Madagascar | Circuit accompagné

Makay : l’expé !

Grande traversée du nord au sud du Makay avec pour chef d'expédition Evrard Wendenbaum

  • 20 jours
  • à partir de 4399€
  • prochain départ garanti le 01/07/2018

Vous aimerez...

  • L'accompagnement par Evrard Wendenbaum, grand explorateur, passionné de nature et d'expédition
  • Une véritable expédition sur un parcours exclusif et sauvage
  • Niveau de la randonnée : soutenu (5 à 9 heures de marche) avec petites descentes en rappel, traversée de lacs ou canyon à la nage !
  • Des lieux de bivouacs magiques et sauvages où la nature est grandiose.
  • Infos clés !

    • Niveau physique : Sportif Sportif
      Envie de vous évader, de découvrir le monde à votre rythme, sans trop vous fatiguer ? Ces voyages qui combinent approche à pied (par tranche de 1 à 4h, pas forcément quotidiennes et en moyenne) et en véhicule sont faits pour vous. En quelques mots : des formules avec ou sans dénivelé (moins de 300 m), accessibles à toute personne habituée à la marche décontractée.
    • à partir de 18 ans
    • Randonnée / trek


    • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

    • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

    • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
      Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
    • Code MDG80
    • coup de coeur

    Souvenez-vous, le film sur canal + en 2011 "Makay, les trekkeurs du monde perdu". Evrard Wendenbaum montait l'une des plus grandes expéditions sur la biodiversité avec une équipe pluridisciplinaire de scientifiques internationaux. En 2016, c'est avec Nomade aventure qu'Evrard a décidé de vous... proposer une expédition complète, en reprenant les plus beaux tronçons figurants dans le film, mais aussi en nous embarquant dans la partie Nord, totalement sauvage. ¤En 2017, Evrard et Nomade vous proposent à nouveau une expédition inédite avec une traversée intégrale à pied entre la partie Nord et la partie Sud de quoi innover et découvrir des zones encore plus sauvages et inexplorées ! ¤Le massif du Makay est certainement l’une des œuvres de la Nature les plus monumentales qui soient. Cette belle traversée originale, exclusive et très peu parcourue permet une approche en profondeur du massif ruiniforme du Makay. Imaginez des canyons profonds, vallées encaissées, des falaises aux parois rouges, des vasques turquoise, du sable blanc, des fougères, des mousses et des palmiers verdoyants. Le cadre de cette partie du massif est à couper le souffle. > lire la suite

    Votre aventure

    1. J1 Paris- Antananarivo

      Départ de France. Vol en direction d'Antananarivo. Arrivée vers 04h du matin à destination, accueil et transfert à l'hôtel pour se rafraîchir, se reposer 2/3h.

      • à bord
    2. J2 Antananarivo - Miandrivazo

      Départ en direction du Sud. Arrêt confort à Ambatolampy au bout d'une heure de route. Petit déjeuner copieux et briefing, puis nous reprenons la route vers Antsirabe jusqu'à Miandrivazo. Déjeuner pique nique en cours de route. Arrivée en milieu d'après midi à Miandrivazo. (6h et demi de route environ avec les arrêts)
      Nuit et diner à l'hôtel Princess Tsiribihina ( Hotel Confortable )

      • à l'hôtel
    3. J3 Miandrivazo - Tsiajorambo + Trek

      Nous laissons le village de Miandrivazo dans les brumes matinales et nous reprenons la route en direction Malaimbandy, la porte d'entrée nord du Makay.
      Durant deux heures, nous longeons la rivière Sakeny, une des nombreuses rivières qui empruntent l'immense plaine séparant les hauts plateaux de Madagascar des massifs sédimentaires de la côte ouest malgache, des massifs aux noms évocateurs : Isalo, Bemaraha et bien sûr Makay.
      A Malaimbandy, nous faisons une petite pause pour nous restaurer et visiter les étals du marché local avant de passer en mode 4x4, quittant le bitume pour découvrir les pistes sablonneuses et les marécages boueux. L'aventure commence ici !
      Nous roulons encore trois heures en direction des premiers reliefs du Makay jusqu'au village de Tsiajorambo. Là, nous rencontrons nos porteurs et déjeunons. Sacs au dos, c'est l'heure de faire un peu chauffer les muscles. Nous montons sur un plateau aride puis suivant une superbe ligne de crête parfois escarpée, nous rejoignons les berges sablonneuses de la rivière Manampanda, lieu de notre premier campement.
      Après le dîner, à la frontale, nous partons à la découverte de deux petits canyons forestiers qui font face au campement et où grenouilles et lémuriens nocturnes sont très souvent présents.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      • en bivouac
      • 5 heures
      • 100 m
    4. J4 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Au petit matin, nous traversons la rivière pour grimper sur la colline en face du campement. Nous atteignons alors un joli point de vue dans l'axe d'une des plus grandes failles rectilignes du Makay. Nous descendons en rappel pour atteindre le fond du canyon où coule un paisible cours d'eau limpide au milieu d'une forêt primaire. Le parcours de ce splendide canyon encore en grande partie inexploré nous amène à découvrir deux espèces de lémuriens diurnes et à nous familiariser avec différentes espèces d'arbres typiques du Makay. Nous devons aussi régulièrement traverser des vasques de plus en plus longues et profondes.
      Nous quittons le fond du canyon principal en empruntant un court vallon raide et végétal sur la droite. Celui nous amène à un petit col que nous franchissons à l'aide de la corde. La descente dans le canyon opposé – encore inexploré - nous permet de retrouver un peu plus loin le beau débit de la rivière Manampanda et ses eaux pures couverte d'une forêt luxuriante. Un véritable paradis !
      Nous remontons alors à contre-courant le cours d'eau entre fougères arborescentes, palmiers et camphriers pour nous arrêter sur une minuscule plage de sable blanc donnant sur une étroite entaille dans la falaise d'en face.
      Après une bonne pause, nous nous enfonçons dans cette anfractuosité. Nous enfilons nos frontales, il fait nuit noire. Il faut d'abord ramper puis franchir un ressaut rocheux de 3 mètres à l'aide d'une corde à noeud, puis se contorsionner à nouveau en tirant son sac sur le côté sur quelques dizaines de mètres afin de retrouver un peu de lumière. Le méandre fantastique que nous arpentons ensuite s'élargit à mesure que nous progressons mais ne laisse jamais plus que l'espace nécessaire au passage d'un homme. Rien de compliqué mais extrêmement amusant et très spectaculaire.
      Après 2 heures de ce parcours qui confine à la spéléologie, nous émergeons à nouveau au jour et installons notre bivouac sur un lit sablonneux sec au creux de jolies petites falaises orangées.

