Bénin | Voyage sur mesure

Trek sur la route des esclaves

Randonnée guidée et voyage mémoriel sur les pistes suivies par les esclaves mais aussi voyage d'immersion dans les villages.

  • 8 jours
  • à partir de 1799€

Je demande un devis

Voir les 3 avis sur ce voyage Ajouter à ma sélection

Vous aimerez...

  • Suivre un itinéraire historique et émouvant du royaume d’Abomey à Ouidah
  • Etre encadré par le guide francophone ayant accompagné le reporter du Monde
  • Découvrir un peuple chaleureux et une culture riche à travers des villages et des sites dépaysants
  • Vous entretenir avec un roi de village
  • Goûter à la cuisine locale grâce au talent de votre cuisinier

Comparez et vous préfèrerez...

    ... ne pas vous contenter, comme tous les touristes, des 3 derniers kilomètres de l'itinéraire, entre Ouidah et la Porte du Non-Retour : incontournable certes, mais pas suffisant pour réellement s'imprégner de cette histoire grandiose et tragique.

Conseil du pro !

Préparez-vous au voyage en découvrant le magnifique reportage de Pierre Lepidi. Cliquez ici :. Grand Format

Infos clés !

  • Niveau physique : Dynamique Dynamique
    Vous êtes un marcheur occasionnel ? Ici les randonnées sont plus longues (4 à 5h en moyenne par jour), avec des dénivelés plus prononcés (300 à 500 m), sur terrain accessible et peu accidenté, exigeant un engagement physique supérieur, sans pour autant mettre de côté le charme des rencontres et les sites incontournables du pays. Sur quelques étapes, climat capricieux et isolement peuvent soudainement s’imposer. Ce niveau requiert une bonne condition physique. A vous de voir s'il vous faut sortir short et baskets quelques semaines avant le départ afin de peaufiner votre préparation.
  • Randonnée / trek
  • Culture & civilisations
  • En immersion


  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Code BEN10L

"Il faut marcher doucement sur cette route. Il faut marcher doucement car elle est sacrée", conseillait Gabin Djimassé, historien béninois et conservateur des palais royaux, au reporter du Monde qui s'apprêtait à se mettre en route. Marcher doucement, afin de s'imprégner de l'histoire et de pénétrer la vie des villages, tel sera en effet notre attitude sur cette randonnée vraiment pas comme les autres. De la cité royale d'Abomey - dont vous découvrirez les étonnants palais - à la "porte du non-retour", peu après la ville de Ouidah, en passant par la Place des Enchères et l'Arbre de l'Oubli mais aussi des lieux oubliés, vous mettrez en effet vos pas dans ceux des quelque deux millions d’esclaves qui ont traversé la région avant d’embarquer pour le Nouveau Monde. Suivant un itinéraire utilisant souvent des pistes inconnues et permettant une véritable proximité avec la population locale, entre villages authentiques et paysages typiques du sud béninois, vous prendrez aussi une grande leçon sur l’histoire et l’humanité. Une semaine riche en dépaysement et en émotions, au cœur d’un des principaux témoignages d’une époque qui a profondément marqué l’histoire du pays... mais aussi du monde. Lire la suite

L'itinéraire :

  1. J1 Départ en direction de Cotonou

    Départ de Paris avec Vol direct
    Arrivée à Cotonou en soirée
    Prise en charge par votre guide francophone, transfert en véhicule privé et nuit à l’hôtel.

    • à l'hôtel
  2. J2 Arrivée à Cotonou - Abomey

    Petit déjeuner puis transfert en véhicule privé vers Abomey.

    Arrivée à Abomey, où vous ferez avec votre guide un point historique, une introduction à l’aventure que vous êtes sur le point de commencer. Avant d’entamer une nouvelle route, il est indispensable de connaître les fondamentaux de votre itinéraire. Abomey, ancienne capitale du Dahomey, l’un des royaumes les plus puissants de la côte occidentale, présente à travers ses palais le témoignage d’une époque marquante pour l’actuel Bénin. 12 rois ont contribué au développement de cet héritage de 1625 à 1900.

    Au centre de la ville d’Abomey, découvrez les 10 palais des rois ainsi que le musée historique. Inscrits par l’UNESCO au patrimoine de l'humanité, les palais sont ornés de bas reliefs et présentent des sculptures et œuvres témoignant de l’art et de l’artisanat traditionnel béninois.

    • à l'auberge
  3. J3 Début de votre randonnée – d’Abomey à Houansougon

    Nous quittons Abomey ce matin et, depuis la maison Houinato, ancienne prison pour esclaves et captifs de guerre, nous nous rendons devant le palais royal d’Abomey. Ce premier arrêt est indispensable avant d’entamer notre aventure. Découvrir l’histoire du royaume, sa création, ses douze rois ainsi que son rôle dans l’esclavage vous permettra de mieux comprendre l’aventure que vous entamez. C’est le carrefour où étaient choisis les esclaves et où, autour d’une case surnommée METAGO, se déroulait la cérémonie d’attachement et de détachement. Au cours de cette cérémonie, les captifs devaient faire 3 tours dans le sens gauche afin de perdre tout repère et ceux destinés à la vente effectuaient à nouveau 3 tours dans le sens opposé afin de reprendre leurs esprits.

