1 • Formalités

Passeport

Passeport valide 6 mois après la date de retour pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
Le carnet de vaccination à jour.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Visa obligatoire pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Demande auprès des représentations consulaires éthiopiennes (tarif, 36 euros pour un visa d'un mois + 2 photos + formulaire). Les titulaires de passeports de pays appartenant à l'espace Schengen peuvent obtenir un visa de tourisme à l'arrivée à l'aéroport de Bole à Addis-Abeba (tarif, 45 euros pour un visa d'un mois).

2 • Santé

Vaccins obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas, actuellement, exigée à l'arrivée à Addis-Abeba, si l'on vient d'Europe. Bien que non obligatoire, elle reste recommandée (hors contre-indications médicales, concernant en particulier les voyageurs seniors), essentiellement pour les voyageurs visitant les régions tribales du sud.

Vaccins conseillés

Rappels à jour des vaccins DTCP, rougeole pour les enfants. En l'absence d'immunité, vaccins contre les hépatites A et B. Pour les voyages plus longs et aventureux, vaccin contre la typhoïde, contre les méningites A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix), en période épidémique (à faire faire dans un centre agréé), vaccin anti-rabique, surtout chez les enfants.

Paludisme

En Ethiopie le risque sera très différent en fonction de l'altitude des régions visitées. A Addis-Abeba et sur tous les hauts-plateaux du nord et de l'ouest aucun traitement préventif n'est utile. Ailleurs et, en particulier, dans le sud et le sud-ouest, en particulier pour ceux qui visiteront les tribus de la vallée de l'Omo, il sera indispensable d'adjoindre à une protection efficace contre les piqûres de moustique (répulsifs, moustiquaires) la prise d'un traitement préventif par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), méfloquine (Lariam) ou Doxypalu, sur prescription du médecin consulté.

Autres risques

Ils seront d'autant plus facilement évités que vous respecterez les consignes de prévention des risques alimentaires, environnementaux ou comportementaux exposés dans nos recommandations générales. Les flambées de violence politico-religieuse en Ethiopie justifient de respecter les limitations temporaires de déplacement dans le pays.

3 • Géographie

Capitale

Addis Abeba, siège de l'OUA (Organisation de l'Unité
Africaine).

PIB

92$ par habitant.

Point culminant

Ras Dashen Terara : 4543 mètres.

Climat

Bien que l’Ethiopie soit située au sud du tropique du Cancer, seules les basses régions ouest jouissent d’un climat véritablement tropical.
L'Ethiopie, et notamment toute la partie nord du pays, connaît une forte saison des pluies de fin juin à fin septembre : les pluies sont abondantes, les rivières sortent de leur lit, inondent les cultures et endommagent de réseau routier.
Dès la mi-septembre, les pluies diminuent graduellement et font place à la mi-octobre à une longue saison sèche qui s’étend jusqu’en juin (avec cependant une petite saison des pluies au mois de février).
La température sur les Hauts Plateaux du nord n’est jamais très élevée (entre 22° et 27°) dans la journée et peut descendre brutalement à la nuit tombée (entre 5° et 10°).

Géographie

L'Éthiopie se trouve dans la péninsule du Nord-Est de l'Afrique, dite « Corne de l'Afrique ». Le pays partage ses frontières avec l'Érythrée, le Soudan, le Kenya, la République de Djibouti et la Somalie.

Economie

La population éthiopienne est à 85 % rurale . Le secteur tertiaire emploie 12 % de la population, le secteur secondaire 8 %. L'économie est de type agraire, plus de 48 % du PNB dépendent de l'agriculture.

Le pays exporte du café, des oleagineux, des legumes et produits horticoles. Premier pays éleveur d'Afrique, L'Ethiopie exporte également du bétail, des peaux et des cuirs.
Les importations principales sont le pétrole, les biens d'équipement agricole et industriel, les produits chimiques et pharmaceutiques, les voitures.
La balance commerciale est très déficitaire.

Faune et flore

Le pays regroupe nombre d'espèces endémiques : Chacal du Simien, Nyala de montagne, Guib d'Ethiopie, Babouin gelada...
Les oiseaux sont également très nombreux : Perroquet à face jaune, Pic d'Abyssinie, Phyllanthe de Galinier, Francolin de Harwood...
La flore est extremement diverse, en lien avec complexité topographique du pays, des basses terres arides, aux Hauts Plateaux qui beneficient de pluies abondantes et de températures tempérées.

4 • Hommes et cultures

Population

En 2012, 82 101 998 habitants.

