Madagascar | Circuit accompagné

Makay : l’expé !

Grande traversée du Massif du Makay, du nord au sud et par ses canyons les plus secrets, avec l'aventurier Evrard Wendenbaum

Voyage d’aventure nominé 2018
  • 22 jours
  • à partir de 4999€
  • prochain départ garanti le 01/07/2018
  • Vous aimerez...

      • L'accompagnement par Evrard Wendenbaum, grand explorateur, passionné de nature et d'expédition
      • Une véritable expédition sur un parcours exclusif et sauvage
      • Niveau de la randonnée : soutenu (6 à 10 heures de marche) avec petites descentes en rappel, traversée de lacs ou canyon à la nage !
      • Des lieux de bivouacs magiques et sauvages où la nature est grandiose.

    Comparez et vous préfèrerez...

      Un véritable Trek sur 14 jours avec une vraie traversée du massif du Makay du Nord au Sud à pied et sans reprendre les 4X4 !

    Conseil du pro !

    Une préparation physique et mentale (notion d’isolement) est indispensable, ainsi qu’un goût prononcé pour l’aventure et un esprit de pionnier !

    Infos clés !

    • Niveau physique : Sportif Sportif
      Vous avez le goût de l’effort. L’isolement, les conditions climatiques pas toujours favorables et les randonnées quotidiennes de 5 à 7h ne vous effraient pas. Sauf exception dûment indiquée, vous ne porterez pas de gros sac à dos. Voyager sportif, c’est prendre son passeport pour l’ailleurs et se donner les moyens de découvrir les zones les moins explorées de la planète, sur terrain accidenté ou sentiers non balisés, avec des dénivelés pouvant régulièrement friser, voire dépasser, les 1 000 m par jour et en moyenne. Certains voyages, peuvent comporter des passages en haute altitude. Très bonne condition physique, endurance et préparation exigée.
    • à partir de 18 ans
    • Randonnée / trek


    • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

    • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

    • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
      Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
    • Code MDG80
    • coup de coeur

    Souvenez-vous, le film sur canal + en 2011 "Makay, les trekkeurs du monde perdu". Evrard Wendenbaum montait l'une des plus grandes expéditions sur la biodiversité avec une équipe pluridisciplinaire de scientifiques internationaux. En 2016 et 2017, c'est avec Nomade aventure qu'Evrard a décidé de... vous proposer une expédition complète, en reprenant les plus beaux tronçons figurants dans le film, mais aussi en nous embarquant dans la partie Nord, totalement sauvage. ¤En 2018, Evrard et Nomade vous proposent à nouveau une expédition inédite avec une traversée intégrale à pied entre la partie Nord et la partie Sud de quoi innover et découvrir des zones encore plus sauvages et inexplorées ! ¤Le massif du Makay est certainement l’une des œuvres de la Nature les plus monumentales qui soient. Cette belle traversée originale, exclusive et très peu parcourue permet une approche en profondeur du massif ruiniforme du Makay. Imaginez des canyons profonds, vallées encaissées, des falaises aux parois rouges, des vasques turquoise, du sable blanc, des fougères, des mousses et des palmiers verdoyants. Le cadre de cette partie du massif est à couper le souffle. > lire la suite

    L'itinéraire :

    1. J1 Paris- Antananarivo

      Départ de France. Vol en direction d'Antananarivo.

      • à bord
    2. J2 Antananarivo - Antsirabe

      Atterrissage vers 11h du matin à Antananarivo, accueil et transfert à l'hôtel pour se rafraîchir, puis déjeuner.
      Départ en direction du Sud. Petite halte à Ambatolampy au bout d'une heure de route, puis nous reprenons la route vers Antsirabe. Arrivée en début de soirée. Installation, diner et nuit.

      5h de route environ - Nuit et diner aux chambres du voyageur

      • à l'hôtel
    3. J3 Antsirabe – Tsiajorambo

      Départ aux aurores d’Antsirabe pour Tsiazorambo. Passage au village de Miandrivazo puis continuation de la route en direction Malaimbandy, la porte d'entrée nord du Makay.

      Durant deux heures, nous longeons la rivière Sakeny, une des nombreuses rivières qui empruntent l'immense plaine séparant les hauts plateaux de Madagascar des massifs sédimentaires de la côte ouest malgache, des massifs aux noms évocateurs : Isalo, Bemaraha et bien sûr Makay.
      A Malaimbandy, nous faisons une petite pause pour nous restaurer et visiter les étals du marché local avant de passer en mode 4x4, quittant le bitume pour découvrir les pistes sablonneuses et les marécages boueux. L'aventure commence ici !

      Nous roulons encore 4 heures en direction des premiers reliefs du Makay jusqu'au village de Tsiajorambo. Là, nous rencontrons nos porteurs, installons notre premier bivouac sur les berges sablonneuses de la rivière Manampanda et passons la soirée avec les villageois dont certains travailleront à nos côtés en tant que porteurs dès le lendemain.

      8h de 4x4 - Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      • en bivouac
    4. J4 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Sacs au dos, c'est l'heure de faire un peu chauffer les mollets. Nous montons d'abord sur un plateau aride que nous traversons intégralement ainsi qu'un des derniers reliquats des forêts sèches qui couvraient autrefois tous les plateaux du Makay, constatant au passage les dégâts des feux de brousse.

      Nous approchons petit à petit des reliefs typiques du Makay et suivant une superbe ligne de crête parfois escarpée qui nous permet d'atteindre un joli point de vue dans l'axe d'une des plus grandes failles rectilignes du Makay, nous rejoignons une jolie plage en bord de rivière entourée de belles falaises orangées, lieu de notre deuxième campement.

      Après le diner, à la frontale, nous partons à la découverte de deux petits canyons forestiers qui font face au campement et où grenouilles et lémuriens nocturnes nous attendent.

      6h de marche - Dénivelée : 200 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente.
      (Les porteurs prennent un autre chemin (4-5h)

      • en bivouac
      • 6 heures
      • 200 m
      • 200 m
    5. J5 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Au petit matin, nous remontons d'abord le canyon principal de Manampanda à contre-courant puis rapidement nous entrons dans un canyon plus étroit et plus verdoyant où coule un paisible cours d'eau limpide. Le parcours de ce splendide canyon nous amène à découvrir deux espèces de lémuriens diurnes et à nous familiariser avec différentes espèces d'arbres typiques du Makay. Nous devons aussi régulièrement traverser des vasques de plus en plus longues et profondes.
      Nous quittons le fond de ce canyon pour grimper sur un colline à l'aide de quelques branches et racines bienvenues suspendues sur le versant. Sur les hauteurs, nous serpentons suivant la morphologie labyrinthique du massif et nous redescendons dans un autre canyon à l'aide d'un premier rappel. Ce canyon offre des eaux pures couvertes régulièrement d'une forêt luxuriante. Un véritable paradis !

      Nous remontons alors à contre-courant ce beau débit, de l'eau jusqu'à la taille, entre fougères arborescentes, palmiers et camphriers, pour déjeuner sur une petite plage de sable blanc.
      Après cette pause bienvenue, nous enfilons nos frontales et nous nous enfonçons dans une entaille dans la falaise d'en face. Au bout de quelques mètres, il fait nuit noire. Il faut ici ramper, franchir un ressaut rocheux de 3 mètres à l'aide d'une corde à noeud, puis se contorsionner sur quelques dizaines de mètres afin de retrouver à nouveau un peu de lumière. Ce méandre fantastique s'élargit à mesure que nous progressons mais ne laisse jamais plus que l'espace nécessaire au passage d'un homme. Rien de compliqué mais extrêmement amusant et très spectaculaire (embonpoint à éviter !;-)).

      Après 1 bonne heure de ce parcours qui confine à la spéléologie, nous émergeons à nouveau aux rayons du soleil sur un lit sablonneux. Après une petite pause, nous franchissons un ressaut puis une courte crête rocheuse qui nous permet de prendre pied sur un vaste plateau partiellement couvert d'un autre reliquat de forêt sèche. Nous y découvrons le goût et les vertus des ignames puis nous entamons un splendide parcours passant d'un dôme de grès à un autre. Une dernière pause en surplomb au-dessus d'un profond canyon nous permet d'observer quelques lémuriens protégé dans une des forêts galeries typiques du Makay. Quelques montagnes russes plus loin – bon sens de l'orientation requis - nous accédons à un autre promontoire qui nous offre une vue fantastique sur la confluence trifide de la rivière Sakapaly - un véritable décor de cinéma ! - et sur notre bivouac où les porteurs nous attendent déjà. Un petit passage réclamant l'usage des mains nous permet de descendre dans le fond du canyon et de les rejoindre quelques minutes plus tard.

      9h de marche - Dénivelée : 200 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente au bord de la rivière.
      (Les porteurs prennent un autre chemin (6h)

      • en bivouac
      • 9 heures
      • 200 m
      • 200 m
    6. J6 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Nous suivons d'abord vers l'aval la rivière Sakapaly avant de remonter son affluent principal sur la droite. Nous parcourons cette portion en silence car dans cette forêt primaire bien préservée, nous avons de bonnes chances d'observer des lémuriens ainsi qu'un petit crocodile.

      Nous attaquons un petit chaos de blocs puis il nous faut mettre nos affaires au sec pour entamer quelques passages de nage nous donnant accès à un des canyons les plus colorés et sculptés qui soient. Quelques sables mouvants (amusants rassurez-vous !) jalonnent ce parcours somptueux et nous débouchons quelques kilomètres en aval sur un superbe méandre de sable blanc où nous prenons une pause bien méritée à l'ombre de grands arbres.

