ÉTATS-UNIS | Voyage sur mesure

Nouveau

Virée Californienne

Roadtrip de San Francisco à Los Angeles ! Chaussez vos lunettes de star à la découverte de Santa Monica, Joshua Tree, Palm Springs

  • 13 jours
  • à partir de 1199€

Je demande un devis

Voir les 3 avis sur ce voyage Ajouter à ma sélection

Vous aimerez...

  • Flâner dans les rues escarpées de San Francisco, depuis le quartier de Chinatown jusqu'à la baie Pacifique
  • Faire un tour de carrousel sur le Santa Monica Pier et retrouver son âme d'enfant
  • Randonner dans le parc national de Yosemite, entre montagnes de granit et chutes vertigineuses
  • Rêver sous les étoiles d’Hollywood à Los Angeles
  • Voyager dans le temps à Palm Springs, QG des stars de cinéma des 50's

Comparez et vous préfèrerez...

    Avec Nomade vous avez la possibilité de réaliser cet itinéraire en hôtel, en dormant dans Votre van ou dans votre camping car, ou bien encore en alternant entre les deux options.
    Le tout avec une assistance francophone 24h/24h durant le voyage.

Conseil du pro !

Le soir venu, prenez de quoi pique-niquer et rendez-vous au Alamo Square à San Francisco. Installez-vous sur l'herbe verte : vous profiterez d'une superbe vue sur cette belle ville, avec au premier plan les fameuses Seven Painted Ladies !

  • 13 jours à partir de 1199 €

demandez un devis

  • Niveau : Dynamique Dynamique
    Vous êtes un marcheur occasionnel ? Ici les randonnées sont plus longues (4 à 5h en moyenne par jour), avec des dénivelés plus prononcés (300 à 500 m), sur terrain accessible et peu accidenté, exigeant un engagement physique supérieur, sans pour autant mettre de côté le charme des rencontres et les sites incontournables du pays. Sur quelques étapes, climat capricieux et isolement peuvent soudainement s’imposer. Ce niveau requiert une bonne condition physique. A vous de voir s'il vous faut sortir short et baskets quelques semaines avant le départ afin de peaufiner votre préparation.
  • Autotour
  • Randonnée / trek
  • Découverte

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Coup de coeur
  • Ajouter à ma sélection
  • Code USA11L

Infos clés !

  • Niveau physique : Dynamique Dynamique
    Vous êtes un marcheur occasionnel ? Ici les randonnées sont plus longues (4 à 5h en moyenne par jour), avec des dénivelés plus prononcés (300 à 500 m), sur terrain accessible et peu accidenté, exigeant un engagement physique supérieur, sans pour autant mettre de côté le charme des rencontres et les sites incontournables du pays. Sur quelques étapes, climat capricieux et isolement peuvent soudainement s’imposer. Ce niveau requiert une bonne condition physique. A vous de voir s'il vous faut sortir short et baskets quelques semaines avant le départ afin de peaufiner votre préparation.
  • Autotour
  • Randonnée / trek
  • Découverte

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Code USA11L
  • coup de coeur

Lunettes de soleil sur le nez, un foulard vous retenant les cheveux et une belle décapotable rouge… Vous vous y voyez déjà ? On vous propose le Californian dream, sans la décapotable mais bien en autotour, donc en totale liberté ! De la belle San Francisco à la célèbre Los Angeles, vous vivrez un voyage mémorable entre virées citadines et randonnées au cœur d’une nature luxuriante. Enfilez vos chaussures de randonnée et partez découvrir les merveilles de nature du parc national de Yosemite, où règne une faune très riche et de forêts très denses. Quittez votre nid douillet pour vous mesurer au plus haut sommet des Etats-Unis à Bishop. Rêvez-vous star des années 50 en marchant sur le Walk of Fame de Palm Springs. Enfourchez votre vélo vintage pour une balade sur Venice Beach à Los Angeles. Et enfin prenez un bon bol d’air marin en observant les lions de mer se prélasser au bord du Pier 39 de San Francisco. Voici un voyage que vous ne regretterez pas, et dont vous parlerez pendant longtemps autour de vous ! Lire la suite

L'itinéraire :

  1. J1 Vol pour San Francisco !

    Départ en début de matinée pour votre vol direct à destination de San Francisco. Arrivée en fin de journée, accueil et transfert libre vers votre hôtel. Pour cette première soirée, n’hésitez pas à aller dîner au Mo’s Grill. Ce resto sans prétention propose de délicieux burgers, dont la viande est fraîche et grillée au feu de bois… Une excellente première entrée en matière au pays des Yankees !