Langue Officielle

La langue officielle est l'amharique.

Langue parlée

Il existe plus de 70 langues (dont les principales sont l'oromo, le tigrinia, le gouragué) et 290 dialectes. L'anglais est enseigné à l'école, dans les villes, la plupart des Ethiopiens le parlent.

Peuple

L’Ethiopie est une mosaïque de peuples regroupant quelques 80 ethnies.

Religion

La chrétienté arrive au IVe siècle par les côtes de la mer Rouge, mais se sépare de Rome en 451, lors du concile de Chalcédoine qui condamna la doctrine monophysite selon laquelle le Christ ne possède qu'une seule nature divine, et affirma ainsi la double nature du Christ, divinité et humanité. A partir de VIIe siècle, la pression des pays voisins musulmans se faisant de plus en plus forte, l’Eglise d’Ethiopie ne reçu plus de patriarche d’Egypte. Il faudra attendre le XVe siècle pour renouer un contact avec l’occident. Ne recevant plus de directives, elle s’est développée selon son propre rythme, en gardant un certain nombre d’archaïsmes qui finalement la sépare très nettement de l’Eglise orthodoxe d’Egypte. L’Eglise d’Ethiopie aura attendu 1951 pour qu’un patriarche éthiopien soit nommé ; elle se sépara totalement de l’église copte en 1971.

C’est cet isolement qui rend cette religion d’autant plus intéressante, avec ses rites particuliers, ses pèlerinages (Timkat, Meskal…), et sa ferveur toujours présente.

L’islam devenu première religion, est un islam sunnite. Il existe aussi un grand nombre de croyances fédérées sous le terme d’animisme, et bien présentes dans toutes les campagnes d’Ethiopie.

Lalibela: lieu tant de fois montré, mais qui conserve toujours sa magie. Vous pourrez le visiter plusieurs fois, vous trouverez toujours un nouvel attrait. En effet ce lieu est vivant, la ferveur religieuse, les pèlerinages existent encore. Débuté au XIIe siècle sous le la dynastie Zagoué cet ensemble architectural de 11 églises, reste le point de pèlerinage des chrétiens orthodoxes d’Ethiopie. Il s’agit d’églises creusées dans le sol, renfermant tout le symbolisme de la chrétienté. En effet, coupé du monde, sans possibilité de pèlerinage à Jérusalem, les chrétiens d’Ethiopie ont dû, sous l’impulsion du roi Lalibela, construire ce nouveau Jérusalem. Mais ce serait oublier la nature humaine, car en effet, descendants de Salomon, les Zagoué, ont besoin de nouer des liens forts avec le clergé. Ainsi, en construisant ces édifices uniques au monde, il était alors possible de compter sur ce soutien.

Inscrit au patrimoine de l’Unesco en 1978, cet ensemble est sous haute protection : échafaudages et toits en métal protègent le lieu des attaques du temps. A partir de 2007, devrait se mettre en place le projet "les cieux de Lalibela", qui viendra coiffé les églises d’un voile de protection et mettra aussi en valeur ce joyau d’Ethiopie.

Calendrier des Fêtes

L’Ethiopie suit le calendrier julien , en retard de 7 ans sur le calendrier grégorien.
Le 11 septembre étant le premier jour de l'année éthiopienne, l'année 1998 a débuté le 11 septembre 2005 .
L’année se divise en 12 mois de 30 jours et un mois de 5 jours (6 jours les années bissextiles). Le slogan de l'Office du tourisme est : Ethiopie : 13 mois de soleil !

7 janvier : Noël.
19 janvier : Timkat.
23 avril 2006 / 8 avril 2007 : Pâcques.
27 septembre : Masqal.

Les célébrations religieuses les plus spectaculaires ont lieu à Gondar et Lalibela .

Histoire

L'Ethiopie est l'une des plus ancienne zone de peuplement humain connue à ce jour.

L'Italie envahit l'Éthiopie en octobre 1935 et occupe la capitale entre 1936 et 1941.

En 1974, une junte militaire (Derg) destitue l'empereur Hailé Sélassié Ier couronné en 1930. La junte établit un État socialiste dirigé avec une main de fer par Mengistu Haïlé Maryam, qui tombe en 1991.

Un régime républicain est institué, avec une nouvelle constitution donnant des compétences accrues aux provinces, faisant de l'Éthiopie un État fédéral.

L'Érythrée déclara son indépendance en 1993 après trente ans de lutte armée.
Une nouvelle guerre a eu lieu entre L'Ethiopie et l'Erythrée de 1998 à 2000.
Le plan de paix signé en 2000 prévoit le déploiement de forces le long de la frontière.

