Groenland | Voyage en petit groupe

Au cœur du Scoresby

Exploration à pied et en bateau, au Groenland, du mythique Scoresby Sund, avec l'aventurier et guide polaire Michael Charavin

  • 17 jours
  • à partir de 8199€
  • prochain départ le 04/08/2020

Je réserve / pose une option

Voir les 4 avis sur ce voyage Ajouter à ma sélection

Vous aimerez...

    - Pénétrer au cœur du plus grand système de fjords de la planète.
    - Accéder à des terres quasi vierges aux panoramas hallucinants
    - Découvrir le Scoresby grâce à de multiples activités: l’approche en bateau des fronts glaciaires, les sorties en kayak bi place entre les icebergs, l’observation de la faune locale, les magnifiques randonnées ou encore la pêche.
    - Profiter du confort d'un voilier d’expédition.
    -Etre accompagné par Michael Charavin, grand spécialiste du milieu polaire.

Comparez et vous préfèrerez...

    Découvrir cette région de manière approfondie en petit groupe de neuf personnes maximum. Un vrai luxe en terme d'échange et de qualité relationnelle avec votre guide.

Conseil du pro !

A cause de la nature spécifique du terrain (essentiellement minéral jalonné de pierres et de rochers), il faut privilégier des chaussures aux semelles suffisamment rigides.

  • 17 jours à partir de 8199 €
  • prochain départ le 04/08/2020

Je réserve / pose une option

  • Niveau : Dynamique + Dynamique +
    Vous êtes un randonneur régulier et vous pratiquez une activité sportive modérée (1 à 2h par semaine). Pour vous, trek rime avec plaisir de l’effort. Ces périples de plusieurs jours d’affilée au rythme quotidien de 5 à 6h de marche, avec des dénivelés de 500 à 800 m par jour et en moyenne, impliquent une très bonne condition physique. Sur terrain montagneux et parfois difficile, vos capacités d’adaptation vous permettront d’affronter les éventuels aléas météorologiques qui viendront pimenter votre aventure. Un entraînement avant le départ est recommandé pour renforcer votre endurance.
  • À partir de 16 ans

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Ajouter à ma sélection
  • Code DAN07

Infos clés !

  • Niveau physique : Dynamique + Dynamique +
    Vous êtes un randonneur régulier et vous pratiquez une activité sportive modérée (1 à 2h par semaine). Pour vous, trek rime avec plaisir de l’effort. Ces périples de plusieurs jours d’affilée au rythme quotidien de 5 à 6h de marche, avec des dénivelés de 500 à 800 m par jour et en moyenne, impliquent une très bonne condition physique. Sur terrain montagneux et parfois difficile, vos capacités d’adaptation vous permettront d’affronter les éventuels aléas météorologiques qui viendront pimenter votre aventure. Un entraînement avant le départ est recommandé pour renforcer votre endurance.
  • À partir de 16 ans

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Code DAN07

"Je n'ai jamais vu plus gros icebergs, au Groenland, que ceux du Scoresby. Connaissant la vitesse du bateau, j'évaluais les dimensions des plus gros de ces icebergs supérieures au kilomètre ! Mais d'où pouvait venir ces monstres, de quels glaciers émissaires de l'inlandsis pouvaient-ils être le fruit ?" notait dans son carnet, il y a une quinzaine d'années, notre guide polaire, Michael Charavin. Ce voyage unique va notamment permettre de résoudre ce mystère...¤D'une superficie totale de 38 000 km² (comparable à celle de la Suisse), se développant sur une distance de 350 kilomètres, le Scoresby Sund est le plus vaste système de fjords au monde. Le dessin complexe d'un littoral découpé en de profonds et nombreux bras, mais aussi le caractère très alpin de cette côte (les hautes parois alternent avec les fronts glaciaires maritimes), justifient pleinement l'usage du bateau sans lequel il ne serait tout simplement pas possible d'explorer les secteurs reculés de cette région.....Avec Kamak, un magnifique voilier d’exploration polaire de 24 mètres, équipé d’un gréement de type ketch (deux mats), nous aurons, non seulement, un confortable camp de base itinérant, mais surtout, l'outil parfait pour nous emmener aux « 4 coins » du Scoresby Sund, autant de secteurs où nous randonnerons. Lire la suite

  1. J1 Envol pour Reykjavik

    Hé oui, c'est via le pays des Elfes que se fait le voyage vers la côte orientale du Groenland.
    Atterrissage à l'aéroport international de Keflavík et transfert en bus (environ 50 min) vers Reykjavík, via les champs de lave de la péninsule de Rekjanes... Hébergement dans la capitale islandaise.

    En fin d'après-midi, nous faisons un point complet sur le déroulement du séjour et le matériel embarqué. Cette première journée se clôture par un repas pris en ville et, pour ceux qui le souhaitent, par la visite d'un des innombrables pubs de la cité.

    • à l'auberge
  2. J2 Vols vers Nerlerit Inaat (Constable Point) via Akureyri.

    Transfert vers l’aéroport domestique et envol pour Constable Point (Est Groenland) moyennant une éventuelle escale à Akureyri, la principale ville du nord de l’Islande. L’arrivée à Constable Point, petit aérodrome établit sur les rives du fjord Hurry et desservant la communauté la plus septentrionale du Groenland de l’est, nous plonge immédiatement dans une ambiance de bout du monde. Transfert vers ce qui fut un temps un embarcadère et embarquement à bord du voilier Kamak. Accueil par l’équipage, installation dans les cabines, informations sur les règles et usages du bord. Le bateau lève l’ancre pour un transit de quelques heures jusqu’au village d’Ittoqqortoormiit (qui signifie « grande maison » en groenlandais), anciennement Scoresbysund en danois, devant lequel nous mouillerons pour cette première nuit groenlandaise.

