Votre prochaine destination...
Plus de critères
Type de voyage
Activité
Niveau physique
Réinitialiser les critères
Coup de coeur

Autotour en 4x4 avec tente de toit au Botswana, safari de l’Okavango à Chobe et observation des suricates dans la région des pans.

Vous aimerez...

  • Partir à l’aventure à bord du 4x4 équipé pour la conquête des grands espaces
  • Découvrir la faune sauvage en safaris autonomes de Maun à Kasane
  • Pister les éléphants sur Moremi, dans la région de Third Bridge et sur l’île de Mboma
  • Explorer le pan de Ntwetwe avec ses photogéniques suricates et bivouaquer à la belle étoile
  • Randonner sur les pas de l'explorateur écossais David Livingstone aux chutes Victoria

Comparez et vous préfèrerez...

    Partir avec notre application MyNomade sur les pistes du Botswana, une vraie boussole vers vos campings aménagés et les spots sauvages de votre road trip, même hors connexion !
    Le tout avec une assistance francophone 24h/24 durant votre voyage.

Conseil du pro !

N’hésitez pas à vous offrir à la fin de votre aventure un survol du Delta de l'Okavango au départ de Maun

Votre aventure

Le Botswana est une terre sauvage exceptionnelle et unique pour l'observation animalière, mais trop souvent réservée à un tourisme d'élite ! Nomade Aventure tente, ici, de rendre accessible à un plus grand nombre le must du safari animalier... A bord de votre 4x4 spécialement équipé, cet itinéraire vous donnera accès aux grandes concentrations animalières des Parcs Nationaux de Chobe et Moremi, mais aussi aux paysages spectaculaires de Makgadikgadi et de Kubu Island.
J1

Vol pour le Botswana

Départ sur votre vol international à destination de Maun, au centre du Botswana.
Prestations et nuit à bord.

À bord
J2

Arrivée à Maun

Arrivée en début d’après-midi sur Maun, capitale touristique du Botswana.
Située à une centaine de kilomètres au sud des principaux parcs du pays, Maun bénéficie d’un emplacement de choix pour partir en safari. A votre arrivée, vous serez accueillis à l’aéroport par notre partenaire local francophone, qui vous assistera pour la prise en charge de votre véhicule, vous fera un petit briefing sur le matériel de camping mis à disposition et sur les aspects techniques de votre véhicule 4x4.
Départ, ensuite, pour le centre-ville de Maun, afin d'effectuer votre ravitaillement en eau, nourriture et essence. Première nuit à votre lodge idéalement situé sur les rives de la rivière Thamalakane, sur la route de Moremi pour faciliter votre départ du lendemain matin.

Parc national de Chobe - Botswana
En lodge
J3

Maun - South Gate (90 kms +/- 02h15)

Aujourd’hui, départ pour votre première journée de safari au volant de votre 4x4 en direction du nord afin d'explorer la partie du sud de la réserve de Moremi, dans la région de South Gate, située à une cinquantaine de kilomètre au sud de Third Bridge. Grâce aux nouvelles pistes créées dans ce secteur composé de forêts de Mopane et souvent boudé par les voyageurs, vous pourrez y observer de nombreux animaux, comme les léopards ou les girafes.
Nuit au campsite de Maqwee situé à l'entrée sud de Moremi, camping parfaitement aménagé avec ses emplacements ombragés et équipé de sanitaires collectifs et douches chaudes.
En cas d’indisponibilité, nous pourrons vous trouver de la place à l’extérieur du parc, sur les campings de Mankwe Mopani ou de Kaziikini.

Hippopotame et antilopes au Botswana
En camping aménagé
J4

South Gate - Third Bridge (40 kms +/- 02h15)

Poursuite de votre safari et de votre découverte de la réserve de Moremi, avec la région de Third Bridge en explorant l’île de Mboma, la plus connue et réputée du secteur. Moremi est la seule zone protégée du Ngamiland. Celle-ci couvre 3 900 km² du pays et est l'une des réserves les plus connues et les plus attrayantes de l'Afrique Australe : diversité des habitats et faune abondante !
De même, le territoire offre des paysages divers et variés qui vous séduiront : marécages, lagons, forêts d'acacias et de mopanes, plaines inondées. Il s’agit certainement d’une des plus belles et des plus sauvages étapes de votre road trip !
Installation pour la nuit sur le site de camping de Third Bridge situé au cœur de la réserve de Moremi, sur les rives de la rivière Moanachira. Sur place vous trouverez Vous pouvez également séjourner dans les tentes fixes construites sur pilotis. Une petite épicerie vend du bois pour le feu de camp et quelques produits rudimentaires.

4x4 avec tente sur le toit au Botswana
En camping aménagé
J5

Région de Third Bridge - Xakanaxa (15 kms +/- 00h30)

Aujourd’hui, vous continuez votre découverte de la réserve de Moremi, située à l'est du delta de l'Okavango, l’une des plus belles régions du Botswana. Celle-ci se compose de vastes plaines inondables et de nombreux canaux, encerclant deux presque-îles, Mopane Tongue et Chief’s Island. Il s’agit également de la première réserve d’Afrique Australe à avoir été créée par une communauté africaine sur son propre territoire.
Après moins de cinquante kilomètres, vous arriverez sur Xakanaxa dans l'une des plus belles régions du Delta, une magnifique lagune située dans une des plus belles régions du delta de l’Okavango. Au cœur de la réserve de Moremi, cette zone est un véritable patchwork de marécages, de plaines inondables et de forêts de mopane. Cette diversité d’habitats est un enchantement pour les yeux et pour les animaux, présents en très grand nombre.
Vous pourrez facilement explorer ce secteur composé de forêts et de plaines grâce aux nombreuses pistes qui arpentent la région. Vous pourrez y observer de nombreuses antilopes ainsi que des lycaons. Installation et nuit au célèbre camping aménagé de Xakanaxa.

Entouré de quelques lodges luxueux, le campsite est situé dans un environnement de lagunes et de marais, et se compose d'une dizaine d’emplacements, avec sanitaires collectifs, douches chaudes et un espace pour le barbecue.

Réserve de Morémi - Rivière Kwai - Botswana
En camping aménagé
J6

Secteur de Xakanaxa - Moremi - Khwai (45 kms +/- 02h10)

Poursuite de votre aventure en direction du nord de Moremi et d'une une excellente initiative communautaire, avec la concession de Kwaï.
Cette réserve est gérée par les habitants du village éponyme qui partagent leur territoire avec une riche faune sauvage. Sur ce territoire de plaines inondables, les forêts denses sont peuplées d’immenses acacias et de grands leadwood. Cette expérience inédite permet à la fois d’observer les animaux et de découvrir la vie locale d’un village de brousse.
Dans la réserve communautaire de Kwaï, il est possible, contrairement à Moremi, d’effectuer un safari nocturne. N’hésitez pas à arpenter les environs de la rivière : vous pourrez y observer des rapaces ainsi que de nombreux oiseaux !

Pour la nuit, installation au camping du village, parfaitement agencé sous de beaux figuiers face à la rivière Kwai. Cette zone de Moremi est connue pour sa grande variété d’animaux et d’oiseaux. De l’autre côté de la rivière, le village de Kwaï vous permet de faire les emplettes nécessaires pour être autonome, notamment en nourriture, sur votre campement.

Paysage du Botswana
En camping aménagé
J7

Concession de Khwai - Canal de Savuti (110 kms +/- 03h40)

Poursuite de votre remontée vers le nord en direction du canal de Savuti, une destination emblématique du Botswana, tant pour la beauté de ses paysages que pour la faune sauvage qu’elle abrite. Absente durant de nombreuses années, l’eau est revenue alimenter le canal par la rivière Linyanti, permettant à Savuti de retrouver ses marais et ainsi d’attirer une faune aussi riche que variée. Entre plaines herbeuses, désert de sable, marais, rivière semi-permanente et arbres morts dressés, Savuti est une des étapes incontournables d’un safari au Botswana. Cette journée sera également l’occasion de franchir quelques passages de gué : sensations garanties !

Arrivée, en fin d’après-midi, au campsite de Savuti, le seul site de camping situé à l’intérieur du parc. En cas d’indisponibilité, nous pourrons vous réserver l'un des campsites situés à la sortie ouest de Chobe ou vous proposer de passer la nuit dans l'un des lodges de la région.

En 4x4 sur les rives de la rivière Chobe - Botswana
En camping aménagé (voir l'hébergement)
J8

Canal de Savuti - Parc National de Chobe (145 kms +/- 05h05)

Départ vers le nord et l'un des plus célèbres parcs de votre aventure au Botswana : le Parc National de Chobe. Celui-ci regroupe sur 11 700 km² tous les paysages du Botswana composé de savane arbustive, de forêts en bord de rivières et de grands marais couverts de roseaux abritant hippopotames, buffles, crocodiles, girafes, zèbres, lions, léopards ainsi qu’une importante concentration d’éléphants qui ont fait la célébrité du parc !
Considéré comme l’endroit le plus peuplé d’éléphants de la planète, il n’est pas rare d’observer des troupeaux de 300 à 400 pachydermes !
Pour rejoindre Chobe, vous empruntez la Sand Ridge Road, une piste très praticable qui ne présente aucune difficulté au niveau de la conduite. Installation et nuit en camping du Chobe Safari Lodge situé à l'entrée du parc sur Kasane.