    • à l'hôtel
  2. J2 San Francisco

    Profitez de cette journée pour explorer au mieux la ville de San Francisco. En matinée, commencez par vous rendre au passage obligé pour chaque visiteur de cette cité de légende : le Golden Gate Bridge. Ce pont écarlate paraît jaillir de la brume. Rechargez les batteries de votre appareil photo, vous allez prendre des clichés dignes des plus belles cartes postales. N’hésitez pas également à le traverser, à pied ou même à vélo.
    En revenant sur la ville, allez faire un tour à Lombard Street, la rue la plus sinueuse de la ville, composée de pas moins de 8 lacets très serrés ! Impressionnante, on vous conseille de la grimper, pour admirer de là-haut une très belle vue sur la baie de San Francisco.
    Après une telle ascension, vous avez bien un petit creux ! Goûtez à une autre spécialité franciscaine, la pizza. On sait, on se trompe de continent, seulement la pizza de Tony’s Pizza Napoletana de San Francisco a été élue meilleure du monde pas moins de 12 fois ! Ca vaut bien le coup de traverser l’Atlantique pour la tester, non ? Sinon, plus près de Lombard Street, vous pouvez vous rendre à la Pizzeria Avellino, autre très bonne pâte !
    Vous continuez à découvrir la ville après déjeuner. Montez à bord d’un cable-car pour vous sentir comme un vrai franciscain, et découvrir les rues à travers ce vieil engin emblématique. Profitez-en pour vous rendre à Alamo Square, parc haut perché de la ville avec une vue privilégiée sur les Seven Painted Ladies, alignement de maisons victoriennes célèbres de San Francisco.
    Le soir venu, rendez-vous dans le quartier de Soma, où vous trouverez des bars et des animations nocturnes. Rendez-vous au Tempest, étonnant bar où des vélos pendent du plafond, à l’ambiance typiquement américaine ! San Francisco était autrefois connu pour son côté festif, profitez de cette soirée pour en faire l’expérience, toujours avec modération !

    San Fransisco - Californie
    San Fransisco - Californie © Henri Gruyer
    • à l'hôtel
  3. J3 San Francisco - Yosemite (269 km +/- 3h)

    Récupération du véhicule en début de matinée, puis route en direction du parc national de Yosemite. Bienvenue dans ce parc très célèbre qu’est le Yosemite, niché au cœur de la Sierra Nevada, entre 600 et 3960m d’altitude. Si le temps vous le permet, vous pouvez entreprendre une randonnée. Vous n’avez que l’embarras du choix : près de 1300 km de sentiers nervurent le parc !
    Cet endroit est un paradis pour les amoureux de nature. Quelque 135 espèces d’oiseaux s’y côtoient, accompagnés de cerfs, de biches, de raton-laveurs et autres pumas, lynx, ou encore ours noirs. Et les paysages ne sont pas en reste : montagnes de granit, chutes vertigineuses, vallées encaissées et forêts de séquoias centenaires… Une pépite nichée au cœur de la Sierra Nevada.
    Pas étonnant donc que cet endroit soit un véritable terrain de jeu pour les randonneurs, qui y trouveront tous les niveaux, dénivelés, longueurs de parcours et de nombreuses variétés de paysages. N’hésitez pas à marcher la randonnée éponyme qui vous mènera au sommet du Sentinel Dome, au départ de Glacier Point, formidable point de vue sur le Half Dome.
    De retour à Glacier Point, postez-vous là et attendez le coucher du soleil. Il est splendide et révèle les mille couleurs de Yosemite.

    • à l'hôtel
  4. J4 Yosemite

    Cette journée vous est offerte pour profiter de la beauté de ce parc où la faune est reine. Ouvrez l’œil, un cerf se cache peut-être au détour de ce virage, écoutez bien, un ours est peut-être en train de déambuler à quelques mètres de vous !
    Côté rando, tous les niveaux trouveront leur compte. Dénivelés, paysages, parcours plus ou moins long… Au total donc, 1300 km de chemins vallonnent Yosemite, pour le plus grand plaisir de ses visiteurs. Le Panorama Trail est encore le sentier le plus connu, il permet d’observer les trois cascades Illilouette Fall, Nevada Fall et Vernal Fall.
    Vous l’aurez compris, bien d’autres chemins sont possibles, comme par exemple le Four Mile Trail, qui part de Yosemite Village pour arriver à Glacier Point en 3-4h ; l’ascension du Half Dome via la ferrata en 12h aller-retour, qui vous fera passer par de superbes panoramas ; ou encore le Top of Vernal Falls de 5 km, l’un des plus beaux parcours du parc, sans être trop long.

    • à l'hôtel
  5. J5 Yosemite - Bishop (122 km +/- 1h30)

    Après un très beau lever de soleil observé derrière les montagnes de Yosemite, vous reprenez la route vers la petite ville de Bishop. Cette cité typiquement américaine donne accès à de nombreux sentiers de randonnée, grâce à son emplacement privilégié tout à côté des majestueuses White Mountains.
    Si vous vous en sentez le courage, vous pouvez vous mesurer au plus haut sommet des Etats-Unis, rien que ça ! Le Mont Whitney culmine à 4421 m d’altitude et avant d’y accéder, on passe par de merveilleux endroits de nature sauvage, à l’image de John Muir et Ansel Adams où forêt de vieux pins Bristlecone et plateaux volcaniques se côtoient pour un paysage fantastique.
    A voir également, le Lake Sabrina, lac alpin au bord duquel on peut observer de nombreuses perdrix blanches. Un grand bol de nature à boire sans modération !
    A l’heure du dîner, n’hésitez pas à vous arrêter au Mohagany Smoked Meats, resto-boutique qui propose des viandes de bison, d’élan, et d’autres curiosités typiques de la région.

