Bolivie | Voyage en petit groupe

La TransAndine.

Une traversée des Andes, à pied uniquement, des rives du lac Titicaca jusqu'aux sources de l'Amazone, via les cimes gelées.

  • 17 jours
  • à partir de 3299€
  • prochain départ probable le 04/05/2019

Je réserve / pose une option

Voir les 3 avis sur ce voyage Ajouter à ma sélection

Vous aimerez...

  • Traverser la cordillère des Andes, à pied, de bout en bout !
  • Naviguer & Pêcher sur Le lac Titicaca avec des artisans au savoir-faire ancestral...
  • Flirter avec les immenses sommets enneigés de la cordillère Royale !
  • Vous enivrer des parfums amazoniens dans les Yungas et visiter une ferme de café bio...
  • Dormir chez l'habitant, chaque soir, pour découvrir les us & coutumes millénaires des Andes !

Comparez et vous préfèrerez...

  • Découvrir La Paz, hors des sentiers battus, par ses cimes & ses ruelles animées...
  • Explorer & trekker sans perdre de temps dans les transferts !
  • Voyager en petit groupe, pour une ambiance plus conviviale, Maximum : 10 passagers !

Conseil du pro !

Courez au Musée National d'Ethnographie à La Paz, pour y découvrir sa collection de Masques et de parures. Outre l'extravagance des pièces exposées, c'est toute la mosaïque culturelle du pays qui s’étale sous vos yeux !

Infos clés !

  • Niveau physique : Dynamique + Dynamique +
    Vous êtes un randonneur régulier et vous pratiquez une activité sportive modérée (1 à 2h par semaine). Pour vous, trek rime avec plaisir de l’effort. Ces périples de plusieurs jours d’affilée au rythme quotidien de 5 à 6h de marche, avec des dénivelés de 500 à 800 m par jour et en moyenne, impliquent une très bonne condition physique. Sur terrain montagneux et parfois difficile, vos capacités d’adaptation vous permettront d’affronter les éventuels aléas météorologiques qui viendront pimenter votre aventure. Un entraînement avant le départ est recommandé pour renforcer votre endurance.
  • à partir de 16 ans
  • Randonnée / trek


  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Code BOL01
  • coup de coeur

Un trekking à nul autre pareil : Une traversée des Andes, pas à pas, depuis le mythique lac Titicaca jusqu'à la tropicale région des Yungas, antichambre de l'Amazonie, via la majestueuse Cordillère Royale ! Au programme de ce voyage, 5 ambiances différentes : La Paz, la plus haute capitale du monde, pour s’imprégner des Andes et s'acclimater ; le lac Titicaca, et ses îles les plus secrètes avec ses artisans aux savoirs ancestraux; les immenses steppes de l'Altiplano, paradis des lamas ; les sommets glacés de la Cordillère Royale, baignant dans des lagunes turquoise ; et enfin la végétation luxuriante et généreuse des Yungas. ¤Une épopée, de bourgs en bourgs, d’un versant à l’autre des Andes, à la seule force de vos pas ! 12 jours durant, en dormant chaque soir chez l’habitant, afin de découvrir la vie locale, entre panoramas immenses et traditions ancestrales. Une expérience unique ! Lire la suite

L'itinéraire :

  1. J1 France - La Paz

    Départ de Paris ou province pour un vol de nuit, avec escale, à destination de La Paz. Arrivée le lendemain matin. Repas libres

    • à bord
  2. J2 La Paz

    Accueil à l'aéroport et transfert à l’hôtel pour déposer vos affaires. Découverte en véhicule privé des plus beaux points de vue de la ville. La Paz, capitale la plus haute du monde, bordée par la Cordillère Royale et l’immense Illimani, offre de nombreux points de vue. Depuis le mirador K’Illi K’Illi et le parc Laykakota nous profitons d’une vue à presque 180° sur la ville. Dans le quartier bohème de Sopocachi, le mirador du Montículo est le point de rendez-vous des amoureux et des jeunes mariés. Depuis 2014, le téléphérique permet de prendre de la hauteur et survoler différents quartiers et découvrir les différences sociales de la ville. Nous traversons ensuite la riche zone sud pour rejoindre la Vallée de la Lune, qui doit son nom à ses étranges formations calcaires. Promenade d’une petite heure dans cet univers avant de rallier le centre historique pour flâner au cœur des marchés colorés et animés.

    Vue sur La Paz et le Nevado Illimani - La Paz - Bolivie
    Vue sur La Paz et le Nevado Illimani - La Paz - Bolivie © diegograndi/fotolia.com
    • à l'hôtel
    • 3 heures
  3. J3 La Paz

    Départ matinal jusqu’ au quartier d`Ovejuyo, à 3850 mètres, en bordure de la ville, situé sur une crête séparant La Paz et la Vallée de l’Illimani, une montagne sacrée de 6439 mètres. Marche longeant la crête et panoramas sur la tentaculaire capitale bolivienne. Au milieu de notre chemin, nous croisons une « apacheta » un monument sacré préhispanique, dédié à la « Pachamama ». Après avoir atteint le point culminant de notre journée à 4220 mètres, nous mettons le cap vers la « Muela del Diablo », énorme formation rocheuse de près de 300 mètres, en forme de une molaire humaine. Retour à La Paz dans l’après-midi.