    • à bord
  3. J3 Découverte du village d’Ittoqqortoormiit et de ses environs.

    [sous réserve que ce détour soit compatible avec la météo et les conditions de navigation dans le bras principal du Scoresby Sund. Ce passage par le village peut également être reporté à la fin du séjour si cela s’avère plus judicieux d’un point de vue timing et météo…]


    Ittoqqortoormiit est l'un des lieux habités les plus isolés du Groenland : Deux (!) rotations annuelles de cargo assurent l’essentiel de l’avitaillement de ce bourg de moins de 400 habitants établit sur les rives de la péninsule du Liverpool Land, à l’embouchure du grand fjord Scoresby Sund. Edifié de toutes pièces en 1922 par les autorités danoises afin d’assoir définitivement leur souveraineté sur l’est d’un Groenland également convoité par la Norvège, le bourg reste aujourd’hui encore inaccessible par voie maritime près de 9 mois par an du fait d’une dérive quasi permanente de débris de banquise sur le littoral de la mer du Groenland. La desserte régulière du village par avion puis hélicoptère ne date que du début des années 1990. Bâties sur les flancs de collines dépourvues de toute végétation, les petites maisons de bois aux couleurs vives, témoignent d’une vie singulière à la lisière du monde mais à la fois connectée avec celui-ci.

    En seconde partie de journée, courte randonnée le long du littoral, vers la Baie du Morse ou l’ancien hameau satellite Kap Tobin, avec pour vue principale la passe d’entrée du Scoresby sund, ses glaces parfois dérivantes, et l’impressionnante chaîne de montagnes basaltiques qui borde la rive sud du grand fjord. En fin de journée, départ en direction de Kap Brewster, à l’extrémité de la corne que dessine la côte de Volquart Boon, sur la rive sud du grand Scoresby

    • à bord
  4. J4 à J15Exploration du Scoresby Sund

    A partir de là, nous entrons à proprement parler dans la phase exploratoire de ce voyage.

    L’exploration, (en fonction des conditions météo, de la présence de glaces résiduelles dans les fjords, des objectifs du guide), pourra se découper selon les grandes lignes suivantes :

    - Navigation le long des rives escarpées du Volquart Boon Kyst : une péninsule en forme de biseau qui pointe vers la Mer du Groenland, si escarpée et austère qu'elle reste encore à l'écart des « routes » empruntées par un tourisme balbutiant... Pénétrer le cœur de ce terrain glaciaire serait une aventure en soi...

    Où que l'on soit dans cette branche du fjord, s'étirant sur plus de 130 kilomètres d'est en ouest, constitué de murailles hautes de 1 à 2 km, faisant plus ou moins barrage aux glaces continentales accumulées sur les plateaux entre les côtes de Blosseville et de Volquart Boon, ce rempart de basalte attire l’œil, les rêves et convoitises des aventuriers. Ici, la nature volcanique de la roche en fait d'ailleurs un paysage presque plus Islandais que Groenlandais...

    Cette forteresse est entaillée par une vingtaine de brèches par lesquelles s'écoulent d'énormes glaciers chaotiques. C'est d'ailleurs peut-être là, sur ces côtes « froides » que nous aurons le plus de chance de croiser Nanoq, le seigneur sursitaire des lieux, l'ours blanc.

    - Tentative d’exploration du Gåsefjord. Le « fjord de l'Oie » forme le plus méridional des bras du Scoresby. Profond d'une centaine de kilomètres, il recueille les icebergs de 4 gros glaciers descendus des plateaux situés aux confins de la calotte et de la péninsule précédemment décrite.
    Les sommets stratiformes et basaltiques qui encadrent le fjord culminent aux alentours des 2000 mètres.

    Il n'est pas du tout certain que l’on puisse atteindre le fond de ce fjord manifestement bien alimenté en glaces continentales : celles-ci se retrouvant à terme dans les eaux du fjord, elles peuvent, selon l'activité des glaciers, obstruer le passage (comme le laisse par exemple entrevoir l’image satellite visible sur Google Earth).

    - Si les glaces nous le permettent, nous entreprendrons le tour de la Terre de Milne. Avec une superficie de presque 4 000 km² (la taille d'un petit département français) et un peu plus de 110 km de long, ll s'agit de la troisième plus grande île du Groenland, après l'île principale et celle de Disko sur la côte ouest.

    Elle est séparée de la péninsule Gåseland au sud par le Fønfjord, de la péninsule du Renland au nord par l'Øfjord (un fjord à peine plus large que le précédent et qui s'étire sur une trentaine de kilomètres), et du reste du Groenland à l'ouest par le Rødefjord.

    Même en milieu d'été, ces différents bras ne sont pas toujours navigables, car il arrive que de la glace dérivante face "bouchon" dans ces étroitures. Le Rødefjord et les branches occidentales du Øfjord, en particulier, sont alimentés par plusieurs grands glaciers (dont le Rolige, le Eielson et le Vestfjord) qui descendent tout droit de la calotte toute proche.