Les emplacements sont situés sur les bords de la rivière Chobe et équipés de toutes les commodités nécessaires, toilettes et douches chaudes. Les espaces communs permettent de se détendre à la piscine, de profiter du bar et de deux restaurants, et même de faire du shopping sur place dans un grand magasin de souvenirs.
Comme de nombreux hébergements dans les environs, le camp organise des sorties en bateau sur ma rivière Chobe et des safaris en 4x4 dans le parc.

Parc National Chobe - Botswana
En camping aménagé (voir l'hébergement)
J9

Chobe - Victoria Falls - Chobe

Petit déjeuner et transfert au Zimbabwe pour une journée dédiée aux majestueuses chutes Victoria. Le Zambèze prend sa source au nord-ouest de la Zambie, traverse l’Angola et revient en Zambie avant d’incurver sa course dans la faille que le Docteur Livingstone nomma Victoria, en l’honneur de sa reine. Victoria Falls est donc l’endroit où le Zambèze, fleuve tranquille, s’élance dans le vide. Près de 100 m de chute sur plus d’un kilomètre et demi de large !
Une fois réglé l’accès au parc national de Victoria Falls, les chutes et la rainforest se découvrent depuis un sentier balisé en 16 points d’observation. Depuis la statue de Livingstone jusqu’au mythique pont-frontière, il faut prévoir au minimum 2h de balade pour profiter tranquillement des lieux. Pour accéder au pont, il faut sortir du parc et passer la douane.
Petite astuce pour éviter de payer le visa zambien : précisez que vous n’allez que jusqu’au milieu du pont. En face de l’entrée du parc, un chemin de terre mène en 5 min au Look Out Café où le point de vue sur le pont est superbe et la table très agréable.

En fin de journée, transfert retour au Botswana et au camping du Chobe Safari Lodge.

En camping aménagé
J10

Chobe – Nata - Gweta (400 kms +/- 04h30)

Reprise de votre aventure en direction du sud et du village de Gweta.
En cours de route, passage par Pandamatenga ville frontière avec le Zimbabwe, pour une pause déjeuner au restaurant du Elephant Sands avec son célèbre point d'eau où viennent s'abreuver de nombreux éléphants. Le site est également connu pour abriter les rares chiens sauvages, une des espèces les plus en danger d’extinction d’Afrique australe.
Poursuite de la journée vers Nata avec la découverte du Bird Sanctuary où l’on peut y voir une multitude d’oiseaux, avec 165 espèces recensées. Cet immense lac, asséché une partie de l’année, abrite une colonie de flamants roses.
Rendez-vous en fin de journée au site de camping de Planet Baobab avec ses emplacements éparpillés au milieu des baobabs avec coin barbecue, électricité et de grands sanitaires collectifs. Les parties communes sont très agréables, avec un restaurant convivial organisé autour d’une grande piscine. Des huttes ouvertes servent d’abri pour lézarder au bord de la piscine pendant les heures les plus chaudes de la journée.

En camping aménagé
J11

Rencontre avec les suricates

Ce matin, exploration avec un guide du lodge des cuvettes salées des pans de Makgadikgadi à la recherche des nombreux groupes de suricates qui vivent dans la région. Observation de ces curieuses petites mangoustes aussi photogéniques qu’amusantes. Après de nombreux clichés souvenirs, retour au lodge dans l’après-midi, pour profiter de la piscine ou faire une sieste dans une des huttes traditionnelles.
Si la saison le permet, vous troquez le 4x4 pour un quad et partez à la découverte du pan de Ntwetwe, un des plus impressionnants de la région, avec un dîner-barbecue en plein cœur de cette immensité et nuit sous 5000 étoiles.

En camping aménagé
J12

Gweta - Baines Baobabs - Parc national de Nxai Pan

Reprise de la route vers l'ouest sur l’axe goudronné reliant Maun à Gweta avant d’emprunter une piste sablonneuse jusqu’à l’entrée du parc national de Nxai Pan. D’une superficie d’environ 2 600 km², il comprend plusieurs pans : Nxai Pan lui-même, Kgama Kgama Pan et Kudiakam Pan au sud qui inclut Baines’ Baobabs.
Autrefois des lacs salés, ils sont désormais recouverts de grandes étendues herbeuses avec des petits groupes d'arbustes. Pendant l'été, contrairement aux cuvettes de la section sud de la réserve, les dépressions sont généralement recouvertes d'herbe, ce qui attire un grand nombre d'animaux. Nxai Pan est aussi réputé pour la présence des guépards qui affectionnent particulièrement ses grandes plaines.

Dans l’après-midi, direction les célèbres Baines’ Baobabs, à une quinzaine de kilomètres à l'est de la piste principale menant à la gate. Ces baobabs portent le nom de l’artiste Thomas Baines venu en 1858 explorer l’Afrique australe. Une aventure haute en couleurs ! Alors qu’il voyage avec son ami James Chapman au Botswana et des guides locaux San, les deux compagnons souffrent de soif, de faim, d’épuisement et même de maladie. Et, leurs guides s’enfuient à plusieurs reprises avec leurs provisions. C’est en arrivant au niveau du lit asséché de l’ancien lac Makgadikgadi que Baines aperçoit la petite île où sont dressés ces sept baobabs ancestraux, toujours sur pied. Émerveillé par l’aspect majestueux de ces grands arbres, il les immortalise sur ses toiles. Quand on les compare aujourd’hui avec les peintures de Baines, on peut conclure que les baobabs sont restés presque inchangés après 150 ans.

Campement sur l'île de Kubu - Botswana
En camping aménagé
J13

Baines Baobabs - Pan de Makgadikgadi (85kms +/- 02h20)

Route ensuite vers le parc national de Makgadikgadi et le secteur de Khumaga, le long de la rivière Boteti. C’est le point de départ idéal pour explorer la région qui concentre de nombreux zèbres et pour accéder aux pans si caractéristiques de cette zone. Route goudronnée jusqu’à l’entrée du parc (Phuduhudu Gate) sur environ 130 km et descente plus au sud sur une piste d’une trentaine de kilomètres jusqu’à Khumaga. Pour rejoindre le campsite, montée sur le bac afin de traverser la rivière Boteti. Le site est très bien entretenu avec des équipements de qualité.

Dans l'après midi, découverte du parc national de Makgadikgadi qui fait à lui seul 12 000 km². Ce pan de sel aux horizons infinis d’une blancheur éclatante est hallucinant avec ses mirages et ses brouillards de chaleur. En hiver austral, des tourbillons de poussière s’élèvent çà et là. En été, des milliers d’hectares d’herbe ondulent sous un ciel noir et de violents orages. Ce paysage aussi impressionnant qu’oppressant est unique en Afrique australe.
On vous conseille de longer la rivière Boteti, source d’eau vitale pour les animaux vivant ou migrant dans cette zone désertique.

Safari en 4x4 sur l'île de Kubu - Botswana
En camping aménagé (voir l'hébergement)
J14

Pan de Makgadikgadi - Maun

Matinée consacrée à un dernier safari au cœur de cette région qui concentre de nombreux zèbres. Après avoir admirer une dernière fois les pans si caractéristiques de cette zone, reprise de la route pour rejoindre Maun et votre lodge, pour la dernière étape de votre aventure.
A votre arrivée, restitution de votre véhicule 4x4 directement à votre hébergement.

Lion - Botswana
En lodge
J15

Maun - Survol de l’Okavango et vol retour

Ce matin, nous vous conseillons un survol du Delta de l'Okavango à bord d’un Cessna (avion-taxi) en supplément. Activité que nous pouvons organiser au départ du lodge. Deuxième delta intérieur le plus grand au monde, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2014.
Transfert ensuite à l'aéroport international de Maun pour votre vol retour.
Prestations et nuits à bord.

À bord
J16

Fin de votre aventure

Arrivée en France.

N.B. :

Rien de tel que l’autonomie d’un 4x4 tout équipé quand on veut parcourir les territoires sauvages du Botswana. Quel sentiment de liberté ! Surtout quand, le soir venu, on n’a pas à déplier la double toile d’une tente classique, s’emmêler les pieds dans les tendeurs et peiner à enfoncer les sardines dans le sol… Une tente sur le toit du 4x4 se déplie en quelques secondes et assure un sentiment de sécurité bienvenu (insectes, reptiles et grosses bébêtes éventuelles sont tenus à distance) et un meilleur confort, étant plus loin du sol. Le matin venu, la descente de l’échelle fait de vous un Neil Armstrong de la savane : "Un petit pas pour un homme, un bon de géant pour un aventurier". Le mobilier de camping - table et chaises - est à l’avenant : tout aussi pliant, soigneusement rangé dans le coffre, il transforme illico votre campement improvisé en lodge mobile - l’authenticité et le contact direct avec la nature en plus !

Comment personnaliser votre voyage ?

Vous pouvez facilement combiner le Botswana avec l’Afrique du Sud, la Namibie, le Zimbabwe et la Zambie.

