Destinations
Activités

Revenir aux voyages Éthiopie

Immersion et partage chez les peuples de l'Omo : Ethnies Bodi, Suri, Mursi, Hamer...circuit spécial "cérémonies traditionnelles" !

Société des Explorateurs Français Ce voyage d'exception a été imaginé, et sera accompagné, par un membre de la prestigieuse Société des Explorateurs Français (exclusivité Nomade Aventure).
16 jours à partir de 5799 €

Prochain départ le 10/06/2022

Je réserve / pose une option

  • Niveau : Tranquille Tranquille
    Envie de vous évader, de découvrir le monde à votre rythme, sans trop vous fatiguer ? Ces voyages qui combinent approche à pied (par tranche de 1 à 4h, pas forcément quotidiennes et en moyenne) et en véhicule sont faits pour vous. En quelques mots : des formules avec ou sans dénivelé (moins de 300 m), accessibles à toute personne habituée à la marche décontractée.
  • À partir de 16 ans
  • En 4x4
  • Culture & civilisations
  • En immersion

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Ajouter à ma sélection
  • Code ETH14

Vous aimerez...

  • Etre accompagné par Philippe Frey, scientifique, aventurier, écrivain et expert hors pair sur les déserts et les populations qui y vivent, membre de la société des explorateurs français ;
  • Assister à une cérémonie locale exceptionnelle: le Ka'el, cérémonie du peuple Bodi célébrant la nouvelle année !
  • Etre en immersion totale pendant 3 jours dans le village des Bodi, puis partager le quotidien des hamers.
  • Découvrir les différentes ethnies de la vallée de l'Omo: Mursi, Suri, Bana...

Comparez et vous préfèrerez...

    ... être accompagné par Philippe Frey, ethnologue, aventurier et familier des villages traversées!
    Il a été convié à participer avec nous à une cérémonie unique chez les bodi, inapprochables le reste de l'année
FERREIRA Laetitia

Conseil du pro !

Rangez votre appareil photo, tant que la relation avec les villageois n'est pas instaurée! Nous visitons des tribus préservées du tourisme, cela engage la responsabilité de chacun et implique d'avoir un code de conduite et de respect envers nos hôtes

Partez à l'aventure avec Philippe Frey

Comment définir Philippe Frey et résumer la vie de ce baroudeur en quelques lignes ? Disons que c’est un aventurier scientifique qui explore depuis plus de 30 ans les coins les plus reculés et hostiles de la planète. Cet alsacien consacre sa vie aux voyages, à l’étude des déserts, des populations qui y survivent et de la manière d’y voyager.

"Tout débute dans les années 70 lorsque je fugue en stop jusqu’à Istanbul." Philippe ne savait pas encore qu’il passerait ensuite sa vie à partir. Il revient pour suivre des études d’ethnologie, obtient un doctorat et trois maîtrises, et enseignera à ses heures perdues à l’université de Strasbourg et de Mulhouse.

Membre de la Société des Explorateurs Français, il est reconnu scientifiquement et médiatiquement en France comme le spécialiste des zones désertiques. Il a traversé les grands déserts de chaque continent, seul, à pied, à dos de chameau ou à cheval. Le Sahara, 9 000 km en 9 mois. Le Kalahari, 7 mois à survivre de cueillette et de chasse. Puis près de 2 ans à travers les déserts méconnus d’Orient et d’Asie centrale, 4 000 km dans les zones au carrefour de l’Iran, le Pakistan, l’Afghanistan et l’Inde. 7 000 km à cheval dans les déserts d’Amérique en 7 mois, et il se lance ensuite dans le désert de Gobi, un terrain extrêmement hostile, à explorer sans fin.

Auteur de nombreux livres, il raconte ses aventures, toujours hautes en couleur, dans de nombreux ouvrages. Il ne vous donnera qu’un seul conseil : "se débarrasser du superflu, c’est le principal enseignement des peuples du désert."

> lire la suite

Si les paysages et le patrimoine culturelle de l'Ethiopie font rêver, ce qui en fait la richesse, ce sont bien ses habitants. En effet, le berceau de l'humanité regroupe nombre d'ethnies et de peuples habitants les différentes régions du pays. Et c'est en compagnie de Philippe Frey, membre de la Société des Explorateurs Français et ethnologue de renom, que Nomade Aventure vous propose de partir pour la vallée de l'Omo.

Au cours de ce voyage unique, Philippe Frey vous emmène à la rencontre de peuples millénaires. Une chance de découvrir leur mode de vie et de participer à leur quotidien, notamment chez le peuple Bodi. Cette ethnie vivant en autarcie complète n'a encore jamais reçu la visite de visiteurs, et vous accueille en immersion quelques jours chez eux pour assister à une cérémonie particulière : le Ka'el,

Cette cérémonie atypique a lieu une fois par an et consiste à déterminer lequel des clans a le plus de moyens matériels pour devenir pendant l'année suivante le leader des Bodi. Cela se traduit par le choix d'un "champion" par clan, qui sera confiné et engraissé durant 6 mois minimum avec du sang, miel, lait, maïs… jusqu'au jour de la cérémonie et du défilé du Ka'el. Les champions atteignent parfois plus de 150 Kg… et le plus gros l’ emporte !

Les Bodi vivent dans le coude de l’ Omo. Par delà les Mursi et de l'autre côté du fleuve où vivent les clans Suri, que vous rencontrez aussi. Ces 3 tribus sont les plus intéressantes de l'Omo et seulement deux d'entres elles portent un plateau labial. Sans oublier les autres ethnies que vous verrez, à savoir les Hamer, Bana, peut-être les Dassanedje, Ari, Konso…

Un vrai voyage rencontres et immersion, accompagné par un ethnologue de renon, membre de la société des explorateurs français !
Lire la suite

  1. J1 Vol Paris - Addis Abeba

    Vol de nuit au départ de Paris (départ de province possible et sur demande)

    • à bord
  2. J2 Arrivée à Addis - Route pour Arba Minch sur les hauts plateaux

    Nous arrivons à Addis Abeba, capitale la plus élevée d'Afrique, culminant à une altitude de 2 600 mètres. En toile de fond, les deux volcans qui surplombent la ville nous dominent, eux, du haut de leurs 4000 mètres...puis nous partons en direction du Sud !

    Une journée de route nous attend, dans les magnifiques décors des hauts plateaux. L'occasion pour nous d'admirer déjà les sublimes paysages de l'Ethiopie.

    Nous arrivons à Arba Minch, et profitons de cette petite ville tropicale, nichée entre le Lac Chamo et le Lac Abaya.

    Nuit en hôtel. Déjeuner et dîner inclus.

    Temps de route : Environ 430km - 7h de route. Il faut compter en moyenne 2h pour quitter la capitale.

    • à l'hôtel
  3. J3 Arba Minch - Jinka : A la rencontre du peuple Konso

    Petit-déjeuner, puis nous prenons la route ce matin en direction de la ville de Jinka, dernière étape avant d'arriver dans la vallée de l'Omo.

    Après quelques passages par de la piste, nous arrivons dans les villages habités par le peuple Konso. Originaires du Kenya, les Konsos sont les seuls dans la région à avoir consolidé leurs champs de maïs, coton et arachide en terrasses caractéristiques. Cette organisation, témoignage des savoirs en matière d'agriculture du peuple Konso, fait partie intégralement du paysage culturel du pays konso, entré en 2011 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

    Nous rencontrons l'équipe locale et les guides qui nous accompagneront pour le reste du voyage. Déjeuner en cours de route, dîner et nuit à l'hôtel.

    Temps de route : environ 150km - 4h de route (+ env. 50km de piste).