      Le soir, après le dîner, les plus courageux remonteront quelques minutes avec leur frontale pour observer la faune nocturne d'une forêt sèche sur le plateau juste au-dessus. Cette forêt est un des derniers reliquats des forêts qui couvraient autrefois tous les plateaux du Makay. Présence de lémuriens nocturnes (Microcèbes et Mirza coquereli notamment).
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      Les porteurs prennent un autre chemin (4-5h).

      • en bivouac
      • 9 heures
      • 200 m
      • 200 m
    5. J5 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Nous prenons rapidement de l'altitude au-dessus du campement ce qui nous permet de prendre la mesure de l'ampleur et la rectitude du canyon parcouru la veille.
      Nous rendons une courte visite à la forêt sèche sur le plateau où nous trouvons des ignames comestibles puis nous suivons quelques temps le plateau vers le sud avant de descendre dans une large vallée sablonneuse que nous parcourons jusqu'à ce qu'elle reprenne des allures de canyon étroit.
      A partir de là, nous grimpons sur un versant et zigzaguons sur les crêtes pour atteindre finalement un splendide point de vue au-dessus d'un magnifique méandre de sable blanc, un fer à cheval entouré de falaises ocres. Un véritable décor de cinéma !
      Nous entamons une courte et raide descente qui se termine par un rappel d'une trentaine de mètre dans une goulotte creusée par l'eau. Nous posons le pied alors au cœur d'un large canyon dans lequel débouche quelques centaines de mètres en aval la source de la rivière Sakapaly, rivière que empruntons vers l'est jusqu'à sa sortie du Makay.
      Là, nous attend encore une heure de marche pour parcourir les derniers kilomètres jusqu'à établir le campement dans une des plus vastes forêts du nord Makay, également une des plus préservées. La fin de journée peut nous donner l'occasion d'observer des lémuriens et peut-être même un petit crocodile.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      Les porteurs prennent un autre chemin (4h de marche)




      • en bivouac
      • 8 heures
    6. J6 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Nous débutons la journée par un petit chaos de blocs puis les choses sérieuses commencent. Il nous faut mettre nos affaires au sec pour entamer quelques passages de nage nous donnant accès à un des canyons les plus colorés et sculpté qui soit. Quelques sables mouvants (amusants rassurez-vous !) jalonnent ce parcours somptueux et nous débouchons quelques kilomètres en aval sur un superbe méandre de sable blanc où nous prenons une pause bien méritée à l'ombre de grands arbres.
      De là, nous prenons de la hauteur, grimpons sur un splendide plateau facile et serpentons tantôt à droite, tantôt à gauche pour éviter les falaises, innombrables en ces lieux. Nous franchissons un passage étroit et très aérien et entamons quelques mètres plus loin une descente relativement raide vers le fond d'un canyon aux parois rouge. Une petite sente de potamochère nous permet de prendre pied au fond du canyon sous une somptueuse arche naturelle où nous nous arrêtons pour le déjeuner pique nique.
      Nous continuons notre route dans le fond de ce canyon aux milles couleurs et devons là encore nous glisser dans l'eau pour franchir quelques vasques. Ce canyon débouche brutalement au grand jour.
      Reste alors à franchir un chaos de bloc (utilisation des mains, concentration et prudence requise - selon les niveaux d'aisance, ce chaos peut être franchi en 20 mn comme en 2h) puis à suivre un large lit sablonneux au cœur d'une forêt primaire encore bien préservée avant de rejoindre le bivouac installé au milieu d'un cirque de falaises orangées.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      Les porteurs font le tour du massif par l'extérieur 5h.

      • en bivouac
      • 8 heures
    7. J7 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Nous remontons une jolie vallée ouverte et arborée vers le sud (lémuriens probables) jusqu'à son extrémité. Nous franchissons alors un minuscule col et basculons dans le canyon opposé (corde utile), cette fois très étroit.
      Ce petit canyon nous amène rapidement à un autre plus important (aquatique celui-là) que nous choisissons de remonter sur plusieurs kilomètres. Le parcours quasi souterrain est exceptionnel et nous réserve quelques surprises. Nous sommes au coeur d'un labyrinthe dans lequel il n'est pas simple de se repérer.
      Enfin, le ciel réapparait à mesure que le canyon s'élargit. Nous découvrons une forêt perdue au milieu des falaises. Nous progressons encore quelques temps vers l'amont dans cette vallée désormais ouverte enfin d'y établir notre campement le plus haut possible.
      Nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu’il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)

