1 • Formalités

Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour pour les ressortissants français, belges et suisses. En complément, il faut que le passeport comporte deux ou trois pages vierges (selon les vols avec escale), pour recevoir les cachets d’entrée et de sortie. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.

Pour les passeports français, pour l’entrée ou transit en Afrique du Sud, seuls ceux lisibles en machine (biométriques et électroniques) ou non lisibles en machine (à lecture optique, type « Delphine ») mais délivrés après le 24 novembre 2005 sont acceptés. Pour vous aider à identifier le type de passeport français dont vous êtes titulaire, vous pouvez consulter le site Service Public http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F11603.xhtml.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Attention ! Depuis le 1er octobre 2016, toute personne voyageant au Botswana avec un enfant mineur devra être en mesure de fournir une copie intégrale et certifiée du certificat de naissance de l’enfant ou un acte de naissance plurilingue en plus de son passeport en cours de validité.
Si l’enfant voyage avec un seul de ses parents, celui-ci devra présenter une autorisation de voyage signée par le parent absent, sauf dans le cas où le père ne serait pas mentionné dans l’acte de naissance.
Ces documents vous seront demandés à l’entrée comme à la sortie du territoire. Cette mesure s’applique en tout point frontalier sur le territoire y compris aux frontières terrestres.

Attention ! Si vous transitez par l’Afrique du Sud pour vous rendre au Botswana, vous devrez obligatoirement présenter un passeport comportant une page vierge.

Il est important de le noter que si vous faîtes escale et êtes en transit par l’Afrique du Sud et si vous voyagez avec un mineur, il pourra vous être demandé de respecter les formalités d’entrée des mineurs en Afrique du Sud qui sont décrites sur le site du Quai d’Orsay accessible depuis le lien suivant. Ces pièces prouvant la filiation du mineur avec les autres personnes voyageant avec lui sont indispensables, certaines compagnies aériennes les exigeant dès l’embarquement depuis votre point de départ. Il est donc très important de suivre les recommandations suivantes : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/afrique-du-sud/

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

A partir du 1er juin 2017, les voyageurs devront acquitter, à l'arrivée, une taxe pour le développement touristique de 30 dollars US par personne (espèces en dollars ou carte bancaire). Un reçu (valide 30 jours et valable pour des entrées multiples) sera délivré, qu'il faudra conserver avec soin.

2 • Santé

Vaccins obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune est maintenant exigée pour les voyageurs ayant récemment séjourné, voire simplement transité dans un des pays d'Afrique sub-saharienne ou d'Amérique latine où la maladie peut sévir (même si le vaccin n'y est pas obligatoire).

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

Paludisme

Il est présent partout en brousse, mais aussi en ville, sous une forme sévère. La première des protections est la protection individuelle contre les piqûres de moustiques (et d’autres insectes) : répulsifs adaptés, vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées. Elle sera complétée par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), de Doxycycline ou de Lariam selon les schémas habituels.

Autres risques

Vous y échapperez en suivant les conseils que nous vous avons donnés dans nos recommandations générales, en sachant que les risques alimentaires sont minimes dans les luxueux camps de safaris. La présence de parasitoses multiples interdit les bains de rivière même dans les eaux parfois cristallines du delta de l’Okawango. Ne cédez pas aux tentations de la pratique locale du « Swim and watch », safari subaquatique pour plongeurs inconscients !

3 • Géographie

Capitale

Gaborone.

PIB

6 103 $/habitant.

Point culminant

Le mont Otse : 1 491 mètres.

Climat

Important : les saisons sont inversées par rapport aux nôtres et Noël se fête au moment le plus chaud de l’année !

De mi-novembre à mi-mars : La saison humide est plus marquée dans le nord (delta de l’Okavango) et à l’est (vallée du Limpopo) du pays, mais ne l’est pas dans le désert du Kalahari. Les orages s’abattent de façon sporadique (rien à voir avec les climats équatoriaux) et les pluies sont généralement de courte durée. Lors de cette période, la végétation est plus dense et les animaux se dispersent à travers tout le pays, ce qui rend parfois plus difficile l’observation des animaux. C’est en revanche une période ou la végétation est plus verte et luxuriante.

De mi-mars à mi-mai : c’est l’automne. En fait une saison très agréable sur le plan climatique. Les herbes sont en revanche un peu haute et masquent parfois la visibilité. Les parcs plus secs du Kalahari et les plaines de Nxaï pan et Makgadikgadi offrent en revanche une faune plus importante que les autres mois.