    • à l'hôtel
  4. J4 Jinka - vallée de l'Omo: villages Mursi et arrivée chez les Bodi

    Ce matin, nous prenons la route - ou plutôt la piste - pour descendre dans la vallée de l'Omo et de son affluent, le Mago, jusqu'à atteindre le Mago National Park.

    Les paysages herbeux se dessinent, et les reliefs en arrière plan nous dépaysent... A notre arrivée, des rangers nous accompagnent afin d'assurer notre sécurité dans un endroit où la faune sauvage est présente. Si les éléphants et kudus se font plus rares qu'à une époque, la région est surtout peuplée de dik-diks et de calaos !

    Nous traversons des villages Mursi, et pouvons déjà échanger avec les habitants. Les Mursi sont connus pour être l'un des derniers peuples d'Afrique dont les femmes portent des ornements aux lèvres et aux oreilles en forme de disques plats, avec le peuple Suri, qui vit de l'autre côté de la rivière.

    Nous arrivons en fin de journée chez les Bodi, un peuple vivant dans le coude de l'Omo. Nous dormons en camp, ou dans les locaux de l'école. Déjeuner et dîner inclus.

    Temps de route : environ 200km - 5h de piste.

    • sous tente
  5. J5 et J6Immersion chez les Bodi: rencontre et partage avec les habitants

    Petit-déjeuner, puis nous entamons notre première journée en compagnie de nos hôtes. La tribu des Bodi, très peu connue, compte relativement peu d'individus : moins de 10 000 personnes.

    Apparentés aux Suri et aux Mursi, les Bodi ont leur propre langue, rites et territoire. En effet, la tribu est installée dans le coude de l'Omo, là où l'un des trois grands fleuves de l'Ethiopie (avec le Nil et l'Awash) infléchit sa course de l'Ouest vers le Sud. Les paysages de cette région sont magnifiques : si l'autre côté de la rive présente des forêts vides de toute présence humaine, les plateaux par-delà surplombent, eux, la vallée de l'Omo.

    Peuple relativement réservé et très peu connu des ethnologues (ils n'ont jamais reçu la visite ni de ces derniers, ni de touristes), les Bodi nous donnent la chance aujourd'hui de découvrir leur mode de vie et leurs villages pendant 3 jours. Accompagnés de nos guides locaux, nous profitons de ces moments privilégiés pour en apprendre plus sur les rites particulier des habitants.

    Pendant ces quelques jours, nous avons notamment l'occasion de :

    => découvrir les activités pastorales des éleveurs de vaches, principale activité des Bodi ;
    => visiter les villages environnants (en effet, les Bodi s'organisent en plusieurs villages distants les uns des autres) ;
    => visiter la fabrique d'alcool artisanal (confectionné au moyen de sorgho ou de maïs fermenté et distillé dans des calebasses) ;
    => assister à des rites spécifiques : combats au bâton (ou "donga", pratiqués occasionnellement par les Bodi en période de fête), ponction de sang de vache avec arc et flèche ;
    => observer la pose de labelets (ornement labial porté par les hommes comme les femmes, sous la forme d'un bâton traversant la lèvre inférieure) et autres pratiques esthétiques ;
    => visiter les villages mursi et suri environnants, car en effet, les relations entre ces tribus sont relativement bonnes et ces villages, préservés du tourisme de masse, nous donnent l'occasion de partager de jolis moments avec les habitants.

    Le troisième jour, nous assistons à un événement local exceptionnel : la cérémonie du Ka'el !

    Petits déjeuners, déjeuners et dîners inclus.

    • sous tente
  6. J7 Séjour chez les Bodi : la cérémonie du Ka'el

    Nous nous réveillons ce matin dans un contexte particulier. Aujourd'hui, les Bodi organisent une cérémonie particulière : le Ka'el.

    Le Ka'el célèbre la nouvelle année, et s'organise par un concours au cours duquel chaque famille, ou chaque clan, est autorisé à inscrire un concurrent célibataire. A l'issue de la cérémonie, le vainqueur obtient une grande renommée au sein de la tribu.

    Cette célébration s'organise comme suit : chaque champion doit s'entraîner en se nourrissant, pendant une période donnée, de miel, canne à sucre, sorgho, et sang de vache afin de prendre rapidement le plus de poids possible. Pendant cette préparation, le champion est reclus et ne peut sortir de son foyer afin de ne pas informer les clans adverses de sa préparation. Le jour de la cérémonie, le champion le plus corpulent est alors élu comme gagnant.

    Une fois le gagnant annoncé, chaque champion retrouve son poids et sa silhouette habituelle en quelques semaines, ou quelques mois. Cette cérémonie démontre ainsi la richesse du clan et permet de désigner un rôle de leader dans le clan gagnant, car ce dernier aura su tirer un maximum de profit de son environnement (élevage, cueillette de miel, etc).

    Célébration rituelle pour les Bodi, c'est d'ailleurs pendant cette période seule que les visiteurs sont autorisés, car les habitants sont fiers de partager cette célébration.

    NB: les dates de célébration du Ka'el étant relativement difficiles à prévoir avec précision, le programme de ces trois jours chez les Bodi peut être amené à être interverti afin d'assurer notre présence pendant la cérémonie.

    • sous tente
  7. J8 Retour à Jinka - visite de villages Ari et musée

    Petit-déjeuner, puis nous disons ce matin au revoir à nos hôtes avant de reprendre la route en direction de Jinka.

    Nous profitons de l'après-midi pour partir à pied, en compagnie d'un guide local, visiter les villages Ari des environs et rencontrer les habitants peuplant cette région. Ensuite, nous partons visiter le musée ethnographique de la ville, afin d'en apprendre un peu plus sur l'histoire des tribus et peuples d'Ethiopie.

    Déjeuner en cours de route. Dîner et nuit à l'hôtel.

    Temps de route : environ 200km - 4 à 5h de piste.

    • à l'hôtel
  8. J9 Jinka - Key Afer - Turmi : Visite de marchés et villages Hamer

    Petit-déjeuner, puis nous prenons la route en direction de Key Afer avant de rouler sur de la piste pour arriver jusqu'à Turmi, capitale du peuple Hamer en Ethiopie. Avec de la chance, nous pouvons visiter un marché traditionnel Bana ou Hamer. En effet, il existe 3 marchés qui alternent les jours de la semaine à Key Afer, Dimeka et Turmi.

    Ici, on y échange des produits de nécessité (maïs, sorgho, fruits, petit bétail...) mais également des bracelets en cuivre Mursi ou Hamer, des repose-tête en bois ou des colliers de perles.

    Nous arrivons à Turmi à midi. Déjeuner, puis nous avons l'occasion de rencontrer le peuple Hamer et visiter les villages de la région l'après-midi.

    Dîner et nuit en hôtel.

    Temps de route : environ 120 km - 3h (la moitié de piste).

    • à l'hôtel
  9. J10 et J11Peuple Hamer - journées aux villages

    Petit-déjeuner, puis nous partons visiter de nouveau les villages Hamer environnants. Accompagnés de notre guide local, nous visitions les villages isolés et rencontrons les habitants, qui nous ouvrent les portes de leur quotidien. Nous apprenons les gestes nomades de la vie quotidienne, à savoir moudre les grains (maïs ou sorgho) avec une simple meule plate et une pierre oblongue, baratter le lait des chèvres, rentrer ou sortir les troupeaux, ou encore fabriquer les tresses des femmes...

    Si nous avons de la chance, et que les dates coïncident avec les 2 jours que nous apprêtons à passer en compagnie du peuple Hamer, nous pouvons peut-être assister à une cérémonie bien particulière du peuple Hamer : l'Oukouli, également appelé "Bull jumping". Cette cérémonie célèbre le passage à l'âge adulte d'un garçon du clan. La journée est consacrée à l'accueil d'invités d'autres clans. Plus la famille du garçon est riche en bétail, plus les invités sont nombreux.