      • en bivouac
      • 9 heures
    8. J8 Trek dans le massif du Makay - Nord

      Nous remontons toujours le fond de cette vallée maintenant asséché et marchons ainsi quelques heures sur un sable blanc jusqu'à franchir un col et basculer sur les contreforts Est du Makay.
      Nous descendons rapidement dans un lavaka et remontons immédiatement en face pour longer des falaises. Un dernier col facile donne accès, après une courte descente, à la rivière Sakeny dans laquelle nous baignons nos pieds pour un déjeuner royal.
      Nous remontons le cours d'eau et nous nous enfonçons progressivement à nouveau dans le massif du Makay, franchissons quelques obstacles et enfin quittons sur les deux derniers kilomètres le canyon aquatique pour un lit sablonneux sec qui nous amène facilement sur le gigantesque plateau central du Makay, un plateau aux allures d’Ouest américain, et à une petite grotte au fond de laquelle coule une petite source et à l'entrée de laquelle trône un beau manguier.
      Cette grotte marque la limite entre le Makay nord et sud. Nous y retrouvons les porteurs après trois jours d'autonomie et par la même occasion nos tentes pour un bivouac de fête.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      • en bivouac
      • 8 heures
    9. J9 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous nous dirigeons vers quelques sommets isolés, grimpons sur l'un d'eux pour parcourir une ligne de crête comme suspendue au-dessus du grand plateau. Après ce passage aérien, nous reprenons le fil de la traversée du plateau et pénétrons au sud dans un large lit sablonneux sec. Nous le quittons rapidement pour grimper à nouveau sur quelques échines rocheuses zigzagant entre les canyons.
      Une dernière descente nous amène sur les berges de la rivière Morondava où nous installons notre bivouac entre de splendides falaises.
      Après-midi repos. Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      • en bivouac
      • 5 heures
    10. J10 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous marchons dans un joli canyon sec tantôt désertique, tantôt verdoyant. Il nous faut parfois faire usage de la machette pour nous frayer un chemin. Nous débouchons sur de grandes prairies puis entrons dans une large vallée aride. Nous la suivons une petite heure puis la quittons pour déboucher tout à coup au-dessus d'un immense lavaka, une véritable falaise de sable que nous franchissons à l'aide d'une corde à noeud. Un grand lac d'environ 200m lui fait suite. Créé par un écroulement rocheux ayant fait barrage, ce lac n'est pas profond mais il nous faut le traverser à la nage. Un canot gonflable permet de mettre les sacs de la journée voire de faire passer ceux qui ne souhaitent pas nager, en plusieurs allers-retours.
      De l'autre côté, après quelques obstacles nous obligeant à nous servir de la corde, nous pénétrons dans un joli canyon et le suivons d'étroitures en étroitures jusqu'à sa confluence avec une belle rivière où nous établissons notre campement (lémuriens probables).
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      Les porteurs nous quittent au lavaka pour prendre un autre chemin pour rejoindre le bivouac - 6h.

      • en bivouac
      • 8 heures
    11. J11 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Matinée plus soft, on prend le temps de rechercher les lémuriens en forêt le matin. Déjeuner pique nique puis nous remontons une belle rivière et prenons un affluent en rive droite et remontons alors un large lit sablonneux sec qui nous donne accès à une immense cirque entouré de spectaculaires parois. Nous montons toujours en nous frayant un chemin au milieu des blocs et grimpons au travers d'une petite forêt grâce à une sente de potamochère pour déboucher finalement sur un joli col.
      De là, nous entamons une descente en forêt, raide et escarpée (corde utile), qui nous mène à une nouvelle rivière. Nous installons notre campement sur ses berges sablonneuses. L'après-midi est dédiée à l'exploration de la forêt et à l'observation animalière.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      • en bivouac
      • 5 heures
    12. J12 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous quittons définitivement la deuxième équipe de porteurs et remontons la vallée, puis pénétrons dans un de ses canyons en tête de bassin. De plus en plus étroits, frais et humide, il nous mène à un passage de quelques centaines de mètres où les contorsions sont de mise. On rampe, on grimpe, on se faufile, pour arriver au pied d'une petite falaise que nous ne pouvons franchir qu'à l'aide des belles racines méandriformes d'un arbre tombant du versant au-dessus.
      Une fois cet obstacle franchi, nous retrouvons le lit sablonneux du canyon désormais sec et plus large. Nous le remontons jusqu'à son terme et déjeunons dans un cadre fantastique et confortable (sable chaud après l'humidité et la fraîcheur de la matinée dans le canyon). Repos.
      Après la sieste, nous franchissons un petit lavaka qui nous donne alors accès à un petit plateau suspendu à la confluence trois vallées. Nous empruntons une de ces branches et entamons la descente.
      Nous suivons d'abord de minuscules sentes de potamochères dans la forêt, puis nous rejoignons le fond du canyon sous un couvert végétal omniprésent. Nous le suivons ainsi au gré des sables-mouvants jusqu’à pénétrer dans la plus vaste zone forestière du Makay, la forêt de Menapanda, au coeur de laquelle se trouve notre campement. Nous retrouvons là-bas de nouveaux porteurs avec le deuxième ravitaillement.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      • en bivouac
      • 7 heures
    13. J13 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous quittons ce coin de paradis et remontons la rivière Andronomanitsy puis un de ses affluents. Celui-ci devient étroit et propose quelques courts obstacles pour donner rapidement accés à une vallée suspendue et isolée au pied du Vohibe Makay, le plateau sommmital du sud Makay.
      Au bout du canyon, nous gravissons un versant escarpé (corde utile) pour atteindre une croupe rocheuse qui s'élève relativement vite et nous permet d'atteindre le fameux Vohibe Makay. Là haut, nouveau spectacle, d'immenses lavakas constitués de milliers de cheminés de fées parsèment ce sommet tabulaire. Tout autour, un panorama à couper le souffle sur l'ensemble du sud Makay.
      Après une rapide traversée du plateau, nous entamons la descente sur une autre échine rocheuse. La fin de la descente très raide nécessite l'usage d'une corde à nœud et d'une main-courante. Nous prenons pied dans le fond d'un petit canyon agréable et rejoignons en quelques minutes le début important de la rivière Makay.
      Nous déjeunons là et si le temps et l'énergie sont avec nous, nous remontons le cours d'eau jusqu'à sa source au plus profond des entrailles du massif.
      Puis, nous descendons au fil de l'eau dans ce canyon totalement minéral jusqu'à la première berge de sable venue où nous installons notre camp pour la nuit. Nous sommes au bout du monde !
      Nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu’il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)

