1 • Formalités

Passeport

Passeport valide 6 mois après la date de retour pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

A compter du 1er mai 2015, l'accès au territoire sénégalais se fait sans visa pour les citoyens français et belges.

Les Suisses doivent faire une demande de visa (gratuit) auprès de l'ambassade du Sénégal à Genève. Documents exigés : passeport aux conditions requises ; formulaire de demande complété ; 2 photos d'identité ; billet d'avion aller-retour ; contact d'un correspondant sénégalais. Ajouter une enveloppe timbrée à l'adresse du demandeur si la demande est faite par courrier. Ces dispositions peuvent changer, on vérifiera leur validité (et le délai d'obtention) auprès des services consulaires de l'ambassade.

Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

2 • Santé

Vaccins obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune est souhaitable, même si elle n’est pas obligatoire. Elle doit être faite, en l'absence de contre-indications, au moins 10 jours avant le départ.

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, il est important d'être vacciné contre diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite, hépatites A et B (en l'absence d'immunité reconnue), typhoïde, rougeole pour les enfants, rage pour les séjours prolongés, surtout pour les enfants, vaccin anti-méningococcique A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix) pendant les périodes épidémiques de la saison sèche, surtout pour les séjours en brousse et en cas de contacts rapprochés avec la population.

Paludisme

Outre la protection contre les piqûres de moustiques par répulsifs efficaces en zone tropicale pour la peau, les vêtements et l'utilisation des moustiquaires présentes dans tous les hébergements, la prise d'un traitement préventif est impérative partout et y compris dans les zones les plus touristiques de Dakar, de la Petite Côte, de Casamance ou du Siné-Saloum, par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), Doxycycline ou méfloquine (Lariam) aux posologies habituelles que vous indiquera le médecin consulté.

Autres risques

La prévention passe par l'observance des conseils prodigués dans nos recommandations générales contre les risques alimentaires, environnementaux et comportementaux. En brousse, la présence exceptionnelle, mais possible, de scorpions ou de serpents, venimeux ou pas, impose que vous vérifiiez leur absence dans votre tente ou votre case, mais aussi dans vos chaussures et vos vêtements. Sur les plages de Dakar, de la Petite Côte ou de Casamance, l’océan Atlantique peut être faussement calme et ses courants violents. Les eaux du fleuve Sénégal et toutes les eaux douces sont très parasitées, les bains y sont donc déconseillés. Les lagunes d'eau de mer du Siné Saloum ne présentent en revanche pas de risque de ce type pour les baigneurs. Il faut rappeler, plus que l’insécurité urbaine, et surtout pour les voyageurs individuels l'insécurité qui règne en Casamance depuis plusieurs années : guérilla politico-tribale qui, si elle n'empêche pas les touristes de profiter des hôtels et des plages du cap Skirring, ne leur permet plus de voyager dans cette superbe région même par la route, pourtant surveillée, qui mène de Ziguinchor au cap Skirring.

3 • Géographie

Capitale

Dakar.

PIB

1500 dollars/habitant.

Point culminant

Les falaises de Thiès et le Mont Assirik avec ses 311 mètres au Sud/Est sont les points les plus élevés du pays.

Climat

Etant situé dans la zone intertropicale, le Sénégal bénéficie d’une température élevée et d’un ensoleillement exceptionnel.
On distingue deux saisons:
- La saison sèche : (octobre à juin) sans pratiquement aucune goutte de pluie, elle reste la saison idéale pour visiter le Sénégal. Par ailleurs, l’harmattan, un vent chaud et poussiéreux peut balayer le pays quelques journées entre novembre et mars.
- La saison des pluies : appelée hivernage (juillet à septembre), elle se traduit par des orages et des pluies plus ou moins importants qui peuvent poser des problèmes de transport dans certaines régions. La plupart des hébergements sont fermés en cette saison.

Géographie

Le Sénégal se trouve à l'extrême ouest du continent africain, au bord de l'Océan Atlantique (12°8 et 16°41 de latitude nord et 11°21 et 17°32 de longitude Ouest). C’est un pays sahélien, essentiellement plat, bordé au nord par la Mauritanie, à l'est par le Mali, au sud par la Guinée et la Guinée-Bissau, et traversé en son centre par la Gambie.

Le pays est traversé par trois fleuves principaux : le Sénégal (1700 kilomètres) qui prend sa source en Guinée.
Les fleuves Gambie et Casamance ainsi que le delta du Sine Saloum au centre complètent la géographie fluviale du pays.

