Destinations
Activités

Revenir aux voyages ÉTATS-UNIS

Autotour en camping-car dans l'ouest américain, avec la découverte du Monument Valley, Zion, Bryce Canyon et du Lake Powell

20 jours à partir de 3089 €

Je demande un devis

  • Niveau : Dynamique Dynamique
    Vous êtes un marcheur occasionnel ? Ici les randonnées sont plus longues (4 à 5h en moyenne par jour), avec des dénivelés plus prononcés (300 à 500 m), sur terrain accessible et peu accidenté, exigeant un engagement physique supérieur, sans pour autant mettre de côté le charme des rencontres et les sites incontournables du pays. Sur quelques étapes, climat capricieux et isolement peuvent soudainement s’imposer. Ce niveau requiert une bonne condition physique. A vous de voir s'il vous faut sortir short et baskets quelques semaines avant le départ afin de peaufiner votre préparation.
  • Autotour
  • Randonnée / trek
  • En van aménagé

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Ajouter à ma sélection
  • Code USA08L

Vous aimerez...

  • Découvrir les rues escarpées de San Francisco
  • Observer les loups de mer se prélasser le long de la côte californienne
  • Flâner sur les plages de stars à Malibu, Santa Barbara et Santa Monica
  • Randonner dans le parc national de Zion
  • Battre le pavé parmi les buttes en grès de l’Ouest Américain au volant de votre camping-car

Comparez et vous préfèrerez...

    Avec Nomade vous avez la possibilité de réaliser cet itinéraire en hôtel, en dormant dans Votre van ou dans votre camping car, ou bien encore en alternant entre les deux options.
    Le tout avec une assistance francophone 24h/24h durant le voyage.

Conseil du pro !

Prenez-vous pour un vrai cow-boy et allez faire du cheval à Monument Valley !

Si vous cherchez le dépaysement, n’allez pas plus loin, on a fabriqué le voyage qu’il vous faut ! A chaque jour ses nouveaux panoramas, des rues escarpées de San Francisco aux plages de sable fin de Santa Monica, en passant par les couleurs flamboyantes des parcs nationaux du far West : Grand Canyon, Monument Valley, Bryce Canyon… Préparez vos yeux, ils n’en reviendront pas ! Vous vivrez ici une expérience unique, entre randonnées et découvertes marines, littorales et citadines, toujours au volant de votre camping-car tout équipé. Un véritable cocktail de destinations concentrées en un seul et même voyage, créateur de souvenirs exceptionnels. Lire la suite

  1. J1 Vol pour Los Angeles !

    Départ en début de journée sur un vol direct à destination de Los Angeles. Arrivée en fin de journée, accueil et transfert vers votre hôtel.
    Profitez de cette soirée soirée pour appréhender l’ambiance si particulière de cette ville. Rendez-vous d’ores et déjà à Venice Beach, pour déguster un bon repas à l’américaine au High Rooftop Lounge.

    • à l'hôtel
  2. J2 Los Angeles – Kingman via Joshua Tree (513 km +/- )

    Livraison de votre camping car en début de matinée à votre hôtel. Après un lunch à l’américaine, vous prenez la route vers Kingman via la mythique Route 66. Sur le chemin, arrêt à Joshua Tree National Park. Ce parc a la particularité d’abriter deux écosystèmes de désert, la partie basse avec le désert du Colorado, et la partie haute avec le désert de Mojaves. C’est dans ce dernier que pousse le Joshua Tree, qui a donné son nom au parc. Preuve que le parc en est riche : il en pousse de toutes sortes et de toutes tailles, donnant une silhouette unique à l’horizon.
    Si le temps vous le permet, vous pouvez marcher une petite randonnée. La plupart des sentiers proposés par le parc sont assez court, et vous permettent de faire des boucles de 30 minutes, tout en en prenant plein les yeux. Parmi d’autres, Barker Dam, Cap Rock, Cholla Cactus Garden ou encore l’Arch Rock Trail vous permettront de découvrir le parc en douceur, au plus près des arbres Joshua.
    Vous reprenez ensuite la route vers Kingman, votre point de chute pour la soirée. Avant d’arriver, n’hésitez pas à vous arrêter à Oatman, véritable village fantôme digne des plus grands westerns.
    Vous voici à Kingman, bienvenue dans le cœur historique de la Route 66 ! Les nombreux lieux d’intérêt estampillés du logo de cette road mythique ne manqueront pas de vous le rappeler. Cette petite ville a misé sa renommée sur le chemin goudronné le plus connu du monde.
    Le soir venu, n’hésitez pas à vous arrêter dans un diner typique, et dégustez un bon hamburger, accompagné de ses fidèles french fries. On vous conseille le très emblématique Mr D’z Route 66 Diner, à la devanture rose et bleue so american !
    Première nuit dans votre camping car, dans un emplacement de choix aux portes de Kingman.

    Parc national de Joshua Tree - États-Unis
    Parc national de Joshua Tree - États-Unis © Zack Frank/fotolia.com
    • en camping car
  3. J3 Kingman – Grand Canyon (118 km +/- 1h30)

    Départ matinal en direction du Grand Canyon, fameux parc national de l’Ouest américain. Voici un paysage que vous n’êtes pas prêt d’oublier : des roches vertigineuses d’un rouge flamboyant datant pour certaines de plus d’un milliard d’années. Les chiffres sont affolants : des falaises profondes d’1,6 km, un canyon qui s’étend sur 446 km de long et 29 km de large.
    Profitez de cette journée au Grand Canyon pour découvrir ce monument naturel mondialement connu. De nombreux sentiers de randonnée sont possibles à tous les niveaux. Le plus simple longe les parois, alors que des sentiers de plus haute volée descendent au fond du canyon. Gare au retour : ça va grimper ! Vous aurez là toute l’opportunité de vous rendre compte des dimensions impressionnantes de celui qui porte (très) bien son nom.
    Ne manquez pas ce soir d’admirer le soleil se coucher sur l’horizon du Grand Canyon. Puis nuit dans le camping du parc, avec vue s'il-vous-plaît !

