1 • Formalités

Passeport

Passeport en cours de validité et valable trois mois après la date de retour pour les citoyens français (pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa requis pour les ressortissants des pays de l'Union Européenne, ni pour les Suisses (séjour de moins de 4 mois). Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

2 • Santé

Vaccins obligatoires

Vaccins conseillés

Les conditions d'hygiène souvent déficientes nécessitent que l’on soit efficacement protégé contre la tuberculose, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage). Pour les séjours longs ou aventure, la typhoïde, la rage, l'encéphalite à tiques en zones rurales.

Autres risques

Le risque alimentaire est important pour le voyageur. Les conditions de transport précaire des denrées périssables et les ruptures de la chaîne du froid expliquent la fréquence des toxi-infections alimentaires, depuis les banales "turistas", jusqu'aux problèmes plus graves des salmonelloses, des hépatites A, et du choléra qui sévit fréquemment sous forme d'épidémies régionales. Les précautions sur la prévention de ces risques, décrites dans nos recommandations générales devront être en permanence présentes à l'esprit: lavage des mains, aliments cuits et consommés chauds, boissons capsulées.

3 • Géographie

Capitale

Erevan.

PIB

Pib par habitant : 784 $US.

Point culminant

Son point culminant historique est le mont Ararat (5160 mètres) jusqu'en 1915. Depuis, le mont Ararat se trouve en Turquie.
Le point culminant actuel est le mont Aragats (4095 mètres).

Climat

Le relief contrasté est pour beaucoup dans une variété climatique qui étonne dans un pays de superficie somme toute modeste. Par-delà les particularités locales et autres microclimats, le climat arménien obéit à une constante : il est continental, avec un été sec et parfois torride (dans la plaine de l'Ararat, par exemple) et un hiver froid (glacial sur les hauts plateaux qui présentent un enneigement abondant de décembre à avril). Mais l'altitude, qui se conjugue ici avec la latitude, vient perturber la logique des saisons en entretenant un temps hivernal sur les hauteurs au coeur même de l'été. Autre constante, l'ensoleillement, estimé en moyenne à 2 500 heures par an (2 700 dans la plaine de l'Ararat et le bassin du Sévan). Le ciel est plus avare de précipitations (moyennes annuelles entre 200 et 900 mm). Les régions montagneuses sont les plus régulièrement arrosées, ailleurs il pleut surtout au printemps et au début de l'été.
La température moyenne en juin dans la région d'Erevan oscille entre 25° et 27°, avec des maxima autour de 42°. En janvier, la moyenne est de 5° à 7°, avec des minima à -30°.
Meilleure saison : de mai à octobre.

Géographie

L'Arménie est un pays de 29 800 km² d'Asie occidentale, situé plus précisément en Transcaucasie (région de l'extrême sud-est de l'Europe et de l'Asie occidentale située entre la mer Noire et la mer Caspienne et divisée en deux par les monts du Caucase).
Petit pays enclavé entre la Géorgie, la Turquie, l'Azerbaïdjan et l'Iran, l'Arménie est constituée de plateaux et de chaînes de montagnes très élevées. 90 % du territoire se situe à plus de 1 000 mètres d'altitude.

Le paysage arménien se caractérise par ses lacs, notamment le lac Sévan : il s'agit d'un grand lac salé de 1400 km² situé à 60 kilomètres à l'est d'Erevan la capitale.

Economie

Sous l'ancien système central Soviétique, l'Arménie avait développé un secteur industriel moderne, fournissant des machines outils, du textile et autres produits manufacturés aux républiques soeurs en échange de matières premières et d'énergie. Depuis l'implosion de l'URSS en Décembre 1991, l'Arménie a adopté une agriculture à petite échelle, contre les larges complexes agro-industriels de l'ère Soviétique. Sur le long terme, le secteur agricole a besoin de plus d'investissements et de moderniser sa technologie. La privatisation de l'industrie s'est effectuée à un rythme plus lent, mais s'est vue accentuée par l'administration actuelle. L'Arménie est un importateur de nourriture, et ses gisements miniers (ou bauxite) sont faibles. Le conflit avec l'Azerbaïdjan contre la région de Nagorno-Karabakh à dominance ethnique arménienne et l'échec du système économique centralisé de l'ancienne Union Soviétique ont contribué à un sévère déclin économique au début des années 1990. En 1994, cependant, le Gouvernement Arménien a lancé un ambitieux programme économique sponsorisé par le FMI (Fonds Monétaire International) qui a entraîné des taux de croissance positifs en 1995-2001. L'Arménie a également réussi à réduire l'inflation et à privatiser la plupart des petites et moyennes entreprises. Les insuffisances chroniques en matière d'énergie dont l'Arménie a souffert ces dernières années ont été largement compensées par l'énergie fournie par l'une de ses centrales nucléaires à Metsamor. Le grave déséquilibre du marché Arménien a été quelque peu compensé par une aide internationale, une restructuration domestique de l'économie et des investissements étrangers.
Le pays souffre cependant de données structurellement défavorables (enclavement, faibles ressources naturelles...), auxquelles s’ajoutent le fort endettement de l’Etat et la faiblesse de la collecte fiscale et la corruption.