    Nous passons ensuite par HOUDOSSOU LEGBA, lieu de sacrifice encore sollicité aujourd’hui par les locaux pour y trouver protection divine. A l’époque, on y faisait des sacrifices afin d’implorer le bon déroulement des enchères des esclaves. Nous poursuivons vers Zounzonmè pour nous arrêter devant le monument EGOUN KLOUTO, statue de bois représentant un esclave enchainé, installée sur les rebords de la route.

    Pause à Kinta, et passage par son marché. Au programme, balade et découverte de toute l’activité qui se regroupe dans ce village essentiellement agricole.
    Promenade au milieu de plantations et palmeraies jusqu’à Houansougon et son parc aux esclaves. C’est ici que les captifs passaient leur première nuit et soupaient.

    Explorez le parc avant de vous installer sur place pour un diner de cuisine locale pendant lequel vous vous laisserez emporter par une musique traditionnelle entrainante et joyeuse. Goûtez au « amiwo », une pâte de maïs assaisonnée d’une sauce et accompagnée le plus souvent de poulet braisé. Ou laissez vous tenter par le « Ablo », gâteau de riz délicieux s’accompagnant de sauce tomate et de poisson frit.



    • sous tente
    • 6 heures / 24 km
  4. J4 J4: Houansougon – Tchito – Parc à esclaves de Toffo

    Deuxième jour de marche, cap vers Tchito. Nous nous arrêterons à Akiza, les esclaves y marquaient une pause pour reprendre des forces. De là, nous marchons jusqu’à Denou, où une douane a été installée. Ici, ils étaient approvisionnés en nourriture et en eau. Nous traversons à pied des marais en passant derrière la forêt de la Lama pour un stop à Tchito, où nous attend une pause déjeuner bien méritée.
    Après le déjeuner, nous faisons un arrêt à Toffo, où a été installé un parc d’esclaves. Un parc à esclave est le nom donné au lieu de rassemblement de ces derniers soit pour déjeuner ou reprendre des forces, soit pour passer la nuit.
    La route de Tchito à Toffo longe un ancien chemin de fer. La vie autour y est très active et variée, vous y croiserez des habitants et leurs maisons construites le long du chemin. Avec votre guide, vous visiterez un monastère tenu par des sœurs catholiques. Dans le jardin du monastère, discutez avec les sœurs, promenez-vous et goutez à la délicieuse confiture qui y est préparée.

    Diner de cuisine locale sur place.

    • Village de Toffo - Département de l'Atlantique - Bénin
      Village de Toffo - Département de l'Atlantique - Bénin © Mathieu Kiki
    • Jeunes femmes dans la forêt classée de la Lama - Bénin
      Jeunes femmes dans la forêt classée de la Lama - Bénin © Mathieu Kiki
      • sous tente
      • 6 heures / 26 km
    • J5 Toffo – Palais royaux de Hinvi et Allada

      Ce matin, nous traversons des plantations de palmiers à huile pour arriver à Hinvi. Son palais royal construit au début du XVIIème était le siège du pouvoir politique au 18eme siècle. Si vous avez de la chance, vous pourrez assister à une audience tenue par le représentant du roi qui est assisté par ses notables. S’il n’y a pas d’audience, il reste possible d’organiser un moment avec lui pendant lequel vous pourrez échanger et poser des questions.

      Après le déjeuner au village, nous prenons la route pour Allada, capitale de la culture Vaudou. De Hinvi à Attogon, nous empruntons la route nationale, rencontrons les locaux et les centaines de zems circulants entre Cotonou et Abomey. La vie y est dense, bruyante, soyez prêts pour des moments de partage et des arrêts impromptus le long du chemin, entre restaurants, bars et commerces, sans oublier le sourire et l’accueil des béninois.

      Arrivés à Allada, nous pourrons y découvrir son Palais, ses arbres sacrés, ses temples vaudous et sa statue de Toussaint Louverture.

      Diner et nuit à Allada

      • sous tente
      • 6 heures / 24 km
    • J6 Allada – Rivière Adahuin - Savi

      Départ après le petit déjeuner vers Tori Bossito. Nous marchons à travers plusieurs petits villages traditionnels où la journée commence dès l’aube, c’est donc une occasion de faire des petits arrêts pour rencontrer les habitants et découvrir la vie locale. Tori Bossito est un ancien royaume hissé sur une colline dont les ruisseaux servent à la production d’eau minérale. Ici, après un bain dans la rivière Adahuin, les esclaves prenaient leur déjeuner dans le marché Bossitoxi.

      Nous repartons après le déjeuner pour Savi.

      Le village de Savi abrite le poste douanier du village où étaient déterminées les taxes sur les produits d’échanges commerciaux. Marche à travers la forêt sacrée, découverte de l’arbre sacré d’Agadja, planté par le roi du même nom. Roi du Dahomé, cet arbre est un témoignage de sa victoire lors de la conquête du royaume de Savi.

      Diner et nuit à Savi.

      Bénin
      Bénin © Guillaume Philippe
      • sous tente
      • 7 heures / 28 km
    • J7 Savi – Kpassè – Route des esclaves de Ouidah

      Dernière journée de marche en direction de Ouidah, centre du commerce des esclaves et port de départ. Ces derniers kilomètres sont historiquement les plus intenses et éprouvants. Vous arriverez à la forêt sacrée de Kpassé avant de continuer votre périple vers la porte de non-retour en empruntant la route des esclaves de Ouidah.
      Arrêt au carrefour du marché KPASSE, porte d’entrée des esclaves à Ouidah. Nous visiterons le quartier des colonisateurs Fon, puis marquerons des arrêts aux différents forts: portugais, français, anglais. En effet, chaque commerçant disposait d’un fort près du palais royal afin d’y organiser ses échanges et activités commerciales.

