République dominicaine | Voyage en petit groupe

Rando nature et plages en Rép Dom

Découverte de la République Dominicaine entre randos, rencontres et pause balnéaire à la presqu'île de Samana

  • 13 jours
  • à partir de 2699€

Recevoir une alerte

avec les nouvelles dates de départ

Ajouter à ma sélection

Vous aimerez...

  • Saint Domingue, une ville au passé colonial très riche
  • Les jours de randonnées en pleine nature à la découverte des richesses naturelles : Mine de Larimar, observation des oiseaux et de la flore endémique
  • Le magnifique Lac Enriquillo
  • Les îlots dorés où vous pourrez jouer les « robinson »
  • La péninsule de Samanà, l'une des plus belle de toutes les Caraïbes
  • 13 jours à partir de 2699 €

Recevoir une alerte

avec les nouvelles dates de départ

  • Niveau : Dynamique Dynamique
    Vous êtes un marcheur occasionnel ? Ici les randonnées sont plus longues (4 à 5h en moyenne par jour), avec des dénivelés plus prononcés (300 à 500 m), sur terrain accessible et peu accidenté, exigeant un engagement physique supérieur, sans pour autant mettre de côté le charme des rencontres et les sites incontournables du pays. Sur quelques étapes, climat capricieux et isolement peuvent soudainement s’imposer. Ce niveau requiert une bonne condition physique. A vous de voir s'il vous faut sortir short et baskets quelques semaines avant le départ afin de peaufiner votre préparation.
  • À partir de 12 ans
  • Randonnée / trek
  • Découverte

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Ajouter à ma sélection
  • Code DOM50E

Infos clés !

  • Niveau physique : Dynamique Dynamique
    Vous êtes un marcheur occasionnel ? Ici les randonnées sont plus longues (4 à 5h en moyenne par jour), avec des dénivelés plus prononcés (300 à 500 m), sur terrain accessible et peu accidenté, exigeant un engagement physique supérieur, sans pour autant mettre de côté le charme des rencontres et les sites incontournables du pays. Sur quelques étapes, climat capricieux et isolement peuvent soudainement s’imposer. Ce niveau requiert une bonne condition physique. A vous de voir s'il vous faut sortir short et baskets quelques semaines avant le départ afin de peaufiner votre préparation.
  • À partir de 12 ans
  • Randonnée / trek
  • Découverte

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Code DOM50E

De Saint-Domingue "capitale du Nouveau Monde" au Lac Enriquillo, de la Baie des Aigles à La Cienaga, nous vous emmènerons aux confins d'une République Dominicaine trop souvent méconnue pour un itinéraire à contre courant du tourisme de masse. Vous terminerez votre séjour sur la presqu'île de Samanà, l'une des plus belle du pays, où randonnées côtières, plages désertes et "robinsonnades" seront les maîtres mots... Lire la suite

  1. J1 Paris - Saint Domingue

    Vol Paris/Saint-Domingue, accueil à l’aéroport, transfert et installation à l'hôtel situé au cœur de la capitale. Durant le reste de la journée, nous sommes libres de déambuler dans les rues animées de la ville historique de Santo Domingo. La ville offre un large choix de restaurants pour satisfaire nos papilles, nous aurons ainsi la liberté de choisir où nous restaurer sous les bons conseils de notre guide. Dîner libre et nuit à l'hôtel.

    • à l'hôtel
  2. J2 Saint Domingue - La Descubierta

    Après le petit-déjeuner, nous visitons la cité coloniale de Saint-Domingue, la plus vieille ville du "Nouveau Monde" (classée au patrimoine mondial de l'UNESCO). Nous découvrons les principaux monuments, la culture et l'histoire de cette ville : l'Alcazar de Colomb, la première cathédrale des Amériques, la Cathédrale de Santo Domingo, la Casa Real, la "Calle de las Damas"...
    Nous déjeunons dans un restaurant typique de la vieille ville et en début d'après-midi, nous prenons la route et traversons un paysage de canyons et de cactus pour rejoindre La Descubierta (environ 4 heures de route). Selon le timing et nos désirs, plusieurs arrêts nous seront proposés : Bani, ses dunes et ses marais salants, le charmant petit village de Las Salinas ou la plantation de bio-bananes d'Azua et nous continuons vers El Balneario Las Marias de Neyba et ses piscines d'eaux soufrées où nous pourrons nous rafraîchir au cours d'une baignade. Depuis la grotte de la Caritas, nous pourrons admirer le coucher de soleil sur le lac Enriquillo et la Sierra de Bararuco. Nous rejoignons ensuite un petit hôtel familial au cœur de la Descubierta.