Economie

Le Sénégal est l'un des pays les plus industrialisés d'Afrique. De nombreuses multinationales prestigieuses y sont en effet implantées.
Le pays exporte essentiellement du poisson, de l’arachide, du riz, du pétrole et du phosphate, il est riche en ressources minières et l’on y exploite aussi bien l’or que le basalte, le minerai de fer, le marbre, le pétrole ou le gaz naturel.

Le Sénégal est également entré dans le peloton de tête des pays africains recevant des touristes après l'Egypte, le Maroc et le Kenya. Aujourd'hui le tourisme constitue la deuxième ressource du pays après la pêche.

Faune et flore

La faune : vous pourrez admirer des oiseaux migrateurs tels que des pélicans, flamants, grues... ; des oiseaux marins tels que les goélands railleurs, cormorans... ; des cétacés (orques, cachalots, dauphins) ; des singes, des crocodiles, ainsi que les plus grands mammifères comme les hippopotames, antilopes, lions, éléphants...

La flore : au fur et à mesure que l'on descend du nord, les arbres apparaissent, puis se diversifient. On y trouve des épineux, acacias, des manguiers, des bananiers, des avocatiers, des papayers...

4 • Hommes et cultures

Population

10 580 307 habitants.

Langue Officielle

Le français est la langue officielle du Sénégal, celle qui est enseignée dans les écoles et que l’on emploie dans l’administration et les affaires. En revanche, dans bien des villes et villages reculés, la pratique du Français est souvent rudimentaire.

Langue parlée

Le Wolof le dialecte le plus répandu est parlé par 80 % des Sénégalais, mais où que vous alliez on vous comprendra, inutile donc d’apprendre le Wolof.

Peuple

Le Sénégal qui est un carrefour géographique est également un carrefour humain. Il existe effectivement de nombreuses ethnies. Certaines sont depuis longtemps installées dans la région, d’autres sont venues plus tard au gré des guerres, conquêtes, sécheresses... Nous pouvons notamment citer :
- les Wolofs : il s'agit de l'ethnie la plus importante du pays, avec environ 40% de la population totale.
- les Sérères : peuple principalement installé sur la Petite Côte et dans le Siné Sanoum côtier, et également dans la région de Thiès. Ils représentent approximativement 16% de la population.
- les Peuls : représentent aujourd'hui autour de 13% de la population. Historiquement il s'agit de nomades.
- les Toucouleurs : représentent 10% de la population et sont essentiellement installés sur la vallée du fleuve Sénégal.
- les Diolas : il représentent 10% de la population et sont essentiellement installés en Casamance.
- les Mandingues et les Bassaris...

Religion

Vous rencontrerez très peu de non-croyants au Sénégal.
Aujourd'hui, la population est constituée à 80 % de musulmans, principalement des Wolofs, des Toucouleurs, des Lébous, des Peuls et des Madingues. Les Diolas et les Sérères pratiquent plutôt le christianisme, même si beaucoup le mélangent à des croyances traditionnelles.

Calendrier des Fêtes

1er janvier : Jour de l’an
1er mai : Fête du Travail
15 août : Assomption
1er novembre : Toussaint
25 décembre : Noël

Il faut ajouter le lundi de Pâques, l'Ascension, la Pentecôte et l'Assomption dont les dates varient d'une année sur l'autre ainsi que les fêtes musulmanes (Tabaski, Magal de Touba,Korité...) qui dépendent du calendrier islamique.

Histoire

Le Sénégal est tout d'abord découvert par des marins dieppois dès le XIVe siècle.
Les Français connaîtront par la suite les invasions des Anglais en 1693, de 1758 à 1779, et de 1809 à 1817. L'Afrique Occidentale Française est créée en 1893, et regroupe des territoires sous domination française qui sont le Sénégal, le Soudan, le Guinée et la Côte d'Ivoire.
Le pays s'émancipe à partir de 1946 grâce notamment à l’ivoirien Houphouët Boigny.
A la suite de la fédération du Mali crée par le soudanais Modobo Keita et Léopold Sédar Senghor, le Sénégal obtient son indépendance le 20 juin 1960. Naît alors la République sénégalaise qui a alors pour président Senghor et pour capitale Dakar.

Politique

Le Sénégal est une république à régime présidentiel multipartite où le Président exerce la charge de chef de l'État et le Premier ministre, la fonction de chef du gouvernement.

Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour une durée de mandat de 5 ans (renouvelable une fois).

Il est à noter qu'en l'an 2000, une nouvelle constitution a été adoptée.

Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et le parlement. Le pouvoir judiciaire est indépendant des deux premiers.

Par ailleurs, le Sénégal est composé de 11 régions (Dakar, Diourbel, Fatick, Kaolack, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Tambacounda, Thiès et Ziguinchor), 34 départements et 109 circonscriptions.