De mi-mai à mi-août : C’est l’hiver au Botswana. Les températures peuvent être très froides le matin dans les plaines désertiques mais elles tournent autour de 20 à 25° dans la journée. Le ciel est bleu azur et d’une limpidité magnifique. Bonne période pour l’observation de la faune qui se regroupe autour des points d’eau.

Mi-août à mi-novembre : C’est le printemps et la saison des fleurs. L’eau devient de plus en plus rare et les chances d’observation de toutes sortes d’espèces sont très bonnes. Les températures remontent et les premiers nuages annoncent déjà le retour des pluies…

Géographie

Le Botswana situé au sud de l'Afrique, est un vaste plateau qui s'étend sur 1100 kilomètres du Nord au Sud et sur 1000 kilomètres d'Est en Ouest.
Il est par ailleurs bordé par l'Afrique du Sud (au sud), la Namibie (au nord et ouest) et le Zimbabwe (à l'est).

Le pays se caractérise par un immense désert qui couvre 85% de son territoire (le désert du Kalahari au Sud). C'est pourquoi la plupart des populations vit dans l'est du pays qui correspond également à la zone agricole.

Economie

Grâce à son indépendance obtenue en 1966, le Botswana a su se développer petit à petit. Cette croissance est due à plusieurs facteurs : une stabilité politique, la solidité de sa monnaie, l'élevage, les richesses de son sous-sol (or, cuivre, nickel et diamants : très rapidement après son indépendance, le pays découvrit en effet un gisement de diamants, celui d'Orapa dans le centre du Kalahari)...

Faune et flore

Le Botswana est un pays qui permet de faire des safaris sous différentes formes : à pied, en 4x4, en mokoro (pirogue locale taillée dans des troncs d’arbres)...

Faune : On retrouve dans ce pays les big Five, autrement dit les animaux suivants : le buffle, le lion, l'éléphant le rhinocéros noir et le léopard. Le delta de l'Okavango est tout aussi riche et se démarque par sa fabuleuse variété d'oiseaux aquatiques.

Flore : le Botswana au relief quasiment plat est essentiellement composé de savane arbustive.
Le Delta de l'Okavongo quant à lui regorge d'une flore exceptionnelle. En effet, sur un espace restreint (16000 km²), il compte plus de 1000 espèces végétales dictinctes (contre seulement 3500 sur tout le territoire). Nous pouvons notamment citer la présence de roseaux, papyrus, nénuphars, figuiers, arbres à saucisse...
Par ailleurs, des forêts de mopanes (feuilles en forme de papillons) sont présentes dans le Parc Chobe.

4 • Hommes et cultures

Population

1 573 267 habitants.

Langue Officielle

L’anglais est la langue officielle et employée au cours de l’enseignement.

Langue parlée

Le setswana (idiome bantou) est la langue nationale et est compris par plus de 90% de la population, le sekalanga (idiome bantou) est pour sa part majoritairement parlé par les Kalanga qui vivent aux environs de Francistown.

Voici quelques expressions de base en setswana qui vous permettront de communiquer :
Bonjour (à une femme/un homme) : Dumêla mma / rra
Bonjour (à un groupe) : Dumêlang
Au revoir (la personne reste) : Sala sentle
Au revoir (la personne part) : Tsamayo sentle
Comment allez-vous (le matin / l’après-midi) ?:
A o tsogile / O tlhotse sentle ?
Je vais bien : Ke tlhotse sentle ?
S’il vous plaît : Tsweetswee
Merci : Kea itumela
Je voudrais : Ke batla
Oui : Ee
Non : Nnyaa
Comment vous appelez vous ? : Leina la gago ke mang
Je m’appelle : Leina la me ke

Peuple

Il existe de nombreuses ethnies. Nous pouvons notamment citer :
Les Batswana : cette tribu est la plus importante dans le pays, elle représente plus de 80% de la population. Ils parlent le setswana.
Les San : ils sont les premiers habitants d'Afrique australe. Ils vivent pour l'essentiel de la chasse et de la cueillette.
Les Bakalanga : ils représentent la deuxième plus grande tribu du pays.
Les Khoï : ils ressemblent physiquement aux San mais se différencie dans leur manière de vivre qui se veut beaucoup plus sédentaire.
Les Ovaherero : ce peuple rassemble trois groupes qui sont les Ovahimba, les Mbanderu et les Herero.
Les Bakgalagadi : ils se divisent en cinq sous-groupes qui sont les Bakgwateng, les Babolaongwe, les Bangologa, les Baphaleng et les Bashaga.

Religion

La religion officielle du Botswana est le christianisme (20 % de chrétiens pratiquants, 80 % de croyances indigènes) avec notamment la United Congregational Church of Southern Africa.