    • à l'hôtel
    • 4 heures
  4. J4 La Paz - Quewaya

    Départ pour le lac Titicaca. Après avoir passé le quartier d’El Alto, nous nous arrêtons dans le petit village de Tatakuma en pleine campagne pour assister à une démonstration de fabrication de casseroles en terre cuite ; Puis, en fin de matinée, au village de Quewaya, pour découvrir avec Maria et Roberto, un atelier de tissage et prendre le déjeuner. L’après-midi, balade dans l’ancien village de Tiwanakota. En fin de journée, Robert et Maria nous embarquent pour une session de pêche en barque traditionnelle sur le lac Titicaca.
    Note : Transfert La Paz - Quewaya : 95 Km

    Lac Titicaca - Département de La Paz - Bolivie
    Lac Titicaca - Département de La Paz - Bolivie © Des Andes Aux Indes
    • à l'auberge
    • 1 heure
  5. J5 Quewaya - Cojata

    Roberto et Maria nous amènerons ramasser les filets de pêche posés la veille, avant de traverser le lac pour rallier l’île Pariti. Nous y découvrons son petit musée de céramique Tiwanakota, avant de grimper au sommet de l’île pour admirer la vue sur le lac et ses effets miroirs (2h). Nous reprenons notre bateau en direction de l’île de Suriki, considérée comme le poumon du lac, c’est en effet ici que la majorité des bateaux sont construits. Déjeuner traditionnel en compagnie des artisans dans une fabrique et découverte d’un autre atelier qui fabrique des Totoras, bateau traditionnel de paille. Traversée de l’île, pour une randonnée digestive (1 heure) et embarquement pour rejoindre la presqu'île de Cojata où nous passerons la nuit. Possibilité de faire une dernière marche pour apprécier le coucher de soleil sur le lac.

    Pêcheur au filet sur le lac Titicaca
    Pêcheur au filet sur le lac Titicaca © Jean-Pierre Degas/hemis.fr
    • chez l'habitant
    • 3 heures
    • 300 m
    • 300 m
  6. J6 Cojata - Peñas

    Départ de notre première grosse journée de trek. Après avoir longé l’île, traversé le village de Cojata et la route qui le relie à la terre, nous attaquons notre première ascension. En haut, nous admirerons une dernière fois le lac avant de passer du côté de la pampa. Nous redescendons sur le plateau, pour traverser ses champs et avaler notre pique-nique avant remonter vers le point culminant de l’Altiplano et sa vue imprenable sur la Cordillère Royale. Redescente ensuite sur le petit village de Peñas où nous passerons la nuit. Nous y découvrons sa place, son église, son histoire hispanique, mais aussi le petit musée de l’anthropologiste Jésus et le projet communautaire du Padre Antonio.

    Condoriri - Cordillère Royale - Bolivie
    Condoriri - Cordillère Royale - Bolivie © perechartreux/fotolia.com
    • chez l'habitant
    • 6,5 heures
    • 700 m
    • 550 m
  7. J7 Peñas - Villa Andino

    Après avoir quitté Peñas, en chemin, nous nous arrêtons chez une famille pour voir la fabrication de matelas en paille. Nous reprenons notre route en direction de la Cordillère Royale, par les champs. Le dénivelé positif est léger et régulier. Pique nique en cours de route. Nous arrivons chez notre hôte du soir, isolée en plein steppe, dans le calme absolue. Le soir, le groupe sera chargé de rassembler et raccompagner les lamas dans leur enclos.

    • chez l'habitant
    • 4,5 heures
    • 300 m
    • 100 m
  8. J8 Villa Andino - Tuni

    Dernière journée de pampa : la végétation se fait de plus en plus rare et sèche, mais de nombreux lamas parcourent encore ces terres. Au fur et à mesure de nos pas, la Cordillère Royale devient immense, avec ses immenses montagnes hautes de 6000 mètres. Tandis que le massif du Condoriri borde notre flanc gauche, le Huayna Potosi se dessine à l’horizon. Sur le chemin des petites lagunes reflètent les arrêtes et pics qui déchirent le ciel. A la grande lagune de Tuni, quelques pas nious sépare de nos hôtes, et du festin qu'ils préparent.

    Randonnée sur les pentes du Condoriri - Codillère Royale - Altiplano - Bolivie
    Randonnée sur les pentes du Condoriri - Codillère Royale - Altiplano - Bolivie © jeantrekkeur/fotolia.com
    • en écolodge
    • 5 heures
    • 350 m
    • 250 m
  9. J9 Tuni

    Le matin, après avoir accompagné les lamas jusqu’à leurs pâturage, nous partagerons la vie du village avec ses croyances et ses rites, son organisation sociale, le système éducatif, la culture aymara, l’activité économique. Dejeuner traditionnel (Huatia) et ballade dans le massif du Condoriri l’après-midi, pour découvrir les plantes médicinales et nutritives dont se servent les habitants de la région.

    • Femmes du village Aymara - Tuni - Cordillère Royale - Bolivie
      Femmes du village Aymara - Tuni - Cordillère Royale - Bolivie © Pierre Kapsalis/Alamy/hemis.fr
    • Éleveuse et son troupeau de lamas - Altiplano - Bolivie
      Éleveuse et son troupeau de lamas - Altiplano - Bolivie © SOULARUE/hemis.fr
      • en écolodge
      • 1,5 heures
      • 100 m
      • 100 m
    • J10 Tuni - Campo Canal

      Reprise du trek, au milieu des lagunes, pour atteindre l'ancien campement de la mine Santa Fe. Un court détour jusqu´au petit sommet qui domine le camp nous permet d'admirer les environs. Nous montons ensuite doucement jusqu'à notre prochaine étape, entourés par les sommets Imilla Apachita, Maria Lloco et Huayna Potosi (6088m). Les plus courageux pourront poursuivre jusqu´une lagune glaciaire, par un ancien canal en pierre, à flanc de montagne, qui est un véritable belvédère ! Nous arrivons dans l’après-midi dans une magnifique petite vallée pour passer la soirée chez Doña Rosa.