    Cathédrale Notre Dame de l'Incarnation - Saint Domingue - République Dominicaine
    Cathédrale Notre Dame de l'Incarnation - Saint Domingue - République Dominicaine © Office du Tourisme de République Dominicaine
    • à l'hôtel
  3. J3 La Descubierta - Lac Enriquillo

    En matinée, départ pour une visite en bateau du Lac Enriquillo, plus grand lac salé des Caraïbes situé près la frontière haïtienne et dont le niveau se situe à 40 mètres en dessous de la mer. Il forme avec l'île Cabritos, qui se trouve en son milieu, l'un des plus beaux Parc National du pays. Nous y dénicherons peut être entre deux cactus, crocodiles, iguanes et autres flamants roses, principaux résidents du Lac. En fin d'après midi, nous reprenons la route vers Barahona (environ 2h30 de route) avant de rejoindre la communauté de Cienaga. Là où les montagnes de Bahoruco se jettent dans la mer, des femmes de la région se sont organisées en coopérative pour produire des produits locaux : confiture, savon, et artisanat. Nous rencontrons ces femmes, l'occasion idéal pour apprendre sur la culture et les traditions des familles campagnardes du Sud. Nous dînons dans le restaurant d'une coopérative de femmes de La Cienaga et passons la nuit chez l'habitant.

    Lac Enriquillo - Plaine du Cul-de-Sac - République Dominicaine
    Lac Enriquillo - Plaine du Cul-de-Sac - République Dominicaine © Odjectif/fotolia.com
    • chez l'habitant
  4. J4 Mine de Larimar - Sierra de Bahoruco

    C’est à bord d’un camion safari que nous rejoignons les hauteurs du village de Bahoruco et de La Filipina. Nous allons découvrir la seule mine au monde où l’on trouve la pierre turquoise, semi précieuse : Le LARIMAR. Une fois sur place, nous pourrons observer le travail des mineurs et, nous aussi, chercher notre pierre brute. La visite terminée, nous commençons une randonnée vers Cachote à travers le Monument Naturel "Padre Miguel Fuerte", Réserve de la Biosphère-UNESCO. Le guide nous accompagne sur un parcours de petits sentiers entre terres agricoles, prairies, forêt vierge, fond de rivière, et petites communautés. Depuis les vallées de Filipinas, de Cienaga-Bahoruco, et de Paraiso, nous observons de magnifiques panoramas sur la mer des Caraïbes. En cours de route, nous ferons un pause pique-nique.
    Malgré un dénivelé positif d’environ 600 mètres, les montées sont relativement courtes, moins de 30 minutes généralement. La dernière, la plus exigeante, débouche sur le Centre de Visiteurs (Refuge) de Cachote au cœur de la forêt primaire tropicale. La forêt évolue avec la présence de plus en plus importante de conifères et de fougères arborescentes en altitude. Dans cet environnement typique, chante ici le surprenant Hilguero, un genre de petite grive capable de reproduire 9 types de sifflements.
    Le repas et le logement seront organisés chez un habitant ou dans un refuge. Nous apprécierons la fraîcheur d’un climat unique dans la région, avant de nous endormir bercé par les bruits de la montagne.

    Durant les jours 4 et 5, nous serons accompagnés par une mule pour le portage de nos affaires.

    • chez l'habitant
    • 4 heures
    • 600 m
  5. J5 Cachote - San Rafael

    Le matin est un moment propice pour l’observation des oiseaux dans les environs de Cachote. Si le cœur nous en dit, nous aurons la possibilité de nous lever plus tôt, avant le petit déjeuner, pour les contempler. Profitez-en ! Sur les 31 espèces d'oiseaux endémiques peuplant l'île d’Hispaniola, 25 habitent cette région. Après le petit déjeuner notre guide nous invite à découvrir un sentier botanique : la Jibejoa, géré par la
    communauté ; nous pourrons trouver des explications sur les différentes plantes : médicinales, cosmétologiques, à usage domestique, ou …aux vertus magiques ! Notre guide nous aidera par exemple à reconnaître les bromelias, les fleurs de gingembre ou les centaines d'orchidées. Au bout de ce chemin au sein de la forêt vierge, nous accéderez ensuite, au village de Cachote qui abrite une trentaine de famille. Vous pourrez y rencontrer les habitants, et la pépinière à la base du projet de reforestation de la région !
    La visite de Cachote terminée, nous poursuivons notre route à destination de San Rafael, en empruntant la piste cabossée reliant Cachote à La Cienaga. Au fil de la descente nous observons le changement du milieu naturel, passant de la forêt semi-humide, à la forêt de conifères puis à des paysages ouverts. Par temps dégagés, nous pourrons contempler de magnifiques panoramas sur la côte de La Cienaga-Bahoruco à l’ouest et sur la vallée luxuriante de Paraiso à l’Est ! Nous traversons plusieurs hameaux dont le village de Majagualito et randonnons au milieu de ses plantations de café et de « guandules » (petit-pois). Au fur et à mesure que nous nous rapprochons du Balneario de San Rafael, nous sentons de nouveau la chaleur de la côte. A Balneario de San Rafael, les eaux pures de la montagne se jettent dans la mer, juste sur la plage de San Rafael. Nous pourrons alors prendre un bain bien mérité dans cette piscine naturelle aux eaux fraîches et limpides après cette journée de marche. Déjeuner pique-nique au cours de la randonnée. Nuit à l'hôtel dans le village de Paraiso.