16 jours à partir de 3550 €
Niveau tranquille
Autotour
Safari
En 4x4

Nature

Culture

Rencontre
Code : BOT02L
Ajouter à ma sélection
Carte Botswana : Autotour en territoire sauvage

Budget

Le prix comprend :

  • Les vols internationaux sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Un véhicule de location 4x4 de type Toyota Hilux double cabine, équipé d'une à deux tentes de toit selon le nombre d'aventuriers, kilométrage illimité, radio, climatisation et deux roues de secours
  • Un briefing francophone à votre arrivée sur le déroulement du voyage, votre matériel de camping et les aspects techniques de votre 4x4
  • Votre paquetage aventure remis à l’arrivée, composé d’un téléphone satellite, du guide Nomade Aventure du selfdrive au Botswana et d'un GPS équipé du fond de carte Tracks4Africa, afin de vous faciliter l’orientation dans les réserves et trouver vos campsites
  • L'assurance de votre véhicule
  • La journée sur les chutes Victorias, transferts inclus
  • Les transferts de l’aéroport au bureau du loueur, aller/retour
  • Les nuits comme mentionné
  • Le matériel de camping comme mentionné ci-dessous *
  • Les repas mentionnés au programme
  • Un roadbook personnalisé accessible directement sur notre application MyNomade avec votre itinéraire, vos hébergements, nos plus belles randonnées et notre sélection des spots les plus sauvages du pays
  • Une initiation à la conduite sur piste de votre 4x4
  • Les frais de nettoyage de votre véhicule et de restitution à Maun
  • Une assistance francophone 24H/24, avant, pendant et après votre aventure
  • L'absorption à 100% des émissions de CO2 générées par votre voyage (vols éventuels, transport et hébergement sur place)


    * Votre équipement camping est composé des éléments suivants :
    Tente sur le toit avec matelas, sacs de couchage, oreillers et draps. Bidon d’eau, caisse de stockage, réchaud, lampe, bassine, chaises table, frigo électrique, set de plats de cuisson, grille de barbecue et glacière.
    Caisse vaisselle : couteaux, fourchettes, cuillères, cuillères à café, couteau à pain, couteau de cuisine, fourchette à barbecue, éplucheur, planche à découper, louche, râpe, ouvre-bouteille, tire-bouchon, ouvre boite, tasses à café, bols, bouilloire et saladier.

Le prix ne comprend pas :

  • Les repas et les provisions à acheter à Maun
  • Le carburant de votre véhicule
  • Les droits d’entrée dans les parcs (150€/véhicule environ)
  • Les assurances facultatives

    Options possibles :
    Mokoro trip à Khwai (2 heures) : 55€ par aventurier
    Survol du Delta de l'Okavango (1 heure) : 245€ par aventurier
    Bivouac sur le pan de Ntwetwe avec dîner inclus (possible uniquement du 01/06 au 31/10) : 100€ par aventurier

Prix avec aérien

A partir de 4200€, sur la base de 2 aventuriers
A partir de 3550€, sur la base de 4 aventuriers

Fiche technique

1 • Détails du voyage

Niveau physique et préparation

Aucun entraînement spécifique requis. Un briefing francophone aura lieu lors de votre arrivée à Kasane, afin de vous présenter votre matériel de camping et les aspects techniques de votre véhicule.

On dort où ?

Third Bridge Tented Camp & camping
Au cœur de la réserve de Moremi, sur les rives de la rivière Moanachira, le camp de Third Bridge est très populaire auprès des voyageurs en autotour. C’est l’un des plus beaux sites pour camper au milieu de la nature et de la faune sauvage. Un camp très bien entretenu, des emplacements spacieux avec l’incontournable espace pour faire son barbecue. Les sanitaires collectifs ont de l’eau chaude. Vous pouvez également séjourner dans les tentes fixes construites sur pilotis. Une petite épicerie sur place vend même du bois pour le feu de camp et quelques produits rudimentaires. A noter que le camp se trouve dans un lieu unique pour l’observation des oiseaux et... y croiser éléphants et hippopotames en pleine journée n'y est pas rare !

Maqwee (South Gate) Campsite
C’est à l’entrée Sud de la réserve de Moremi que se trouve ce campsite idéal pour passer la nuit. Emplacements ombragés, sanitaires collectifs et douches chaudes. Séjournez au Maqwee Campsite si vous souhaitez explorer le secteur de Xakanaxa ou rejoindre Maun.

Xakanaxa campsite
Voilà un campement populaire entouré de quelques lodges de luxe à proximité : le Xakanaxa Campsite. Il faut dire que le site naturel est un des plus beaux de la réserve de Moremi. Dans un environnement de lagunes et de marais, près d'une dizaine d’emplacements sont installés au calme. Comme de nombreux camps de la région, vous avez accès à des sanitaires collectifs, avec douches chaudes et un espace pour le barbecue ! Bercé le soir par les grognements des hippopotames, vous vous réveillerez peut-être le matin en admirant le spectacle des éléphants se baladant près de votre campement.

Khwai North Gate Campsite
Au bord de la rivière Kwaï, au nord de la réserve de Moremi, ce vaste camping est très bien agencé sous de beaux figuiers face à la rivière. Cette zone de Moremi est connue pour sa grande variété d’animaux et d’oiseaux. Comme dans de nombreux campements, les voyageurs ont accès à des sanitaires collectifs avec douches et toilettes. De l’autre côté de la rivière, le village de Kwaï vous permet de faire les emplettes nécessaires pour être autonome, notamment en nourriture, sur votre campement.

Chobe Safari Lodge & campsite
Voilà l’adresse idéale si vous souhaitez dormir dans la ville de Kasane : le Chobe Safari Lodge & Campsite. Vous êtes ainsi à l’entrée du parc national de Chobe, et à seulement une centaine de kilomètres des chutes Victoria. Plus ancien établissement de Kasane, ce lodge offre un grand confort avec différentes options d’hébergement. Chambres avec vue sur la rivière ou sur la piscine, à moins que vous ne préfériez dormir dans un « Rondavels », maison ronde traditionnelle surmontée d’un toit de chaume. Possibilité de camper dans la vaste air au bord de la rivière, les emplacements sont équipés de toutes les commodités nécessaires : toilettes et douches chaudes. Les espaces communs permettent de se détendre à la piscine, de profiter du bar et de deux restaurants, et même de faire du shopping sur place dans un grand magasin de souvenirs. Comme de nombreux hébergements dans les environs, le camp organise des sorties en bateau sur ma rivière Chobe et des safaris en 4x4 dans le parc.

Planet Baobab
À une centaine de kilomètres des déserts de sel de Nxai et Makgadigadi, Planet Baobab vous ouvre ses portes au milieu d’une forêt de baobabs millénaires. À l’entrée, deux immenses sculptures vous annoncent la couleur. Loin des hébergements standardisés, le lodge se compose d’une vingtaine de huttes Bakalanga traditionnelles décorées dans un style coloré et local. Quelques emplacements de camping sont éparpillés au milieu des baobabs avec espace barbecue, électricité et de grands sanitaires collectifs. Les parties communes sont très appréciées des familles, avec un restaurant convivial organisé autour d’une grande piscine. Des huttes ouvertes servent d’abri pour lézarder au bord de la piscine pendant les heures les plus chaudes de la journée. L’équipe chaleureuse peut vous organiser une sortie de nuit sur le grand pan de Netwewe, une expérience inoubliable.

Kumaga Campsite
Gérée par l’équipe très pro de SKL Camps, voilà une belle adresse pour séjourner au cœur du parc national de Makgadikgadi : le Khumaga Campsite. Pour y accéder en venant du village de Kumaga, vous devrez prendre un bac avec votre véhicule afin de traverser la rivière Boteti. Le site est très bien entretenu et possède des équipements de qualité. La dizaine d'emplacements est dotée de sanitaires collectifs propres, avec de l’eau chaude produite par énergie solaire ainsi que d’espaces individuels pour le barbecue. Le personnel est aux petits soins avec les campeurs. Ici, pas de clôture, vous êtes littéralement au cœur de la vie sauvage. Vous verrez de nombreux zèbres et quelques rhinocéros. A noter que le camp se trouve sur la route migratoire des flamands roses.

Baines Baobab campsite
Dans le parc national de Nxai Pans, un des meilleurs spots pour aller camper se trouve au Kudiakam Pan, ancien lac salé connu pour abriter de majestueux baobabs. A proximité du fameux site de Baines Baobab, vous avez le choix entre trois sites de camping (Baines Campsite 1, 2 et 3) pour passer la nuit dans un environnement protégé, intact et sauvage. Choisissez le camp N°1 qui vous offrira une vue imprenable sur les arbres. A noter : les sanitaires sont très rustiques.