      Arrêt à la place Chacha où se tenaient les enchères publiques. Nous arrivons ensuite à l’arbre de l’oubli: aujourd’hui remplacé par une statue de sirène, il constituait un arrêt rituel autour duquel les esclaves devaient faire 9 tours pour les hommes et 7 pour les femmes. Ils perdaient ainsi leurs repères géographiques et leur identité culturelle avant le départ.

      Nous arrivons ensuite au village Zoungbodji. Ici, on retrouve l’ancien emplacement de la case Zomai où étaient entassés les esclaves pendant une semaine, sans eau ni nourriture et ce afin d’éliminer les plus faibles. Le parcours nous conduit ensuite à l’arbre du retour ; ici, on effectuait une cérémonie permettant à l’esprit des esclaves de revenir sur leur terre natale.

      Vous arrivez enfin à la plage de Djegbadji, dernière étape des esclaves. Vous serez émus devant la porte de non retour, où les esclaves découvraient la mer. C’est aussi un moment de recueillement et de réflexion sur l’humanité.

      Pour terminer votre soirée, vous pourrez vous reposer autour d’un diner traditionnel dans un restaurant à la plage tout en écoutant un concert de musique locale.

      • Porte des esclaves à Ouidah - Bénin
        Porte des esclaves à Ouidah - Bénin © ccoq/stock.adobe.com
      • Dans les rues d'Ouidah - Bénin
        Dans les rues d'Ouidah - Bénin © Philippe Lissac/Godong/Photononstop
      • Village de Djégbadji - Commune de Ouidah - Bénin
        Village de Djégbadji - Commune de Ouidah - Bénin © Mathieu Kiki
      • Gravure représentant le couronnement du Roi de Ouidah en avril 1725 - Royaume de Dahomey
        Gravure représentant le couronnement du Roi de Ouidah en avril 1725 - Royaume de Dahomey © Mary Evans Picture Library/Photononstop
      • Porte du Non Retour à Ouidah (détail) - Bénin
        Porte du Non Retour à Ouidah (détail) - Bénin © Guillaume Philippe
        • à l'hôtel
        • 5 heures / 13 km
      • J8 Ouidah – Visite de Cotonou

        Petit déjeuner puis transfert à Cotonou.

        Visite de la fondation Zinsou, créée en 2015, c’est un lieu d’exposition des artistes africains contemporains mais aussi un centre de mise en valeur du patrimoine culturel africain. Vous pourrez aussi faire un tour au Centre de Promotion de l’Artisanat, où se regroupent artistes et œuvres de la région. Vous y trouverez masques, bijoux, sculptures ou peintures d’artistes béninois et aussi d’Afrique de l’Ouest. Ensuite, visite du Marché Dantokpa, très grand, vous pourrez y acheter de nombreux souvenirs, gouter aux délices béninois et surtout vous immerger dans son ambiance dépaysante.
        Déjeuner libre

        En fin de journée, transfert à l'aéroport de Cotonou pour votre vol retour.

        EN OPTION : Visite du village lacustre de Ganvié.

      • N.B. :

        Votre guide peut être amené à modifier l'itinéraire en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques, du niveau des participants, ou de toute autre cause relative à votre sécurité.

      Le prix comprend :

        . Les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
        . L'accompagnement par un guide local francophone
        . Les services d'un cuisinier
        . Les transports de vos bagages pendant tout le voyage
        . Les hébergements
        . Le matériel de camping (tente, matelas de sol, vaisselle et matériel de cuisine)
        . Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners
        . Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme
        . L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
        . Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

      Le prix ne comprend pas :

        . Les vols internationaux
        . L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
        . Les frais de visa (voir onglet "fiche technique", rubrique "Visa")
        . Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
        . Les repas indiqués comme libres dans le programme
        . Les boissons et éventuels pourboires (voir onglet "fiche technique", rubrique "Pourboires").

      Prix avec aérien

      BASE 4 – 1799 € par personne
      BASE 2 – 1999 € par personne

      Prix sans aérien

      BASE 2 : 1129 € par personne
      BASE 4 : 939 € par personne

      1 • Détails du voyage

      On dort où ?

      L’hébergement de nos voyages au Bénin se déroule essentiellement en bivouac (tentes et matelas sont fournis), et auberges / hôtel simples (propres et dotés de douche) dans les grandes villes.
      Ces hébergements sont de conforts modestes mais propres et sympathiques, en occupation double.

      L’hébergement en camping s'effectue sous tente confortable tente 3 places utilisées pour 2 personnes) avec matelas de camping en mousse. Ces tentes spécialement conçues sont faciles et rapides à monter ; elles sont équipées de moustiquaires et d'un tapis de sol incorporé pour la protection contre les insectes.
      L’hébergement en camping s’accompagne de matériel de camping, tables, chaises et éclairage général du camp. Nous fournissons les tentes à deux places.

      A table !

      Tout le matériel de cuisine est fourni (assiettes, couverts). Apportez si vous voulez un canif. Un grand soin est apporté aux repas.

      Au petit déjeuner :
      Nous pouvons profitez d'un thé ou d'un café préparer par notre équipe. Du pain nous sera généralement proposé avec du beurre et de la confiture. Par moment, nous pourrons profiter de fruits achetés sur le marché.