    Le Grand Canyon - Arizona - Etats-Unis
    Le Grand Canyon - Arizona - Etats-Unis © David Brunet
    • en camping car
  4. J4 Grand Canyon – Monument Valley (623 km +/- 6h)

    Après un lever de soleil des plus grandioses sur l’horizon du Grand Canyon, lui donnant toutes ses plus belles couleurs, vous reprenez la route vers Monument Valley. Un long chemin vous attend, n’oubliez pas de vous ravitailler en eau avant le départ. Vous pourrez admirer de nombreux panoramas merveilleux, typiques de l’Ouest américain.
    Vous arrivez en début d’après-midi à Monument Valley. L’horizon de ce parc si particulier vous semblera d’emblée très familier. Vous l’avez sans doute déjà aperçu en toile de fond de nombreux westerns hollywoodiens. Ses buttes en grès rouge sont reconnaissables entre mille, pensez bien à recharger votre appareil photo.
    N’hésitez pas à parcourir la Valley Drive, piste qui sillonne le parc sur 27 km en 2h environ. Celle-ci vous permettra de passer par les sites les plus emblématiques de ce parc tout autant symbolique. Parmi eux : John Ford Point, Three Sisters, Totem Pole, et ces trois fameuses buttes West Mitten, East Mitten et Merrick.
    Le soir venu, postez-vous à un endroit bien placé et admirez le soleil se coucher sur Monument Valley. C’est l’une des choses qu’il ne faut pas manquer ici. La lumière tombant à l’horizon donne au parc une atmosphère hors du temps, et des nuances de rouge exceptionnelles.

    • en camping car
  5. J5 Monument Valley – Lake Powell (200 km +/- 2h)

    Ce matin encore, vous profitez d’un splendide lever de soleil sur la ligne d’horizon de Monument Valley. Vous continuez ensuite votre chemin vers le Lake Powell. Bienvenue en Arizona ! Laissez-vous subjuguer par le plus grand lac artificiel des Etats-Unis. Ici, eau bleue cristalline se mêle aux nuances orangées des canyons.
    N’hésitez pas à aller vous baigner dans l’une des nombreuses plages des berges du Lake. Vous pouvez également louer un kayak et pagayer au plus près des canyons. Les rives de ce fantastique point d’eau sont pleines de surprises, n’hésitez pas à vous y aventurer pour des moments inoubliables.
    Après une journée riche en découvertes, arrêtez-vous dans l’un des restaurants autour du parc, pour y dîner un bon repas à l’américaine. Puis nouvelle nuit sous les étoiles américaines, dans un camping tout proche du Lake.

    • en camping car
  6. J6 Lake Powell – Bryce Canyon (242 km +/- 2h30)

    Ne manquez pas ce matin de vous rendre à Antelope Canyon. Vous êtes là dans un slot canyon (canyon en fente), qui prend à la levée du jour des couleurs intenses du blanc au rouge en passant par l’orangé. Rechargez les batteries de votre appareil photo, vous ne le regretterez pas !
    Route ensuite vers Bryce Canyon. Véritable paradis des hoodoos, ou cheminées de fées, ce parc n’a rien de semblable aux autres parcs. Doté de couleurs sensationnelles, il saura vous éblouir à toute heure du jour. Vous avez devant vos yeux un paysage qui semble tout droit sorti d’un tableau. Pas étonnant que les visiteurs prennent en moyenne 150 photos sur une seule journée dans ce parc !
    Les points de vue sont nombreux sur la beauté de ses paysages : Swamp Canyon, Fairview Point, Natural Bridge, Bryce Point, Inspiration Point, Sunset Point, Sunrise Point… Attention, ils se méritent. De nombreux sentiers de randonnée vous sont proposés à Bryce Canyon : le plus souvent, ça grimpe !
    Repos du guerrier le soir dans un des campings de Bryce Canyon.

    • en camping car
  7. J7 Bryce Canyon – Parc National de Zion (116 km +/- 1h30)

    Nouvelle étape ce matin au parc national de Zion. Route matinale vers le plus vieux parc de l’Utah. Façonné par la Virgin River, vous y découvrirez falaises abruptes, canyons creusés, dômes flamboyants, piscines naturelles cristallines et cascades vertigineuses. Un véritable hymne à la nature doublé d’un paradis pour les randonneurs.
    Aujourd’hui, si le temps vous le permet, n’hésitez pas à emprunter le chemin The Narrows, célèbre sentier qui vous fera passer par la portion la plus étroite de Zion Canyon. Les pieds dans l’eau et la tête à l’ombre des montagnes de grès. Celle-ci passe souvent par la rivière, ce qui lui donne un côté ludique mais aussi très particulier. La tenue doit donc être de mise : le visitor center propose à la location des chaussures spécialement conçues pour la marche en rivière, et des tenues néoprènes pour éviter d’avoir froid. Mais ça, c’est pour les plus frileux, car lorsqu’il fait beau, le short suffit amplement, on est même plutôt contents de se mouiller un peu !
    Le soir venu, rendez-vous à Saint-George, aux portes du parc, pour une soirée concert devant un splendide paysage.

    • en camping car
  8. J8 Randonnée au Parc National de Zion

    Réveil devant ce spectaculaire panorama offert par le parc national de Zion. Si vous êtes matinal, postez-vous au Court of the Patriarchs Viewpoint pour admirer le soleil se lever. Ce point de vue s’atteint par une courte marche. D’ici, vous aurez tout le loisir d’observer les Trois Patriarches, montagnes impressionnantes et tout à fait photogéniques.
    Ensuite, la journée vous appartient. Vous pouvez vous atteler à l’Angels Landing Trail, sentier de randonnée emblématique de Zion. A flanc de montagne, elle se mérite puisqu’elle est assez difficile. Certaines portions sont impressionnantes, et vous feront vivre des sensations fortes. Sur environ 1 km, vous traversez une crête étroite, avec 300 m de vide de chaque côté. Accrochez-vous, cette aventure en vaut la peine ! Le panorama sur Zion Canyon qui vous attend au bout du sentier vous laissera sans voix.
    Si vous ne vous sentez pas assez en forme pour affronter Angels Landing Trail, vous pouvez vous contenter d’Emerald Pools Trail. Vous y traverserez une végétation dense et verdoyante, et rencontrerez de nombreuses piscines naturelles, ainsi que quelques cascades vertigineuses.
    En fin de journée, vous pouvez reprendre le volant et emprunter la Mount Carmel Highway, la route panoramique du parc, qui vous donnera à voir de nouvelles splendeurs made in Zion. A titre d’exemple, la Great Arch perchée à flanc de falaise, et Checkerboard Mesa, impressionnant dôme de grès blanc.