    Le moment venu, la caste des "Maze" délivre son message secret au jeune homme et prédestine de son avenir en lançant des osselets. Ils sont en cercle autour de lui et les Maze ont des peintures rituelles sur le visage. Eux-mêmes ont vécu leur initiation cinq ou six ans plus tôt.

    Pour célébrer le passage à l'âge adulte, le garçon doit faire 3 aller-retour en sautant par dessus le dos de cinq ou six vaches alignées côte à côte. Tout au long de la journée, le garçon aura été encouragé par les membres du clan, notamment par les femmes qui, en amont de la cérémonie, se voient marquées au fouet * par les mêmes membres de la caste des Maze, suite à quoi celles-ci seront protégées en cas d'attaque du clan par le garçon devenu adulte

    (* NB. bien que rituelle, cette étape peut heurter la sensibilité. En concertation avec le guide et le reste du groupe, nous pouvons choisir de ne pas y assister et convenir de visites de villages environnants à la place avec notre guide).

    NB. Cette cérémonie est très compliquée à prévoir, il est impossible de savoir quand elle se déroulera plus d'une semaine avant. Ainsi, le programme peut être amené à être modifié légèrement afin de nous permettre d'y assister.

    • à l'hôtel
  10. J12 Omorate : Rencontre avec la tribu Dassanedje

    Petit-déjeuner, puis nous partons en direction d'Omorate, ville située sur le bord du fleuve Omo. Ici, nous avons l'occasion de rencontrer le peuple Dassanedje en traversant le fleuve en pirogue de bois équari (sous réserve que la météo nous le permette). Ce peuple, originaire du Kenya, ne vit actuellement qu'aux abords d'Omorate.

    Déjeuner en cours de route. Dîner et nuit en hôtel.

    • à l'hôtel
  11. J13 Omorate - Lac Stéphanie- Arba Minch- : traversée de villages

    Petit-déjeuner, puis nous retournons ce matin à Arba Minch. Nous passons probablement par le lac Stéphanie. Aujourd'hui à sec du côté éthiopien, ce lac fait frontière avec le Kenya.

    Nous sommes ainsi amenés à passer par une zone peuplée par le peuple Arboré. Faisant originellement partie du peuple des Oromo, ils se sont installés dans la zone de l'Omo et se sont organisés en villages ceinturés de palissades en bois. Nous ne nous arrêtons pas, et poursuivons notre route jusqu'à arriver à Arba Minch.

    Déjeuner en cours de route, dîner et nuit à l'hôtel.

    Temps de route : environ 270km (50km de piste) - 6h de route.

    • à l'hôtel
  12. J14 Visite du Lac Chamo en barque : safari sur l'eau !

    Petit-déjeuner, puis nous profitons aujourd'hui d'une demi-journée sur le Lac Chamo en barque en fer à moteur ! C'est l'occasion rêvée de pouvoir observer, si la chance nous sourit, les plus gros spécimens de crocodiles du monde, dont certains peuvent même atteindre 6 ou 7 mètres !

    Peut-être pouvons-nous également voir hippopotames, et oiseaux de toutes sortes (aigles pêcheurs, hérons cendrés, marabouts, grues, etc...)
    Déjeuner, puis en option pour ceux qui le désirent, nous pouvons partir à la ferme d'élevage de crocodiles en bordure du Lac Abaya.

    Dîner et nuit à l'hôtel.

    • à l'hôtel
  13. J15 et J16Retour à Addis Abeba par les plateaux - Vol retour pour Paris

    Petit-déjeuner, puis nous reprenons la route à travers les plateaux pour rejoindre la capitale Addis Abeba. Nous arrivons le soir et embarquons pour notre vol retour pour la France, la tête chargée de souvenirs...
    Déjeuner en cours de route. Dîner et nuit à bord, arrivée le J16.

    • à bord
  14. N.B. :

    Votre guide peut être amené à modifier l'itinéraire en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques, du niveau des participants, ou de toute autre cause relative à la sécurité du groupe.
    Votre itinéraire peut également être amené à être adapté légèrement, sur proposition de votre guide et après concertation avec les membres du groupe, si des événements d'intérêt se déroulent dans la région où vous vous trouvez. N'hésitez pas à échanger avec votre chef d'expédition !

Dates
Prix TTC*
adulte
Départ
S'inscrire
Poser une option
Dates
du ven. 10/06/2022
au sam. 25/06/2022
Prix TTC*adulte
5799 € Il ne reste que 0 place à ce prix. Le prochain prix devrait être de 0 €.
A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 5799 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
Départ
Dès 4 inscrits
S'inscrire Poser une option
Je réserve

* les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation

Tout savoir sur les dates de départ

Départ confirmé

Le nombre minimum de voyageurs inscrits a été atteint ou le sera avec votre inscription.

Départ probable

D’après nos prévisions, le nombre minimum de voyageurs inscrits devrait être atteint.

Dernières places à ce prix

En général, nos prix augmentent à mesure que le départ approche. N'attendez pas !

Qui est inscrit ?

Découvrez en toute transparence la composition du groupe (nombre d'inscrits actuels et estimation du nombre final, sexe de chaque participant, personnes inscrites ensemble).

Pour être averti(e) de la mise en place d'une nouvelle date de départ, créez-vous une alerte !

M'alerter si le voyage est programmé entre le

et le

Nbre de voyageurs

 

Le prix comprend :

    • Les vols internationaux Paris - Addis Abéba - Paris, en classe économique
    • Les taxes aériennes
    • Les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
    • L'accompagnement par Philippe Frey
    • L'accompagnement par des guides locaux incluant leur transport/nourriture/hébergement, ainsi que des rangers dans la zone du Parc National de Mago
    • Les transports en 4X4 (de vous et des bagages) pendant tout le voyage, et les services de chauffeurs
    • L'hébergement en chambre (ou tente) double (ou plus rarement triple)
    • La logistique sur place : matériel de camping (tentes, tables-chaises, ustensiles de cuisine), sauf sac de couchage et équipement personnel
    • Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners
    • Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme (et non optionnelles ou effectuées durant les temps libres)
    • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

    Et en bonus chez Nomade Aventure pas de frais de dossier !

Le prix ne comprend pas :

    • Les frais de visa
    • Le supplément départ de province (sur demande)
    • Le supplément chambre/tente individuelle (sur demande)
    • Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
    • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
    • Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe
    • Les boissons et éventuels pourboires (voir rubrique "Pourboires")

Prix sans aérien

Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 5799€

1 • Détails du voyage

Niveau physique et préparation

Ce voyage est d'un niveau Tranquille. Il est principalement composé de balades dans les villages.
Il est important de noter que les temps de trajets en 4x4 peuvent être longs (de 3h à 8h de trajet les jours où nous prenons la route).

On sera combien ?

De 3 à 8 personnes.

On dort où ?

• 2 nuits à bord
• 4 nuits sous tente dans les villages
• 9 nuits en hôtel

La qualité des hébergements en Éthiopie varie énormément d’un endroit à l’autre, mais sachez que nous faisons le maximum pour vous offrir un service le plus proche de nos standards européens. Il s’agit d’hébergements locaux, simples mais propres. Un certain degré de souplesse est toutefois demandé, car des coupures d'électricité ou d’eau peuvent toujours subvenir.

Pour les nuits en bivouac, le matériel de camping et les tentes sont fournis (pensez bien à prendre votre propre sac de couchage).

La répartition des chambres (ou tentes) est effectuée selon la logique suivante : couple ensemble, homme avec homme et femme avec femme.