Thamalakane River Lodge
A une vingtaine de kilomètres de Maun en direction de la réserve de Moremi, le Thamalakane River Lodge, très pitorresque, se situe sur les rives de la rivière Thamalakane, vaste refuge pour les oiseaux. Dans un grand jardin verdoyant, les bungalows en pierre surmontés d’un toit de chaume offrent tout le confort (avec lits simples ou doubles, ventilateurs, salles de bains...) et ont l’avantage d’être spacieux. On adore les terrasses privatives face à la rivière. Certaines chambres ont même une petite piscine privée. Pour les autres campeurs, une piscine surplombe la rivière. A seulement vingt minutes de l’aéroport de Maun, c’est l’adresse parfaite pour une première étape, ou pour vous relaxer en fin de voyage. A noter que le personnel est très accueillant et le service impeccable. L’équipe peut vous organiser différentes activités alentour, à Moremi, Nxai Pans, ou une simple sortie sur la rivière en mokoro, pirogue traditionnelle.

A table !

Camper ne signifie pas nécessairement mal manger. Avec quelques astuces et des réserves bien pensées, il est possible de se nourrir convenablement et de façon relativement variée, sans passer trop de temps en préparation et nettoyage.

Comme pour l’essence, la disponibilité de l’eau et de la nourriture peut être limitée dans certaines régions du Botswana. Les bonnes pratiques sont donc les mêmes : estimer la quantité nécessaire en fonction de son itinéraire et des opportunités de ravitaillement qu’il y aura en route. Pour l’eau, il faut compter, au moins, cinq litres par jour et par personne et, au moins, dix litres par jour et par personne pour les régions désertiques où aucune eau ne sera disponible du tout !

Que préparer pour le petit-déjeuner ?

En camping, le petit-déjeuner est le repas le plus facile à gérer puisqu'on peut souvent se passer de cuisiner. Pour le thé ou le café, l'eau chaude pourra être préparée la veille et être conservée dans une bouteille thermos. Les biscottes remplacent facilement le pain grillé mais il est aussi facile de faire des toasts sur les braises de la veille. Du beurre, de la confiture, quelques fruits et un yaourt complèteront ce premier repas de la journée sans trop de complication ! Pour les amateurs de petits déjeuners salés, il est aussi rapide de cuisinier des œufs brouillés, de faire griller du bacon ou de cuire une omelette !

Que préparer pour le déjeuner ?

Le déjeuner sera souvent nomade. Préparer la veille des salades ou des sandwiches reste la façon la plus simple de faire un repas frais et léger, sans avoir à se soucier de la logistique ! Cuire des pommes de terre, des pâtes ou du riz en quantité suffisante pour plusieurs jours permet de préparer rapidement une salade à base de féculents. Il suffit d'ajouter fromage, œuf dur, thon, jambon, légumes, crudités, herbes, etc, pour varier les plaisirs. Simple, pratique et toujours bon !

Que préparer pour le diner ?

C'est souvent le seul repas où on a envie de manger chaud et plus élaboré ! Grâce au braai présent dans tous les campsites, toutes sortes de grillades sont permises : une véritable institution en Afrique Australe ! La viande, le plus souvent marinée, s'accompagne de légumes cuisinées (pommes de terre sautées, asperges poêlées, champignons grillés, etc) ou de différentes salades. Le Botswana est réputé pour son bœuf mais on trouve également des saucisses traditionnelles sud-africaines (Boerewors), du porc, du mouton et du poulet. Pour les végétariens, les curry de légumes sont faciles à cuisiner en brousse et s'adaptent à tous les goûts : choux fleurs, carottes, patates douces, aubergines, pâtissons, etc. Les pommes de terre ou les butternuts fourrées et cuites dans les braises remplacent facilement la viande sur le barbecue !

Pour la nourriture, il convient de faire le plein au départ pour l’ensemble du séjour. Même si les supermarchés du Botswana sont bien achalandés, il est préférable de réfléchir en avance à sa liste de courses en choisissant des produits basiques, faciles à préparer, à la fois longue conservation et frais, tout en gardant en tête que le réfrigérateur de la voiture a une contenance limitée...

On se déplace comment sur place ?

Tous les déplacements se font à bord de votre véhicule de location 4x4. Selon votre itinéraire et des disponibilités, vous aurez le choix entre :

- Le Toyota Prado : polyvalent et économique, idéal pour les itinéraires mixtes, sur route et sur piste.
- Le Toyota Hilux : le 4×4 le plus utilisé dans le bush, adapté pour tous les types de séjours.
- Toyota Land Cruiser Série 79 : robuste et puissant, le meilleur compagnon pour explorer les régions les plus isolées !

Tous nos véhicules sont équipés d’un GPS pour faciliter votre navigation.
Le conducteur doit être âgé de 21 ans minimum et être en possession d’un permis de conduire international.
Les véhicules sont équipés d’une boite automatique. Ils disposent, en plus, d’un levier secondaire permettant d’enclencher les modes 4×4 ou "low range". La boite automatique a plusieurs avantages : elle permet de ne pas être perturbé par le passage de vitesse main gauche (pour les conducteurs habitués au volant à droite) et de se concentrer sur les autres aspects de conduite comme la vitesse ou la direction. Elle permet également d'éviter l’utilisation de mauvais rapports qui peuvent conduire à un arrêt du véhicule dans les zones sablonneuses et générer des enlisements. Ne vous inquiétez pas, on s’y fait très rapidement et on finit même par apprécier !

Au Botswana, la conduite se fait à gauche. La ceinture est obligatoire pour tous les passagers, y compris à l’arrière. Téléphoner en conduisant est strictement interdit.
Le pays compte quelques panneaux particuliers dont le plus connu reste le signalement des zones occupées par les éléphants, ou tous autres animaux sauvages.

Sur les grands axes, la vitesse est limitée en fonction des situations suivantes :
-120 km/h en dehors de villes ;
- 80 km/h à l’approche des villes et des villages ;
- 60 km/h (37 miles) dans les villes et les villages ;
- 30 km/h dans les zones en travaux.

En dehors du réseau goudronné, la vitesse est limitée à 80 km/h sur les routes de graviers et à 40 km/h dans les réserves et parcs nationaux.

Conduire au Botswana nécessite de se familiariser avec différentes conditions de circulation et demande parfois un peu de pratique. Voici quelques conseils à garder en tête une fois sur le terrain :

Les routes goudronnées sont soumises à rude épreuve pendant la saison des pluies qui abiment considérablement le bitume en créant des nids de poules parfois très profonds. Réduisez votre vitesse, dès que la route présente des trous ! A certaine période de l’année, l’herbe envahit les bas côtés et empêche de voir les animaux pouvant traverser subitement la voie. Soyez très prudent dans cette situation et réduisez votre vitesse !

Les routes de gravier peuvent être très glissantes. Veillez à ne pas surestimer votre vitesse, en raison des animaux potentiellement présents sur la route, des nids de poule, rochers ou zones sablonneuses qui rendent le freinage brusque extrêmement dangereux sur ce type de revêtement. Les routes de gravier ont aussi tendance à former des ondulations, créant des vibrations éprouvantes pour le véhicule et pour les passagers. Veillez à vérifier régulièrement les éléments susceptibles de se desserrer, particulièrement les écrous des roues. Enfin, la poussière que vous déplacez peut provoquer des situations à risque lorsque vous croisez un autre véhicule.

La piste de sable, s’il est profond, peut nécessiter d’engager les quatre roues motrices du véhicule. Dans les situations les plus difficiles, réduisez votre vitesse et restez concentré sur la piste de façon à ne pas vous arrêter. La conduite dans le sable profond peut être facilitée par l'abaissement de la pression d'air dans les pneus pour augmenter la zone de préhension. En cas d’enlisement, creusez d’abord sous les roues avec une pelle et placez des branches, cartons ou journaux pour retrouver de l’adhérence.
La boue est sans doute la situation la plus sérieuse à gérer. Si le sol paraît noir et humide, contournez la zone, quitte à choisir une autre piste ! Il est extrêmement difficile de sortir une voiture d'un embourbement sans plaques anti-enlisement (sand-ladders) et sans aide. Il faut parfois tracter la voiture pour y parvenir.
Les pans peuvent être particulièrement trompeurs. La surface apparemment blanche, dure et sèche peut cacher un sol humide, boueux et très dangereux. Il est recommandé de conduire uniquement sur les pistes existantes et de toujours vérifier auprès des rangers l’état des pans, avant de se lancer !

Ici, les animaux sauvages sont chez eux et vous êtes leurs invités. Il convient donc de les respecter en gardant toujours une bonne distance entre votre véhicule et eux. Sortir de la voiture en dehors de campings et des zones indiquées est interdit sauf en cas de force majeure et sans s’éloigner. Il est également interdit de pratiquer le hors-piste. Respecter les règles des parcs qui vous sont données à l’entrée est essentiel ! En raison de la présence des animaux sauvages et domestiques, il est déconseillé de circuler la nuit sur l’ensemble du territoire, y compris en ville. La conduite dans les herbes hautes exige une grande vigilance. Dans ces conditions, il est essentiel de nettoyer très régulièrement (tous les 20 kilomètres) les graminées s’accumulant dans le radiateur de la voiture afin d’éviter toute surchauffe, voire un départ de feu. Afin de ne pas noyer le moteur du véhicule, il ne faut jamais traverser de gués profonds, où l’eau arriverait à plus de la moitié de la roue. Même si le véhicule est équipé d’un snorkel, les loueurs l’interdisent et les pannes mécaniques liée à l’eau ne sont jamais couvertes par les assurances. Si la situation se présente, choisissez systématiquement une route alternative !