Célébrités

Hommes politiques :

Léopold SEDAR SENGHOR(1906-2001): en 1945, il est élu député du Sénégal et publie son premier recueil Chants d'ombre. Il est ensuite élu en 1955 secrétaire d'Etat à la présidence du conseil avant de devenir en 1960 le premier Président de la République du Sénégal ; il le restera jusqu'en 1980.

Abdou DIOUF (né en 1935): collaborateur du Président Léopold Sédar Senghor en 1963, il devient le secrétaire général de la Présidence en 1964 et a été le ministre du Plan de l'Industrie de 1968 à 1970. Il devient Président de la république du Sénégal en 1981.

Artistes :

Youssou NDOUR : depuis les années 80, il domine la scène Mbalax nationale au Sénégal. A l'étranger il est plus connu pour ses duos avec des stars internationales.

Ismaël LO (1956): ce chanteur voit le jour à Rufisque, au Sénégal et passe son enfance au Niger. Il a gagné le surnom de 'Bod Dylan africain' à sa façon de s'accompagner à la guitare acoustique et à l'harmonica.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service.
Pour les chauffeurs, nous vous conseillons l’équivalent de 2 à 4 euros par jour et par personne. 4 à 6 euros pour les guides. Pendant le voyage, votre chauffeur dispose d'une enveloppe pour le règlement de ses repas et de ses nuits (cependant, si cela vous fait plaisir, vous pouvez l'inviter à votre table).
A l'hôtel, une tip box pour le personnel est souvent à disposition ; pour les bagagistes, 1 euro par bagage. Au restaurant, 10% du montant de l'addition sont dans la norme.
En règle générale, le mieux est d'aligner son pourboire sur l’économie locale : le prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'estimer son montant.

Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis. Nous vous conseillons d'acheter sur place les fournitures ou les vêtements que vous désirez offrir, cela vous évitera d'avoir des bagages trop lourds au départ d'Europe et vous ferez ainsi marcher l'économie locale.

Pour tout achat de souvenir, il faut marchander ; cette coutume alliant ruse et subtilité est une «institution» qui fait partie intégrante de la vie locale.

Le repas se prend accroupi par terre ou assis sur un petit tabouret, dans un plat commun, souvent avec la main. Déchaussez-vous avant de marcher sur la natte, lavez-vous les mains et n'utilisez que la main droite, la gauche étant réservée à d'autres usages. Avant de commencer à manger, attendez que le maître ou la maîtresse de maison ait prononcé le "Bismilahi".

Achat

Le Sénégal est un pays d'artisans. En effet, l'artisanat, consacré autrefois aux objets utilitaires ou traditionnels, s'est fortement développé et diversifié. Par exemple, les peintures sous verre sont une des particularités du Sénégal, les tableaux en sable collé ou encore les djembés, tambours d'origine mandingue, sont très prisés des touristes. Cependant, il faut couper un arbre arrivé à maturité pour fabriquer des djembés ; la déforestation étant un problème important au Sénégal, nous vous déconseillons d'acheter ces tambours qui dans la plupart des cas ne seront jamais utilisés.
Les poteries artisanales sont très populaires et très utilisées. Encensoirs à thiouraye, jarres d'eau, cendriers, pots de fleurs, assiettes... les utilisations quotidiennes sont variées.
Vous trouverez des paniers tressés et colorés un peu partout. Pensez également à acheter des arachides, noix de cajou, confitures (ananas, mangue, hibiscus, goyave, banane...). Le miel de mangrove dans le Sine Saloum est également succulent, vous pourrez en trouver sur la route entre Saly et le Sine Saloum.

Cuisine

À base de mil (la céréale reine) ou riz, la cuisine sénégalaise s'agrémente essentiellement de poisson et de mouton, voire de boeuf et de fruits de mer dans les grandes occasions.
Parmi les spécialités locales, nous pouvons citer le poulet Yassa qui est un poulet mariné au citron vert et à l'oignon et le tiéboudienne qui n'est autre que le plat national. Il se compose notamment de riz additionné de poissons et de légumes. Il existe deux variétés : le "tieb khonke", à la sauce tomate et le "tieb wekh", sans tomate. Maffé de poulet ou de boeuf : la viande est cuite dans une sauce à base de beurre de cacahuète.

Le Sénégal n’est pas un grand producteur de fruits en raison d’une pluviométrie faible sur une bonne partie du pays, mais on trouve tout de même des productions locales de mangues, de pamplemousses, de papayes, d'oranges...

