Destinations
Activités

Parce que le voyage d’aventure, tel que nous le concevons, nous emmène à la rencontre des peuples de ce monde, il nous semblait évident de nous engager pour le respect de nos hôtes, de leur culture et de leurs traditions. Au-delà de nos engagements ATR, nous avons ainsi créé une Charte de l’accueil communautaire en 2019. Car un tourisme responsable, lorsqu’il est bien pensé, permet de créer une économie pour les populations locales tout autant qu’il les encourage à valoriser leurs traditions séculaires. Nous sommes aussi porteur de projets pour le mieux-vivre des populations (protection de l’enfance, aide au développement économique…), des actions que nous menons à travers notre fondation d'entreprise Insolite Bâtisseur Philippe Romero.

Charte Nomade Aventure
de l’accueil communautaire

Au travers de notre Charte de l’accueil communautaire, nous nous engageons sur 12 points fondamentaux. Ainsi, nous contribuons de manière positive à la préservation de la culture, de l’identité et de la qualité de vie. Nous encourageons une conduite responsable et des pratiques positives afin de servir et de protéger les intérêts sociaux des communautés d’accueil. Nous limitons les impacts sociaux et environnementaux en régulant le nombre de voyageurs et la fréquence des visites. En collaboration étroite avec nos partenaires locaux, l’objectif est également d’assurer à nos voyageurs de vivre une expérience respectueuse, authentique et enrichissante, loin du folklore.

Découvrir la charte

Le tourisme : complément de revenus durables

Sur ceux de nos voyages où nous sommes hébergés chez l'habitant, la plupart de nos hôtes ne vivent pas que du tourisme et exercent un métier à côté : agriculteur, artisan, fermier… Leur hospitalité leur permet pour autant un complément de revenus et donc un mieux vivre non négligeable. Sans parler de la richesse que représente la rencontre avec l’Autre, dans le respect des croyances et traditions de chacun. C’est aussi l’occasion pour ces populations de nous vendre quelques objets issus de leurs savoir-faire ancestraux et de leur artisanat pour, là aussi, améliorer leur quotidien.

Parfois, hélas, nous ne pouvons plus proposer la destination, mais nous n'en oublions pas pour autant nos amis. Ainsi, au Nord Niger, des villageois se sont organisés en coopérative et ont donné le jour à l’association « Les Amis de Tabelot » dont Ibrahim Aboubacar est le président. Cette association permet la vente solidaire de bijoux touareg en local comme à Paris où nous leur organisons des ateliers favorisant l’ensemble de la communauté. Scolarisation des enfants et création d’un foyer à Niamey sont des retombées qui profitent ainsi à plus d’une centaine de familles.

Projets de reforestation :
au-delà de l'absorption, l'aspect écologique et social

Planter des arbres (en majorité de la mangrove) ou éviter qu’une forêt ne soit coupée, non seulement cela améliore l’environnement sur notre belle planète mais pas seulement. Petit tour rapide des bénéfices pour les populations locales…

Les mangroves, barrières et pouponnières…

Savez-vous que les mangroves sont l’écosystème naturel le plus puissant au monde pour absorber le CO2, même devant la forêt équatoriale ? Elles permettent également de lutter contre l’érosion côtière et les tempêtes, protègent les sols cultivables et sont une barrière naturelle contre la salinisation des terres, génèrent la biodiversité, reconstituent la réserve halieutique, favorisent la reproduction de nombreuses espèces, et donc la vie.

Voici quelques projets que nous soutenons à travers notre fondation d'entreprise Insolite Bâtisseur Philippe Romero :

  • en Inde : nous appuyons l'association Nature Environment & Wildlife Society (NEWS), qui coordonne un programme de plantation de palétuviers et lutte contre le braconnage dans le delta des Sundarbans, en partenariat avec les communautés et Livelihoods. Il s’agit de la plus vaste zone de mangroves au monde, classée au patrimoine mondial de l’Unesco pour sa riche biodiversité. Les côtes étant davantage protégées des vents et marées par la mangrove, régulatrice naturelle de phénomènes climatiques, la vie des populations en est moins rude.
  • en Indonésie : nous soutenons Yagasu, association indonésienne, qui restaure la mangrove en lien très étroit avec les populations, pour créer des écosystèmes pérennes. La restauration de cette mangrove au nord de l’île de Sumatra permet aux communautés forestières de la région de continuer à travailler ici. Elles protègent ainsi l’habitat naturel.
  • au Sénégal : nous aidons Océanium, association sénégalaise, qui réhabilite la mangrove du delta du Siné Saloum. Nous avons été séduits par l’entraide communautaire générée par ce projet – les populations des zones où la mangrove est vivace, collectent les semences qui permettent aux populations des zones dégradées de procéder au reboisement. Ce programme a déjà permis d’impliquer près de 140 000 villageois, d’augmenter le cycle de vie et de reproduction des poissons pour une meilleure pêche. Une chaîne vertueuse pour tous !