    Zion Canyon -Utah
Mountain Carmel Junction
    Zion Canyon -Utah Mountain Carmel Junction © Henri Gruyer
    • en camping car
  9. J9 Zion National Park – Las Vegas via Fire Valley (259 km +/- 2h30)

    Après avoir de nouveau observé le soleil se lever sur le splendide parc national de Zion, vous reprenez la route vers la trépidante Las Vegas. En chemin, arrêt dans la fantastique Vallée de Feu. Ce parc vous étonnera par sa couleur flamboyante. Le désert semble s’embraser dans cette vallée rouge, imaginez un peu l’émerveillement des premiers chercheurs d’or venus dans la région tenter fortune.
    Arrivée en après-midi à Las Vegas. Bienvenue dans la ville de la démesure ! Laissez-vous entraîner par celle que l’on nomme « Sin City », à la découverte des fameux néons, des casinos et des bâtiments à l’architecture incroyable. Las Vegas est la cité de tous les superlatifs, y passer une soirée mémorable est à faire au moins une fois dans sa vie.
    Le soir, vous parquez votre camping-car dans un camping idéalement placé, proche de l'animation mais assez loin des néons et de la musique qui pourraient perturber votre sommeil.

    • en camping car
  10. J10 Las Vegas – Death Valley (241 km +/- 2h30)

    Route matinale vers la Vallée de la Mort. Vous voici dans l’un des endroits les plus secs et chauds d’Amérique du Nord. Entouré par cinq chaînes de montagnes, l’air marin de Californie ne vient pas jusque dans la Death Valley, ce qui lui donne ce profil si sec. La chaleur définit également cet endroit, où l’on a déjà atteint le record de température de 56,7°C.
    Passez à Artist’s Palette, boucle d’environ 15 km où des collines colorées de mille nuances se succèdent, ou encore à Darwin Falls, où après une courte randonnée vous arrivez à un point d’eau et sa cascade, cocon de verdure dans ce désert aride.
    Vous pouvez ensuite vous arrêter à Rhyolite Ghost Town, cité fantôme datant de 1904 laissée à l’abandon par les chercheurs d’or venus trouver fortune. Autre curiosité, Badwater est aussi à voir, c’est le point le plus bas des Etats-Unis, à 86 m en-dessous du niveau de la mer.
    Le soir venu, postez-vous à Dante’s Valley pour admirer le soleil se coucher sur cette vallée de la mort et révéler ses plus belles nuances flamboyantes.

    Death Valley - États-Unis
    Death Valley - États-Unis © René Mattes
    • en camping car
  11. J11 Death Valley – Yosemite (371 km +/- 4h)

    Route matinale vers le parc national de Yosemite. Veillez à partir assez tôt pour profiter au mieux de ce parc de renom. Arrivée en début d’après-midi, dans un paysage tout à fait différent de celui que vous avez quitté ce matin. Si le temps vous le permet, vous pouvez entreprendre une randonnée. Vous n’avez que l’embarras du choix : près de 1300 km de sentiers nervurent le parc.
    Cet endroit est un paradis pour les amoureux de nature. Quelque 135 espèces d’oiseaux s’y côtoient, accompagnés de cerfs, de biches, de raton-laveurs et autres pumas, lynx, ou encore ours noirs. Et les paysages ne sont pas en reste : montagnes de granit, chutes vertigineuses, vallées encaissées et forêts de séquoias centenaires… Une pépite nichée au cœur de la Sierra Nevada.
    Pas étonnant donc que cet endroit soit un véritable terrain de jeu pour les randonneurs, qui y trouveront tous les niveaux, dénivelés, longueurs de parcours et de nombreuses variétés de paysages. N’hésitez pas à marcher la randonnée éponyme qui vous mènera au sommet du Sentinel Dome, au départ de Glacier Point, formidable point de vue sur le Half Dome.
    De retour à Glacier Point, postez-vous là et attendez le coucher du soleil. Il est splendide et révèle les mille couleurs de Yosemite.

    Parc national de Yosemite - États-Unis
    Parc national de Yosemite - États-Unis © René Mattes
    • en camping car
  12. J12 Yosemite – Lake Tahoe (199 km +/- 2h30)

    En matinée, vous prenez la route pour le Lake Tahoe. Niché entre le Nevada et la Californie, il est aussi perché à près de 1900 m d’altitude sur la Sierra Nevada et est le plus grand lac d’Amérique du Nord. Sa position en hauteur en fait un endroit contrasté entre station de ski l’hiver et station balnéaire l’été.
    L’eau y est cristalline : vous allez en tomber à la renverse. Pour l’apprécier à sa juste valeur, n’hésitez pas à le découvrir à bord d’un kayak. Vous pourrez vous approcher au plus près des berges sauvages du lac, et admirer la vue, l’eau turquoise au premier plan puis les montagnes enneigées en toile de fond.
    Côté terre, de nombreuses randonnées vous attendent, particulièrement dans la partie Ouest du Lake. Tahoe City et Emerald Bay State Park vous offriront de splendides panoramas. Si le temps vous le permet, vous pouvez également pousser jusqu’à la partie Est, appartenant au Nevada, où vous pourrez marcher le Sand Harbor Overlook dans un environnement encore plus sauvage, et d’autant plus beau.
    Destination familiale oblige, de nombreux restaurants bordent le Lake Tahoe. Le soir venu, n’hésitez pas à vous installer sur une terrasse avec vue et à déguster un bon burger typiquement américain. Puis, vous garez votre camping car dans l'un des campings du parc, pour y passer la nuit.

    Lac Tahoe - Nevada - Etats-Unis
    Lac Tahoe - Nevada - Etats-Unis © Camille Rochard
    • en camping car
  13. J13 Lake Tahoe – San Francisco (329 km +/- 4h)

    Une longue route faite de nombreux lacets sinueux vous attend ce matin. N’oubliez pas de prendre de l’eau avec vous pour le chemin. La belle ville de San Francisco se mérite : laissez-vous subjuguer par cette belle cité, unique en son genre. Face à la baie, les rues sont abruptes, mais c’est ce qui fait tout le charme de cette ville connue pour son atmosphère hippie.
    Comme vous arriverez en fin de matinée, vous pouvez d’ores et déjà vous arrêter dans l’un des très nombreux restaurants de la ville pour déguster un Cioppino, spécialité de la ville à base de poissons et de crustacés.
    Cet après-midi, vous pouvez vous balader à Fisherman’s Wharf. Flâner le long du Pier 39 vous permettra d’observer les lions de mer. Rendez-vous ensuite à la Coit Tower, tour art déco au sommet de laquelle vous aurez accès à un splendide panorama sur San Francisco et sa baie. En fin de journée, direction Chinatown, le plus vieux quartier chinois des Etats-Unis. N’hésitez pas à dîner des dim sums dans l’un des restaurants du quartier, tout est fait minute !
    Campement dans un camping aux portes de la ville.