Calendrier des Fêtes

1 janvier : jour de l'An.
1 mai : fête du travail.
1er juillet : fête de Sir Seretse Khama.
21 juillet : journée du président.
25 décembre : Noël.

Histoire

Après 80 ans de protectorat britannique, Bechuanaland acquiert son indépendance en 1965, devenant, le 6 septembre 1966, la République du Botswana.

Politique

La République du Botswana est un État indépendant depuis le 30 septembre 1966. Il s’agit d’une démocratie parlementaire.

Le Parlement du Botswana est bicaméral. L'Assemblée Nationale compte 44 membres, 40 élus au suffrage universel et 4 nommés par le parti politique majoritaire. La Chambre des Chefs est un conseil consultatif de 15 membres (les 8 chefs de tribus, 4 sous-chefs élus et 3 nommés par les 12 premiers).

Le Président de la République est élu par l'Assemblée Nationale. Il est à la fois le chef de l'État et le chef du Gouvernement et nomme le Conseil des Ministres.

Le pouvoir exécutif est assumé par le gouvernement. Le pouvoir législatif est dévolu au gouvernement et au parlement du Botswana.

Le pouvoir judiciaire est indépendant de l'exécutif et du législatif.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service. En safari au Botswana, entre 10 et 15 dollars US par jour et par personne pour l'équipe de guides et 5 dollars US par jour et par personne pour le personnel du lodge et les porteurs sont dans la norme.

Ces indications concernent surtout les voyageurs individuels. Notez aussi que, d’une région à l’autre, les choses peuvent varier sensiblement (se renseigner). Si vous voyagez en groupe, consultez la fiche technique de votre circuit pour plus de précisions.

Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

Achat

Au Botswana, vous découvrirez un artisanat traditionnel : vanneries, poteries, tissus, tapis, sculptures en bois, colliers et bracelets en perles de coquilles d'oeufs d'autruche.

Cuisine

La cuisine du Botswana est souvent calquée sur la cuisine anglaise avec dans la majorité des lodges une formule « buffet » amplement pratiquée. La qualité est au rendez vous même si parfois la variété d’un lieu à un autre fait un peu défaut…

Cependant, si vous souhaitez découvrir les saveurs locales vous pourrez apprécier les traditionnels mabele et le bogobe (respectivement porridges de millet de de sorgho), base de la plupart des plats batswana, le miele pap ou pap, porridge de maïs importé.

Boisson

Il est recommandé de boire de l’eau en bouteille capsulée. L’eau du robinet étant impropre à la consommation, on boira donc de l’eau minérale en bouteille. On s’abstiendra également de consommer des glaçons. En ce qui concerne l’eau minérale, on vérifiera que la bouteille n’a pas été ouverte.

Les boissons les plus répandues sont les suivantes : le mokolane (vin de palme), le bojalwa (bière de sorgho), le mageu (pulpe de maïs) et le madila (lait caillé).

5 • Transports

Route

Le réseau routier goudronné n’est pas très bon et quasiment inexistant au Botswana, les pistes dans les réserves sont inégales et souvent en mauvais état. La conduite s’effectue à gauche (elle impose pour les personnes qui n'y sont pas accoutumées une vigilance particulière, surtout aux carrefours).

Pour des raisons évidentes de sécurité, il est interdit de descendre du véhicule à l’intérieur des parcs et des réserves, où nous sommes tolérés par les animaux tant que nous restons dans le véhicule. On ne peut y circuler que pendant la journée et la vitesse y est limitée à 25 km/heure.

Train

Il n'existe qu'une seule ligne de chemin de fer au Botswana qui reste fiable et peu onéreuse. Elle traverse le pays de la frontière zimbabwéenne à la frontière sud-africaine.

Avion

La plupart des régions du pays sont desservies par des vols intérieurs. Il y a des aéroports à Francistown, Maun, Selebi-Phikwe, Ghanzi, Pont Drift, Kasane et Jwaneny.

6 • Infos pratiques

Décalage

Le Botswana est à GMT+2, c’est-à-dire :
- en été, il n'y a aucun décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 12h00 à Gaborone).
- en hiver : il y a une heure de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 13h00 à Gaborone).

Argent

L’unité monétaire est le pula, divisé en 100 thebes.
1 euro = environ 9,50 pula.
Billets de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 pula.
Pièces de 1, 2, 5, 10, 25, 50 thebes et 1 pula.
Toute importation de devises étrangères doit être déclarée. L'importation et l'exportation du pula sont limitées à 1 000 pula.

Des appareils de change automatiques sont à votre disposition dans certains aéroports. La plupart des cartes de crédit internationales - la carte Visa de la Barclay’s Bank tout particulièrement - sont acceptées dans un grand nombre de banques ou d'établissements accueillant touristes et hommes d’affaires. L'essence, en revanche, se paie en espèces.