    • Plage de San Rafael - République Dominicaine
      Plage de San Rafael - République Dominicaine © Stefanie Erxleben/fotolia.com
    • Région de Cachote - Parc national de Bahoruco - République dominicaine
      Région de Cachote - Parc national de Bahoruco - République dominicaine © E. B.
      • à l'hôtel
      • 4 heures
    • J6 La côte Sud : découverte de village en village

      Durant cette journée nous découvrons la côte Sud-ouest de la République Dominicaine, ses villages de pêcheurs à flanc des montagnes, le long desquelles descendent les "rios" qui se jettent dans la mer (environ 2 heures de route). Le matin, nous quittons l'hôtel en longeant les criques jusqu'à la plage du Quemaito pour une agréable baignade (environ 1 heure de balade). Puis nous rejoignons en véhicule le village de Bahoruco où nous sommes accueilli par un artisan qui nous fera découvrir les secrets du Larimar, pierre unique au monde. Nous aurons la possibilité de travailler nous-même cette pierre... Nous reprenons la route en longeant la côte et nous pourrons admirer et immortaliser les "Miradores de San Rapheal et de Paraiso" avant de traverser les villages où nous découvrirons les colmados (petites épiceries locales) et les plages de pêcheurs. Continuation vers la rivière de Los Patos. Nous déjeunons au bord de la rivière. Nous y visitons une grotte décorée de dessins des indiens Taïnos. Sur notre route, les paysages changent : apparaissent les pâturages, le village d'Enriquillo et sa plage et enfin la Lagune Oviedo où nous faisons une petite pause plein d'enseignement sur les richesses naturelles du Parc Jaragua.
      En fin d'après-midi, nous atteignons notre campement sur les plages sauvages du parc national. Au programme : feu de camp, baignade et grillade de poisson après notre installation.

      • en bivouac
    • J7 Bahia de las Aguilas (la Baie des Aigles)

      Après le petit-déjeuner pris sur le camp, nous aurons un bateau à notre disposition pour la journée, nous en profitons pour visiter le village de pêcheurs de Lanzazo sur la Playa Caliente, découvrir les eaux en snorkeling, et longer la Bahia de las Aguilas, la plus belle et la plus sauvage des plages où vivent pas moins de 40 espèces d'oiseaux. Pique-nique sur la plage. Nous repartons en milieu d'après-midi vers notre hébergement (environ 2h30 de route), et nous dégusterons sur le chemin du retour une spécialité fromagère de la région. Installation pour la nuit à Barahona.

      Portrait de pêcheur - République Dominicaine
      Portrait de pêcheur - République Dominicaine © Office du Tourisme de République Dominicaine
      • à l'hôtel
    • J8 Baharona - Saint Domingue

      Transfert à St Domingue, arrivée en fin de matinée ou début d'après-midi. Nous aurons la possibilité de profiter de l'après-midi librement à St Domingue. L'occasion de découvrir cette capitale palpitante, de faire du shopping, de prendre le temps de se balader dans le quartier historique de cette vieille ville. A la nuit tombée, le charme de la ville nous séduira, l'occasion de s'installer en terrasse des restaurants. Déjeuner et dîner à votre charge.

      • à l'hôtel
    • J9 et J10Saint Domingue - Las Terrenas (presqu'île de Samanà)

      Transfert matinal de Saint Domingue vers la presqu'île de Samana. Ces deux journées sont laissées libres, seuls les petits déjeuners sont compris. Possibilité d'explorer les plages et les coins vierges de cette partie de l'île. Nous vous proposerons, selon vos envies des randonnées, comme celle de la cascade El Limon, d'aller sur l'île de Cayo Levantado ou encore d'observer les baleines à bosses (de janvier à mars).

