Djibouti | Circuit accompagné

Les passants de la Corne

Sur les traces des écrivains-voyageurs Rimbaud, Monfreid, Kessel en Ethiopie et à Djibouti avec Stéphane Dugast (membre de la SEF)

Société des Explorateurs Français Ce voyage d'exception a été imaginé, et sera accompagné, par un membre de la prestigieuse Société des Explorateurs Français (exclusivité Nomade Aventure).
  • 16 jours
  • à partir de 3599€
  • prochain départ probable le 10/11/2018
  • Vous aimerez...

    • Voyager dans les pas des écrivains-voyageurs Monfreid, Rimbaud, Kessel, Thesiger, etc
    • Etre accompagné par Stéphane Dugast, reporter, écrivain et globe trotteur, membre de la Société des Explorateurs Français
    • Admirer les paysages uniques du lac Assal et du lac Abbé avec leurs eaux "miroirs de sels" !
    • Effectuer un circuit complet : désert, caravanes de chameau, volcan, forêt, parc animalier, mangrove, plages immaculées, etc.

    Comparez et vous préfèrerez...

      ..être accompagné par un passionné des écrivains-voyageurs, fasciné par Djibouti et l’Ethiopie et a qui a soif de transmettre son savoir.

    Infos clés !

    • Niveau physique : Dynamique Dynamique
      Vous êtes un marcheur occasionnel ? Ici les randonnées sont plus longues (4 à 5h en moyenne par jour), avec des dénivelés plus prononcés (300 à 500 m), sur terrain accessible et peu accidenté, exigeant un engagement physique supérieur, sans pour autant mettre de côté le charme des rencontres et les sites incontournables du pays. Sur quelques étapes, climat capricieux et isolement peuvent soudainement s’imposer. Ce niveau requiert une bonne condition physique. A vous de voir s'il vous faut sortir short et baskets quelques semaines avant le départ afin de peaufiner votre préparation.
    • à partir de 16 ans
    • Safari
    • Randonnée / trek
    • Découverte


    • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

    • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

    • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
      Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
    • Code ETH90

    Voyager au rythme des récits d’écrivains-voyageurs comme Arthur Rimbaud ou Henry de Monfreid, voici ce que Nomade Aventure vous propose au fil d'un voyage nous menant de l'Ethiopie à Djibouti ! Grâce à Stéphane Dugast, lui-même écrivain, réalisateur et reporter, membre de la Société des... Explorateurs Français, vous découvrirez ces deux pays de la façon la plus originale qui soit. Du Parc National d’Awash aux paysages de savane, chute et canyon à la célèbre ville d’Harar et son dédale de ruelles étroites et colorées, nous poursuivrons entre les lacs Abbé et Assal aux « miroirs de sel » (paysages uniques et éblouissants) en passant par le désert de Gagadé et l’Oued Kalou (passage caravanier millénaire pour l'exportation de sel). Puis, nous changerons encore de décor sur le volcan Arkoukoda, les monts Goda et les palétuviers de la mangrove de Godoria. Enfin, les plages immaculées et récifs coralliens poissonneux du golfe de Tadjourah (issu de la confluence des eaux de la mer rouge et de l’océan indien) nous permettront de finir en beauté entre cabotage d’îles en îles, snorkeling et bivouac sur la plage. Un voyage exclusif et inoubliable sur la corne de l'Afrique ! > lire la suite

    L'itinéraire :

    1. J1 Paris - Addis-Abeba

      Vol de nuit Paris/Addis-Abeba (départ de province possible, sur demande) en classe économique.

      • à bord
    2. J2 Addis-Abeba- - Vallée de l'Awash

      Nous sommes accueillis à l'aéroport d'Addis-Abeba et nous prenons la route vers la vallée de l'Awash.

      La vallée de l’Awash est un site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. La vallée abrite l’un des regroupements de sites paléontologiques les plus importants du continent africain. Les vestiges retrouvés sur ce site, dont les plus vieux remontent à plus de quatre millions d’années nous, ont permis de changer complètement notre conception de l'histoire de l'humanité et de l'évolution humaine. La découverte la plus sensationnelle date de 1974, lorsque 52 fragments d’un squelette permirent de reconstituer la célèbre Lucy.

      Transfert vers la vallée de l'Awash : environ 3h30 de route ( 215 km)

      Diner et nuit à l'hôtel.

      Route Awash - Addis Abeba - Ethiopie
      Route Awash - Addis Abeba - Ethiopie © Lucie James / Yann Guiguen
      • à l'hôtel
    3. J3 Vallée de l’Awash - Dire Dawa

      Nous nous levons à l'aube pour un safari dans le Parc National d'Awash, fréquentée jadis par l’explorateur Wilfred Thesiger, explorateur-écrivain britannique.

      Espace de montagne, de savane et de forêts d’acacias, le parc d’Awash est particulièrement riche en faune sauvage et constitue un endroit rêvé pour effectuer un safari. Les « stars » du parc national sont les oryx, les koudous (une sorte d’antilope) les gazelles de Soemmering, les crocodiles du Nil, les minuscules antilopes dik-dik, les bubales de Swayne, autre espèce d’antilope, ainsi que plusieurs espèces de singes, dont des babouins. Il ne faut pas non plus oublier les autruches qui trônent parmi plus de 400 espèces d’oiseaux.

      L'après midi, nous reprenons la route pour la ville de Dire Dawa.

      La ville de Dire Dawa a été créée de toute pièce par la compagnie impériale du chemin de fer franco-éthiopien lorsque la ligne provenant de Djibouti s’arrêtait aux pieds de la montagne de Harar. Jusqu'en 1912, elle fut le terminus de cette ligne ferroviaire en provenance de Djibouti avant qu'elle ne soit prolongée progressivement jusqu'à Addis-Abeba.

      Transfert pour Dire Dawa : environ 4h de route.(232 km)

      Diner et nuit à l'hôtel.

      • Parc d'Awash - Ethiopie
        Parc d'Awash - Ethiopie © Lucie James / Yann Guiguen
      • Chutes de l'Awash - Éthiopie
        Chutes de l'Awash - Éthiopie © Guillaume Philippe
      • Parc animalier de l'Awash - Ethiopie
        Parc animalier de l'Awash - Ethiopie © Guillaume Philippe
        • à l'hôtel
      • J4 Dire Dawa : la gare fantôme - Harar

        Ce matin, nous visitons l'ancienne gare de Dire Dawa construite par les français en 1902. Elle était le terminus puis l'un des points de passage de la ligne ferroviaire entre Djibouti et Addis-Abeba. Aujourd'hui, cette gare a l'architecture coloniale française et sa ligne de rail unique ont été remplacée par une gare plus récente à 10 km de là. Après la visite, nous reprenons la route en direction de la ville d'Harar (Transfert environ 1h30- 54 Km).

        Harar "Jugol" (Jugol traduit "les murailles") est une cité médiévale fermée par des murailles qui compte 82 mosquées. Elle est aussi une ville marchande où l’on croise une architecture étonnante et des fantômes du passé.
        Nous partons à la découverte cette ville fortifiée, connue comme étant la quatrième ville sainte de l’Islam. Balade dans la vieille ville, où il y a de nombreuses mosquées et sanctuaires, dont trois datant du Xe siècle. Harar est un dédale de petites ruelles étroites et de maisons colorées. On y retrouve également la « fausse » maison de Rimbaud, entièrement restaurée.

        Arthur Rimbaud a passé les dix dernières années de sa vie à Harar, l'occasion pour nous de relire les récits de la vie du « poète aux semelles de vent »

        En soirée, nous allons assister à la "cérémonie des hyènes".

        Diner et nuit à l'hôtel.