Les banques sont ouvertes de 9h00 à 15h30 en semaine. Certaines sont ouvertes le samedi de 8h00 à 11h00. Dans les aéroports internationaux (Gaborone), les guichets sont ouverts tous les jours de 6h00 à 20h15.

Change : n’acceptez pas de change « à la sauvette » - illégal - mais adressez-vous à une banque et conservez toujours les récépissés de change fournis, ils pourront vous être réclamés à votre sortie du territoire.

Electricité

La tension du réseau est de 220 volts (fréquence : 50 hertz). Les prises de courant sont à trois fiches, 2 plates horizontales et une verticale. Nous vous conseillons de vous munir, avant votre départ d’un adaptateur pour tous vos appareils électriques et multiprises.
Un transformateur n'est pas nécessaire.
Dans les lodges, l’électricité est parfois fournie par un groupe électrogène qui ne fonctionne qu’à certaines heures de la journée. Les coupures de courant peuvent être fréquentes.

Horaire

Les boutiques et les magasins sont généralement ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 13h00 et de 14h00 à 17h00, ainsi que le samedi matin.

Poste

Il y a des bureaux de poste dans toutes les villes, ainsi que dans les villages les plus importants. Ils ouvrent généralement du lundi au vendredi de 8h15 à 12h45 et de 14h00 à 16h00 ainsi que le samedi matin. Les services sont lents, mais bon marché.

Téléphone

Pour appeler le Botswana depuis la France, il faut composer le 00 + 267 + le numéro à 7 chiffres du correspondant.

Pour appeler la France depuis le Botswana, il faut composer le 00 + 33 + le numéro de votre correspondant à 9 chiffres (c'est-à-dire sans le 0 initial).

Le réseau téléphonique et les cabines des villes sont assez fiables au Botswana.

Pour les cabines téléphoniques à pièces, prévoir en nombre suffisant de pièces mais pour les appels internationaux, privilégier les cabines téléphoniques à carte.

Internet

Vous trouverez des cyber-cafés convenablement équipés dans toutes les grandes et moyennes villes du pays.

Couverture GSM

Le relais au Botswana est bon.
Toutefois, nous vous conseillons de vous renseigner directement auprès de votre opérateur (la réception dépend de ceux-ci) et de vous renseigner sur la facturation d'une ouverture de ligne internationale.

Devise

BWP

Taux

Cours d'achat estimé : 1 BWP = 0.082560 Euros au 14/12/2017 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Ambassade

Il n'existe pas d'ambassade du Botswana en France, mais vous pouvez contacter l'ambassade du Botswana qui se situe à Bruxelles.

Belgique

Bruxelles
169 avenue de Tervuren - 1040 Bruxelles
Tél : 0032027352070/6110
Fax : 003227356318
Email : bostwana@brutele.be
Web : www.botswanaembassy.org

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quelque soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
- Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
- La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

Le Botswana est un pays majoritairement plat et situé sur le plateau central de l’Afrique australe.
Le climat y est semi-aride, avec des pluies variables ainsi que de fréquentes sécheresses, en particulier dans le désert du Kalahari. Ce désert s’étend actuellement sur 68% du pays et les différentes sécheresses qui le frappent ne font qu’aggraver le problème récurrent d’approvisionnement en eau du pays.
Aujourd’hui 95% de ces ressources en eau de surface sont concentrées au nord-ouest du pays près du delta de l’Okavango.
Quant aux nappes phréatiques, elles alimentent les 2/3 de la consommation totale d’eau.
Alors que l’approvisionnement en eau est très limité, le pays montre de légères améliorations dans l’accès à l’eau potable.

La savane recouvre environ 90% du pays . Le surpâturage dû à la rapide expansion de la population d’éleveurs de bétail menace continuellement la végétation et la vie sauvage
.Les plus grandes quantités de bétail se retrouvent aux alentour des trous de sonde ce qui cause du surpâturage.

Malgré cela, la demande en eau ne cesse d’augmenter dans tous les secteurs Malheureusement, certaines d’entre elles ont un taux salinité trop élevé pour pouvoir être utilisé, et d’autres sont menacées de pollution par l’homme. .

Le Delta de l’Okavango situé au nord ouest, est un des derniers écosystèmes marécageux intérieurs au monde. Celui-ci permet à plus de 2 000 espèces végétales, 450 espèces d’oiseaux et 65 espèces de poissons de vivre au sein de ces 13 à 18 000 km² de marais qui sont inondés certaines périodes de l’année.