      Au déjeuner :
      Le déjeuner est en général un plat "froid" qui permettra de nous rafraîchir des chaleurs du Bénin. Ce dernier prendra en général la forme d'une salade préparée par notre guide ou notre cuisinier le matin ou durant notre pause midi.

      Au dîner :
      Le dîner est pris chez nos hôtes lorsque nous dormons en gîte sous forme d'un repas chaud qui nous permettra de découvrir les spécialités béninoises. Durant nos nuits en bivouacs, notre guide ou notre cuisinier avec l'aide des habitants des villages où nous dormons nous cocoterons un plat chaud que nous pourrons déguster sous les étoiles.Véritable moment de partage.

      Au Bénin, les plats sont riches car les locaux travaillent généralement dans les champs. Ces plats se composent généralement de viande (poulet) accompagné avec du riz et des légumes comme les haricots. Ce qui fait toute la saveur et la reconnaissance de ces plats africains sont les sauces qui accompagnent et agrémentent ces plats.

      EAU :
      Les véhicules sont équipés de jerricans et nous pouvons nous approvisionner régulièrement en eau potable. Il est indispensable de vous munir de Micropur, Aquatabs ou d'Hydroclorazone. Boire régulièrement (moyenne de 3 à 4 litres par jour) pour éviter la déshydratation.
      Les boissons ne sont pas inclues, sauf le thé, le café et l’eau en bidon (en camping mais non au restaurant). Il est possible de se procurer en route des boissons dans de petits magasins locaux à des prix raisonnables.
      Nos équipes sont équipées de jerricans d’eau destinés à la cuisine ainsi qu’à votre consommation personnelles, et se ré-approvisionnent régulièrement aux puits rencontrés sur le chemin.
      On trouve facilement de l'eau minérale en bouteille dans les boutiques et restaurants dans les villes.

      La toilette (et les toilettes)

      L'eau est précieuse au Togo. Durant les nuits en gîtes, des douches seront généralement à disposition, nous comptons sur vous pour ne pas gâcher cette dernière. Il se peut d'ailleurs que l'eau chaude ne soit pas tout le temps présente car les infrastructures ne sont pas optimales.
      Durant vos nuits en bivouac, vous aurez en général soit accès à une douche, soit à des sceaux d'eau que notre équipe vous donnera pour faire votre toilette. Vous garderez de bons souvenirs de ces douches à ciel ouvert !

      Suivez le guide !

      Durant votre voyage, vous serez accompagné par un guide accompagnateur francophone, d'un docteur mob' ainsi que d'un cuisinier.

      On se déplace comment sur place ?

      A pied durant tout votre voyage.

      Vos bagages voyagent aussi...

      Vos bagages seront acheminés par véhicule tout au long de votre séjour ainsi que la logistique nécessaire pour ce séjour (tentes, matériel de cuisine, petites mécaniques).

      Volez en bonne compagnie !

      HORAIRES D'AVIONS, PRE POST ACHEMINEMENT :
      Vous voyagerez sur des vols réguliers (Air France, Brussel Airlines, Royal Air Maroc).
      Ces horaires sont fournis à titre indicatif uniquement, nous déclinons toute responsabilité en ce qui concerne les modifications de ces horaires, donc il ne faut pas se baser sur ceux-ci afin d’effectuer vos réservations définitives de trains ou autres transports.

      HORAIRES D AVION,
      Ces horaires sont fournis à titre indicatif uniquement, nous déclinons toute responsabilité en ce qui concerne les modifications de ces horaires, donc il ne faut pas se baser sur ceux-ci afin d’effectuer vos réservations définitives de trains ou autres transports.

      PRE ET POST ACHEMINEMENT
      Attention ! Pour vos pré et post acheminement, nous vous recommandons de prévoir une connexion avec un minimum de sécurité, de réserver des titres de transport modifiables, voir même remboursables, afin d’éviter le risque éventuel de leur perte financière.

      On se donne RDV où ?

      Pour les voyageurs prenant leurs vols internationaux avec Nomade, l’accueil par votre guide accompagnateur ou le transfériste se fera à l’aéroport après le passage des douanes. Il disposera soit d’un panneau avec vos Noms, soit une pancarte Nomade aventure.

      Esprit du voyage

      La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

      2 • Budget

      Le prix comprend :

      . Les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
      . L'accompagnement par un guide local francophone
      . Les services d'un cuisinier
      . Les transports de vos bagages pendant tout le voyage
      . Les hébergements
      . Le matériel de camping (tente, matelas de sol, vaisselle et matériel de cuisine)
      . Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners
      . Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme
      . L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
      . Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

      Le prix ne comprend pas :

      . Les vols internationaux
      . L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
      . Les frais de visa (voir onglet "fiche technique", rubrique "Visa")
      . Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
      . Les repas indiqués comme libres dans le programme
      . Les boissons et éventuels pourboires (voir onglet "fiche technique", rubrique "Pourboires").