    • à l'hôtel
  6. J6 Bishop – Palm Springs (485 km +/- 5h)

    Ce matin, profitez de la ville de Bishop pour vous arrêter prendre un bon petit-déjeuner au Erick Schat’s Bakkery. Vous trouverez dans cette boulangerie traditionnelle des pains et autres gourmandises, tout juste sortis du four !
    Rassasié, vous reprenez la route vers Palm Springs. Le chemin est long, mais de nombreux points d’intérêt le ponctuent, pour votre plus grand plaisir. Premier crochet sur votre parcours : la célèbre faille de San Andreas. Cette particularité géologique présente une faille terrestre qui s’étend sur 1000 km, en pleine Californie ! Elle éveille de nombreuses interrogations, venez vous-même résoudre ses mystères.
    Rendez-vous ensuite au Joshua Tree National Park. Celui-ci a la particularité d’abriter deux écosystèmes de déserts : la partie basse (désert du Colorado), et la partie haute (désert des Mojaves), où pousse le Joshua Tree. C’est cet arbre si particulier qui a donné son nom au parc national.
    Plusieurs sentiers de randonnée facile sont possibles à Joshua Tree. Si le temps vous le permet, vous pouvez par exemple prendre le chemin de Barker Dam, une boucle de 2 km à faire en 30 minutes, qui vous mène vers l’une des rares réserves d’eau du parc.
    En fin de journée, vous arrivez à votre nouveau point de chute qu’est Palm Springs. Reposez-vous au resto Tyler’s Burger, diner sans prétention qui sert de très bons hamburgers, récompense méritée après cette longue journée sur la route.

    • à l'hôtel
  7. J7 Palm Springs

    Cette journée sera consacrée aux merveilles qui entourent Palm Springs. Et accrochez-vous, elles sont nombreuses ! En matinée, commencez par découvrir les beautés des Indian Canyons. Ces remarquables oasis abritent une nature florissante. De denses forêts de palmiers californiens, des chutes d’eau, des roches colorées… Chaque canyon qui compose les Indian Canyons présente ses particularités.
    Vous pouvez commencer par marcher celui du Tahquitz, le plus connu, pour une randonnée qui vous mènera vers une chute d’eau de plus de 18 m. Palm Canyon et Andreas Canyon proposent de leur côté des sentiers sillonnant des formations rocheuses colorées qui mènent à des palmeraies bordant un ruisseau. Si vous vous rendez à Murray Canyon, vous découvrirez de vertigineuses falaises rouges, d’imposants palmiers, et des cactus au nom équivoque de « coussin de belle-mère ». Puis, au bout du sentier, les magnifiques cascades des Seven Sisters.
    Après une pause casse-croûte bien méritée, vous reprenez une courte route vers l’Anza Borrego Desert State Park. Peu fréquenté car peu connu, vous retrouverez ici un calme de roi pour un bel après-midi de balades. Comme son nom l’indique, ce parc a tout d’un désert, avec une végétation typique, de vastes étendus, des montagnes, des badlands et même des oasis. Pensez à vous ravitailler en eau, la chaleur est saisissante dans ce désert.
    Commencez votre visite par vous rendre dans le Slot, ce canyon en fente, dédale creusé au fil des ans par l’eau qui y était autrefois présente. Rendez-vous ensuite à Palm Canyon, oasis de fraîcheur au milieu du désert, micro-climat habitant les derniers palmiers endémiques de Californie !
    Après une telle journée, arrêtez-vous dîner au Lulu California Bistro, véritable institution de Palm Springs. Sa devanture aux néons bleus en plein Palm Canyon Drive se repère de loin, et sa cuisine est simple mais excellente. On vous conseille le Chicken Piccata, poulet panée avec sa sauce aux câpres et ses linguines… A s’en lécher les babines !

  8. J8 Palm Springs

    Profitez de cette seconde journée pour visiter les incontournables de Palm Springs. En haut de la liste, on vous conseille de prendre de la hauteur en empruntant le Palm Springs Aerial Tramway, ou le plus grand téléphérique rotatif du monde ! Entre Valley Station (à 800 m d’altitude) et Mountain Station (perché à 2595 m), 15 minutes de traversée au-dessus du vide, dans une cabine dont le plancher tourne sur lui-même. De là-haut, vous aurez accès à des vues à couper le souffle : les falaises et le sommet de Mountain Station d’un côté, la Coachella Valley d’un autre, puis le désert de Sonora et ses champs d’éoliennes, et enfin la ville de Palm Springs.
    Arrivé au sommet, couvrez-vous : il y fait en général entre 10 et 15 degrés de moins qu’au départ. Et en effet, on passe d’un plateau désertique en bas à une zone alpine en haut. Presque un monde entre les deux ! Inutile de le préciser, une vue à couper le souffle vous attend à Mountain Station. Si le temps vous le permet, autorisez-vous un bon déjeuner au Peak Restaurant, resto panoramique en altitude. Sinon, vous pouvez simplement profiter du paysage depuis la terrasse en surplomb de Mount San Jacinto State Park.
    De retour sur le plancher des vaches, vous avez tout votre temps pour découvrir Palm Springs, côté ville. Cette cité était prisée des stars Hollywoodiennes dans les années 50-60’s. Vous pourrez d’ailleurs y trouver un Walk of Fame, à la manière de son homologue à Los Angeles, avec les noms des grands de l’époque : Elvis Presley, Marilyn Monroe, Frank Sinatra… L’ambiance strass et paillettes de l’époque subsiste un peu, il règne ici une atmosphère assez chic, depuis Palm Canyon Drive, l’artère principale de la ville, jusqu’à La Plaza, place centrale où trône une fontaine hommage à Sonny Bono, ex-mari de la chanteuse Cher et ancien maire de la ville.
    Pour votre dernière soirée à Palm Springs, prolongez la fête et allez dîner au resto mexicain Maracas, très agréable terrasse idéalement située sur La Plaza, au cœur de l’animation de la ville.