      De là, nous prenons de la hauteur, grimpons sur un plateau rocailleux facile mais paumatoire. Nous serpentons tantôt à droite, tantôt à gauche pour éviter les falaises, innombrables en ces lieux. Nous franchissons un passage délicat et très aérien puis entamons quelques mètres plus loin une descente relativement raide vers le fond d'un canyon aux parois rouges. Une sente de potamochère bienvenue nous permet de prendre pied au fond du canyon et de découvrir une somptueuse arche naturelle où nous nous arrêtons pour le pique nique.

      Nous continuons notre route dans le fond de ce canyon aux milles couleurs et devons là encore nous glisser dans l'eau pour franchir quelques vasques. Ce canyon débouche brutalement au grand jour.
      Reste alors à franchir un chaos de bloc (utilisation des mains, concentration et prudence requise - selon les niveaux d'aisance, ce chaos peut être franchi en 20 mn comme en 2h) pour nous mener jusqu'au bivouac au pied d'une petite source d'eau claire.

      8h de marche - Dénivelée : 200 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente.
      Les porteurs font le tour du massif par l'extérieur 5h.

      • en bivouac
      • 8 heures
      • 200 m
      • 200 m
    7. J7 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Nous commençons la journée en descendant le lit sablonneux de la rivière Ikaosy puis nous le quittons rapidement pour remonter un de ses affluents durant une petite heure avant de gravir le versant et franchir la falaise au-dessus à l'aide d'un petit passage sur corde sans grande difficulté.
      Une fois sur les sommets, la vue sur les plaines de l'est Makay est spectaculaire. Nous nous dirigeons alors facilement vers le sud par des crêtes et de jolis plateaux suspendus jusqu'à rejoindre une faille rectiligne sillonnée d'un étroit mais facile canyon. Nous suivons cette faille vers l'aval puis nous la quittons pour entrer dans un nouveau canyon plus verdoyant donnant accès à la partie la plus méconnue du Makay où nous retrouvons un cours d'eau actif.

      Nous descendons cette somptueuse vallée durant 2 heures puis la quittons pour remonter dans une étroiture où l'usage des mains (voire de la corde) est nécessaire.
      Au sommet, nous surplombons majestueusement une des plus grandes forêts du Makay, le temps d'une longue pause.

      Nous entamons la descente facile mais raide avec prudence et atteignons le cours d'eau en contrebas. Nous établissons le campement un peu plus loin au cœur de cette forêt.

      7-8h de marche - Dénivelée : 300 m - Nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu’il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)

      • en bivouac
      • 8 heures
      • 300 m
      • 300 m
    8. J8 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Nous remontons un vallon forestier en mode jungle vers le sud (lémuriens et potamochères probables) jusqu'à son extrémité. Nous franchissons alors un petit col et basculons de l'autre côté dans un vallon plus ouvert et devenant plus étroit et plus humide au fil de notre progression.
      Nous le quittons brusquement pour franchir un minuscule col et resdescendre de l'autre côté jusqu'à un à-pic d'une dizaine de mètres. Nous le franchissons en rappel pour poser le pied dans le cours d'eau en contrebas.

      Nous remontons alors ce canyon à contre-courant sur plusieurs kilomètres dans un parcours exceptionnel. Nous sommes au coeur d'un labyrinthe dans lequel il n'est pas simple de se repérer.
      Enfin, le ciel réapparait à mesure que le canyon s'élargit. Nous découvrons alors une forêt perdue au milieu des falaises et nous y déjeunons. Nous sommes là au cœur d'un monde perdu, complètement isolé. Ici, pas de zébu, aucune trace de passage humain.

      Après cette pause bienvenue, nous remontons cette longue vallée sablonneuse désormais ouverte jusqu'à son extrémité et franchissons un petit col très escarpé où la corde s'avère utile. Nous basculons avec lui côté est du Makay et retrouvons un sentier en balcon splendide mais très étroit surplombant un gigantesque lavaka. Nous atteignons finalement le haut d'une petite falaise qui nécessite la pause d'une corde à nœud pour être descendue. Du pied de cette falaise, quelques 30 minutes de marche supplémentaires nous attendent encore pour rejoindre le bivouac au bord de l'eau.

      9-10h de marche - Dénivelée : 200 m - Nuit sous tente (nouvelle équipe de porteurs de Sakena ou Mandronarivo)

      • en bivouac
      • 9,5 heures
      • 200 m
      • 200 m
    9. J9 Trek dans le massif du Makay - Nord puis Sud

      Nous remontons le cours d'eau et nous enfonçons progressivement à nouveau au cœur du massif par un canyon d'abord aquatique puis sec qui nous amène facilement sur le gigantesque plateau central du Makay, un plateau aux allures d’Ouest américain.

      Au détour d'une colline, nous pénétrons dans une petite grotte au fond de laquelle coule une source et dont l'entrée est masquée par un beau manguier.
      Cette grotte où nous déjeunons marque la limite entre le Makay nord et sud.

      Nous traversons l'intégralité de ce plateau, franchissons de splendides lavakas et nous dirigeons vers de nouveaux enchevêtrements de canyons que nous pénétrons non plus par le fond mais par une ligne de crête extraordinaire où nous nous retrouvons comme suspendus au-dessus du vide. Ce passage aérien, nécessitant l'usage de la corde, nous permet de rejoindre finalement un très large lit sablonneux : les berges de la rivière Morondava. C'est là, au pied de splendides falaises, que nous installons notre bivouac.

      8h de marche - Dénivelée : 200 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      • en bivouac
      • 8 heures
      • 200 m
      • 200 m
    10. J10 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous marchons dans un joli canyon sec tantôt désertique, tantôt verdoyant. Il nous faut souvent faire usage de la machette pour nous frayer un chemin et éviter les nombreux poils à gratter.

      Nous débouchons sur de grandes prairies puis entrons dans une large vallée aride. Le décor est une fois de plus fantastique. Nous la suivons une petite heure puis la quittons pour déboucher tout à coup au-dessus d'un immense lavaka, une véritable falaise de sable que nous franchissons à l'aide d'une corde à noeud. Un grand lac d'environ 200m dans lequel des tortues ont été observées lui fait suite. Créé par un écroulement rocheux ayant fait barrage, ce lac n'est pas profond mais il nous faut le traverser à la nage.

      De l'autre côté, après la descente d'un éboulis raide et délicat, nous obligeant à nous servir de la corde, nous pénétrons dans un joli canyon que nous suivons d'étroitures en étroitures jusqu'à sa confluence avec la rivière Mahasoa où nous établissons notre campement (lémuriens probables).

      7-8h de marche - Dénivelée : 100 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente.
      (Les porteurs nous quittent au lavaka pour prendre un chemin plus aisé pour rejoindre le bivouac– 6h)

      • en bivouac
      • 7,5 heures
      • 100 m
      • 100 m
    11. J11 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous remontons la rivière Mahasoa et pénétrons dans un canyon encore inconnu au cœur de spectaculaires parois. Nous nous frayons un chemin dans ce labyrinthe aquatique hyper étroit pour atteindre au fur et à mesure de notre montée une zone plus sèche. Nous débouchons tout à coup dans une prairie au fond d'un joli vallon ouvert. Nous la suivons vers l'aval puis nous la quittons pour rejoindre un gouffre rectangulaire naturel spectaculaire.

      Après une longue pause, nous reprenons une direction est pour nous rapprocher à nouveau des hautes falaises. Le parcours mi-plateau, mi-crête suspendue est somptueux et donne accès à une échine rocheuse qui nous permet alors de rejoindre à l'aide d'une petite corde une jolie petite forêt (lémuriens).

      De là, grâce à une sente de potamochère, nous nous dirigeons vers un col aussi étroit que spectaculaire. Puis nous entamons une descente côté sud en forêt. Raide et escarpée (corde utile), cette descente nous mène à la rivière Beora où nous attendent déjà nos porteurs.

      8h de marche - Dénivelée : 300 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente
      (Les porteurs prennent un chemin plus aisé pour rejoindre le bivouac– 3h)

      • en bivouac
      • 8 heures
      • 300 m
      • 300 m
    12. J12 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous quittons définitivement la deuxième équipe de porteurs et remontons cette belle vallée verdoyante. Nous observons au passage quelques rares baobabs ainsi que des fougères de toute sorte et quelques grenouilles rarissimes. De plus en plus étroite, fraiche et humide, elle nous mène à un passage de quelques centaines de mètres où les contorsions sont de mise. On rampe, on grimpe, on se faufile, pour arriver au pied d'un ressaut que nous ne pouvons franchir qu'à l'aide des belles racines méandriformes d'un arbre tombant du versant au-dessus puis de quelques mains courantes.

      Une fois cet obstacle franchi, nous retrouvons le lit sablonneux du canyon désormais sec et plus large. Nous observons des traces de fossas – espèce endémique - l'unique super-prédateur de Madagascar. Nous le remontons jusqu'à son terme et franchissons facilement un lavaka qui nous donne alors accès à un petit plateau suspendu à la confluence de trois vallées. Nous ne suivons aucune d'elles mais préférons grimper sur une des crêtes à l'aide d'une corde à nœud. Nous suivons longuement cette splendide ligne aérienne jusqu'à son terminus, une minuscule dalle de grès blanc suspendue au milieu du ciel sur lequel nous déjeunons.