Faune et flore

En raison d'un climat froid et relativement sec, les hauts plateaux sont le domaine d'une végétation réduite.
Environ 3200 espèces de plantes poussent en Arménie. Les forêts sont surtout situées sur les montagnes entre 550 et 2600m. Les vallées quant à elles, ont une végétation peu éloignée de celle de la steppe.

4 • Hommes et cultures

Population

3 326 448 habitants.

Langue Officielle

La langue officielle de la République d'Arménie est l'arménien.
Il s'agit d'une langue indo-européenne. Son alphabet a été créé entre 392 et 406 par le moine Mesrob Machdotz (en remplacement de l’alphabet grec).

Langue parlée

Les minorités linguistiques ont des langues maternelles très diverses (ukrainien, russe, kurde, araméen, géorgien…) mais sont toutes russophones et aimeraient pouvoir utiliser le russe dans leurs rapports avec l’administration, comme c’était le cas à l’époque soviétique. Le russe est aussi parlé par une bonne partie de la population arménienne, mais il est aujourd’hui supplanté par l’anglais comme première langue étrangère des jeunes générations.

Peuple

La population arménienne se caractérise par une grande homogénéité ethnique. Les Arméniens, peuple d’origine indo-européenne, constituaient plus de 93% de la population en 1995. Cette proportion s’est accrue après le début du conflit armé avec l’Azerbaïdjan au début des années 1990. La plupart des Azéris, peuple d’origine turque, qui représentaient 2,5% de la population, ont fui vers l’Azerbaïdjan. Inversement, l’Arménie a accueilli des vagues de réfugiés arméniens fuyant les combats dans le Haut-Karabagh, dont 80 % de la population est arménienne.
Parmi les différentes ethnies, nous pouvons citer :
- les russes : de moins en moins nombreux, la plupart sont des molokans : une secte chrétienne russe longtemps persécutée par les tsars.
- les Kurdes yézides (ou Yezidis) : leur identité ethnique avait été officiellement niée par le régime soviétique, mais ils s’identifient depuis le recensement de 1989 comme étant de nationalité yézide. Ils sont environ 40000.
- les Assyro-Chaldéens : une minorité chrétienne qui parle l’araméen.
- les Grecs pontiques (un millier).
- les juifs : une toute petite communauté (quelque 500 personnes).

Religion

97% des arméniens sont chrétiens. Ils appartiennent presque tous à l’Église apostolique arménienne (église orientale qui s’est déclarée indépendante en 374 (soit avant le concile de Chalcédoine de 451).
Les autres minorités religieuses (soit 3% de la population) sont représentées par les orthodoxes (les Russes et les Ukrainiens), les musulmans (des Kurdes et les très rares Azéris demeurés en Arménie), les yézidis (Kurdes), les juifs (environ 500)...

Calendrier des Fêtes

1er, 2 et 3 janvier : début de l’année civile (trois jours fériés). Les dix premiers jours de janvier, incluant la fête de Noël, est une période où se déroule de nombreux événements culturels.

6 janvier : Noël orthodoxe et Épiphanie sont fêtés le même jour (jour férié).

14 janvier : Nouvel An Orthodoxe.

11 février : Saint Vardan Mamikonyan.

14 février : fête païenne dédié au soleil.

8 mars : : La journée internationale de la femme, hérité de l'URSS, reste un jour férié.

2 juillet : fête des Saint-Traducteurs (la traduction de la bible en arménien).

10 juillet : jour de Vardavar. L'ancienne fête des roses dédiée à la déesse de l'Amour a été intégéré au calendrier luturgique de l'Église et assimilée à la fête de la Transfiguration. Ce jour-là les enfants ont coutume d'arroser les passants dans la rue.

11 août : l’ancienne nouvelle année arménienne. Elle fait l’objet d’une commémoration au temple de Garni.

16 août : assomption.

13 septembre : jour de l’exaltation.