Le Department of Wildlife and National Parks (DWNP) a rédigé un code de conduite sous la forme d’une série de règles à respecter lorsque l’on visite les parcs et les réserves du Botswana :

1. L'entrée et la circulation dans les parcs sont interdites en dehors des heures d'ouverture. Les visiteurs doivent impérativement être rentrés au camp avant la nuit.
2. L'entrée et la circulation dans les parcs et réserves sont interdites sans permis. Ces permis peuvent s'obtenir aux bureaux du DWNP à Maun, Gaborone, Ganzhi, Kang, Tsabong, Lethakane, Francistow et aux entrées des parcs.
3. Les visiteurs sont tenus de s'enregistrer à leur arrivée et à leur sortie.
4. Le camping est autorisé uniquement dans les sites prévus à cet effet. Le camping sauvage est strictement interdit !
5. La vitesse dans les parcs et réserves est limitée à 40 km/h.
6. La conduite hors piste est strictement interdite.
7. Tout prélèvement animal et végétal est strictement interdit. Il est également interdit de collecter du bois pour les feux de camp à l’intérieur des parcs et réserves.
8. Il est interdit de perturber ou de nourrir les animaux.
9. Les visiteurs doivent toujours rester dans leur véhicule sauf dans les endroits prévus à cet effet.
10. Les feux de camp sont autorisés uniquement dans les emplacements désignés.
11. Les animaux domestiques sont interdits dans l'enceinte des parcs et des réserves.
12. Les armes à feu sont strictement interdites.
13. Tous les déchets doivent être sortis des parcs et des réserves.

Au Parc National de Chobe, où les visiteurs sont plus nombreux et la cohabitation plus difficile entre les visiteurs et les animaux, les règles de base sont complétées par celles-ci :

1. Une distance raisonnable de 300 à 500 mètres doit être respectée entre les véhicules.
2. Seuls 4 véhicules sont autorisés sur un point d'observation et chaque véhicule ne doit pas rester plus de 5 minutes.
3. L'arrêt doit être réalisé en conservant deux roues sur la piste, les deux autres roues étant sur le côté, afin d'éviter la conduite hors piste.
4. Eviter de perturber les animaux, lorsque vous quittez un point d'observation.
5. Ne pas communiquer d'information sur une observation par portable ou par radio. Les téléphones portables doivent être utilisés uniquement en cas d'urgence.
6. Respecter l'espace de vie de l'animal et ne pas s'approcher trop près.
7. La première personne au point d'observation est prioritaire. Ne jamais bloquer un autre véhicule !
8. Stationner toujours du côté où se trouve l'observation, afin de laisser la voie libre aux autres véhicules.
9. A l'approche d'un autre véhicule, ralentir afin d'éviter tout accident et de limiter le soulèvement de la poussière.

Au delà des règles, il y a le savoir-être qui rend l’expérience dans les zones protégés plus agréable pour soi-même et pour les autres visiteurs.
Veillez à vous faire le plus discret possible, en parlant bas et en conduisant doucement : le safari n’est pas une course de rallye et vous pourriez manquer l’occasion d’observer certains animaux, cachés ici et là dans les herbes et les buissons !
Le hors-piste est interdit mais il est aussi interdit d’emprunter les traces laissées par des visiteurs qui n’auraient pas respecté cette règle.

Volez en bonne compagnie !

Se rendre au Botswana nécessite généralement un passage par l’Afrique du Sud, desservi par de Se rendre au Botswana nécessite généralement un passage par l’Afrique du Sud, desservi par de nombreuses compagnies internationales (Qatar Airways, Air France, British Airways, Lufthansa, Ethiopian Airlines, Emirates, etc.)

L’autre possibilité est de partir avec Ethiopian Airlines, pour un vol à destination des Chutes Victoria (Zimbabwe) via Addis Abeba et, ensuite, nous pouvons vous organiser un transfert en véhicule au Botswana sur Kasane (2 heures de route).

Vol intérieur

Les vols intérieurs sont opérés par la compagnie South African Airways.

On se donne RDV où ?

Si vous optez pour un voyage comprenant vos vols internationaux, nous vous conseillons de vous rendre à l'aéroport trois heures avant le départ. Dans le cas contraire, votre guide vous attendra à votre arrivée sur l'aéroport de Kasane, de Maun ou de Victoria Falls (selon itinéraire) et vous remettra vos documents de voyage.

2 • Budget

Le prix comprend :

  • Les vols internationaux sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Un véhicule de location 4x4 de type Toyota Hilux double cabine, équipé d'une à deux tentes de toit selon le nombre d'aventuriers, kilométrage illimité, radio, climatisation et deux roues de secours
  • Un briefing francophone à votre arrivée sur le déroulement du voyage, votre matériel de camping et les aspects techniques de votre 4x4
  • Votre paquetage aventure remis à l’arrivée, composé d’un téléphone satellite, du guide Nomade Aventure du selfdrive au Botswana et d'un GPS équipé du fond de carte Tracks4Africa, afin de vous faciliter l’orientation dans les réserves et trouver vos campsites
  • L'assurance de votre véhicule
  • La journée sur les chutes Victorias, transferts inclus
  • Les transferts de l’aéroport au bureau du loueur, aller/retour
  • Les nuits comme mentionné
  • Le matériel de camping comme mentionné ci-dessous *
  • Les repas mentionnés au programme
  • Un roadbook personnalisé accessible directement sur notre application MyNomade avec votre itinéraire, vos hébergements, nos plus belles randonnées et notre sélection des spots les plus sauvages du pays
  • Une initiation à la conduite sur piste de votre 4x4
  • Les frais de nettoyage de votre véhicule et de restitution à Maun
  • Une assistance francophone 24H/24, avant, pendant et après votre aventure
  • L'absorption à 100% des émissions de CO2 générées par votre voyage (vols éventuels, transport et hébergement sur place)


    * Votre équipement camping est composé des éléments suivants :
    Tente sur le toit avec matelas, sacs de couchage, oreillers et draps. Bidon d’eau, caisse de stockage, réchaud, lampe, bassine, chaises table, frigo électrique, set de plats de cuisson, grille de barbecue et glacière.
    Caisse vaisselle : couteaux, fourchettes, cuillères, cuillères à café, couteau à pain, couteau de cuisine, fourchette à barbecue, éplucheur, planche à découper, louche, râpe, ouvre-bouteille, tire-bouchon, ouvre boite, tasses à café, bols, bouilloire et saladier.
  • Le prix ne comprend pas :

  • Les repas et les provisions à acheter à Maun
  • Le carburant de votre véhicule
  • Les droits d’entrée dans les parcs (150€/véhicule environ)
  • Les assurances facultatives

    Options possibles :
    Mokoro trip à Khwai (2 heures) : 55€ par aventurier
    Survol du Delta de l'Okavango (1 heure) : 245€ par aventurier
    Bivouac sur le pan de Ntwetwe avec dîner inclus (possible uniquement du 01/06 au 31/10) : 100€ par aventurier
  • Frais d’annulation

    Afin de tenir compte des contraintes imposées par nos prestataires pour votre voyage, et conformément à nos conditions de vente, en cas d’annulation de votre part avant le commencement du voyage, nous vous appliquerons des frais d’annulation basés sur nos frais réels justifiés à la date de votre annulation.

    Budget sur place

    La majorité des cartes bancaires, Visa ou Mastercard, est acceptée au Botswana pour régler hôtels, restaurants, magasins ou services de tourisme. Mais dans les régions plus isolées, comme à l’entrée des parcs nationaux, il est probable que l’argent liquide soit le seul moyen de paiement possible !

    La monnaie botswanaise est le Pula (BWP) qui se divise en 100 Thebes. Il n’est pas possible d’acheter des Pulas depuis la France mais il sera facile d’en retirer sur place, dans les guichets automatiques acceptant la carte visa. Sachez que les retraits sont parfois limités mais qu’il est possible, de faire plusieurs opérations à la suite, dans la plupart des guichets.
    Les devises étrangères principales, comme l’euro, le dollar ou le rand, peuvent être facilement converties dans les banques et bureaux de change. Certaines structures touristiques, comme les lodges, peuvent accepter les dollars.

    Attention si vous voyagez dans plusieurs pays d’Afrique Australe, veillez à bien connaître par avance les taux de change pour éviter toute confusion.

    Au Botswana, l’essence coute entre 8 et 9 BWP / litre, soit environ 0,75 €/litre. Le ravitaillement en essence est garanti dans toutes les grandes villes du pays mais pas sur l’ensemble du territoire. La moitié nord est notamment moins fournie en stations-essence que le sud. Lors de la préparation de votre parcours, il est donc crucial d’estimer la consommation d’essence et les possibilités de ravitaillement. Au départ, prévoyez au moins 100 litres en double réservoir ou en jerrican et faites le plein dès que possible ! Notez que certaines stations isolées ne sont pas toujours alimentées. Etant donné les distances à parcourir, il est judicieux d’appeler pour vérifier les stocks avant de s’y rendre (notamment pour la petite station de Rakops, réputée peu fiable !).

    3 • Assurances

    Pourquoi souscrire une assurance ?