      • en bivouac
      • 8 heures
    14. J14 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous attaquons la journée par une descente de la Makay les pieds dans l'eau et quelques kilomètres plus tard, nous empruntons un petit canyon adjacent en rive droite. Celui est étroit et très aquatique. Nous le remontons en traversant plusieurs longs et splendides biefs à la nage.
      Nous découvrons lors de ce parcours d'étranges formations végétales, enchevêtrements de rhyzomes formant de véritables barrages et créant ainsi des étages de vasques entrecoupées de petites cascades. Seul bémol dans ce décor de rêve, l'eau est un peu fraîche et on ne s'y attarde pas.
      A mesure que l'on remonte, le niveau d'eau diminue. Nous sortons bientôt à l'arbre d'un tronc penché sur un des versants et progressons rapidement vers un petit sommet.
      De l'autre côté, nous rejoignons à l'aide d'un bout de corde le fond d'un canyon asséché que l'on emprunte vers l'amont pour venir installer nos affaires de bivouac sur une dalle rocheuse parfaitement située au coeur des plus hauts sommets du Makay. Avant le coucher du soleil, nous prenons le temps de rendre une petite visite à la grotte des Boucaniers où se trouvent quelques quelques vestiges archéologiques (céramiques et peintures rupestres) puis à la forêt des Murmures (lémuriens nocturnes probables).
      Nuit à la belle étoile avec seulement une équipe réduite de porteurs (juste ce qu’il faut pour porter duvet et nécessaire à la préparation du diner)



      • en bivouac
      • 7 heures
    15. J15 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous rejoignons un grand col dégagé derrière la forêt des Murmures. Après une courte descente dans un lavaka, nous suivons un lit de canyon sec tantôt ouvert, tantôt étroit. Lorsque la vallée semble s'ouvrir complètement, nous partons explorer les pieds de parois alentours à la recherche de nouveaux vestiges archéologiques. Un peu plus loin, le canyon se ressert et après un passage de gros blocs (corde utile), l’eau réapparaît et avec elle, la végétation.
      L'eau se fait de plus en plus présente à mesure que l'on descend et il n'est pas rare de devoir mettre notre sac sur la tête pour franchir un passage, de l'eau jusqu'à la poitrine.
      Nous pénétrons dans une magnifique forêt primaire remplie de Canariums odorants (lémuriens probables) et au fil de l'eau, nous sortons progressivement du Makay pour venir finalement bivouaquer à la confluence de deux rivières. Nous retrouvons là nos derniers porteurs.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      Les porteurs sont venus de Tsivoko ou de Kalomboro.

      • en bivouac
      • 7 heures
    16. J16 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Nous remontons une belle vallée forestière, puis pénétrons dans le canyon qui lui fait suite. Celui-ci se fait rapidement très étroit et serpente au milieu de hautes parois pour venir finalement buter au pied d'un grand plateau suspendu.
      Nous franchissons l'obstacle à l'aide d'une corde et traversons cet étonnant plateau isolé et protégé au creux d'innombrables sommets.
      Entre deux dômes rocheux, nous nous insinuons dans un nouveau lit de rivière asséché et le descendant quelques temps avant de le quitter à nouveau pour rejoindre les hauteurs et notamment une superbe échine rocheuse serpentiforme. Nous la suivons jusqu'à son terme et retrouvons un autre lit asséché. Nous le suivons quelques centaines de mètre seulement et remontons une nouvelle fois sur les sommets pour un autre parcours de crête qui nous conduit aisément au prochain bivouac (idyllique) sur une berge de la rivière Makay.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      Les porteurs prennent un autre chemin sur la première partie du parcours.

      • en bivouac
      • 8 heures
    17. J17 Trek dans le massif du Makay - Sud

      Du bivouac, nous grimpons directement sur une belle échine rocheuse et prenons très vite de l'altitude. Au lever du soleil, nous arrivons sur le plateau d'Andakatomenava. De là haut, la vue est saisissante de tout côté. Nous descendons du sommet vers le sud en passant au-dessus d’à-pics impressionnants et en passant par quelques sites archéologiques jusqu’à atteindre le plateau de Behetaheta que nous traversons plein sud avant de trouver une source au creux d'une petite forêt isolée. Nous y déjeunons.
      Nous repartons et nous dirigeons vers le lac Anosilahy (observation de crocodiles et tortues possible). Puis, nous rejoignons le village de Beronono où nous retrouvons les porteurs pour une ultime soirée en leur compagnie, mais aussi les chauffeurs venus nous ramener.
      Diner au coin du feu et nuit sous tente.

      • en bivouac
      • 8 heures
    18. J18 Beronono - Ranohira

      Aujourd’hui, nous retrouvons les 4x4. Chargement des bagages, puis nous partons pour une grande journée de piste pour rejoindre Ranohira. Déjeuner pique nique en cours de route sur les rives du fleuve Mangoky pendant que les 4x4 le franchisse sur un bac. (9 h de piste environ avec les arrêts)
      Nuit et dîner à l'Isalo Ranch ( Hôtel Confortable )

      • à l'hôtel
    19. J19 et J20Ranohira- Tuléar- Tana - Paris

      Nous partons pour rejoindre Tuléar. (4 h 30 de route environ avec les arrêts ). Transfert à l'aéroport de Tuléar pour le vol en direction de Tana. Déjeuner dans un petit restaurant local, après midi découverte de Tana. Diner et transfert à l'aéroport en soirée, pour le vol de retour sur Paris. Arrivée le J20.

      NB: les horaires de vols sont donnés à titre indicatif et sont non contractuels, la compagnie aérienne peut modifier ses rotations ou ses horaires à tout moment.

      • à bord
    Dates
    Prix TTC*
    adulte
    Départ
    S'inscrire
    Poser une option
    Dates
    du dim. 01/07/2018
    au ven. 20/07/2018
    Prix TTC* adulte
    4399 € Il ne reste que 2 places à ce prix. Le prochain prix sera de 4499 €.
    A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 4799 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
    Départ
    probable Voir notre prévision
    S'inscrire Poser une option
    Je réserve
    vous
    inscrits
    prévisions
    • nous prevoyons à ce jour d’enregistrer encore 5 inscription(s)

    Commentaire fonctionnel : si pas complet = toujours un +1 dans le remplissage = "vous" // si "previsionStats" > "vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage" => $nbPrevisionStats = "previsionStats" - ("vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage")

    * les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation

    *** option pour tout départ de Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice & Toulouse, sous réserve de disponibilité dans les classes de réservation concernées à la date de la demande

    Tout savoir sur les dates de départ

    Départ confirmé

    Le nombre minimum de voyageurs inscrits a été atteint ou le sera avec votre inscription.