Histoire

A la fin du VIIe siècle avant J. C. les Arméniens s'installent en Ourartou.
En 301 après J.C., le christianisme devient religion d'état. Du XIe au XXe siècle, l'Arménie connaît de multiples invasions, turque, seljoukide, mongole, mamelouke, perse, ottomane. 1915-1916 : génocide des Arméniens par les Turcs.
En 1918, la première République indépendante arménienne est proclamée.
En 1922, l'Arménie est annexée par l'URSS.
7 décembre 1988: Tremblement de terre.
En 1990, victoire du Mouvement national arménien lors des élections législatives. Vazken Manoukian devient Premier Ministre.
Le 16 octobre 1991 : Levon Ter Petrossian est élu Président de la république d'Arménie.
Le 21 septembre : référendum. L'Arménie proclame son indépendance.
En 1992 : Admission de la République d'Arménie à l'ONU. La France est le premier pays à installer une Ambassade à Erevan. De 1988 à 1993 : Guerre du Karabagh et naissance de la République Autonome du Karabagh.
Mai 1994 : les arméniens prennent l'avantage au Karabagh - signature d'un cessez le feu.
Le 5 juillet 1995 : Nouvelle constitution pour la République Arménienne.
Septembre 1996 : Des émeutes éclatent devant le Parlement. Février 1998, Levon Ter Petrossian démissionne.
Le 30 mars 1998, Robert Kotcharianest est élu Président de la République d'Arménie.
Le 12 mai 2000, Andranik Markaryan devient premier ministre.
Le 18 janvier 2001 : Reconnaissance du Génocide arménien par le parlement Français (la loi est promulguée le 30 janvier).
Le 5 mars 2003 : Robert Kotcharian est réélu.

Politique

Il s'agit d'une république à pouvoir présidentiel fort et dont le caractère démocratique peine à s’imposer.

Le Président de la république d’Arménie dispose de pouvoirs importants, c’est lui qui dirige le pays. Il peut dissoudre l’Assemblée (un an après son élection). Il nomme le Premier Ministre, les hauts magistrats et les hauts responsables militaires. Il est élu pour 5 ans au suffrage universel (deux tours). Cependant, s’il n’a plus le soutien, ni du peuple, ni de l’Assemblée, le président arménien perd toute marge de manœuvre.
Le président de la République actuel est Robert Kotcharian (un citoyen du Haut-Karabakh, de tendance ultranationaliste) depuis le 30 mars 1998.
Il a été élu avec 59,5 % des voix au second tour face à l’ancien leader communiste, Karen Dermitchian (ou Dermirdjian). Robert Kotcharian a été réélu en mars 2003 avec 67,5 % des voix.

La constitution a été adoptée le 5 juillet 1995 par 68 % des votants (mais 38 % des inscrits). Elle instaure un régime démocratique calqué sur celui de la Ve république française.

Le pouvoir exécutif est assuré principalement par le Président, secondairement par le gouvernement.

Le pouvoir législatif est représenté par l’Assemblée nationale (Azgayin Zhoghov) (131 députés). Celle-ci est élue pour 4 ans selon un scrutin mixte : majoritaire pour 41 sièges et proportionnel pour les 90 sièges restant. L'adoption de la proportionnelle intégrale est réclamée par une partie de la classe politique.

Une cour constitutionnelle composée de 9 membres a été créée en 1995. Elle est chargée de juger de la constitutionalité des lois.

Célébrités

Charles Aznavour : (de son vrai nom Charles Aznavourian d'origine arménienne), il est né à Paris en 1924. Il débute sa carrière en 1941, en formant un tandem avec Pierre Roche. Il rencontre ensuite Edith Piaf qui sera une des premières à reconnaître son talent et à l'aider.
Ses chansons font presque toujours référence à l'amour. Il a également joué dans soixante films. Chantant dans cinq langues, il est l'un des chanteurs français les plus connus dans le monde.

Alain Manoukian : fils d’ouvrier de la chaussure de Romansa créé une entreprise de renoms, non dans le cuir, mais dans la maille.

Youri Djorkaeff : ce Français d'origine arménienne est né le 9 mars 1968 à Lyon. Il s'intéresse très tôt au football et part à 15 ans pour le centre de formation de Grenoble. Trois ans après son entrée en centre de formation, Youri Djorkaeff débute sa carrière professionnelle en D2. Il joue d'emblée milieu de terrain (poste qu'il ne quittera plus).
Il connaît sa première sélection en équipe de France le 13 octobre 1989, alors que cela ne fait pas deux mois qu'il évolue en D1. Il reste à Monaco jusqu'en 1995, date à laquelle il part pour le Paris Saint-Germain.
Au sortir de l’Euro 1996, il rejoint l’Inter Milan où il s’impose comme un joueur clé, de même qu’en équipe de France où sa complémentarité avec Zinedine Zidane permet aux Bleus de remporter la Coupe du monde 1998. Victoire confirmée deux ans plus tard au cours de l’Euro 2000.