      Nous quittons avec peine ce promontoire de rêve et trouvons de minuscules sentes de potamochères nous permettant à l'aide d'une corde à nœud de rejoindre le fond du canyon sous un beau couvert végétal. Nous suivons ce nouveau canyon tout récemment exploré (lémuriens probables) et franchissons de nombreux obstacles (blocs, bassins, etc.) jusqu’à pénétrer dans la plus vaste zone forestière du Makay, la forêt de Menapanda. Une fois dans le lit de la rivière Menapanda, il reste deux heures avant de rejoindre le campement permanent de l'association Naturevolution, gestionnaire de l'Aire Protégée du Makay. C'est là que nous bivouaquons.

      8h de marche - Dénivelée : 300 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente

      • en bivouac
      • 8 heures
      • 300 m
      • 300 m
    13. J13 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous quittons ce coin de paradis et remontons la rivière Andranomanitsy puis un de ses affluents. Les parois du canyon très humides sont tantôt couvertes de fougères, tantôt d'oxydes de fer donnant des couleurs irréelles.

      Le parcours est plutôt facile mais exige à quelques courtes escalades. Nous atteignons rapidement la partie sèche du canyon et la remontons encore une petite heure avant d'entamer l'escalade d'une paroi sur la droite. Celle-ci, relativement facile, nous donne accès au plus haut plateau du Makay, le Vohiba Makay culminant à plus de 970 mètres.
      Nous déjeunons là-haut et découvrons d'immenses lavakas truffées de milliers de cheminées de fée.

      Après cette pause bienvenue, nous reprenons notre route pour redescendre cette fois sur le bassin versant de la rivière Makay. Une corde est à nouveau nécessaire pour prendre pied au fond du canyon où nous trouvons une petite plage de sable blanc miraculeuse installée au milieu d'un dédale de falaises vertigineuses.
      Nous bivouaquons là.

      8h de marche - Dénivelée : 600 m - Diner au coin du feu et nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu’il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)

      • en bivouac
      • 8 heures
      • 600 m
      • 600 m
    14. J14 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous rejoignons rapidement la source de la rivière Makay – principal collecteur des eaux du sud Makay - et son parcours ultra minéral et nous profitons de la force du courant pour progresser vers l'aval. Le canyon s'élargit lentement et le débit augmente à mesure que nous avançons.

      Nous obliquons notre route tout à coup et quittons le cours d'eau principal pour entrer dans le canyon creusé par un de ses affluents en rive gauche. Ce canyon étroit et très aquatique présente de nombreux biefs parfois très étroits (largeur d'un homme) qui nous oblige à se mettre à l'eau et à nager ou à progresser sacs sur la tête. Il fait alors très frais car aucun rayon de lumière n'atteint ces eaux.

      En tête de bassin, nous sortons sur une colline rocheuse afin de reprendre quelques calories. Puis nous franchissons un col et à l'aide d'une corde, nous rejoignons un nouveau canyon cette fois sec et sablonneux qui nous même une heure plus tard à un plateau et à une magnifique dalle de grès blanc surplombant la forêt des Murmures et entourée de splendides sommets. Ce belvédère sera notre bivouac.

      8-10h de marche - Diner au coin du feu et nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu’il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)

      • en bivouac
      • 9 heures
    15. J15 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Après l'observation de quelques peintures rupestres et autres vestiges archéologiques, nous rejoignons un grand col dégagé derrière la forêt des Murmures qui donne accès à un lit de canyon sec tantôt ouvert, tantôt étroit. Lorsque la vallée semble s'ouvrir complètement, nous partons explorer les pieds de parois alentours à la recherche de nouveaux vestiges archéologiques.

      Un peu plus loin, le canyon se ressert et après un passage de gros blocs (corde parfois utile), l’eau réapparaît et avec elle, la végétation.
      L'eau se fait de plus en plus présente à mesure que l'on descend et il nous faut alors plusieurs fois mettre notre sac sur la tête, de l'eau jusqu'à la poitrine.

      Nous pénétrons finalement dans une magnifique forêt primaire remplie de Canariums odorants (lémuriens probables) jusqu'à atteindre une plage ombragée à la confluence de la rivière Makaikely idéale pour notre déjeuner.

      Après cette pause, nous remontons la belle vallée forestière de Makaikely puis pénétrons dans le canyon qui lui fait suite. Nous entrons à nouveau à partir de là en territoire inconnue. Ce canyon se fait rapidement très étroit et serpente au milieu de hautes parois pour venir finalement buter au pied d'un grand plateau suspendu. Nous franchissons l'obstacle à l'aide d'une corde et traversons cet étonnant plateau isolé et protégé au creux d'innombrables sommets et où nous pouvons espérer trouver des vestiges archéologiques.

      Au bout de ce plateau, par une courte escalade, nous atteignons un petit sommet arrondi ouvrant accès à une formidable échine rocheuse serpentiforme descendant progressivement de bosses et bosses jusqu'à rejoindre un lit sablonneux sec. Nous le suivons quelques centaines de mètre seulement et remontons une nouvelle fois sur les sommets pour un autre parcours de crête aussi spectaculaire que labyrinthique qui nous conduit aisément au bivouac (idyllique) sur une berge de la rivière Makay.

      8-9h de marche – Dénivelée : 400 m - Diner au coin du feu et nuit sous tente – Baignade possible

      • en bivouac
      • 8,5 heures
      • 400 m
      • 400 m
    16. J16 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous empruntons tranquillement la superbe rivière Makay vers l'aval aidés par le courant. Nous découvrons quelques peintures rupestres le long de ce parcours apaisant puis arrivé à hauteur d'une première case et d'un premier champ de manioc, nous quittons les porteurs et le cours d'eau principal pour prendre un affluent sur la droite.

      Nous le quittons lui aussi assez rapidement pour grimper sur un plateau rocheux nous permettant d'accéder au-dessus du lac méandriforme d'Anosilahy. Un point de vue inoubliable sur un superbe promontoire rocheux isolé sur lequel nous nous offrons une belle pause pour observer une importante colonie de renards volants - les plus grandes chauves-souris de Madagascar - et peut-être des tortues, des crocodiles ou encore des hapalemurs, ces petits lémuriens mangeurs de bambous et si difficile à observer.

      De retour au fond du canyon, nous suivons le lit sablonneux de la rivière et nous éloignons définitivement du massif du Makay pour rejoindre en quelques heures les berges de la Makay aux abords du village de Beronono où nous attendent les porteurs et les 4x4. Nous bivouaquons là sur le sable.

      7-8h de marche - Diner au coin du feu et nuit sous tente – Baignade possible
      (Les porteurs rejoignent le bivouac en 5h)

      • en bivouac
      • 7,5 heures
    17. J17 Trek dans le massif du Makay - Jonction Makay - Mangoky

      Nous saluons nos porteurs et quittons le village de Beronono pour un parcours très ouvert suivant tantôt sur des sentes, tantôt sur de larges pistes de charrettes qui nous amènent au village de Tanambao où nous bivouaquons sur les berges sablonneuse du Mangoky, le plus grand fleuve de Madagascar.

      6-7h de marche - Diner au coin du feu et nuit sous tente – Baignade possible

      • en bivouac
      • 6,5 heures
    18. J18 Descente du Mangoky en pirogue

      Nous montons à bord de pirogue double et nous laissons bercer par les flots ainsi que par le son régulier et apaisant des perches de nos piroguiers.
      Ce parcours tout en douceur est une bénédiction pour nos corps fatigués.
      Nous bivouaquons sur une berge.

      6-7h de pirogue - Diner au coin du feu et nuit sous tente – Baignade possible

      • en bivouac
    19. J19 Mangoky - Bemana – Ranohira

      Nous reprenons la descente en pirogue le temps de quelques heures puis nous retrouvons les 4x4 pour une grosse demi-journée de piste. Celle-ci nous offre des vues somptueuses sur le massif de l'Isalo et nous permet de retrouver le grand axe de la RN7 ainsi que la ville de Ranohira que nous atteignons avant la nuit.

      3h de pirogue puis 6 heures de 4x4. Nuit et diner à l'Isalo Ranch ( Hôtel Confortable )

      • à l'hôtel
    20. J20 Ranohira – Antsirabe ou Ambositra

      Nous reprenons les 4x4 pour une grande journée de route pour rejoindre Antsirabe ou Ambositra.
      8-10h de route. Nuit et diner à l'Hôtel Mania (Hôtel Simple)

      • à l'hôtel
    21. J21 et J22Antsirabe ou Ambositra - Tana

      Nous partons pour rejoindre Tana. Déjeuner dans un restaurant local et transfert à l'aéroport dans l'après midi.
      3h30 de route environ

      • à bord
    22. N.B. :

      Votre guide peut être amené à modifier l'itinéraire en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques, du niveau des participants, ou de toute autre cause relative à la sécurité du groupe.

    Dates
    Prix TTC*
    adulte
    Départ
    S'inscrire
    Poser une option
    Dates
    du dim. 01/07/2018
    au dim. 22/07/2018
    Prix TTC* adulte
    4999 € Il ne reste que 0 place à ce prix. Le prochain prix devrait être de 0 €.
    A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 4999 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
    Départ
    confirmé Voir qui est inscrit
    S'inscrire Poser une option
    Je réserve
    Dernières places
    vous
    inscrits

    Commentaire fonctionnel : si pas complet = toujours un +1 dans le remplissage = "vous" // si "previsionStats" > "vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage" => $nbPrevisionStats = "previsionStats" - ("vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage")

    * les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation

    *** option pour tout départ de Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice & Toulouse, sous réserve de disponibilité dans les classes de réservation concernées à la date de la demande

    Tout savoir sur les dates de départ

    Départ confirmé

    Le nombre minimum de voyageurs inscrits a été atteint ou le sera avec votre inscription.