  9. J9 Palm Springs – Los Angeles (172 km +/- 2h30)

    Ce matin, arrêtez-vous prendre un bon petit-déjeuner chez Cheeky’s, resto incontournable pour un bon breakfast à l’américaine.
    Bienvenue dans la célèbre cité des anges ! Pour une belle première entrée en matière, n’hésitez pas à aller flâner sur Venice Beach, peut-être même y louer une paire de roller pour avoir l’air d’un vrai Angeleno ! Puis rendez-vous à Muscle Beach, à la rencontre des body-builders, qui poussent de la fonte en plein air.
    Vous pouvez ensuite vous rendre à Arts District, quartier artistique de Los Angeles, avec ses immenses œuvres de street art sur les murs des gratte-ciels. Puis rendez-vous dans les quartiers exotiques de Chinatown et de Little Tokyo, où vous pouvez dîner un bon ramen, par exemple au Daikokuya, restaurant typique au cœur du quartier japonais.
    Cette journée vous permettra de vous rendre compte de l’atmosphère si particulière qui règne ici. Los Angeles ne ressemble à aucune autre ! Pour vous situer, ses 88 quartiers abritent en tout quelques 18 millions d’habitants, ce qui en fait la ville la plus peuplée des Etats-Unis. Vous vous sentirez tout petit devant l’immensité de cette cité aux mille visages.

    • à l'hôtel
  10. J10 Los Angeles – Santa Monica – Los Angeles

    En matinée, direction Santa Monica. Cette petite ville au bord du Pacifique est le terminus de la fameuse Route 66. Sa baie est magnifique, vous en avez certainement déjà vu des images. Dotée d’une jetée, connue sous le nom de Santa Monica Pier, abritant un parc d’attraction flottant, le Pacific Park. Allez y faire un tour, et vivez l’atmosphère d’une fête foraine à l’américaine : pomme d’amour à la main et musique d’ambiance dans les oreilles. Et pourquoi ne pas retrouver votre âme d’enfant en faisant un tour de carrousel sur le Looff Hippodrome, dressé là depuis 1922.
    Côté ville, vous pouvez passer une matinée shopping sur la Third Street Promenade, véritable centre commercial de plein air. Puis, profitez de la situation géographique parfaite de Santa Monica pour déjeuner face au Pacifique. On vous conseille le Big Dean’s Ocean Front Cafe, resto historique de la ville qui sert de bons petits plats bien pensés.
    Retour après déjeuner à Los Angeles. En guise de digestion, on vous propose de marcher la randonnée Hollywood Sign, qui part de la ville et vous mènera vers les lettres d’Hollywood. De là-haut, on vous promet une très belle vue sur le tout Los Angeles, l’occasion de vous en mettre plein les yeux.
    Le soir venu, n’hésitez pas à aller dîner au Mama Shelter, dans le quartier d’Hollywood, de bons plats sophistiqués à prix modérés. Enfin, une soirée dans la douceur de Los Angeles à l’observatoire de Griffith Park permettra une parenthèse enchantée, pour ponctuer cette journée d’un souvenir mémorable.

    • à l'hôtel
  11. J11 Los Angeles

    On ne peut pas vous faire visiter Los Angeles sans vous montrer son côté strass et paillettes et vous faire sentir comme une star de cinéma ! Cette journée sera donc consacrée au cinéma et aux étoiles de Los Angeles.
    Vous pouvez commencer en vous rendant dans le quartier si célèbre de Hollywood. Promenez-vous sur le parvis du Chinese Theater, où les plus grands noms du cinéma, de la télé ou de la musique ont laissé leurs empreintes dans le bitume. Un peu plus loin, découvrez le fameux Walk of Fame, où de nombreuses célébrités ont leur étoile. Vous pouvez faire un arrêt photo face au gigantesque « Hollywood » affiché dans la colline, surplombant cette ville aux mille visages.
    Dans le même quartier, promenez-vous devant de véritables studios de cinéma et entrez dans Universal Studios, le parc d’attraction dédié au cinéma. Ici, vous apprendrez tout sur les effets spéciaux utilisés dans les plus grandes productions hollywoodiennes et passerez dans d’authentiques décors de films qui vous sembleront déjà familiers.
    Dans la soirée, délectez-vous d’un bon hot-dog ou d’un hamburger, à déguster sous les étoiles d’Hollywood !

    Colline d'Hollywood - Californie - États-Unis
    Colline d'Hollywood - Californie - États-Unis © Marie-Pierre Languille
    • à l'hôtel
  12. J12 Los Angeles - Vol retour

    C’est la fin de votre virée Californienne ! Prolongez le plaisir jusqu’au bout en prenant un bon bruch à l’américaine au Toast Bakery Cafe. Pancakes, salades, omelettes, bagels, et autre bacon sauront clôturer au mieux ce voyage mémorable en Amérique.
    En fin de journée route vers l’aéroport, puis prenez votre vol international retour. Nuit et prestations à bord.