      Frais d’annulation

      Si vous êtes dans l’obligation d’annuler votre voyage avant son commencement (date de départ), vous devez en informer dès que possible NOMADE AVENTURE et l’assureur par tout moyen écrit permettant d’obtenir un accusé de réception. C’est la date d’émission de l’écrit qui sera retenue comme date d’annulation pour facturer les frais d’annulation selon le barème ci-dessous :

      Plus de 60 jours avant la date de départ : 15% du prix total* du voyage
      De 60 à 31 jours avant la date de départ : 28% du prix total* du voyage
      De 30 à 14 jours avant la date de départ : 36% du prix total* du voyage
      De 13 à 7 jours avant la date de départ : 54% du prix total* du voyage
      A moins de 7 jours de la date de départ : 66% du prix total* du voyage
      (*)Voir "total général (assurances incluses)" dans la rubrique "PRIX" du bulletin d'inscription.
      Pour plus de détails sur les conditions et frais d'annulation, annulation/résolution par certains participants et maintien du voyage pour les autres, consultez les articles 6, 6.1 et 6.2 dans les conditions de vente.

      Budget sur place

      Pour les voyageurs prenant leurs vols internationaux avec Nomade, l’accueil par votre guide accompagnateur ou le transfériste se fera à l’aéroport après le passage des douanes. Il disposera soit d’un panneau avec vos Noms, soit une pancarte Nomade aventure.

      Pourboires

      Le pourboire est soumis à votre libre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service. Pour les chauffeurs nous vous conseillons au minimum l’équivalent de 1.5 € ou 2 $ par jour et par personne. Nous vous conseillons le double pour les guides. En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs, etc) les usages sont très variables. Nous vous conseillons de caler votre pourboire en fonction de l’économie locale : le prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes locales, etc vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront comme vous le faites naturellement chez vous de caler le montant de votre pourboire si celui-ci vous parait justifié. Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

      3 • Assurances

      Pourquoi souscrire une assurance ?

    • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
      Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
    • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
      Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
    • Parce qu’on assure !
      Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

      Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
      Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

      Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
      Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
    • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
    • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
    • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

      Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


      Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

      Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
      Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

      Last but not least…
      En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

      Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
    • Quel contrat choisir ?

    • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
      Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

    • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
      Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
    • 4 • Equipement

      Petit équipement personnel

      . Lunettes de soleil [préciser le cas échéant]
      . Gourde isotherme (1 L min.)
      . Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche) [le cas échéant]
      . Crème solaire haute protection
      . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
      . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
      . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
      . Papier de toilette (biodégradable si possible)
      . Serviette de toilette à séchage rapide
      . Protections auditives anti-bruit
      . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
      . Adaptateur de prise électrique

      Pharmacie personnelle

      Le choix de médicaments disponibles sur place étant très limité, prévoir un stock des médicaments :
      - Vos médicaments habituels
      - Anti-douleur (doliprane, aspégic...)
      - Anti-inflammatoire (crème et comprimés)
      - Antispasmodique
      - Anti-diarrhéique
      - Antiseptique intestinal
      - Anti-vomitif
      - Pansements et antiseptiques (bandages, sparadraps et elastoplaste...)
      - Double peau pour les ampoules
      - Répulsif anti-moustique
      - Crème solaire et biafine
      - Vitamine C, traitement antibiotique, traitement pour le rhume, maux de gorges
      - Collyre et traitement antibiotique pour les yeux

      On prend quels bagages ?

      L'ensemble de vos affaires pour votre séjour doit être réparti comme suit : 1 bagage de 20kg et 1 bagage de 5kg

      Votre bagage de 20 kg est votre bagage principal qui voyagera en soute. Afin de faciliter les transports, il est préférable d'utiliser un sac à dos ou une valise soute. Ce sac doit contenir les affaires que vous n'utilisez pas pendant la journée. Vous les retrouverez le soir après votre journée d'excursion. Ce sac de voyage doit également contenir tous les objets tranchants ou dangereux que vous pourriez emmener (couteaux, ciseaux, briquets...).

      Nous vous conseillons d’enregistrer votre bagage dès le départ jusqu’à la destination finale. Il est risqué de récupérer votre bagage lors du transit, car vous prenez le risque de manquer la correspondance.

      Votre bagage de 5kg est celui que vous gardez en cabine mais également durant les excursions. Un petit sac à dos de randonnée est donc préférable. Ce sac doit contenir les affaires indispensable pour la journée : gourde, appareil photo, etc. Il ne doit pas être volumineux et doit contenir ce qui est lourd et fragile et ce qui peut être utile entre le moment où vous enregistrez votre bagage à l’aéroport de départ et le moment où vous le récupérez à l’aéroport de destination.

      En raison des retards fréquents de certains bagages aux aéroports du Cap-Vert, nous vous conseillons fortement d’emporter avec vous et le nécessaire pour pouvoir voyager les premiers jours, en bagage accompagné dans l’avion. Prenez également les médicaments indispensables pour votre santé accompagnés de l’ordonnance, le reste de votre pharmacie personnelle pouvant être mis en soute. Nous vous rappelons que vous avez droit à un bagage à main, dont le poids ne doit pas excéder 5 kg.

      En cas de retard ou perte des bagages, il est impératif de le signaler immédiatement auprès du service bagages du transporteur aérien ou de l'aéroport d’arrivée afin de remplir un formulaire officiel de déclaration de perte de bagage qui permettra d'entreprendre les recherches et servira à la réclamation. Il vous sera demandé les éléments suivants :
      . Numéro d’étiquette et descriptif des bagages
      . Coordonnés de l’agence locale (précisées sur votre convocation)
      . Coordonnées personnelles.

