Le Pérou en 5 mots-clés !

  • Le Machu Picchu (l'un des must des sites Unesco !)
  • La culture (3 000 ans de métissage...)
  • La randonnée (des milliers de kilomètres pour autant de panoramas époustouflants)
  • La gastronomie (riche, fine et variée)
  • Les Péruviens, leurs sourires et leurs yeux rieurs (dans le bus, en pirogue, au marché...)

Que faire au Pérou ?

Le Pérou nous réserve de très belles surprises sur terre avec le nombre incalculable de chemins de randonnée mais aussi sur l'eau...

On peut opter pour un voyage dans le temps et dans l’histoire avec la balade 100% culture sur la côte Pacifique et dans la vallée Sacrée des Incas. Plus engagés, nos treks et randonnées traversent les Andes, la cordillère Blanche, haut perchée et la vallée Sacrée, décidément incontournable. Paysages époustouflants garantis ! Les fondus de nature pourront explorer l'Amazonie et son monde aquatique, découvrir la flore et la faune, voire partir pour une traversée magique en pirogue sur le mythique Amazone. Autre must : voguer tranquillement sur le lac Titicaca, la plus grande étendue d'eau navigable au monde.

Que voir au Pérou ?

Si les sites incontournables sont légion (Machu Picchu, Cuzco, lac Titicaca, canyon de Colca, salines de Maras, la nature amazonienne...), le Pérou regorge aussi de merveilles plus confidentielles, accessibles aux marcheurs.

Ici, tout voyage est synonyme de traversée géographique et historique où culture et nature sont indissociables. On peut ainsi découvrir des lieux immanquables :

  • Ollantaytambo, petit village sympa, doté d’un beau site inca à l’écart des grandes routes touristiques,
  • la cordillère de Vilcabamba, que l'on parcourt sur des chemins millénaires, entre oasis et ruines méconnues,
  • le canyon de Colca, au nord d'Arequipa, vertigineux, un des plus profonds au monde (3 400 m !)...

Et d'autres encore plus confidentiels :

  • le site archéologique de Choquequirao, redécouvert dans les années 1980,
  • le trek Huchuy Qosqo et son site éponyme, hors des sentiers battus, entre culture locale et patrimoine historique, avec vues magnifiques sur les montagnes de la cordillère de Vilcanota, accessible à tous les amateurs de belles balades,
  • Tipon (très peu connu à quelques kilomètres de Cuzco !), un site en plein cœur de la vallée Sacrée, où le travail des hydrologues incas est plus que remarquable.
  • le trek du Lares, pour aller à la rencontre des populations quechuas et côtoyer lamas et alpaguas,
  • plus au nord du pays, encore très préservé, partez à la découverte de Gran Vilaya au site archéologique de Kuelap, un condensé de culture chachapoyas, de nature et d’effort physique,
  • enfin, s'aventurer dans la cordillère de Huayhuash et ses paysages à couper le souffle, pour les plus sportifs

Qui rencontrer au Pérou ?

Les descendants des Incas vous attendent...

Comme Hiram Bingham (l’explorateur qui a redécouvert le Machu Picchu), venez côtoyer les arrières arrières arrières (et quelques autres « arrières ») petits fils du fils du soleil. Vous croiserez aussi d’autres peuples issus de civilisations encore plus anciennes : les Nazcas dans le sud du pays (culture pré-incaïque connue pour ses géoplyphes), les Chavíns, les Chimús, les Moches sur la côte nord ou encore les Aymaras, près du lac Titicaca (culture précolombienne)... Pour découvrir la vie des Péruviens d’aujourd’hui, vous irez à la rencontre de tisserands et des éleveurs de lamas.

Où dormir au Pérou ?

Hôtel colonial ou campement en altitude ? La nuit, le voyage est là aussi.

Le Pérou, c’est l’occasion de passer d’un bel hôtel colonial à Arequipa, à un hôtel isolé en pleine nature dans la vallée Sacrée. De dormir en lodge en Amazonie, en auberge à Ollantaytambo ou Trujillo, en refuge dans le canyon de Colca mais aussi chez l’habitant dans la vallée Sacrée et autour du lac Titicaca lors d'une magnifique randonnée. Les trekkeurs goûteront au campement aménagé au beau milieu de la forêt tropicale d'altitude de Salkantay, au refuge ou aux joies du bivouac sous tente dans la belle cordillère de Huayhuash et dans la vallée de l’Urubamba.

Quand partir au Pérou ?

Le pays est accessible toute l’année mais les deux meilleures saisons sont avril-mai-juin (après la période des pluies), et de septembre à novembre (il fait un peu plus chaud).

Les amateurs de culture choisiront la période allant de décembre à mars, pour visiter Lima et sa côte (bien que l'on puisse y aller toute l'année !), Cusco et le Machu Picchu (déconseillé en janvier et février). Entre mai et août, le temps est idéal pour les randonneurs en quête de dénivelés sur les sommets des Andes et dans les nombreuses cordillères (mais le compromis à faire, c'est d'accepter de croiser plus de monde sur les chemins). Enfin, pour festoyer avec la population, optez pour la période mai-juin, faste en fêtes populaires. Parmi elles, la fête du soleil, l'Inti Raymi (en juin) vaut franchement le détour. Egalement, le pèlerinage du Seigneur de Qoyllur Riti (fin mai, début juin) encore plus traditionnel, est juste somptueux avec des milliers de pèlerins qui partent de Cusco par les chemins sinueux des Andes pour atteindre un sanctuaire situé à 5 000 m d'altitude.