    Centre ville de San Francisco - États-Unis
    Centre ville de San Francisco - États-Unis © René Mattes
    • en camping car
  14. J14 Découverte de San Francisco

    Profitez de cette journée pour explorer au mieux la ville de San Francisco. En matinée, commencez par vous rendre au passage obligé pour chaque visiteur de cette cité de légende : le Golden Gate Bridge. Ce pont écarlate paraît jaillir de la brume. Rechargez les batteries de votre appareil photo, vous allez prendre des clichés dignes des plus belles cartes postales. N’hésitez pas également à le traverser, à pied ou même à vélo.
    En revenant sur la ville, allez faire un tour à Lombard Street, la rue la plus sinueuse de la ville, composée de pas moins de 8 lacets très serrés ! Impressionnante, on vous conseille de la grimper, pour admirer de là-haut une très belle vue sur la baie de San Francisco.
    Après une telle ascension, vous avez bien un petit creux ! Goûtez à une autre spécialité franciscaine, la pizza. On sait, on se trompe de continent, seulement l’une des pizzas de San Francisco a été élue meilleure du monde pas moins de 12 fois ! Ca vaut bien le coup de traverser l’Atlantique pour la tester, non ?
    Vous continuez à découvrir la ville après déjeuner. Montez à bord d’un cable-car pour vous sentir comme un vrai franciscain, et découvrir les rues à travers ce vieil engin emblématique. Profitez-en pour vous rendre à Alamo Square, parc haut perché de la ville avec une vue privilégiée sur les Seven Painted Ladies, alignement de maisons victoriennes célèbre de San Francisco.
    Le soir venu, rendez-vous dans le quartier de Soma, où vous trouverez des bars et des animations nocturnes. San Francisco était autrefois connu pour son côté festif, profitez de cette soirée pour en faire l’expérience, toujours avec modération !

    Golden Gate - San Francisco - Californie - États-Unis
    Golden Gate - San Francisco - Californie - États-Unis © Luciano Mortula-LGM/stock.adobe.com
    • en camping car
  15. J15 San Francisco – Monterey (185 km +/- 2h)

    Vous reprenez le volant en matinée direction Monterey. Votre itinéraire vous fait passer par la mythique Pacific Coat Highway, route côtière emblématique de l’Ouest américain. Prenez le temps d’admirer les paysages, avant d’atteindre votre point de chute.
    Bienvenue à Monterey, ancien centre de l’industrie sardinière de Californie. Vous pouvez encore voir Cannery Row, littéralement rue de la sardine, où près de 250 000 tonnes de sardines ont été transformées en 1945. Depuis, la ville est devenue un centre d’intérêt touristique des plus renommés, principalement grâce à son aquarium, le Monterey Bay Aquarium. C’est le plus grand des Etats-Unis, et pour cause, Monterey en connaît un rayon sur la vie sous-marine.
    Elle abrite une immense réserve littorale, où loutres, phoques et oiseaux sont protégés. La ville propose plusieurs tours en bateau à la rencontre des baleines. Le plus souvent, ces balades se font accompagnées de naturalistes et de biologistes, qui vous feront découvrir les baleines dans leur habitat naturel.
    Le soir venu, ville de littoral oblige, vous pouvez dîner d’un bon plat de poisson, spécialité du coin. Pour ça, rendez-vous au Fog Harbor Beach House. Entre nous, vous allez vous régaler !

    • en camping car
  16. J16 Monterey – San Luis Obispo (227 km +/- 2h30)

    Route matinale vers San Luis Obispo. N’hésitez pas à vous arrêter en chemin à la Réserve d’Etat de Point Lobos. Ce littoral préservé vous permettra d’observer les lions de mer se prélasser sur les rochers, sous le soleil du Pacifique.
    Reprenez ensuite la route, via la Highway One, itinéraire emblématique longeant la côte. De nombreuses vues vous attendent au détour des virages, faites des pauses et dégainez votre appareil photo pour capturer au mieux ces paysages que vous offre le Pacifique. Vous roulez dans l’une des parties les plus cultivées de Californie. La Central Coast est une terre agricole très importante.
    Votre point de chute se trouve aujourd’hui à San Luis Obispo, ville pittoresque du littoral californien. Son héritage espagnol a laissé des traces jusque dans son architecture. De nombreuses curiosités vous y attendent, la plus improbable d’entre elles étant la Bubblegum Alley, allée dont les murs sont couverts de chewing-gums, collés là il y a plusieurs décennies pour certains. N’hésitez pas également à franchir le pas de la porte du Madonna Inn, hôtel très kitsch et entièrement rose !
    Le soir venu, faites une pause dans un bon restaurant et profitez-en pour siroter un vin de la région. Nuit en camping dans la douceur de San Luis Obispo.

    • en camping car
  17. J17 S. Luis Obispo, Santa Barbara, Malibu, Santa Monica, Los Angeles

    Vous reprenez la route ce matin vers Los Angeles. Vous longerez la côte Pacifique, pour un road trip californien côté plages, qui clôturera à merveille ce beau voyage. Premier arrêt : Santa Barbara. Sa particularité se situe dans son architecture espagnole. Toits en tuile rouge et façades immaculées, à l’orée d’une plage de sable fin bordée de palmiers. Au-delà du côté bohème chic de la marina, un quai (wharf) permet d’observer les otaries, et l’arrière-pays est très réputé pour son bon vin.
    Direction ensuite Malibu. Avec sa plage longue de 48 km, elle attire les stars hollywoodiennes, venues par dizaines poser leurs valises dans une maison avec vue privilégiée, directement sur la grande étendue de sable fin. Mais son véritable atout se trouve dans la qualité de ses vagues. En effet, la plage Surfrider Beach a été nommée la toute première « World Surfing Reserve » (Réserve de surf mondiale). C’est d’ailleurs ici que vous pouvez trouver le Surf Museum, hymne à ce sport de glisse qui expose des planches historiques, dont la plus ancienne date de 1910 !
    Une autre plage vous tente ? Rendez-vous au terminus de la fameuse Route 66, la douce Santa Monica. Bordant le Pacifique, vous avez certainement déjà vu des images de cette ville paradisiaque. Sa jetée, connue sous le nom de Santa Monica Pier, abrite un parc d’attraction flottant, le Pacific Park. Regarder le soleil se coucher derrière la silhouette mécanique de la grande roue clôturera cette journée iodée en douceur.
    En soirée, vous reprenez la route vers Los Angeles. Vous passerez par Venice Beach, quartier mythique pour dîner au clair de lune puis passer la nuit dans un hôtel de la Cité des Anges, où vous restituerez votre véhicule.