Le 27 septembre 2004, le gouvernement a annoncé la tenue le 15 mai 2005 d'élections générales pour renouveler les 548 sièges de l'Assemblée des représentants du peuple.

Politique

Le fonctionnement des institutions éthiopiennes est codifié par le texte constitutionnel ratifié en décembre 1994 et entré en vigueur le 22 août 1995.

Le régime parlementaire repose sur deux assemblées (bicaméralisme) qui représentent le pouvoir législatif :
- la Chambre des représentants du peuple
- la Chambre de la fédération.

Les institutions se caractérisent par un pouvoir exécutif fort, exercé par le Premier Ministre, choisi par le parti majoritaire pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois.
Le Président, quant à lui a une fonction essentiellement honorifique. Il est élu par la Chambre des députés du peuple.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service.
Pour les chauffeurs, nous vous conseillons l’équivalent de 4 euros par jour et par personne. Nous vous conseillons le double pour les guides.
En ce qui concerne le personnel local, les usages sont très variables. Le mieux est d'aligner votre pourboire sur l’économie du lieu : le prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'en estimer le montant. 1 euro au bagagiste est dans la norme.

Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

Achat

Les productions artisanales sont variées, métal, cuir, fibres séchées, tressées ou tissées, bois.
Tous les achats faits en Ethiopie peuvent être exportés, sauf les antiquités (surtout les icônes, les rouleaux magiques, les bibles, les bijoux d’argent et les croix de procession).

Cuisine

La spécialité culinaire éthiopienne est l’injera (grande galette de tef) accompagnée essentiellement de viande grillées ou en ragoût(boeuf, mouton, chèvre).

Les chrétiens observent de nombreux interdits alimentaires : le porc n'est pas consommé ; le mercredi et le vendredi sont jeûnés : on accompagne alors l'injera de purées de légumes.

Les restaurants des hôtels servent de la cuisine occidentale (pizzas et spaghettis essentiellement).

Boisson

Les boissons traditionnelles sont le bouna (café), le chai (thé), le tej (hydromel) et la tella (bière artisanale.

Dans les villes, et notamment à Addis Abeba et à Bahar Dar, on peut boire de delicieux jus de fruits. Les "sprice" sont composés de jus superposés de goyave, papaye, orange, banane, avocat, etc.

Essayez également le machiato, café au lait herité des Italiens.

Il est recommandé de ne pas boire l’eau du robinet. Vous pourrez facilement acheter des boissons capsulées.

5 • Transports

Route

Les routes reliant Addis Abeba aux principales villes du Pays ont été récemment rénovées.
Les pistes sont inégales et souvent détériorées (surtout après la saison des pluies).
La conduite se fait à droite.

Taxi et location

Dans les villes, des taxis bleus sont à votre disposition. nous vous recommandons de négocier le prix avant la course.

Train

Le seul chemin de fer du pays relie Addis-Abeba à Djibouti, en passant par Diré Daoua . Il est peu utilisé par les étrangers.

Avion

L'avion est le moyen le plus rapide pour se déplacer à l'intérieur du pays.
Ethiopian Airlines dessert les principales villes du pays.

6 • Infos pratiques

Décalage

L'Ethiopie est à GMT +3, c'est-à-dire :
- en été, il y a 1 heure de décalage (il est 12h00 en France quand il est 13h00 en Ethiopie).
- en hiver, il y a 2 heures de décalage (quand il est 12h00 en France, il est 14h00 en Ethiopie).

Argent

L’unité monétaire est le birr, divisé en cents.
Le birr n’est pas exportable. Vous ne pouvez quitter le pays avec plus de 10 birr. Il est possible de les échanger à l’aéroport d’Addis Abeba avant votre retour.
Prévoir des espèces (depréférence des petites coupures). L’euro et le dollar peuvent être changés sur place (à l’aéroport ou dans les hôtels) mais il est impossible de payer avec. Penser à bien conserver vos reçus de change, ils peuvent vous être demandés. Les chèques de voyages sont quasiment impossibles à changer. L’usage de la carte de crédit est peu répandu, en dehors des grands hôtels d’Addis Abeba.

Electricité

La tension est de 220 Volts. Les prises de courant sont aux normes européennes.
Les coupures d’électricité sont fréquentes. Nous vous conseillons de vous munir, d’une lampe de poche (qui pourra également vous servir pour la visite des églises).

