Destinations
Activités
C’est l’hiver. La nuit polaire vient déjà de tomber sous les hautes latitudes immaculées de l’hémisphère nord. Vous êtes venu observer les aurores boréales. Il y a comme de l’électricité dans l’air, une force magnétique. Des vagues incandescentes ondulent et virevoltent dans les cieux. Pas d’extraterrestres en vue et pourtant ces rubans verts, bleus et jaunes, qui zèbrent la voûte céleste, semblent délivrer un message mystérieux... Chez Nomade Aventure, on a un peu la tête dans les étoiles mais bien les pieds sur terre ! Impossible donc de passer à côté de cet incroyable phénomène naturel créé par des éruptions solaires. En petit groupe, en famille ou lors d’un autotour sur mesure, partez à sa découverte à travers une avalanche d’activités : en Islande, lors de randonnées à raquette et à pied entre volcans, geysers et cascades ; en Norvège du Nord, en motoneige, en traîneau à chiens, en voyage photo, à bord d’un catamaran ou en croisière sur l’Express côtier au cœur des fjords. Alors, on ne vous promet pas la lune… juste une aventure aux frontières du réel. On vous embarque ?
Lire la suite

6 voyages d’aventure

Type de voyage
Voyager en famille
Age minimum
Date de départ
Budget
2179 € 2999 €
Durée
5 Jours 10 Jours
Pays
Niveau(x) Physique(s)
Bon plans
Activité
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Islande
voyage Islande
voyage Islande
voyage Islande
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège
voyage Norvège

Où observer des aurores boréales ?

La Norvège du Nord avec ses grandes étendues vierges se prête bien à la chasse aux aurores boréales. Parmi les spots incontournables, on vous emmène :

  • Dans la région de Tromsø, peuplée de lacs, forêts, collines et îles perdues comme Kvaløya et Sommarøy. Élue capitale mondiale des aurores boréales, la ville est le point de départ idéal pour partir observer les mystiques firmaments.
  • Au cœur des îles Lofoten avec leurs montagnes aiguisées et leurs villages de rorbus, cabanes de pêcheur sur pilotis postées sur les eaux émeraude des fjords. Un décor des plus bucoliques !
  • Sur l’île de Senja moins connue que ses grandes sœurs, les Lofoten, et pourtant la deuxième plus grande île norvégienne. C’est aussi la plus sauvage. Silence absolu et cadre époustouflant sont de mise pour contempler les flammes ardentes.
  • Dans les Alpes de Lyngen, un massif aux sommets culminant entre 1 000 m et 1 800 m. Vallées glaciaires, fjords et cimes enneigées composent le tableau. Et surtout de belles pistes de poudreuse permettent de skier à la lueur des aurores.
  • À Alta et alentour, un véritable petit paradis préservé, en territoire sami, qui alterne paysages montagneux, forestiers et côtiers. La cathédrale des aurores boréales, à l’architecture futuriste, érigée au cœur de la ville vaut aussi le coup d’œil.
  • Au cap Nord ou le point le plus septentrional d’Europe, perché sur une falaise abrupte de 307 m de haut. La vue plongeante sur la mer de Barents et les rayons verts de la nuit polaire est magique.

L’Islande, terre de glace et de feu, possède également des sites grandioses propices au spectacle des aurores boréales. Suivez-nous :

  • Dans la vallée de Reykholt, à l’ouest de l’île, qui offre de superbes cascades, Hraunfossar et Barnafoss, nichées dans un écrin de lave, et une source d’eau chaude, Deildartunguhver, au débit le plus important d’Europe. Le must : se prélasser au spa Krauma tout en scrutant le ciel nocturne et ses halos hypnotisant.
  • Au cercle d’or, sur les trois lieux les plus emblématiques d’Islande : le parc national de Þingvellir, à la croisée de l’histoire et de la géologie ; la chute de Gullfoss avec ses embruns gelés et innombrables stalactites ; le site de Geysir et son cousin Strokkur, des geysers qui jaillissent à intervalle régulier.
  • Dans la région de Hvolsvöllur, au sud du pays, avec ses nombreuses grottes de glace aux nuances bleutées à Sólheimajökull et ses plages de sable noir à Vik. Un spot très prisé des photographes et cinéastes venus traquer les faisceaux célestes.
  • Sur la péninsule de Reykjanes qui se dévoile au fil de ses côtes sauvages, ses paysages lunaires forgés par de nombreuses éruptions volcaniques et ses marmites de boue comme le Blu Lagoon aux eaux siliceuses curatives.

Quand observer les aurores boréales ?

La meilleure période pour l’observation des aurores boréales se tient entre octobre et mars en Europe du Nord. En Laponie norvégienne comme en Islande, c’est l’hiver boréal : les nuits sont plus longues et plus obscures. Si le ciel est dégagé, loin de toute pollution lumineuse, hors nuits de pleine lune et que le temps est sec sans tempête de neige, toutes les conditions sont réunies pour les apercevoir. Le créneau idéal se situe entre 18h et 3h, idéalement au cœur de la nuit polaire de 20h à 1h du matin. Aux équinoxes d’automne (mi-septembre) et du printemps (mi-mars), c'est-à-dire lorsque le soleil se trouve au zénith au niveau de l’équateur et la durée du jour est égale à celle de la nuit, les aurores boréales sont davantage visibles. Sur le pont de l’Express côtier le long des côtes norvégiennes, ou lors d’une randonnée sur les volcans islandais, il est possible de les admirer dès septembre et jusqu’en avril. Bien sûr, il faudra s’armer de patience… mais le spectacle est tellement magique !