      Condoriri - Cordillère Royale - Bolivie
      Condoriri - Cordillère Royale - Bolivie © Nicolas/fotolia.com
      • chez l'habitant
      • 7 heures
      • 650 m
      • 360 m
    • J11 Campo Canal - Refuge Huayna Potosi

      Départ matinal et passage en milieu de matinée le col Milluni à 5000 mètres d’altitude. Point de vue époustouflant sur la vallée du même nom et ses paysages lunaires. Au loin, apparaît le refuge de Chacaltaya, notre objectif pour la nuit prochaine. Nous l’atteindrons en contournant le massif du Huayna Potosi, puis en suivant la vallée. Ce refuge sert de camp de base pour l’ascension au sommet du Huyana potosi.

      Refuge de Chacaltaya - Département de La Paz - Bolivie
      Refuge de Chacaltaya - Département de La Paz - Bolivie © subbotsky/fotolia.com
      • au refuge
      • 5 heures
      • 200 m
      • 300 m
    • J12 Refuge Huayna Potosi - Chucura

      Dernières montées dans la matinée avant de rejoindre le versant tropical des Andes et d’entrer dans les Yungas. Une longue descente nous emmène jusqu’au village de Samaña Pampa, d’où nous suivront des sentiers pavés par les Incas, pour rallier le village de Chucura à 3700 mètres d’altitude.

      • chez l'habitant
      • 6 heures
      • 250 m
      • 1250 m
    • J13 Chucura - San Francisco

      Après un passage par l’école, nous poursuivons notre descente des Yungas, laissant les paysages Andins derrière nous. La végétation est plus dense au fur et à mesure de nos pas, et l’humidité se fait déjà sentir à Challapampa, en cours de chemin. Déjeuner dans le village de Choro, chez Doña Modesta, dans un cadre idyllique et avec une vue magnifique sur toute la vallée. L’après-midi, une succession de légères montées et descentes nous conduisent au village de San Francisco.

      • en case
      • 7 heures
      • 500 m
      • 1800 m
    • J14 San Francisco - Chairo - Coroico

      Le matin, nous traversons la rivière Coscapa avant d’attaquer la « montée du diable » pour rejoindre le village de Sandillani en début d’après-midi, à 2000 mètres d’altitude pour avaler notre pique nique. Après quelques heures de marche en pente douce, nous terminons notre trek à Chairo (1300 m alt.), où nous attend un 4x4 pour nous acheminer à Coroico, la perle des Yungas. Nous y goûtons un repos bien mérité.
      Note : Transfert Chairo-Coroico : 96 Km

      Village de Coroico - Province de Nor Yungas - Département de La Paz - Bolivie
      Village de Coroico - Province de Nor Yungas - Département de La Paz - Bolivie © milosk50/fotolia.com
      • à l'hôtel
      • 4 heures
      • 200 m
      • 900 m
    • J15 Coroico - La Paz

      Découverte du « Cafetal », centre familial de plantation et de traitement de café, situé dans la communauté San Felix. Cette visite vous permettra de connaitre toutes les étapes de production et de traitement du café : récolte, sélection de grains, dépulpage et fermentation, séchage du café, grillage artisanal, dégustation. La visite se termine par une promenade près des cascades, qui se jettent 5000 kilomètres plus loin dans l’atlantique après avoir formé le lit l’amazone. Après le déjeuner, retour à La Paz dans l’après midi.

      • 3,5 heures
    • J16 et J17La Paz - France

      Transfert à l'aéroport Simon Bolivar, 3 heures avant l'heure de décollage, pour le vol transatlantique retour vers la France. Vol de nuit et arrivée le J17. Repas libres. Vol non accompagné.

    • N.B. :

      Le programme est donné à titre indicatif. Il peut être modifié pour des raisons météorologiques ou tout autre événement inattendu. Sur place, le guide local, seul juge de la situation, fera le max pour atténuer les effets de ces événements.

    Dates
    Prix TTC*
    adulte
    Départ
    S'inscrire
    Poser une option
    Dates
    du sam. 04/05/2019
    au lun. 20/05/2019
    Prix TTC* adulte
    3299 € Il ne reste que 3 places à ce prix. Le prochain prix devrait être de 3399 €.
    A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 3999 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
    Départ
    probable Dès 4 inscrits
    S'inscrire Poser une option
    Je réserve
    Dates
    du sam. 20/07/2019
    au lun. 05/08/2019
    Prix TTC* adulte
    3499 € Il ne reste que 3 places à ce prix. Le prochain prix devrait être de 3599 €.
    A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 4099 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
    Départ
    Dès 4 inscrits
    S'inscrire Poser une option
    Je réserve
    Dates
    du sam. 28/09/2019
    au lun. 14/10/2019
    Prix TTC* adulte
    3299 € Il ne reste que 3 places à ce prix. Le prochain prix devrait être de 3399 €.
    A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 3999 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
    Départ
    probable Voir notre prévision
    S'inscrire Poser une option
    Je réserve
    vous
    prévisions
    • nous prévoyons à ce jour d’enregistrer encore 5 inscriptions

    Commentaire fonctionnel : si pas complet = toujours un +1 dans le remplissage = "vous" // si "previsionStats" > "vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage" => $nbPrevisionStats = "previsionStats" - ("vous" + "inscrits" + "options"/2 + "co-remplissage")

    * les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation

    *** option pour tout départ de Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice & Toulouse, sous réserve de disponibilité dans les classes de réservation concernées à la date de la demande

    Tout savoir sur les dates de départ

    Départ confirmé

    Le nombre minimum de voyageurs inscrits a été atteint ou le sera avec votre inscription.

    Départ probable

    D’après nos prévisions, le nombre minimum de voyageurs inscrits devrait être atteint.

    Dernières places à ce prix

    En général, nos prix augmentent à mesure que le départ approche. N'attendez pas !

    Qui est inscrit ?

    Découvrez en toute transparence la composition du groupe (nombre d'inscrits actuels et estimation du nombre final, sexe de chaque participant, personnes inscrites ensemble).

    Pour être averti(e) de la mise en place d'une nouvelle date de départ, créez-vous une alerte !