      Plage de Samaná - République Dominicaine
      Plage de Samaná - République Dominicaine © Susanne Kremer/Sime/Photononstop
      • à l'hôtel
    • J11 Las Terrenas - Los Haitises - Paraiso Caño Hondo

      Journée dédiée à la découverte du site spectaculaire de Caño Hondo avec ses jolies plages et ses charmants ruisseaux. La visite en bateau inclus les grottes amérindiennes aux peintures rupestres et leurs étranges formations rocheuses, la mangrove ainsi que ses îlots. Visite du parc national puis départ vers l'autre côté de la presqu'île pour arriver à Sabana de la Mar et Paraiso Cano Hondo où nous terminerons votre séjour sous un parfum d'exotisme.

      • à l'hôtel
    • J12 et J13Paraiso Caño Hondo - Saint Domingue

      Transfert vers l'aéroport de Saint-Domingue, vol pour Paris. Arrivée J13

      • à bord
    • N.B. :

      Le déroulement du programme est donné à titre indicatif. Les étapes peuvent être modifiés sur place pour des raisons météorologiques, de sécurité, d’organisation, d’horaires d’avion ou tout évènement inattendu. Dans ces moments difficiles, le guide local fera le maximum pour atténuer les effets de ces évènements indépendants de notre volonté.

    Pour être averti de la mise en place d'une date de départ, créez-vous une alerte

    M'alerter si le voyage est programmé entre le

    et le

    Nbre de voyageurs

     

    Le prix comprend :

      • Le vol Paris-Saint Domingue AR, en classe économique.
      • Les taxes aériennes
      • Le véhicule et transferts inclus au programme.
      • L’hébergement tel que décrit dans le programme, base chambre double
      • La pension complète du J2 au J7 et le J11 (déjeuners et dîners libres du J8 au J10 et le J12)
      • L’encadrement par un guide-accompagnateur francophone du J2 au J7
      • La logistique sur place : matériel de camping (sauf sac de couchage et équipements personnels) cuisine etc..
      • Les activités et excursions citées au programme, sauf celles en option


      Et en bonus chez nomade aventure pas de frais de dossier !

    Le prix ne comprend pas :

      • Le supplément départ de province (sur demande),
      • L'éventuel supplément hébergement en individuel (nous consulter pour le tarif),
      • Les déjeuners et dîners libres du J1, du J8 au J10 et du J12,
      • Les pourboires, les boissons, les dépenses personnelles et les activités en option,
      • Les dépenses personnelles,
      • La carte de séjour touristique (10 USD à payer à l'arrivée à l'aéroport),
      • La taxe de sortie de territoire (20$ environ à ce jour),
      • L’assurance facultative : assistance-plus à 1,7 %, tranquillité complémentaire CB à 2,8 %, tranquillité à 3,6 % du prix du voyage.

    1 • Détails du voyage

    On sera combien ?

    De 4 à 15 personnes (exceptionnellement 16 si les derniers s'inscrivent à 2).

    On dort où ?

    Nous avons délibérément choisit de varier les plaisirs. Vous effleurerez l'histoire de la découverte du Nouveau Monde dans une maison coloniale, goûterez au modeste confort des guesthouse, vivrez à la dominicaine le temps d'un soir chez l'habitant et aurez le plaisir de jouer les Robinson lors d'un bivouac sur un campement. Il n'y a pas ou peu d'eau chaude dans les hébergements.

    Nuit à l'hôtel, en bivouac, chez l'habitant et en refuge. Il n'y a pas ou peu d'eau chaude dans les hébergements.

    Voici la liste de nos hébergements (ou similaires, pouvant changer selon la disponibilité au moment de votre réservation):

    Saint-Domingue : Hôtel Casa Naemie ou équivalent
    Petit hôtel confortable situé dans le quartier historique de la ville, proche de la cathédrale et autres lieux d'intérêt. Wi-fi gratuit.

    La Descubierta : Hôtel familial ou équivalent

    La Cienaga Bahoruco : chez l'habitant. Seulement 5 chambres sont disponibles. Ainsi en cas de problème de disponibilité, un autre hébergement vous sera proposé : bungalow, camping ou autre.

    Cachote : chez l'habitant ou en refuge de montagne, confort rustique. Hébergement de type dortoir avec des lits superposés. Les matelas sont fournis.

    Paraiso : Hôtel Kalibe ou équivalent
    L’hôtel Kalibe est un charmant petit hôtel moderne situé dans le village de Paraiso. Cet hôtel offre une ambiance calme et confortable avec une piscine et un restaurant.

    Bahia de las Aguilas : nuit sous tente en bivouac
    Nuit en tente sur le sable, à côté du restaurant. Matelas confortable fourni. Pas de salle de bains mais arrivée d'eau disponible pour se rincer.

    El Quemaito : Hôtel Playa Azul
    Bel hôtel en bord de plage, avec grands jardins. Chambres spacieuses et confortables, avec salle de bains privée et eau chaude. Wi-fi gratuit au restaurant.

