre voyage, et conformément à nos conditions de vente, en cas d’annulation de votre part avant le commencement du voyage, nous vous appliquerons des frais d’annulation basés sur nos frais réels justifiés à la date de votre annulation.

      La clause 11.3 de nos conditions particulières de vente est applicable à ce voyage

      11.3 Cas particulier des voyages accompagnés par une personnalité.
      Pour certains voyages, l’accompagnateur (chef d’expédition, intervenant, conférencier…) est nommément désigné dans le descriptif du voyage sur le site internet de Nomade Aventure : il s’agit notamment de ceux proposés en partenariat avec la Société des Explorateurs Français et accompagnés par l’un de ses membres, ou de ceux guidés par l’aventurier Evrard Wendenbaum. Sans la présence de cet accompagnateur, ces voyages ne sont généralement pas réalisables, ou ne sauraient, la plupart du temps, posséder le même attrait. Aussi, si par extraordinaire cet accompagnateur était empêché de prendre part au voyage en raison, notamment, d’un cas de force majeure, nous pourrions : soit soumettre à l’ensemble des participants la proposition d’un accompagnateur de substitution et, s’il est agréé par tous, maintenir le voyage ; soit annuler le voyage, et proposer à chaque inscrit le choix entre, d’une part un voyage de substitution avec ajustement éventuel du prix (complément à acquitter ou remboursement du trop-perçu), d’autre part l’annulation pure et simple de l’inscription avec remboursement immédiat des sommes versées. Cette situation exceptionnelle ne saurait en revanche donner lieu au versement de toute autre indemnité.

      Budget sur place

      Devise au Botswana:

      La devise du Botswana est le Pula («pluie» en setswana).
      Le dollar américain, l’euro, la livre sterling et le rand sud-africain sont les monnaies les plus facilement convertibles.
      Les guichets automatiques acceptent les cartes de visa étrangères, mais se trouvent principalement dans les grandes villes. Les sites culturels et les magasins d'art et d'artisanat communautaires n'acceptent généralement que l'argent comptant.
      N'hésitez pas à demander conseil auprès de votre guide pour changer vos euros dans les bureaux de change profitant des meilleurs taux. Il est préférable de changer des dollars. Pour faciliter vos dépenses, demandez des petites coupures et refusez les billets trop abîmés lors du change.

      Banques
      Sept grandes banques commerciales, ainsi qu'un certain nombre de bureaux de change, opèrent au Botswana.

      Heures de banque
      Du lundi au vendredi de 8h30 à 15h30
      Samedi de 8h30 à 10h45

      Cartes de crédit
      Les principales cartes de crédit, telles que MasterCard et Visa, sont acceptées dans tout le pays, dans la plupart des hôtels, restaurants, points de vente et entreprises de safaris. Toutefois, les magasins situés dans des zones isolées et les stations-service ne peuvent accepter que des espèces.

      Vous pourrez éventuellement utiliser votre carte de crédit pour des retraits à Maun.
      1 € = 12 BWP

      Les cartes de paiement internationales sont en général acceptées dans les hôtels, lodges, camps de luxe et fermes d'hôtes (quelques établissements appliquent néanmoins une commission de 5 % lors des paiements par carte, en raison des frais de banque très élevés pour les transactions par carte). Des guichets automatiques sont disponibles dans les villes. Pour retirer de l'argent avec votre carte dans les banques de villes moins importantes, il vous faudra d'abord vous présenter à l'accueil (Enquiries) afin que l'opératrice demande l'autorisation au bureau central. Cela peut être très long (jusqu'à 2 heures d'attente si par malheur le système informatique ne fonctionne pas très bien) donc, à éviter !

      Devise en Namibie :

      La monnaie en vigueur en Namibie est le dollar namibien. Il est indexé sur le rand sud-africain qui est officiellement accepté comme monnaie courante en Namibie : Ne vous étonnez donc pas de vous voir rendre la monnaie en rands sud-africains à la suite d'un paiement que vous avez effectué en dollars namibiens.

      L'euro se change sans problème en Namibie dans les banques. Les voyageurs peuvent changer dans les bureaux de changes en ville à Windhoek ou Swakopmund. Les cartes de paiement internationales sont en général acceptées dans les hôtels, lodges, camps de luxe et fermes d'hôtes. Des guichets automatiques sont disponibles dans les villes de Swakopmund, pour Visa et Mastercard. Pour retirer de l'argent avec votre carte dans les banques de villes moins importantes, il vous faudra d'abord vous présenter à l'accueil (Enquiries) afin que l'opératrice demande l'autorisation au bureau central. Cela peut être très long (jusqu'à 2 heures d'attente si par malheur le système informatique ne fonctionne pas très bien) donc, à éviter !

      Le dollar est plus facilement accepté que l'Euro dans les hôtels et pour les réservations d'activités. Vous obtiendrez un meilleur taux de change pour les billets de 50 et 100$. De plus, lorsque vous faites du change, profitez-en pour demander des petites coupures (les vendeurs n'ont jamais la monnaie...), et refusez les billets trop abîmés qui pourraient vous être refusés sur place.

      1€ = 15 NAD (taux au 01/02/2018)
      1€ = 14.53 ZAR (taux au 01/02/2018)

      b]Budget sur place :

      Vos dépenses vont dépendre des souvenirs que vous ramenez mais également de votre consommation éventuelle d'eau minérale en bouteille ou boissons non inclues au programme mais également de votre générosité en terme de pourboires (voir l'onglet "pourboires").

      Nous estimons qu'un budget compris entre 100 et 150 € devrait suffire pour la durée du séjour. Il est préférable d'augmenter ce budget si vous envisagez de réaliser des activités optionnelles.


      ****** ATTENTION au ZIMBABWE ********

      Le pays reste marqué par une crise de liquidités. Les retraits d’argent en espèces avec une carte bancaire internationale (Visa, Mastercard) sont impossibles aux distributeurs de billets.
      Les paiements par carte bancaire sont courants à Victoria Falls; En cas de paiement par carte bancaire internationale (Visa, Mastercard), la monnaie de référence est l’USD, et les fournisseurs ou opérateurs sont alors tenus d’appliquer le taux du jour entre RTGS dollar et US dollar.
      Il convient donc de vérifier en avance à se munir de suffisamment de liquide en USD avant l’arrivée dans le pays.

      Pourboires

      Les pourboires ne sont jamais compris dans la note finale. Cependant leur usage est une institution nationale relevant davantage d'une marque traditionnelle de satisfaction que d'une aumône.

      Ces petites gratifications sont très appréciées des équipes locales évoluant dans un pays où le niveau de vie est très bas. Cependant, le pourboire doit être accordé en fonction de votre niveau de satisfaction et selon les petites attentions que vous avez reçues pendant votre séjour.