    • à bord
  13. J13 Fin de votre aventure

    Arrivée en début de matinée.

Le prix comprend :

    . Le vol international et les taxes aéroportuaires
    . La location de voiture, assurances incluses
    . Tous les transferts mentionnés au programme.
    . Un GPS pour faciliter la navigation
    . L’hébergement dans les hôtels mentionnés au programme
    . Un roadbook complet
    . Une assistance francophone 24h/24h durant votre Road Trip

Le prix ne comprend pas :

    . Le carburant de votre véhicule
    . Les assurances facultatives, annulation et/ou rapatriement
    . Les frais de visa
    . Les visites, repas et activités indiquées comme libres

Prix avec aérien

A partir de 1619€/pers. base 2 personnes
A partir de 1499€/pers. base 4 personnes

Prix sans aérien

A partir de 1249€/pers. base 2 personnes
A partir de 1119€/pers. base 4 personnes

1 • Détails du voyage

Niveau physique et préparation

Voyage avec de nombreuses balades, visites et quelques randonnées de niveau modéré et sans grand dénivelé. Des randonnées entre de 2h à 6h de marche.

Accessible à toute personne en bonne condition physique, aimant la randonnée, et la pratiquant régulièrement.

On dort où ?

Nuits en hôtels. Ils sont tous simples, propres, fonctionnels et toujours bien situés.

A table !

Pour vous donner une idée de prix: un petit déjeuner env 10$,déjeuner 15$ et souper 20-25$ + taxes et services

On se déplace comment sur place ?

En voiture de location! âge minimum pour conduire: 25 ans. Possible à partir de 21 ans avec frais.

Volez en bonne compagnie !

Vous volerez sur des compagnies régulières : United Airlines, Air France, American Airlines ou Delta Airlines.
Le formulaire ESTA est obligatoire. Vous pouvez le faire à l’adresse suivante : https://esta.cbp.dhs.gov

Nous sélectionnons systématiquement des compagnies agréées par la direction générale de l’Aviation civile ou répondant aux normes et agréments internationaux. Sont totalement exclues les compagnies aériennes figurant sur les listes noires de l’Aviation civile. Selon l’heure de départ et la durée du vol, vous pouvez parfois arriver à destination le Jour 2 ; le premier et le dernier jour étant uniquement consacrés au transfert aérien.

Veillez à nous communiquer impérativement dès l’inscription les noms et prénoms figurant sur votre passeport, ainsi que votre date de naissance (et non pas votre prénom d’usage ou nom d’épouse si votre passeport ne les mentionne pas). En cas d’erreur, vous pourriez ne pas embarquer et des frais pourraient être appliqués par la compagnie aérienne. Ces frais seraient alors intégralement à votre charge.

Généralement, vous connaissez vos horaires assez longtemps à l’avance, ou au plus tard 30 jours avant le départ, et ils sont peu sujets aux variations. Nous proposons par ailleurs des départs depuis les principaux aéroports de province au tarif de 99€ par personne, afin de faciliter vos acheminements. Si vous préférez vous charger vous-même de vos acheminements, veillez a ce que les éventuelles réservations qui en découlent soit modifiables ou remboursables. Ni Nomade, ni le transporteur ne seraient responsables si elles devenaient caduques du fait d’un changement d’horaire du plan de vol.
Au moment de votre inscription, nous pouvons parfois vous communiquer les détails des vols internationaux réservés pour votre voyage. Ils ne sont donnés qu’à titre indicatif et restent modifiables jusqu'à 30 jours avant le départ. Notez que vous pouvez exiger une compagnie aérienne particulière, un plan de vol spécifique, voir des horaires adaptés, contre supplément minimal de 100 € par personne.

Notez que toutes les compagnies aériennes sont régies par les conventions de Montréal et de Varsovie (art 9) : “Le transporteur s’engage à faire de son mieux pour transporter le passager et les bagages avec une diligence raisonnable. Les heures indiquées sur les horaires ou ailleurs ne sont pas garanties et ne font pas partie du présent contrat. Le transporteur peut, sans préavis, se substituer à d’autres transporteurs, utiliser d’autres avions ; il peut modifier ou supprimer les escales prévues sur le billet en cas de nécessité. Les horaires peuvent être modifiés sans préavis. Le transporteur n’assume aucune responsabilité pour les correspondances.” (Vous pouvez les consultez sur le site de la DGAC)
Donc, si des changements de dernière minute sont parfois inévitables, pour des raisons techniques ou météorologiques, les compagnies peuvent modifier leurs rotations et votre plan de vol. Ces éventuelles modifications de dates et/ou d’itinéraires peuvent être annoncées après parution des dates de nos circuits et l’émission de vos billets. Si tel est le cas, nous vous le communiquerons dès que possible.

Enfin, sachez que si Nomade aventure émet votre billet d’avion à plus d’un mois de votre départ et que vous annulez votre voyage, les frais aériens engendrés par cette annulation seront à votre charge, déduction faite d’un remboursement éventuel, même partiel, de la compagnie aérienne. Notez par ailleurs que nos assurances couvrent ses frais.