    Si les rives du Fønfjord et plus encore celles de l'Øfjord sont particulièrement escarpées et, de ce fait, davantage propices à la contemplation qu'à la randonnée, les secteurs du Rødefjord, du Rypefjord, du Harefjord offrent une multitude de possibilités de randonnées, sur les roches moutonnées rouges (socle précambrien) de Røde Øya, dans les incroyables canyons qui font face à l'île de Storø, sur les moraines de Rundefjeld qui jouxtent la belle langue glaciaire du Rolige Bræ...

    Ce sont ici les domaines des bœufs musqués, des lièvres et des renards arctiques, des oies à bec court et des lagopèdes, des phoques annelés...

    Nous y entreprendrons de nombreuses randonnées. Pour idée, voici un extrait du carnet de bord 2019 du guide :
    « Après une incursion à terre, sur les hauteurs de l'île Danmark, le bateau embouque le Fønfjord, un bras étroit de 4 à 6 km. A l'ouest de ce corridor, le relief s'adoucit un peu...
    Rødefjord, le bien nommé. Le blanc étincelant des icebergs (entre lesquels nous naviguons en kayak) contraste avec le socle précambrien de l'Île Rouge.
    Et à Rødepynt (Pointe Rouge), c'est encore plus fou ! Sommes-nous au Groenland, ou bien quelque part en Utah ??
    Nous remontons aussi loin que possible un premier canyon, buttant sur des falaises rouge de plusieurs centaines de mètres de hauteur... Afin d'observer tout cela du haut, nous tentons une traversée par des crêtes. Mais là encore, c'est l'impasse : une profonde brèche et un mur vertical stoppe notre progression... Mais nous reviendrons explorer ce système de canyons qui réserve encore de belles surprises... »

    L'Øfjord, une entaille tel un coup de sabre de 25 km qui sépare la Terre de Milne du Renland, est connu des alpinistes pour ses flèches de granite et de gneiss qui jaillissent des eaux et s'élancent vers les cieux en des murailles compactes hautes de 2000 mètres.
    Sur la carte, aucun nom n’affuble la plus esthétique de ces aiguilles qui culmine à 1998 m. Littéralement envoûté par ce pinacle magistral, l’équipage de Kamak la baptisa « Tour de Babel » car son sommet disparaissait dans les nuages et évoquait une flèche infinie...
    En fait, cette flèche porte le nom de Grundvigskirken (pour sa ressemblance à la « Cathédrale de Grundvig », au Danemark). Les Inuits, eux, lui ont préféré le nom, hélas tout aussi absent des cartes, de Tasvagattaq (« la pointe du harpon »).
    Les premiers ascensionnistes de cette tour sont Belges, ils y ont ouvert une voie dans la face sud-ouest. En 1998, une forte équipe d’alpinistes norvégiens et suédois réalisaient l’arête Sud et ses 1500 m d’excellent granit.


    - Nous ferons escale sur les « Îles de l’ours » (Bjørne Øer), un très bel archipel d’une dizaine d’îlots, certains très étroits aux allures de dorsales de gneiss jaillies de l’eau et dont les sommets, culminant jusqu’à 600 mètres au-dessus de la mer, se gravissent par des itinéraires plus ou moins aériens.
    Ces hauteurs offrent des points de vue à nul autre pareil sur les parois de la Terre de Milne, sur la calotte glaciaire du Renland, mais aussi et surtout sur les « méga-icebergs » qui se regroupent dans la partie du Scoresby Sund dénommée Hall Bredning.

    Notes du guide :
    « Il y a une bonne quinzaine d'années, lors de mon premier passage au Scoresby Sund, nous avions pu observer d'énormes icebergs : en m'aidant du speedomètre du hors-bord dans lequel nous naviguions, j'avais évalué leurs dimensions supérieures au kilomètre !
    Aujourd’hui, je continue de me demander d'où arrivent ces monstres ? De quels glaciers émissaires de l'inlandsis sont-ils le fruit ?
    Le plus gros que nous ayons vu cet été mesurait environ 700 m sur son côté le plus long. Déjà un beau bébé !!
    Mais de tous les gros glaciers desquels nous nous sommes approchés, aucun ne semblait avoir vêlé récemment pareils monstres...
    La localisation de ce rassemblement de « mega-bergs » tel qu’on les observe au nord de la branche principale du Scoresby (secteur nommé Hall Bredning sur les cartes), pourrait laisser penser qu'ils proviennent de l'énorme glacier Daugård-Jensen, à l'extrémité du Nordvestfjord, situé dans le parc national.
    Mais j'ai là encore un doute sur ce point... Car si tel était le cas, cela signifierait que ce glacier est nettement plus actif que tous les autres dans le Scoresbysund pour pouvoir débiter un tel volume de glace... Ça me semble peu vraisemblable dans la mesure où il n'est guère plus large que les plus grands que l'on ait approchés, qui eux ne génèrent peu ou pas de tels monstres de glace…
    On peut se demander si ce n'est pas le courant maritime dominant du Scoresby qui pousse finalement ces gros bergs de l'entrée de la passe vers le fond du Hall Bredning, où ils viendraient talonner sur quelques hauts fonds... ?
    Ces bergs proviennent-ils de glaciers qui se jettent dans le Scoresby, ou bien de glaciers plus gros encore situés plus haut en latitudes sur la côte nord-est du Groenland... ?