    Départ probable

    D’après nos prévisions, le nombre minimum de 5 voyageurs inscrits devrait être atteint.

    Dernières places à ce prix

    D’après nos prévisions, le nombre minimum de voyageurs inscrits devrait être atteint.

    Qui est inscrit ?

    Vous pouvez être informé sur le sexe des voyageurs inscrits ou ayant posé une option, ainsi que sur leur lien de proximité (si c’est une famille, des amis, personne seule,...).

    Pour être averti(e) de la mise en place d'une nouvelle date de départ, créez-vous une alerte !.

    M'alerter si le voyage est programmé entre le

    et le

    Formalités

    Passeport valide 6 mois après la date de retour + visa sur place ( env. 23€ à payer dès l’arrivée à l’aéroport)

    Le prix ne comprend pas

    • Le supplément départ de province (sur demande )
    • Les pourboires, les boissons, les dépenses personnelles et les activités en option.
    • Le visa

    L’assurance annulation et/ou rapatriement facultative (voir rubrique « Assurances »)

    En cas de maladie ou d'accident en brousse, dans la majeure partie des endroits, nous n'avons accès ni à la radio ni au téléphone. Il n'y a que vous, l'accompagnateur, les guides locaux et la population locale. Alors pas d'imprudence. Votre contrat d'assurance / assistance est entre les mains de votre accompagnateur et nous vous en donnons un à l'inscription. Si vous avez votre propre assurance, n'oubliez pas d'en prendre une copie (et le numéro) et d'en donner un exemple à l'accompagnateur.
    NOTE : Quel que soit l'accident, il faut contacter l'assurance... les médecins du pays et les médecins de l'assurance décident de la suite à donner. C'est important car toute décision non conforme à la leur, implique une non prise en charge de l'Assureur.

    Specificités du voyage

    Niveau: SPORTIF
    Vous avez le goût de l’effort. L’isolement, les conditions simples d'un bivouac dans la nature et les randonnées quotidiennes de 5 à 9h ne vous effraient pas. Vous ne porterez pas de gros sac à dos, juste votre sac à dos avec votre nécessaire de la journée.
    Voyager sportif, c’est prendre son passeport pour l’ailleurs et se donner les moyens de découvrir les zones les moins explorées de la planète, sur terrain accidenté ou sentiers non balisés.
    Randonnées terrestres et aquatiques où on traverse des canyons avec de l'eau à différents niveaux, certains passages se feront à la nage. La plupart des chemins sont des lits sablonneux, ce qui rend plus difficile la marche. Petites descentes en rappel. Très bonne condition physique, endurance et préparation exigée.
    Pour une bonne réussite de ce voyage, vous devez avoir un esprit d'équipe et d'entraide. La cohésion du groupe est un facteur important, s'aider dans les passages difficiles, s'attendre, veiller sur les uns et les autres sont des éléments indispensables pour faciliter certains passages délicats.
    Un principe simple à appliquer: toujours attendre celui derrière soi et lui montrer comment passer les obstacles.

    Plongé en pleine nature pendant plusieurs jours consécutifs. Marches itinérantes en autonomie, loin de toutes infrastructures. Il est nécessaire de prendre en compte la notion d’isolement : vous pénétrez une zone réservée jusqu’ici aux expéditions scientifiques. Une préparation physique et mentale est indispensable, ainsi qu’un goût prononcé pour l’aventure et un esprit de pionnier.

    Ce voyage est une véritable expédition, même si une pré reconnaissance terrain a été effectuée par Evrard et notre équipe, l'itinéraire est donné à titre indicatif et pourra être modifié à tout moment si cela s'avère nécessaire.
    Les temps de marche, de route et le nombre de kilomètres sont approximatifs, ces éléments sont donnés à titre indicatif et peuvent être modifiés à tout moment, en aucun cas, ces éléments ne peuvent être contractuels.


    ** QUESTIONS- RÉPONSES ** sur cette expédition:

    1)- Pour les descentes en rappel, est-ce accessible pour ceux qui n'en ont jamais fait?
    Réponse: Oui, car nous assisterons les participants pour assurer la sécurité: on fera une descente dite "en moulinette". La plus grande descente est de 2 X 20 mètres.

    2)- Je suis claustrophobe: y a t'il des passages étroits dans l’obscurité ?
    Réponse: Les passages souterrains peuvent être étroits mais jamais très longs. A contrario, nous pourrons être amenés à progresser longtemps dans des canyons étroits où passe la lumière du jour, mais où on ne voit pas le bout.

    3)- Je sais nager mais je ne suis pas Mickael Phelps non plus, qu’en est-il ?
    A quelques rares exceptions près, les passages remplis d'eau sont courts (moins de 50 mètres). Si toutefois nous devions franchir des biefs plus longs, nous pourrons assister les participants les moins à l'aise en les faisant passer sur un canot gonflable. De même, dans les canyons où la largeur est de moins de 2 m. Il n'y a à priori aucun passage de nage à la frontale, dans le noir, mais les conditions de terrain peuvent toutefois changer d’une année sur l’autre.

    4)- Devrons-nous nager avec nos sacs à dos sur les distances que vous annoncez (30 à 60 m) ?
    Réponse: Les sacs à dos seront transportés dans le canot gonflable dès que la distance dépasse les 30 mètres. Pour ceux qui ne seront pas à l'aise pour nager avec le leur, on aura là aussi la possibilité de gonfler le canot pour faire passer les sacs à dos.

    5)- Devrons-nous nager avec nos chaussures?
    Réponse: Oui, il faut s'équiper de chaussures de Trail légère, aérée, qui sèchent vite.

    6)- L'eau est-elle trouble ? Voit'-on le fond? Y a t'il des risques infectieux?
    Réponse: L'eau est pure, translucide la plupart du temps, ce sont de véritables piscines naturelles. Il n'y a pas plus de risques que dans les rivières de France. Si il y a une plaie quelconque, faudra simplement penser à bien désinfecter tous les jours.
    Le seul endroit où l'eau est marronâtre, c'est le grand lac, mais là encore pour ceux qui ne se sentiront pas à l'aise, il y la possibilité de passer sur le canot.