        • Marché chrétien de la porte Shoa - Harar - Éthiopie
          Marché chrétien de la porte Shoa - Harar - Éthiopie © Franck Guiziou/hemis.fr
        • Maison de Rimbaud - Harar - Éthiopie
          Maison de Rimbaud - Harar - Éthiopie © homocosmicos/fotolia.com
          • à l'hôtel
        • J5 Harar -Dewele- Ali Sabieh

          Matinée de visite d'Harar: marchés du Magala Guddo, et de quelques mosquées. Depuis 2006, la ville est classée au patrimoine mondiale de l'Unesco. En fonction du temps, nous pouvons visiter le palais de Ras Tafari et une maison traditionnelle harari.

          Déjeuner, puis route en direction de Djibouti. Une fois la frontière traversée, nous changeons d'équipe locale et rejoignons notre hébergement situé à une dizaine de kilomètre de la frontière.

          Diner et nuit à l'hôtel "La palmeraie" d'Ali Sabieh.

          Transfert jusqu'Ali Sabieh : environ 6 heures de route. ( 280 Km)

          • au campement
        • J6 Ali Sabieh - Dikhil- Lac Abbé

          Au matin, nous reprenons la route en 4x4, vers l'Ouest. Nous traversons la plaine du Gob’aad, ancien fond de lac préhistorique devenu plaine caillouteuse (Gobaad), ce semi-désert très aride et minéral nous plonge dans « l’expérience de l’immensité désertique ».
          Elle formait jadis une immense étendue d'eau. On y trouve souvent des fossiles d'animaux marins, mais aussi les plus anciennes traces d'occupation humaine du pays

          Nous arrivons au lac Abbé, situé lui dans la dépression de l'Afar, à cheval sur la frontière entre l'Ethiopie et Djibouti. Nous nous baladons autour du lac, gorgé de sources chaudes riches en calcium et entre les aiguilles calcaires alentour : pouvant atteindre jusqu’à 50 mètres, elles prennent des formes surprenantes dans la lumière du soleil couchant.

          Nous passons la nuit dans un campement afar.

          Transfert jusqu'au lac Abbé : 3 à 4 heures de route

          • Un berger et son troupeau au Lac Abbe - Djibouti
            Un berger et son troupeau au Lac Abbe - Djibouti © Robert Harding/hemis.fr
          • Homme de l'ethnie Afar vers le Lac Abbe - Djibouti
            Homme de l'ethnie Afar vers le Lac Abbe - Djibouti © Robert Harding/hemis.fr
            • au campement
            • 2 heures
          • J7 Lac Abbé - Yoboki - Gagadé

            Les premières lueurs du jour sont comme une invitation à l’aventure dans cet univers géologique unique. Les cheminées ruiniformes d’où s’échappent parfois des fumerolles aux senteurs de soufre surgissent du fond du lac, qui se situe à proximité d’un volcan aujourd’hui endormi, le Dama Ali. Il n’est pas rare de voir des colonies de flamants roses qui se regroupent sur les berges du lac.

            En fin de matinée, c’est le départ pour Yoboki puis Gagadé, où nous retrouvons nos chameliers. Gagadé est une grande plaine désertique où cohabitent cheptels nomades (camélidés, ovins, caprins) et gazelles. Pique-nique à l’ombre d’une palmeraie. Bivouac à la belle étoile à l’entrée d’un oued où transitaient autrefois les caravanes des explorateurs, Monfreid, Rimbaud ou encore Borelli…

            • sous tente
            • 3 heures
          • J8 Gagadé - Palmeraie d’Allouli - Lac Assal

            Départ tôt le matin pour éviter la chaleur. Le parcours remonte un oued ouvrant les portes du lac Assal. Remontée de l’oued kalou (passage caravanier millénaire pour l’exportation du sel dans les sultanats sud Afars et plus récemment avec les explorateurs Rimbaud, Monfreid et Kessel. Lecture et récit du roman « Fortune carrée » de Joseph Kessel inspiré de la vie d’Henry de Monfreid, son ami.

            Le sentier suit le lit de la rivière asséchée où végétation et blocs de pierres gigantesques se disputent les lieux. Pique-nique de midi à l’ombre, dans un canyon, près d’un point d’eau. Continuation avec la descente vers le lac Assal. Peu à peu, le spectacle du lac Assal, véritable banquise de sel, prend toute son ampleur. Situé dans une zone d’effondrement à 150 mètres sous le niveau de la mer, il est bordé d’une “banquise” de sel et de gypse d’une éblouissante blancheur qui contraste avec le paysage des falaises et volcans de laves noires environnants.

            Bivouac sur cette banquise de sel à quelques pas des caravanes de sel si la chance nous sourit. Outre la splendeur des passages nous découvrons un livre de géologie à ciel ouvert.

            • Caravane de sel du lac Assal vers les montagnes éthiopiennes - Djibouti
              Caravane de sel du lac Assal vers les montagnes éthiopiennes - Djibouti © Robert Harding/hemis.fr
            • Lac Assal - Djibouti
              Lac Assal - Djibouti © morer/fotolia.com
              • sous tente
              • 5 heures
            • J9 Lac Assal - volcan du Ghoubet - Forêt du Day (Monts Goda )

              Levée du soleil sur le lac, puis nous entamons une randonnée dans cette région volcanique qui sépare le lac Assal des volcans du Ghoubet. Cette zone tectonique exceptionnelle est truffée de failles et de volcans, témoins de l’orogenèse. Nous marchons sur les flancs de l’Ardoukoba, dernier-né des volcans (novembre 1978) dans cette zone, jusqu’au front de mer, face à la petite île du Diable. Balade sur la côte le long des plages du lac du Ghoubet et baignade.

              Pause déjeuner puis nous retrouvons les 4 x 4 pour rejoindre la forêt du Day (forêt primaire de juneperus procera). Ce parc est très particulier puisque c'est l'une des seules zone boisées de Djibouti et on y retrouve la seule espèce d'oiseau endémique du pays : le francolin de Djibouti. Autre particularité, ce parc se trouve à 1700 mètres d'altitude sur les pentes du Mont Goda.

              Nous traversons le massif du Makarassou, véritable verrou minéral au nord de l’ouverture du golfe. Les paysages se métamorphosent et la vie reprend ses droits, découverte de nombreux villages verdoyants de moyenne altitude dans le massif du Goda. Il faudra terminer les 8 derniers kilomètres à pied pour rejoindre le campement, car la piste n’est pas praticable pour les véhicules. L’occasion pour nous de découvrir ces nouveaux paysages montagneux, royaume des aigles.

              Nous passons la nuit dans la forêt du Day et profitons d'un peu de sa fraîcheur. L'hébergement se fait dans des toukoul ou daboïta (huttes traditionnelles des nomades afars). La forêt du Day, nouveau lieu des intrigues et des tribulations d’Henry de Monfreid. Nouvelles lectures à la lumière des lampes du bivouac.

              Lac Assal - Djibouti
              Lac Assal - Djibouti © homocosmicos/fotolia.com
              • en case
              • 5 heures
            • J10 Forêt du Day - Bankouwale ( Mont Goda)

              Aujourd'hui, nous changeons de décor et partons pour une journée de trek dans les monts Goda, qui abritent la forêt du Day. La forêt témoigne de la végétation qu'on trouvait dans le Sahara avant les grandes perturbations climatiques. Aujourd'hui il ne reste que quelques arbres clairsemés.

              La marche, au rythme des découvertes botaniques, permet de gagner le village de Bankouwale, à 600 mètres d’altitude, depuis la forêt du Day (1700 m). Découverte des différents étages de cette forêt primaire, avec haltes dans les campements nomades afars pour découvrir leur mode de vie et surtout leurs jardins. Pique-nique en route.