  • En souscrivant une assurance voyage avec Nomade Aventure, profitez de l'aide de notre Service Client pour vos démarches et bénéficiez des garanties dans les meilleurs délais.
    Surtout, voyagez l'esprit tranquille en toute situation, car pour vous prémunir de tout risque lié à une pandémie, notamment celle du Covid-19, nous avons étendu les garanties de nos contrats d'assurance :

    Remboursement de toutes les sommes engagées dans le cas où vous devez annuler votre voyage pour les motifs suivants :
  • si vous êtes désigné cas contact dans les 14 jours précédents le départ,
  • si vous tombez malade du Covid-19 (ou une autre pandémie) avant de partir,
  • si vous êtes testé positif (suite prise de température ou résultat d’un test PCR et/ou antigénique) le jour du départ,
  • s’il est contrindiqué que vous partiez en voyage par un médecin, suite au contexte vaccinal dans le pays de destination…

    La franchise retenue sera celle du MOTIF MEDICAL de votre contrat d’assurance.
  • Quel contrat choisir ?

  • Assurance Tranquillité (4,20 % du prix de votre voyage)

    Vous bénéficiez d’une protection complète :
  • Frais d'annulation pour toutes causes justifiées.
  • Frais médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques et d'hospitalisation dans le monde entier.
  • Frais de recherche et de secours en mer ou en montagne.
  • Frais de rapatriement.
    Indemnisation en cas de retard d'avion, vol, perte et détérioration de vos bagages.
    Voyage de compensation.

  • Assurance Tranquillité Carte Bancaire (3,20 % du prix de votre voyage)

    Vous bénéficiez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire.
    Important : en cas de sinistre, vous devez contacter en premier lieu l'assureur de votre carte bancaire.
    A noter : ce contrat est réservé exclusivement aux titulaires de cartes Visa Premier, Gold MasterCard, Infinite Platinium, délivrées par une banque française, belge ou suisse, et ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire.

  • 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil
    . Gourde isotherme (1 litre minimum)
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale étanche
    . Crème solaire haute protection
    . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables, de préférence)
    . Papier de toilette (biodégradable, si possible)
    . Serviette de toilette à séchage rapide
    . Protections auditives anti-bruit
    . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
    . Adaptateur de prise électrique

    Pharmacie personnelle

    Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :
    . Un antalgique
    . Un anti-inflammatoire (comprimés et gel)
    . Un antibiotique à large spectre
    . Un antispasmodique, un antidiarréique, un antibiotique intestinal et un anti-vomitif
    . Un désinfectant, des pansements, des compresses stériles et de la bande adhésive
    . Un antiseptique
    . Un veinotonique
    . De la crème solaire et de la Biafine
    . Un collyre
    . Des pastilles pour purifier l'eau
    . Un répulsif contre les moustiques

    On prend quels bagages ?

    Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en deux sacs :

    1 - Un sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ. Celui-ci vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée. Il vous servira aussi en tant que bagage à main, lors de vos déplacements, pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments. Il sera transporté en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kilos par personne.

    2 - Un grand sac de voyage souple doit contenir le reste de vos affaires. Il sera transporté en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

    On met quoi dans la valise ?

    La question de la valise n’est pas anodine lorsqu’on se prépare à un circuit en self-drive, et encore plus au Botswana où le ravitaillement n’est pas possible partout et la disponibilité de certains produits non garantie !

    Le choix des vêtements

    Pendant l’été austral, il est conseillé de porter des vêtements en coton léger et de couleur neutre (beige, marron, vert), afin de passer inaperçu dans la brousse et claire afin de mieux supporter les fortes chaleurs. En fonction de la période, n’oubliez pas des habits de pluies et une polaire !
    Pendant l’hiver austral, les températures sont plus clémentes en journée et froides en soirée, la nuit et au petit matin. Il est donc recommandé de favoriser des pantalons et habits à manches longues. Une bonne polaire est indispensable ainsi qu’une veste chaude !

    En plus de vos vêtements, nous vous suggérons de compléter votre valise avec ces articles :
    • Chapeau pour se protéger du soleil
    • Lunettes de soleil
    • Bonnet et doudoune légère pour se protéger du froid (hiver austral)
    • Foulard ou chèche, utile dans différentes situations
    • Maillot de bain pour profiter des piscines et des lodges, si vous y résidez
    • Chaussures de marche fermées pour la brousse
    • Chaussures plus légères pour les soirées
    • Tongs pour la douche

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Passeport en cours de validité, valable 6 mois minimum à la date d'entrée au Botswana pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

    Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis).

    Pour les passeports français, pour l’entrée ou transit en Afrique du Sud, seuls ceux lisibles en machine (biométriques et électroniques) ou non lisibles en machine (à lecture optique, type « Delphine ») mais délivrés après le 24 novembre 2005 sont acceptés. Pour vous aider à identifier le type de passeport français dont vous êtes titulaire, vous pouvez consulter le site Service Public http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F11603.xhtml.

    Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

    Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

    Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs.

    Attention ! Depuis le 1er octobre 2016, toute personne voyageant au Botswana avec un enfant mineur devra être en mesure de fournir une copie intégrale et certifiée du certificat de naissance de l’enfant ou un acte de naissance plurilingue en plus de son passeport en cours de validité.
    Si l’enfant voyage avec un seul de ses parents (ou un tiers), celui-ci devra présenter une autorisation de voyage signée par le parent absent (ou responsable légal), sauf dans le cas où le père ne serait pas mentionné dans l’acte de naissance.
    Ces documents vous seront demandés à l’entrée comme à la sortie du territoire. Cette mesure s’applique en tout point frontalier sur le territoire y compris aux frontières terrestres.

    Attention ! Les mineurs doivent impérativement disposer d'un passeport comportant au moins 6 pages vierges.

    Il est important de le noter que si vous faites escale et êtes en transit en Afrique du Sud et que vous voyagiez avec un mineur, il pourra vous être demandé de respecter les formalités d’entrée des mineurs en Afrique du Sud qui sont décrites sur le site du Quai d’Orsay accessible depuis le lien suivant : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/afrique-du-sud/

    De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

    Visa

    Pas de visa pour les ressortissants français. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

    Formalités spécifiques

    Les ressortissants européens sont exemptés de visa à l’entrée du Botswana mais doivent présenter un passeport valide dont la date d’échéance est d'au moins six mois après la date du retour.
    Permis de conduire international obligatoire.

    Vaccins obligatoires

    La vaccination contre la fièvre jaune est maintenant exigée pour les voyageurs ayant récemment séjourné, voire simplement transité dans un des pays d'Afrique sub-saharienne ou d'Amérique latine où la maladie peut sévir (même si le vaccin n'y est pas obligatoire).

    Vaccins conseillés

    Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

    Paludisme

    Il est présent partout en brousse, mais aussi en ville, sous une forme sévère. La première des protections est la protection individuelle contre les piqûres de moustiques (et d’autres insectes) : répulsifs adaptés, vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées. Elle sera complétée par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou de Doxycycline selon les schémas habituels. Compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

    6 • Le pays

    Us et coutumes

    Le premier visiteur arrivé a la priorité sur les autres ! Ne jamais passer devant et avancer par derrière tout doucement, ne jamais perturber l’observation en cours, attendre son tour sur le côté, rester discret et respectueux. Eteindre son moteur et parler doucement.

    Les visiteurs des camps privés payent pour leur tranquillité : veillez à ne pas les déranger. Veillez à respecter également les pistes fermées et marquées clairement pas des branches entassées qui ne peuvent pas être l’œuvre des éléphants. En cas de doute, renoncer, il y aura plein d’autres choses à voir ailleurs ! Restez toujours vigilant dans les campsites. Au Botswana, ils ne sont jamais clôturés et les animaux, parfois alléchés par la nourriture, entrent et sortent des camps à leur guise, de jour comme de nuit. C’est pourquoi, il faut toujours rester à proximité de son véhicule, quelques soient les circonstances. Dormez également dans une tente bien fermée, au sol ou sur le toit de la voiture. Dans le Central Kalahari Game Reserve, il est conseillé de placer la tente au sol à proximité du véhicule en raison des lions très curieux qui visitent régulièrement les campings. Il ne faut jamais s’éloigner du camp, même à seulement quelques mètres. A ce titre, les enfants requièrent une attention particulière et doivent être constamment surveillés et accompagnés. Dès la tombée de la nuit, préférez rejoindre votre tente pour y rester en toute sécurité. Ne jamais sortir la nuit.
    Lorsque vous quittez un camp, laissez la plus petite empreinte possible de votre passage.

    Attention à sécuriser le garde-manger, de jour comme de nuit, afin de le rendre inaccessible aux babouins, vervets, hyènes et ratels qui ont bien compris qu’il était plus facile de cambrioler un touriste que de chasser sa propre nourriture. Notez qu’il vous sera extrêmement difficile d’expliquer à une hyène surexcitée qu’elle commet une infraction contraire aux lois de la vie sauvage et préférez prendre les devants en : empaquetant toute nourriture, ainsi que tous les produits cosmétiques que les babouins trouvent aussi à leur goût, stockant la nourriture et les déchets à l’intérieur du véhicule et en rangeant scrupuleusement le camp : les hyènes mangent potentiellement tout ce qui traine, même les chaussures, les grilles de barbecue, ou encore les chaises !