    7)- Vu qu'on est limité en poids bagage, pourrons-nous faire des lessives sur place?
    Réponse: Oui, par contre, prévoir de la lessive biodégradable ou encore mieux: du savon de Marseille et un bac en textile pliable dans lequel pour pourrez faire votre lessive. Ne pas déverser l'eau usagée dans la rivière lorsque vous aurez finis, mais plutôt sur la terre, car le savon se dissout bien mieux dans la terre que dans l'eau. Par contre, nous ne garantissons le séchage... on arrive la plupart du temps en fin de journée sur le lieu du bivouac, donc le soleil est souvent couché.

    8)- Comment faire pour garder nos affaires au sec la journée et notamment pour l'appareil photo?
    Réponse: A l'intérieur de votre sac à dos de 30 ou 40l que vous utiliserez lors des randos, prévoyez des sacs totalement hermétiques-étanches dans lesquels vous mettrez vos affaires. Nous vous conseillons la marque SEA TO SUMMIT (gamme Ultra Sil) ils sont très fins, résistants et efficaces.


    LE MAKAY:

    Une des dernières zones inexplorées !
    Massif de 150 x 50km, le Makay est l’une des œuvres de la nature les plus monumentales qui soit.
    Le Makay est un des massifs les plus reculés et les plus difficiles d’accès de Madagascar. La difficulté pour y accéder en fait une des dernières zones inexplorées de l’île. Composé de centaines de canyons profonds, la biodiversité a pu y être préservée. Depuis 2007, des expéditions scientifiques dans le massif sont menées pour recenser les espèces inconnues dans cette nature encore intacte. Encore très peu fréquenté du fait de sa configuration et de croyances locales, ce territoire sauvage commence à être reconnu pour la richesse de sa flore et de faune exceptionnelle.

    Des paysages uniques !
    Ce massif de grès jaunes, situé dans le centre-ouest de l’île, présente de hauts plateaux encore couverts, pour partie, par de la forêt ou de la végétation arbustive/herbacée typique des milieux secs de l’ouest malgache. Une érosion démente a entaillé ces plateaux de profonds canyons contenant une végétation de type humide qui rappellent les forêts sempervirentes de l’Est de Madagascar.

    Un véritable coffre fort de la nature :
    La vie s’est réfugiée et développée dans ces vallées de plusieurs centaines de mètres de profondeur en autarcie totale pendant des millions d’années, y occupant toutes les niches écologiques possibles. Ces biotopes, si isolés, vierges de toute observation humaine ont permis à des groupes d’animaux et de végétaux ancestraux de se différencier au point d’enfanter de nouvelles espèces. Le Makay est ainsi devenu un véritable coffre-fort de la nature, un sanctuaire d’espèces parmi les plus curieuses de la planète.

    Budget sur place

    La devise est l’ariary (MGA).
    Taux de change (cours indicatif arrondi) : 1 € = 3600 MGA - 1000 MGA = 0,28 €.
    Nous vous recommandons d’emporter des euros en espèces que vous pourrez changer à l’aéroport à Tana (profitez-en pour demander des petites coupures (les vendeurs n'ont jamais la monnaie, vous le savez bien...), et refusez les billets trop abîmés qui pourraient vous être refusés sur place., dans certaines banques en ville. L’usage des cartes bancaires est encore peu répandu. Quelques distributeurs automatiques de billets sont implantés dans les villes.

    C’est une somme qui est très variable en fonction du nombre de souvenirs que vous voulez acquérir, de votre éventuelle consommation d’eau minérale en bouteille et boissons non inclues et de votre générosité sur les pourboires. Cependant, nous estimons qu’environ 130 –150 € par participant devrait être suffisant.

    Aérien

    Nous privilégions la compagnie nationale Air Madagascar notamment parce que nos voyages sont quasi tous organisés avec un, deux ou trois vols intérieurs et que leur coût est diminué lorsqu’on fait tout avec cette compagnie ; l’autre aspect est la priorité sur ces même vols…. Lors d’inscription « tardive », lorsque nous ne trouvons plus de disponibilité chez Air Madagascar aux dates requises ou, tout au moins à des tarifs « corrects », il nous est également parfois possible de vous faire voler sur une autre compagnie (Air France, Corsair) ; Mais attention au fait que dans ce cas d’autres frais sont alors générés : éventuelle(s) nuit(s) d’hôtel supplémentaire(s), transfert aéroport distinct du groupe, et … achat plus coûteux du ou des vol(s) intérieur(s).


    HORAIRES D'AVIONS, PRE POST ACHEMINEMENT :
    Ces horaires sont fournis à titre indicatif uniquement, nous déclinons toute responsabilité en ce qui concerne les modifications de ces horaires, donc il ne faut pas se baser sur ceux-ci afin d’effectuer vos réservations définitives de trains ou autres transports.

    Attention ! Pour vos pré et post acheminement, nous vous recommandons de prévoir une connexion avec un minimum de sécurité, de réserver des titres de transport modifiables, voir même remboursables, afin d’éviter le risque éventuel de leur perte financière. Vous allez peut-être décider de profiter des « tarifs Découverte » de la SNCF ou de vols intérieurs à bas prix. Attention, ce type de billet est non-remboursable ! Sachez que d’autres alternatives existent : billet de congé annuel (25% moins cher), et autres formules avec réductions sans risques.

    QUELQUES SITES UTILES :
    www.adp.fr
    Le site officiel d'ADP (Aéroports de Paris). ADP gère l'aéroport d'Orly, de Roissy-CDG (Charle de Gaulle). Vous pourez y trouver vos horaires d’avion mis à jour avant votre départ. Par téléphone..oubliez..c’est un conseil!