    Et combien de temps (années) mettent-ils à disparaître ? Les plus grands d'entre eux pourraient-ils être le fruit de surges - ce qui pourrait éventuellement expliquer leur plus importante présence en des années particulières... ??
    Le mystère demeure... »


    - En fonction du temps restant, de la météo, de l’englacement de la Mer du Groenland, nous pourrions également envisager de remonter le long des rives du Liverpool Land, une péninsule longue de 120 kilomètres située en dehors du système du Scoresby Sund, et dont la côte orientale est particulièrement découpée. C’est aussi, souvent, le lieu amoncellement de floes, ces résidus de banquise qui arrivent du pole et dérivent au gré des courants transpolaire et du Groenland oriental.

    - La présence à bord de 3 kayaks (deux doubles et un rigide de pêche) permet, lorsque le voilier est au mouillage, des incursions en tout petit groupe dans des secteurs aux attraits très particuliers : se glisser entre icebergs et growlers du côté de Røde Øya, se balader entre les îlots de l’archipel Bjørne Øer…
    A noter aussi la présence à bord de matériel de pêche.

    • à bord
  5. J16 Nerlerit Inaat (Constable Point) - Akureyri - Reykjavik

    Adieux à l’équipage et débarquement sur la rive du fjord Hurry, à 2 km de l’aérodrome. Une dernière demi-heure de marche nous ramène à celui-ci. Nous décollons dans l’après-midi et arrivons à Reykjavik deux heures plus tard. Une navette nous amène à notre hébergement en centre-ville où nous célébrons la fin de l’expédition autour d’un bon repas.

  6. J17 Retour en France

    Reykjavik - Paris
    Vol depuis Reykjavik pour la France.

  7. N.B. :

    L’exploration est avant tout un état d'esprit, qui combine un sens développé de la curiosité, un intérêt certain pour la géographie et la cartographie, un attrait graphique ou pictural pour les paysages…
    Il faut savoir s’accommoder de l’inattendu et des difficultés du terrain. Notre liberté d’évolution sera le garant de l’originalité, de l’intérêt et de la réussite du voyage et rendra l'aventure vivante et participative tant sur les plans humains que géographiques.
    Pour cela, nous avons concentré nos efforts sur des ressources spécifiques très concrètes :
    - Un grand voilier, confortable, conçu pour la navigation au plus près des glaces et dont la vocation est précisément de naviguer en dehors « des sentiers battus »,
    - Un équipage rodé à la navigation sous les hautes latitudes.
    - Un guide spécialiste du Grand Nord, rompu à la découverte de nouveaux territoires.

  8. Activités optionnelles

    A noter pour les intéressés, la présence à bord de matériel de pêche, et de 3 kayaks dont deux doubles et un rigide de pêche. Nous pourrons organiser ces activités de temps à autres lorsque le bateau sera au mouillage…

Dates
Prix TTC*
adulte
Départ
S'inscrire
Poser une option
Dates
du mar. 04/08/2020
au jeu. 20/08/2020
Prix TTC*adulte
8199 € Il ne reste que 2 places à ce prix. Le prochain prix devrait être de 8299 €.
A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 8599 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
Départ
probable Voir notre prévision
S'inscrire Poser une option
Je réserve
vous
prévisions
  • nous prévoyons à ce jour d’enregistrer encore 8 inscriptions

Commentaire fonctionnel : si pas complet = toujours un +1 dans le remplissage = "vous" // si "previsionStats" > "vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage" => $nbPrevisionStats = "previsionStats" - ("vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage")

Dates
du dim. 09/08/2020
au mar. 25/08/2020
Prix TTC*adulte
8199 € Il ne reste que 2 places à ce prix. Le prochain prix devrait être de 8299 €.
A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 8599 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
Départ
Dès 6 inscrits
S'inscrire Poser une option
Je réserve
Dates
du mar. 03/08/2021
au jeu. 19/08/2021
Prix TTC*adulte
8199 € Il ne reste que 2 places à ce prix. Le prochain prix devrait être de 8299 €.
A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 8599 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
Départ
Dès 6 inscrits
S'inscrire Poser une option
Je réserve

* les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation

Tout savoir sur les dates de départ

Départ confirmé

Le nombre minimum de voyageurs inscrits a été atteint ou le sera avec votre inscription.

Départ probable

D’après nos prévisions, le nombre minimum de voyageurs inscrits devrait être atteint.

Dernières places à ce prix

En général, nos prix augmentent à mesure que le départ approche. N'attendez pas !

Qui est inscrit ?

Découvrez en toute transparence la composition du groupe (nombre d'inscrits actuels et estimation du nombre final, sexe de chaque participant, personnes inscrites ensemble).

Pour être averti(e) de la mise en place d'une nouvelle date de départ, créez-vous une alerte !

M'alerter si le voyage est programmé entre le

et le

Nbre de voyageurs

 

Le prix comprend :

    . Le vol international pour Reykjavik et les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
    . Le vol intérieur pour Constable point à l’est du Groenland.
    . L'accompagnement par Michael Charavin, guide polaire spécialiste de ce milieu.
    - L'hébergement à Reykjavik en guest house les nuits 1 et 16.
    . Les transports (de vous et des bagages) pendant tout le voyage [sauf cas contraire]
    . L'hébergement en cabine double ou triple sur le bateau du j2 au j15.
    . Les petits-déjeuners et dîners pris a bord ( à l'exception de ceux indiqués comme libres dans le programme
    . Les repas de midi proposés sous forme de pique-nique.
    . Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

Le prix ne comprend pas :

    - Les repas à Reykjavik
    - Les boissons et éventuels pourboires (voir onglet "fiche technique", rubrique "Pourboires").

Prix avec aérien

A partir de 7999 euros au départ de Paris.