    Plage de Santa Monica - Californie - États-Unis
    Plage de Santa Monica - Californie - États-Unis © René Mattes
    • à l'hôtel
  18. J18 Los Angeles

    Réveil à Los Angeles, ville grouillant d’activités et de vie. Pour vous situer, ses 88 quartiers abritent en tout quelques 18 millions d’habitants, ce qui en fait la ville la plus peuplée des Etats-Unis. Vous vous sentirez tout petit devant l’immensité de la Cité des Anges !
    Vous pouvez commencer cette journée en vous rendant dans le quartier si célèbre de Hollywood. Promenez-vous sur le parvis de Chinese Theater, où les plus grands noms du cinéma, de la télé ou de la musique ont laissé leurs empreintes dans le bitume. Un peu plus loin, découvrez le fameux Walk of Fame, où de nombreuses célébrités ont leur étoile. Vous pouvez faire un arrêt photo face au gigantesque « Hollywood » affiché dans la colline, surplombant cette ville aux mille visages.
    Après un bon déjeuner dans un diner typique, vous pouvez continuer votre périple à Beverly Hills, où de nombreuses villas de star forment un quartier résidentiel des plus chics. En fin d’après-midi, direction Venice Beach, où vous pouvez louer des rollers et vous sentir comme un véritable Angeleno ! N’hésitez pas ensuite à flâner sur Muscle Beach, à la rencontre des body-builders qui poussent de la fonte en plein air. Curiosité typiquement californienne !
    Une soirée dans la douceur de Los Angeles à l’observatoire de Griffith Park permettra une parenthèse enchantée, pour ponctuer cette dernière journée d’un souvenir mémorable.

    Venice Beach - Los Angeles - Californie - Etats-Unis
    Venice Beach - Los Angeles - Californie - Etats-Unis © Andreas Hub/California Travel and Tourism Commission
    • à l'hôtel
  19. J19 Los Angeles - Vol retour

    Profitez de cette dernière journée pour vous régaler d’un dernier brunch au Blu Jam Cafe, véritable institution de LA !
    Transfert à l’aéroport de Los Angeles pour votre vol international retour. Fin de votre découverte de l’Ouest américain. Nuit et prestations à bord.

    • à bord
  20. J20 Fin de votre aventure

    Arrivée en début de matinée.

  21. N.B. :

    Nomade Aventure n’a jamais aussi bien porté son nom que depuis qu’il propose des voyages en campervan ! Inspiré des combis tout droit sortis des 70’s et du vent de liberté qu’ils ont soufflé sur le monde, nous avons pensé « qu’à cela ne tienne ! ». Le campervan se trouve être en osmose parfaite avec nos valeurs, nos idées, et notre conception du voyage. Dans le mille ! Libre, à la conquête de grands espaces, baroudeur… Le tout sur les plus belles routes du monde.
    Toutefois pour les plus précieux pas d’inquiétude. Le confort n’est pas aussi spartiate que celui qu’ont connu nos parents et grands-parents à l’époque du Flower Power. Les vans sont tout équipés, à l’image de studios sur roues. On se sent presque comme à la maison, sauf que le paysage change à chaque réveil ! Alors, on plie bagages ?

Le prix comprend :

    . Le vol international et les taxes aéroportuaires
    . La location d'un Camping car ou van aménagé, assurances incluses
    . Tous les transferts mentionnés au programme
    . Le matériel de camping comme mentionné ci-dessous *
    . Un briefing anglophone à la remise de Van ou du Camping car
    . L’hébergement dans les hôtels mentionnés au programme
    . Un roadbook complet
    . Une assistance francophone 24h/24h durant votre Road Trip

    * Votre équipement camping est composé :
    Lit, protège matelas, oreillers, couette, une lampe de camping, une lampe frontale, deux chaises, une table, une batterie externe pour garder la glacière au frais, un câble à booster, une balayette, un extincteur, une douche solaire un chargeur USB 2 entrées, un câble Jack pour la radio, un réchaud au propane avec une bouteille pleine ainsi que tous les ustensiles de cuisine nécessaire (poêle, casserole, une passoire, assiettes, verres, tasses et bol)

Le prix ne comprend pas :

    . Le carburant de votre Van, camping car
    . L’hébergement dans les campsite mentionnés au programme
    . Les assurances facultatives, annulation et/ou rapatriement
    . Les frais de visa
    . Les visites, repas et activités indiquées comme libres

Prix avec aérien

Votre voyage en camping-car:
A partir de 3529€/pers. base 2 personnes
A partir de 2159€/pers. base 4 personnes

Votre voyage en van:
A partir de 3779€/pers. base 2 personnes
A partir de 2299€/pers. base 4 personnes

Prix sans aérien

Votre voyage en camping-car:
A partir de 3089€/pers. base 2 personnes
A partir de 1659€/pers. base 4 personnes

Votre voyage en van:
A partir de 3339€/pers. base 2 personnes
A partir de 1809€/pers. base 4 personnes

1 • Détails du voyage

Niveau physique et préparation

Voyage avec de nombreuses balades, visites et quelques randonnées de niveau modéré et sans grand dénivelé. Des randonnées entre de 2h à 6h de marche.

Accessible à toute personne en bonne condition physique, aimant la randonnée, et la pratiquant régulièrement.

On dort où ?

Nuits en hôtel à San Francisco et à Los Angeles puis dans votre van ou camping-car le reste du séjour. Les hôtels et les campings sont simples, propres, fonctionnels et toujours bien situés.

Dans le van vous trouverez: lit avec un matelas, protège matelas, oreillers, couette.
Dans le camping car, lit avec un matelas, protège matelas, oreillers, couette.

A table !

Pour vous donner une idée de prix: un petit déjeuner env 10$,déjeuner 15$ et souper 20-25$ + taxes et services

En van et camping-car vous devez prévoir quelques courses avant pour vous préparer les repas sur place.
Disponible dans votre van/camping-car: casseroles et poêle, vaisselles, ustensiles (tasse, spatules, couverts, économe, louche, ciseaux de cuisines, couteaux à pain), appareils ménagers (évier et robinet à pompe, poêle au gaz, réfrigérateur), chiffons.

La toilette (et les toilettes)

Votre camping car est équipé d'une salle de bain avec douche, lavabo et wc.
Dans le van, pas de douche ni de toilette, il faudra vous accommoder des équipements dans les différents campings de votre voyage.

On se déplace comment sur place ?

En van ou camping-car équipé ! Âge minimum pour conduire: 25 ans. Possible à partir de 21 ans avec frais.

Volez en bonne compagnie !