Boisson

Il est recommandé de boire de l’eau en bouteille capsulée. L’eau du robinet étant impropre à la consommation, on boira donc de l’eau minérale en bouteille. On s’abstiendra également de consommer des glaçons. En ce qui concerne l’eau minérale, on vérifiera que la bouteille n’ait pas été ouverte. Nous vous conseillons d'acheter vos bouteilles d'eau dans les stations-service ou les petites épiceries, elles vous coûteront moins cher que dans les hôtels.

Parmi les boissons locales, vous pourrez vous initier au jus de bissap (décoction d'hibiscus), au jus de ditakh (jus obtenu à partir d'un fruit qui rappelle par sa forme et sa chair le kiwi, à consommer en décembre-janvier), au jus de tamarin, au jus de bouye (fruit du baobab) ou encore au jus de gingembre.

La Sénégal étant un pays à majorité musulmane, vous ne trouverez pas d'alcool partout. Cependant, les bières Flag ou Gazelle sont assez répandues. Le vin de palme : spécialité de la Casamance qui a un aspect doux, laiteux et presque pétillant. Cet alcool est extrait au sommet des palmiers.

Le thé à la menthe est servi partout.

5 • Transports

Route

Le permis de conduire français est suffisant pour le Sénégal. La vitesse est limitée à 90 km/h hors agglomération, en ville la vitesse est limitée à 40 voir 50 km/h ; attention les contrôles de vitesse ne sont pas rares.

Le réseau routier est goudronné sur tous les axes principaux, son état reste variable. Le réseau routier du Nord, de la région de la Petite côte et du fleuve est dans un «bon » état, en revanche dans l'est, le sud et autour de la Gambie les routes sont souvent dégradées.

Taxi et location

De nombreux taxis sont présents à Dakar, sur la presqu'île du Cap Vert (Ngor, Pikine, Rufisque, Ouakam, etc...), ainsi qu'à Ziguinchor, Kaolack, Saint-Louis, Touba, Tambacounda, Thiès et Fatick.
Par contre, seuls ceux de Dakar (et ses alentours) ont un compteur.Il faut de toute façon négocier le prix de la course.

Train

Au Sénégal, il existe deux lignes de train à voie unique :
Dakar-St Louis (5 heures) et Dakar Kidira qui va jusqu'à Bamako, Mali (35 heures). Au total, cela représente 1230 kilomètres.
On peut ainsi se rendre en train des villes telles que Thies, Kaolack, Tambacounda, Louga, Kaffrine, Djourbel...

Avion

Il existe des lignes intérieures pour rejoindre Kolda,Tambacounda et Ziguinchor. Une ligne aérienne directe relie Dakar au Cap-Skirring durant la saison touristique (novembre à avril).

6 • Infos pratiques

Décalage

Le Sénégal est à l'heure GMT, c'est-à-dire :
- en hiver, il y a une heure de décalage (lorsqu'il est 12h00 à Paris il est 11h00 à Dakar).
- en été, il y a deux heures de décalage (lorsqu'il est 12h00 à Paris il est 10h00 à Dakar).

Argent

L’unité monétaire est le franc CFA. Les banques prélèvent une commission de 2 %, évitez de changer dans certains hôtels ou la commission peut atteindre 5 %.
Un grand nombre d’hôtels internationaux acceptent la carte VISA, et la MASTERCARD.
La BICIS qui est une filiale de la BNP et la SOCIETE GENERALE sont présentes dans presque toutes les villes moyennes, on peut y retirer de l’argent avec la carte VISA ou un chéquier en euros.
Les banques sont ouvertes :
- Du lundi au vendredi, de 08h00 à 12h00 et de 14h30 à 16h00.
- Dans l’aéroport international de Dakar, un bureau de change est ouvert 7 jours/7 jusqu’à l’arrivée du dernier long courrier.

Electricité

Le courant est partout de 220 volts et les prises sont identiques à celles présentes en France. Aucun adaptateur n’est donc nécessaire.

Horaire

Les commerces et les services administratifs ouvrent en semaine de 08h00 à 12h00 et de 14h30 à 18h00.
Les banques travaillent de 08h30 à 11h30 ou 12h00 et de 14h30 à 16h30. Certaines ouvrent le samedi matin jusqu'à 11h00.

Média

Le Sénégal est l'un des pays africains les plus respectueux de la liberté de la presse.
- la radio : on peut écouter des radios privées et capter Radio France Internationale à Dakar et dans d'autres villes.
La quasi totalité du territoire reçoit les programmes de radios FM ou Grandes Ondes (Nostalgie Dakar, Sud FM, radio Dunyia
- la télévision : la chaîne télévisée Radio-télévision sénégalaise (RTS) est en position de monopole sur le territoire. Par ailleurs, on peut s'abonner à des chaînes privées internationales par satellite.
- les journaux : une quinzaine de quotidiens et une dizaine d'hebdomadaires ou de mensuels sont distribués.