    Attitude à l’égard des Officiers de polices, douaniers ou autres forces de l’ordre.
    Cela fait partie des "charmes" de l'Afrique... Soyez toujours courtois, polis et patients aux postes de frontière ou lorsque vous traitez avec un policier ou avec des fonctionnaires officiels. Une attitude "arrogante" ne pourra que créer des problèmes à vous-même et à l'ensemble du groupe.

    IMPORTANT: Habillez-vous correctement lorsque vous passez les frontières (pas de pieds nus, pas de torse nu, pas de décolletés provocants, pas de chapeaux ou lunettes de soleil), lorsque vous visitez les marchés, les villages, les villes, et lorsque vous voyagez dans le véhicule.

    Transport

    4X4 sur les longs transferts.
    En trek, chaque participant porte un sac à dos léger, contenant uniquement ses affaires personnelles nécessaires à la journée (gourde, appareil photo, vêtements de protection, etc.). Le reste de l’équipement, que vous retrouvez le soir, est transporté par l’équipe locale.

    Groupe

    6 à 12 personnes

    Nourriture

    La préparation des repas sera assurée par le cuisinier, assisté par un aide cuisinier, ainsi que le guide local. Le contenu de chaque repas est spécialement adapté aux efforts déployés pour chaque journée de trek. Il sera consistant , riche et varié.
    • Le petit déjeuner sera composé de tartines, miel , confitures variées, fruit, céréales et boissons chaudes. (Selon la provision: des œufs)
    Un petit déjeuner local sera également disponible tous les matins pour ce qui souhaiterait l'expérimenter ( base de riz et viande ou poissons grillés )
    • Les déjeuners seront servis froid. Ils seront variés et consistants ( souvent des salades variés de riz ou pâtes ). Pour les premiers jours de trek, nous pourrons conserver du pain ce qui permettra de servir en pique nique des gros sandwichs de rillettes de viandes ou volailles et des salade de légumes .Les desserts seront à base de fruit naturel.
    • Le dîner : Généralement on vous servira de la soupe en entrée ( nécessaire à l'hydratation ), suivi d'un repas chaud à base de pâtes , riz ou légumes + viandes ou volailles ( sauces ou grillés ) et un dessert à base de fruits naturels ou préparation caramélisée ou flambée.

    Hébergement

    2 nuits en hôtel et 17 nuits en bivouac. Les horaires des vols étant susceptibles de varier en cours de saison, il est possible que la chronologie des hébergements prévus soit modifiée sinon supprimée.

    L’hébergement en bivouac s'effectue sous tente igloo spacieuse et confortable de marque " Vaude " ( tente 3 places utilisées pour 2 personnes) avec matelas gonflables de camping .
    Ces tentes spécialement conçues sont faciles et rapides à monter ; elles sont équipées de moustiquaires et d'un tapis de sol incorporé pour la protection contre les insectes.
    Les sites de bivouac sont souvent à proximité d'un point d'eau. Ils ont été scrupuleusement sélectionnés pour leur emplacement calme, protégé du vent mais aussi pour la beauté naturelle des lieux .

    Les hébergements en hôtel sont de bon confort. Ces hébergements sont en occupation double (ou exceptionnellement en triple afin d’éviter un supplément « chambre individuelle »).
    La répartition des chambres (ou tentes) est effectuée selon la logique suivante : couple ensemble, homme avec homme et femme avec femme.

    Dans le cas d’un nombre impair (3-5-7-9-11-13-15) de participants, ou pair (2-4-6-8-10-12- 14) mais que la répartition détermine qu’il reste une personne seule :
    Si c’est une dame seule, celle-ci partagera sa chambre avec 2 autres femmes.
    Si c’est un homme seul, celui-ci partagera sa chambre avec 2 autres hommes.
    Si cette configuration n’est pas possible, une chambre individuelle sera proposée (exemple : si le reste du groupe n’est composé que de couple).

    Propreté : Les endroits de bivouac sont choisis en général pour la beauté du site et nous vous demandons de nous aider à les garder intacts. Ne rien laisser derrière vous: utilisez les sacs poubelles pour vous débarrasser de vos ordures. Nous brûlons tout ce qui peut l'être une fois que nous sommes prêts à lever le camp et emportons le reste (conserves): nous ne laissons donc aucun déchet sur place. Pas de WC dans la nature, alors merci de brûler vos papiers (d'où la nécessité d'un briquet). Les fumeurs sont priés de brûler les mégots dans le feu.



    Assurances

    Vous partez pour un voyage d’aventure. Une bonne couverture en assurance est indispensable.
    Partez avec la bonne formule d’assurance !
    Que ce soit avec l’Assistance Plus à 2.2 % (*), la Tranquillité à 3.6 % (*) ou la Tranquillité CB à 2.8 % (*)

    • L’Assistance Plus
      Vous bénéficiez de garanties complètes en assistance pour faire face aux pépins de voyage, notamment : le rapatriement médical, le remboursement complémentaire de vos frais médicaux à l’étranger, les frais de recherche ou de secours, le dédommagement des prestations de séjour non utilisées (pour des raisons garanties), les avaries de bagages comprenant le matériel sportif, l’indemnisation forfaitaire de vos retards aériens de plus de 4h, le confort d’obtenir un voyage de compensation égal à votre voyage en cas de rapatriement médical assuré par notre assistance Mutuaide (franchise de 3 jours).
    • La Tranquillité
      Vous bénéficiez de garanties étendues en cas d’annulation de votre voyage, que ce soit pour des causes garanties ou pour toute autre cause que vous pourrez justifier – c’est-à-dire tout événement non intentionnel, de nature imprévisible au jour de l’adhésion et provenant de l’action soudaine d’une cause extérieure. Le contrat Tranquillité, c’est aussi l’assurance de partir avec une bonne assistance voyage comprenant toutes les garanties de notre Assistance Plus.
    • La Tranquillité Carte Bancaire
      Si vous payez votre voyage avec une carte bancaire multiservices du type Visa Premier, Infinite Premium, Gold Mastercard, etc. (à l’exclusion des cartes bleues), pensez-y !
      En complément des garanties de votre carte bancaire, vous profitez de garanties étendues de notre formule Tranquillité.
    • N’hésitez pas à nous demander des précisions !
      Si vous ne souhaitez pas souscrire l’une des formules que nous proposons, vous devrez vérifier que vous disposez des garanties couvrant vos besoins en Assistance Voyage. Nous vous invitons à la plus grande prudence car certaines assurances comportent des clauses restrictives (ex : sur les activités de montagne). Aussi, vérifiez bien que le contenu des garanties de votre assurance est adapté aux besoins du voyage que vous souscrivez. Nous attirons particulièrement votre attention sur la pris en charge des frais de recherche et de secours car, en cas d’accident, si vous ne disposez pas d’une couverture opérationnelle, les frais de recherche et de secours déclenchés seront à votre charge.
      Vous devrez également être en mesure de nous fournir avant le départ: le nom de votre compagnie d’assurance, votre numéro de contrat ainsi que les coordonnées de son plateau d’assistance. Dès votre arrivée à destination, vous devrez également transmettre ces données à notre correspondant local qui doit être en mesure de déclencher l’Assistance Médicale à tout moment. Il est important de garder à l’esprit que seules les décisions médicales décrétées et validées par l’Assurance sont couvertes et indemnisées.