Alain Prost : d'origine arménienne, il est un pilote automobile français né le 24 février 1955 à Lorette. De 1980 à 1993, il a remporté 51 Grand prix, et décroché à 4 reprises le titre de Champion du monde. De par son palmarès, celui que l'on surnommait Le Professeur peut être considéré comme le plus grand pilote français de tous les temps.

Daniel Bilalian : journaliste né le 10 avril 1947 à Paris.

Patrick Devedjian : né le 26 août 1944 à Fontainebleau (Seine-et-Marne), il est élevé dans un pensionnat arménien, son père étant de cette nationalité. Il est devenu avocat et homme politique français, membre de l'Union pour un mouvement populaire (UMP).

Henri Troyat : Né à Moscou le 1er novembre 1911, (décédé le 05 mars 2007) Henri Troyat (Lev Tarassov de son vrai nom) et sa famille doivent quitter la Russie à cause de la révolution. En 1920, il arrive en France où il poursuit ses études : il devient licencié en droit. Naturalisé français, il accomplit son service militaire au moment où paraît son premier roman "Faux jour" qui obtient en 1935 le Prix du Roman populiste. Engagé dans l'administration, il profite de son temps libre pour écrire et, en 1938, le prix Max Barthou, décerné par l’Académie française, le récompense pour l'ensemble de son oeuvre. En 1938 toujours, il obtient le prix Goncourt pour son roman "L’Araigne". Il est élu à l’Académie française le 21 mai 1959.

Henri Verneuil : réalisateur français d'origine arménienne né Achod Malakian le 15 octobre 1920 à Rodosto (Turquie). Rescapée des massacres perpétrés par les Turcs, sa famille s'installe à Marseille en 1924.
Parmi ses grands succès : "La table aux crevés", "Urbain Coindet", "Mélodie en sous-sol", "Le clan des siciliens", "La vache et le prisonnier".
En 1991, il réalise "Mayrig" qui rend hommage à toutes les "mama" Arméniennes.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service.
Pour les chauffeurs, nous vous conseillons au minimum l’équivalent de 2 euros par jour et par personne. Pour les guides, entre 3 et 5 euros par jour et par personne.
En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs...), les usages sont très variables. Nous vous conseillons d'aligner votre pourboire sur l’économie du lieu : les prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'estimer son montant.

Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

Eviter les tenues trop dénudées à l'église. Dans ce lieu, on ne doit pas croiser les jambes lorsqu'on est assis, les femmes se couvrent la tête, les hommes ôtent leur chapeau et on ne doit pas tourner le dos à l'autel (d'où la pratique de sortir à reculons).

Achat

Bibelots et souvenirs sont des denrées plutôt rares, à moins de sacrifier aux critères indulgents du second degré : "khatchkars" en faux marbre incrustés de fausses pierres, reproductions à l’infini et sous toutes ses coutures du mont Ararat, etc. Ces objets, le plus souvent d’inspiration religieuse, sont proposés bien sûr aussi à l’entrée des principaux sites touristiques, monastères et églises. Pourtant, l’artisanat traditionnel vous donnera l’occasion de rapporter quelques belles pièces - reproductions en terres cuites de statuettes de l’époque d’Ourartou, épaisses ceintures en argent et divers bijoux ornés d’obsidiennes et autres pierres semi-précieuses, cafetières en cuivre repoussé - dans vos bagages, à côté des inévitables bouteilles de "cognac" (brandy) arménien. Dans la gamme supérieure, les bijoux et pièces d’orfèvrerie, et les tapis bien sûr. Relevant d’une très longue tradition, les tapis et kilims d’Arménie et du Karabagh sont réputés, presque autant que ceux d’Iran. Mais pour ces achats de "luxe", il faudra vous mettre en règle avec l’administration locale, très sourcilleuse même quand il ne s’agit pas de pièces d’antiquités, dont l’exportation est bien sûr interdite.

Cuisine

La cuisine arménienne se compose de viande d'agneau grillée ou préparée sous forme de soupe. Le bozbash est le plat national. Il s'accommode de diverses manières, souvent avec de la viande, des fruits, des noix et beaucoup d'herbes. Le saumon du lac Sevan est particulièrement bon mais il se fait rare. Vous trouverez beaucoup de légumes épicés en hors-d'oeuvre ainsi que de la viande fumée.
Les desserts sont souvent à base de fruits secs (tchir). Vous aurez également le choix entre la crème de riz au lait (katnapour), des gâteaux orientaux ou d'excellentes glaces.