Aussi, pour les vols internes à l'espace nord-américain, tous les bagages impliquent un supplément tarifaire, dont vous devrez vous acquitter à l'embarquement. Aux USA, évitez de fermer à clé vos bagages en soute. L'administration américaine chargée de la sécurité des transports et de vérification des bagages (TSA : Transportation Security Administration), est en droit d’ouvrir vos bagages, quitte à endommager ou détruire les serrures. Seules des sangles ou cadenas à la norme TSA sont reconnus, car ils disposent des passe leur permettant d’ouvrir et de refermer les verrous. Vous pouvez vous les procurer dans les commerces, le logo TSA étant reconnaissable par un losange rouge.

Enfin, les appareils électroniques déchargés sont interdits à bord des vols à destination des États-Unis (Téléphone, tablette…). Les autorités doivent être en mesure de pouvoir les allumer afin de s’assurer de leur bon fonctionnement. Veillez donc à ce qu’ils soient chargés et à emporter votre chargeur.

Esprit du voyage

La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales.

2 • Budget

Le prix comprend :

. Le vol international et les taxes aéroportuaires
. La location de voiture, assurances incluses
. Tous les transferts mentionnés au programme.
. Un GPS pour faciliter la navigation
. L’hébergement dans les hôtels mentionnés au programme
. Un roadbook complet
. Une assistance francophone 24h/24h durant votre Road Trip

Le prix ne comprend pas :

. Le carburant de votre véhicule
. Les assurances facultatives, annulation et/ou rapatriement
. Les frais de visa
. Les visites, repas et activités indiquées comme libres

Frais d’annulation

Afin de tenir compte des contraintes imposées par nos prestataires pour votre voyage, et conformément à nos conditions de vente, en cas d’annulation de votre part avant le commencement du voyage, nous vous appliquerons des frais d’annulation basés sur nos frais réels justifiés à la date de votre annulation.

Pourboires

Le versement d’un pourboire ou d’une gratification reste soumis à votre libre appréciation. Mais notez que si le pourboire est de moins en moins pratiqué sous nos latitudes, il est resté une habitude culturelle forte en Amérique !
Sachez néanmoins que le pourboire ne se substitue jamais au salaire : certification ATR oblige, nous nous assurons que les équipes locales sont rémunérées au moins conformément aux standards du pays, et si possible au-dessus.
Aux États-Unis, tous les prix affichés s'entendent SANS TAXE. Celles-ci s'ajoutent au moment de payer et varient selon l'État, le comté, la ville et le type d'achat.

3 • Assurances

Pourquoi souscrire une assurance ?

  • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  • Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  • Quel contrat choisir ?

  • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

  • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
  • 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil
    . Gourde isotherme (1 L min.)
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche)
    . Crème solaire haute protection
    . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    . Papier de toilette (biodégradable si possible)
    . Serviette de toilette à séchage rapide
    . Protections auditives anti-bruit
    . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
    . Adaptateur de prise électrique

    Pharmacie personnelle

    Faites-vous une pharmacie personnelle. Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels auxquels vous ajouterez des antalgiques, crème de protection pour les lèvres et les yeux (collyres), crème pour les coups de soleil, gel pour les courbatures, nécessaire pour soignez les pieds, des pansements, antidiarréhique et antiseptique intestinaux, fucidine, médicament pour la gorge, un anti-inflammatoire, et un antibiotique à spectre large.
    En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour. Un répulsif anti-insecte/moustique est toujours bienvenu !

    On prend quels bagages ?

    Note concernant vos bagages : 18 à 21 kg maximum par personne pour le bagage en soute, selon les compagnies aériennes. Cela sera indiqué sur vos billets d’avions. Notez qu’on revient souvent plus lourd…
    Bagage principal : Un sac de voyage souple ou un sac à dos est conseillé car ils sont faciles à charger dans les véhicules. Évitez les valises. C’est aussi le sac qui voyage dans la soute de l’avion. Pendant le voyage, il contient les affaires que vous n’utilisez pas pendant la journée. Transporté par les véhicules, vous le retrouverez le soir.
    A certaines étapes, il pourra vous être suggéré de laisser une partie de vos affaires à l’hôtel pendant quelques jours, afin de ne pas s'encombrer inutilement.
    Attention : Sur les vols internationaux et nationaux, ne fermez pas à clé vos bagages enregistrés en soute. L'administration américaine chargée de la sécurité des transports et de vérification des bagages (TSA : Transportation Security Administration), est en droit d’ouvrir vos bagages, quitte à endommager ou détruire les serrures. Seules des sangles ou cadenas à la norme TSA sont reconnus par cette administration puisqu’ils disposent des clefs leur permettant d’ouvrir et de refermer les verrous. Vous pouvez vous procurer ces cadenas et sangles TSA dans les commerces. (10-15 euros) Le logo TSA est reconnaissable de façon très simple par un losange rouge.
    Bagage à main : un petit sac à dos de randonnée est indispensable. Pendant le voyage, ce sac que vous porterez contiendra les affaires de la journée : gourde, appareil photo, etc. Choisissez-le suffisamment grand pour pouvoir y contenir parfois le pique-nique lors de certaines étapes.
    Il est utile d´avoir dans son petit sac à dos de cabine dans l'avion de quoi 'survivre' pendant quelques jours à l´arrivée dans le pays au cas où le gros bagage en soute n´arrive pas. Donc penser à avoir sur soi ses chaussures de marche, son nécessaire de toilette et quelques vêtements chauds ! (Laissez tout objet contendant dans votre bagage à soute).