    M'alerter si le voyage est programmé entre le

    et le

    Le prix comprend :

    • Les vol internationaux aller & retour.
    • Tous les transferts aux aéroports
    • L'accompagnement par une guide local francophone
    • Tous les transports en minibus, barques et avions (pour vous et vos bagages).
    • L'hébergement en chambre double à l'hôtel, en auberge ; en dortoir dans les refuges et chez l'habitant.
    • Tous les petits-déjeuners, déjeuners et dîners (à l'exception de ceux indiqués libres dans le programme)
    • Toutes les visites et les entrées des sites et parcs indiquées dans le programme, ainsi que les activités mentionnées (et non optionnelles)
    • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
    • L’accès au service "SOS-MAM" permettant de joindre, 24h/24 et 7j/7 pendant votre voyage, un médecin spécialiste de l’altitude
    • Et en bonus chez Nomade Aventure : Pas de frais de dossier !

    Le prix ne comprend pas :

    • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
    • Le supplément chambre individuelle (Si vous l'exigez !)
    • Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
    • Les repas indiqués "libres" dans le programme
    • Les taxes de sortie du territoire
    • Les boissons et éventuels pourboires (voir rubrique "Pourboires").
    • Tout ce qui n’est pas compris dans la rubrique 'Le prix comprend'.

    Prix sans aérien

    Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 2299€

    1 • Détails du voyage

    Niveau physique et préparation

    2 journées de randonnées puis un trek de 8 jours, soit 10 étapes entrecoupées de visites et d'immersion dans la vie locale. 3 à 8 heures de marche par jour, pour 7 à 25 kilomètres kilomètres. Jusqu'à 700 mètres de dénivelé cumulés positifs dans une journée, et 4 à 500 en moyenne. Nous franchirons plusieurs cols entre 4 et 5000 mètres d'altitude.
    Notre parcours alterne des passages sur les crêtes et dans les fonds de vallée. Les chemins sont bons la plupart du temps, déjà repérés et plus ou moins régulièrement fréquentés. Dans les fonds de vallée, nous rencontrerons parfois des moustiques, pensez donc à prendre des vêtements à manches longues et un produit anti-moustique. Le vent peut souffler fort en altitude, veillez donc a vous munir de vêtements coupe-vent chauds et légers. Un véhicule de secours est prévu en cas de grosse fatigue ou d'incident.

    Ce trek s'adresse à des randonneurs, mais pas forcément à des athlètes. Etre en bonne condition physique et en bonne santé est essentiel pour profiter pleinement de votre voyage. Pratiquer la montagne et la randonnée, même occasionnellement, est évidement un avantage. Aussi, une paire de bâtons télescopiques peut vous être utiles, notamment si vous souffrez de problèmes aux genoux.

    Le programme de ce voyage est prévu pour s'acclimater doucement au fil de voyage. Le Mal Aigu Des Montagnes peut toucher presque toutes les personnes allant en haute altitude, au dessus de 3000 m. Il apparaît le plus souvent à partir de 3500 m. Provoqué par un déficit d'oxygénation au niveau du cerveau, une montée progressive permet de l'éviter dans la plupart des cas. Toutefois, les symptômes sont propres à chaque individu et peuvent vous atteindre à tout moment. Il peut avoir des conséquences mineures, qui ne sont toutefois pas à négliger. Les signes bénins apparents sont maux de têtes, respiration courte, insomnies, fatigue anormale, nausées et perte d’appétit. N’hésitez pas à le signaler à votre guide qui vous aidera et sollicitera une assistance si besoin ou les services de l'Iffremont. Pour de plus amples informations sur le "Mal d'Altitude", rendez vous au paragraphe SOS-MAM (Page 21).

    On sera combien ?

    Départ à partir de 4 personnes (ou moins selon les dates). Nous limitons nos groupes à 10 (11 si les derniers inscrits sont un couple) pour mieux se fondre dans l'ambiance locale et une meilleure cohésion de groupe.

    On dort où ?

    Nuits en hôtels, refuges, auberges et chez l'habitant.

    Les hôtels sont tous propres, confortables et bien situés. Notez que vous serez logés en chambres doubles (très exceptionnellement triples) en fonction du remplissage du groupe (hommes et femmes séparés, sauf les couples). Si vous avez des préférences (famille nombreuse, amis voyageant ensemble, etc.), il est important que vous nous le signaliez lors de votre inscription pour que nous puissions faire le nécessaire.
    Un supplément sera à régler avant le départ si pour des convenances personnelles vous souhaitez être hébergé en chambre individuelle (sous réserve de disponibilités et impossible pour les nuits en refuge et chez l'habitant).

    Un sac de couchage cloisonné (température de confort -5 à -10°C selon la saison) est indispensable pour les nuits en refuge. Les nuits en refuge se déroulent en dortoirs, mixtes, de 4 à 8 personnes. Le confort est simple et chacun dispose d'un matelas avec un oreiller. S’il y a des douche dans les refuges, alors elles sont communes ; s'il n'y en a pas notre équipe locale vous fournira une bassine d'eau chaude tous les matins.

    Les nuits chez l’habitant sont l'occasion de plonger dans la vie locale. Il s'agit généralement de chambres accueillant 4 personnes maximum ou chacun aura un matelas et un oreiller. Bien que des couvertures sont à disposition vous aurez certainement recours à votre duvet pour ces nuits. S’il n'y a pas de douche, vous recevrez chaque jour une petite bassine d'eau tiède pour votre toilette.
    Dormir chez l’habitant implique de se confronter à un quotidien qui n’est pas le notre. Il convient d’accepter et de respecter le mode de vie de vos hôtes et nos différences. Le contact n’est pas toujours aisé et une distance peut s’installer. Ne vous en offusquez pas et ayez toujours à l’esprit qu’il ne s’agit pas de folklore.
    Nous vous remercions par avance d’honorer ce choix d’hébergement, malgré un confort que certains jugeront spartiate, mais qui permet de riches expériences faites d’échanges et de partage.