Boisson

L’eau du robinet étant impropre à la consommation, il est conseillé de ne boire que de l’eau minérale en bouteille. On s’abstiendra également de consommer des glaçons.
Le café est très fort. Le Brandy local rivalise avec celui qui est fabriqué en France.

5 • Transports

Route

Les voyageurs français peuvent conduire sur place. Il suffit pour cela de présenter votre permis de conduire, votre passeport ainsi que le visa.
Cependant, conduire en voiture n'est pas chose facile en Arménie. Les routes hors des principales artères d'Erevan et de province peuvent être endommagées. La signalisation routière est mauvaise et l'approvisionnement en essence, aléatoire.

Taxi et location

Le réseau d'autobus est vétuste.

Avion

Les vols intérieurs sont très rares.

6 • Infos pratiques

Décalage

L'Arménie est à GMT+4, c'est-à-dire :
- en été, il y a deux heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 14h00 à Erevan).
- en hiver, il y a trois heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 15h00 à Erevan).

Argent

La monnaie officielle est le Dram (AMD).
Il existe des billets de 50000, 20000, 10000, 5000, 1000 et 500 drams et des pièces de 500, 200, 100, 50, 20 et 10 drams.

Vous ne trouverez pas de distributeurs de billets et les cartes de crédit ne vous serviront que dans quelques rares magasins et lieux touristiques. Les chèques de voyages ne vous seront d'aucune utilité. Il faut donc emporter des euro, que l'on change aisément sur place (éviter les petites coupures).
Les banques sont ouvertes de 9h30 à 17h30 du lundi au vendredi (certaines sont ouvertes le samedi matin).
La plupart des bureaux de change ouvrent de 9h00 à 18h00 (certains jusqu'à 22h00).

Electricité

Le courant est de 220 Volts. Les prises électriques sont identiques à la France. A noter que les coupures peuvent être fréquentes.

Horaire

Les magasins ouvrent vers 10h00 (voire 11h00) et ferment entre 19h00 et 20h00 (parfois plus tard).

Les magasins d'alimentation ouvrent à 8h30 et peuvent fermer à 21h00. La plupart des magasins ouvrent le dimanche et les jours de fête, y compris les jours fériés (excepté le jour de Noël).

Les musées ouvrent vers 10h00 et ferment vers 16h00. Ces horaires, tout comme les jours de fermeture varient d'un musée à l'autre.

Média

La presse arménienne est pour l'essentielle écrite en anglais.

La télévision est essentiellement dominée par des chaînes privées. La chaîne publique
Hayastan 1 (H1) reste aux ordres du pouvoir.

Le champ radiophonique est dominé par les radios privées de type musical (Radio Van 103.FM ; radio Vèm 103.6 FM...).
Radio Erevan 102.FM reste un espace de liberté et de discussion, notamment à 19h00, lors du grand journal.

Poste

Le courrier met entre 10 et 15 jours pour arriver en France si elles sont postées d'Erevan. Il faut compter quelques jours supplémentaires si le courrier est posté de province.
A noter que vous trouverez très peu de boîtes aux lettres à Erevan et dans les hôtels. Il faut donc directement envoyer le courrier à la Poste.
Elle est ouverte tous les jours de 8h00 à 20h00.

Téléphone

Pour téléphoner de la France vers l'Arménie : composer le 00 + 374 + le numéro à 7 chiffres (l'indicatif régional puis des 6 chiffres de votre correspondant).

Pour téléphoner de l'Arménie vers la France : composer 00 + 33 + le numéro à 9 chiffres de votre correspondant (c'est-à-dire sans le 0 initial).

Internet

Vous trouverez des cybercafés à Erevan (pratiquement à chaque coin de rue). Certains sont ouverts 24h/24h. Vous pourrez le plus souvent y passer des fax, faire des photocopies et parfois scanner des documents. Certains sont équipés de webcams.

Couverture GSM

Nous vous conseillons de vous renseigner directement auprès de votre opérateur (la réception dépend de ceux-ci) et de vous renseigner sur la facturation d'une ouverture de ligne internationale.

Devise

AMD

Taux

Cours d'achat estimé : 1 AMD = 0.001762 Euros au 15/12/2017 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Ambassade

France

Paris
Adresse: 9, rue Viète - 75017 Paris
Tél : 01.42.12.98.00
Fax : 01.42.12.98.03

Consulat

France

Paris
(Fonctions consulaires assurées par l'Ambassade)
Adresse : 9, rue Viète - 75017 Paris
Tél : 01.42.12.98.02
Fax : 01.42.12.98.03

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quelque soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
- Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
- La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.