    (*) pourcentage calculé sur le prix total de votre voyage

    Carte Madagascar Makay Traversée Wendenbaum
    La tribu
    Julien Leveque

    Candice, votre spécialiste Madagascar

    Une fille cool. Drôle. Et sur qui on peut compter. Candice est de cette trempe. Chez Nomade Aventure, elle est celle à qui l’on peut tout dire et offrir sa confiance. Toujours prête à rendre service, ou à prodiguer de précieux conseils, s’entretenir avec elle, n’est jamais une perte de temps.

    Lorsqu’au début des année 80, la petite Candice pousse son premier cri, rien à priori ne la...
    prédestine à embrasser une carrière de voyageuse, Massy n’étant à proprement parlé, pas la capitale du voyage, et sa famille étant plutôt (sensiblement même) tourné vers le monde de la musique.

    Et si les événements semblent un premier temps, confirmer cette tendance, c’est pourtant pour un diplôme de tourisme que la belle s’adonne finalement corps et âme.

    Lorsque, fort de cette expérience, Candice prend ses quartiers chez Nomade Aventure, c’est tout d’abord sur la zone saharienne qu’elle jette son dévolu. Avec Nomade, elle parcourt le Maroc, la Tunisie, la Lybie et contemple l’Adrar en Mauritanie. Que des grands espaces, une vision de notre planète dans son plus simple appareil.

    Si la tâche était séduisante, elle se découvre pourtant, une nouvelle passion pour les îles méditerranéennes et les chemins de l’est de l’Europe. A présent, les sentiers fleuris de Madère, la côte monténégrine, les îles croates, ou encore les monts et villages d’Italie, d’Islande qui n’ont également plus de secret pour elle. Elle en sillonne une bonne partie, sac au dos, et s’en approprie les moindres recoins.

    Mais, par-dessus tout et avant toutes choses, Candice c’est juste quelqu’un de remarquable. Un monstre de générosité. Pour le constater, il suffit de la rencontrer, de lui parler voyages, et de laisser la magie opérer. Un régal.

    > lire la suite

    Ils y sont allés, ils nous en parlent...

    Rien de tel que les avis de nos clients pour vous éclairer dans votre choix... et nous aider à améliorer nos voyages !

    Michel,
    parti le 29/05/2016
    TRES SATISFAIT

    MADAGASCAR , Makay : l’expé !

    Une véritable expédition qui allie à merveille des lieux majestueux et quasi inexplorés, la découverte d'une nature endémique et sauvage ainsi qu'un caractère réellement sportif (sans être de l'ultra-trail).

    Nous avons pu tirer la quintessence de cette exploration intemporelle grâce à la...
    présence d’Evrard qui nous a fait bénéficier de ses connaissances et de son expérience mais aussi de l’équipe locale dont l’organisation quasi parfaite nous a permis de kiffer à fond de ce cocktail magique.

    En bref, un voyage WAOUH !

    Michel

    > lire la suite
    Gaëtan,
    parti le 29/05/2016
    TRES SATISFAIT

    MADAGASCAR , Makay : l’expé !

    On voulait vivre une aventure sportive et inédite, nous avons été servis ! Cette expédition intense et hors du temps, guidée par Evrard, au cœur du Makay, nous a ravis. Des paysages très diversifiés à couper le souffle, du fond des canyons au sommets des crêtes ... Nous avons marché, crapahuté,... sauté, nagé, rampé, escaladé.... autant d'efforts largement récompensés par l'immense satisfaction d'avoir vécu une expérience unique ! A souligner l'impressionnante logistique bien organisée et bien mise en œuvre qui a été indispensable au bon déroulement de cette expé. Peggy et Gaëtan

    > lire la suite
    Diane,
    partie le 03/06/2017
    TRES SATISFAIT

    MADAGASCAR , Makay : l’expé !

    Un voyage d'exception dans un groupe incroyable, avec un explorateur d'une grande générosité qui nous a transmis sa passion pour le Makay et sa conservation et qui nous a fait nous dépasser. Un voyage inoubliable et hors norme. Le Makay est un endroit magnifique encore sauvage, qui mérite tous les... efforts pour le parcourir.
    Merci Nomade de nous permettre de profiter de ces expéditions. À refaire sans hésiter !

    > lire la suite

    Madagascar

    L’aventure comme si vous y étiez ! voir la vidéo
    Capture video voyage Madagascar Nomade Aventure

    Vous pourriez craquer aussi pour ça...

    Des voyages plébiscités par nos clients, dans le même coin et avec la même activité ou thématique !

    voyage MAROC

    MAROC

    A l'école du désert

    • 8 jours
    • à partir de 879€
    > Par ici l’aventure !
    voyage MAURITANIE

    MAURITANIE

    Dunes et oasis de l’Amatlich

    • 8 jours
    • à partir de 999€
    > Par ici l’aventure !
    voyage SENEGAL

    SENEGAL

    Entre Océan et Savane

    • 9 jours
    • à partir de 1199€
    > Par ici l’aventure !