Dans le cas d’un nombre impair (3-5-7-9-11-13-15) de participants, ou pair (2-4-6-8-10-12- 14) mais que la répartition détermine qu’il reste une personne seule :
Si c’est une dame seule, celle-ci partagera sa chambre avec 2 autres femmes.
Si c’est un homme seul, celui-ci partagera sa chambre avec 2 autres hommes.
Si cette configuration n’est pas possible, une chambre individuelle sera proposé (exemple : si le reste du groupe n’est composé que de couple)

Les endroits de bivouac sont choisis en général pour la beauté du site et nous vous demandons de nous aider à les garder intacts. Ne rien laisser derrière vous: utilisez les sacs poubelles pour vous débarrasser de vos ordures. Nous brûlons tout ce qui peut l'être une fois que nous sommes prêts à lever le camp et emportons le reste (conserves): nous ne laissons donc aucun déchet sur place. Pas de WC dans la nature, alors merci de brûler vos papiers (d'où la nécessité d'un briquet). Les fumeurs sont priés de brûler les mégots dans le feu.

A table !

Des repas simples sont généralement pris dans les restaurants, en auberge locale, ou sous-forme de pique-nique le midi.
Les diners en bivouac sont cuisinés par notre équipe (l'achat de nourriture se fait à Addis Abeba pour l'essentiel).

L’élément de base composant chaque repas éthiopien est l’injera, une sorte de grosse crêpe spongieuse servant de pain. L’injera est disposée sur un grand plateau et les plats (souvent des ragoûts) sont versés dessus. De petits bouts d’injera sont ensuite déchirés à la main et servent de cuillère pour attraper le ragout. L’injera est faite d’une céréale locale appelée teff, mélangée à de l’eau puis laissée fermentée avant d’être cuite dans une très grande poêle. Les plats qui accompagnent l’injera peuvent être de la viande (bœuf, agneau et poulet), des ragoûts (connus sous le nom de wat, plus ou moins pimentés) ou des légumes. Une cuisine internationale peut être dégustée à Addis Abeba, mais à l’exception des pates que l’on retrouve partout, cette cuisine est peu fréquente dans le reste du pays. Les végétariens n’auront pas de mal à se nourrir, mais pourront toutefois souffrir d’un manque de variété.

Nous mangeons tous dans le même plat, chacun son coin et avec sa main droite, on " déchire " un bout d’injéra pour l’utiliser comme fourchette, et venir picorer un peu de chaque chose. Le plat national est le doro wot (sauce à base de poulet pimenté, le ketfo (tartare de bœuf coupé au couteau …) est aussi très apprécié.

Aussi curieux que ça paraisse et même si les italiens sont restés bien peu de temps dans leur " colonie " d’Afrique de l’Est, les spaghettis et les macaronis sont toujours très prisés, on en trouve pratiquement partout.

Une variété de bières locales est disponible, tout comme de vins locaux. Les éthiopiens produisent par ailleurs trois types d’alcool : le tella, une bière faite de différentes céréales, le tej, une sorte d’hydromel et l’areki, un alcool fort issu du maïs.

La toilette (et les toilettes)

Sanitaire et douche lors des nuits en hôtel.
Lingettes et seau d'eau pour les nuits en bivouac.

La qualité des hébergements en Éthiopie varie énormément d’un endroit à l’autre, mais sachez que nous faisons le maximum pour vous offrir un service le plus proche de nos standards européens. Il s’agit d’hébergements locaux, simples mais propres. Un certain degré de souplesse est toutefois demandé, car des coupures d'électricité ou d’eau peuvent toujours subvenir.

Suivez le guide !

Votre accompagnateur principal est Philippe Frey. Vous êtes également accompagnés par une équipe locale une fois sur place :
- des chauffeurs ;
- un guide local qui vous accompagne du début à la fin du voyage, seul guide de la région parlant Suri ; ainsi que des guides locaux lors de nos visites dans les villages ;
- des rangers armés dans la zone du Parc National de Mago afin d'assurer notre sécurité dans un endroit où la faune sauvage est présente.

Un pro à vos côtés

Philippe FREY

Philippe Frey est titulaire d'un doctorat en ethnologie et de 3 maîtrises. Il est maître de conférences et enseignant dans divers cursus et colloques : institut de relations internationales, et maître de conférences associé à l’UHA de Mulhouse. Il a obtenu le prix Louis Barthou décerné par l’Académie française, pour son roman Le chevalier songhaï. Membre de la société des Explorateurs Français fondée par Paul-Emile Victor, il a reçu le Prix Liotard de l’exploration scientifique.

Il est également à l’origine de grandes premières, puisqu’il a traversé successivement le Sahara d’est en ouest, seul en chameau (9 000 km en 9 mois), le Kalahari en survie accompagné d’un bushman, les déserts d’Orient, seul en chameau (4 000 km en deux ans), les déserts d’Amérique, seul à cheval (7 000 km en 8 mois). À ce titre, il est le premier à avoir traversé ainsi les plus grands déserts de tous les continents. Soit au total, près de 35 000 km seul dans les déserts, ce qui est peut-être la plus longue distance jamais réalisée au cap et en survie sur terre.

Expert sur les déserts et les populations qui y vivent, il est « le » connaisseur reconnu scientifiquement et médiatiquement de son domaine : les déserts. Tout comme Paul Emile Victor l’était pour les pôles. Ou le commandant Cousteau pour la mer.

Auteur et multilingue, Philippe Frey a publié de nombreux livres chez divers éditeurs de renoms et réalisé de nombreux documentaires.
Bibliographie :
• Nomade Blanc, édition Robert Laffont
• Kalahari désert rouge, id
• Le scorpion d’Orient, id
• America deserta, id
• Le chevalier songhaï,id
• Le testament de sable, édition Desmaret
• Déserts, édition Tana-Geo
• La grande traversée, édition Bilboquet
• Survivre au Kalahari, édition Belin…
• Tibesti, Sahara interdit, Alain Sèbe images édition (collectif)
• "Le désert" dans la collection « idées reçues », édition du cavalier bleu
• Nomades, édition Robert Laffont
• 50°, édition JC Lattès
• Le dernier Tartare, édition Fayard
• Le roman du désert, édition du Rocher
• Le désert des prophètes, édition Koutoubia
• Caravanes, édition JC Lattès

Philippe Frey est alsacien de souche et de cœur, mais son amour des déserts et les recherches qu'il y effectue font de lui un vrai nomade ' à raison de 5 mois par an.

On se déplace comment sur place ?

• En 4x4 Toyota Land Cruiser double cabine
• A pied
• En barque en fer à moteur pour la demi-journée sur le Lac Chamo le J14

Il est impératif que les voyageurs alternent chaque jour à tour de rôle entre les 4X4 pour que tout le monde puisse être dans le 4X4 en présence de Philippe Frey lors du circuit.

Vos bagages voyagent aussi...

Vos bagages vous suivent et sont acheminés par véhicule.

Volez en bonne compagnie !

Vol régulier sur la compagnie locale Ethiopian Airlines. La quasi totalité des villes du pays sont desservies par la compagnie avec des vols fréquents et à l'heure sauf imprévus. Pour les vols internationaux, en fonction des disponibilités, nous pouvons aussi avoir recours à d'autre compagnies régulières comme Turkish, Emirates ou KLM

Horaires, pré et post acheminement :

Ces horaires sont fournis à titre indicatif uniquement, nous déclinons toute responsabilité en ce qui concerne les modifications de ces horaires, donc il ne faut pas se baser sur ceux-ci afin d’effectuer vos réservations définitives de trains ou autres transports.

Attention ! Pour vos pré et post acheminement, nous vous recommandons de prévoir une connexion avec un minimum de sécurité, de réserver des titres de transport modifiables, voir même remboursables, afin d’éviter le risque éventuel de leur perte financière. Vous allez peut-être décider de profiter des « tarifs Découverte » de la SNCF ou de vols intérieurs à bas prix. Attention, ce type de billet est non-remboursable ! Sachez que d’autres alternatives existent : billet de congé annuel (25% moins cher), et autres formules avec réductions sans risques.