    Départ probable

    D’après nos prévisions, le nombre minimum de voyageurs inscrits devrait être atteint.

    Dernières places à ce prix

    En général, nos prix augmentent à mesure que le départ approche. N'attendez pas !

    Qui est inscrit ?

    Découvrez en toute transparence la composition du groupe (nombre d'inscrits actuels et estimation du nombre final, sexe de chaque participant, personnes inscrites ensemble).

    Pour être averti(e) de la mise en place d'une nouvelle date de départ, créez-vous une alerte !

    M'alerter si le voyage est programmé entre le

    et le

    Le prix comprend :

      • Les vols internationaux Paris- Antananarivo
      • Les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
      • L’encadrement par un chef d'expédition de renommé Evrard Wendenbaum
      • L'accompagnement par un guide local francophone
      • Les services de deux pisteurs
      • Les services d'un cuisinier durant le voyage et d'un agent logistique
      • Les services de deux porteurs par personne, transport logistique compris.
      • Les services d'un chauffeur francophone pour chaque véhicule
      • La logistique sur place : matériel de camping, (sauf sac de couchage et équipements personnels) cuisine, matériels de descente en rappel, de sécurité ( GPS + Téléphone satellite + trousse de premier secours complet ), kit solaire de recharge etc..
      • Les dix jours de location du véhicule d’assistance
      • Les transports en 4X4 et pirogue (de vous et des bagages) pendant tout le voyage
      • L'hébergement en chambre et tente double
      • Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners
      • Le trek, les entrées de sites et parcs
      • Les passages en bac
      • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

      Et en bonus chez nomade aventure pas de frais de dossier !

    Le prix ne comprend pas :

      • Les frais de visa (sur place)
      • Le supplément départ de province (sur demande)
      • Le supplément chambre individuelle (sur demande)
      • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
      • Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe.
      • Les boissons et pourboires (voir rubrique "Pourboires").

    1 • Détails du voyage

    Niveau physique et préparation

    Niveau: SPORTIF

    Vous avez le goût de l’effort. L’isolement, les conditions simples d'un bivouac dans la nature et les randonnées quotidiennes de 6 à 10h ne vous effraient pas. Vous ne porterez pas de gros sac à dos, juste votre sac à dos avec votre nécessaire de la journée.

    Voyager sportif, c’est prendre son passeport pour l’ailleurs et se donner les moyens de découvrir les zones les moins explorées de la planète, sur terrain accidenté ou sentiers non balisés. Randonnées terrestres et aquatiques où on traverse des canyons avec de l'eau à différents niveaux, certains passages se feront à la nage. La plupart des chemins sont des lits sablonneux, ce qui rend plus difficile la marche. Petites descentes en rappel. Très bonne condition physique, endurance et préparation exigée.

    Pour une bonne réussite de ce voyage, vous devez avoir un esprit d'équipe et d'entraide. La cohésion du groupe est un facteur important, s'aider dans les passages difficiles, s'attendre, veiller sur les uns et les autres sont des éléments indispensables pour faciliter certains passages délicats.
    Un principe simple à appliquer: toujours attendre celui derrière soi et lui montrer comment passer les obstacles.

    Plongé en pleine nature pendant plusieurs jours consécutifs. Marches itinérantes en autonomie, loin de toutes infrastructures. Il est nécessaire de prendre en compte la notion d’isolement : vous pénétrez une zone réservée jusqu’ici aux expéditions scientifiques. Une préparation physique et mentale est indispensable, ainsi qu’un goût prononcé pour l’aventure et un esprit de pionnier.

    Ce voyage est une véritable expédition, même si une pré reconnaissance terrain a été effectuée par Evrard et notre équipe, l'itinéraire est donné à titre indicatif et pourra être modifié à tout moment si cela s'avère nécessaire.
    Les temps de marche, de route et le nombre de kilomètres sont approximatifs, ces éléments sont donnés à titre indicatif et peuvent être modifiés à tout moment, en aucun cas, ces éléments ne peuvent être contractuels.


    QUESTIONS & RÉPONSES sur cette expédition:

    1. Pour les descentes en rappel, est-ce accessible pour ceux qui n'en ont jamais fait?
    Réponse: Oui, car nous assisterons les participants pour assurer la sécurité: on fera une descente dite "en moulinette". La plus grande descente est de 2 X 20 mètres.

    2. Je suis claustrophobe: y a t'il des passages étroits dans l’obscurité ?
    Réponse: Les passages souterrains peuvent être étroits mais jamais très longs. A contrario, nous pourrons être amenés à progresser longtemps dans des canyons étroits où passe la lumière du jour, mais où on ne voit pas le bout.

    3. Je sais nager mais je ne suis pas Mickael Phelps non plus, qu’en est-il ?
    A quelques rares exceptions près, les passages remplis d'eau sont courts (moins de 50 mètres). Si toutefois nous devions franchir des biefs plus longs, nous pourrons assister les participants les moins à l'aise en les faisant passer sur un canot gonflable. De même, dans les canyons où la largeur est de moins de 2 m. Il n'y a à priori aucun passage de nage à la frontale, dans le noir, mais les conditions de terrain peuvent toutefois changer d’une année sur l’autre.

    4. Devrons-nous nager avec nos sacs à dos sur les distances que vous annoncez (30 à 60 m) ?
    Réponse: Les sacs à dos seront transportés dans le canot gonflable dès que la distance dépasse les 30 mètres. Pour ceux qui ne seront pas à l'aise pour nager avec le leur, on aura là aussi la possibilité de gonfler le canot pour faire passer les sacs à dos.

    5. Devrons-nous nager avec nos chaussures?
    Réponse: Oui, il faut s'équiper de chaussures de Trail légère, aérée, qui sèchent vite.

    6. L'eau est-elle trouble ? Voit-on le fond? Y a t'il des risques infectieux?
    Réponse: L'eau est pure, translucide la plupart du temps, ce sont de véritables piscines naturelles. Il n'y a pas plus de risques que dans les rivières de France. Si il y a une plaie quelconque, il faudra simplement penser à bien désinfecter tous les jours.
    Le seul endroit où l'eau est marronâtre, est le grand lac, mais là encore pour ceux qui ne se sentiront pas à l'aise, il y la possibilité de passer sur le canot.

    7. Vu qu'on est limité en poids bagage, pourrons-nous faire des lessives sur place?
    Réponse: Oui, par contre, prévoir de la lessive biodégradable ou encore mieux: du savon de Marseille et un bac en textile pliable dans lequel pour pourrez faire votre lessive. Ne pas déverser l'eau usagée dans la rivière lorsque vous aurez finis, mais plutôt sur la terre, car le savon se dissout bien mieux dans la terre que dans l'eau. Par contre, nous ne garantissons le séchage... on arrive la plupart du temps en fin de journée sur le lieu du bivouac, donc le soleil est souvent couché.

    8. Comment faire pour garder nos affaires au sec la journée et notamment pour l'appareil photo?
    Réponse: A l'intérieur de votre sac à dos de 30 ou 40l que vous utiliserez lors des randos, prévoyez des sacs totalement hermétiques-étanches dans lesquels vous mettrez vos affaires. Nous vous conseillons la marque SEA TO SUMMIT (gamme Ultra Sil) ils sont très fins, résistants et efficaces.

    On sera combien ?

    De 5 à 12 personnes (exceptionnellement 13 si les derniers s'inscrivent à 2).

    On dort où ?

    • 3 nuits en hôtel
    • 16 nuits en bivouac.


    Les horaires des vols étant susceptibles de varier en cours de saison, il est possible que la chronologie des hébergements prévus soit modifiée sinon supprimée.

    L’hébergement en bivouac s'effectue sous tente igloo spacieuse et confortable de marque " Vaude " ( tente 3 places utilisées pour 2 personnes) avec matelas gonflables de camping. Ces tentes spécialement conçues sont faciles et rapides à monter ; elles sont équipées de moustiquaires et d'un tapis de sol incorporé pour la protection contre les insectes. Les sites de bivouac sont souvent à proximité d'un point d'eau. Ils ont été scrupuleusement sélectionnés pour leur emplacement calme, protégé du vent mais aussi pour la beauté naturelle des lieux .

    Les hébergements en hôtel sont de bon confort. Ces hébergements sont en occupation double (ou exceptionnellement en triple afin d’éviter un supplément « chambre individuelle »). La répartition des chambres (ou tentes) est effectuée selon la logique suivante : couple ensemble, homme avec homme et femme avec femme.

    Dans le cas d’un nombre impair (3-5-7-9-11-13-15) de participants, ou pair (2-4-6-8-10-12- 14) mais que la répartition détermine qu’il reste une personne seule :
    Si c’est une dame seule, celle-ci partagera sa chambre avec 2 autres femmes.
    Si c’est un homme seul, celui-ci partagera sa chambre avec 2 autres hommes.
    Si cette configuration n’est pas possible, une chambre individuelle sera proposée (exemple : si le reste du groupe n’est composé que de couple).

    Propreté : Les endroits de bivouac sont choisis en général pour la beauté du site et nous vous demandons de nous aider à les garder intacts. Ne rien laisser derrière vous: utilisez les sacs poubelles pour vous débarrasser de vos ordures. Nous brûlons tout ce qui peut l'être une fois que nous sommes prêts à lever le camp et emportons le reste (conserves): nous ne laissons donc aucun déchet sur place. Pas de WC dans la nature, alors merci de brûler vos papiers (d'où la nécessité d'un briquet). Les fumeurs sont priés de brûler les mégots dans le feu.