    Las Terrenas : Hôtel Las Palmas al Mar
    Etablissement très bien situé, à 3 min à pied de la plage, avec piscine extérieure, connexion Wi-Fi et restaurant. Jolies chambres, spacieuses.

    Los Haitises : Paraiso Caño Hondo
    Eco-lodge, niché dans le parc national Los Haitises. Doté de 11 piscines naturelles, il dispose également du Wifi et d'un restaurant.

    NB: Dans de nombreux endroits, des coupures d'électricité ou d'eau chaude peuvent se produire. Certains hébergements dans des régions reculées ne disposent pas de l'eau chaude.
    Les refuges et petits hôtels familiaux disposent d'un confort très spartiate, mais vous donneront l'occasion de rencontrer les Dominicains, très accueillants. C'est aussi l'occasion de goûter à l'excellente cuisine maison !

    A table !

    Les repas sont pris au restaurant. Pendant les randonnées, pique-nique froid le midi et repas chaud le soir.
    - A base de riz, noix de coco, légumes, viande de porc, poulet, poisson, crabe ou langouste.
    - Fruit (ananas, papaye, mangue, banane, orange en fonction de la saison).
    Attention, l'eau est à traiter dans les gourdes.

    Savoureuse et épicée, la gastronomie Dominicaine s'inspire à la fois de la cuisine espagnole et antillaise. La Bandera est le met le plus commun il se compose de riz blanc, haricots rouges, ragoût de viande, salade et banane plantain frite.
    Autres exemples de plats : Chicharones (couenne de porc), Platanos (bananes plantain), pastelitos (chaussons farcis à la viande ou au fromage), Sancocho Prieto (ragoût aux sept viandes), modongo (ragoût de tripes), poissons de Samana ''con coco'' (à la crème de noix de coco), chivo de Azua et chivo liniero (plat au chèvre). Pour les boissons : rhum , jus de fruits frais...

    La toilette (et les toilettes)

    Aucune vaccination n'est exigée. Toutefois, il est conseillé de se faire faire un rappel DT polio avant le départ, ainsi que se faire vacciner contre l'hépatite A , l'hépatite B ainsi que la typhoïde. Risque faible de paludisme dans l'ouest du pays (voir Institut Pasteur).

    Alerte MAE 26/01/2016 – Zika :

    Les régions tropicales américaines sont touchées par un nouveau virus depuis 2015 : Le Zika
    Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes et concerne principalement les régions de basse altitude, en deçà de 2500 mètres.
    Les symptômes de la maladie (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, état fébrile, éruptions cutanées) sont analogues à ceux observés dans les cas de dengue et de chikungunya. Il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements) le matin et en fin de journée. Il faut également se protéger durant la nuit.
    En cas de grossesse : l’hypothèse d’une relation de cause à effet entre la recrudescence de cas de microcéphalies fœtales ou néonatales et une infection par le virus Zika chez la mère est probable. Il est recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse et ayant le projet de se rendre dans des zones où sévit le Zika, d’envisager un report de leur projet de voyage, ou, en tout cas de consulter un médecin avant le départ. Si elles ne peuvent ou ne veulent différer leur voyage, elles doivent renforcer les mesures de protection antivectorielles et les bonnes pratiques relatives à l’utilisation des produits insecticides et répulsifs.
    Il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France.
    Pour en savoir plus, veuillez consulter les informations sur la maladie à virus Zika sur le site du ministère des affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes et le ministère des affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes).

    Suivez le guide !

    Nos voyages sont accompagnés par des guides (diplômés d’État), locaux et francophones. Plus qu’un simple guide, il sera votre compagnon de voyage, votre initiateur à la culture et aux traditions dominicaines. Il est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques. Durant l'extension (5 jours / 4 nuits) à La Samana, vous serez libre de choisir parmi les activités proposées (avec ou sans accompagnement).

    On se déplace comment sur place ?

    Le transport est effectué à pieds, en bateau et en transfert privé (minibus).

    Certains transferts pourront se faire à l'arrière d'un pick-up ou d'un camion (pas de ceinture de sécurité), certains tronçons sur route et d'autres sur piste. Ce sont des transferts généralement courts, sur des routes très peu fréquentées.

    Des mules nous accompagnent pendant certaine randonnée pour porter nos affaires.

    Volez en bonne compagnie !

    Vols réguliers entre Paris et Saint-Domingue AR avec Air Caraïbes, Air France ou Ibéria (liste non exhaustive).

    Important : les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est donc possible que les 1er et dernier jours du programme ainsi que les nuits suivantes ou précédentes soient modifiés en fonction des rotations aériennes du moment.