Prix sans aérien

Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 7758€

1 • Détails du voyage

Niveau physique et préparation

Ce voyage peut être qualifié de moyennement engagé pour la simple raison qu'il se déroule en territoire très isolé et montagneux. Il nécessite quelques compétences techniques un peu spécifiques : savoir évoluer à pied en montagne en dehors de tout sentier. Cela ne s’improvise pas : il est nécessaire d’avoir une expérience de la randonnée en montagne ainsi qu’une bonne condition physique.
La présence du bateau laisse tout de même à celui qui le souhaite (par exemple, en cas de fatigue) le choix de ne pas faire toutes les randonnées proposées. Il faut cependant noter que le guide n’abaissera pas [à de rares exceptions près] les objectifs communs du groupe dans le but de satisfaire une personne – ou une minorité de personnes - qui n’aurait pas les capacités physiques de faire le programme proposé.
A noter également qu’en raison de la présence possible d’ours, on ne peut laisser descendre à terre les personnes qui ne randonneraient pas avec le reste du groupe, même pour des micros-balades. La présence du bateau laisse donc à chacun la possibilité de participer ou non aux randonnées proposées, mais pas celle de faire ce que vous voulez… ?
D'une façon générale, sur ce terrain montagneux, nous progressons le plus souvent en recherchant les accès les plus simples, là où les sols sont les plus stabilisés. Cependant, dans pas mal de cas, nous aurons aussi à évoluer temporairement dans des zones peu stabilisées. C'est la raison pour laquelle nous vous demandons de venir chaussés adéquatement (voir paragraphe "Chaussures" au chapitre "Votre équipement"), de marcher avec des bâtons (on y gagne énormément en stabilité et donc en assurance) et d'avoir une expérience de la pratique de la randonnée en montagne. Soyons clairs, nous vous demandons pas de pratiquer la grimpe, mais d’être à l’aise sur des dévers caillouteux en l'absence de sentier.

Ces capacités techniques nous donneront l'assurance de pouvoir descendre à terre dans une majorité des lieux visités, et de prendre de l'altitude dès que les circonstances s'y prêteront, ce afin de profiter des plus belles vues possibles.

Durée des randonnées projetées : de 2 à 7 heures (majoritairement de 3 à 6 heures)
Dénivelés positifs des randonnées : de 300 à 1000 mètres (majoritairement de 400 à 800 m)



Certains jours seront réservés à de la pure navigation, soit dans le but de visiter un fjord, soit dans un but de progresser lorsque nous serons dans un secteur où il n’est pas possible ou moins intéressant de randonner…

On sera combien ?

9 participants max + 1 guide.

On dort où ?

A bord de Kamak : une cabine double et trois cabines triples, spacieuses et avec beaucoup de rangement (attention, ce ne sont pas non plus des cabines immenses de paquebot !). Draps et couettes sont fournis par le bord mais nous vous demandons d'apporter votre « sac à viande » ainsi que votre linge de toilette

A table !

A bord, un budget conséquent est alloué à votre alimentation. Un marin-cuisinier fait partie de l’équipage pour préparer des repas copieux et réconfortants, avec une attention particulière portée à la qualité de la nourriture. On ne mange jamais deux fois la même chose !
Bières, vins et boissons sans alcool sont aussi fournis en quantité suffisante (mais pas illimitée, place de stockage oblige !) Si on dépasse les quantités prévues, le capitaine peut, dans la mesure du possible, proposer des consommations supplémentaires à prix coûtant (tarif local).
Les repas consommés à terre lors des randonnées seront de type pique-nique (charcuterie, fromages, fruits secs, biscuits, vivres de course, etc.)

La toilette (et les toilettes)

Il y a 3 toilettes à bord et la possibilité de prendre régulièrement une douche (peut-être pas une par jour et par personne, mais pas loin…).

Suivez le guide !

Voir la rubrique suivante...

Un pro à vos côtés

MICHAEL CHARAVIN (guide polaire) cumule plus d'une année et demie passée au Groenland, répartie sur une quarantaine de séjours. C'est dire son intérêt pour ce pays. Il affectionne tout particulièrement l'ancien comté du Tunu, les régions les plus sauvages d'un pays sauvage, un terrain d'aventure à nulle autre pareil, avec ses trois mille kilomètres de côtes montagneuses qui bordent l'est du pays, resté pour le moment encore à l'écart des itinéraires touristiques classiques.
Michael est également un des français à avoir passé le plus de temps sur l'inlandsis groenlandais (la calotte glaciaire) : Il la traverse d'abord dans sa longueur en 2008 avant d'en faire le tour en 2014 (année où il devient le co-détenteur du record du plus long voyage à ski en autonomie en réalisant une circumnavigation de plus de 5 000 km sur les glaces de l'intérieur du pays) Expédition Wings Over Greenland II .

Son crédo : sortir des sentiers battus, prospecter, explorer... Jusqu'à posséder une reproduction mentale juste et détaillée d'un territoire. Par pure curiosité géographique et pour en saisir l’âme. C’est cette connaissance intime du terrain qui l'anime, qui tisse le fil d'Ariane de ses voyages.

25 années passées à arpenter les hautes latitudes. Près de 1500 jours consacrés aux raids itinérants et expéditions en régions polaires & boréales et près de 15 000 km parcourus à ski ou en kite-ski sous ces mêmes latitudes... 15 années de guidages en régions polaires ou boréales, le plus souvent dans un mode itinérant et sans assistance. A ses heures perdues, photographe et rédacteur d'articles dans la presse spécialisée…

On se déplace comment sur place ?