Quelques sites utiles :

www.adp.fr
Le site officiel d'ADP (Aéroports de Paris). ADP gère l'aéroport d'Orly, de Roissy-CDG (Charles de Gaulle). Vous pourrez y trouver vos horaires d’avion mis à jour avant votre départ. Par téléphone..oubliez..c’est un conseil!

Attitude à l’égard des Officiers de polices, douaniers ou autres forces de l’ordre.
Cela fait partie des "charmes" de l'Afrique... Soyez toujours courtois, polis et patients aux postes de frontière ou lorsque vous traitez avec un policier ou avec des fonctionnaires officiels. Une attitude "arrogante" ne pourra que créer des problèmes à vous-même et à l'ensemble du groupe.

Important : Habillez-vous correctement lorsque vous passez les frontières (pas de pieds nus, pas de torse nu, pas de décolletés provocants, pas de chapeaux ou lunettes de soleil), lorsque vous visitez les marchés, les villages, les villes, et lorsque vous voyagez dans le véhicule.

On se donne RDV où ?

La nouvelle réglementation de l'aéroport implique que les chauffeurs, guides ou transferistes ont l'obligation d'accueillir les voyageurs à l'extérieur de l'aéroport. Il est donc important de sortir de l'aéroport pour retrouver notre équipe, munie d'un panneau Nomade aventure devant l'aéroport !

A votre arrivée, on vous demandera, au passage de la douane, votre lieu d’hébergement ou votre adresse locale, à cette question précisez donc les coordonnées de l'hôtel suivant (même si ce ne sera pas votre hôtel): Caravan Hotel Mike Leyland St, Bole, 1000 Addis-Abeba, Éthiopie

NB : Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances.

Esprit du voyage

Ce voyage est une véritable expédition qui nous mène hors des sentiers battus et dans des régions totalement isolées, cela nécessite de nombreuses heures de pistes pour accéder aux zones préservées et pour avoir des rencontres authentiques.

Ce voyage ne convient pas aux personnes peu autonomes et non respectueuses des traditions et des habitudes locales. Le confort des hébergements correspond à la réalité du pays et au concept même de ce type d’immersion. Nous utilisons des établissements modestes qui favorisent la proximité et la rencontre.

Votre participation à la vie de bivouac est indispensable. Tout le monde est de corvée pour la vaisselle, pour le bois et en général, il y a toujours quelqu'un qui adore s'occuper du feu. Pour les repas, là encore votre aide est toujours la bienvenue.

2 • Budget

Le prix comprend :

• Les vols internationaux Paris - Addis Abéba - Paris, en classe économique
• Les taxes aériennes
• Les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
• L'accompagnement par Philippe Frey
• L'accompagnement par des guides locaux incluant leur transport/nourriture/hébergement, ainsi que des rangers dans la zone du Parc National de Mago
• Les transports en 4X4 (de vous et des bagages) pendant tout le voyage, et les services de chauffeurs
• L'hébergement en chambre (ou tente) double (ou plus rarement triple)
• La logistique sur place : matériel de camping (tentes, tables-chaises, ustensiles de cuisine), sauf sac de couchage et équipement personnel
• Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners
• Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme (et non optionnelles ou effectuées durant les temps libres)
• L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

Et en bonus chez Nomade Aventure pas de frais de dossier !

Le prix ne comprend pas :

• Les frais de visa
• Le supplément départ de province (sur demande)
• Le supplément chambre/tente individuelle (sur demande)
• Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
• L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
• Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe
• Les boissons et éventuels pourboires (voir rubrique "Pourboires")

Prix sans aérien

Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 5799€

Frais d’annulation

Afin de tenir compte des contraintes imposées par nos prestataires pour votre voyage, et conformément à nos conditions de vente, en cas d’annulation de votre part avant le commencement du voyage, nous vous appliquerons des frais d’annulation basés sur nos frais réels justifiés à la date de votre annulation.

La clause 11.3 de nos conditions particulières de vente est applicable à ce voyage

11.3 Cas particulier des voyages accompagnés par une personnalité.
Pour certains voyages, l’accompagnateur (chef d’expédition, intervenant, conférencier…) est nommément désigné dans le descriptif du voyage sur le site internet de Nomade Aventure : il s’agit notamment de ceux proposés en partenariat avec la Société des Explorateurs Français et accompagnés par l’un de ses membres, ou de ceux guidés par l’aventurier Evrard Wendenbaum. Sans la présence de cet accompagnateur, ces voyages ne sont généralement pas réalisables, ou ne sauraient, la plupart du temps, posséder le même attrait. Aussi, si par extraordinaire cet accompagnateur était empêché de prendre part au voyage en raison, notamment, d’un cas de force majeure, nous pourrions : soit soumettre à l’ensemble des participants la proposition d’un accompagnateur de substitution et, s’il est agréé par tous, maintenir le voyage ; soit annuler le voyage, et proposer à chaque inscrit le choix entre, d’une part un voyage de substitution avec ajustement éventuel du prix (complément à acquitter ou remboursement du trop-perçu), d’autre part l’annulation pure et simple de l’inscription avec remboursement immédiat des sommes versées. Cette situation exceptionnelle ne saurait en revanche donner lieu au versement de toute autre indemnité.

Budget sur place

La devise en vigueur en Ethiopie est le birr ethiopien (ETB).

1 € = 31.9 ETB (taux au 24/10/17)

Le birr n’est pas exportable. Vous ne pouvez pas quitter le pays avec plus de 10 birr. Il est possible de les échanger à l’aéroport d’Addis Abeba avant votre retour. Prévoir des espèces (de préférence des petites coupures).

L’euro et le dollar peuvent être changés sur place (à l’aéroport ou dans les hôtels) mais il est impossible de payer avec. Pensez à bien conserver vos reçus de change, ils peuvent vous être demandés. Les chèques de voyages sont quasiment impossibles à changer. L’usage de la carte de crédit est peu répandu, en dehors des grands hôtels d’Addis Abeba .

Lorsque vous faites du change, profitez-en pour demander des petites coupures (les vendeurs n'ont jamais la monnaie, vous le savez bien...), et refusez les billets trop abîmés qui pourraient vous être refusés sur place.

Les cartes de paiement internationales sont en général acceptées dans les hôtels, lodges, camps de luxe et fermes d'hôtes (quelques établissements appliquent néanmoins une commission de 5 % lors des paiements par carte, en raison des frais de banque très élevés pour les transactions par carte). Des guichets automatiques sont disponibles dans les villes, pour Visa et Mastercard. Pour retirer de l'argent avec votre carte dans les banques de villes moins importantes, il vous faudra d'abord vous présenter à l'accueil (Enquiries) afin que l'opératrice demande l'autorisation au bureau central. Cela peut être très long (jusqu'à 2 heures d'attente si par malheur le système informatique ne fonctionne pas très bien) donc, à éviter !

Budget sur place :

Vos dépenses vont dépendre des souvenirs que vous ramenez mais également de votre consommation de boissons non inclues au programme, des repas non compris mais également de votre générosité en terme de pourboires (voir l'onglet "pourboires").

Nous estimons qu'un budget compris entre 150 et 200 € devrait suffire pour la durée du séjour. Il est préférable d'augmenter ce budget si vous envisagez de réaliser des activités optionnelles.

Pourboires

Les pourboires ne sont jamais compris dans la note finale. Cependant leur usage est une coutume locale.

Ces petites gratifications sont très appréciées des équipes locales évoluant dans un pays où le niveau de vie est très bas. Cependant, le pourboire doit être accordé en fonction de votre niveau de satisfaction et selon les petites attentions que vous avez reçues pendant votre séjour.