      L'usage veut que le pourboire soit de :
      • 5 à 10% de la note dans les restaurants, bars....
      • 0.5 à 1$ pour les petits services (porteurs, laveurs de voiture...)

      Nous vous conseillons au cours du circuit de créer une caisse commune avec les autres participants pour distribuer les pourboires aux intervenants locaux. En fonction du nombre de participants, nous vous conseillons un montant entre 100€ et 120€ par personne dans cette cagnotte

      3 • Assurances

      Pourquoi souscrire une assurance ?

    • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
      Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
    • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
      Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
    • Parce qu’on assure !
      Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

      Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
      Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

      Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
      Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
    • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
    • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
    • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

      Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


      Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

      Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
      Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

      Last but not least…
      En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

      Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
    • Quel contrat choisir ?

    • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
      Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

    • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
      Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
    • 4 • Equipement

      Petit équipement personnel

      • Paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
      • Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
      • Paire de jumelles
      • Gourde (2 litres indispensables)
      • Lampe frontale ou lampe de poche (avec piles et ampoules de rechange)
      • Couteau de poche (à mettre en soute)
      • Petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
      • Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence (il existe du savon liquide biodégradable de marque CAO)
      • Lingettes
      • Serviette de toilette à séchage rapide
      • Protections auditives anti-bruit
      • Papier toilette
      • Briquet (à mettre en soute)
      • Des petits sacs pour les détritus et sacs plastique pour protéger vos vêtements de la pluie à l'intérieur de votre sac
      • Adaptateur de prise électrique

      Pharmacie personnelle

      En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour. Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels, plus :

      • Traitement antipaludéen adapté à la zone visitée, selon prescription médicale
      • Des antalgiques
      • Antispasmodique
      • Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
      • Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
      • Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
      • Une crème de protection pour les lèvres et la peau
      • Vitamine C ou polyvitamine
      • Biafine et crème solaire
      • Un nécessaire pour soigner les pieds (Tricostéril, Mercurochrome, pansements Seconde Peau, etc.)
      • Un anti diarrhéique et un antiseptique intestinal
      • Anti-vomitif
      • Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
      • Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes + Steristrip
      • Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)
      • Une pince à épiler et une aiguille pour les échardes
      • Répulsif anti-moustiques efficace en zone tropicale

      Avant de quitter le pays, vous pourrez offrir votre mini-pharmacie (si vous le désirez) à l’équipe locale, un dispensaire, un hôpital ou une organisation médicale à but non lucratif, à moins que vous en ayez eu besoin ! Les médicaments et bandages seront très appréciés par ceux-ci.

      N’oubliez pas de prendre des pastilles Micropur pour purifier l’eau, même si vous aurez la possibilité d’acheter de l’eau en bouteille, c’est toujours utile et évite d'acheter des bouteille en plastique.





      On prend quels bagages ?

      L'ensemble de vos affaires pour votre séjour doit être réparti comme suit : 1 bagage de 20kg et 1 bagage de 5kg

      Bagage 20kg :
      Votre bagage de 20 kg est votre bagage principal qui voyagera en soute. Afin de faciliter les transports, il est préférable d'utiliser un sac à dos. Ce sac doit contenir les affaires que vous n'utilisez pas pendant la journée. Vous les retrouverez le soir après votre journée d'excursion. Ce sac de voyage doit également contenir tous les objets tranchants ou dangereux que vous pourriez emmener (couteaux, ciseaux, briquets...).

      Nous vous conseillons d’enregistrer votre bagage dès le départ jusqu’à la destination finale. Il est risqué de récupérer votre bagage lors du transit, car vous prenez le risque de manquer la correspondance.

      Bagage à main 5Kg :
      Votre bagage de 5kg est celui que vous gardez en cabine mais également durant les excursions. Un petit sac à dos de randonnée est donc préférable. Ce sac doit contenir les affaires indispensable pour la journée : gourde, appareil photo, etc. Il ne doit pas être volumineux et doit contenir ce qui est lourd et fragile et ce qui peut être utile entre le moment où vous enregistrez votre bagage à l’aéroport de départ et le moment où vous le récupérez à l’aéroport de destination.

      En raison des retards fréquents de certains bagages à l’aéroport de Windhoek, nous vous conseillons fortement d’emporter avec vous le nécessaire pour pouvoir voyager les premiers jours, en bagage accompagné dans l’avion. Prenez également les médicaments indispensables pour votre santé accompagnés de l’ordonnance, le reste de votre pharmacie personnelle pouvant être mis en soute. Nous vous rappelons que vous avez droit à un bagage à main, dont le poids ne doit pas excéder 5 kg.

      En cas de retard ou perte des bagages, il est impératif de le signaler immédiatement auprès du service bagages du transporteur aérien ou de l'aéroport d’arrivée afin de remplir un formulaire officiel de déclaration de perte de bagage qui permettra d'entreprendre les recherches et servira à la réclamation. Il vous sera demandé les éléments suivants :
      . Numéro d’étiquette et descriptif des bagages
      . Coordonnés de l’agence locale (précisées sur votre convocation)
      . Coordonnées personnelles.

      Il est impératif de garder le n° de déclaration de perte des bagages. Contacter également votre assurance personnelle (type assurance tranquillité proposée par Nomade Aventure) afin d’ouvrir votre dossier ce qui permettra d’activer votre droit (le cas échéant) au budget accordé pour acheter les produits de 1ère nécessité. Dans le cas d’une souscription à notre convention tranquillité , un budget de 152 € par personne est accordé. Vous aurez la possibilité d’acheter (sur place) des produits de 1ère nécessité : vêtements, brosse à dents, lampe de poche, etc

      Si vous rencontrez un problème de bagages, nous espérons que cet incident n’altéra pas votre bonne humeur pour le bien être de l’ensemble du groupe et que vous pourrez appréhendez votre voyage dans un bon état d’esprit. Notre correspondant local continuera à relancer le service bagage de la compagnie pendant que vous serez en voyage en espérant que tout rentrera dans l’ordre le plus rapidement possible afin de vous les acheminer le plus rapidement possible.
      Dès votre retour en France, nous vous invitons à contacter directement la compagnie aérienne afin de faire valoir vos droits. Lors d’une perte de bagage, vous disposez de 21 jours à partir de la date de récupération des bagages, et vous disposez de 3 à 7 jours s’il s’agit d’un bagage endommagé.

      Quelques précisions concernant le vol de bagages :
      Nomade-Aventure décline toute responsabilité concernant les vols, pertes ou destruction des bagages. Pour ceux ayant contracté une assurance convention « tranquillité », vos bagages sont garantis pour autant que les bagages soient sous la surveillance directe du bénéficiaire, dans sa chambre, remisés dans une consigne fermée à clé ou sous la garde d’un hôtelier en coffre donc vos bagages ne sont pas couverts en camping (sauvage ou aménagé).