    Esprit du voyage

    La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

    2 • Budget

    Le prix comprend :

    • Le vol Paris-Saint Domingue AR, en classe économique.
    • Les taxes aériennes
    • Le véhicule et transferts inclus au programme.
    • L’hébergement tel que décrit dans le programme, base chambre double
    • La pension complète du J2 au J7 et le J11 (déjeuners et dîners libres du J8 au J10 et le J12)
    • L’encadrement par un guide-accompagnateur francophone du J2 au J7
    • La logistique sur place : matériel de camping (sauf sac de couchage et équipements personnels) cuisine etc..
    • Les activités et excursions citées au programme, sauf celles en option


    Et en bonus chez nomade aventure pas de frais de dossier !

    Le prix ne comprend pas :

    • Le supplément départ de province (sur demande),
    • L'éventuel supplément hébergement en individuel (nous consulter pour le tarif),
    • Les déjeuners et dîners libres du J1, du J8 au J10 et du J12,
    • Les pourboires, les boissons, les dépenses personnelles et les activités en option,
    • Les dépenses personnelles,
    • La carte de séjour touristique (10 USD à payer à l'arrivée à l'aéroport),
    • La taxe de sortie de territoire (20$ environ à ce jour),
    • L’assurance facultative : assistance-plus à 1,7 %, tranquillité complémentaire CB à 2,8 %, tranquillité à 3,6 % du prix du voyage.

    Frais d’annulation

    Si vous êtes dans l’obligation d’annuler votre voyage avant son commencement (date de départ), vous devez en informer dès que possible NOMADE AVENTURE et l’assureur par tout moyen écrit permettant d’obtenir un accusé de réception. C’est la date d’émission de l’écrit qui sera retenue comme date d’annulation pour facturer les frais d’annulation selon le barème ci-dessous :

    Plus de 60 jours avant la date de départ : 15% du prix total* du voyage
    De 60 à 31 jours avant la date de départ : 28% du prix total* du voyage
    De 30 à 14 jours avant la date de départ : 36% du prix total* du voyage
    De 13 à 7 jours avant la date de départ : 54% du prix total* du voyage
    A moins de 7 jours de la date de départ : 66% du prix total* du voyage
    (*)Voir "total général (assurances incluses)" dans la rubrique "PRIX" du bulletin d'inscription.
    Pour plus de détails sur les conditions et frais d'annulation, annulation/résolution par certains participants et maintien du voyage pour les autres, consultez les articles 6, 6.1 et 6.2 dans les conditions de vente.

    Budget sur place

    La monnaie locale est le Peso Dominicain. L'US dollar est recommandé : 1 USD = 45 RDS et 1 EUR = 51 RDS (mis à jour le 19/05/2016). Le coût de la vie sur place est inférieur à la France. Vous serez amenés à quelques dépenses sur place, de type boissons complémentaires durant les repas ou en dehors, artisanat local ou souvenirs mais vous ne vous ruinerez pas.

    Les dépenses sont variables et dépendent des pourboires, boissons, repas non compris et vos dépenses personnelles. Nous estimons qu’environ 130-150 € par participant devrait être suffisant.

    Pourboires

    Nous vous recommandons un montant entre 25 € et 35 € (par participant).
    L'usage du pourboire est une coutume et cette gratification est très appréciée des équipes locales dans des pays où le niveau de vie est souvent très bas. Toutefois, il est important de considérer que le pourboire, demeurant facultatif (n’étant pas une partie du salaire), doit être accordé en fonction de votre niveau de satisfaction du travail et des petites attentions de l'équipe locale.
    Les pourboires ne sont jamais compris dans la note. Il est convenable de laisser entre 5 et 10 % dans les bars et restaurants, et environ 0.5 à 1€ pour les petits services (porteurs, laveurs de voiture dans les hôtels, etc.).

    PS. Une petite idée… il vous est possible (facultatif) en cours de circuit de faire une caisse commune avec les autres participants qui servira à distribuer les pourboires (évitant les éternels problèmes de monnaie) et/ou acheter les boissons non inclues et/ou éventuellement les bouteilles d’eau minérale (environ 1€ à 1.5 € chacune).

    3 • Assurances

    Pourquoi souscrire une assurance ?

  6. Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  7. Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  8. Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  9. vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  10. en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  11. vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  12. Quel contrat choisir ?