    Les auberges disposent de chambres privées. Ce sont des structures familiales, confortables, propres et typiquement locales. Les lits sont souvent dotés d’épais matelas, recouverts de nombreuses couvertures et d'oreillers. La décoration est locale. Nous privilégions ici l’authenticité et l'originalité dans des régions où il n’y a guère de choix...

    Notez que l’eau et l’électricité sont deux données rares et aléatoires dans ces régions reculées. Aussi, il est très rare de trouver un système de chauffage (radiateurs, cheminée...) dans les refuges et les auberges. Il est vivement conseillé d’emporter un bon pyjama, une polaire et une bouillotte ! Pour les douches l’eau chaude y est très incertaine et souvent courte…

    A table !

    Un grand soin est apporté aux repas inclus, tous mijotés à base de produits locaux. Notez que les produits frais manquent parfois aux repas, en raison de l'isolement de certaines régions parcourues.
    Certains déjeuners seront pris sous forme de pique nique, notamment pendant les randonnées, préparés le matin. Les autres repas sont tous pris aux restaurants ou chez l'habitant. Le matériel de cuisine est toujours fourni (assiettes, couverts).
    Nous pouvons nous approvisionner régulièrement en eau potable. Bidons et bouteilles sont mises à disposition sur les treks. Des compléments alimentaires sont toujours bienvenus.
    Les repas qui sont laissés libres se déroulent dans de grandes villes ou vous trouverez systématiquement du choix, autant dans le menus et que pour le type de restauration. Comptez environ 10$ pour un plat, un peu plus pour un menu, la moitié sur le marché...

    Suivez le guide !

    Votre guide sera francophone : il peut être bolivien ou français, canadien... Il a la charge de la réussite de votre voyage, donc n’hésitez pas à lui poser des questions et, surtout, à suivre ses conseils. Sur certaines étapes, il peut être secondé par un guide local ou apprenti guide, souvent hispanophone.

    On se déplace comment sur place ?

    Transferts en minibus privé ou 4x4: à La Paz, de La Paz au Lac, de Chairo à Coroico puis La Paz. Tout le reste du parcours se fait à pied.

    Tous les 4x4 et minibus sont révisés avant le départ. Les 4x4 embarquent au maximum de 5 passagers (en plus du chauffeur). Les chauffeurs sont tous locaux et professionnels. Ponctuellement nous pourrons emprunter des microbus collectifs, pour de courts trajets.

    Les vols ne sont pas accompagnés. Les transferts depuis ou vers les aéroports peuvent se faire sans accompagnateur, avec des chauffeurs hispanophones.

    Selon les conditions météorologiques, les pistes peuvent être chaotiques et rendre certains trajets inconfortables. Aussi, pendant les transferts, notamment les pauses, ainsi que les escales, veillez à vos affaires personnelles (et évitez de les laisser traîner sur les banquettes !)

    Vos bagages voyagent aussi...

    Pendant les transferts, vos bagages peuvent être installés sur le toit des véhicules, sous une bâche. Nous vous recommandons donc d’emporter un sac souple (plutôt qu’une valise), doté d'une cape de protection.
    Vous passerez vos journées avec votre second second sac, plus petit, dans lequel vous glisserez vos affaires pour la journée. Les conditions climatiques peuvent être difficiles, notamment en Bolivie : vous pouvez avoir en quelques jours, voire dans le même journée, neige, vent, pluie et surtout un ciel bleu éclairé par un immense soleil dont il faut aussi se protéger en raison de sa proximité à haute altitude ! Il est donc indispensable d'avoir un équipement adéquat, en toutes circonstances : polaire, lunette de soleil, kway…

    Il arrive parfois des problèmes d’acheminement de vos bagages lors du vol aller et que votre bagage manque à l’arrivée : Il faut systématiquement ouvrir un dossier aussitôt auprès de la compagnie aérienne. Elle a la charge de vous le remettre dés que possible. Indiquez donc votre itinéraire et les coordonnées de notre correspondant local.
    Nous vous recommandons, pour parer à ce problème et ne pas gâcher votre voyage, de prévoir, dans votre bagage à main, vos affaires de première nécessité ainsi que l’équipement essentiel pour une journée type de votre voyage : chaussures, veste imperméable et polaire, pantalon de trekking, vos médicaments (si besoin et avec ordonnance), lunettes de soleil et appareil photo.
    Nous sommes parfaitement conscients que ceci est peu confortable pour votre trajet en avion mais le but est d’éviter de compromettre l'ensemble de votre voyage ; car l’itinéraire prévoit de se déplacer quotidiennement, sur de grandes distances, que le pays est peu doté de commerces de qualité et que votre parcours emprunte des régions de montagnes très isolées...

    Volez en bonne compagnie !

    Vous volerez sur des compagnies régulières : Air France, LanTam Airlines, Iberia, American Airlines, Boa.
    Nous sélectionnons systématiquement des compagnies agréées par la direction générale de l’Aviation civile ou répondant aux normes et agréments internationaux. Sont totalement exclues les compagnies aériennes figurant sur les listes noires de l’Aviation civile.

    Veillez à nous communiquer impérativement dès l’inscription les noms et prénoms figurant sur votre passeport, ainsi que votre date de naissance (et non pas votre prénom d’usage ou nom d’épouse si votre passeport ne les mentionnent pas). En cas d’erreur, vous ne pourriez pas embarquer et des frais pourraient être appliqués par la compagnie.

    Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

    Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
    Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

    Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
    - Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
    - Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

    Esprit du voyage

    La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide et de convivialité, mêlé a un esprit de curiosité et le respect des traditions locales.