      NB : Nous vous rappelons que même si l’Afrique reste une destination sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller sur vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, il nous paraît nécessaire de préciser qu’il ne faut jamais laisser votre passeport, argent, carte bancaire, appareils photos ou autres objets de grandes valeurs sans surveillance même si le véhicule est verrouillé à clef. Nomade Aventure ne serait en effet être tenus responsables des vols éventuels survenus lors de votre séjour du fait de votre négligence.

      On met quoi dans la valise ?

      • 1 bonnet (de juin à septembre)
      • 1 foulard
      • T-shirts. Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
      • 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus) ou chemise manches longues
      • Chemises manches longues
      • 1 veste en fourrure polaire
      • 1 pantacourt, corsaire et/ou short
      • 1 pantalon de trekking
      • 1 pantalon confortable pour le soir
      • 1 veste type Gore-tex, simple et légère ( chaude entre Mai et Octobre)
      • Des sous-vêtements
      • 1 maillot de bain
      • Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax par exemple.
      • 1 paire de chaussures de marche légère
      • 1 paire de sandales ou chaussures détente pour le soir
      • 1 chargeur de batterie solaire (facultatif)

      La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie. Durant l'hiver austral, journées fraîches et nuit parfois très froides.

      5 • Formalités et santé

      Formalités

      Passeport

      Passeport en cours de validité, valable 6 mois minimum à la date d'entrée au Botswana pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis). Pour les passeports français, pour l’entrée ou transit en Afrique du Sud, seuls ceux lisibles en machine (biométriques et électroniques) ou non lisibles en machine (à lecture optique, type « Delphine ») mais délivrés après le 24 novembre 2005 sont acceptés. Pour vous aider à identifier le type de passeport français dont vous êtes titulaire, vous pouvez consulter le site Service Public http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F11603.xhtml. Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. Attention ! Depuis le 1er octobre 2016, toute personne voyageant au Botswana avec un enfant mineur devra être en mesure de fournir une copie intégrale et certifiée du certificat de naissance de l’enfant ou un acte de naissance plurilingue en plus de son passeport en cours de validité. Si l’enfant voyage avec un seul de ses parents (ou un tiers), celui-ci devra présenter une autorisation de voyage signée par le parent absent (ou responsable légal), sauf dans le cas où le père ne serait pas mentionné dans l’acte de naissance. Ces documents vous seront demandés à l’entrée comme à la sortie du territoire. Cette mesure s’applique en tout point frontalier sur le territoire y compris aux frontières terrestres. Attention ! Les mineurs doivent impérativement disposer d'un passeport comportant au moins 6 pages vierges. Il est important de le noter que si vous faites escale et êtes en transit en Afrique du Sud et que vous voyagiez avec un mineur, il pourra vous être demandé de respecter les formalités d’entrée des mineurs en Afrique du Sud qui sont décrites sur le site du Quai d’Orsay accessible depuis le lien suivant : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/afrique-du-sud/ De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

      Visa

      Pas de visa pour les ressortissants français. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

      Formalités spécifiques

      PAPIERS :

      [u]Botswana:[/u]

      Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.Vous devrez obligatoirement présenter un passeport comportant au moins 3 pages vierges.
      Pas de visa pour le Botswana.

      [u]Zimbabwe :[/u]

      Passeport valide au moins 6 mois après la date de retour + visa sur place: 30$US en entrée simple (Ce qui est le cas sur votre voyage, sans modifications) ou 45$US/personne en double entrée. Prix indicatifs modifiables sans préavis.
      Il est impératif de disposer des montants exacts en espèces, de préférence en $US sinon en Euro (mais vous allez perdre au change).

      [u]Namibie :[/u]
      Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour pour les ressortissants français, belges et suisses. En complément, il faut que le passeport comporte deux ou trois pages vierges (selon les vols avec escale), pour recevoir les cachets d’entrée et de sortie. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.
      Les ressortissants français, belges ou suisses n´ont pas besoin de visa pour un séjour de moins de 90 jours. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches


      Veuillez nous fournir les informations suivantes lors de votre inscription pour chacun des participants :

      - Numéro de passeport
      - Nationalité
      - Date d’émission
      - Date d’expiration

      Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances.

      NB : Il est possible que notre partenaire sur place vous demande de signer une lettre d'information pour attester que vous êtes conscient des consignes de sécurité et des risques éventuels liés aux hébergements et aux activités pratiqués en milieu sauvage.


      De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.


      IMPORTANT MINEURS: NAMIBIE

      Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, le Ministère de l’intérieur a changé les conditions de voyage pour les mineurs de moins de 18 ans voyageant vers la Namibie.
      Le mineur doit être en possession d’une copie intégrale de son acte de naissance traduite par un traducteur assermenté ou son extrait d’acte de naissance plurilingue.

      En plus de celui-ci, et selon le cas de figure, les documents requis sont les suivants :
      1. Si le mineur voyage avec un adulte qui n’est pas son parent biologique : une attestation de ses parents autorisant le mineur à voyager avec l’adulte accompagnant, en anglais ou accompagnée (le cas échéant) d’une copie de ce document traduit en anglais par un traducteur assermenté.

      2. Si le mineur voyage avec un adulte autre que son parent ou son tuteur légal : les copies de passeports ainsi que les coordonnées de ses parents ou tuteurs légaux.

      3. Si le mineur voyage avec un de ses parents : une attestation de l’autre parent autorisant le mineur à voyager en anglais ou accompagnée d’une copie de ce document traduit en anglais par un traducteur assermenté. En cas d’impossibilité d’obtenir une autorisation de sortie de l’autre parent, le jugement de divorce ou tout autre document officiel attestant de l’attribution de la garde de l’enfant traduit en anglais (le cas échéant) par un traducteur assermenté. En cas de décès de l’autre parent, le certificat de décès est requis ainsi que sa traduction par un traducteur assermenté ou l’extrait plurilingue de l’acte de décès.

      4. Mineurs voyageant seuls : une attestation de ses parents ou tuteurs légaux autorisant le voyage, une lettre contenant les coordonnées et informations relatives à la personne qui accueillera le passage mineur (pièce d’identité ainsi que passeport valide ou permis de résidence permanente), ainsi qu’une copie de document d’identité et les coordonnées des parents/tuteurs légaux du mineur.

      NB : ces éléments recueillis par les autorités françaises sont donnés à titre indicatif et peuvent évoluer. Ils ne peuvent anticiper l’application souveraine qui en est faite par les autorités namibiennes et par les compagnies aériennes. Il est recommandé de scanner ces documents et de les conserver de manière dématérialisée en cas de perte ou de vol pendant le séjour.