    D’une façon générale, il ne faut jamais perturber le comportement naturel des animaux. En safari, veillez à les laisser circuler librement en ne bloquant pas le passage. Sur les camps, soyez vigilant par rapport à la nourriture et ne donnez jamais à manger aux animaux. Cette action peut, en effet, les rendre dépendant des visiteurs, perturber leur comportement ou les rendre dangereux vis-à-vis des hommes. Ces animaux pourraient alors être abattus en raison des nuisances qu’ils provoqueraient.

    L’animal le plus fascinant d’Afrique est aussi le plus impressionnant. Bien se comporter avec les pachydermes est important pour la sécurité de tous. Sachez détecter les situations à risques : si un éléphant se sent oppressé par un véhicule, il montrera son inconfort en remuant fortement la tête, en faisant une charge d’intimidation ou en poussant un barrissement en guise d’avertissement. Prenez ces signes au sérieux et reculez doucement pour laisser assez d’espace aux animaux, faites attention aux petits et ne vous interposez jamais entre une mère et un petit, ne faites pas ronfler le moteur et ne klaxonnez pas ! Souvenez-vous qu’un éléphant est plus fort que vous et qu’il est capable de renverser une voiture !

    La meilleure pratique concernant les déchets consiste à ne jamais laisser d’ordures sur place et emporter tous les déchets à l’extérieur des zones protégées.
    Voici quelques astuces pour s’organiser :
    - Ne jetez jamais de mégots de cigarettes et utilisez une boite de conserve vide comme cendrier.
    - Triez les déchets entre ce qui peut être brulé sur place (carton, papier) et ce qui doit être stocké. Pour gagner de la place, utilisez une pierre pour aplatir les boites de conserve et les cannettes.
    - Ne jetez pas dans la nature de matières organiques qui sont certes biodégradables mais qui s’éliminent très lentement, comme les pelures des fruits et des légumes.
    - Utilisez, si possible, des savons et produits ménagers biodégradables.
    - Enterrez tous les déchets « humains » à 40 centimètres de profondeur et brulez le papier toilette utilisé dans le trou en restant prudent par rapport à l’utilisation du feu.
    - Protégez le feu de camp avec un cercle de pierre et assurez-vous qu’il est bien éteint avant d’aller dormir. Lorsque vous quittez le camp, effacez toutes traces en enterrant les cendres et en replaçant les pierres utilisées là où vous les avez trouvées.

    Faune et flore

    Le Botswana est un pays qui permet de faire des safaris sous différentes formes : en 4x4, à pied ou en bateau.

    On retrouve dans ce pays les "Big Five", autrement dit les animaux suivants : le buffle, le lion, l'éléphant, le rhinocéros noir et le léopard. Le Delta de l'Okavango est tout aussi riche et se démarque par sa fabuleuse variété d'oiseaux aquatiques. Il n’y a pas que les "Big Five" qui soient intéressants : au-delà de la trace des lions, ce sont par exemple les guépards dans le sud ou des troupeaux d’innombrables flamants dans le plus grand système de déserts salins du monde qui attirent les visiteurs. Depuis 2002, les lions du Botswana (encore près de 2000) sont totalement protégés. Les léopards sont étudiés, dans le cadre de programmes scientifiques internationaux et sont rendus, ensuite, à la vie sauvage. D’immenses troupeaux de buffles et d’éléphants sillonnent les régions verdoyantes et fertiles du nord. Le rhinocéros blanc, devenu rare, a été réintroduit dans le Delta de l’Okavango. La diversité des espèces au Botswana fait qu'on y trouvera tous les autres "grands animaux" d’Afrique. A commencer par le zèbre qui figure d’ailleurs dans les armes du Botswana. Élands, gnous ou springbocks, guépards et chiens sauvages rares d’Afrique, hyènes rayées, hippopotames, reptiles, chacals, etc : toutes ces espèces trouvent leur habitat naturel au Botswana ! La migration annuelle qui suit le cours de l’Okavango jusqu’au dédale des déserts salins des Makgadikgadi Pans est un spectacle à ne pas manquer...
    Par ailleurs, le Botswana abrite plus de 500 espèces d’oiseaux. Pygargues ou autruches d’Afrique, cigognes ou flamants, vautours et oiseaux de proie, espèces rares de grues, chouettes ou grandes outardes, tisserins ou hérons : l’extrême variété ornithologique, principalement dans le Parc National de Chobe et dans le Delta de l’Okavango, ainsi qu'au Nata Bird Sanctuary et au Kalahari Central Game Reserve, rendra chaque séjour au Botswana inoubliable pour les amateurs d’ornithologie !

    Le Botswana, au relief quasiment plat, est essentiellement composé de savane arbustive. Le Delta de l'Okavongo, quant à lui, regorge d'une flore exceptionnelle. En effet, sur un espace restreint (16000 kms²), celui-ci compte plus de 1000 espèces végétales distinctes (contre seulement 3500 sur tout le territoire). Nous pouvons notamment citer la présence de roseaux, papyrus, nénuphars, figuiers, arbres à saucisse, etc. Par ailleurs, des forêts de mopanes (feuilles en forme de papillons) sont présentes dans le Parc National de Chobe. La brousse et la savane, les forêts sèches, la steppe et le semi-désert du Kalahari sont des paysages caractéristiques du Botswana qui couvrent les quatre cinquièmes du pays. La riche variété des paysages du Botswana offre une base d’existence à d’innombrables formes de vie. Le Botswana protège cette biodiversité considérable en classant plus de 40% du territoire comme espaces naturels protégés : une proportion unique au monde !
    Le Botswana continuera, à l’avenir, de poursuivre l’objectif du développement durable sans pour autant perdre de vue l’idée de la protection de la nature ! Par exemple, plus de 100 000 éléphants vivent actuellement au Botswana, dont une grande partie dans le Parc National de Chobe. Cette concentration régionale crée des problèmes au niveau de la cohabitation des humains et des animaux. Bien qu’en novembre 2002, l’abattage d’un nombre limité d’éléphants ait été autorisé aussi au Botswana, le gouvernement s’est employé avec succès à trouver une meilleure solution : il a fait cadeau de 900 éléphants à l’Angola et au Mozambique pour y implanter de nouvelles populations.
    La richesse de la végétation du Botswana est proverbiale ; le pays abrite des milliers d’espèces. En tout premier lieu, le légendaire baobab qui peut vivre plus de 1000 ans ! Bien entendu, on y trouve aussi le saucissonnier, tout comme l’acacia erioloba et divers acacias parasols, palmiers et sycomores ou ficus hémi-épiphyte tropical. Dans le Delta de l’Okavango, les iris des marais fleurissent en grand nombre ! La préservation de la diversité de cette flore unique est un impératif suprême au Botswana : cette protection à un degré maximum est justifiée par le fait que le pays constitue une base d’existence pour la faune et l’homme...

    Télécommunications

    Le Botswana, tout comme les pays limitrophes, ne dispose pas d’une couverture cellulaire sur l’ensemble de son territoire, particulièrement dans les parcs nationaux et les réserves. Dans ces conditions et en cas d’urgence, il est nécessaire d’utiliser un téléphone satellite pour contacter les secours ou une assistance.

    Nous proposons des téléphones satellite de la gamme Inmarsat ou de la gamme Iridium qui couvre toute l’Afrique Australe, inclus pour toute location d’un véhicule équipé.

    Décalage horaire

    En été, pas de décalage.
    En hiver, + 1 heure par rapport à la France.

    Electricité

    Le Botswana utilise indifféremment 2 types de prises. Il est donc préférable d’apporter les deux adaptateurs correspondants (voltage : 220-240 volts AC, 50Hz).

    Bibliographie

    Botswana Safari Guide, Chris McIntyre, Ed. Bradt, 2014 (Anglais)
    Le Bradt est un des guides touristiques les plus complets pour préparer un séjour en self-drive. Très détaillé et très documenté, il décrit avec précision les principaux parcs du Botswana en terme de conditions de circulation, de faune, d’hébergements et de ravitaillement. Attention le guide ne couvre pas la totalité du territoire mais seulement le nord du pays. Il existe également pour le Zimbabwe, la Zambie et la Namibie.

    Tracks 4 Africa Self Drive Guide, 2013-2014 (Anglais)
    Tracks 4 Africa est la référence cartographique pour voyager au Botswana. De ses cartes au format numérique ou papier est né un guide très pratique pour connaître notamment les différentes solutions d’hébergement à travers la pays et savoir d’un coup d’œil où trouver essence, argent, nourriture, garagistes ou médecins… A garder précieusement dans la voiture !

    Le Petit Futé Botswana, Ed. Broché, 2017-2018 (Français)
    Le Petit Futé est le seul guide touristique francophone sur le Botswana. Il ne s’adresse pas particulièrement aux self-drivers mais s’avère très utile pour avoir une vision globale du pays, connaître ses différents points d’intérêts touristiques et obtenir de bonnes adresses en termes d'hébergements et de restauration.