    2 • Budget

    Le prix comprend :

  10. Les vol internationaux aller & retour.
  11. Tous les transferts aux aéroports
  12. L'accompagnement par une guide local francophone
  13. Tous les transports en minibus, barques et avions (pour vous et vos bagages).
  14. L'hébergement en chambre double à l'hôtel, en auberge ; en dortoir dans les refuges et chez l'habitant.
  15. Tous les petits-déjeuners, déjeuners et dîners (à l'exception de ceux indiqués libres dans le programme)
  16. Toutes les visites et les entrées des sites et parcs indiquées dans le programme, ainsi que les activités mentionnées (et non optionnelles)
  17. L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
  18. L’accès au service "SOS-MAM" permettant de joindre, 24h/24 et 7j/7 pendant votre voyage, un médecin spécialiste de l’altitude
  19. Et en bonus chez Nomade Aventure : Pas de frais de dossier !
  20. Le prix ne comprend pas :

  21. L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
  22. Le supplément chambre individuelle (Si vous l'exigez !)
  23. Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
  24. Les repas indiqués "libres" dans le programme
  25. Les taxes de sortie du territoire
  26. Les boissons et éventuels pourboires (voir rubrique "Pourboires").
  27. Tout ce qui n’est pas compris dans la rubrique 'Le prix comprend'.
  28. Prix sans aérien

    Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 2299€

    Frais d’annulation

    Si vous êtes dans l’obligation d’annuler votre voyage avant son commencement (date de départ), vous devez en informer dès que possible NOMADE AVENTURE et l’assureur par tout moyen écrit permettant d’obtenir un accusé de réception. C’est la date d’émission de l’écrit qui sera retenue comme date d’annulation pour facturer les frais d’annulation selon le barème ci-dessous :

    Plus de 60 jours avant la date de départ : 15% du prix total* du voyage
    De 60 à 31 jours avant la date de départ : 28% du prix total* du voyage
    De 30 à 14 jours avant la date de départ : 36% du prix total* du voyage
    De 13 à 7 jours avant la date de départ : 54% du prix total* du voyage
    A moins de 7 jours de la date de départ : 66% du prix total* du voyage
    (*)Voir "total général (assurances incluses)" dans la rubrique "PRIX" du bulletin d'inscription.
    Pour plus de détails sur les conditions et frais d'annulation, annulation/résolution par certains participants et maintien du voyage pour les autres, consultez les articles 6, 6.1 et 6.2 dans les conditions de vente.

    Budget sur place

    Vous trouverez des distributeurs de billets et des banques à La Paz uniquement sur votre itinéraire. Si l’euro est désormais devenu une monnaie courante pour le voyageur qui emprunte les sentiers d’Amérique latine, le dollar reste néanmoins une devise plus pratique ! Notez que les traveller's chèques sont assez difficiles à changer.

    Entrées des parcs, sites historiques et musées :
    Le montant total de ces entrées est inclus dans le prix TTC de votre voyage. En effet, pour que votre voyage soit le plus agréable possible, nous préférons directement intégrer ces prestations.

    Pourboires

    Le versement d’un pourboire ou d’une gratification reste soumis à votre libre appréciation, selon votre satisfaction !
    Sachez néanmoins que ces gratifications sont très appréciées des équipes locales, qui y voient un signe de remerciement pour un travail bien accompli. Aussi, nous vous recommandons un montant autour de 2 à 3 USD par jour et par participant pour votre guide principal, la moitié pour un chauffeur ou un cuisinier, si vous êtes satisfaits de leurs prestations bien sur !

    3 • Assurances

    Pourquoi souscrire une assurance ?

  29. Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  30. Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  31. Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  32. vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  33. en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  34. vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  35. Quel contrat choisir ?

  36. Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

  37. Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
  38. 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil, de bonne qualité
    . Gourde isotherme (1,5 L min.)
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche)
    . Crème solaire haute protection
    . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    . Papier de toilette (biodégradable si possible)
    . Serviette de toilette à séchage rapide
    . Protections auditives anti-bruit
    . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
    . Adaptateur de prise électrique

    Pharmacie personnelle

    Faites-vous une pharmacie personnelle.
    Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels auxquels vous ajouterez :
    • Vitamine C ou polyvitamine
    • Médicaments contre la douleur: aspirine ou équivalent
    • Anti-diarrhéique (type Imodium…)
    • Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl…)
    • Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement
    (sur prescription médicale)
    • Pommade anti-inflammatoire
    • Collyre (poussière, ophtalmie)
    • Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Hydroclonazone, Micropur)
    • Bande adhésive élastique (Elastoplast)
    • Jeu de pansements adhésifs
    • Compresses désinfectantes
    • Double peau (protection contre les ampoules, disponible en pharmacie)
    • Traitement pour rhume et maux de gorge
    • Crème type Biafine pour les brûlures
    • Antalgique en cas de maux de tête persistants dus à l'altitude ; Diamox en comprimés (sur prescription médicale).

    Aussi, spécifiquement pour les problèmes liés a l'altitude, nous vous demandons d'emporter :
    • Aspirine
    • Doliprane, Efferalgan (paracétamol)
    • Topalgic, Contramal (tramadol)
    • Profénid (kétoprofène)
    • Primpéran, MoKlium (métoclopramide (comprimé, suppositoire ou lyoc)
    • Tiorfan (racécadotril)
    • Flagyl (métronidazole)
    • Zythromax 250mg (azythromycine)
    • Inexium (esoméprazole)
    • Solupred per os (prédnisolone)
    • Anapen (épinéphrine)
    • Célestène (bétaméthasone)
    • Diamox 250 (acétazolamide)
    • Célestène 8mg injectable (bétaméthasone)
    • Adalate 20mg LP (nifédipine)
    • Viagra 50mg (sildénafil)
    • Kaléorid (potassium)
    • SKlnox (zolpidem)
    • Xanax 0.25mg (alprazolam)
    • Flagyl 500mg (métronidazole)
    • Zythromax 250mg (azythromycine)
    • Tobrex (kanamycine)
    • Vit A Dulcis pommade ophtalmique
    • Sérum physiologique
    • Malarone 250mg (atovaquone proguanil)
    • Aspirine 250 mg

    Vous pourrez offrir toute ou partie de votre mini-pharmacie à l’équipe locale, ou un dispensaire, hôpital ou organisation médicale à but non lucratif, avant votre départ.