      Le mineur doit être en possession d'un passeport valide encore 6 mois après la date de retour du voyage et devra présenter : un passeport valide, le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

      Il est important de noter que si vous faites escale et êtes en transit par l’Afrique du Sud et si vous voyagez avec un mineur, il pourra vous être demandé de respecter les formalités d’entrée des mineurs en Afrique du Sud. Ces pièces prouvant la filiation du mineur avec les autres personnes voyageant avec lui sont indispensables, certaines compagnies aériennes les exigeant dès l’embarquement depuis votre point de départ. Il est donc très important de suivre les recommandations suivantes : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/afrique-du-sud/ ( détails ci-dessous)

      Nous vous remercions de suivre ces recommandations qui sont particulièrement respectées par les compagnies aériennes au départ des aéroports ainsi que par les autorités sud-africaines à l’arrivée dans le pays en cas de transit.

      MINEURS: Depuis le 15 janvier 2017,
      Entrée et sortie des mineurs sur le territoire sud-africain et Botswanais ( Même en simple transit):

      1/Si le mineur voyage avec ses deux parents :
      - Son passeport personnel
      - La copie intégrale de l’acte de naissance traduite par un traducteur assermenté ou son extrait d’acte de naissance plurilingue. Il n’y a aucune condition relative à la date de délivrance de ces documents d’état civil.
      - Le livret de famille pourra également être présenté pour justifier des filiations.

      2/ Si le mineur ne voyage qu’avec un seul de ses deux parents non séparés
      - Les documents du point 1
      - Une autorisation de sortie du territoire qui doit être renseignée et signée par le parent ne voyageant pas et accompagnée d’une copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation doit dater de moins de 4 mois à la date du voyage. Les Français peuvent également se rapprocher de l’ambassade d’Afrique du Sud dans leur pays de résidence en vue d’y faire valider l’affidavit.

      3/ Pour les mineurs dont l’un des deux parents est décédé
      - Les documents du point 1
      - L’acte de décès du parent traduit par un traducteur assermenté

      4/ Si le mineur ne voyage qu’avec un seul de ses deux parents divorcés ou séparés officiellement
      - Les documents du point 1 et 2
      - Le jugement de divorce ou tout autre document officiel attestant de l’attribution de la garde de l’enfant traduit par un traducteur assermenté

      5/ Si le mineur est accompagné d’un adulte mais ne voyage avec aucun de ses parents
      - Les documents du point 1 et 2. La déclaration sur l’honneur devant être signée des deux parents
      - Les copies certifiées conformes des pièces d’identité ou passeports des deux parents en l’occurrence
      - Les coordonnées complètes des parents (adresse, téléphone, courriel)

      Important : Tous ces documents devront être accompagnés de leur traduction en anglais effectuée par un traducteur assermenté (« sworn translator »).

      Il convient de se renseigner au préalable sur les documents exigés par le pays de destination en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr. ou de prendre contact avec l’ambassade

      Ambassade et Consulat Botswana :
      Il n'existe pas d'ambassade du Botswana en France, mais vous pouvez contacter l'ambassade du Botswana qui se situe à Bruxelles (Belgique) :
      169 avenue de Tervuren - 1040 Bruxelles -- Tél : 0032027352070/6110 -- Fax : 003227356318
      Email : bostwana@brutele.be -- Web : www.botswanaembassy.org
      Consulat honoraire du Botswana à Paris
      88 avenue d’Iéna - 75116 Paris **Tél : 0147200823 - Fax : 0147204258

      S'adresser à l'Ambassade d'Afrique du Sud:
      59 Quai d'Orsay
      75007 Paris
      Tél: 01.53.59.23.23


      IMPORTANT MINEURS: BOTSWANA ET ZIMBABWE

      MINEURS: Depuis le 15 janvier 2017,
      Entrée et sortie des mineurs sur le territoire du Zimbabwe et du Botswana :
      Toute personne voyageant au Botswana avec un enfant mineur doit être en mesure de fournir une copie intégrale et certifiée du certificat de naissance de l’enfant ou un acte de naissance plurilingue en plus de son passeport en cours de validité.

      1/Si le mineur voyage avec ses deux parents :
      - Son passeport personnel
      - La copie intégrale de l’acte de naissance traduite par un traducteur assermenté ou son extrait d’acte de naissance plurilingue. Il n’y a aucune condition relative à la date de délivrance de ces documents d’état civil.
      - Le livret de famille pourra également être présenté pour justifier des filiations.

      2/ Si le mineur ne voyage qu’avec un seul de ses deux parents non séparés
      - Les documents du point 1
      - Une autorisation de sortie du territoire qui doit être renseignée et signée par le parent ne voyageant pas et accompagnée d’une copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation doit dater de moins de 4 mois à la date du voyage. Les Français peuvent également se rapprocher de l’ambassade d’Afrique du Sud dans leur pays de résidence en vue d’y faire valider l’affidavit.

      3/ Pour les mineurs dont l’un des deux parents est décédé
      - Les documents du point 1
      - L’acte de décès du parent traduit par un traducteur assermenté

      4/ Si le mineur ne voyage qu’avec un seul de ses deux parents divorcés ou séparés officiellement
      - Les documents du point 1 et 2
      - Le jugement de divorce ou tout autre document officiel attestant de l’attribution de la garde de l’enfant traduit par un traducteur assermenté

      5/ Si le mineur est accompagné d’un adulte mais ne voyage avec aucun de ses parents
      - Les documents du point 1 et 2. La déclaration sur l’honneur devant être signée des deux parents
      - Les copies certifiées conformes des pièces d’identité ou passeports des deux parents en l’occurrence
      - Les coordonnées complètes des parents (adresse, téléphone, courriel)

      6/ Mineurs voyageant seuls :
      - Les documents du point 1
      - Déclaration sur l’honneur (autorisation de sortie du territoire) des deux parents autorisant l’enfant à voyager ou d’un seul parent en fonction de la situation familiale (cf.2 et 3)
      - Lettre d’invitation de la personne qui l’accueille en Afrique du Sud précisant son adresse et ses coordonnées complètes (adresse, téléphone, courriel)
      - Une copie de la pièce d’identité, du passeport, du visa ou du document prouvant la résidence permanente de la personne accueillant le mineur sur le territoire sud-africain
      - Les coordonnées détaillées des parents.