Vous volerez sur des compagnies régulières : United Airlines, Air France, American Airlines ou Delta Airlines.
Le formulaire ESTA est obligatoire. Vous pouvez le faire à l’adresse suivante : https://esta.cbp.dhs.gov

Nous sélectionnons systématiquement des compagnies agréées par la direction générale de l’Aviation civile ou répondant aux normes et agréments internationaux. Sont totalement exclues les compagnies aériennes figurant sur les listes noires de l’Aviation civile. Selon l’heure de départ et la durée du vol, vous pouvez parfois arriver à destination le Jour 2 ; le premier et le dernier jour étant uniquement consacrés au transfert aérien.

Veillez à nous communiquer impérativement dès l’inscription les noms et prénoms figurant sur votre passeport, ainsi que votre date de naissance (et non pas votre prénom d’usage ou nom d’épouse si votre passeport ne les mentionne pas). En cas d’erreur, vous pourriez ne pas embarquer et des frais pourraient être appliqués par la compagnie aérienne. Ces frais seraient alors intégralement à votre charge.

Généralement, vous connaissez vos horaires assez longtemps à l’avance, ou au plus tard 30 jours avant le départ, et ils sont peu sujets aux variations. Nous proposons par ailleurs des départs depuis les principaux aéroports de province au tarif de 99€ par personne, afin de faciliter vos acheminements. Si vous préférez vous charger vous-même de vos acheminements, veillez a ce que les éventuelles réservations qui en découlent soit modifiables ou remboursables. Ni Nomade, ni le transporteur ne seraient responsables si elles devenaient caduques du fait d’un changement d’horaire du plan de vol.
Au moment de votre inscription, nous pouvons parfois vous communiquer les détails des vols internationaux réservés pour votre voyage. Ils ne sont donnés qu’à titre indicatif et restent modifiables jusqu'à 30 jours avant le départ. Notez que vous pouvez exiger une compagnie aérienne particulière, un plan de vol spécifique, voir des horaires adaptés, contre supplément minimal de 100 € par personne.

Notez que toutes les compagnies aériennes sont régies par les conventions de Montréal et de Varsovie (art 9) : “Le transporteur s’engage à faire de son mieux pour transporter le passager et les bagages avec une diligence raisonnable. Les heures indiquées sur les horaires ou ailleurs ne sont pas garanties et ne font pas partie du présent contrat. Le transporteur peut, sans préavis, se substituer à d’autres transporteurs, utiliser d’autres avions ; il peut modifier ou supprimer les escales prévues sur le billet en cas de nécessité. Les horaires peuvent être modifiés sans préavis. Le transporteur n’assume aucune responsabilité pour les correspondances.” (Vous pouvez les consultez sur le site de la DGAC)
Donc, si des changements de dernière minute sont parfois inévitables, pour des raisons techniques ou météorologiques, les compagnies peuvent modifier leurs rotations et votre plan de vol. Ces éventuelles modifications de dates et/ou d’itinéraires peuvent être annoncées après parution des dates de nos circuits et l’émission de vos billets. Si tel est le cas, nous vous le communiquerons dès que possible.

Enfin, sachez que si Nomade aventure émet votre billet d’avion à plus d’un mois de votre départ et que vous annulez votre voyage, les frais aériens engendrés par cette annulation seront à votre charge, déduction faite d’un remboursement éventuel, même partiel, de la compagnie aérienne. Notez par ailleurs que nos assurances couvrent ses frais.

Aussi, pour les vols internes à l'espace nord-américain, tous les bagages impliquent un supplément tarifaire, dont vous devrez vous acquitter à l'embarquement. Aux USA, évitez de fermer à clé vos bagages en soute. L'administration américaine chargée de la sécurité des transports et de vérification des bagages (TSA : Transportation Security Administration), est en droit d’ouvrir vos bagages, quitte à endommager ou détruire les serrures. Seules des sangles ou cadenas à la norme TSA sont reconnus, car ils disposent des passe leur permettant d’ouvrir et de refermer les verrous. Vous pouvez vous les procurer dans les commerces, le logo TSA étant reconnaissable par un losange rouge.

Enfin, les appareils électroniques déchargés sont interdits à bord des vols à destination des États-Unis (Téléphone, tablette…). Les autorités doivent être en mesure de pouvoir les allumer afin de s’assurer de leur bon fonctionnement. Veillez donc à ce qu’ils soient chargés et à emporter votre chargeur.

Esprit du voyage

La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales.

2 • Budget

Le prix comprend :

. Le vol international et les taxes aéroportuaires
. La location d'un Camping car ou van aménagé, assurances incluses
. Tous les transferts mentionnés au programme
. Le matériel de camping comme mentionné ci-dessous *
. Un briefing anglophone à la remise de Van ou du Camping car
. L’hébergement dans les hôtels mentionnés au programme
. Un roadbook complet
. Une assistance francophone 24h/24h durant votre Road Trip

* Votre équipement camping est composé :
Lit, protège matelas, oreillers, couette, une lampe de camping, une lampe frontale, deux chaises, une table, une batterie externe pour garder la glacière au frais, un câble à booster, une balayette, un extincteur, une douche solaire un chargeur USB 2 entrées, un câble Jack pour la radio, un réchaud au propane avec une bouteille pleine ainsi que tous les ustensiles de cuisine nécessaire (poêle, casserole, une passoire, assiettes, verres, tasses et bol)

Le prix ne comprend pas :

. Le carburant de votre Van, camping car
. L’hébergement dans les campsite mentionnés au programme
. Les assurances facultatives, annulation et/ou rapatriement
. Les frais de visa
. Les visites, repas et activités indiquées comme libres

Frais d’annulation

Afin de tenir compte des contraintes imposées par nos prestataires pour votre voyage, et conformément à nos conditions de vente, en cas d’annulation de votre part avant le commencement du voyage, nous vous appliquerons des frais d’annulation basés sur nos frais réels justifiés à la date de votre annulation.

Pourboires

Le versement d’un pourboire ou d’une gratification reste soumis à votre libre appréciation. Mais notez que si le pourboire est de moins en moins pratiqué sous nos latitudes, il est resté une habitude culturelle forte en Amérique !
Sachez néanmoins que le pourboire ne se substitue jamais au salaire : certification ATR oblige, nous nous assurons que les équipes locales sont rémunérées au moins conformément aux standards du pays, et si possible au-dessus.
Aux États-Unis, tous les prix affichés s'entendent SANS TAXE. Celles-ci s'ajoutent au moment de payer et varient selon l'État, le comté, la ville et le type d'achat.

3 • Assurances

Pourquoi souscrire une assurance ?

  • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  • Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  • Quel contrat choisir ?

  • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

  • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
  • 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil
    . Gourde isotherme (1 L min.)
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche)
    . Crème solaire haute protection
    . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    . Papier de toilette (biodégradable si possible)
    . Serviette de toilette à séchage rapide
    . Protections auditives anti-bruit
    . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
    . Adaptateur de prise électrique

    Pharmacie personnelle

    Faites-vous une pharmacie personnelle. Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels auxquels vous ajouterez des antalgiques, crème de protection pour les lèvres et les yeux (collyres), crème pour les coups de soleil, gel pour les courbatures, nécessaire pour soignez les pieds, des pansements, antidiarréhique et antiseptique intestinaux, fucidine, médicament pour la gorge, un anti-inflammatoire, et un antibiotique à spectre large.
    En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour. Un répulsif anti-insecte/moustique est toujours bienvenu !

    On prend quels bagages ?

    Note concernant vos bagages : 18 à 21 kg maximum par personne pour le bagage en soute, selon les compagnies aériennes. Cela sera indiqué sur vos billets d’avions. Notez qu’on revient souvent plus lourd…
    Bagage principal : Un sac de voyage souple ou un sac à dos est conseillé car ils sont faciles à charger dans les véhicules. Évitez les valises. C’est aussi le sac qui voyage dans la soute de l’avion. Pendant le voyage, il contient les affaires que vous n’utilisez pas pendant la journée. Transporté par les véhicules, vous le retrouverez le soir.
    A certaines étapes, il pourra vous être suggéré de laisser une partie de vos affaires à l’hôtel pendant quelques jours, afin de ne pas s'encombrer inutilement.
    Attention : Sur les vols internationaux et nationaux, ne fermez pas à clé vos bagages enregistrés en soute. L'administration américaine chargée de la sécurité des transports et de vérification des bagages (TSA : Transportation Security Administration), est en droit d’ouvrir vos bagages, quitte à endommager ou détruire les serrures. Seules des sangles ou cadenas à la norme TSA sont reconnus par cette administration puisqu’ils disposent des clefs leur permettant d’ouvrir et de refermer les verrous. Vous pouvez vous procurer ces cadenas et sangles TSA dans les commerces. (10-15 euros) Le logo TSA est reconnaissable de façon très simple par un losange rouge.
    Bagage à main : un petit sac à dos de randonnée est indispensable. Pendant le voyage, ce sac que vous porterez contiendra les affaires de la journée : gourde, appareil photo, etc. Choisissez-le suffisamment grand pour pouvoir y contenir parfois le pique-nique lors de certaines étapes.
    Il est utile d´avoir dans son petit sac à dos de cabine dans l'avion de quoi 'survivre' pendant quelques jours à l´arrivée dans le pays au cas où le gros bagage en soute n´arrive pas. Donc penser à avoir sur soi ses chaussures de marche, son nécessaire de toilette et quelques vêtements chauds ! (Laissez tout objet contendant dans votre bagage à soute).

    Nous vous rappelons que même si l’Amérique du Nord reste une destination sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller à vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, ne laissez jamais vos effets personnels les plus importants sans surveillance, notamment dans les véhicules durant les visites et les pauses, ou dans les chambres d’hôtel...
    Nomade Aventure ne serait en effet être tenus responsables des vols survenus du fait de votre négligence.

    On met quoi dans la valise ?

    Habillement : un Kway avec capuche, pull-over, sous-vêtements longs et légers, chaussettes légères, pantalons de trekking ou en toile résistante et bermudas, et quelques tee-shirts. Maillot de bain et serviette évidement conseillés.
    Chaussures : Pour les randonnées, prenez des chaussures qui sont déjà faites à vos pieds. Préférez des chaussures de randonnée. Pensez à emporter une autre paire pour vous détendre en ville ou le soir. Des sandales pour marcher dans l’eau peuvent également être pratique.

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». La France, la Belgique et la Suisse sont membres du Six-Month Club : pour voyager aux Etats-Unis, il suffit que le passeport dont disposent leurs ressortissants soit valide pour la durée du séjour. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis). MINEURS NON ACCOMPAGNES La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise. ESTA Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage) à leur nom et prénom tels qu'ils sont mentionnés sur les billets d'avion. Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). Depuis le 20 décembre 2016, les voyageurs sont invités à indiquer dans le formulaire de demande leurs noms d'utilisateurs des réseaux sociaux ; l'administration américaine justifie cette requête, à laquelle il n'est pas, pour le moment, obligatoire de répondre, par des raisons de sécurité. L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande. PASSEPORT D'URGENCE (France) Les détenteurs d’un passeport d’urgence devront obligatoirement faire une demande de visa auprès du consulat américain à Paris, quelle que soit la raison de leur voyage. Vous retrouverez cette rubrique sur le site de l'ambassade des Etats-Unis à Paris : http://french.france.usembassy.gov/niv-exemption.html (rubrique « Visas », puis « Séjour temporaire », puis « Programme d'exemption de visa »). En tout état de cause, les délais nécessaires à l'obtention d'un visa américain sont peu compatibles avec une procédure d'urgence. ENTREE AUX ETATS-UNIS A l’arrivée, les services de l´immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Patientez derrière la ligne jaune tant que l’on ne vous invite pas à la franchir, cela peut durer un certain temps... Il est à noter que de nombreux aéroports américains sont désormais équipés de bornes formalités automatisées, qui permettent d'accélérer notablement le mouvement (pourvu que les officiers de l'immigration en autorisent l'accès). Les contrôles de douane se font au premier point d’entrée sur le territoire (en cas de transit par un aéroport canadien, celui-ci sera considéré comme point d'entrée aux Etats-Unis et la procédure suivante devra être respectée). Passée l’immigration, vous récupérez vos bagages sur les tapis roulants et vous rendez à la douane. En cas de continuation aérienne, vous devrez récupérer vos bagages et les apporter aux tapis-bagages qui desservent les correspondances (connecting flights). Ils seront dirigés vers votre destination finale. Les voyageurs souhaitant verrouiller leurs bagages de soute le feront avec un système TSA (Transportation Security Administration), qui en permet l'ouverture éventuelle sans forçage par les douanes américaines. Si vous entrez aux Etats-Unis par voie terrestre, même pour une simple excursion, vous devrez remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (tarif mars 2015 - en dollars américains uniquement) et présenter les passeports mentionnés ci-dessus. VOYAGEURS EFFECTUANT UN TRANSIT AERIEN PAR LE CANADA Depuis le 10 novembre 2016, les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens. L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime. Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille. APPAREILS ELECTRONIQUES De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination. PERMIS DE CONDUIRE Pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

    Visa

    La France, la Belgique et la Suisse relèvent du Programme d’exemption de visa. Les ressortissants français, belges ou suisses n’ont donc, en principe, pas besoin de visa pour se rendre aux Etats-Unis dès lors qu'ils disposent du passeport requis (voir rubrique « passeport »). En revanche, toute personne dont le voyage requiert (voir ci-après, par exemple) l’obtention d’un visa devra se rendre elle-même au consulat des Etats-Unis, à Paris pour les Français. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

    Formalités spécifiques

    Tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant aux États-Unis pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport électronique individuel (lecture horizontale et symbole puce électronique). Un mineur voyageant seul n’a pas besoin d’autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel. Aussi, chaque passager doit être munit d’un billet d'avion prouvant votre sortie du territoire US, qu'importe l'aéroport d'entrée et de sortie, moins de 90 jours après votre entrée.
    Pour les autres nationalités, se renseigner auprès de l’ambassade des États-Unis.