              Diner et nuit en campement.
              Rando: 3 à 4 heures

              Maison traditionnelle dans un village du parc national de la Forêt du Day - Djibouti
              Maison traditionnelle dans un village du parc national de la Forêt du Day - Djibouti © Hiren Ranpara/fotolia.com
              • au campement
              • 3,5 heures
            • J11 Bankouwale - Tadjoura

              Nous faisons nos derniers pas dans les monts Goda avant de reprendre la route pour Tadjoura, la ville blanche aux sept mosquées. Aujourd’hui encore, la ville est un centre culturel et le siège du sultanat afar.

              Halte incontournable pour se rendre en Abyssinie, Tadjoura a vu séjourner de nombreux explorateurs français au début du siècle dernier (Henri de Monfreid, Arthur Rimbaud…) mais la ville a perdu de sa splendeur avec le temps. Nous découvrons le vieux port où les pêcheurs et les déchargements du khat rythment la vie. Lecture et récit de la vie d’Henry de Monfreid mais également de l’académicien et politicien Jean-François Deniau qui avait une résidence secondaire à Tadjourah, sa maison pour écrire à l’écart des tumultes du monde.

              Nous passons la nuit à Tadjoura

              • à l'hôtel
              • 2 heures
            • J12 Tadjoura - Obock - Mangrove de Godoria

              Après le petit déjeuner, nous partons en 4x4 vers la ville d'Obock que nous visitons. Petite ville portuaire débouchant sur le golfe de Tadjoura, Obock fut le premier point d'ancrage français sur le territoire djiboutien. Délaissée au profit de Djibouti, la région d'Obock reste toutefois une destination privilégiée pour tous les amoureux de la mer. Nous découvrons l'emplacement de la maison de Monfreid, ainsi que la résidence du premier gouverneur : Léonce Lagarde.

              Déjeuner, puis départ pour la mangrove de Godoria, la plus importante du pays. Elle est l'un des poumons de la Mer Rouge. L'eau de mer y entre à chaque marée haute, elle est filtrée par les arbres et plantes de la mangrove, et en ressort nettoyée et réoxygénée. On y trouve de nombreuses espèces d'oiseaux comme le héron vert de la mer rouge, pélican etc., des huîtres sauvages, des crabes de palétuviers...

              Diner et nuit au campement sur la plage ( Huttes traditionnelles)

              • en case
            • J13 Godoria- Obock- Sable blanc

              Départ pour la sublime plage de "sable blancs" situé dans le Golfe de Tadjoura, possiblement la plus belle plage Djibouti.
              Nous nous installons dans notre hôtel situé sur la plage, puis avec nos masques et nos tubas, c'est un magnifique récif corallien regorgeant d'une multitude de poissons qui s'offrent à nous. Avec un peu de chance (entre Novembre et Février), nous pourrons nager avec les requins baleines.

              Le golfe de Tadjourah est issu de la confluence des eaux de deux mers (mer rouge et océan indien), on trouve donc une forte concentration de coraux ( 150 espèces) avec des couleurs très diversifiées (bleu, rouge, beige, marron, vert blanc) et quantité d'espèces de poissons (raies, napoléons, requins guitare, mérous, thons, carrangues, lutjanspour n’en citer que quelques-uns). On croise aussi une faune qui évolue le plus souvent en bancs (chirurgiens, labres, perroquets verts, raies, barracudas…)., différentes espèces de tortues etc...


              Dîner et nuit à l'hôtel "Les sables blancs" (ou équivalent)

              • Plongée dans le golfe de Tadjourah - Djibouti
                Plongée dans le golfe de Tadjourah - Djibouti © Stéphane Dugast
              • Requin-baleine et plongeur - Arta Plage - Golfe de Tadjourah - Djibouti
                Requin-baleine et plongeur - Arta Plage - Golfe de Tadjourah - Djibouti © Stéphan Bonneau/Biosphoto/Photononstop
                • à l'hôtel
              • J14 Sable blanc- Ile Moucha- Ile Maskali

                Nous embarquons à bord d'un bateau, cap au Sud, vers les îles Moucha et Maskali. Le temps passé sur l'eau nous offre la possibilité d'essayer la pêche à la traîne.

                Les îles Moucha et Maskali sont situés à l'entrée du Golde de Tadjoura, elles sont entourées de récifs coralliens et sont reconnues pour leurs plages de sable blanc et la richesse de leur fond sous-marin.

                Autrefois, ces deux îles étaient le lieu de tous les trafics. Des caisses d'armes y sont encore enterrées ! Aujourd'hui c'est une zone de culture d'huîtres perlières. Nous visitons ces deux îles aux salicornes et la mangrove présente sur l'île de Moucha.

                Nous passons la nuit sous tente, sur la plage.

                Poisson clown à 2 bandes et anémone de mer - Golfe de Tadjourah - Djibouti
                Poisson clown à 2 bandes et anémone de mer - Golfe de Tadjourah - Djibouti © Reinhard Dirscherl/Biosphoto/Photononstop
                • sous tente
              • J15 et J16Ile Maskali - Djibouti - Paris

                Nous reprenons la mer pour rallier la ville de Djibouti. Nous passons environ 1 heure sur l'eau.

                A notre arrivée, nous visitons la ville. Le port est le plus important du pays et est situé sur le carrefour des routes maritimes d'Europe, d'Asie et du Moyen Orient. Nous nous baladons au fil des quartiers et des vestiges présents dans la ville.

                Passage à l'hôtel pour prendre une douche, puis transfert à l'aéroport de Djibouti pour notre vol retour en fin d'après-midi ou en début de soirée. Arrivée à Paris le J16.

                • à bord
              • N.B. :

                Votre guide peut être amené à modifier l'itinéraire en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques, du niveau des participants, ou de toute autre cause relative à la sécurité du groupe.

              Dates
              Prix TTC*
              adulte
              Départ
              S'inscrire
              Poser une option
              Dates
              du sam. 10/11/2018
              au dim. 25/11/2018
              Prix TTC* adulte
              3599 € Il ne reste que 2 places à ce prix. Le prochain prix devrait être de 3699 €.
              A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 3899 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
              Départ
              probable Dès 5 inscrits
              S'inscrire Poser une option
              Je réserve

              * les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation

              *** option pour tout départ de Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice & Toulouse, sous réserve de disponibilité dans les classes de réservation concernées à la date de la demande

              Tout savoir sur les dates de départ

              Départ confirmé

              Le nombre minimum de voyageurs inscrits a été atteint ou le sera avec votre inscription.

              Départ probable

              D’après nos prévisions, le nombre minimum de voyageurs inscrits devrait être atteint.

              Dernières places à ce prix

              En général, nos prix augmentent à mesure que le départ approche. N'attendez pas !

              Qui est inscrit ?

              Découvrez en toute transparence la composition du groupe (nombre d'inscrits actuels et estimation du nombre final, sexe de chaque participant, personnes inscrites ensemble).

              Pour être averti(e) de la mise en place d'une nouvelle date de départ, créez-vous une alerte !