      Il convient de se renseigner au préalable sur les documents exigés par le pays de destination en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr. ou de prendre contact avec l’ambassade

      Ambassade et Consulat Botswana :
      Il n'existe pas d'ambassade du Botswana en France, mais vous pouvez contacter l'ambassade du Botswana qui se situe à Bruxelles (Belgique) :
      169 avenue de Tervuren - 1040 Bruxelles -- Tél : 0032027352070/6110 -- Fax : 003227356318
      Email : bostwana@brutele.be -- Web : www.botswanaembassy.org

      Consulat honoraire du Botswana à Paris
      88 avenue d’Iéna - 75116 Paris **Tél : 0147200823 - Fax : 0147204258

      Vaccins obligatoires

      La vaccination contre la fièvre jaune est maintenant exigée pour les voyageurs ayant récemment séjourné, voire simplement transité dans un des pays d'Afrique sub-saharienne ou d'Amérique latine où la maladie peut sévir (même si le vaccin n'y est pas obligatoire).

      Vaccins conseillés

      Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

      Paludisme

      Il est présent partout en brousse, mais aussi en ville, sous une forme sévère. La première des protections est la protection individuelle contre les piqûres de moustiques (et d’autres insectes) : répulsifs adaptés, vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées. Elle sera complétée par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou de Doxycycline selon les schémas habituels. Compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

      6 • Le pays

      Us et coutumes

      Il est d'usage d'apporter des petits cadeaux pour les personnes que vous allez rencontrer durant votre séjour. Toutefois, dans le cadre du travail de sensibilisation que nous faisons avec les villageois, nous souhaitons que ceux-ci n'aient pas l'occasion d'assimiler venue d'étrangers et cadeaux. C’est pourquoi il est impératif de ne jamais donner directement aux populations locales.

      Si vous souhaitez participer à notre travail, nous vous proposons d'amener plutôt des livres d'enfants illustrés, des ballons, des vêtements d'enfants et de bébé éventuellement qui par l'intermédiaire du guide, pourront être remis à un instituteur ou à un chef de village selon les besoins. Pour les cahiers, stylos... nous vous conseillons de les acheter sur place et ainsi de participer et faire fonctionner l'économie locale. Confiez-les au guide qui les remettra avec vous aux directeurs des écoles où nous passerons. Pour les fournitures médicales, faites de même, ce sera remis dans les dispensaires.

      Les villageois de Namibie ne consomment pratiquement aucun objet manufacturé et importé. Il est extrêmement difficile de se débarrasser des sacs plastiques, emballages d'échantillons de parfums ou de cosmétiques... à éviter donc !

      Pour vos achats :

      Pendant vos pauses shopping, n'oubliez pas de marchander (sans exagération). Nous vous conseillons de commencer par diviser le prix annoncé par 2 ou 3 puis d'augmenter au fil de la discussion. La clé du succès ? Prendre son temps et discuter avec les commerçants. N'hésitez pas à consulter votre guide discrètement pour connaitre les bons prix (approximatifs). Attention, ne demandez pas conseil auprès de votre guide sous les yeux du commerçant ou des autres villageois, celui ci ne pourrait pas vous conseiller judicieusement.

      Si vous devez acheter des produits d'usage (cigarettes, boissons, nourriture...) sachez que généralement les prix affichés sont des prix fixes. Cependant, certains commerçants pourraient essayer de vous tromper sur les prix de ces produits du quotidien.

      Pour vos balades :

      Vous traversez des villages où les gens ne sont peut-être pas d'accord pour être "mitraillés" par des dizaines d'appareils photo chaque jour. Avant de prendre une photo, restez civilisé et demandez la permission. Nous traversons des villages centenaires aux traditions vivaces et la photo systématique des habitants est une attitude qui peut détruire tout essai d'échange ou de communication entre vous et vos hôtes. Lorsque sera établi un climat de confiance, demandez (faites-vous conseiller par votre accompagnateur) l’autorisation de filmer ou de photographier qui vous sera souvent généreusement accordée. Et enfin, ne photographiez jamais les enfants sans demander leur accord aux parents et aux enfants eux-mêmes. Si l’on vous refuse, alors n’insistez pas. Ne promettez d’envoyer des photos aux personnes que vous avez photographiées que si vous êtes sûr de pouvoir respecter votre engagement. Mais surtout prenez le temps de rencontrer… plus que de collectionner des portraits.

      Climat

      Botswana :

      • Été : de mi-Novembre à Mars, c'est l'arrivée des premiers orages. Les températures seront clémentes dans la nuit (15/17°C) et chaudes dans la journée (30/32°C). Les pluies seront surtout présentes les moi sles plus chauds : de Décembre à Février. C'est la meilleure periode pour observer les jeunes animaux et les oiseaux migrateurs. Les chances de voir les éléphants sont plus faibles. Les piste peuvent être abîmées à cause des pluies. Le niveau de l'Okavango est à son niveau le plus faible, la végétation est plus serrée mais n'empêche pas l'observation.

      • Automne : de Mars à Mai. D'un point de vue climatique, c'est la période la plus agréable. Les herbes hautes et les parcs les plus secs offrent une faune plus abondante (grandes migrations de zèbres et de gnous). Certaines pistes peuvent être humides et difficillement praticables.

      • Hiver : de Mai à Août. C'est la saison sèche avec un ciel bleu toute la journée. La faune est plus éparpillée mais on la retrouve principalement autour des points d'eaux. On trouvera une grande concentration d'éléphants à Chobe Nord, près de la rivière. Le delta de l'Okavango est à son niveau le plus haut. Les pistes sont poussiéreuses et la végétation est clairsemée dans les réserves. Les températures nocturnes peuvent descendre jusqu'à 5°C. Les journées restent douces (22/25°C)

      • Printemps : de Août à Novembre. La saison des fleurs se déroulent en Novembre. Les températures remontent, c'est une saison idéale pour observer la faune.



      Namibie :

      Les saisons sont inversées par rapport à l'Europe. La Namibie présente trois types de climats : désertique (côte), subtropical (nord) et semi-aride (dans le reste du pays). De décembre à avril, c'est l'été austral, mais aussi la saison des pluies. Il fait très-chaud ; les températures varient entre 16° et 34° et peuvent atteindre 45° dans les zones désertiques. De mai à septembre, c'est l'hiver, la saison sèche. Les températures varient entre 4° et 22° ; elles descendent jusqu’à -10°, la nuit, dans le désert du Kalahari. D'octobre à décembre : saison chaude et sèche, idéale pour les amoureux de la faune sauvage (la végétation étant moins dense, les animaux sont plus visibles).

      Plus spécifiquement:

      Trois types de climat : désertique, semi-aride et subtropical. La Namibie jouit de 300 jours de soleil par an.