    The Shell Tourist Map & Travel Guide of Botswana, Veronica Roodt, publié par Shell Oil Botswana, 2008 (Anglais)
    Veronica Roodt est diplômée en botanique, zoologie et physiologie animale. Pendant de nombreuses années, elle a mené des recherches sur les animaux et sur les plantes dans un camp de brousse au cœur du Delta de l’Okavango. Son guide fournit de précieux conseils pour les self-drivers et des informations très précises sur la géologie, l’histoire, la faune et la flore de chaque région du Botswana, en plus de nombreuses cartes détaillées. Le style est vintage mais le contenu reste une référence !

    Culture Smart! Botswana – A quick guide to customs & etiquette, Michael Main, Ed. Kuperard, 2007 (Anglais)
    Culture Smart n’est pas un guide touristique mais un guide culturel permettant de comprendre les différents codes de la société botswanaise sur différents aspects, allant du contexte historique et politique du pays à la vie quotidienne de ses habitants. Si vous songez prolonger votre séjour au Botswana, ce livre vous livrera les clés pour un contact plus intense et enrichissant avec les botswanais !

    Romans ayant pour décor le Botswana
    La série de romans policiers d’Alexander McCall Smith The No. 1 Ladies’ Detective Agency est un incontournable pour mieux connaître la vie au Botswana. Son héroïne, Precious Ramotswe, y mène l’enquête avec sagesse et avec un attachement enchanteur aux valeurs traditionnelles de son pays. C’est frais, léger et drôle, et il existe 14 volumes pour les plus papivores d’entre vous !

    Cartographie

    Si le GPS reste un outil indispensable, il ne se substitue pas à une bonne carte papier qui viendra au secours d’éventuels problèmes techniques.

    Veronica Roodt a cartographié une grande partie du Botswana et a publié une carte générale du pays ainsi que quatre cartes détaillées sur l’Okavango, Moremi, Chobe et le Kgalagadi. Tracks4Africa, fournissant une carte GPS aux informations inégalables, a également édité une carte papier très complète et couvrant l’ensemble du territoire.

    7 • Tourisme responsable

    Nomade Aventure s'engage dans un tourisme durable

    Depuis 2019, nous nous efforçons d’appliquer les exigences des recommandations de la norme internationale NF ISO 20611 sur les bonnes pratiques en matière de durabilité dans le tourisme d’aventure. Ainsi, nous défendons et mettons en pratique, une vision du voyage durable et engagée, dans 5 domaines essentiels :

    1/ Réduire notre empreinte carbone
    Depuis 2018, 100% des émissions de CO2 de vos voyages sont absorbées. Et depuis 2020, les deux tiers de nos voyageurs en Europe continentale sont incités à partir en train plutôt qu’en avion ! En savoir plus…

    2/ Améliorer la gestion des déchets
    Sur nos voyages, bouteilles en plastique et couverts jetables sont bannis. Au sein de l'entreprise, tri des déchets, produits d'entretien écologiques, etc. En savoir plus…

    3/ Protéger la faune
    Depuis 2019, nous appliquons notre « Charte sur le respect de la vie animale » : ne pas perturber leur habitat, respecter une certaine distance, prendre soin des animaux de bât, etc. En savoir plus…

    4/ Soutenir les populations locales
    Nous appliquons depuis 2019 notre « Charte de l’accueil communautaire ». Nous soutenons financièrement des projets locaux de protection de l’enfance et d'aide au développement économique. En savoir plus…

    5/ Favoriser l'accessibilité
    Un tour opérateur d'aventure qui propose des voyages adaptés aux Personnes à Mobilité Réduite (hébergements, véhicules, étapes…) ? Mais oui, l'aventure ce n'est pas que le trek ! En savoir plus…

    Et vous que pouvez-vous faire ?
    Pour commencer, prendre connaissance et appliquer les 15 commandements du voyageur responsable avant, pendant et après le voyage.

    Les 15 commandements du voyageur responsable

    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils avant, pendant et après le voyage.

    - Avant le voyage
    1- Choisissez des professionnels engagés dans le tourisme responsable
    2- Vous informer, apprendre quelques mots dans la langue du pays…
    3- N’emportez que l’essentiel et ramenez des souvenirs fabriqués localement
    4- Gardez l’esprit critique

    - Pendant le voyage
    5- Adoptez les us et coutumes locaux
    6- Avant de photographier une personne, prenez le temps de lui demander
    7- Comme chez vous, triez les déchets et économisez les ressources
    8- Préservez les sites visités
    9- Préférez le don aux associations plutôt que la mendicité
    10- Dénoncez l’exploitation sexuelle des enfants

    - Après le voyage
    11- Honorez vos engagements
    12- Signalez les situations graves et intolérables remarquées
    13- Compensez les émissions liées à votre voyage
    14- Soutenez des initiatives locales
    15- Partagez votre expérience

    Nos actions locales

    Conscients des enjeux environnementaux actuels, nous nous engageons, avec notre partenaire local, à minimiser notre empreinte écologique et à encourager les pratiques durables et responsables. C’est pourquoi nous avons mis en place un certain nombre d’actions qui, nous espérons, contribuera à la qualité de l’environnement, à l’efficacité économique et à l’équité sociale.

    Programme de compensation carbone

    Pour toutes nos locations, nous proposons une compensation carbone à hauteur de 0,075T CO2 par jour, correspondant à l’utilisation d’une voiture pour 200 kilomètres. Cette compensation demande un effort financier de 2€/jour, qui sera financé à 50% par notre partenaire local. L’organisme bénéficiaire est choisi au mois de décembre chaque année. Les participants recevront par email le bilan annuel de notre programme.

    Protection des animaux

    Dans le cadre de nos locations, nous diffusons, auprès de nos clients, les règles de bonne conduite à respecter dans les parcs et les réserves qui permettent de garantir le respect de la faune sauvage.

    Responsabilité sociale et développement de l’économie locale

    Notre partenaire local est très concerné par l’épanouissement de ses employés. Il leur assure des formations régulières et les employés derniers bénéficient d’une participation aux bénéfices de sa société. Il s’engage par ailleurs à promouvoir et à participer au développement de l’économie locale, en favorisant systématiquement les produits (viande, fruits et légumes) et les services (guides et entretien) disponibles sur place et dans un rayon de 200 kilomètres autour de Kasane.

    Prolongez votre aventure...

    Pourquoi ne pas rester un peu plus longtemps, et rendre votre voyage encore plus inoubliable, en choisissant l’une de nos extensions ?

    Vos avis

    Ils y sont allés, ils nous en parlent

    Rien de tel que les avis de nos clients pour vous éclairer dans votre choix… et nous aider à améliorer nos voyages !

    Avatar de Patou69 ayant fait le voyage Autotour en territoire sauvage

    Patou69,
    Parti le 28/09/2023
    Très satisfait

    Botswana, Autotour en territoire sauvage

    Voyage extraordinaire, dans des lieux magnifiques, immergé dans la nature à l'état sauvage; un vrai retour aux sources. Programme en général bien équilibré, avec des distances raisonnables qui permettent de profiter des paysages, de patienter pour voir arriver les animaux, et qui permet de prendre...(...)

    Avatar de Fred ayant fait le voyage Autotour en territoire sauvage

    Fred,
    Parti le 04/07/2022
    Très satisfait

    Botswana, Autotour en territoire sauvage

    Excellente organisation. Nous faisions un safari en autonomie pour la première fois mais nous sommes partis en toute confiance quand nous avons vu la qualité de l'organisation, de la préparation et du roadbook qui nous a été fourni. Nous savions en outre que nous pouvions en permanence faire appel...(...)

    Avatar de Nathalie ayant fait le voyage Autotour en territoire sauvage

    Nathalie,
    Partie le 10/05/2022
    Très satisfait

    Botswana, Autotour en territoire sauvage

    Nous revenons d'un self drive au Botswana organisé par Nomade Aventure. Nous tenons à remercier toute l'équipe pour l'organisation de ce voyage tant avant le départ que sur place. Toutes les personnes que nous avons rencontrées ont été très professionnelles, mais également très chaleureuses. Ce...(...)

    Avatar de Olivier ayant fait le voyage Autotour en territoire sauvage

    Olivier,
    Parti le 04/09/2021
    Très satisfait

    Botswana, Autotour en territoire sauvage

    Aucune déception pour ce premier « selfdrive » au Botswana. Des moments pas toujours faciles car nous sommes sortis de notre zone de confort mais une satisfaction de les avoir vécus et gérés. Une destination riche en émotions, une population adorable, des souvenirs pleins la tête et dans les...(...)

    Avatar de Anne ayant fait le voyage Autotour en territoire sauvage

    Anne,
    Partie le 11/08/2021
    Très satisfait

    Botswana, Autotour en territoire sauvage

    Voyage exceptionnel au Botswana organisé avec l'expertise de Amandine qui nous a accompagnés depuis la conception de l'itinéraire jusqu'au retour en France.
    Nous avons traversé des paysages magnifiques (KUBU ISLAND) observé la vie sauvage (BOTETI RIVER, MOREMI, CHOBE...), rencontré les Poler avec...(...)

    16 jours
    à partir de 3550€
    Je demande un devis