      Il est impératif de garder le n° de déclaration de perte des bagages. Contacter également votre assurance personnelle (type assurance tranquillité proposée par Nomade Aventure) afin d’ouvrir votre dossier ce qui permettra d’activer votre droit (le cas échéant) au budget accordé pour acheter les produits de 1ère nécessité. Dans le cas d’une souscription à notre convention tranquillité , un budget de 152 € par personne est accordé. Vous aurez la possibilité d’acheter (sur place) des produits de 1ère nécessité : vêtements, brosse à dents, lampe de poche, etc

      Si vous rencontrez un problème de bagages, nous espérons que cet incident n’altéra pas votre bonne humeur pour le bien être de l’ensemble du groupe et que vous pourrez appréhendez votre voyage dans un bon état d’esprit. Notre correspondant local continuera à relancer le service bagage de la compagnie pendant que vous serez en voyage en espérant que tout rentrera dans l’ordre le plus rapidement possible afin de vous les acheminer le plus rapidement possible.
      Dès votre retour en France, nous vous invitons à contacter directement la compagnie aérienne afin de faire valoir vos droits. Lors d’une perte de bagage, vous disposez de 21 jours à partir de la date de récupération des bagages, et vous disposez de 3 à 7 jours s’il s’agit d’un bagage endommagé.

      Quelques précisions concernant le vol de bagages :
      Nomade-Aventure décline toute responsabilité concernant les vols, pertes ou destruction des bagages. Pour ceux ayant contracté une assurance convention « tranquillité », vos bagages sont garantis pour autant que les bagages soient sous la surveillance directe du bénéficiaire, dans sa chambre, remisés dans une consigne fermée à clé ou sous la garde d’un hôtelier en coffre.

      NB : Nous vous rappelons que même si l’Afrique reste une destination sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller sur vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, il nous paraît nécessaire de préciser qu’il ne faut jamais laisser votre passeport, argent, carte bancaire, appareils photos ou autres objets de grandes valeurs sans surveillance même si le véhicule est verrouillé à clef. Nomade Aventure ne serait en effet être tenus responsables des vols éventuels survenus lors de votre séjour du fait de votre négligence.

      On met quoi dans la valise ?

      - Vêtements légers de préférence en coton (bermudas, pantalons, t.shirt).
      - Chemises à manches longues (offrant une excellente protection contre le soleil et les moustiques et évitant une trop grande déshydratation)
      - Cape de pluie (entre juin et octobre).
      - Chaussures de randonnée légères + sandales ou tennis

      Il convient de respecter la sensibilité des habitants du Bénin : tenue vestimentaire décente (le port de short, de jupe très courte est par exemple à proscrire), comportement adéquat (se montrer courtois en toutes circonstances).

      5 • Formalités et santé

      Formalités

      Passeport

      Passeport en cours de validité, valable au minimum 3 mois après la date de retour pour les ressortissants français ; 6 mois après la date de retour pour les Belges et Suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Attention, votre passeport doit avoir au moins une page vierge. Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

      Visa

      Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. A compter du 15 mars 2018, les voyageurs pourront obtenir un visa touristique de 8 jours à leur arrivée au Bénin, sur présentation de leur passeport et d'un certificat international de vaccination. Séjours de plus de 8 jours : Documents demandés pour la constitution du dossier de demande de visa : - un formulaire de demande de visa dûment rempli (2 pour les Suisses) ; - le passeport aux conditions de validité indiquées à la rubrique « passeport »; - photocopie des 3 premières pages du passeport ; - une photo d’identité format passeport fond blanc (2 pour les Suisses) ; - les frais de visa : 50 euros pour les Français, 70 euros pour les Belges, 60 CHF (+ 1,80 CHF de frais postaux) pour les Suisses (visa touristique valable 30 jours). Pour les séjours de plus de 8 jours, le Consulat Général du Bénin à Paris n’accepte plus les demandes de visas touristiques. Les demandes de visas doivent désormais être effectuées en ligne via https://evisa.gouv.bj/fr/ Après avoir renseigné ses coordonnées et son adresse électronique, le demandeur reçoit un lien url lui permettant de finaliser la procédure (paiement en ligne). Une réponse est ensuite envoyée par les services d’immigration béninoise par e-mail, sous 2 jours ouvrés, au demandeur, qui doit l'imprimer et la présenter avec son passeport à l'arrivée au Bénin. En cas d'absence de réponse par mail, il est possible de contrôler l'état de sa demande sur le site de e-visa béninois, rubrique ‘Vérifier votre demande’. Pour les demandeurs ayant besoin de l’assistance du Consulat du Bénin de leur pays de résidence, choisir l’option ‘Demande en ambassade’ dans la rubrique ‘Données de l’evisa’. Des frais de 10 euros s’appliquant en plus du coût de e-visa, cette option permettra au demandeur d’avoir des renseignements des services consulaires pour finaliser sa demande en ligne, si nécessaire. Autres documents obligatoires : Pour les Français : - pour les enfants mineurs : 1 photo d’identité en couleur, récente (moins de trois mois), copie intégrale de l’acte de naissance ou du livret de famille prouvant la filiation, l’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs signée par les parents accompagnée de la copie de leur pièce d’identité (préciser le nom de l’accompagnateur lors du trajet), les billets d’avion ; Pour les Belges : - un extrait d’acte de naissance ; - un certificat international de vaccination (fièvre jaune) ; - une autorisation parentale pour les enfants de moins 15 ans ne voyageant pas avec l’un au moins de leurs deux parents ; - une attestation d’hébergement (demander à votre conseiller voyage) ; - une attestation de voyage (demander à votre conseiller voyage) ou un titre de transport. Pour les Suisses : - une photocopie du carnet de vaccination (fièvre jaune) ; - une attestation d’hébergement (demander à votre conseiller voyage) ; - une photocopie du reçu de versement des frais de visa et des frais postaux ; - si renvoi du passeport par courrier : une enveloppe recommandée de 6 CHF avec l’adresse exacte du demandeur ; - si demande faite par courrier, une enveloppe Chronopost pour le retour du passeport.