    Depuis Janvier 2016, le département d'État américain exige pour les personnes ayant séjourné en Iran, Irak, Soudan ou en Syrie depuis le 1er mars 2011, ou qui ont la double nationalité de l’un de ces pays, de demander un visa par la voie traditionnelle auprès des représentations consulaires américaines. (Le formulaire ESTA ne suffit pas!)

    Tous les voyageurs devront également être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pendant deux ans (pour le même passeport). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante ( env 14 $US), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

    A l’arrivée, les services de l´immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Patientez derrière la ligne jaune tant que l’on ne vous invite pas à la franchir, cela peut durer un certain temps...

    Passeports d'urgence et temporaires.
    Pour se rendre aux Etats-Unis, ou y effectuer un transit, dans le cadre du Programme d’exemption de visa, les passeports d’urgence et temporaires ne sont valides que sous le format électronique (Actuellement, les passeports français temporaires ne sont pas électroniques)

    De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables...) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis (et Londres). Les agents de contrôle doivent être en mesure de pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Attention ! le transport des bagages est payant.
    Sur un vol au départ de l’Europe et à destination des Etats-Unis, vous êtes autorisés à emporter deux bagages de soute par personne : le premier (d’un poids maximum de 23 kg) est gratuit ; le second (d’un poids maximum de 23 kg) est payant. Par contre, si, aux Etats-Unis, vous effectuez un vol domestique, la règle du bagage gratuit ne s’applique plus : la compagnie vous demandera de payer le transport de vos bagages.

    Avis aux femmes mariées :
    Lors de chaque réservation, veillez a bien indiquer l'ensemble des noms de famille inscrits sur votre passeport tel quel, tant pour le billet d’avion que le formulaire ESTA et l’ensemble des formulaires de douane. La formulation des noms (jeune fille et épouse) sur le passeport doit donc être identique à la formulation effectuée pour chaque réservation. Si vous ne respectez pas ces consignes, vous serez automatiquement refoulée par le service des douanes américaines.

    Tout manquement à ces formalités engage votre responsabilité et peuvent remettre en question votre départ.

    SANTE

    Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

    L'émergence et l'extension de certaines affections virales, transmises par des piqûres d'insecte (dengue, virus West Nile, maladie de Lyme), rend souhaitable l´utilisation de répulsifs dans certains Parcs Nationaux où les moustiques ou les tiques sont nombreux et incommodants, sans être obligatoirement dangereux.

    Si un voyage en Amérique du Nord n´expose pas aux risques sanitaires « exotiques », les risques comportementaux ou environnementaux peuvent être les mêmes qu'ailleurs.

    Les infrastructures sanitaires sont, bien sûr, satisfaisantes partout, mais le coût des soins et, en particulier, des hospitalisations, en Amérique du Nord, nécessite de vérifier toutes les clauses du contrat d´assurance assistance souscrit avant le départ (montant des frais pris en charge, surtout, et clauses d´exclusion).

    Vaccins obligatoires

    Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.

    Vaccins conseillés

    Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

    6 • Le pays

    Climat

    La région centrale de l´Ouest américain, caractérisée par des plateaux au climat désertique ne reçoit que très peu de précipitations mais atteint des records de luminosité et de température. Cela n´empêche pas ces grandes plaines désertiques de connaître aussi des nuits très froides. La Sierra Nevada qui borde l'Est de ce plateau, culmine a plus de 4000 mètres et ses cols sont bloqués chaque année par la neige. Mais elle jouit d´étés très agréables, chauds et ensoleillés.
    Tout a l'ouest, en Californie, le climat est de type méditerranéen. Les hivers sont doux avec des moyennes de 10° et les étés restent assez frais avec 20°c, en raison de l´influence océanique. La saison pluvieuse s’étend d´octobre à avril mais une ondée n'est jamais exclue, même en plein été.

    Télécommunications

    Pour appeler les Etats-Unis depuis la France, composer 00 + 1 + indicatif de la ville + numéro de votre correspondant.
    Pour appeler la France depuis les Etats-Unis, composer 011 + 33 + numéro de votre correspondant (sans le 0 initial).
    Pour appeler d’une région téléphonique à une autre, il faut en général composer le 1, puis le code de la région (212 pour New York ou 407 pour Orlando, par exemple).
    Couverture GSM
    Le relais aux Etats-Unis est bon. Renseignez vous directement auprès de votre opérateur.

    Décalage horaire

    Les Etats-Unis s´étendent sur quatre fuseaux horaires !
    Votre voyage se déroulera avec un décalage par rapport à la France de -9 heures.
    Aussi, la plupart des états d’Amérique passent à l´heure d´été : on avance ainsi sa montre d´une heure de la mi-mars à fin octobre ; sauf en Arizona (quand il est 14h00 au Grand Canyon en Arizona, il est 15h00 à Monument Valley dans l’Utah !).

    Electricité

    Le courant est de 110/115 volt. Les prises américaines ont deux fiches plates.
    Il est donc conseillé de prévoir un adaptateur, voire un adaptateur-transformateur (si les appareils ne sont pas prévus pour les deux voltages). Il vaut mieux en faire l’emplette avant de partir car ils sont assez difficiles à dénicher sur place.

    Bibliographie

    - Les Indiens d'Amérique du Nord. Editeur : Taschen
    - Les Américains - Naissance et Essor des Etats-Unis. Editeur : Points
    - Une histoire populaire des Etats-Unis - De 1942 à nos jours. Editeur : Agone
    - Calamity Jane : Mémoire de l'Ouest. Editeur : Hoebeke

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  • Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  • informer de façon transparente et sincère ;
  • s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.