              M'alerter si le voyage est programmé entre le

              et le

              Le prix comprend :

                • Les vols internationaux Paris - Addis-Abeba - Djibouti - Paris, en classe économique
                • Les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
                • Les taxes aériennes
                • L'accompagnement par Stéphane Dugast, écrivain -voyageur et membre de la Société des Explorateurs Français (SEF)
                • Les services d'un chauffeur (s), guide local francophone en Ethiopie.
                • Les service d'un guide local francophone, chauffeur (s), cuisinier, chameliers à Djibouti
                • Les transports (de vous et des bagages) inclus au programme
                • L'hébergement en chambre (ou tente) double (ou plus rarement triple)
                • Le matériel de camping (tente, matelas de sol, vaisselle et matériel de cuisine)
                • Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners (à l'exception de ceux indiqués comme libres dans le programme)
                • Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme (et non optionnelles ou effectuées durant les temps libres)
                • Les taxes locales
                • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

                Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

              Le prix ne comprend pas :

                • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
                • Les frais de visa pour l'Ethiopie et pour Djibouti
                • Le supplément départ de province (sur demande)
                • Le supplément chambre individuelle (sur demande)
                • Les visites et activités effectuées lors des temps libres
                • Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe
                • Les boissons en dehors de l'eau et éventuels pourboires (voir onglet "fiche technique", rubrique "Pourboires")
                • Les droit de photographier et filmer


              1 • Détails du voyage

              Niveau physique et préparation

              Ce séjour est d'un niveau dynamique.
              Étapes : 1h30 à 6h de marche.

              On sera combien ?

              De 5 à 15 personnes (exceptionnellement 16 si les derniers s'inscrivent à 2).

              On dort où ?

              • 2 nuits sous tente en bivouac
              • 5 nuits sous hutte traditionnelle ou en campement
              • 6 nuits à l'hôtel
              • 2 nuits à bord


              Les 2 nuits sous tente se feront en bivouac dans la nature. Des tentes pour deux personnes, lits de camps, oreiller et sac de couchage sont fournis.

              Les nuits en campements fixent et/ou sous huttes traditionnelles sont assez sommaires, mais il y a des lits tressés avec matelas. Sanitaires communs*.

              * Nous ne garantissons pas la propreté, envisagez les lingettes et la nature en cas de déconvenue

              Les nuits en hôtels sont propres mais la catégorie est aléatoire (il y a peu d'infrastructures dans certains endroits)

              - P.N Awash: "Awash falls Lodge" ( bonne catégorie)
              - Dire Dawa: "Ras Hotel" ( simple)
              - Harar : "Ras Hotel": ( Bien)
              - Tadjourah: "L'hôtel du Golfe" ( Bien)
              - "Les Sables blancs" (bonne catégorie)
              - Djibouti : l’hôtel "Menelik" ( Bien)


              La répartition des chambres (ou tentes) est effectuée selon la logique suivante : couple ensemble, homme avec homme et femme avec femme.

              Dans le cas d’un nombre impair (3-5-7-9-11-13-15) de participants, ou pair (2-4-6-8-10-12- 14) mais que la répartition détermine qu’il reste une personne seule :
              Si c’est une dame seule, celle-ci partagera sa chambre avec 2 autres femmes.
              Si c’est un homme seul, celui-ci partagera sa chambre avec 2 autres hommes.
              Si cette configuration n’est pas possible, une chambre individuelle sera proposé (exemple : si le reste du groupe n’est composé que de couple).

              A table !

              Le matin: petit déjeuner à l'hôtel ou préparer par votre cuisinier (en bivouac)
              Le midi: déjeuner pique nique ou restaurant local
              Le soir: diner à l'hôtel, au campement ou préparer par votre cuisinier.

              Le petit déjeuner est un repas important pour les Djiboutiens, qui commencent souvent la journée avec du thé. Le plat principal est généralement un pain ressemblant à une crêpe, le lahoh, qui peut aussi être mangé avec un ragoût ou une soupe. Il est comparable à l'injera éthiopien, mais plus petit et plus mince.

              Le déjeuner (qado) et le dîner (casho) sont souvent constitués d'un plat principal de ragoût (maraq), dont il existe de nombreuses variantes et saveurs. Le riz est habituellement servi au déjeuner accompagné de viande ou de bananes. La cuisine djiboutienne est généralement préparée en utilisant beaucoup d'épices, allant du safran à la cannelle, elle montre les traces de l'influence arabe sur la cuisine nationale et la culture dans son ensemble.

              La toilette (et les toilettes)

              Salle de bain et toilettes privées pour les nuits en hôtel.
              Pour les nuits en bivouac ou en campement ( sanitaires communs ou lingettes )

              Suivez le guide !

              Vous serez accompagnés par un guide local francophone pour la partie Éthiopienne, puis Djiboutienne, chauffeur (s).
              Pour les deux nuits en bivouac: un cuisinier et deux assistants viendront complétés l'équipe locale.

              Stéphane DUGAST, membre de la Société des Explorateurs Français (SEF) sera également un intervenant de qualité pour vous faire partager ses connaissances sur les écrivains Monfreid, Rimbaud, Kessel, Thesiger et Consorts tout au long du parcours !

              Un pro à vos côtés

              Stéphane Dugast (chef d'expédition) :

              Reporter, écrivain et réalisateur français, Stéphane Dugast multiplie, depuis l’an 2000, les enquêtes et les reportages sous toutes les latitudes avec un fort « tropisme » pour les océans, les routes mythiques, le monde polaire, le désert et les immersions en tous genres.

              Reporter pour la presse magazine (Le Figaro magazine, Géo, Marine & Océans), il réalise également des films documentaires pour la TV, dont Clipperton, l’île mystérieuse (France 3, France O) ou Dans les pas de Paul-Émile Victor (TV5 Monde, Voyage).

              Il est l’auteur de nombreux ouvrages parus en librairie, dont la biographie Paul-Émile Victor, J’ai toujours vécu demain, prix Éric Tabarly 2016.

              Curieux de nature et amoureux des grands espaces, Stéphane Dugast est un spécialiste du monde de l’exploration, et un passionné de la Corne de l’Afrique dans laquelle il s’est rendu à de nombreuses reprises.

              Il est membre depuis 2010 de la Société des Explorateurs Français, et son secrétaire général depuis 2015.

              Il sera assisté d’une équipe locale pour nous faire découvrir l’Ethiopie et Djibouti dans les pas des écrivains-voyageurs Arthur Rimbaud, Joseph Kessel et Henry de Monfreid.

              On se déplace comment sur place ?

              • Minibus en Ethiopie et 4x4 Toyota Land cruiser à Djibouti
              • Bateau
              • A pied

              Les routes reliant Addis Abeba aux principales villes du Pays et à Djibouti ont été récemment rénovées. Cependant des pannes peuvent, aussi, survenir lors de votre voyage, nous vous demandons d’être patients et de profiter de ces moments pour aller découvrir les environs en compagnie de votre guide.

              Vos bagages voyagent aussi...

              Vos bagages vous suivent et sont acheminés par véhicule

              Volez en bonne compagnie !

              Vol régulier sur la compagnie locale Ethiopian Airlines. Pour les vols internationaux, en fonction des disponibilités, nous pouvons aussi avoir recours à d'autre compagnies régulières comme Turkish Airlines ou Qatar Airways.

              Horaires, pré et post acheminement :

              Ces horaires sont fournis à titre indicatif uniquement, nous déclinons toute responsabilité en ce qui concerne les modifications de ces horaires, donc il ne faut pas se baser sur ceux-ci afin d’effectuer vos réservations définitives de trains ou autres transports.

              Attention ! Pour vos pré et post acheminement, nous vous recommandons de prévoir une connexion avec un minimum de sécurité, de réserver des titres de transport modifiables, voir même remboursables, afin d’éviter le risque éventuel de leur perte financière. Vous allez peut-être décider de profiter des « tarifs Découverte » de la SNCF ou de vols intérieurs à bas prix. Attention, ce type de billet est non-remboursable ! Sachez que d’autres alternatives existent : billet de congé annuel (25% moins cher), et autres formules avec réductions sans risques.

              Quelques sites utiles :

              www.adp.fr
              Le site officiel d'ADP (Aéroports de Paris). ADP gère l'aéroport d'Orly, de Roissy-CDG (Charles de Gaulle). Vous pourrez y trouver vos horaires d’avion mis à jour avant votre départ. Par téléphone..oubliez..c’est un conseil!