    Le montant du supplément chambre individuelle est de 118€

    Chambre individuelle

    Vous pouvez souscrire lors de votre réservation un supplément pour bénéficier d’une chambre individuelle (dans les hébergements où cela est possible), à partir de 118€ selon les dates et disponibilités.

    A table !

    La préparation des repas sera assurée par le cuisinier, assisté par un aide cuisinier, ainsi que le guide local. Le contenu de chaque repas est spécialement adapté aux efforts déployés pour chaque journée de trek. Il sera consistant , riche et varié.

    • Le petit déjeuner sera composé de tartines, miel , confitures variées, fruit, céréales et boissons chaudes. (Selon la provision: des œufs) Un petit déjeuner local sera également disponible tous les matins pour ce qui souhaiterait l'expérimenter ( base de riz et viande ou poissons grillés )

    • Les déjeuners seront servis froid. Ils seront variés et consistants ( souvent des salades variés de riz ou pâtes ). Pour les premiers jours de trek, nous pourrons conserver du pain ce qui permettra de servir en pique nique des gros sandwichs de rillettes de viandes ou volailles et des salade de légumes .Les desserts seront à base de fruit naturel.

    • Le dîner : Généralement on vous servira de la soupe en entrée ( nécessaire à l'hydratation ), suivi d'un repas chaud à base de pâtes , riz ou légumes + viandes ou volailles ( sauces ou grillés ) et un dessert à base de fruits naturels ou préparation caramélisée ou flambée.

    La variété et la qualité sont garantis lors des voyages à Madagascar !

    Eau :

    Les boissons ne sont pas inclues, sauf le thé, le café et l’eau en bidon (en camping mais non au restaurant). Il est possible de se procurer en route des boissons dans de petits magasins locaux à des prix raisonnables.

    Les véhicules sont équipés de jerricans et nous pouvons nous approvisionner régulièrement en eau. Il est indispensable de vous munir de Micropur, Aquatabs ou d'Hydroclorazone pour traiter l’eau. Boire régulièrement (moyenne de 3 à 4 litres par jour) pour éviter la déshydratation.

    La toilette (et les toilettes)

    Pour se laver, les cours d'eau à proximité des lieux de bivouac serviront de salle de bain naturelle. Il est impératif d'utiliser du savon de Marseille ou des savons/shampoing, mousse à raser biologiques.

    Suivez le guide !

    Le chef d'expédition et 1 guide accompagnateur local.

    Le chef d'expédition et le guide sont responsables du bon déroulement du voyage et de la sécurité du groupe. Les consignes qu’ils donnent doivent être respectées à la lettre. Ils sont les seuls habilités, en fonction des événements (aléas météorologiques, politiques etc.), à pouvoir modifier le programme initialement défini, sans avoir à justifier ou négocier leurs décisions. Les voyages proposés s’effectuent en groupe, il doit être évident pour chacun que l’intérêt du groupe sera préservé au détriment de l’intérêt d’un individu.

    Un pro à vos côtés

    EVRARD WENDENBAUM (chef d'expédition):

    Passionné de nature et d’exploration, Evrard est organisateur, photographe et réalisateur d’expéditions.
    Son travail l’a mené depuis une dizaine d’années à parcourir des recoins parmi les plus inaccessibles de la planète. Il ramène de chacune de ses explorations de splendides images et d’incroyables récits d’aventure qui ont été publiés et présentés dans de nombreux festivals, TVs, magazines à travers le monde. Il dirige également l’association Naturevolution et s’applique à mettre ses compétences au service de la préservation de la biodiversité. Il a notamment mené trois importantes missions d’inventaire de la biodiversité et des richesses archéologiques du massif du Makay à Madagascar. Des missions qui ont donné lieu au premier tournage documentaire en 3D, ainsi qu’à un beau-livre et une exposition à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris.

    http://www.evrardwendenbaum.com/evrard/

    On se déplace comment sur place ?

    • 4X4 sur les longs transferts.

    En trek, les étapes sont entre 6 à 10 h de marche par jour sur 14 jours!



    Vos bagages voyagent aussi...

    En 4X4 et par les porteurs lors du trek. Chaque participant porte un sac à dos léger, contenant uniquement ses affaires personnelles nécessaires à la journée (gourde, appareil photo, vêtements de protection, etc.). Le reste de l’équipement, que vous retrouvez le soir, est transporté par l’équipe locale.

    Volez en bonne compagnie !

    Air australe pour sa fiabilité, via l'île de la Réunion à l'aller et au retour.
    Plan de vol prévu pour 2018 donné à titre indicatif,les horaires sont susceptibles d'être modifié par la compagnie aérienne d'ici le départ.

    ALLER:
    PARIS CDG REUNION 01/07/2018 19H30- 08H25 +1
    REUNION TANANARIVE 02/07/2018 10H20- 11H00
    RETOUR
    TANANARIVE REUNION 21/07/2018 16H50- 19H10
    REUNION PARIS CDG 21/07/2018 20H15- 05H30+1

    *Les vols et/ou les horaires sont susceptibles de modifications sans préavis

    Horaires d'avions, pré et post acheminement :

    Ces horaires sont fournis à titre indicatif uniquement, nous déclinons toute responsabilité en ce qui concerne les modifications de ces horaires, donc il ne faut pas se baser sur ceux-ci afin d’effectuer vos réservations définitives de trains ou autres transports.

    Attention ! Pour vos pré et post acheminement, nous vous recommandons de prévoir une connexion avec un minimum de sécurité, de réserver des titres de transport modifiables, voir même remboursables, afin d’éviter le risque éventuel de leur perte financière. Vous allez peut-être décider de profiter des « tarifs Découverte » de la SNCF ou de vols intérieurs à bas prix. Attention, ce type de billet est non-remboursable ! Sachez que d’autres alternatives existent : billet de congé annuel (25% moins cher), et autres formules avec réductions sans risques.

    Quelques sites utiles :

    www.adp.fr
    Le site officiel d'ADP (Aéroports de Paris). ADP gère l'aéroport d'Orly, de Roissy-CDG (Charle de Gaulle). Vous pourez y trouver vos horaires d’avion mis à jour avant votre départ. Par téléphone..oubliez..c’est un conseil!

    Important :

    Face aux officiers de polices, douaniers ou autres forces de l'ordre, veillez à toujours adopter une attitude courtoise, soyez poli et patient. Une attitude "arrogante" ne débouchera que sur des problèmes pour vous et l'ensemble du groupe.

    Pour passer les frontières, optez pour une tenue correcte et décente (pas de pieds nus, pas de torse nu, pas de décolletés provocants, pas de chapeaux ou lunettes de soleil).

    On se donne RDV où ?

    Pour les voyageurs prenant leurs vols internationaux avec Nomade, l’accueil par votre guide accompagnateur ou le transfériste se fera à l’aéroport après le passage des douanes. Il disposera soit d’un panneau avec vos Noms, soit une pancarte Nomade Aventure.

    A votre arrivée, on vous demandera, au passage de la douane, votre lieu d’hébergement ou votre adresse locale, à cette question précisez les coordonnées de notre correspondant local :
    Les Chambrse du Voyageur
    rte circulaire derrière la gare, Antsirabe 201, Madagascar

    NB : Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances. Les informations figurant dans notre brochure et sur notre site Internet ne sont données qu’à titre indicatif.

    Esprit du voyage

    Votre participation à la vie de bivouac est indispensable. Vous montez et démontez vous-mêmes vos tentes. Tout le monde est de corvée pour la vaisselle, pour le bois et en général, il y a toujours quelqu'un qui adore s'occuper du feu. Pour les repas, en principe l'accompagnateur s'en occupe ; là encore votre aide est toujours la bienvenue.

    2 • Budget

    Le prix comprend :

    • Les vols internationaux Paris- Antananarivo
    • Les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
    • L’encadrement par un chef d'expédition de renommé Evrard Wendenbaum
    • L'accompagnement par un guide local francophone
    • Les services de deux pisteurs
    • Les services d'un cuisinier durant le voyage et d'un agent logistique
    • Les services de deux porteurs par personne, transport logistique compris.
    • Les services d'un chauffeur francophone pour chaque véhicule
    • La logistique sur place : matériel de camping, (sauf sac de couchage et équipements personnels) cuisine, matériels de descente en rappel, de sécurité ( GPS + Téléphone satellite + trousse de premier secours complet ), kit solaire de recharge etc..
    • Les dix jours de location du véhicule d’assistance
    • Les transports en 4X4 et pirogue (de vous et des bagages) pendant tout le voyage
    • L'hébergement en chambre et tente double
    • Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners
    • Le trek, les entrées de sites et parcs
    • Les passages en bac
    • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

    Et en bonus chez nomade aventure pas de frais de dossier !

    Le prix ne comprend pas :

    • Les frais de visa (sur place)
    • Le supplément départ de province (sur demande)
    • Le supplément chambre individuelle (sur demande)
    • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
    • Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe.
    • Les boissons et pourboires (voir rubrique "Pourboires").

    Budget sur place

    LLa devise en vigueur à Madagascar est l'Ariary (MGA)

    Le change de l'euro à l'ariary se fait facilement sur place. Lorsque vous faites du change, profitez-en pour demander des petites coupures (les vendeurs n'ont jamais la monnaie, vous le savez bien...), et refusez les billets trop abîmés qui pourraient vous être refusés sur place.