Poste

Le service postal est fiable.
La poste est ouverte du lundi au jeudi : de 8h00 à 11h00, et de 14h00 à 16h30 et le vendredi de 14h45 à 16h30.

Téléphone

Pour appeler le Sénégal depuis la France, il faut composer le 00 + 221 + numéro du correspondant.

Pour appeler la France depuis Sénégal, il faut composer le 00 + 33 + le numéro de votre correspondant à 9 chiffres (c'est-à-dire sans le 0 initial).

Le téléphone fonctionne bien. Vous trouverez un peu partout, sauf en pleine brousse, des cabines téléphoniques à cartes y compris dans certains hôtels. Vous trouverez dans certains hôtels internationaux à Dakar une ligne directe dans votre chambre mais le prix y est bien plus élevé.

Internet

Vous trouverez des cyber-cafés convenablement équipés dans toutes les grandes et moyennes villes du pays. De plus en plus d'hôtels proposent une connexion Wi-Fi.

Couverture GSM

Le relais au Sénégal est bon.
Toutefois, on vous conseille de vous renseigner directement auprès de votre opérateur (la réception dépend de ceux-ci) et de vous renseigner sur la facturation d'une ouverture de ligne internationale.

Devise

XOF

Taux

Cours d'achat estimé : 1 XOF = 0.001524 Euros au 11/12/2017 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Ambassade

France

14, avenue Robert Schuman - 75007 Paris
Tél : 01 47 05 39 45
Fax : 01 45 56 04 30
Web : http://perso.wanadoo.fr/ambassenparis/

Belgique

196, avenue F.D. Roosevelt / F.D. Rooseveltlaan - 1050 Ixelles
Tél : 02 67 30 097
Fax : 02 67 50 460
Email : contact@ambsen.net

Suisse

26, chemin de Joinville - 1216 Cointrin
Tél. : 022 918 02 30
Fax : 022 740 07 11
Email : mission.senegal@ties.itu.int

Consulat

En France, il existe un consulat à Paris, le Havre et Marseille.

Office de tourisme

France

Paris
C/O Ambassade du Sénégal
14, avenue Robert Schumann
75007 Paris
Tel : 01 47 05 39 45
Fax: 01 45 56 04 30

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quel que soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
- Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
- La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

Le Sénégal, pays de l’Afrique sub-saharienne présente une importante façade maritime à l’ouest, côté océan atlantique.
Le pays traverse actuellement une crise qui est le résultat de la surexploitation des ressources halieutiques ainsi que de la dégradation des écosystèmes marins. La commune de Malika (non loin du littoral au nord de Dakar) s’est équipée de dunes de sables et d’une bande de filaos qui lui permettent de lutter contre l’érosion marine. Mais depuis plus de 20 ans, du sable marin est extrait de façon démesurée. L’extraction progressive de ce sable fait avancer le niveau de la mer qui petit à petit détruit la haie de filaos. De nombreuses infrastructures ont les pieds dans l’eau car les filaos qui bordaient la mer sont presque entièrement noyés. Les hôtels et les écoles ne sont pas épargnés. Si la montée des eaux continue, c’est presque la totalité de la commune de Malika qui risque de disparaitre sous les eaux. C’est pourquoi l’état doit vite réagir et replanter des arbres tout le long du littoral pour limiter au maximum l’avancée de la mer.
Le Sénégal a récemment fait appel à l’aide internationale, avec le soutient de la commission océanographique intergouvernementale. Cette commission va permettre de promouvoir les échanges entres les acteurs nationaux du secteur de la mer et contribuer à la sensibilisation des enjeux des océans pour le développement maritime des pays côtiers de l’Afrique de l’ouest.
L’économie du Sénégal dépend des forêts, des pâturages et des terres de cultures qui
sont menacées de dégradation. L’agriculture représente 70% de l´activité de la population, 75% des familles à faible revenu sont des ruraux et 60% des ruraux sont pauvres.
Le ministère de l’Energie sénégalais a annoncé officiellement que le Sénégal misait sur l’énergie renouvelable pour diminuer son indépendance. En 2002, un barrage de 200 MW a vu le jour á Manantali. Ce barrage fait parti du projet « Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal » OMVS. Cette organisation a pour objectifs le développement de l’agriculture irriguée, la production d’énergie et la navigation.