  13. Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

  14. Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
  15. 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil [préciser le cas échéant]
    . Gourde isotherme (1 L min.)
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche le cas échéant)
    . Crème solaire haute protection
    . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    . Papier de toilette (biodégradable si possible)
    . Serviette de toilette à séchage rapide
    . Protections auditives anti-bruit
    . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
    . Adaptateur de prise électrique

    Pharmacie personnelle

    Le choix de médicaments disponibles sur place étant très limité, prévoir un stock des médicaments :
    - Vos médicaments habituels
    - Anti-douleur (doliprane, aspégic...)
    - Anti-inflammatoire (crème et comprimés)
    - Antispasmodique
    - Anti-diarrhéique
    - Antiseptique intestinal
    - Anti-vomitif
    - Pansements et antiseptiques (bandages, sparadraps et elastoplaste...)
    - Double peau pour les ampoules
    - Répulsif anti-moustique
    - Crème solaire et biafine
    - Vitamine C, traitement antibiotique, traitement pour le rhume, maux de gorges
    - Collyre et traitement antibiotique pour les yeux

    On prend quels bagages ?

    En raison des retards fréquents de certains bagages, nous vous conseillons fortement d’emporter votre sac de couchage (pour les voyages où celui-ci est nécessaire) avec vous et le nécessaire pour pouvoir voyager les premiers jours, en bagage accompagné dans l’avion. Prenez également les médicaments indispensables pour votre santé accompagnés de l’ordonnance, le reste de votre pharmacie personnelle pouvant être mis en soute. Nous vous rappelons que vous avez droit à un bagage à main, dont le poids ne doit pas excéder 5 kg.

    - Bagage principal : un sac de voyage souple ou un sac à dos car ils sont faciles à charger dans les véhicules. Il contient l'ensemble de vos affaires non utilisés dans la journée et sera transporté par les équipes de portage ou des véhicules, vous les retrouverez le soir.

    - Bagage à main : un petit sac à dos de randonnée est indispensable. Pendant le voyage, ce sac que vous porterez, contiendra les affaires de la journée. C'est également le sac que vous utilisez en cabine dans l'avion. Ce sac ne doit pas être volumineux, il doit contenir ce qui est lourd et fragile et ce qui peut être utile entre le moment où vous enregistrez votre bagage à l’aéroport de départ et le moment où vous le récupérez à l’aéroport de destination.
    Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
    Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

    PS: Laissez tout objet contondant (couteau, ciseaux, coupe-ongles, etc..) et briquet dans votre bagage destiné à la soute de l’avion.Les contrôles de sécurité sont stricts.

    En cas de retard ou perte des bagages, il est impératif de le signaler immédiatement auprès du service bagages du transporteur aérien ou de l'aéroport d’arrivée afin de remplir un formulaire officiel de déclaration de perte de bagage qui permettra d'entreprendre les recherches et servira à la réclamation. Il vous sera demandé les éléments suivants : le numéro d’étiquette et descriptif des bagages, coordonnés de l’agence locale (précisées sur votre convocation) et coordonnées personnelles. Il est impératif de garder le n° de déclaration de perte des bagages.
    Contacter également votre assurance personnelle (type assurance tranquillité proposée par Nomade Aventure) afin d’ouvrir votre dossier ce qui permettra d’activer votre droit (le cas échéant) au budget accordé pour acheter les produits de 1ere nécessité.
    Dans le cas d’une souscription à notre convention tranquillité , un budget de 152 € par personne est accordé. Vous aurez la possibilité d’acheter (sur place) des produits de 1ere nécessité : vêtements, brosse à dents, lampe de poche, etc
    Si vous rencontrez un problème de bagages, nous espérons que cet incident n’altéra pas votre bonne humeur pour le bien être de l’ensemble du groupe et que vous pourrez appréhendez votre voyage dans un bon état d’esprit.
    Notre correspondant local continuera à relancer le service bagage de la compagnie pendant que vous serez en voyage en espérant que tout rentrera dans l’ordre le plus rapidement possible afin de vous les acheminer le plus rapidement possible.
    Dès votre retour en France, nous vous invitons à contacter directement la compagnie aérienne afin de faire valoir vos droits – lors d’une perte de bagage, vous disposez de 21 jours à partir de la date de récupération des bagages, et vous disposez de 3 à 7 jours s’il s’agit d’un bagage endommagé.

    On met quoi dans la valise ?

    - 1 veste chaude
    - 1 chapeau
    - 1 foulard
    - 1 pull chaud
    - T-shirts
    - 1 short
    - 1 pantalon de toile léger, pantalon de trek
    - 1 vêtement de pluie.
    - 1 coupe vent ou veste en toile.
    - Chemise manche longue.
    - Chaussettes.
    - 1 tenue de rechange confortable pour l’étape.
    - 1 paire de chaussures de randonnée légère tenant bien la cheville type Vibram ou similaire.
    - 1 paire de tennis ou chaussure de détente pour le soir.
    - 1 maillot de bain + 1 serviette de bain.
    - Certaines randonnées se déroulent en altitude. Pensez à prendre des vêtements chauds.