    Des guichets automatiques sont disponibles dans les villes, pour Visa et Mastercard. Pour retirer de l'argent avec votre carte dans les banques de villes moins importantes, il vous faudra d'abord vous présenter à l'accueil (Enquiries) afin que l'opératrice demande l'autorisation au bureau central. Cela peut être très long (jusqu'à 2 heures d'attente si par malheur le système informatique ne fonctionne pas très bien) donc, à éviter !

    1 € = 4007 MGA (taux au 29/01/2018)

    Budget sur place :

    Vos dépenses vont dépendre des souvenirs que vous ramenez mais également de votre consommation éventuelle d'eau minérale en bouteille ou boissons non inclues au programme mais également de votre générosité en terme de pourboires (voir l'onglet "pourboires").

    Cependant, nous estimons qu’environ 130€ à 150€ par participant devrait être suffisant. Le prix indicatif d’un déjeuner à Ifaty se situe entre 8 et 12 €

    Pourboires

    Les pourboires ne sont jamais compris dans la note finale. Cependant leur usage est une institution nationale relevant davantage d'une marque traditionnelle de satisfaction que d'une aumône.

    Ces petites gratifications sont très appréciées des équipes locales évoluant dans un pays où le niveau de vie est très bas. Cependant, le pourboire doit être accordé en fonction de votre niveau de satisfaction et selon les petites attentions que vous avez reçues pendant votre séjour.

    L'usage veut que le pourboire soit de :
    • 5 à 10% de la note dans les restaurants, bars....
    • 0.5 à 1$ pour les petits services (porteurs, laveurs de voiture...)


    N'oubliez pas les équipes et chauffeurs complémentaires (qui interviennent en cours de circuit) vous quittant avant votre retour sur la capitale (vous pouvez prendre les informations et des conseils auprès de votre guide principal).

    Nous vous conseillons au cours du circuit de créer une caisse commune avec les autres participants pour distribuer les pourboires et acheter les boissons non inclues et/ou des bouteilles d'eau minérale en cours de circuit. Nous vous conseillons un montant entre 80€ et 100€ par personne dans cette cagnotte

    3 • Assurances

    Pourquoi souscrire une assurance ?

  • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  • Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  • Quel contrat choisir ?

  • Avant le voyage : quel contrat choisir ?

  • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : Contrat Tranquillité pour 3,6% du prix de votre voyage
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour en raison d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Et si jamais un volcan s’éveille sans crier gare, par exemple, les frais de report sont pris en charge.
    Pendant votre séjour, vous êtes couvert. Perte de bagages, vilaine carie qui se réveille et menace de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement et vous sauve la mise !
  • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : Contrat Tranquillité Carte Bancaire pour 2,8% du prix de votre voyage
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Gold Mastercard, Visa Premier et Infinite Premium ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire).
    En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire permettra de combler les carences de votre assurance bancaire.
  • Vous voulez être couvert uniquement pendant le voyage : Contrat Assistance Plus pour 2,2% du prix de votre voyage
    Vous êtes couvert pour les problèmes de bagages, les frais médicaux liés aux bobos (morsures de serpents, brûlures de dragons…), les rapatriements, la responsabilité civile…
  • 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    • Des chaussures type trail légères, aérées, à séchage rapide avec une bonne adhérence sur les
    différents terrains.
    • Des sandales tout-terrain ou crocs pour le camp.
    • Des lunettes de soleil (indice 3 au minimum).
    • Un sursac hermétique /étanche pour votre sac à dos de 40L OU quelques sacs plastiques type ziploc hermétiques/étanches pour protéger vos affaires à l'intérieur de votre sac à dos de 40L.
    • Deux lampes frontales et piles de rechange indispensables.
    • Des sacs étanches légers pour protéger vos duvets et habits
    • Une gourde (le mieux étant d'acheter des bouteilles plastiques sur place que vous remplirez au fur et à mesure).
    • Une trousse de toilette (pince à épiler, savon biodégradable (svp!), brosse à dent, dentifrice, rasoir,
    mini miroir, coupe ongle, coton tige, ou ce que vous voulez...)
    • Une serviette de bain absorbante de rando (voir chez Decathlon)
    • Du papier-toilette.
    • 1 briquet
    • Un couteau de poche (en soute !).
    • Une pochette antivol à garder toujours sur vous, avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.
    • Des serviettes humidifiées type lingettes.
    • Un maillot de bain.
    • 1 carnet de note et 1 stylo
    • Piles rechargeables (pas de piles alcaline)
    • Appareil Photo, batteries et cartes mémoires en quantité suffisante (il ne sera pas possible de recharger vos batteries tous les soirs)
    • Réveil avec alarme
    • Guêtres de trail
    • Bâtons de marche télescopiques
    • Couverture de survie: indispensable!
    • Un système de chargeur portable solaire.
    • Sac de couchage compact température de confort 5°C en duvet ou matière synthétique de maximum 1 kg et pouvant loger dans votre sac à dos de la journée de 40l
    • Un sac-drap coton ou soie.


    Matériel fournit sur place:
    • Tente, matelas gonflables, caisse popote ( ustensile de cuisine et couvert )
    • Matériels de descente en rappel. ( Cordes, baudriers, Mousquetons )
    • Matériel de sécurité ( GPS + Téléphone satellite + trousse de premier secours complet )
    • Un kit solaire de recharge, mais sans garanti de pouvoir l'utiliser pour tous, chaque soir: en prévoir un de votre côté (un système de chargeur portable solaire.)

    Pharmacie personnelle

    Faites-vous une pharmacie personnelle, même si une pharmacie collective est prévue sur place.

    INDISPENSABLE : En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour.

    Votre pharmacie personnelle doit contenir :
    • Un antalgique
    • Un anti-inflammatoire (comprimés et gel)
    • Un antibiotique à large spectre
    • Un antispasmodique, un antidiarréique, un antiseptique intestinal, un anti-vomitif
    • Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention
    • Un antiseptique
    • Un veinotonique
    • De la crème solaire et de la Biafine
    • Un collyre
    • Des pastilles pour purifier l’eau
    • Un répulsif contre les moustiques ; veuillez vous reporter à la rubrique "Santé"
    • En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos médicaments personnels.

    On prend quels bagages ?

    L'ensemble de vos affaires pour votre séjour doit être réparti comme suit : 1 sac de voyage souple de 15kg et 1 bagage de 5kg

    Sac de voyage souple de 80 à 100 litres:
    Votre sac de voyage souple de maximum 15 kg est votre bagage principal qui voyagera en soute. Afin de faciliter le travail des porteurs, les valises sont proscrites. Ce sac doit contenir les affaires que vous n'utilisez pas pendant la journée. Vous les retrouverez le soir après votre journée d'excursion. Ce sac de voyage doit également contenir tous les objets tranchants ou dangereux que vous pourriez emmener (couteaux, ciseaux, briquets...).

    Nous vous conseillons d’enregistrer votre bagage dès le départ jusqu’à la destination finale. Il est risqué de récupérer votre bagage lors du transit, car vous prenez le risque de manquer la correspondance.

    Bagage à main 5Kg :
    Votre bagage de 5kg est celui que vous gardez en cabine mais également durant les excursions. Un petit sac à dos de randonnée avec bretelles larges et d'une contenance de 40 litres est donc préférable. Ce sac doit contenir les affaires indispensable pour la journée : gourde, appareil photo, etc. Il ne doit pas être volumineux et doit contenir ce qui est lourd et fragile et ce qui peut être utile entre le moment où vous enregistrez votre bagage à l’aéroport de départ et le moment où vous le récupérez à l’aéroport de destination.

    En raison des retards fréquents de certains bagages à l’aéroport de Windhoek, nous vous conseillons fortement d’emporter votre sac de couchage avec vous et le nécessaire pour pouvoir voyager les premiers jours, en bagage accompagné dans l’avion. Prenez également les médicaments indispensables pour votre santé accompagnés de l’ordonnance, le reste de votre pharmacie personnelle pouvant être mis en soute. Nous vous rappelons que vous avez droit à un bagage à main, dont le poids ne doit pas excéder 5 kg.

    En cas de retard ou perte des bagages, il est impératif de le signaler immédiatement auprès du service bagages du transporteur aérien ou de l'aéroport d’arrivée afin de remplir un formulaire officiel de déclaration de perte de bagage qui permettra d'entreprendre les recherches et servira à la réclamation. Il vous sera demandé les éléments suivants :
    . Numéro d’étiquette et descriptif des bagages
    . Coordonnés de l’agence locale (précisées sur votre convocation)
    . Coordonnées personnelles.

    Il est impératif de garder le n° de déclaration de perte des bagages. Contacter également votre assurance personnelle (type assurance tranquillité proposée par Nomade Aventure) afin d’ouvrir votre dossier ce qui permettra d’activer votre droit (le cas échéant) au budget accordé pour acheter les produits de 1ère nécessité. Dans le cas d’une souscription à notre convention tranquillité , un budget de 152 € par personne est accordé. Vous aurez la possibilité d’acheter (sur place) des produits de 1ère nécessité : vêtements, brosse à dents, lampe de poche, etc

    Si vous rencontrez un problème de bagages, nous espérons que cet incident n’altéra pas votre bonne humeur pour le bien être de l’ensemble du groupe et que vous pourrez appréhendez votre voyage dans un bon état d’esprit. Notre correspondant local continuera à relancer le service bagage de la compagnie pendant que vous serez en voyage en espérant que tout rentrera dans l’ordre le plus rapidement possible afin de vous les acheminer le plus rapidement possible.
    Dès votre retour en France, nous vous invitons à contacter directement la compagnie aérienne afin de faire valoir vos droits. Lors d’une perte de bagage, vous disposez de 21 jours à partir de la date de récupération des bagages, et vous disposez de 3 à 7 jours s’il s’agit d’un bagage endommagé.