En voilier et à pied
Le voilier Kamak nous autorisera le luxe rare de pouvoir découvrir des secteurs totalement impossibles d'accès par voie terrestre.
Certaines phases de ce voyage seront principalement dévouées à la progression en bateau. D’abord parce que les distances entre l’aérodrome et les fjords du fond du Scoresby sont notoires. Ensuite parce que certaines côtes, particulièrement abruptes, ne se prêtent guère au mouillage du bateau ou à l’exercice du débarquement et de la randonnée.
Mais perché dans les barres de flèches de la mature pour indiquer au skipper le cheminement à suivre au sein d’un labyrinthe de growlers ou de floes, ou prendre simplement le temps d’observer, depuis le pont ou la timonerie, un corridor de cathédrales granitiques, d’énormes bergs à la dérive, ou encore le sillon laissé par le bateau dans une étendue glacée de brash est tout aussi fabuleux que d’aller randonner sur quelques hauteurs.
La partie navigation se fera sous l'autorité du capitaine de bord. Il n'est absolument pas nécessaire d'avoir une expérience nautique préalable.
Dans le bras principal du Scoresby Sund, les risque de voir la mer se former à l’occasion d’un coup de vent n’est pas nul. Mais une fois dans les bras secondaires du Sund (la grande majorité du temps), la présence jamais très éloignée de la terre nous assure une mer normalement calme et la possibilité de zones d’abris si nécessaire.
Kamak est un magnifique voilier. Cependant, les contraintes du milieu (étroitesse des fjords, présence régulière de la glace, etc) font qu’une très grande majorité des déplacements se fait au moteur (à noter que le moteur tourne également régulièrement en fin de journée pour recharger les batteries du bateau).
KAMAK offre un grand confort à ses passagers, ce qui est particulièrement appréciable en cas de mauvais temps et lors des périodes de navigation. Il est doté d’un carré spacieux et d’une timonerie panoramique. Un chauffage efficace, de multiples espaces de rangement et un placard de séchage des vêtements garantissent le bien-être au retour des sorties.
Les randonnées se feront sous l’autorité du guide, à la journée ou à la ½ journée.
L’exploration se pratiquera « à vue ». Il reviendra au guide d’imaginer, chaque jour ou presque, des itinéraires à la fois dignes d’intérêt et réalisables.
Certaines de ces excursions pédestres pourront être relativement soutenues et toutes se feront en dehors d'itinéraires tracés et sur des terrains très majoritairement rocheux. Ce qui nécessite une aptitude à évoluer à pied sur tout type de terrain. Ce voyage nécessite donc une habitude de la randonnée en terrain escarpé.

Vos bagages voyagent aussi...

En voilier et en minibus.

Volez en bonne compagnie !

Vol international Paris/ Keflavik en Islande avec des lignes régulières

Vol intérieur

Vol Reykjavik/ Constable point à l'est du Groenland le lendemain Norlandair.

On se donne RDV où ?

A Roissy Charles de Gaulle pour l'embarquement à destination de l'Islande.

Esprit du voyage

En insistant en préambule sur la vocation exploratoire de ce projet, nous souhaitons informer les 9 voyageurs qui auront le privilège d’embarquer pour ce voyage peu ordinaire ce que l’on attend d’eux : être ouverts d’esprit, curieux de nature, accepter l’aventure comme elle se présente, l’apprécier sous toutes ces facettes. Y compris celles parfois plus contraignantes comme les imprévus - forcément rencontrés - et les adaptations qu’elles nécessitent…
Un tel voyage ne comporte volontairement pas de descriptif « jour par jour » de façon à laisser au guide et à l’équipage l’entière liberté de vous concocter un séjour « sur mesure » et qui répond à un objectif de découverte et d’exploration… ?
Drone
Nous avons pris la décision de ne pas autoriser l’usage des drones sur ce séjour. Parce que nous pensons qu’une majorité de voyageurs apprécie sur ce type de destination l’absence totale de bruits artificiels ; parce que l’usage de tels engins génère des rythmes différents de ceux des randonneurs ; parce qu’ils constituent un dérangement supplémentaire pour la faune locale (en particulier les grands mammifères – ours et bœufs musqués)

2 • Budget

Le prix comprend :

. Le vol international pour Reykjavik et les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
. Le vol intérieur pour Constable point à l’est du Groenland.
. L'accompagnement par Michael Charavin, guide polaire spécialiste de ce milieu.
- L'hébergement à Reykjavik en guest house les nuits 1 et 16.
. Les transports (de vous et des bagages) pendant tout le voyage [sauf cas contraire]
. L'hébergement en cabine double ou triple sur le bateau du j2 au j15.
. Les petits-déjeuners et dîners pris a bord ( à l'exception de ceux indiqués comme libres dans le programme
. Les repas de midi proposés sous forme de pique-nique.
. Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

Le prix ne comprend pas :

- Les repas à Reykjavik
- Les boissons et éventuels pourboires (voir onglet "fiche technique", rubrique "Pourboires").