      Saison froide et sèche (mai à septembre)
      Les moyennes varient de 4°C à 22°C, mais la température descend parfois jusqu'à - 10°C la nuit, sur les reliefs au sud et dans le désert du Kalahari. Le ciel demeure d'un bleu azur et la température diurne est très agréable pour les randonnées. Cependant, il fait froid à l'aube et dès la tombée du soir, et, parfois, dans la journée, un vent frais peut souffler très fort. Vous veillerez donc à vous munir de vêtements suffisamment chauds (anorak, écharpe et gants...) pour les froides soirées d'hiver (notamment en camping) et les game drives matinaux.

      Saison chaude et sèche (septembre à décembre)
      Certaines années, l’intérieur du pays profite de rares pluies en octobre ou novembre, mais il ne s’agit que d’orages sporadiques et ces mois sont généralement secs et les meilleurs pour l’observation de la faune dans les parcs animaliers, les animaux se regroupant autour des points d’eau. C’est une période idéale pour les campeurs / randonneurs car les nuits ne sont pas aussi froides qu’en hiver et la température (la journée) demeure correcte pour la balade à pied.

      Saison chaude et humide (décembre à avril)
      On appelle communément cette saison l'été, mais ce climat est plus subtil que notre été européen. Les températures varient en moyenne de 16 °C à 34 °C, mais dans les zones désertiques, elles peuvent atteindre 40 °C à 45 °C. Les nuits demeurent toutefois relativement fraîches, donc agréables pour dormir. Les mois de janvier, février et mars correspondent à la saison des pluies, mais cette dernière n'est jamais très importante (entre 300 et 600 mm de moyenne par an), février étant généralement le mois le plus humide. Voyager en Namibie pendant cette période est idéal car les journées sont longues et les quelques nuages de fin de journée offrent les meilleures opportunités photographiques de coucher de soleil. Enfin, si vous avez la chance de voir quelques pluies dans le désert, vous aurez peut-être le privilège de découvrir le désert en fleurs et d'observer les cuvettes du Namib se remplir d'eau, formant des oasis naturelles uniques (Sossusvlei). Dans le Damaraland, la faune est abondante en saison des pluies, car les animaux descendent des hauts plateaux pour se nourrir sur les plaines herbeuses.

      Faune et flore

      BOTSWANA :

      Faune :

      Les « grands cinq » (lion, rhinocéros, éléphant, buffle et léopard) font partie de la faune typique du Botswana au même titre que d’innombrables autres espèces animales. Depuis 2002, les lions du Botswana (seulement 2000 individus environ) sont totalement protégés. Les léopards sont étudiés dans le cadre de programmes scientifiques internationaux et rendus ensuite à la vie sauvage. D’immenses troupeaux de buffles et d’éléphants sillonnent les régions verdoyantes et fertiles du nord. Et le rhinocéros blanc devenu rare a été réintroduit dans le delta de l’Okavango. Dans le Khama Rhino Sanctuary près de Serowe et dans la réserve naturelle de Mokolodi près de Gaborone, il trouve des refuges idéaux pour augmenter les populations.

      Bien entendu, on trouvera au Botswana tous les autres « grands animaux » d’Afrique. A commencer par le zèbre qui figure d’ailleurs dans les armes du Botswana. Elands, gnous ou springbocks, guépards et chiens sauvages rares d’Afrique, hyènes rayées, hippopotames, reptiles, chacals, etc. Toutes ces espèces trouvent leur habitat naturel au Botswana. La migration annuelle qui suit le cours de l’Okavango jusqu’au dédale des déserts salins des Makgadikgadi Pans est un spectacle à ne pas manquer.

      Le Botswana abrite plus de 500 espèces d’oiseaux. Pygargues ou autruches d’Afrique, cigognes ou flamants, vautours et oiseaux de proie, espèces rares de grues, chouettes ou grandes outardes, tisserins ou hérons : l’extrême variété ornithologique, principalement dans le parc national de Chobe et dans le delta de l’Okavango, ainsi que dans le Nata Bird Sanctuary et le Kalahari central, rendra chaque séjour au Botswana inoubliable non seulement pour les amateurs d’ornithologie. Et pour ceux pour qui la gent ailée ne se limite pas aux oiseaux, la nature du Botswana offre de nombreuses espèces de papillons.

      Flore :

      La richesse de la végétation du Botswana est proverbiale : le pays abrite des milliers d’espèces, en tout premier lieu le légendaire baobab qui peut vivre plus de 1000 ans. Bien entendu, on y trouve aussi le saucissonnier, tout comme l’acacia erioloba et divers acacias parasols, palmiers et sycomores ou le ficus hémi-épiphyte tropical. Dans le delta de l’Okavango, les iris des marais fleurissent en grand nombre. La préservation de la diversité de cette flore unique est un impératif suprême au Botswana. Cette protection à un degré maximum est justifiée par le fait qu’elle constitue une base d’existence pour la faune ainsi que pour l’homme.

      Situation Environnementale :

      La brousse et la savane, les forêts sèches, la steppe et le semi-désert du Kalahari sont des paysages caractéristiques du Botswana qui couvrent les quatre cinquièmes du pays. A mentionner également les régions humides du nord : le delta de l’Okavango ainsi que le bassin du Chobe. Marais, lacs et forêts à feuilles persistantes caractérisent ce paysage. Six mois par an, on peut aussi y ajouter le territoire immense des déserts salins. Les rives vertes des anciens lacs offrent des conditions de vie idéales notamment pour les oiseaux.

      La riche variété des paysages du Botswana offre une base d’existence à d’innombrables formes de vie. Le Botswana protège cette biodiversité considérable en classant plus de 40 % du territoire comme espaces naturels protégés, une proportion unique au monde.

      Le Botswana continuera à l’avenir de poursuivre l’objectif du développement durable sans pour autant perdre de vue l’idée de la protection de la nature. Par exemple, plus de 100 000 éléphants vivent actuellement au Botswana, dont une grande partie dans le parc national de Chobe. Cette concentration régionale crée des problèmes au niveau de la cohabitation des humains et des animaux. Bien qu’en novembre 2002, l’abattage d’un nombre limité d’éléphants ait été autorisé aussi au Botswana, le gouvernement s’est employé avec succès à trouver une meilleure solution. Il a fait cadeau de 900 éléphants à l’Angola et au Mozambique pour y implanter de nouvelles populations.

      Quelque soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
      • Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
      • La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
      • Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
      • En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares,

      Précisions :

      Vous serez en contact proche avec la faune locale. Nous vous demandons de suivre strictement les conseils de sécurité donnés par votre guide au traducteur. Nous campons dans des zones non fermées et voyageons souvent dans des véhicules ouverts.