              Attitude à l’égard des Officiers de polices, douaniers ou autres forces de l’ordre.
              Cela fait partie des "charmes" de l'Afrique... Soyez toujours courtois, polis et patients aux postes de frontière ou lorsque vous traitez avec un policier ou avec des fonctionnaires officiels. Une attitude "arrogante" ne pourra que créer des problèmes à vous-même et à l'ensemble du groupe.

              Important : Habillez-vous correctement lorsque vous passez les frontières (pas de pieds nus, pas de torse nu, pas de décolletés provocants, pas de chapeaux ou lunettes de soleil), lorsque vous visitez les marchés, les villages, les villes, et lorsque vous voyagez dans le véhicule.

              On se donne RDV où ?

              La nouvelle réglementation de l'aéroport implique que les chauffeurs, guides ou transferistes ont l'obligation d'accueillir les voyageurs à l'extérieur de l'aéroport. Il est donc important de sortir de l'aéroport pour retrouver notre équipe, munie d'un panneau Nomade Aventure devant l'aéroport !

              A votre arrivée, on vous demandera, au passage de la douane, votre lieu d’hébergement ou votre adresse locale, à cette question précisez donc les coordonnées de l'hôtel suivant : "Awash falls Lodge"

              NB : Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances.

              Esprit du voyage

              Ce voyage ne convient pas aux personnes peu autonomes et non respectueuses des traditions et des habitudes locales. Le confort des hébergements correspond à la réalité des pays et au concept même de ce type d’immersion. Nous utilisons des établissements modestes qui favorisent la proximité et la rencontre.

              2 • Budget

              Le prix comprend :

              • Les vols internationaux Paris - Addis-Abeba - Djibouti - Paris, en classe économique
              • Les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
              • Les taxes aériennes
              • L'accompagnement par Stéphane Dugast, écrivain -voyageur et membre de la Société des Explorateurs Français (SEF)
              • Les services d'un chauffeur (s), guide local francophone en Ethiopie.
              • Les service d'un guide local francophone, chauffeur (s), cuisinier, chameliers à Djibouti
              • Les transports (de vous et des bagages) inclus au programme
              • L'hébergement en chambre (ou tente) double (ou plus rarement triple)
              • Le matériel de camping (tente, matelas de sol, vaisselle et matériel de cuisine)
              • Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners (à l'exception de ceux indiqués comme libres dans le programme)
              • Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme (et non optionnelles ou effectuées durant les temps libres)
              • Les taxes locales
              • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

              Et en bonus chez Nomade Aventure, pas de frais de dossier !

              Le prix ne comprend pas :

              • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
              • Les frais de visa pour l'Ethiopie et pour Djibouti
              • Le supplément départ de province (sur demande)
              • Le supplément chambre individuelle (sur demande)
              • Les visites et activités effectuées lors des temps libres
              • Le transfert privatif jusqu'au départ de l'itinéraire ou au premier hébergement, en cas de vol distinct du groupe
              • Les boissons en dehors de l'eau et éventuels pourboires (voir onglet "fiche technique", rubrique "Pourboires")
              • Les droit de photographier et filmer


              Budget sur place

              La devise en vigueur en Ethiopie est le birr ethiopien (ETB).
              La devise en vigueur à Djibouti est le franc de Djibouti (DJF).

              1 € = 25,01 ETB (taux au 26/01/18)
              1 € = 219,39 DJF (taux au 26/01/2018)

              Le birr n’est pas exportable. Vous ne pouvez pas quitter le pays avec plus de 10 birr. Il est possible de les échanger à l’aéroport d’Addis Abeba avant votre retour. Prévoir des espèces (de préférence des petites coupures).

              L’euro et le dollar peuvent être changés sur place (à l’aéroport ou dans les hôtels) mais il est impossible de payer avec. Pensez à bien conserver vos reçus de change, ils peuvent vous être demandés. Les chèques de voyages sont quasiment impossibles à changer. L’usage de la carte de crédit est peu répandu, en dehors des grands hôtels d’Addis Abeba .

              Lorsque vous faites du change, profitez-en pour demander des petites coupures (les vendeurs n'ont jamais la monnaie, vous le savez bien...), et refusez les billets trop abîmés qui pourraient vous être refusés sur place.

              Les cartes de paiement internationales sont en général acceptées dans les hôtels, lodges, camps de luxe et fermes d'hôtes (quelques établissements appliquent néanmoins une commission de 5 % lors des paiements par carte, en raison des frais de banque très élevés pour les transactions par carte). Des guichets automatiques sont disponibles dans les villes, pour Visa et Mastercard. Pour retirer de l'argent avec votre carte dans les banques de villes moins importantes, il vous faudra d'abord vous présenter à l'accueil (Enquiries) afin que l'opératrice demande l'autorisation au bureau central. Cela peut être très long (jusqu'à 2 heures d'attente si par malheur le système informatique ne fonctionne pas très bien) donc, à éviter !

              Budget sur place :

              Vos dépenses vont dépendre des souvenirs que vous ramenez mais également de votre consommation éventuelle de boissons non inclues au programme mais également de votre générosité en terme de pourboires (voir l'onglet "pourboires").


              Nous estimons qu'un budget compris entre 150 et 200 € devrait suffire pour la durée du séjour. Il est préférable d'augmenter ce budget si vous envisagez de réaliser des activités optionnelles.


              Pourboires

              Les pourboires ne sont jamais compris dans la note finale. Cependant leur usage est une coutume locale.

              Ces petites gratifications sont très appréciées des équipes locales évoluant dans un pays où le niveau de vie est très bas. Cependant, le pourboire doit être accordé en fonction de votre niveau de satisfaction et selon les petites attentions que vous avez reçues pendant votre séjour.

              L'usage veut que le pourboire soit de :
              • 5 à 10% de la note dans les restaurants, bars....
              • 0.5 à 1 € pour les services (porteurs, laveurs de voiture...)

              N'oubliez pas les équipes et chauffeurs complémentaires (qui interviennent au cours du circuit) qui vous quitte avant la fin du voyage et le retour dans la ville de départ (n'hésitez pas à demander conseil auprès de votre guide)

              Nous vous conseillons au cours du circuit de créer une caisse commune avec les autres participants pour distribuer les pourboires et acheter les boissons non inclues et/ou des bouteilles d'eau minérale en cours de circuit. Nous vous recommandons un montant compris entre 60 € et 90 € par participant pour cette caisse commune.

              3 • Assurances

              Pourquoi souscrire une assurance ?

            • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
              Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
            • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
              Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
            • Parce qu’on assure !
              Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

              Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
              Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

              Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
              Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
            • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
            • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
            • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

              Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


              Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

              Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
              Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

              Last but not least…
              En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

              Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
            • Quel contrat choisir ?

            • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
              Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

            • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
              Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
            • 4 • Equipement

              Petit équipement personnel

              • Lunettes de soleil
              • Gourde isotherme (1 L min.), filtre à eau
              • Pastilles purifiantes Micropur ou Aquatabs
              • Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche)(Prévoir des piles de rechange)
              • Crème solaire haute protection
              • Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
              • Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
              • Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
              • Papier de toilette (biodégradable si possible)
              • Serviette de toilette à séchage rapide
              • Lingettes rafraichissantes
              • Protections auditives anti-bruit
              • Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
              • Lotion anti insectes
              • Adaptateur de prise électrique
              • Sac à viande ou drap pour remplacer le sac de couchage en cas de chaleur ou pour l’hygiène + 1 taie d'oreiller.