    Nous vous rappelons que même si l’Amérique du Nord reste une destination sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller à vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, ne laissez jamais vos effets personnels les plus importants sans surveillance, notamment dans les véhicules durant les visites et les pauses, ou dans les chambres d’hôtel...
    Nomade Aventure ne serait en effet être tenus responsables des vols survenus du fait de votre négligence.

    On met quoi dans la valise ?

    Habillement : un Kway avec capuche, pull-over, sous-vêtements longs et légers, chaussettes légères, pantalons de trekking ou en toile résistante et bermudas, et quelques tee-shirts. Maillot de bain et serviette évidement conseillés.
    Chaussures : Pour les randonnées, prenez des chaussures qui sont déjà faites à vos pieds. Préférez des chaussures de randonnée. Pensez à emporter une autre paire pour vous détendre en ville ou le soir. Des sandales pour marcher dans l’eau peuvent également être pratique.

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». La France, la Belgique et la Suisse sont membres du Six-Month Club : pour voyager aux Etats-Unis, il suffit que le passeport dont disposent leurs ressortissants soit valide pour la durée du séjour. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. MINEURS NON ACCOMPAGNES La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise. ESTA Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage) à leur nom et prénom tels qu'ils sont mentionnés sur les billets d'avion. Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). Depuis le 20 décembre 2016, les voyageurs sont invités à indiquer dans le formulaire de demande leurs noms d'utilisateurs des réseaux sociaux ; l'administration américaine justifie cette requête, à laquelle il n'est pas, pour le moment, obligatoire de répondre, par des raisons de sécurité. L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande. PASSEPORT D'URGENCE (France) Les détenteurs d’un passeport d’urgence devront obligatoirement faire une demande de visa auprès du consulat américain à Paris, quelle que soit la raison de leur voyage. Vous retrouverez cette rubrique sur le site de l'ambassade des Etats-Unis à Paris : http://french.france.usembassy.gov/niv-exemption.html (rubrique « Visas », puis « Séjour temporaire », puis « Programme d'exemption de visa »). En tout état de cause, les délais nécessaires à l'obtention d'un visa américain sont peu compatibles avec une procédure d'urgence. ENTREE AUX ETATS-UNIS A l’arrivée, les services de l´immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Patientez derrière la ligne jaune tant que l’on ne vous invite pas à la franchir, cela peut durer un certain temps... Il est à noter que de nombreux aéroports américains sont désormais équipés de bornes formalités automatisées, qui permettent d'accélérer notablement le mouvement (pourvu que les officiers de l'immigration en autorisent l'accès). Les contrôles de douane se font au premier point d’entrée sur le territoire (en cas de transit par un aéroport canadien, celui-ci sera considéré comme point d'entrée aux Etats-Unis et la procédure suivante devra être respectée). Passée l’immigration, vous récupérez vos bagages sur les tapis roulants et vous rendez à la douane. En cas de continuation aérienne, vous devrez récupérer vos bagages et les apporter aux tapis-bagages qui desservent les correspondances (connecting flights). Ils seront dirigés vers votre destination finale. Les voyageurs souhaitant verrouiller leurs bagages de soute le feront avec un système TSA (Transportation Security Administration), qui en permet l'ouverture éventuelle sans forçage par les douanes américaines. Si vous entrez aux Etats-Unis par voie terrestre, même pour une simple excursion, vous devrez remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (tarif mars 2015 - en dollars américains uniquement) et présenter les passeports mentionnés ci-dessus. VOYAGEURS EFFECTUANT UN TRANSIT AERIEN PAR LE CANADA Depuis le 10 novembre 2016, les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens. L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime. Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille. APPAREILS ELECTRONIQUES De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination. PERMIS DE CONDUIRE Pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

    Visa

    La France, la Belgique et la Suisse relèvent du Programme d’exemption de visa. Les ressortissants français, belges ou suisses n’ont donc, en principe, pas besoin de visa pour se rendre aux Etats-Unis dès lors qu'ils disposent du passeport requis (voir rubrique « passeport »). En revanche, toute personne dont le voyage requiert (voir ci-après, par exemple) l’obtention d’un visa devra se rendre elle-même au consulat des Etats-Unis, à Paris pour les Français. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

    Formalités spécifiques

    Tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant aux États-Unis pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport électronique individuel (lecture horizontale et symbole puce électronique). Un mineur voyageant seul n’a pas besoin d’autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel. Aussi, chaque passager doit être munit d’un billet d'avion prouvant votre sortie du territoire US, qu'importe l'aéroport d'entrée et de sortie, moins de 90 jours après votre entrée.
    Pour les autres nationalités, se renseigner auprès de l’ambassade des États-Unis.

    Depuis Janvier 2016, le département d'État américain exige pour les personnes ayant séjourné en Iran, Irak, Soudan ou en Syrie depuis le 1er mars 2011, ou qui ont la double nationalité de l’un de ces pays, de demander un visa par la voie traditionnelle auprès des représentations consulaires américaines. (Le formulaire ESTA ne suffit pas!)

