La Bolivie en 5 mots-clés !

  • Le salar d’Uyuni (le plus vaste désert de sel au monde !)
  • Potosí et Sucre (deux superbes villes coloniales, classées à l’Unesco !)
  • Le mythique lac Titicaca (… l'Isla del Sol et ses multiples sites incas !)
  • La cordillère des Andes (et ses sommets de plus de 5 000 m dont l’Illampu culminant à 6 485 m !)
  • La Pachamama (ou la déesse Terre-Mère : elle représente fertilité, abondance, féminité, générosité !) 

Que faire en Bolivie ?

… de superbes treks et randos pour profiter de paysages très variés et de la richesse d’une culture encore bien ancrée.

Ici, c'est rando à gogo ! De la marche tranquille le long du lac Titicaca à la balade très culturelle sur l'île du soleil (très importante dans l'histoire inca), au nord du pays. Des randonnées dynamiques sur des flancs de volcans et dans les îles couvertes de cactus centenaires du mythique salar d’Uyuni, au sud du pays. Des treks engagés dans la cordillère Royale, au nord, pour les passionnés de montagne. Au programme : lagunes multicolores, cols, vallées encaissées, glaciers… jusqu'à l’ascension du mont Huayna Potosí, un des sommets les plus accessibles du pays, culminant à 6 088 m  (10 h de marche au total). Des circuits en 4x4 pour découvrir le max de paysages dans ce pays extrêmement vaste : au centre, lagunas, désert et salar… et, au nord, les Andes bolivo-chiliennes. Une balade en Totora (barque traditionnelle en paille) à 3 800 m d’altitude, sur le plus long lac navigable d’Amérique du Sud…

Que voir en Bolivie ?

De nombreux lieux remarquables, c’est un fait, plusieurs des sites naturels les plus prisés au monde se trouvent là-bas...

Impossible de faire l’impasse sur les endroits ci-après :

  • L’immense lac Titicaca, ses paysages et ses 36 îles dont Isla del Sol et Isla de la Luna
  • Côté nature toujours, la province de Sud Lipez est d’une beauté à couper le souffle : geysers bouillonnants, volcans impressionnants (comme le Licancabur, un des plus beaux du pays qui surplombe la laguna Verde), lagunes de toutes les couleurs, flamants roses et lumière cristalline…
  • Entre la laguna Colorada et la laguna Verde, l'un des plus beaux déserts au monde, le désert de Dali (située dans la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa).
  • Dans le sud-ouest du pays au cœur de l'Altiplano, le salar d’Uyuni, son panorama unique simplement époustouflant et sa mythique île d’Incahuasi, connue pour ses cactus géants.
  • Dans le centre, la cordillère Royale et ses montagnes jouent la verticalité.
  • Côté culture, les villes coloniales : Sucre et Potosí (toutes les deux classées à l’Unesco). Sucre est réputée pour ses richesses architecturales et Potosí, est une ancienne ville impériale aux rues piétonnes et maisons colorées
  • La petite ville de Tupiza, entourée de montagnes rouges : paysages désertiques, forêts de cactus, gouffres profonds et rochers multicolores.
  • La Paz capitale la plus haute du monde, perchée à plus de 3 200 m d'altitude !
  • Tout près de La Paz, la vallée de la Lune, une formation calcaire des plus spectaculaires et complètement surréaliste, un labyrinthe de gorges et de pitons rocheux.

Pour aller plus loin dans la découverte, d’autres sites plus confidentiels vous attendent...

  • Au cœur des Yungas, en forêt équatoriale : un vrai balcon sur l’Amazonie, nature exubérante et paysages grandioses.
  • missions jésuites, tant aux frontières du Brésil qu’à celles du Paraguay
  • Dans le parc national de Sajama, niché dans la cordillère des Andes, à l'ouest du pays, entre sources chaudes, alpagas et flamants roses.
  • Au magnifique parc national de Madidi où oiseaux, singes, tapirs, caïmans... ont élu domicile.
  • Vers Santa Cruz, sur la route du Che, le parc national Amboro, une zone protégée où la nature est grandiose : des fougères arborescentes géantes, des volcans, la forêt tropicale qui abrite plus de 800 espèces d'oiseaux et où plus de 400 variétés d'orchidées s'épanouissent… un écosystème unique !
  • Pas loin de là, le village de Samaipata et le site archéologique préhispanique El Fuerte, inscrit au patrimoine de l'humanité par l'Unesco (un immense rocher sculpté de gravures zoomorphes avec des formes d'animaux... et des formes géométriques mystérieuse).  