L'usage veut que le pourboire soit de :
• 5 à 10% de la note dans les restaurants, bars....
• 0.5 à 1 € pour les services (porteurs, laveurs de voiture...)

N'oubliez pas les équipes et chauffeurs complémentaires (qui interviennent au cours du circuit) qui vous quitte avant la fin du voyage et le retour dans la ville de départ (n'hésitez pas à demander conseil auprès de votre guide)

Nous vous conseillons au cours du circuit de créer une caisse commune avec les autres participants pour distribuer les pourboires et acheter les boissons non inclues et/ou des bouteilles d'eau minérale en cours de circuit. Nous vous recommandons un montant compris entre 100 € et 120 € par participant pour cette caisse commune.

3 • Assurances

Pourquoi souscrire une assurance ?

En souscrivant une assurance voyage avec Nomade Aventure, profitez de l'aide de notre Service Client pour vos démarches, et bénéficiez des garanties dans les meilleurs délais. Surtout, voyagez l'esprit tranquille en toute situation, car pour vous prémunir de tout risque lié à une pandémie - notamment celle de la Covid-19 en cours - nous avons étendu les garanties de nos contrats d'assurance.

Quel contrat choisir ?

  • • Assurance Tranquillité (4,20 % du prix de votre voyage)

    Vous bénéficiez d’une protection complète :
  • Frais d'annulation pour toutes causes justifiées.
  • Frais médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques et d'hospitalisation dans le monde entier.
  • Frais de recherche et de secours en mer ou en montagne.
  • Frais de rapatriement.
  • Indemnisation en cas de retard d'avion, vol, perte et détérioration de vos bagages.
  • Voyage de compensation.

    Et, pour vous prémunir de tout risque lié à une pandémie :
  • Remboursement de toutes les sommes engagées dans le cas où vous devez annuler votre voyage pour les motifs suivants :
    • si vous êtes désigné cas contact dans les 14 jours précédents le départ,
    • si vous tombez malade de la Covid-19 (ou une autre pandémie) avant de partir,
    • si vous êtes testé positif (suite prise de température ou résultat d’un test PCR et/ou antigénique) le jour du départ,
    • s’il est contrindiqué que vous partiez en voyage par un médecin, suite au contexte vaccinal dans le pays de destination…

  • La franchise retenue sera celle du MOTIF MEDICAL de votre contrat d’assurance.

    • Assurance Tranquillité Carte Bancaire (3,20 % du prix de votre voyage)

    Vous bénéficiez des garanties de notre contrat Tranquillité qui viennent en complément des plafonds et, parfois, en remplacement des garanties de votre assurance carte bancaire. Exemple : la notion de famille est limitée aux personnes du 1er et 2e degré, en annulation et rapatriement avec votre carte. Notre contrat Tranquillité CB ouvre cette notion de famille à toutes les personnes pouvant prouver un lien de parenté. Également, cela peut s’étendre aux personnes vous accompagnant, ayant souscrit un de nos contrats d'assurance, même si vous n'avez aucun lien de parenté.

    En cas de sinistre, vous devez contacter en premier lieu l'assureur de votre carte bancaire.

    [u]A noter[/u] : ce contrat est réservé exclusivement aux titulaires de cartes Visa Premier, Gold MasterCard, Infinite Platinium, délivrées par une banque française, belge ou suisse, et ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire.
  • 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    • Lunettes de soleil
    • Chapeau ou casquette
    • Gourde isotherme (2 L min.)
    • Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche)
    • Crème solaire haute protection
    • Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    • Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    • Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    • Papier de toilette (biodégradable si possible)
    • Serviette de toilette à séchage rapide
    • Lingettes
    • Protections auditives anti-bruit
    • Adaptateur de prise électrique
    • Un sac de couchage (confort 0 à 10C° + 1 sac à viande pour s'adapter aux différentes températures rencontrées)
    • Lotion anti insectes
    • 1 foulard

    Pharmacie personnelle

    En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour. Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels, plus :

    • Un traitement antipaludéen
    • Des antalgiques
    • Collyre pour les yeux
    • Une crème de protection pour les lèvres et la peau
    • Vitamine C
    • Une crème apaisante pour les coups de soleil
    • Un gel pour les courbatures
    • Un nécessaire pour soigner les pieds (Tricostéril, Mercurochrome, pansements Seconde Peau, etc.)
    • Un anti diarrhéique et un antiseptique intestinal
    • Bandages, sparadraps et élastoplasts
    • Une pince à épiler et une aiguille pour les échardes

    Avant de quitter le pays, vous pourrez offrir votre mini-pharmacie (si vous le désirez) à l’équipe locale, un dispensaire, un hôpital ou une organisation médicale à but non lucratif, à moins que vous en ayez eu besoin ! Les médicaments et bandages seront très appréciés par ceux-ci.

    N’oubliez pas de prendre des pastilles Micropur pour purifier l’eau, même si vous aurez la possibilité d’acheter de l’eau en bouteille, c’est toujours utile.

    On prend quels bagages ?

    L'ensemble de vos affaires pour votre séjour doit être réparti comme suit : 1 bagage de 20kg et 1 bagage de 5kg.

    Bagage 20kg :
    Votre bagage de 20 kg est votre bagage principal qui voyagera en soute. Afin de faciliter les transports, il est préférable d'utiliser un sac à dos. Ce sac doit contenir les affaires que vous n'utilisez pas pendant la journée. Vous les retrouverez le soir après votre journée d'excursion. Ce sac de voyage doit également contenir tous les objets tranchants ou dangereux que vous pourriez emmener (couteaux, ciseaux, briquets...)

    Nous vous conseillons d’enregistrer votre bagage dès le départ jusqu’à la destination finale. Il est très risqué de récupérer votre bagage lors du transit, car vous prenez le risque de manquer la correspondance.

    Bagage à main 5Kg :
    Votre bagage de 5kg est celui que vous gardez en cabine mais également durant les excursions. Un petit sac à dos de randonnée est donc préférable. Ce sac doit contenir les affaires indispensable pour la journée : gourde, appareil photo, etc. Il ne doit pas être volumineux et doit contenir ce qui est lourd et fragile et ce qui peut être utile entre le moment où vous enregistrez votre bagage à l’aéroport de départ et le moment où vous le récupérez à l’aéroport de destination.

    En raison des retards fréquents de certains bagages à l’aéroport d'Addis-Abéba, nous vous conseillons fortement d’emporter votre sac de couchage avec vous et le nécessaire pour pouvoir voyager les premiers jours, en bagage accompagné dans l’avion. Prenez également les médicaments indispensables pour votre santé accompagnés de l’ordonnance, le reste de votre pharmacie personnelle pouvant être mis en soute. Nous vous rappelons que vous avez droit à un bagage à main, dont le poids ne doit pas excéder 5 kg.

    En cas de retard ou perte des bagages, il est impératif de le signaler immédiatement auprès du service bagages du transporteur aérien ou de l'aéroport d’arrivée afin de remplir un formulaire officiel de déclaration de perte de bagage qui permettra d'entreprendre les recherches et servira à la réclamation. Il vous sera demandé les éléments suivants :
    • Numéro d’étiquette et descriptif des bagages
    • Coordonnés de l’agence locale (précisées sur votre convocation)
    • Coordonnées personnelles.