      Peu de risque en Afrique Australe d’avoir un accident avec la faune, à condition de respecter quelques règles de sécurité sommaires. Il peut arriver des accidents avec les animaux (mais toujours beaucoup moins d’accidents qu’en Europe… vous avez statistiquement parlant beaucoup moins de risques de vous faire attaquer par un lion ou de mettre le pied sur un black mamba que de vous faire écraser par un bus à Paris…), c’est malheureusement bien souvent le fait d’une négligence ou d’un oubli des règles basiques de sécurité.

      Il y a peu de chance de voir un serpent sauf en de très rares endroits et pendant les grandes chaleurs seulement. Pour notre part, nous n'avons jamais eu aucun accident dans ces régions en plusieurs années d’exercice.

      Lorsque vous traversez des régions sauvages, ne marchez pas dans la savane sans guide.
      • Ne vous approchez pas des animaux sauvages, il est possible que d'autres animaux soient présents sans que vous les ayez repérés, et leurs réactions sont imprévisibles pour des personnes non habituées. Ne nagez pas dans les rivières (crocodiles).
      • Ne nourrissez jamais les animaux, même s'ils vous paraissent curieux et familiers (singes en particulier).
      • Refermez immédiatement les poches de vos sacs, ouvertures des tentes (éviter l’intrusion d’un serpent par exemple), sacs de couchage et vestes après usage. Eviter de dormir à la belle étoile.
      • Ne rien laisser hors de la tente (même pas le sac de tente ou alors le mettre en hauteur).
      • Déplacer la tente avant de la plier pour s'assurer qu'aucune bête n'est venue profiter de la chaleur sous la toile durant la nuit ce qui vous évitera peut-être de vous faire piquer en pliant la tente !
      • Regardez toujours où vous mettez les pieds et les mains. La nuit, déplacez-vous avec la lampe tout en ayant les pieds chaussés. Si vos chaussures passent la nuit à la belle étoile, veuillez inspecter le contenu ou les taper vivement, l'ouverture vers le bas, avant de les enfiler à nouveau.
      • Soyez toujours attentifs avant de soulever un caillou, un grand morceau de bois ou autres objets pouvant abriter des animaux ou des insectes. Il est recommandé de le(s) déplacer avec le bout de votre chaussure (fermée, bien sûr) ou avec un bâton. Après inspection, vous pouvez le(s) manipuler comme bon vous semble.


      NAMIBIE :

      On retrouve les Big Five (éléphant, rhinocéros noir, buffle de Cafrerie, lion, léopard), mais aussi de nombreuses espèces d'antilopes (guibs, céphalophes, gemsboks, koudous, dik-diks, impalas, cobs, springboks, gnous, oryx gazelles...), les girafes du Cap, hippopotames, zèbres (dont le rare zèbre de montagne), guépards, rhinocéros blancs… Sans oublier la hyène brune ou le chien oreillard. Mais les plus communs parmi les mammifères sont les babouins et les phacochères, que l’on rencontre dès la périphérie des villes. Les reptiles et les insectes sont abondants. Et les oiseaux : pélican, flamant rose, aigle bateleur, sterne des baleiniers, tétras des sables, outarde de Rüppel, moqueur damara, républicain social aux énormes nids collectifs…

      Longue de mille quatre cents kilomètres, la côte namibienne accueille chaque année plus d'un demi-million d´otaries et de lions de mer.

      La savane broussailleuse couvre 60% du territoire. On s’intéressera, dans les zones arides, aux différents types d’adaptation des végétaux au manque d’eau. Le nord-ouest (bande de Caprivi) a une forêt subtropicale dense.

      Situation environnementale :

      Quel que soit l´environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou naturel, il est de sa responsabilité de respecter l´endroit qu´il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente les problèmes environnementaux spécifiques à la Namibie.

      • Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructures d´élimination de ces déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
      • La rareté de l´eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n´est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
      • Dans la plupart des hôtels vous disposerez d´une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n´êtes pas présent dans la chambre. La climatisation n´est d´ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
      • En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors–piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

      La Namibie est l’un des premiers Etats à avoir intégré la protection de l’environnement à sa constitution, dès les années 90. Elle s’est aussi dotée d’un ministère dont les compétences sont, conjointement, le tourisme et l’environnement : elle se veut un exemple régional.
      Le déclic environnemental de la Namibie s’est produit à la suite d’importantes campagnes de safari et de la mise en exploitation de vastes surfaces de savane. Face à un risque sérieux d’extinction de la faune sauvage, l’administration a « nationalisé » la nature et les exploitants ont perdu tout droit sur les ressources sauvages de leurs terres. Cette mesure radicale eut aussi ses effets pervers : il était devenu impossible d’abattre des animaux qui, à nouveau en nombre, dévastaient les cultures. C’est pourquoi, en 1996, des « conservancies » ont été mis en place. Il s’agit de dispositifs qui fixent, sur un mode durable, des quotas d’exploitation et de chasse et qui attribuent ces quotas aux populations locales. Ces « conservancies » sont une vraie réussite, qui permet de développer l’économie rurale tout en protégeant l’environnement.
      Parmi d’autres projets, relevons celui qui prévoit l’installation de « couloirs » entre les différents parcs nationaux. Les animaux pourraient ainsi circuler en toute sécurité et liberté. L’institut écologique d’Etosha étudie la possibilité de planter du piment rouge pour établir une barrière naturelle entre les aires d’exploitation et les autres.

      Depuis plus de dix ans, la Namibie recycle ses eaux usées : un traitement supplémentaire à la sortie des stations d’épuration permet de les utiliser à l’irrigation.

      En 2007, un projet de 117 millions d'euro, pour la production d'électricité par éoliennes, a été accepté. Ces éoliennes doivent fournir 30 MW annuels ; ce n’est pas négligeable pour un pays qui ne disposait jusque là que d’une centrale thermique et d’une petite unité hydroélectrique. La plupart des fermes et des hôtels, en ville ou à la campagne, utilise l’énergie solaire pour l’alimentation électrique. La compagnie de téléphone nationale a recours, pour les téléphones portables, à des relais alimentés à l’énergie éolienne.

      Quelques conseils :

      • Soyez toujours attentifs avant de soulever un caillou, un grand morceau de bois ou autres objets pouvant abriter des animaux ou des insectes. Il est recommandé de le(s) déplacer avec le bout de votre chaussure (fermée, bien sûr) ou avec un bâton. Après inspection, vous pouvez le(s) manipuler comme bon vous semble.
      • Lorsque vous traversez des régions sauvages, ne marchez pas dans la savane sans guide.
      • Ne vous approchez pas des animaux sauvages, il est possible que d'autres animaux soient présents sans que vous les ayez repérés, et leurs réactions sont imprévisibles pour des personnes non habituées. Ne nagez pas dans les rivières (crocodiles et hippopotames).
      • Ne nourrissez jamais les animaux, même s'ils vous paraissent curieux et/ou familiers (singes en particulier).