    Quelques précisions concernant le vol de bagages :
    Nomade-Aventure décline toute responsabilité concernant les vols, pertes ou destruction des bagages. Pour ceux ayant contracté une assurance convention « tranquillité », vos bagages sont garantis pour autant que les bagages soient sous la surveillance directe du bénéficiaire, dans sa chambre, remisés dans une consigne fermée à clé ou sous la garde d’un hôtelier en coffre donc vos bagages ne sont pas couverts en camping (sauvage ou aménagé).

    NB : Nous vous rappelons que même si l’Afrique reste une destination sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller sur vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, il nous paraît nécessaire de préciser qu’il ne faut jamais laisser votre passeport, argent, carte bancaire, appareils photos ou autres objets de grandes valeurs sans surveillance même si le véhicule est verrouillé à clef. Nomade Aventure ne serait en effet être tenus responsables des vols éventuels survenus lors de votre séjour du fait de votre négligence.

    On met quoi dans la valise ?

    • Des sous-vêtements respirant (séchage rapide).
    • Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).
    • Une veste imperméable et respirante (en Goretex).
    • Pantalons légers de trek qui sèchent vite
    • Un pantalon plus épais pour le soir
    • Un pantacourt ou short (léger)
    • Des T-shirt manches courtes et manches longues et/ou chemise de rando, etc
    • Une casquette ou un chapeau.

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Passeport valide 6 mois après la date de retour pour les citoyens français. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Mesures de sécurité dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Visa

    Visa obligatoire depuis le 1er janvier 2016. Il coûte 31 euros par personne (séjour de 30 jours maximum). Il peut être délivré à l'arrivée à l’aéroport d’Antananarivo (et à Nosy Be). Les formulaires sont alors à remplir sur place. Par ailleurs, tous les voyageurs devront s'acquitter d'une vignette touristique de 10 euros (payable à l'aéroport d'arrivée). Cette vignette doit servir à financer les actions de promotion et de développement du secteur touristique.

    Formalités spécifiques

    Papiers :

    Passeport en cours de validité, et valable au mois 6 mois après la date du date.

    NB : Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances. Les informations figurant dans notre brochure et sur notre site Internet ne sont données qu’à titre indicatif.

    Visa :

    Le visa d'un montant de 31€ se fait facilement sur place. Prévoir le montant exact à l'arrivée à l'aéroport.
    Vous pouvez également réaliser le visa en amont via l'outil visa express

    Le paiement des vignettes touristiques est également à prévoir, le montant est d'environ 10€

    Vaccins conseillés :

    Comme toujours et partout, il est important d'être vacciné contre:
    • diphtérie,tétanos et poliomyélite
    • hépatites A et B (en l'absence d'immunité reconnue)
    • coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage)

    et pour les séjours prolongés
    • typhoïde
    • méningite A+C, en saison sèche, a fortiori en période épidémique.
    • rage , surtout pour les enfants

    Paludisme :

    La protection contre les moustiques par répulsifs, moustiquaires imprégnées et vêtements couvrants protègera aussi contre d’autres insectes vecteurs d’autres maladies parasitaires ou virales.
    Le risque de paludisme existe dans le pays où se déroule votre voyage, en zone 3 et il important de vous prémunir (Malarone ou Lariam ou Doxipalu).
    Devant l’évolution rapide de la résistance à certains traitements préventifs, il est indispensable de consulter avant votre départ un organisme spécialisé pour connaître le traitement adéquat et sa prophylaxie.
    Cette maladie est transmise par les moustiques. Ceux-ci piquent à partir de la tombée du jour jusqu'à l'aurore. La première des préventions est donc d'éviter de se faire piquer. Pour cela, nous vous conseillons le port de vêtements longs dès la tombée de la nuit et l'application de répulsifs (Cinq sur Cinq, Insect-Ecran, Dolmix Pic, ButixJ). Evitez d’utiliser savons parfumés, déodorants, parfums, qui attirent les moustiques ;

    Pour plus d’information :

    L'Institut Pasteur
    Tél. : 0890710811
    209-211 rue de Vaugirard 75015 Paris, Métro Pasteur ou Volontaire.
    Conseils personnalisés aux voyageurs.
    Sur rendez-vous, sur place ou par téléphone au 01 40 61 38 43.
    Vaccinations sans rendez-vous en vous présentant directement sur place.
    ®Centre de vaccination Air France : 08 92 68 63 64.

    Vaccins obligatoires

    Il n'y en a pas, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays infestés. Dans ce cas, le vaccin doit être fait au moins 10 jours avant le départ.

    Vaccins conseillés

    Il est comme pour tous les voyages recommandés d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B, la rougeole pour les enfants, la typhoïde et rage pour les voyages plus longs et surtout pour les enfants.

    Paludisme

    Le paludisme, très présent à Madagascar, est responsable, d'un très préoccupant problème de santé publique. Il sévit dans toute l'île, sous une forme sévère. La prévention doit passer d'abord par des mesures individuelles de protection contre les moustiques qui protègeront contre les risques d'autres maladies (dengue, chikungunya, virus Zika) : répulsifs et utilisation de moustiquaires imprégnées. Si la prévention par chloroquine-proguanil (Savarine) reste suffisante sur les côtes sud et ouest et sur les hauts-plateaux, elle peut ne pas l'être sur la côte est autour de Tamatave (Toamasina) et du canal des Pangalanes ; là, les voyageurs devront se protéger, par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou Doxycycline. Compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

    6 • Le pays

    Us et coutumes

    Il est d'usage d'apporter des petits cadeaux pour les personnes que vous allez rencontrer durant votre séjour. Toutefois, dans le cadre du travail de sensibilisation que nous faisons avec les villageois, nous souhaitons que ceux-ci n'aient pas l'occasion d'assimiler venue d'étrangers et cadeaux. C’est pourquoi il est impératif de ne jamais donner directement aux populations locales.

    Si vous souhaitez participer à notre travail, nous vous proposons d'amener plutôt des livres d'enfants illustrés, des ballons, des vêtements d'enfants et de bébé éventuellement qui par l'intermédiaire du guide, pourront être remis à un instituteur ou à un chef de village selon les besoins. Pour les cahiers, stylos... nous vous conseillons de les acheter sur place et ainsi de participer et faire fonctionner l'économie locale. Confiez-les au guide qui les remettra avec vous aux directeurs des écoles où nous passerons. Pour les fournitures médicales, faites de même, ce sera remis dans les dispensaires.

    Les villageois ne consomment pratiquement aucun objet manufacturé et importé. Il est extrêmement difficile de se débarrasser des sacs plastiques, emballages d'échantillons de parfums ou de cosmétiques... à éviter donc !

    Pour vos achats :

    Pendant vos pauses shopping, n'oubliez pas de marchander (sans exagération). Nous vous conseillons de commencer par diviser le prix annoncé par 2 ou 3 puis d'augmenter au fil de la discussion. La clé du succès ? Prendre son temps et discuter avec les commerçants. N'hésitez pas à consulter votre guide discrètement pour connaitre les bons prix (approximatifs). Attention, ne demandez pas conseil auprès de votre guide sous les yeux du commerçant ou des autres villageois, celui ci ne pourrait pas vous conseiller judicieusement.

    Si vous devez acheter des produits d'usage (cigarettes, boissons, nouriiture...) sachez que généralement les prix affichés sont des prix fixes. Cependant, certains commerçants pourraient essayer de vous tromper sur les prix de ces produits du quotidien.


    Pour vos balades :

    Vous traversez des villages où les gens ne sont peut-être pas d'accord pour être "mitraillés" par des dizaines d'appareils photo chaque jour. Avant de prendre une photo, restez civilisé et demandez la permission. Nous traversons des villages centenaires aux traditions vivaces et la photo systématique des habitants est une attitude qui peut détruire tout essai d'échange ou de communication entre vous et vos hôtes. Lorsque sera établi un climat de confiance, demandez (faites-vous conseiller par votre accompagnateur) l’autorisation de filmer ou de photographier qui vous sera souvent généreusement accordée. Et enfin, ne photographiez jamais les enfants sans demander leur accord aux parents et aux enfants eux-mêmes. Si l’on vous refuse, alors n’insistez pas. Ne promettez d’envoyer des photos aux personnes que vous avez photographiées que si vous êtes sûr de pouvoir respecter votre engagement. Mais surtout prenez le temps de rencontrer… plus que de collectionner des portraits.

    Climat

    Tout comme ses paysages et son altitude, le climat de Madagascar est très variable. Sur la côte Est, c'est la chaleur et l'humidité qui règne, les plateaux au centre de l'île sont beaucoup plus agréables. Cependant, la région la plus chaude de l'île est le versant Ouest.

    Petite précision : L'altitude moyenne dans les hauts plateaux est de 1200 mètres ! Les matinées et les soirées peuvent donc être fraîches voire même froide (surtout à Antsirabe, Fianarantsoa et Isalo)

    La saison des pluies se déroule de novembre à mars. Elle tombe surtout sur la côte Est. Elle peut rendre un certain nombre de pistes impraticables ou entraîner des crues qui perturbent le fonctionnement des bacs. Toutefois la période allant du mois d’avril à mi-novembre permet une approche complète du pays. Les averses qu'amènent les alizés du Sud-Est sont appelés les "pluies des mangues". Elles se caractérisent par des averses le plus souvent nocturnes et couplées avec un soleil franc et chaud. Ces pluis permettent de reverdir les rizières et de faire pousser la vanille, les litchis...