    Il est impératif de garder le n° de déclaration de perte des bagages. Contacter également votre assurance personnelle (type assurance tranquillité proposée par Nomade Aventure) afin d’ouvrir votre dossier ce qui permettra d’activer votre droit (le cas échéant) au budget accordé pour acheter les produits de 1ère nécessité. Dans le cas d’une souscription à notre convention tranquillité , un budget de 152 € par personne est accordé. Vous aurez la possibilité d’acheter (sur place) des produits de 1ère nécessité : vêtements, brosse à dents, lampe de poche, etc

    Si vous rencontrez un problème de bagages, nous espérons que cet incident n’altéra pas votre bonne humeur pour le bien être de l’ensemble du groupe et que vous pourrez appréhendez votre voyage dans un bon état d’esprit. Notre correspondant local continuera à relancer le service bagage de la compagnie pendant que vous serez en voyage en espérant que tout rentrera dans l’ordre le plus rapidement possible afin de vous les acheminer le plus rapidement possible.
    Dès votre retour en France, nous vous invitons à contacter directement la compagnie aérienne afin de faire valoir vos droits. Lors d’une perte de bagage, vous disposez de 21 jours à partir de la date de récupération des bagages, et vous disposez de 3 à 7 jours s’il s’agit d’un bagage endommagé.

    Quelques précisions concernant le vol de bagages :
    Nomade-Aventure décline toute responsabilité concernant les vols, pertes ou destruction des bagages. Pour ceux ayant contracté une assurance convention « tranquillité », vos bagages sont garantis pour autant que les bagages soient sous la surveillance directe du bénéficiaire, dans sa chambre, remisés dans une consigne fermée à clé ou sous la garde d’un hôtelier en coffre donc vos bagages ne sont pas couverts en camping (sauvage ou aménagé).

    NB : Nous vous rappelons que même si l’Afrique reste une destination sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller sur vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, il nous paraît nécessaire de préciser qu’il ne faut jamais laisser votre passeport, argent, carte bancaire, appareils photos ou autres objets de grandes valeurs sans surveillance même si le véhicule est verrouillé à clef. Nomade Aventure ne serait en effet être tenus responsables des vols éventuels survenus lors de votre séjour du fait de votre négligence.

    On met quoi dans la valise ?

    • Sweat-shirts ou chemises manches longues
    • T-shirts. Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
    • 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus)
    • 1 veste en fourrure polaire
    • 1 pull-over
    • 1 bermuda long et/ou pantacourt
    • 1 pantalon de marche
    • 1 pantalon confortable pour le soir
    • 1 veste type Gore-tex, simple et légère
    • 1 cape de pluie
    • Des sous-vêtements légers
    • Chaussettes de marche
    • 1 paire de chaussures avec un bon maintien, un bon "grip" et étanche
    • 1 paire de sandales ou de chaussures de détente pour le soir

    La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie.

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Passeport valide au moins 6 mois après la date d'entrée prévue en Ethiopie pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis). Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

    Visa

    Visa obligatoire pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Pour les visas touristiques, la demande doit être faite via Internet (e-visa), sur le site www.evisa.gov.et (attention aux sites frauduleux). Remplir le formulaire de demande, fournir une photo d'identité, le scan des pages utiles du passeport et effectuer le règlement en ligne (entrée simple, validité 30 jours : 52 dollars US ; entrée simple, validité 90 jours : 72 dollars US). Durée moyenne de traitement, 3 jours ouvrés. Il est aussi possible de se faire délivrer un visa de tourisme à l'arrivée à l'aéroport d'Addis-Abeba.

    Formalités spécifiques

  • Passeport

    Passeport valide au moins 6 mois après la date d'entrée prévue en Ethiopie pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.
    Le carnet de vaccination à jour.

    Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

    De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.


  • Visas Touristiques pour l’Ethiopie.

    Pour les ressortissants français, il est possible d’obtenir les visas touristiques à l’arrivée à l’aéroport de Bole à Addis Abeba. Rendez-vous à l'officine visa avant de passer les postes de l'immigration. Pas besoin de photo. Visa réservé aux titulaires de passeport de pays appartenant à l'espace Schengen. Le formulaire d’immigration est à remplir que vous ayez déjà le visa ou pas: montant de 45€ ou 50$ (entrée simple)


    NB : Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances. Les informations figurant dans notre brochure et sur notre site Internet ne sont données qu’à titre indicatif.

    Si le mineur voyage seul ou avec un autre adulte, il doit posséder l'un des documents suivants :
    • soit un passeport individuel : ce document est suffisant pour permettre au mineur de franchir la frontière,
    • soit une carte nationale d'identité et une autorisation de sortie de territoire pour les pays n'exigeant pas de passeport.

    S'adresser à l'ambassade d'Ethiopie (coordonnées ci-dessus)

    Depuis le 12 juin 2006, les enfants mineurs doivent être titulaires d’un passeport individuel. Toutefois, les passeports délivrés antérieurement au 12 juin 2006, qui font apparaître des enfants mineurs de moins de 15 ans sur le passeport de leurs parents, demeurent valables jusqu’au terme de leur validité normale. L’inscription sur le livret de famille ne suffit pas.

    A noter qu'un mineur voyageant sans ses parents devra également se munir d'une autorisation de sortie du territoire que vous pourrez obtenir auprès des services de votre préfecture de police
  • Vaccins obligatoires

    La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas, actuellement, exigée à l'arrivée à Addis-Abeba, si l'on vient d'Europe. Bien que non obligatoire, elle reste recommandée (hors contre-indications médicales, concernant en particulier les voyageurs seniors), essentiellement pour les voyageurs visitant les régions tribales du sud.

    Vaccins conseillés

    Rappels à jour des vaccins DTCP, rougeole pour les enfants. En l'absence d'immunité, vaccins contre les hépatites A et B. Pour les voyages plus longs et aventureux, vaccin contre la typhoïde, contre les méningites A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix), en période épidémique (à faire faire dans un centre agréé), vaccin anti-rabique, surtout chez les enfants.

    Paludisme

    Le paludisme n'est présent en Ethiopie que dans les régions dont l'altitude est inférieure à 1800 mètres. Pour nombre de voyageurs dont l'itinéraire ira d'Addis-Abeba à Lalibela, Axoum, Simien, Gondar, seule une protection contre d'éventuelles piqûres de moustiques sera nécessaire. Ailleurs, et en particulier pour ceux qui se rendront dans les régions tribales du sud ou dans la zone de dépression du Dallol au nord, il leur faudra y adjoindre la prise d'un traitement préventif : atovaquone-proguanil (Malarone ou un de ses génériques), doxycycline. La prise de méfloquine (Lariam) est réservée aux contre-indications ou aux intolérances aux autres traitements.

    6 • Le pays

    Us et coutumes

    Malgré sa richesse culturelle, l’Ethiopie reste un des pays les plus pauvres de la planète. Une grande partie de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté ce qui entraine une augmentation tant de la mendicité que du nombre de personnes vivant dans la rue, particulièrement à Addis-Abeba. Venir en aide à ces personnes en leur donnant directement de l’argent ne les aide malheureusement pas à améliorer leurs conditions et a plutôt tendance à les empirer. Aussi, si vous souhaitez venir en aide aux plus démunis, nous vous conseillons de passer par le biais d’une organisation locale plutôt qu’en leur donnant directement de l’argent, stylos, vêtements ou encore bonbons. A Addis-Abeba, les voyageurs peuvent acheter des « tickets-repas » auprès d’une structure appelée Hope Enterprises (située sur Churchill Road) et les distribuer ensuite aux personnes souhaitées. Hope Enterprises sert environ 200.000 repas par an.

    Une autre manière de mendier, particulièrement dans les zones rurales est souvent appelée « frénésie des Highlands ». « Highland », au-delà de vouloir dire « haut plateau », est le nom de la première marque de bouteille d’eau minérale distribuée en Ethiopie. Avec le temps, ce mot est devenu le nom générique pour parler de bouteille en plastique, objet très convoité par la population. Ainsi, il est fréquent de voir des enfants courir derrière des voitures de touristes dans l’espoir qu’une bouteille en plastique leur soit lancée en chemin. Cette coutume entraine de terribles accidents. Pour cette raison, nous invitons les voyageurs à garder les bouteilles avec eux et les leur remettre dans la rue, à l’hôtel, dans le village mais pas depuis votre véhicule.