    Tous les voyageurs devront également être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pendant deux ans (pour le même passeport). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante ( env 14 $US), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

    A l’arrivée, les services de l´immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Patientez derrière la ligne jaune tant que l’on ne vous invite pas à la franchir, cela peut durer un certain temps...

    Passeports d'urgence et temporaires.
    Pour se rendre aux Etats-Unis, ou y effectuer un transit, dans le cadre du Programme d’exemption de visa, les passeports d’urgence et temporaires ne sont valides que sous le format électronique (Actuellement, les passeports français temporaires ne sont pas électroniques)

    De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables...) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis (et Londres). Les agents de contrôle doivent être en mesure de pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Attention ! le transport des bagages est payant.
    Sur un vol au départ de l’Europe et à destination des Etats-Unis, vous êtes autorisés à emporter deux bagages de soute par personne : le premier (d’un poids maximum de 23 kg) est gratuit ; le second (d’un poids maximum de 23 kg) est payant. Par contre, si, aux Etats-Unis, vous effectuez un vol domestique, la règle du bagage gratuit ne s’applique plus : la compagnie vous demandera de payer le transport de vos bagages.

    Avis aux femmes mariées :
    Lors de chaque réservation, veillez a bien indiquer l'ensemble des noms de famille inscrits sur votre passeport tel quel, tant pour le billet d’avion que le formulaire ESTA et l’ensemble des formulaires de douane. La formulation des noms (jeune fille et épouse) sur le passeport doit donc être identique à la formulation effectuée pour chaque réservation. Si vous ne respectez pas ces consignes, vous serez automatiquement refoulée par le service des douanes américaines.

    Tout manquement à ces formalités engage votre responsabilité et peuvent remettre en question votre départ.

    SANTE

    Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

    L'émergence et l'extension de certaines affections virales, transmises par des piqûres d'insecte (dengue, virus West Nile, maladie de Lyme), rend souhaitable l´utilisation de répulsifs dans certains Parcs Nationaux où les moustiques ou les tiques sont nombreux et incommodants, sans être obligatoirement dangereux.

    Si un voyage en Amérique du Nord n´expose pas aux risques sanitaires « exotiques », les risques comportementaux ou environnementaux peuvent être les mêmes qu'ailleurs.

    Les infrastructures sanitaires sont, bien sûr, satisfaisantes partout, mais le coût des soins et, en particulier, des hospitalisations, en Amérique du Nord, nécessite de vérifier toutes les clauses du contrat d´assurance assistance souscrit avant le départ (montant des frais pris en charge, surtout, et clauses d´exclusion).

    Vaccins obligatoires

    Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.

    Vaccins conseillés

    Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

    6 • Le pays

    Climat

    La région centrale de l´Ouest américain, caractérisée par des plateaux au climat désertique ne reçoit que très peu de précipitations mais atteint des records de luminosité et de température. Cela n´empêche pas ces grandes plaines désertiques de connaître aussi des nuits très froides. La Sierra Nevada qui borde l'Est de ce plateau, culmine a plus de 4000 mètres et ses cols sont bloqués chaque année par la neige. Mais elle jouit d´étés très agréables, chauds et ensoleillés.
    Tout a l'ouest, en Californie, le climat est de type méditerranéen. Les hivers sont doux avec des moyennes de 10° et les étés restent assez frais avec 20°c, en raison de l´influence océanique. La saison pluvieuse s’étend d´octobre à avril mais une ondée n'est jamais exclue, même en plein été.

    Télécommunications

    Pour appeler les Etats-Unis depuis la France, composer 00 + 1 + indicatif de la ville + numéro de votre correspondant.
    Pour appeler la France depuis les Etats-Unis, composer 011 + 33 + numéro de votre correspondant (sans le 0 initial).
    Pour appeler d’une région téléphonique à une autre, il faut en général composer le 1, puis le code de la région (212 pour New York ou 407 pour Orlando, par exemple).
    Couverture GSM
    Le relais aux Etats-Unis est bon. Renseignez vous directement auprès de votre opérateur.

    Décalage horaire

    Les Etats-Unis s´étendent sur quatre fuseaux horaires !
    Votre voyage se déroulera avec un décalage par rapport à la France de -7 heures.
    Aussi, la plupart des états d’Amérique passent à l´heure d´été : on avance ainsi sa montre d´une heure de la mi-mars à fin octobre ; sauf en Arizona (quand il est 14h00 au Grand Canyon en Arizona, il est 15h00 à Monument Valley dans l’Utah !).

    Electricité

    Le courant est de 110/115 volt. Les prises américaines ont deux fiches plates.
    Il est donc conseillé de prévoir un adaptateur, voire un adaptateur-transformateur (si les appareils ne sont pas prévus pour les deux voltages). Il vaut mieux en faire l’emplette avant de partir car ils sont assez difficiles à dénicher sur place.

    Bibliographie

    - Les Indiens d'Amérique du Nord. Editeur : Taschen
    - Les Américains - Naissance et Essor des Etats-Unis. Editeur : Points
    - Une histoire populaire des Etats-Unis - De 1942 à nos jours. Editeur : Agone
    - Calamity Jane : Mémoire de l'Ouest. Editeur : Hoebeke

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  • Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  • informer de façon transparente et sincère ;
  • s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.