Destinations
Activités

Nos voyages d'aventure mettent souvent à l’honneur le monde animal, que ce soit lors des observations en milieu naturel ou dans des centres, mais aussi lors des randonnées à dos de quadrupède. Cela présente quelques risques pour la faune sauvage et les animaux de bât que nous voulons limiter. C'est pourquoi nous avons élaboré en 2019 notre propre Charte en faveur du respect de la vie animale. Haro sur les balades à dos d’éléphant, observer les animaux, oui mais à distance, et on prend tout particulièrement soin de nos animaux de bât.

Charte Nomade Aventure
sur le respect de la vie animale

Voici 7 points qui nous paraissent essentiels pour tous voyages au contact de la faune de ce monde, sur lesquels nous nous assurons que…

  1. Les expériences avec les animaux se font de préférence au sein de leur milieu naturel ou dans des centres de soin et de réinsertion.
  2. Les activités d’observation d’animaux en pleine nature ne doivent pas perturber leur habitat et respecter une distance et une position adaptée à chaque espèce (voir annexe sur le cas particulier des mammifères marins et tortues marines).
  3. Les activités impliquant des animaux domestiqués ou captifs se font avec des animaux bien traités, nourris, abreuvés et soignés.
  4. Les animaux domestiqués ou captifs sont placés dans un environnement social et non isolés (sauf pour des raisons médicales).
  5. Les activités proposées ne sont pas le prétexte d’une exploitation animale pour des divertissements qui exercent un dommage sur les animaux.
  6. Les activités qui impliquent un contact entre l’homme et l’animal se déroulent dans le respect et sans cruauté.
  7. Le rythme, les besoins de repos et de soins des animaux de monte ou de trait (chevaux, dromadaires, chameaux, ânes, mules, éléphants, bœufs, zébus, etc.) sont respectés.


  Télécharger la charte

Et en pratique ?

Pas évident de faire table rase des idées reçues dans certains pays où l'animal est souvent au cœur de traditions séculaires. Les prises de conscience n’en sont qu’à leurs balbutiements. Mais nous constatons tout de même des avancées. Par exemple, en novembre 2019, les autorités cambodgiennes ont décidé d'interdire les promenades à dos d'éléphant sur le site archéologique d'Angkor. De notre côté, après la théorie, place à la pratique ! Voici deux actions concrètes sur lesquelles nous nous engageons. Et ce n'est qu'un début…

Fini les excursions à dos d’éléphant !

Une des premières mesures en faveur du bien-être animal a été de supprimer de tous nos voyages les excursions à dos d’éléphant. Afin de respecter les pachydermes asiatiques et tout particulièrement ceux de Thaïlande, nous avons fait le choix de vous proposer plutôt une balade à vélo sur les voyages La Thaïlande en famille et Escapade au royaume du Siam, excellent moyen de découvrir les paysages en douceur tout en se fondant complètement dans le décor, ou encore une visite des chutes de Palatha lors de la Croisière sur le Chao Praya et île de Samet à la découverte des anciennes capitales siamoises…

Et observer les mammifères marins, oui mais avec respect !

Quel spectacle fascinant que d'observer les dauphins, les tortues, les cétacés.... Difficile de résister à la tentation de s'approcher tout près quand l'un d'entre eux apparaît à proximité d'un bateau ou d'une plage. Mais notre plaisir ne doit pas outre passer le respect de l'animal. Nous devons prendre des précautions si l'on ne veut pas les perturber gravement. Ils ont besoin de beaucoup de quiétude et de temps pour accomplir leurs besoins vitaux : se nourrir, se reposer, se reproduire… Pour les protéger, une Charte d’observation et d’approche respectueuse des mammifères marins a été créée en 2017. Même si cette démarche reste volontaire, elle a déjà été adoptée par de nombreux pays comme Madagascar, Maurice, les Seychelles, la Polynésie… Ainsi nous avons pris l'engagement de collaborer avec des partenaires locaux appliquant cette charte comme à La Réunion ou l’île Maurice et à Madagascar Les merveilles du Nord en Lodge.

Testé et approuvé !

Nous exerçons notre activité de voyagiste dans le respect de deux cadres normatifs volontaires : le label "Agir pour un tourisme responsable" (ATR), depuis 2010, et la norme NF 20611 sur les bonnes pratiques en matière de durabilité dans le tourisme d’aventure, depuis 2019.

Le label ATR n’évoque pas le sujet de la faune.

Norme NF ISO 20611

Article 5.2.5.1-a : prendre des mesures limitant les interactions avec les animaux sauvages.

Article 5.2.5.1-b : éviter de prélever des échantillons biologiques ou géologiques, par exemple, sur la flore, la faune, ou tout objet naturellement présent dans la région hôte.

Article 5.2.5.1-c : éviter d’introduire dans la région hôte des espèces non indigènes et invasives.

Et vous, que pouvez-vous faire pour aller plus loin ?

  • Refuser toute balade à dos d’éléphant. Si nous les avons supprimées, faites-nous confiance !
  • Contribuer à la préservation des dauphins, baleines, tortues… en s'engageant à respecter la Charte d'approche des mammifères marins.
  • Soutenir des ONG, associations… qui s'engagent dans la protection d'espèces animales menacées comme Kalaweit en Indonésie, qui travaille à la sauvegarde des gibons, ou encore Save the Elephant, basée à Nairobi au Kenya.
  • Dénoncer le trafic dont vous pourriez être témoin, que ce soit en brousse ou sur des marchés. Adressez-vous aux autorités locales ou à des ONG de défense spécialisée. La fondation 30 Millions d’Amis par exemple, soutient de nombreux organismes qui agissent à l’étranger et pourront faire remonter vos signalements.
Réduire notre
empreinte carbone

Réduire notre empreinte carbone

Améliorer la gestion des
déchets

Améliorer la gestion des déchets

Soutenir les populations
locales

Soutenir les populations locales

Favoriser l’accessibilité

Favoriser l’accessibilité