    Pour vos achats :

    Pendant vos pauses shopping, n'oubliez pas de marchander (sans exagération). Nous vous conseillons de commencer par diviser le prix annoncé par 2 ou 3 puis d'augmenter au fil de la discussion. La clé du succès ? Prendre son temps et discuter avec les commerçants. N'hésitez pas à consulter votre guide discrètement pour connaitre les bons prix (approximatifs). Attention, ne demandez pas conseil auprès de votre guide sous les yeux du commerçants ou des autres villageois, celui ci ne pourrait pas vous conseiller judicieusement.

    Si vous devez acheter des produits d'usage (cigarettes, boissons, nouriiture...) sachez que généralement les prix affichés sont des prix fixes. Cependant, certains commerçants pourraient essayer de vous tromper sur les prix de ces produits du quotidien.

    Pour vos balades :

    Vous entrez sur des territoires où les traditions sont encore très ancrées. Veillez donc lors de vos balades et de vos excursions à adopter des tenues correctes et décentes.

    Vous traversez des villages où les gens ne sont peut-être pas d'accord pour être "mitraillés" par des dizaines d'appareils photo chaque jour. Avant de prendre une photo, restez civilisé et demandez la permission. Nous traversons des villages centenaires aux traditions vivaces et la photo systématique des habitants est une attitude qui peut détruire tout essai d'échange ou de communication entre vous et vos hôtes. Lorsque sera établi un climat de confiance, demandez (faites-vous conseiller par votre accompagnateur) l’autorisation de filmer ou de photographier qui vous sera souvent généreusement accordée. Et enfin, ne photographiez jamais les enfants sans demander leur accord aux parents et aux enfants eux-mêmes. Si l’on vous refuse, alors n’insistez pas. Ne promettez d’envoyer des photos aux personnes que vous avez photographiées que si vous êtes sûr de pouvoir respecter votre engagement. Mais surtout prenez le temps de rencontrer… plus que de collectionner des portraits.

    Attention : Nous vous invitons à être vigilant dans les villes face à une escroquerie répandue qui consiste à vous faire inviter par un groupe de gens (souvent des personnes se faisant passer pour des étudiants ou des guides) à une cérémonie du café ou à une petite réunion. Ils vous amènent dans une maison locale où ils vous servent le café, du tej ou à manger. Après en avoir « profité », ils vous apportent une note s’approchant souvent des 100USD par personne, parfois plus, et vous obligent à payer. Nous vous recommandons donc d’être vigilants et de refuser toute invitation de personnes dans la rue. Si vous souhaitez participer à une cérémonie du café, à un dîner traditionnel ou à un spectacle de danse, n'hésitez pas à demander conseil à votre guide qui vous conseillera avec plaisir.

    Climat

    Au sud-ouest du pays, les pluies tombent de mars à mai dans la vallée de l’Omo et de juin à octobre dans la région de Gambela, située le long de la frontière soudanaise. Dans cette zone tropicale au climat chaud et humide, les pluies rendent parfois l’accès aux pistes difficiles.

    Faune et flore

    Le pays possède une faune très riche et compte plus de 279 espèces de mammifères, dont 31 espèces de mammifères sont endémiques au pays (Chacal du Simien, Nyala de montagne, Guib d'Ethiopie, Babouin gelada...).

    Peut-être aurez-vous la chance de tomber nez-à-nez avec le fameux babouin Gélada qui au passage n’est pas un babouin à proprement parler. Il fait partie d’une ancienne famille de singes, raison pour laquelle il est souvent classé seul dans son genre. Ils sont les derniers survivants d’une espèce qui par le passé était largement répandue sur le continent. Leur système social est basé sur la puissance de la femelle. La partie rouge située sur la poitrine des femelles devient plus vive lorsqu’elle est la plus fertile. Les jeunes célibataires se regroupent ensemble, tout comme les anciens qui veillent sur les plus jeunes. Ils vivent en groupe lesquels peuvent atteindre jusqu’à 800 individus, principalement lorsqu’ils sont à la recherche de nourriture.

    L'Éthiopie est également un paradis pour les ornithologues puisque l’on recense 924 espèces d’oiseaux dont 23 espèces endémiques au pays (Perroquet à face jaune, Pic d'Abyssinie, Phyllanthe de Galinier, Francolin de Harwood...). 175 espèces de poissons vivent en Éthiopie. 40 sont endémiques.

    La flore est extrêmement diverse, en lien avec complexité topographique du pays, des basses terres arides, aux Hauts Plateaux qui bénéficient de pluies abondantes et de températures tempérées.

    Attention :

    • Regardez toujours où vous mettez les pieds et les mains. La nuit, déplacez-vous avec la lampe tout en ayant les pieds chaussés. Si vos chaussures passent la nuit à la belle étoile, veuillez inspecter le contenu ou les taper vivement, l'ouverture vers le bas, avant de les enfiler à nouveau.
    • Soyez toujours attentifs avant de soulever un caillou, un grand morceau de bois ou autres objets pouvant abriter des animaux ou des insectes. Il est recommandé de le(s) déplacer avec le bout de votre chaussure (fermée, bien sûr) ou avec un bâton. Après inspection, vous pouvez le(s) manipuler comme bon vous semble.
    • Lorsque vous traversez des régions sauvages, ne marchez pas dans la savane sans guide.
    • Ne vous approchez pas des animaux sauvages, il est possible que d'autres animaux soient présents sans que vous les ayez repérés, et leurs réactions sont imprévisibles pour des personnes non habituées. Ne nagez pas dans les rivières (crocodiles).
    • Ne nourrissez jamais les animaux, même s'ils vous paraissent curieux et familiers (singes en particulier)

    Situation environnementale :

    Quel que soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde.
    • Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
    • La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
    • Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
    • En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

    Décalage horaire

    L'Ethiopie est à GMT +3, c'est-à-dire :
    • en été, il y a 1 heure de décalage (il est 12h00 en France quand il est 13h00 en Ethiopie).
    • en hiver, il y a 2 heures de décalage (quand il est 12h00 en France, il est 14h00 en Ethiopie).

    Electricité

    La tension est de 220 Volts. Les prises de courant sont aux normes européennes, avec deux entrées rondes. Toutefois, nous vous conseillons de prendre avec vous un adaptateur de prise étant donné que la taille des entrées ainsi que la distance entre chacune peut varier.

    Bibliographie

    Bibliographie de Philippe Frey :
    • Nomade Blanc, édition Robert Laffont
    • Kalahari désert rouge, id
    • Le scorpion d’Orient, id
    • America deserta, id
    • Le chevalier songhaï,id
    • Le testament de sable, édition Desmaret
    • Déserts, édition Tana-Geo
    • La grande traversée, édition Bilboquet
    • Survivre au Kalahari, édition Belin…
    • Tibesti, Sahara interdit, Alain Sèbe images édition (collectif)
    • "Le désert" dans la collection « idées reçues », édition du cavalier bleu
    • Nomades, édition Robert Laffont
    • 50°, édition JC Lattès
    • Le dernier Tartare, édition Fayard
    • Le roman du désert, édition du Rocher
    • Le désert des prophètes, édition Koutoubia
    • Caravanes, édition JC Lattès

    Des guides sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

    Cartographie

    Des cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  • Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  • informer de façon transparente et sincère ;
  • s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

  • Adoptez la Nomad'titude !

    La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

    Carte Éthiopie Voyage Omo Cérémonie du Ka'el