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Pour les ressortissants français et belges : passeport valide au moins 6 mois à compter de la date d'entrée en République Dominicaine + carte de tourisme (les Belges devront en outre présenter une carte d'identité nationale en cours de validité). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français. Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis : DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise. APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Visa

    Les ressortissants français et belges n'ont pas besoin de visa pour les séjours n'excédant pas 90 jours. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Ils ont cependant besoin d'une carte de tourisme. Celle-ci peut être obtenue à l'arrivée en République Dominicaine (10 euros) ou auprès du consulat général en France ou en Belgique. Attention ! A compter du 1er avril 2018, le coût de cette carte devra être inclus à celui du billet d'avion. Taxe de sortie de 20 dollars US.

    Formalités spécifiques

    PAPIERS :
    Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour pour les ressortissants français. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

    Pour les mineurs voyageant seul ou avec un autre adulte, un passeport individuel est obligatoire quel que soit l'âge de l'enfant. A noter qu'un mineur voyageant sans ses parents devra également se munir d'une autorisation de sortie du territoire que vous pourrez obtenir auprès des services de votre préfecture de police.

    VISA :
    Vous n'avez pas besoin de visa mais d'une carte de tourisme pour vous rendre en République Dominicaine. Les étrangers non-résidents doivent s’acquitter d’une taxe d’entrée de 10 USD, correspondant à l’obtention d’une carte de Touriste, ainsi que d’une taxe de sortie de 20 USD. La carte de Touriste permet de rester dans le pays pour une durée maximale de 30 jours. Passé ce délai, le voyageur peut prolonger son séjour en payant une taxe correspondant au temps supplémentaire passé dans le pays.

    Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

    Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». Un mineur voyageant seul n’a pas besoin d’autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

    Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
    Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2013), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

    Passeports d'urgence et temporaires.
    Pour se rendre aux Etats-Unis, ou y effectuer un transit, dans le cadre du Programme d’exemption de visa, les passeports d’urgence et temporaires ne sont valides que sous le format électronique (passeports électroniques). Un passeport électronique est muni d’une puce incorporée contenant une photo numérisée, des données d’identité et autres informations concernant le titulaire ; sa couverture porte un symbole doré. Actuellement, les passeports français temporaires ne sont pas électroniques.
    Les voyageurs arrivant aux Etats-Unis dans le cadre du Programme d’exemption de visa avec un passeport ne répondant pas aux exigences requises peuvent se voir imposer des formalités complémentaires (visa) et (ou) se voir refuser l’accès au territoire américain.

    Vous retrouverez cette rubrique sur le site de l'ambassade des Etats-Unis à Paris : http://french.france.usembassy.gov/niv-exemption.html (rubrique « Visas », puis « Séjour temporaire », puis « Programme d'exemption de visa »).

    Vaccins obligatoires

    La vaccination contre la fièvre jaune est exigée pour tous les voyageurs en provenance de pays où la maladie peut être présente, même si la vaccination n'y est pas obligatoire (cela concerne notamment, ou peut concerner, tous les pays d'Amérique du Sud, à l'exception de l'Uruguay et du Chili).

    L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

    Vaccins conseillés

    Diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche, rougeole (pour les enfants).

    Paludisme

    S'il est présent de manière constante dans les régions voisines de la frontière avec Haïti, il peut, plus rarement se manifester dans le reste du pays (y compris dans la zone hyper touristique de Punta Cana), de manière limitée dans le temps, en particulier dans les périodes post-cycloniques et nécessiter la prise de Nivaquine. Dans tous les cas l'utilisation de répulsifs actifs est nécessaire (dengue très présente).

    6 • Le pays

    Us et coutumes

    Vous allez prendre part à un voyage qui se déroulera dans un pays aux traditions et aux pratiques culturelles différentes des nôtres. Ainsi, certains usages doivent être respectés partout dans le pays et surtout dans les zones rurales, moins habituées au passage des étrangers que dans les villes.

    Bibliographie

    - Haïti République dominicaine (Ed. Karthala) 2003
    - Au temps des papillons (Ed. Metailié) 2003
    - La découverte de l'Amérique, Christophe Colomb, (deux tomes) (Ed. La Découverte) 2002.
    - La fête au bouc (Ed. Gallimard) 2002
    - La République Dominicaine telle quelle (Ed.Créations du Pélican) 2002

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  16. Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  17. Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  18. Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  19. N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  20. Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  21. Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  22. Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  23. Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  24. Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  25. Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  26. Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  27. Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  28. Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  29. Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  30. NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  31. encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  32. veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  33. respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  34. respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  35. informer de façon transparente et sincère ;
  36. s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

  37. Carte République dominicaine Voyage aventure Republique Dominicaine