Qui rencontrer en Bolivie ?

Pays métis, la Bolivie compte deux ethnies d’origine indienne dont les langues n’ont rien en commun : les Aymaras et les Quechuas.

Les Quechuas (dont le nom a été repris par une célèbre marque d’équipements sportifs) représentent 30 % de la population, les Aymaras 25%. Tous sont très attachés à leurs traditions ancestrales, à de nombreux rites (offrandes...) et aux fêtes. Ils vivent autour du lac Titicaca, au nord du pays où ils pratiquent le "turismo vivencial", la version locale de l’écotourisme. C’est là qu’il est le plus facile de de les rencontrer. Dans le village de Tuni, vous partagerez le quotidien des Aymaras. En Bolivie, le tissage est une activité artisanale majeure (impossible de louper les vêtements très colorés des habitants !). À Sucre, ne manquez donc pas le très typique marché de Tarabuco (le dimanche) où de nombreuses communautés de tisserands se donnent rendez-vous. Chacune d’elle a sa propre langue, ses propres codes et modes de tissage. Fascinant !

Où dormir en Bolivie ?

Dans des hébergements authentiques afin de se plonger dans l’ambiance et de vivre la réalité du pays au contact de ses habitants.

Vous logerez dans des petits hôtels typiques dans les villes. Dans un ecolodge du village communautaire de Tuni, au cœur de la cordillère Royale… les Aymaras vous ouvriront leurs portes. Là, vous partagerez la préparation d'un déjeuner typiquement andin à base de pommes de terre (la Huatia), assisterez au tissage et à une soirée musicale traditionnelle. Egalement, chez l’habitant, sur la presqu'île de Cojata au petit village de Peñas ou  encore à la Villa Andino, isolée en pleine steppe, où vous aiderez un éleveur à rassembler et raccompagner les lamas dans leur enclos. Nuit en estancia (exploitation agricole proche d’un ranch) dans les campagnes, en auberge au petit village de San Juan ou à Yumani. Pour rejoindre La Paz, après une randonnée dans le plus grand désert de sel au monde, optez pour le bus de nuit, tout confort.  Durant les treks dans la cordillère des Andes, vous passerez vos nuits dans des refuges. Notamment dans celui qui sert de camp de base pour l’ascension au sommet du Huyana Potosí. Dans le Sud Lipez, certains d’entre eux sont même construits en sel ! Le confort est sommaire mais les lieux sont toujours fonctionnels. Enfin, en bivouac, la tête dans les étoiles lors de randonnées dans la cordillère Royale à plus de 4 000 m d'altitude, dans des paysages de lagunes étonnants, comme celle de Chiarkhota.

Quand partir en Bolivie ?

De mai à octobre durant la saison sèche, vous profiterez des lumières plus vives au couchant...

Globalement, mieux vaut partir entre mai et octobre, pour éviter les inondations qui peuvent être impressionnantes de décembre à février surtout. Au nord du pays, la capitale, la Paz, située à plus de 3 600 m d’altitude profite d’une saison sèche d’avril à novembre et d’un hiver austral. Pour pratiquer le trek dans les plaines du nord-est et les grands plateaux du Centre (Sucre, Potosí...), les températures peuvent être torrides de novembre à mars. Préférez donc l’été (de juin à septembre) pour plus de douceur. Pour randonner dans la cordillère des Andes, choisissez plutôt le printemps et l’automne tout en restant vigilant aux nuits (voire aux journées) très froides (jusqu’à - 20°C) en raison de l’altitude. Pour les aventuriers qui choisiraient la saison des pluies, deux avantages : vous découvrirez une Amazonie en pleine effervescence et le salar d’Uyuni inondé avec un superbe effet miroir à la clé (mais une difficulté d’accès nettement accrue !). De nombreuses fêtes ont lieu dans le pays toute l’année. Si vous êtes vers Copacabana en août, ne manquez pas le baptême des voitures, un moment incroyable où des milliers de conducteurs et leurs véhicules se pressent pour recevoir la bénédiction du prêtre. Egalement, soyez au rendez-vous de l'une des nombreuses célébrations de la Pachamama, il y en a dans tout le pays !