              Photos/vidéos :

              Munissez-vous de ce dont vous aurez besoin au niveau cartes mémoires, batteries… Si vous apportez une caméra, nous vous recommandons d'emporter avec vous suffisamment de batteries, un système de recharge et un adaptateur allume-cigares. Il est possible de recharger la caméra vidéo à partir de la batterie du véhicule, en utilisant un allume-cigare 12 volts (cette possibilité est laissée à la discrétion du guide, et ne sera pas autorisée s'il y a un risque pour l'autonomie du véhicule). Le fonctionnement de celui-ci ne vous est en aucun cas garanti.

              Appareil numérique: Nous recommandons d'acheter des batteries très longue durée. Idem pour les cartes de mémoires, prendre une (ou plusieurs) carte de grande capacité (4 Go). NB : Il vaut mieux prendre 2 cartes mémoires de 4 Go plutôt qu’une carte de 8 Go. Comme le proverbe le dit si bien : il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

              Pharmacie personnelle

              • Médicaments habituels
              • Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
              • Traitement anti paludéen
              • Anti-diarrhéique
              • Comprimés anti-inflammatoires
              • Antispasmodique
              • Antiseptique intestinal
              • Anti-vomitif
              • Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
              • Collyre (poussière, ophtalmie) et crème antibiotique pour les yeux
              • Pastilles purifiantes pour l’eau (Micropur forte ou Aquatabs)
              • Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
              • Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
              • Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)
              • Traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles)
              • Répulsif anti-moustiques efficace en zone tropicale
              • Traitement antipaludéen adapté à la zone visitée, selon prescription médicale
              • Biafine

              Avant de quitter le pays, vous pourrez offrir votre minipharmacie (si vous le désirez) à l’équipe locale, un dispensaire, un hôpital ou une organisation médicale à but non lucratif, à moins que vous en ayez eu besoin ! Les médicaments et bandages seront très appréciés par ceux-ci.

              On prend quels bagages ?

              L'ensemble de vos affaires pour votre séjour doit être réparti comme suit : 1 bagage de 20kg et 1 bagage de 5kg

              Bagage 20kg :
              Votre bagage de 20 kg est votre bagage principal qui voyagera en soute. Afin de faciliter les transports, il est préférable d'utiliser un sac à dos ou une valise soute. Ce sac doit contenir les affaires que vous n'utilisez pas pendant la journée. Vous les retrouverez le soir après votre journée d'excursion. Ce sac de voyage doit également contenir tous les objets tranchants ou dangereux que vous pourriez emmener (couteaux, ciseaux, briquets...)

              Nous vous conseillons d’enregistrer votre bagage dès le départ jusqu’à la destination finale. Il est très risqué de récupérer votre bagage lors du transit, car vous prenez le risque de manquer la correspondance.

              Bagage à main 5Kg :
              Votre bagage de 5kg est celui que vous gardez en cabine mais également durant les excursions. Un petit sac à dos de randonnée est donc préférable. Ce sac doit contenir les affaires indispensable pour la journée : gourde, appareil photo, etc. Il ne doit pas être volumineux et doit contenir ce qui est lourd et fragile et ce qui peut être utile entre le moment où vous enregistrez votre bagage à l’aéroport de départ et le moment où vous le récupérez à l’aéroport de destination.

              En raison des retards fréquents de certains bagages à l’aéroport d'Addis-Abéba, nous vous conseillons fortement d’emporter votre sac de couchage avec vous et le nécessaire pour pouvoir voyager les premiers jours, en bagage accompagné dans l’avion. Prenez également les médicaments indispensables pour votre santé accompagnés de l’ordonnance, le reste de votre pharmacie personnelle pouvant être mis en soute. Nous vous rappelons que vous avez droit à un bagage à main, dont le poids ne doit pas excéder 5 kg.

              En cas de retard ou perte des bagages, il est impératif de le signaler immédiatement auprès du service bagages du transporteur aérien ou de l'aéroport d’arrivée afin de remplir un formulaire officiel de déclaration de perte de bagage qui permettra d'entreprendre les recherches et servira à la réclamation. Il vous sera demandé les éléments suivants :
              • Numéro d’étiquette et descriptif des bagages
              • Coordonnés de l’agence locale (précisées sur votre convocation)
              • Coordonnées personnelles.

              Il est impératif de garder le n° de déclaration de perte des bagages. Contacter également votre assurance personnelle (type assurance tranquillité proposée par Nomade Aventure) afin d’ouvrir votre dossier ce qui permettra d’activer votre droit (le cas échéant) au budget accordé pour acheter les produits de 1ère nécessité. Dans le cas d’une souscription à notre convention tranquillité , un budget de 152 € par personne est accordé. Vous aurez la possibilité d’acheter (sur place) des produits de 1ère nécessité : vêtements, brosse à dents, lampe de poche, etc

              Si vous rencontrez un problème de bagages, nous espérons que cet incident n’altéra pas votre bonne humeur pour le bien être de l’ensemble du groupe et que vous pourrez appréhendez votre voyage dans un bon état d’esprit. Notre correspondant local continuera à relancer le service bagage de la compagnie pendant que vous serez en voyage en espérant que tout rentrera dans l’ordre le plus rapidement possible afin de vous les acheminer le plus rapidement possible.
              Dès votre retour en France, nous vous invitons à contacter directement la compagnie aérienne afin de faire valoir vos droits. Lors d’une perte de bagage, vous disposez de 21 jours à partir de la date de récupération des bagages, et vous disposez de 3 à 7 jours s’il s’agit d’un bagage endommagé.

              Quelques précisions concernant le vol de bagages :
              Nomade-Aventure décline toute responsabilité concernant les vols, pertes ou destruction des bagages. Pour ceux ayant contracté une assurance convention « tranquillité », vos bagages sont garantis pour autant que les bagages soient sous la surveillance directe du bénéficiaire, dans sa chambre, remisés dans une consigne fermée à clé ou sous la garde d’un hôtelier en coffre donc vos bagages ne sont pas couverts en camping (sauvage ou aménagé).

              NB : Nous vous rappelons que même si l’Afrique reste une destination sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller sur vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, il nous paraît nécessaire de préciser qu’il ne faut jamais laisser votre passeport, argent, carte bancaire, appareils photos ou autres objets de grandes valeurs sans surveillance même si le véhicule est verrouillé à clef. Nomade Aventure ne serait en effet être tenus responsables des vols éventuels survenus lors de votre séjour du fait de votre négligence.

              On met quoi dans la valise ?

              • Chapeau de soleil ou casquette
              • Sweat-shirts ou chemises manches longues
              • T-shirts. Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière réspirante)
              • 1 Veste polaire
              • Bermuda long et/ou pantacourt
              • Pantalon de marche léger
              • Pantalon confortable léger pour le soir
              • Cape de pluie
              • Sous-vêtements légers
              • Chaussettes de marche
              • Paire de chaussures de marche légère (semelle ferme) à porter avec des chaussettes
              • Paire de sandales ou de chaussures de détente pour le soir

              La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie.Attention ! Une tenue décente est recommandée. Pas de short, de caleçon ni de décolleté pour ne pas choquer les villageois et pour éviter les coups de soleil ravageurs.

              Nous voyageons dans un milieu naturel et visitons des sites historique que nous avons le devoir de respecter. Nous ne devons rien laisser derrière nous qui pollue les sites où marque notre passage. Chaque visiteur est responsable de la propreté et de l'état des sites qu'il traverse et où il bivouaque. Certains déchets (papiers, papier hygiénique, etc.) sont facilement brûlés. Piles et briquets doivent absolument être rapportés en France. Merci de proscrire les aérosols.

              5 • Formalités et santé

              Formalités

              Passeport

              Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

              Visa

              Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Prix du visa pour les Français (valable 3 mois, pour 3 mois) : 50 euros. Présentation d’un billet d’avion aller-retour ou d’une attestation de voyage requise à la demande.

              Formalités spécifiques

            • Passeport

              Passeport valide au moins 6 mois après la date d'entrée prévue en Ethiopie pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.
              Le carnet de vaccination à jour.

              Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

              De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.


            • Visa

              Visa à faire avant le départ:

              ==> Il est possible à présent de l’obtenir facilement via le lien ci-dessous (52$):
              https://www.evisa.gov.et/#/apply/start

              Vous pouvez également faire la demande avant le départ par courrier, voici les pièces à fournir pour l’obtention du Visa :
              - 1 Passeport original, signé et valable au moins 6 mois après la date de retour,
              - 1 photocopie du passeport
              - 1 Formulaire de demande de visa complété,
              - 1 Photo d’identité récente (3cm X 4cm),
              - 1 Attestation de voyage ou copie du billet d’avion aller-retour

              INFORMATION IMPORTANTE VISA
              L'Ethiopie est récemment passée au format e-visa. Cependant, vous devez EXIGER de faire tamponner votre passeport auprès de la douane même si vous possédez un e-visa, sinon vous risquez de vous confronter à des problèmes pour la suite de votre voyage.

              Le dépôt des dossiers pour la demande de visas se fait à l'ambassade (adresse ci-dessous), du lundi au vendredi et uniquement le matin de 9h00 à 13h00. Quant-au retrait des visas, il se fait uniquement l’après-midi de 13h00 à 17h00.

              Ambassade (Fonctions consulaires assurées par l'Ambassade)
              Adresse : 35, avenue Charles Floquet - 75007 Paris
              Tél : 01.47.83.83.95
              Fax : 01.43.06.52.14
              Internet : http://ethiopianembassy.fr/services-consulaires/visas
              Courriel : embeth@free.fr

              NB : Si vous n’êtes pas en règle avec les formalités de police, douane et santé du pays concerné le jour du départ, vous perdrez la totalité du prix du voyage, cette cause d’annulation n’étant pas garantie par les assurances. Les informations figurant dans notre brochure et sur notre site Internet ne sont données qu’à titre indicatif.

              Si le mineur voyage seul ou avec un autre adulte, il doit posséder l'un des documents suivants :
              • soit un passeport individuel : ce document est suffisant pour permettre au mineur de franchir la frontière,
              • soit une carte nationale d'identité et une autorisation de sortie de territoire pour les pays n'exigeant pas de passeport.

              S'adresser à l'ambassade d'Ethiopie (coordonnées ci-dessus)

              Depuis le 12 juin 2006, les enfants mineurs doivent être titulaires d’un passeport individuel. Toutefois, les passeports délivrés antérieurement au 12 juin 2006, qui font apparaître des enfants mineurs de moins de 15 ans sur le passeport de leurs parents, demeurent valables jusqu’au terme de leur validité normale. L’inscription sur le livret de famille ne suffit pas.

              A noter qu'un mineur voyageant sans ses parents devra également se munir d'une autorisation de sortie du territoire que vous pourrez obtenir auprès des services de votre préfecture de police
            • Vaccins obligatoires

              Aucun vaccin n’est exigé à l’arrivée, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays infestés. La vaccination doit être faite au moins 10 jours avant le départ.

              Vaccins conseillés

              Rappels des vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B (ou vérification d’une immunité), la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), la typhoïde et rage en cas de séjours prolongés en brousse, contre les méningites, en période épidémique, vaccin tétravalent A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix).

              Paludisme

              Il est présent, même en ville, sous une forme résistante qui va nécessiter, d’une part, une protection individuelle contre les piqûres de moustique (répulsifs efficaces pour la peau, les vêtements et les moustiquaires) et, d’autre part, la prise d’un traitement prophylactique (sur prescription médicale) par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou doxypalu. Compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

              6 • Le pays

              Us et coutumes

              Malgré sa richesse culturelle, l’Ethiopie reste un des pays les plus pauvres de la planète. Une grande partie de la population vit toujours sous le seuil de pauvreté ce qui entraine une augmentation tant de la mendicité que du nombre de personnes vivant dans la rue, particulièrement à Addis-Abeba. Venir en aide à ces personnes en leur donnant directement de l’argent ne les aide malheureusement pas à améliorer leurs conditions et a plutôt tendance à les empirer.

              Une manière de mendier, particulièrement répandue dans les zones rurales, est souvent appelée « frénésie des Highlands ». « Highland », au-delà de vouloir dire « haut plateau », est le nom de la première marque de bouteille d’eau minérale distribuée en Ethiopie. Avec le temps, ce mot est devenu le nom générique pour parler de bouteille en plastique, objet très convoité par la population. Ainsi, il est fréquent de voir des enfants courir derrière des voitures de touristes dans l’espoir qu’une bouteille en plastique leur soit lancée en chemin. Cette coutume entraîne de terribles accidents. Pour cette raison, nous invitons les voyageurs à garder les bouteilles avec eux et les leur remettre dans la rue, à l’hôtel, dans le village mais pas depuis votre véhicule.

              A Djibouti, il convient d’observer, comme dans tout pays musulman, une certaine correction dans la tenue vestimentaire et dans le comportement en particulier dans les lieux publics et a fortiori près des sites religieux : pas de décolletés, de débardeurs échancrés, de shorts trop courts ou de mini-jupes pour les femmes (prévoir de pouvoir se couvrir), pas de shorts de bains ou de tenue négligée pour les hommes.

              De manière générale, il est vivement conseillé d’adopter une attitude de discrétion dans l’espace public. Les actes démonstratifs (signe d’affection, contact physique notamment) sont à éviter.

              Pour vos achats :

              Pendant vos pauses shopping, n'oubliez pas de marchander (sans exagération). Nous vous conseillons de commencer par diviser le prix annoncé par 2 ou 3 puis d'augmenter au fil de la discussion. La clé du succès ? Prendre son temps et discuter avec les commerçants. N'hésitez pas à consulter votre guide discrètement pour connaitre les bons prix (approximatifs). Attention, ne demandez pas conseil auprès de votre guide sous les yeux du commerçants ou des autres villageois, celui ci ne pourrait pas vous conseiller judicieusement.

              Si vous devez acheter des produits d'usage (cigarettes, boissons, nouriiture...) sachez que généralement les prix affichés sont des prix fixes. Cependant, certains commerçants pourraient essayer de vous tromper sur les prix de ces produits du quotidien.

              Pour vos balades :

              Vous traversez des villages où les gens ne sont peut-être pas d'accord pour être "mitraillés" par des dizaines d'appareils photo chaque jour. Avant de prendre une photo, restez civilisé et demandez la permission. Nous traversons des villages centenaires aux traditions vivaces et la photo systématique des habitants est une attitude qui peut détruire tout essai d'échange ou de communication entre vous et vos hôtes. Lorsque sera établi un climat de confiance, demandez (faites-vous conseiller par votre accompagnateur) l’autorisation de filmer ou de photographier qui vous sera souvent généreusement accordée. Et enfin, ne photographiez jamais les enfants sans demander leur accord aux parents et aux enfants eux-mêmes. Si l’on vous refuse, alors n’insistez pas. Ne promettez d’envoyer des photos aux personnes que vous avez photographiées que si vous êtes sûr de pouvoir respecter votre engagement. Mais surtout prenez le temps de rencontrer… plus que de collectionner des portraits.

              Attention : Nous vous invitons à être vigilant face à une escroquerie répandue qui consiste à vous faire inviter par un groupe de gens (souvent des personnes se faisant passer pour des étudiants ou des guides) à une cérémonie du café ou à une petite réunion. Ils vous amènent dans une maison locale où ils vous servent le café, du tej ou à manger. Après en avoir « profité », ils vous apportent une note s’approchant souvent des 100USD par personne, parfois plus, et vous obligent à payer. Nous vous recommandons donc d’être vigilants et de refuser toute invitation de personnes dans la rue. Si vous souhaitez participer à une cérémonie du café, à un dîner traditionnel ou à un spectacle de danse, n'hésitez pas à demander conseil à votre guide qui vous conseillera avec plaisir.