      Peu de risques d’avoir un accident avec la faune, à condition de respecter quelques règles de sécurité basiques. S’il arrive des accidents tous les ans avec les animaux en Afrique, c’est malheureusement bien souvent le fait d’une négligence ou d’un oubli des règles basiques de sécurité. Il y a peu de chance de voir des serpents sauf en de très rares endroits et pendant les grandes chaleurs seulement. Votre guide local a l'habitude et sait très bien choisir les lieux de bivouac et /ou camping. Pour notre part, nous n'avons jamais eu aucun accident dans ces régions en plusieurs années d’exercice… Partout en Afrique, il y a des serpents, scorpions et autres araignées mais ils restent le plus souvent totalement invisibles et il y a très peu de risques pour que vous intéressiez vraiment cette population… En principe, ils sont plus effrayés de votre présence que vous de la leur et ne restent pas dans votre secteur… Les seuls à s’intéresser vraiment à vous seront les moustiques et, là encore, il ne s’agit que de précautions à prendre… Crème anti-moustiques, manches longues, traitement antipaludéen et tentes équipées de moustiquaires.



      Télécommunications

      Botswana :

      Vous pourrez utiliser votre téléphone portable à condition d'avoir souscrit, avant votre départ, à une couverture internationale.
      Le réseau cellulaire est développé essentiellement autour des villes: Windhoek, Victoria Falls et Maun.

      En dehors de ces étapes, le réseau est quasi inexistant, surtout au Botswana.

      Le code 263 pour le Zimbabwe et 267 pour le Botswana. A partir du Botswana et du Zimbabwe, le code international (pour appeler à l’extérieur) est (00). Exemple pour appeler en France : Tel: 00 – 33 + n° de téléphone habituel sans le 0.

      Décalage horaire

      La Namibie, est à GMT+2, c'est à dire :
      • en été : il a une heure de décalage (quand il est 12h00 en France, il est 13h00 en Namibie) ;
      • en hiver : il n’y a pas de décalage.

      Le Botswana et le Zimbabwe sont également à GMT+2, mais dans ce cas :
      • en été, il n'y a aucun décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 12h00 à Gaborone/Harare).
      • en hiver : il y a une heure de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 13h00 à Gaborone/Harare).

      Electricité

      Botswana :

      La tension du réseau est de 220 volts, voire 240 volts en courant alternatif. Les prises de courant sont à trois fiches, 2 plates horizontales et une verticale. Nous vous conseillons de vous munir, avant votre départ d’un adaptateur pour tous vos appareils électriques, et multiprises, mais il est également possible de les acquérir sur place.

      Dans les lodges, l’électricité est parfois fournie par un groupe électrogène qui ne fonctionne qu’à certaines heures de la journée. Les coupures de courant peuvent être fréquentes. Si vous devez recharger les batteries de vos appareils électroniques, cela sera normalement possible dans les véhicules, grâce à des prises à 2 branches (rondes) de 220V. Nous vous conseillons cependant de prendre des batteries rechargeables au solaire.

      Namibie :

      220 volts en général.
      Les prises de courant présentent trois grosses fiches rondes en triangle. Prévoir un adaptateur « Afrique du Sud - Inde » (on ne trouve pas ce format sur les adaptateurs dits « universels »). Nous vous conseillons de l'acheter directement sur place.

      NB: des prises pour recharger les batteries seront possibles dans le véhicule ou dans certains campings le soir.

      Bibliographie

      Bibliographie de Philippe Frey :
      • Nomade Blanc, édition Robert Laffont
      • Kalahari désert rouge, id
      • Le scorpion d’Orient, id
      • America deserta, id
      • Le chevalier songhaï,id
      • Le testament de sable, édition Desmaret
      • Déserts, édition Tana-Geo
      • La grande traversée, édition Bilboquet
      • Survivre au Kalahari, édition Belin…
      • Tibesti, Sahara interdit, Alain Sèbe images édition (collectif)
      • "Le désert" dans la collection « idées reçues », édition du cavalier bleu
      • Nomades, édition Robert Laffont
      • 50°, édition JC Lattès
      • Le dernier Tartare, édition Fayard
      • Le roman du désert, édition du Rocher
      • Le désert des prophètes, édition Koutoubia
      • Caravanes, édition JC Lattès

      Pour préparer le voyage :
      • La Namibie, Ed. Le Petit Futé.
      • Namibia, Deanna Swaney, guide Lonely Planet, 2002.
      • Explorations dans l’Afrique australe, David Livingstone, éd. Karthala.
      • Le Botswana, Ed. Le Petit Futé.
      • Le Botswana, Ed. Lonely planet.
      • Le Botswana, Marie Lory, éd. Karthala.
      • Explorations dans l’Afrique australe, David Livingstone, éd. Karthala.
      • Field guide to Mammals of Southern Africa, C. & T. Stuart, éd. 2001.
      • Newman's birds of South Africa, Kenneth Newman, éd. 2000.
      • "BOTSWANA, lumières d’un delta", Olivier Michaud (photographies et textes). éd Cacimbo. 2007

      • TV: Reportage de la BBC sur la réserve de Savuti

      Des guides sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

      Cartographie

      • Michelin n° 955 – Afrique Centre et Sud avec Madagascar (1/ 400 000).
      • International travel Maps, Botswana (1/1 500 000), carte générale, voies de communications principales et secondaires, principales indications touristiques.
      • La carte de la Namibie (1/2 000000) distribuée gratuitement (offices du tourisme). Elle est néanmoins de plus en plus difficile à trouver. La carte présente les sites touristiques du pays, les routes goudronnées et de gravier, indique les différents parcs nationaux et/ou réserves.
      • Carte ITM, Namibia (1/2 000 000), carte générale, relief par teintes hypsométriques, voies de communications principales et secondaires, principales indications touristiques. Avec plans de Windhoek et Swakopmund.

      Des cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

      7 • Tourisme responsable

      Charte éthique du voyageur

    • Charte éthique du voyageur
      Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

      Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
    • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
    • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
    • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
    • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

      Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
    • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
    • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
    • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
    • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

      Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
    • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
    • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
    • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
    • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

      Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
    • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

    • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

      L’esprit ATR
      Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

      La labellisation
      Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

      Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
      Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
    • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
    • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
    • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
    • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
    • informer de façon transparente et sincère ;
    • s’engager en matière de compensation CO2.

      Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

      Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

      Et vous, que pouvez-vous faire ?

      Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

      Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

    • Adoptez la Nomad'titude !

      La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

      Carte Botswana Circuit Kalahari Botswana