Prix sans aérien

Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 7758€

Frais d’annulation

Si vous êtes dans l’obligation d’annuler votre voyage avant son commencement (date de départ), vous devez en informer dès que possible NOMADE AVENTURE et l’assureur par tout moyen écrit permettant d’obtenir un accusé de réception. C’est la date d’émission de l’écrit qui sera retenue comme date d’annulation pour facturer les frais d’annulation selon le barème ci-dessous :

Plus de 60 jours avant la date de départ : 15% du prix total* du voyage
De 60 à 31 jours avant la date de départ : 28% du prix total* du voyage
De 30 à 14 jours avant la date de départ : 36% du prix total* du voyage
De 13 à 7 jours avant la date de départ : 54% du prix total* du voyage
A moins de 7 jours de la date de départ : 66% du prix total* du voyage
(*)Voir "total général (assurances incluses)" dans la rubrique "PRIX" du bulletin d'inscription.
Pour plus de détails sur les conditions et frais d'annulation, annulation/résolution par certains participants et maintien du voyage pour les autres, consultez les articles 6, 6.1 et 6.2 dans les conditions de vente.

Activités optionnelles

A noter pour les intéressés, la présence à bord de matériel de pêche, et de 3 kayaks dont deux doubles et un rigide de pêche. Nous pourrons organiser ces activités de temps à autres lorsque le bateau sera au mouillage…

Budget sur place

Au Groenland, au village d’Ittoqqortoormiit, possibilité de faire quelques emplettes au supermarché-bazar ainsi qu’à l’office de tourisme, paiement par carte de crédit possible. A Reykjavik, prévoir un budget d’env 40 à 50 € / personne /repas pour les soirs du 6/08 et du 21/08 (repas en restaurant)

Pourboires

Laissé à votre libre appréciation en fonction de votre perception du niveau de service rendu.

3 • Assurances

Pourquoi souscrire une assurance ?

  • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  • Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  • Quel contrat choisir ?

  • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

  • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
  • 4 • Equipement

    Pharmacie personnelle

    Elastoplast et double peau
    Antidiarrhéique
    Antalgique
    1 collyre
    Médicament pour la gorge
    1 anti-inflammatoire
    1 antibiotique à spectre large

    On prend quels bagages ?

    Un sac de voyage (1 seul sac par personne de moins de 100L, qui voyagera en soute pendant les transports aériens). Les valises ne sont pas acceptées pour des raisons logistiques à bord.
    Un sac à dos d’environ 30-40 L , qui voyagera en cabine pendant les transports aériens (attention, pas d’objets contondants pour les transports aériens)

    On met quoi dans la valise ?

    1 veste étanche (Goretex) avec capuche
    1 sur-pantalon imper-respirant léger (Goretex ou membrane plus légère) 1
    2 pantalons de randonnée
    1 ou 2 laine(s) polaire(s) chaude(s)
    1 carline ou 1 sous vêtement épais ou 1 polaire fine
    1 petite doudoune
    3 à 4 sous-vêtements haut techniques (type Helly Hansen, Odlo, Woolpower, Icebreaker etc)
    1 sous-vêtement bas fin
    4 paires de chaussettes de bonnes qualités séchant rapidement
    slips
    1 bonnet
    1 paire de gants en laine (la laine tient chaud même mouillée)
    1 casquette / chapeau
    1 moustiquaire de tête
    1 maillot de bain
    1 paire de chaussures basses pour le soir sur le bateau (ou crocs)
    1 set complet de rechange pour Reykjavik


    Type https://www.auvieuxcampeur.fr/activites/randonnee/vetements-de-randonnee/precip-full-zip-m-surpantalon.html
    Type https://www.auvieuxcampeur.fr/activites/randonnee/bonnets-chapeaux-casquettes-et-accessoires/moustiquaire-visage-nano-ultra-light.html


    Matériel de randonnée :

    1 sac à dos (30 ou 40 L)
    1 housse de protection étanche pour votre sac à dos
    1 paire de batons télescopiques obligatoire
    1 paire de chaussures relativement rigides (à tiges hautes, bien crantées, et imperméables)
    1 paire de sandales légères pour les traversées de gués et pour le soir
    1 paire de chaussettes néoprène 3mm pour les traversée de torrents
    1 gourde camel back d'1,5L minimum, voire 2L
    1 paire de crampons à lanières ou semi-automatiques (vérifiez qu’ils soient adaptés à vos chaussures)
    1 baudrier
    1 mousqueton à vis
    1 sangle plate 6

    Les bâtons vous permettent une marche équilibrée, notamment en terrain instable (pentes herbeuses, éboulis, etc) ou lors de la traversée de torrents.
    C'est un point fondamental de votre équipement !
    Vos chaussures doivent être relativement rigides et à tige haute. Pourquoi ? Parce qu’elles doivent vous maintenir parfaitement les pieds et chevilles. Il est vrai que la mode actuelle invite davantage à l’utilisation de chaussures souples et à tige basse. Mais,à moins d’être un athlète, ce type de chaussures aura pour conséquence de sur-solliciter vos articulations (générant des tendinites) et de vous exposer à un risque réel d‘entorse. Hors, n’oubliez pas, nous évoluerons en dehors de tout sentier et souvent sur des terrains instables et rocheux (type éboulis à gros blocs).
    Les semelles doivent être parfaitement crantées. Si vos chaussures ne sont pas neuves, vérifiez l’état de vos semelles.
    Type de chaussures recommandées https://www.snowleader.com/wildhorn-gtx-noir-citron-MEIN00254.html

    Type https://www.decathlon.fr/sandales-arp-100-h-nor-id_8357753.html
    Crampons à lanières pour chaussures sans débord, type
    https://www.auvieuxcampeur.fr/activites/alpinisme/materiel-d-alpinisme/crampons-nevis-10-flex.html

    Type http://www.auvieuxcampeur.fr/nos-produits/materiel-de-montagne-d-escalade-et-de-grimpe/corde-cordelette-sangle-et-accessoire/anneau-de-sangle-cousu/dyneema-8.html