      Formalités spécifiques

      A votre arrivée, on vous demandera, au passage de la douane, votre lieu d’hébergement ou votre adresse locale, à cette question précisez donc les coordonnées de notre correspondant local (information que vous trouverez sur votre convocation aéroport).

      Un Evisa Bénin de 50€ est necessaire et à faire avant le départ.

      DOCUMENTS NECESSAIRES POUR LE VISA BENIN :
      Un visa touristique pour le Bénin est obligatoire pour les ressortissants français. Il se fait sous la forme d'un E-Visa à faire avant votre départ à l'adresse suivante : https://evisa.gouv.bj/fr/

      Après validation du dossier, le voyageur reçoit son visa électronique par courriel, sous forme de code barre.

      Vous pouvez également faire votre visa à l'ambassade avant votre départ si vous le souhaitez.

      • 1 formulaire rempli, daté et signé.
      • 1 passeport valable encore au moins 6 mois ainsi qu'une photocopie des 3 premières pages du passeport
      • 1 photo

      Pour les enfants ne voyageant pas avec les parents :
      • Attestation écrite main parents originale autorisation sortie territoire
      • Livret famille + copie
      • Photocopie carte identité parents

      Consulat du Bénin : Consulat Général
      Adresse : 89, rue du Cherche Midi - 75006 Paris
      Tél : 01 45 00 98 82
      Fax : 01 45 01 82 02
      Web : www.ambassade-benin.org

      NB : Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances. Les informations figurant dans notre brochure et sur notre site Internet ne sont données qu’à titre indicatif.

      S'adresser à l'ambassade

      Depuis le 12 juin 2006, les enfants mineurs doivent être titulaires d’un passeport individuel. Toutefois, les passeports délivrés antérieurement au 12 juin 2006, qui font apparaître des enfants mineurs de moins de 15 ans sur le passeport de leurs parents, demeurent valables jusqu’au terme de leur validité normale. L’inscription sur le livret de famille ne suffit pas.

      Vaccins obligatoires

      La vaccination contre la fièvre jaune est exigée à l'arrivée. Elle doit être faite dans un centre agréé de vaccinations internationales, au moins 10 jours avant le départ. Sa validité, qui était de 10 ans, est, à dater du 1er juillet 2016, étendue à la vie entière. Pour des raisons de réponse immunitaire et donc d'efficacité, mais sans obligation, une revaccination pourra être proposée si la vaccination initiale a été faite à un enfant de moins de 2 ans, ou pendant une grossesse, ou au cours d'un épisode d'immunodéficience.

      Vaccins conseillés

      Comme toujours et partout, il est important d'être vacciné contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B (en l'absence d'immunité reconnue), la coqueluche et la rougeole surtout pour les enfants. Et pour les séjours prolongés, la typhoïde, la rage, surtout pour les enfants. Contre les méningites, en période épidémique, vaccin tétravalent A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix) en cas de risque de contact direct (humanitaires plus que voyageurs).

      Paludisme

      La protection contre les moustiques par répulsifs, moustiquaires imprégnées et vêtements couvrants protègera aussi contre d’autres insectes vecteurs d’autres maladies parasitaires ou virales. La prophylaxie sera assurée par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou de Doxycycline aussi bien en brousse qu'en ville, y compris à Cotonou. Compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

      6 • Le pays

      Us et coutumes

      CONSEILS PRATIQUES POUR LES PETITS CADEAUX :
      Le Bénin est un pays qui reste majoritairement pauvre. Tous dons de vêtements (légers et chauds), chaussures, fournitures scolaires, etc… seront très appréciés par les populations locales. En revanche, nous n’encourageons pas leur distribution aux enfants ou autres quémandeurs.… ce sont en effet autant d’incitations à la mendicité. Les stylos et autres fournitures scolaires, sont plutôt à remettre aux instituteurs des villages. Les médicaments que vous voudrez donner, sont à remettre aux infirmeries ou aux dispensaires, qui en assureront ensuite la distribution. Les vêtements peuvent être offerts en guise de remerciement suite à une invitation. Les bonbons sont à proscrire.

      Quelques expressions béninoises :

      • "Doucement" : Au Bénin, doucement peut être utilisé pour dire pardon. Si quelqu’un vous bouscule dans la rue et qu’il vous dit « doucement ! », ne vous énervez pas car cela équivaut à « pardon ! »

      • "On est ensemble" :Belle expression qui est souvent utilisée pour dire qu’on se serre les coudes entre amis.

      • "Ça bouge ?" : Cette expression est utilisée lorsqu’on fait la fête. Dire « ça bouge ? » c’est demander à l’autre si il profite bien de la fête, s’il danse bien, s’il rencontre des gens.

      • "C’est doux" : Au Bénin, c’est doux veut dire c’est bon. Cela peut donc être utilisé pour tout et n’importe quoi !

      • "Les bonnes femmes" : Ce sont les femmes qui vendent de la nourriture au bord de la voie

      • "Je viens" : Expression qu’on utilise pour signifier à quelqu’un qu’on va lui accorder son attention bientôt

      • "Yovo" : Yovo veut dire blanc en Fon. Les blancs sont souvent appelés Yovo par les béninois.