    On prend quels bagages ?

    Prévoyez 2 bagages :

    Bagage principal : Un sac de voyage souple ou un sac à dos est nécessaire car ils sont faciles à ranger pour les transports. Évitez les valises !
    C’est le sac qui voyage dans la soute de l’avion. Sont autorisés 18 à 23 kg maximum par personne, selon les compagnies aériennes. Cela sera indiqué sur votre convocation ou vos billets d’avions. Pendant le voyage, ce sac contient les affaires que vous n’utilisez pas pendant la journée. Transporté par les véhicules ou mules, vous le retrouverez le soir.

    Bagage à main : un petit sac à dos de randonnée est indispensable.
    Pendant le voyage, ce sac, que vous porterez, contiendra les affaires de la journée : gourde, livre, etc. ainsi que vos affaires fragiles et de valeur (appareil photo) ou vos éventuels médicaments.
    Choisissez-le suffisamment grand pour pouvoir y contenir parfois le pique-nique lors de certaines étapes !
    C'est aussi le sac que vous emportez avec vous dans la cabine de l'avion. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne. Comme indiqué par ailleurs, il peut être utile d´avoir avec soi, en cabine, un petit kit de survie pour les premiers jours si votre bagage en soute était égaré.

    Nous vous rappelons que même si l’Amérique latine reste une destination assez sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller à vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, ne laissez jamais vos effets personnels les plus importants sans surveillance.

    On met quoi dans la valise ?

    Habillement : une veste type Gore-tex, avec renfort polaire, imperméable et résistante au vent, pull-over, sous-vêtements longs et chauds (type dammar), chemises de laine, pantalons de trekking ou en toile résistante, gants, bonnets et quelques vêtements adaptés aux températures chaudes ainsi qu'un maillot de bain pour se baigner dans les sources chaudes.

    Chaussures : Pour les randonnées, prenez des chaussures qui sont déjà faites à vos pieds. Préférez des chaussures de randonnée de moyenne ou haute montagne. Pensez à emporter une autre paire pour vous détendre en ville ou le soir.

    Nomade Aventure a commencé d’équiper ses équipes locales avec des vêtements en textile thermorégulateur Cold Winner ® de notre partenaire Akammak. Fabriqués en France, dans un cadre social respectueux des normes et de nos valeurs, ils sont confortables, solides et esthétiques. Si vous voulez vous en équiper vous-même, rendez-vous sur www.akammak.fr.

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Passeport valide au moins 6 mois après la date de retour. Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français. Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis : DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise. APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Visa

    Pas de visa.

    Vaccins obligatoires

    Même si la vaccination contre la fièvre jaune n'est pas (encore) obligatoire pour les voyageurs arrivant directement d'Europe ou des Etats-Unis, la multiplication des foyers de la maladie dans de nombreuses régions du pays et des pays voisins, et pas seulement dans les régions amazoniennes, justifie, dès maintenant, de la recommander à tous, hors rares contre-indications décidées par le Centre de vaccinations internationales.
    Sa validité est maintenant prolongée « à vie » (mention qui doit être notée sur le carnet international, quelle qu'ait été la date de la vaccination). Elle peut, en outre, être exigée à la sortie du pays, pour les voyageurs prolongeant leur périple dans les autres pays d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale et de toute la zone Caraïbe.

    L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

    Vaccins conseillés

    Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

    Paludisme

    Il est présent toute l'année mais seulement dans l'Amazonie bolivienne. Le voyageur devra adopter des mesures de protection, d'abord individuelles, qui le protégeront aussi contre d'autres insectes, vecteurs d'autres maladies (fièvre jaune, dengue, virus Zika) : répulsifs cutanés et vestimentaires actifs, port de vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées. La prévention médicamenteuse est impérative : elle sera assurée par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou de Doxycycline (compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs) ; elle n'est pas nécessaire dans le reste de la Bolivie, ni à La Paz, ni sur les hauts plateaux andins (il faut cependant signaler les récents cas de paludisme dans un village andin situé à 2300 mètres).

    SOS-MAM : Service médical 24h/24 – 7j/7

    Ce voyage fait partie de ceux que nous qualifions de voyage en milieu isolé ou de voyage en altitude.

    Pour vous permettre de vivre cette expérience en toute sécurité, nous avons mis en place un partenariat avec l’Ifremmont, l’institut de formation et de recherche en médecine de haute montagne, basé à Chamonix.

    Durant votre voyage, vous pourrez donc bénéficier d’un service médical d’urgence. Ce service vous permet d’avoir accès par téléphone 24h/24 et 7j/7 à un médecin spécialiste de l’altitude et des conditions isolées. En cas de problème médical, vous serez mis en relation par votre guide avec l’un des médecins.

    Vous avez également la possibilité de réaliser une téléconsultation avant départ. Celle-ci est optionnelle et son coût est de 50€. En cas de doute sur une pathologie particulière qui vous concerne, nous vous recommandons vivement d’avoir recours à cette téléconsultation. Elle vous permettra de faire le point avec des médecins spécialistes de l’altitude. Vous partirez donc rassuré et avec des consignes claires.

    Il est important de préciser que le service médical d’urgence ne remplace pas une assurance rapatriement. Il s’agit d’un service de téléconsultation médicale qui permet de poser un premier diagnostic.

    Soucieux d’assurer toujours plus votre sécurité lors de nos voyages, nous avons souhaité intégrer ce service de manière totalement gratuite pour nos clients.