    Type https://sourceoutdoor.com/fr/poches-a-eau/11-widepac-sac-hydratation-7297210222008


    Couchage :

    1 sac à viande en soie ou en polaire
    1 lampe frontale

    https://www.auvieuxcampeur.fr/drap-coolmax-adaptor.html ou https://www.auvieuxcampeur.fr/drap-sarco-classic-coton-ecru.html


    Trousse de toilette :

    1 savon de Marseille (sert aussi pour lessive) + shampoing biodégradable
    (Évitez tous les produits non biodégradables)
    brosse à dent + dentifrice
    crème solaire écran total
    stick lèvre
    1 serviette éponge légère (type Speedo ou Packtowl)


    Divers :

    Couteau
    Lunettes soleil + étui
    1 paire de petites jumelles (10 x 25)
    Quelques sacs Ziplock pour garder vos effets personnels, papiers, appareil photo etc au sec)
    1 petite pharmacie personnelle (médicaments habituels, aspirine , compeed, 1 rouleau d'Elastoplast,...)
    1 tuperware 10x5x5 cm (en guise de gamelle pour l’éventuelle salade composée du pique-nique) + 1 cuillère + 1 gobelet (pour le thé ou le café)
    piles ou batteries de rechange
    bouchons d'oreilles
    lotion anti-moustiques
    Jumelles
    Appareil photo + chargeur


    Papiers : dans un sac Ziploc

    carte bancaire
    passeport ou carte d'identité
    billets avion
    n° de contrat assurance et coordonnées téléphones assistance 24H/24.


    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Passeport valide pour la durée du séjour pour les ressortissants de l´Union Européenne (idem pour les Suisses). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Visa

    Pas de visa pour les ressortissants de l’Union Européenne (ni pour les Suisses). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

    Formalités spécifiques

    Carte nationale d´identité ou passeport en cours de validité pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les ressortissants d'autre pays, veuillez prendre attache auprès de votre ambassade

    Vaccins conseillés

    Comme partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (il sera capital, pour les membres d’expéditions en région polaire, d'être vaccinés contre le tétanos, qui peut être une complication des gelures graves), la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), la rougeole surtout pour les enfants, l'hépatite B (maladie sexuellement transmissible), l'hépatite A (maladie transmise par l'alimentation), éventuellement contre la rage.

    6 • Le pays

    Climat

    Probabilité de beau temps assez élevée du fait des pressions généralement hautes sur cette partie du Groenland.
    Températures
    En été, au Groenland, le froid est très relatif : les températures moyennes de mi-juin à mi-août se situent entre 6 et 8°C. Vers la fin août, les températures avoisinent les 2°C

    Faune et flore

    Loups arctiques, boeufs musqués, et ours polaires sont les éléments dominants de la région que vous explorerez.

    Sur cette côte du Groenland et à cette latitude, la végétation se développe dans les zones les plus abritées de la glace et du vent ; elle est de type toundra. Les sols (au sens pédologique), quand ils existent, sont peu épais.

    L'essentiel du paysage est donc minéral. Il peut s'agir de roches lustrées par les anciens glaciers, ou alors d'éboulis plus ou moins stabilisés. Un éboulis stabilisé, recouvert par un sol terreux, peut ressembler à une pente herbeuse. En revanche, un éboulis non stabilisé ne sera pas recouvert d'un sol ; et son caractère "instable" sera fonction de sa granulométrie et de son inclinaison...

    Télécommunications

    Réseau pour téléphone mobile à proximité du village d’Ittoqqortoormiit ; pas de réseau dans le Scoresby Sund

    Décalage horaire

    + 2H par rapport à la France

    Electricité

    Plusieurs prises à disposition sur le bateau. Pensez à bien customiser vos chargeurs pour ne pas les confondre avec ceux du voisin.

    Bibliographie

    « Last Days of the Arctic », (« les derniers jours de l’Arctique ») de Ragnar Axelsson [Beau livre]
    « LIFE AT THE EDGE » (photos N&B prises à Itto et dans le secteur du Scoresbysund) de Carsten Egevang [Beau livre]
    « Expérience i-NUIT » Textes et photographies de Dominique Simonneau [Beau livre]
    « A nature and wildlife guide to Greenland » de Benny Gensbøl
    « Groenland » Guides Grand Nord
    Les racontars arctiques de Jorn Riels

    Cartographie

    Scoresbysund Fjord, série Viking Polar Cruise 1/500 000, édition Sagamaps

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  • Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  • informer de façon transparente et sincère ;
  • s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

  • Adoptez la Nomad'titude !

    Itinéraire forcément évolutif en fonction des conditions météo, adopter la nomad'titude, mélange de calme, sagesse et bon humeur est la meilleure des postures à tenir.

    Téléphone

    Ils y sont allés, ils nous en parlent

    Rien de tel que les avis de nos clients pour vous éclairer dans votre choix… et nous aider à améliorer nos voyages !

    Avatar de Jacky ayant fait le voyage Au cœur du Scoresby

    Jacky,
    Parti le 06/08/2019
    Très satisfait

    Groenland, Au cœur du Scoresby

    C’est un voyage pour les amoureux de la nature à l'état pur.
    Chaque jour, Mika, notre guide polaire, s’est ingénié à nous faire partager des moments d’exception, des randonnées jusqu’à 750 m de dénivelé, des marches cramponnées sur les glaciers, de la petite escalade sécurisée, un slalom en kayak...(...)