      Climat

      La meilleure période pour visiter le Bénin va d'octobre en avril, pendant la saison sèche.
      Toutefois, la saison des pluies ne constitue pas un handicap pour le tourisme, car le soleil est toujours au rendez-vous. Le Bénin jouit d'un été " permanent ", offre le bain de soleil, le bain de mer, la cure de montagne à une température toujours comprise entre 24° et 30° C.
      Le Bénin jouit d'un climat tropical. Il subit l'influence de la mousson du Sud-ouest, vent océanique, humide, qui apporte la pluie et celle de l'harmattan, vent sec, mi-froid, mi-chaud qui engendre la sécheresse.
      Du Sud vers le Nord, les températures moyennes maxima augmentent alors que inversement, les températures moyennes minima diminuent.
      Paradoxalement, le sud du pays, zone de forêt dense est moins arrosé que le Nord. Cette anomalie climatique se traduit par la disparition de la forêt dense sur la zone côtière, ce qui constitue un cas exceptionnel dans le golfe de guinée.

      La saison sèche s'étend d'octobre à fin avril. C'est à la saison sèche, entre mars et mai, que les chaleurs les plus extrêmes sont enregistrées. La température moyenne est entre 19°C et 37°C. Le Nord est soumis à un climat presque sahélien avec une longue saison sèche marquée par l’harmattan (vent sec du nord-est chargé de poussières sahariennes) fréquents entre décembre et mars qui peut voiler le ciel et réduire la visibilité. Une seule saison des pluies, d’avril à juillet, responsable de précipitations importantes sur les montagnes (1 700 mm annuels).

      La saison pluvieuse, (hivernage - de mai à fin septembre, voir jusqu’à Octobre) Le Bénin possède un climat subéquatorial au sud et subsahélien au nord, avec des températures annuelles moyennes comprises entre 27,2°C et 30°C sur le littoral. Le Sud est soumis à deux saisons des pluies, d’avril à juillet et d’octobre à novembre, avec des précipitations annuelles peu importantes pour la région en raison d’un microclimat. les pluies tombent le plus souvent en fin d’après-midi ou la nuit sous forme d'averses orageuses et torrentielles. Il pleut en moyenne un jour sur trois. Sur les hauteurs de l’Atakora, au nord-ouest, les pluies sont moins abondantes que dans le reste du pays. Entre juillet et septembre, on note une baisse sensible des températures, mais l'humidité rend la chaleur plus étouffante. Cependant, entre deux averses, couleurs et reliefs éclatent dans une atmosphère d'une limpidité surprenante. La température moyenne est entre 20°C et 33°C. De plus, c'est une période de l'année où la population est très active, ce qui nous permet de voir de nombreuses scènes de vie (tel que les travailleurs dans les champs de mils).

      .

      Télécommunications

      Le guide et/ou chauffeur est muni d'un moyen de communication pour joindre rapidement les secours en cas de besoin.

      Décalage horaire

      Le Bénin està l'heure GMT, c'est-à-dire :
      - en hiver, il y a une heure de décalage (lorsqu'il est 12h00 à Paris il est 11h00 à Lomé).
      - en été, il y a deux heures de décalage (lorsqu'il est 12h00 à Paris il est 10h00 à Lomé).

      Electricité

      Le courant est partout de 220 volts et les prises sont identiques à celles présentes en France. Aucun adaptateur n’est donc nécessaire.

      Bibliographie

      • Voyage dans le pays d’Achantie de Thomas Edward Bowdich
      • Atlas des peuples d’Afrique de Jean Sellier
      • Bénin, Ed. Le Petit Futé
      • West Africa, Ed. Lonely Planet, guide en anglais.
      • Dieux d'Afrique, de Pierre Verger. Ed. Revue noire.
      • Le Bénin, de Bernrad Passot. Ed. L'Hamattan
      • Oui mon commandant d'Amadou Hampaté Ba. Ed Actes Sud
      • Amkoulel, l'enfant Peulh d'Amadou Hampaté Ba. Ed Actes Sud
      • La question des Peuples autochtones de I. Schulte-Tenckhoffed Bruylnat
      • Des Mondes à part de R. Hanbury-Tenison (Ed Laffont)
      • Il était une fois l’Ethnologie de G. Tillion

      Cartographie

      • Michelin n° 953 – Afrique Nord et Ouest
      • Bénin : les spéciales de l'IGN au 200 000e ou 600 000e.

      Des cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

      7 • Tourisme responsable

      Charte éthique du voyageur

    • Charte éthique du voyageur
      Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

      Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
    • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
    • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
    • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
    • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

      Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
    • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
    • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
    • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
    • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

      Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
    • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
    • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
    • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
    • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

      Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
    • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

    • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

      L’esprit ATR
      Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

      La labellisation
      Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

      Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
      Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
    • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
    • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
    • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
    • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
    • informer de façon transparente et sincère ;
    • s’engager en matière de compensation CO2.

      Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

      Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

      Et vous, que pouvez-vous faire ?

      Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

      Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

    • Nos actions locales

      L’esprit ATR
      Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

      La labellisation
      Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

      Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
      Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
      encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
      veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
      respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
      respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
      informer de façon transparente et sincère ;
      s’engager en matière de compensation CO2.

      Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

      Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

      Et vous, que pouvez-vous faire ?

      Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

      Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

      Adoptez la Nomad'titude !

      La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.