    Dans le massif du Makay, très peu de chance d'avoir de la pluie en Juillet.

    • Les températures dans les canyons sont agréables (env.20 à 25°C) mais avec l'humidité et les courants d'air occasionnels, à la sortie des canyons ou à la nuit tombée, on peut avoir froid ( toujours prendre une petite polaire dans son sac).
    • Sur les crêtes quand le soleil est à son zénith, il fait chaud et peu d'ombre disponible ( env.30 à 35°C)
    • La nuit, les températures chutent, cela peut descendre en dessous des 10°C.

    Le Makay :

    Une des dernières zones inexplorées !
    Massif de 150 x 50km, le Makay est l’une des œuvres de la nature les plus monumentales qui soit.
    Le Makay est un des massifs les plus reculés et les plus difficiles d’accès de Madagascar. La difficulté pour y accéder en fait une des dernières zones inexplorées de l’île. Composé de centaines de canyons profonds, la biodiversité a pu y être préservée. Depuis 2007, des expéditions scientifiques dans le massif sont menées pour recenser les espèces inconnues dans cette nature encore intacte. Encore très peu fréquenté du fait de sa configuration et de croyances locales, ce territoire sauvage commence à être reconnu pour la richesse de sa flore et de faune exceptionnelle.

    Des paysages uniques !
    Ce massif de grès jaunes, situé dans le centre-ouest de l’île, présente de hauts plateaux encore couverts, pour partie, par de la forêt ou de la végétation arbustive/herbacée typique des milieux secs de l’ouest malgache. Une érosion démente a entaillé ces plateaux de profonds canyons contenant une végétation de type humide qui rappellent les forêts sempervirentes de l’Est de Madagascar.

    Un véritable coffre fort de la nature :
    La vie s’est réfugiée et développée dans ces vallées de plusieurs centaines de mètres de profondeur en autarcie totale pendant des millions d’années, y occupant toutes les niches écologiques possibles. Ces biotopes, si isolés, vierges de toute observation humaine ont permis à des groupes d’animaux et de végétaux ancestraux de se différencier au point d’enfanter de nouvelles espèces. Le Makay est ainsi devenu un véritable coffre-fort de la nature, un sanctuaire d’espèces parmi les plus curieuses de la planète.

    Faune et flore

    A l’origine de ce projet hors-norme, un jeune géologue, Evrard Wendenbaum, nourri dès son enfance par les aventures de Nicolas Hulot. «Ma fascination pour le massif du Makay a débuté en regardant une émission d’Ushuaïa Nature en 2002, explique-t-il. Cela m’a donné envie d’être le premier à pénétrer dans cet éden inexploré.» Convaincu que des centaines d’espèces sont à découvrir dans ces montagnes dont les populations locales se tiennent à distance par peur des esprits qui les hantent, Evrard Wendenbaum rassemble autour de lui une soixantaine de scientifiques du monde entier: primatologues, entomologistes, botanistes, archéologues, géologues…

    Durant trois missions, de janvier 2010 à janvier 2011, ils ont pu recenser la faune et la flore luxuriante du Makay. Au total, ce sont plus de 2.000 espèces de plantes et d’animaux qui ont été répertoriées, dont dix espèces de lémuriens, deux espèces de poissons endémiques de Madagascar, 34 nouvelles espèces d’insectes, 40 nouvelles espèces de plantes… Une mine d’or gardée bien cachée par la nature, tout comme les 500 peintures rupestres qui sont une véritable découverte pour les archéologues dans cette région.

    «Aujourd’hui, ce qui m’importe, c'est que nous disposons de bons arguments pour revendiquer le statut d'aire protégée pour le massif du Makay»», explique Evrard Wendenbaum.

    Télécommunications

    Il n'y a aucun réseau dans le massif du Makay

    Décalage horaire

    Madagascar est à GMT+3, c'est-à-dire :
    • en été, il y une heure de décalage (il est 12h00 en France quand il est 13h00 à Madagascar).
    • en hiver, il y a deux heures de décalage (quand il est 12h00 en France, il est 14h00 à Madagascar).

    Electricité

    La tension est de 220 volts. Les prises de courant sont les mêmes qu’en France et sont disponibles dans les chambres dans la grande majorité des villes.Dans certaines régions, le courant est fourni par des groupes électrogènes, et les coupures sont fréquentes, il vous faut vous renseigner à la réception.

    Pour les nuits en bivouac, un kit solaire de recharge.

    Bibliographie

    "Makay" par Evrard Wendenbaum (Auteur) Paru le 17 novembre 2011 Beau livre (broché)

    Des guides sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

    Cartographie

    Des cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  • Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  • informer de façon transparente et sincère ;
  • s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

  • Adoptez la Nomad'titude !

    La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

    Carte Madagascar Makay Traversée Wendenbaum
    La tribu
    Julien Leveque

    Aminata, votre spécialiste Madagascar

    Djamwali ! (Bonjour en Peulh)

    C’est peut être dans sa langue maternelle qu’Aminata, citoyenne du monde vous accueillera dans nos locaux parisiens. Née au Sénégal, elle grandit en France puis part travailler quelques mois au Mali.

    Passionnée par les relations humaines elle s’est tout d’abord orientée vers le tourisme pour garder un lien direct avec l’Afrique avant de satisfaire...
    sa curiosité vers d’autres contrées loin de ses références culturelles. Licence de marketing touristique en poche et de nombreux voyages au compteur (Afrique, Caraïbe, Océan Indien et Proche Orient), elle s’est tout naturellement orientée vers le monde de l’aventure.

    Véritable nomade dans l’âme, elle décide finalement de se sédentariser. Et en 2005, elle pose son baluchon ... chez Nomade justement...

    En charge du département Afrique et Iles, elle vous aidera à réaliser vos voyages de rêves, du cirque de Cilaos (Île de la Réunion) au parc du Serengeti (Tanzanie) .

    Débordante de vie, volontaire, enthousiaste à plus d'un titre et jamais avare de bons conseils elle ne se limitera pas uniquement à vos envies. Ce qu’elle aime avant tout c’est faire partager son expérience du terrain.

    Vous ne savez pas trop où partir ? Elle le sait déjà. Et, le plus incroyable, c’est qu’elle tape toujours dans le mille.

    > lire la suite

    Ils y sont allés, ils nous en parlent...

    Rien de tel que les avis de nos clients pour vous éclairer dans votre choix… et nous aider à améliorer nos voyages !

    Avatar de Gaëtan ayant fait le voyage Makay : l’expé !
    Gaëtan,
    parti le 29/05/2016
    TRES SATISFAIT

    MADAGASCAR , Makay : l’expé !

    On voulait vivre une aventure sportive et inédite, nous avons été servis ! Cette expédition intense et hors du temps, guidée par Evrard, au cœur du Makay, nous a ravis. Des paysages très diversifiés à couper le souffle, du fond des canyons au sommets des crêtes ... Nous avons marché, crapahuté,... sauté, nagé, rampé, escaladé.... autant d'efforts largement récompensés par l'immense satisfaction d'avoir vécu une expérience unique ! A souligner l'impressionnante logistique bien organisée et bien mise en œuvre qui a été indispensable au bon déroulement de cette expé. Peggy et Gaëtan

    > lire la suite
    Avatar de Michel ayant fait le voyage Makay : l’expé !
    Michel,
    parti le 29/05/2016
    TRES SATISFAIT

    MADAGASCAR , Makay : l’expé !

    Une véritable expédition qui allie à merveille des lieux majestueux et quasi inexplorés, la découverte d'une nature endémique et sauvage ainsi qu'un caractère réellement sportif (sans être de l'ultra-trail).

    Nous avons pu tirer la quintessence de cette exploration intemporelle grâce à la...
    présence d’Evrard qui nous a fait bénéficier de ses connaissances et de son expérience mais aussi de l’équipe locale dont l’organisation quasi parfaite nous a permis de kiffer à fond de ce cocktail magique.

    En bref, un voyage WAOUH !

    Michel

    > lire la suite
    Avatar de Diane ayant fait le voyage Makay : l’expé !
    Diane,
    partie le 03/06/2017
    TRES SATISFAIT

    MADAGASCAR , Makay : l’expé !

    Un voyage d'exception dans un groupe incroyable, avec un explorateur d'une grande générosité qui nous a transmis sa passion pour le Makay et sa conservation et qui nous a fait nous dépasser. Un voyage inoubliable et hors norme. Le Makay est un endroit magnifique encore sauvage, qui mérite tous les... efforts pour le parcourir.
    Merci Nomade de nous permettre de profiter de ces expéditions. À refaire sans hésiter !

    > lire la suite

    Le Makay

    L’aventure (presque) comme si vous y étiez ! voir la vidéo
    Capture video voyage Sulawesi Nomade Aventure

    Vous pourriez craquer aussi pour ça...

    Des voyages plébiscités par nos clients, dans le même coin et avec la même activité ou thématique !

    voyage TANZANIE

    TANZANIE

    Rando Kilimandjaro, voie Machame

    • 10 jours
    • à partir de 1999€
    > Par ici l’aventure !
    voyage MADAGASCAR

    MADAGASCAR

    Best of Mada version confort !

    • 21 jours
    • à partir de 2999€
    > Par ici l’aventure !
    voyage MAROC

    MAROC

    Rando Toubkal “4200” (traversée nord-sud)

    • 8 jours
    • à partir de 669€
    > Par ici l’aventure !