    6 • Le pays

    Us et coutumes

    Dans certaines communautés éloignées, souvenez-vous que la langue maternelle des autochtones n'est évidemment pas l'espagnol, mais l'aymara ou le quechua. Merci donc de votre patience et votre compréhension à l'égard des hôtes qui vous recevront et des guides locaux qui vous accompagneraient sur quelques étapes (en plus de votre accompagnateur francophone).

    Le contact avec les autochtones peut parfois s'avérer délicat. Ceux-ci peuvent vous paraître indifférents. Ne vous en offusquez pas et prenez votre temps pour vous intégrer parmi la population et comprendre l'âme des natifs. Evitez d'appeler les locaux "Indio" car cela est péjoratif pour les andins.

    Les pays andins sont réputés pour leur environnement social instable, notamment dans les régions montagneuses. Il est fréquent que les populations locales expriment leur mécontentement par des blocages de route ou de gares. Cela ne présente aucun danger pour le voyageur mais peut perturber certaines étapes de votre voyage. Si ces cas se présentent, votre accompagnateur adaptera votre itinéraire en fonction de ces contraintes.

    Vous pouvez emporter des elements traditionnels de votre région ou de votre culture pour les partager sur place. Mais il est inutile d’emporter des cadeaux, notamment pour les enfants rencontrés au fil du séjour. Ces pratiques ont tendance à développer la mendicité et dénaturer les relations entre les locaux et les étrangers. Il est possible de faire des dons (jouets, vêtements, médicaments, etc...) uniquement lorsque la démarche est structurée et encadrée (par des associations, dispensaires, écoles, etc...)

    Climat

    La Bolivie connait une multitude de climats avec de fortes amplitudes thermiques. Dans la cordillère, l’amplitude thermique diurne est assez importante : s’il fait généralement bon dans la journée, les nuits peuvent être froides. Au-dessus de 4000 m, la température chute fréquemment jusqu'à -10°C ! Dans les fonds de vallée, les températures sont beaucoup plus clémentes, y compris en altitude, et chargée d''humidité. En toute saison,la pluie menace, mais elle ne dure jamais très longtemps...
    Les mois les plus froids sont ceux de Mai à Juillet avec un vent sec qui peut également sévir dans l'après-midi. La saison des pluies commence mi-décembre et dure jusqu'en fin février. A cette époque les routes sont moins praticables, et en cas de fortes pluies, il est parfois nécessaire de faire de longs détours.

    Télécommunications

    Pour appeler la Bolivie il faut composer le 00591 + indicatif de la ville + n° du correspondant (sans le 0 initial)
    Pour appeler la France depuis l'étranger, il faut composer le 00 + 33 + le numéro de votre correspondant à 9 chiffres (sans le 0 initial).

    Décalage horaire

    Par rapport à la France, comptez - 6 heures en été et - 5 heures en hiver.

    Electricité

    On trouve du 220 volts en général, plus rarement du 110 volts ; Généralement, il s'agit de prises à deux fiches plates (type américain). Il est préférable de sa munir d'un adaptateur-transformateur universel.

    Bibliographie

    - Fréderic Gros : Marcher, une philosophie (Carnets Nord, 2009)
    - Francou & Wagnon : Cordillères Andines (Ed. Glénat, 1998)
    - Lelog (B.) : Cordillère magique (Paris, Amiot-Dumont, 1955)
    - Gunter Holzmann : On dit que j'ai survécu quelque part au-delà des mers - La découverte

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  39. Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  40. Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  41. Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  42. N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  43. Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  44. Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  45. Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  46. Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  47. Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  48. Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  49. Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  50. Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  51. Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  52. Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  53. NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  54. encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  55. veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  56. respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  57. respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  58. informer de façon transparente et sincère ;
  59. s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

  60. Carte Bolivie Trek Bolivie Andes
    La tribu
    Julien Leveque

    Guillaume, votre spécialiste Bolivie

    Ne vous fiez pas aux apparences, Gui n’a plus 20 ans. Il suffit de jeter un œil sur son CV pour réaliser que c’est simplement impossible. Chronologiquement, ça ne passe pas.

    L’histoire de Guillaume n’est qu’une descente incessante. Pas vers l’enfer, mais vers l’Espagne (un tout autre genre), sans aucun doute sa patrie d’adoption. Car le bonhomme parle, pense, vie espagnol. Même son nom de famille fleure bon les churros et la Costa Brava.

    Cette descente débute donc à Strasbourg et se poursuit à Besançon. Puis à Perpignan, Saragosse, et enfin Barcelone où il obtient son Master e-Commerce et s’imprègne un peu plus de ce peuple qu’il chérit tant.

    Pas encore libéré de son addiction pour le monde latino, Guillaume traverse l’Atlantique et s’installe à Buenos Aires. C’est alors tout le continent sud-américain qui s’ouvre à lui. Là-bas, il vadrouille au Brésil, découvre la Bolivie et sillonne le Pérou, avant de rejoindre sa Catalogne adorée.

    Quelques mois plus tard, il est de retour en France. A Paris, il élit domicile chez Nomade Aventure. Et naturellement, c’est sur l’Amérique du Sud qu’il s’illustre.

    C’est avec le cœur qu’il en parle. De fait, il vous transmettra sa passion sans même s’en apercevoir !

    > lire la suite

    Vous pourriez craquer aussi pour ça...

    Des voyages plébiscités par nos clients, dans le même coin et avec la même activité ou thématique !

    voyage SALVADOR

    SALVADOR

    Trésors du Salvador

    • 14 jours
    • à partir de 2199€
    > Par ici l’aventure !
    voyage CUBA

    CUBA

    Cubano ? Cuba Si !

    • 11 jours
    • à partir de 1899€
    > Par ici l’aventure !
    voyage COSTA RICA

    COSTA RICA

    En rando de Tortuguero à Corcovado

    • 15 jours
    • à partir de 3199€
    > Par ici l’aventure !