              Climat

              Ethiopie : Bien que l’Ethiopie soit située au sud du tropique du Cancer, seules les basses régions ouest jouissent d’un climat véritablement tropical.
              L'Ethiopie, et notamment toute la partie nord du pays, connaît une forte saison des pluies de fin juin à fin septembre : les pluies sont abondantes, les rivières sortent de leur lit, inondent les cultures et endommagent de réseau routier.
              Dès la mi-septembre, les pluies diminuent graduellement et font place à la mi-octobre à une longue saison sèche qui s’étend jusqu’en juin (avec cependant une petite saison des pluies au mois de février).

              A Djibouti, le climat y est désertique, chaud et aride. Il y pleut très peu et la chaleur est présente toute l’année. Les températures maximales varient entre 27 à 43°C.
              On y distingue deux saisons :
              • La saison chaude qui va de mai à septembre qui s’accompagne d’un vent très chaud et sec, le khamsin, qui fait grimper les températures.
              • La saison plus fraîche va d’octobre à avril.( température la nuit de 23 à 27C°, la journée de 27 à 31C°)

              Faune et flore

              L'Ethiopie possède une faune très riche et compte plus de 279 espèces de mammifères, dont 31 espèces de mammifères sont endémiques au pays (Chacal du Simien, Nyala de montagne, Guib d'Ethiopie, Babouin gelada...).

              Le parc National D'Awash abrite une faune nombreuse de grands mammifères comme les Oryx, les Koudous, les Gazelles de Soemmerring ou les Dik-Dik. Le parc regroupe également près de 400 espèces d'oiseaux1.

              Djibouti bénéficie d'une faune sous marine extraordinaire autant en variétés qu'en couleur : thons, barracudas, mérous, murènes, loches, napoléons, raies manta, carangues, tazars ou " king fish ", sans parler des milliers de poissons de coraux (poisson clowns, balistes, perroquets verts)...

              On retrouve beaucoup d'espèces de requins et notamment le requin-baleine, le plus inoffensif de tous, on le retrouve sur les côtes de Djibouti surtout entre Novembre et Février.

              Côté faune, Djibouti n'est pas en reste. Vautours et aigles de mer, hérons, ibis et pélicans, flamants roses, outardes communes, autruches devenues rares, antilopes, gazelles. Si le Koudou est en voie de disparition, et si l'oryx se fait rare, les arcouboudo (oréotrague) qui semblent marcher sur la pointe des pieds, les dig-digs, antilopes naines, sont encore très répandus.

              On trouve aussi carnassiers et fauves, le fennec, le chacal, le chat sauvage, la hyène, le guépard, la panthère. Et il faut encore citer le phacochère, les singes divers, les varans (lézards géants), les écureuils de sables...

              Décalage horaire

              L'Ethiopie et Djibouti sont à GMT +3, c'est-à-dire :
              • en été, il y a 1 heure de décalage (il est 12h00 en France quand il est 13h00 en Ethiopie).
              • en hiver, il y a 2 heures de décalage (quand il est 12h00 en France, il est 14h00 en Ethiopie).

              Electricité

              La tension est de 220 Volts. Les prises de courant sont aux normes européennes, avec deux entrées rondes. Toutefois, nous vous conseillons de prendre avec vous un adaptateur de prise étant donné que la taille des entrées ainsi que la distance entre chacune peut varier. Des adaptateurs sont largement disponible dans le pays.

              Les coupures d’électricité peuvent subvenir. Nous vous conseillons de vous munir, d’une lampe de poche.

              Bibliographie

            • Fortune carrée de Joseph Kessel. Roman. Pocket.
            • Les secrets de la mer rouge d’Henry de Monfreid. Roman. Grasset
            • Mes vies d'aventures. L'homme de la mer Rouge d’Henry de Monfreid. Récit. Points
            • Voyage en Abyssinie et au Harrar : Récit et carnet de voyages d’Arthur Rimaud (éditions Lugaran)
            • Abyssinie - Une traversée dessinée de Joël Alessandra. Roman graphique. Paulsen.
            • Errance en mer rouge de Joël Alessandra. Roman graphique. Casterman.
            • Djibouti - De roc, de sable et de sel de Franck Gouéry, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, livre illustré. Éditions non lieu.
            • Rimbaud en Abyssinie d’Alain Borer. Récit. Points.
            • Aux belles abyssines de Bernard Bonnelle. Roman. La table ronde.
            • Les Afars d'Éthiopie - Dans l'enfer du Danakil de de Franck Gouéry, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer. Livre illustré. Éditions non lieu.
            • Djibouti de Pierre Deram. Roman. Folio.
            • Cartographie

              Des cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris.

              7 • Tourisme responsable

              Charte éthique du voyageur

            • Charte éthique du voyageur
              Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

              Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
            • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
            • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
            • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
            • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

              Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
            • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
            • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
            • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
            • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

              Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
            • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
            • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
            • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
            • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

              Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
            • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

            • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

              L’esprit ATR
              Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

              La labellisation
              Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

              Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
              Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
            • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
            • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
            • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
            • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
            • informer de façon transparente et sincère ;
            • s’engager en matière de compensation CO2.

              Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

              Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

              Et vous, que pouvez-vous faire ?

              Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

              Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

            • Adoptez la Nomad'titude !

              La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

              Carte Djibouti Exploration Djibouti Dugast

              Prolongez votre aventure !

              Pourquoi ne pas rester un peu plus longtemps, et rendre votre voyage encore plus inoubliable, en choisissant l’une de nos extensions ?

              • voyage Indonésie

                Djibouti

                Croisière de plages en îles !

                • En bateau (Nature)
                • 8 jours
                • à partir de 1499€
                voir plus de détails
              La tribu
              Julien Leveque

              Cécile, votre spécialiste Djibouti

              Rigueur, douceur, discrétion. C’est un peu ça Cécile. L’à peu près : connaît pas !

              C’est comme accompagnante qu’elle s’est fait le cuir, et a acquis ses premiers titres de noblesse.
              Une attaque du voyage via des destinations aussi diverses et variées que la Chine, la Thaïlande ou encore l’ouest américain. Bref, des mondes parallèles…

              Révélation ou pas, elle a choisi de...
              poursuivre dans cette voie, en remettant le couvert à plusieurs reprises, en Afrique (australe et de l’Est) notamment, où elle a enchaîné les safaris.

              Chez Nomade Aventure, c’est la zone Asie (Centrale et du Sud-Est), Chine et Himalaya qui a obtenu ses faveurs. LE secteur qui manquait à son palmarès, et qu’elle a depuis pris le temps de parcourir via quelques aventures en Ouzbékistan, au Tadjikistan, en Chine ou en Géorgie.

              Résultat, notre Cécile a goûté à tout. Ou presque. Quoi qu’il en soit, il y a de fortes chances qu’elle ait les réponses à vos questions. C’est statistique…

              > lire la suite

              Vous pourriez craquer aussi pour ça...

              Des voyages plébiscités par nos clients, dans le même coin et avec la même activité ou thématique !

              voyage NAMIBIE

              NAMIBIE

              De la Namibie à Victoria Falls

              • 22 jours
              • à partir de 3399€
              > Par ici l’aventure !
              voyage NAMIBIE

              NAMIBIE

              Balade australe

              • 15 jours
              • à partir de 2499€
              > Par ici l’aventure !
              voyage ETHIOPIE

              ETHIOPIE

              Abyssinie, Dallol et Erta Alé !

              • 15 jours
              • à partir de 2999€
              > Par ici l’aventure !