Horaire

Les magasins sont ouverts, du lundi au vendredi de 8h00 à 12h30 et de 15h30 à 19h30 ; le samedi de 9h00 à 13h00 et de 15h00 à 19h00.

Poste

Le courrier est assez lent, il est conseillé de se munir de timbres et de poster son courrier d’Addis Abeba. Il est impossible de poster ses cartes à l’aéroport d’Addis Abeba.

Téléphone

Pour appeler l’Éthiopie depuis la France, il faut composer le 00+251 suivi de l’indicatif de la ville (sans le 0) et des 9 chiffres de votre correspondant.

Pour appeler la France depuis l'Ethiopie, Composez 00+33 + le numéro de votre correspondant (sans le 0). Il est à noter qu'en dehors d’Addis Abeba et de Bahar Dar il est assez difficile de téléphoner en France de votre hôtel.

Internet

Vous trouverez des cafés internet dans toutes les villes.

Couverture GSM

Nous vous conseillons de contacter votre opérateur pour plus de détails.

Devise

ETB

Taux

Cours d'achat estimé : 1 ETB = 0.031034 Euros au 10/12/2017 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Ambassade

PARIS
Adr. : 35, avenue Charles Floquet - 75007 Paris
Tél : 01.47.83.83.95
Fax : 01.43.06.52.14//01.47.83.25.05

Consulat

PARIS
Fonctions consulaires assurées par l'Ambassade
Adr. : 35, avenue Charles Floquet - 75007 Paris
Tél : 01.47.83.83.95
Fax : 01.43.06.52.14//01.47.83.25.05

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quel que soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
- Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
- La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

Deuxième pays d’Afrique par sa population, et dixième par sa superficie, l’Ethiopie est un pays considéré comme l’un des berceaux de l’humanité (lieu de découverte de Lucy).
En 2007, dans le cadre d’un projet lancé par le Programme des nations Unies pour l’Environnement, l’Ethiopie a planté 700 millions d’arbres.
L’énergie hydroélectrique du pays devrait s’accroitre d’ici la fin 2009 d’environ 1200 MW.
Leur ministre de l’Energie et des Mines a déclaré que cette croissance hydroélectrique devrait venir avec la mise en place des barrages de Tekeze, Gilgel Gibe 3 et Beles. Quand ces trois barrages seront terminés, l’Ethiopie sera en mesure d’exporter un peu de son électricité à ses voisins, tels que le Soudan, Djibouti ainsi que le Kenya, avec lesquels a été signé un accord d’interconnexion. Dans le même esprit, un parc éolien devrait aussi voir le jour prochainement. Ce projet consiste à la mise en place de 120 éoliennes sur le site montagneux d’Ashegoda situé au nord du pays. Pour ce projet, l’Agence française pour le développement a fournit un prêt aux autorités éthiopiennes. Comme pour l’énergie hydroélectrique, une partie de l’énergie éolienne sera exporté au Soudan, Djibouti et au Kenya.
De récents recensements de la faune éthiopienne montrent que l’initiative de l’écotourisme, l’interdiction du braconnage et l’intensification de la sensibilisation au sein de la population portent enfin leurs fruits. Aujourd’hui par exemple, le nombre d’ibex walia (de la famille des bouquetins), et une des espèces endémiques du pays, a été multiplié par cinq en seulement dix ans.
Des enquêtes montrent que les familles pauvres font beaucoup plus attention au tri des déchets que les familles aisées. Ces familles pauvres transforment leurs déchets en une source de revenu. Comme dans la plupart des pays en voies de développement, la pratique du recyclage reste encore très informelle. Par exemple à Addis-Abeba la gestion des déchets solides pose problème. Les bennes mises à disposition devraient normalement être ramassées tous les 2 ou 3 jours, alors qu’en réalité elles ne le sont que toutes les 3 semaines. De plus, la plupart des familles habitent à plus d’un kilomètre de la benne la plus proche, c’est pourquoi elles trouvent plus facile de se débarrasser de leurs déchets directement dans les égouts ou les fossés.
Un rapport de l’OCDE montre que le pays possède un volume important de ressources hydrologiques encore inexploité. Toujours selon l’OCDE, 36% des ménages ont accès à de l’eau potable salubre en 2004, contre 19% en 1996. Cependant, pour les ménages ruraux, 32% d’entre elles tirent de l’eau de cours d’eau ou de lacs insalubres, 42% de sources non protégées et 14% de sources protégées et les 12% restant d’un branchement public. La plupart de ces individus ne sont pas informés ni conscients des causes des maladies ou des conséquences de vie précaires pour leur santé et leur bien être.