Les forêts, gardiennes d’une vie saine…

Parce que la préservation et la restauration des forêts permettent, outre la production d'oxygène et l'absorption du CO2, le développement de projets divers comme l’agroforesterie…

  • en Amazonie, au Pérou : nous épaulons la fondation Amazonia Viva qui coordonne avec Pur projet des programmes de conservation des forêts primaires dans la région de Martin Sagrado. L’enjeu est de préserver des hectares de forêts et de développer l’agroforesterie. Vingt communautés travaillent sur ces projets, sont formées à l’apiculture, à l’exploitation des graines et à leur utilisation médicinale. Les bénéfices perçus sont aussi bien environnementaux que sociaux et économiques. Ils permettent ainsi d’améliorer leurs conditions de vie tout en préservant leur habitat.

Le mécénat, activateur de développement !

Par le biais de notre fondation d'entreprise Insolite Bâtisseur Philippe Romero, nous nous engageons pour la protection de l’enfance, l'aide aux populations locales et le développement économique. Une partie du prix de vos voyages est ainsi utilisée pour financer les projets listés ci-dessous…

Protection de l’enfance

Prise en charge d’enfants souffrant de handicap, des victimes de l’abandon ou de la maltraitance, réinsertion des enfants des rues, scolarisation et accès aux soins pour tous, la protection de l’enfance fait partie de nos domaines d’action prioritaires.

  • En Éthiopie, par exemple, dans un contexte de crise sanitaire, nous soutenons Children of the Sun (COTS) qui s’investit dans des programmes d’aide alimentaire (achat de lait infantile) mais aussi d'achat de traitements et de matériels nécessaire pour les enfants atteints du VIH.

Aide aux populations locales

Qu’il s’agisse d’actions en faveur de la préservation de l’environnement ou des cultures, ou bien d’urgences humanitaires qui imposent une mobilisation immédiate, nous avons à cœur de soutenir les communautés qui donnent une saveur toute particulière à nos aventures.

  • Au Népal, avec l'association Epicea, nous soutenons les habitants du hameau de Chimding dans le Solu Kumbu District de Kerung, situé à 2 700 m d’altitude, dévasté par le séisme de 2015. Nous participons à la reconstruction de maisons et nous amenons l’eau courante au village, pour aider à l’amélioration des conditions de vie.
  • Au Népal, à Katmandou, nous agissons avec Planète Enfants & Développement qui œuvre pour construire une société plus égalitaire, et qui accompagne, notamment, les acteurs locaux dans la mise en place de programmes en faveur de l’émancipation des filles et des femmes. Nous participons ainsi à la sensibilisation, et à l’insertion sociale et professionnelle des jeunes femmes victimes de violence et de traite.

Aide au développement économique

Pour que la scission entre le Nord et le Sud ne se creuse pas davantage, nous travaillons en faveur d’un développement durable des pays défavorisés. Cela passe par la formation professionnelle, le commerce équitable ou encore la création d’emplois.

  • À Madagascar, nous soutenons l’association Naturevolution qui œuvre à la préservation de la forêt et de sa biodiversité dans les dernières terra incognita de la planète, en appuyant des programmes scientifiques et environnementaux. Ainsi, nous avons participé au développement d’une filière apicole dans la région du Makay avec la formation d'apiculteurs et d'artisans afin d'assurer un complément de revenus aux populations locales tout en valorisant leur environnement naturel.

Testé et approuvé !

Nous exerçons notre activité de voyagiste dans le respect de deux cadres normatifs volontaires : le label "Agir pour un tourisme responsable" (ATR), depuis 2010, et la norme NF 20611 sur les bonnes pratiques en matière de durabilité dans le tourisme d’aventure, depuis 2019.

Label ATR

Critère CO05 : participer au développement des populations locales au niveau des zones visitées.

Consulter le cahier des charges ATR

Norme NF ISO 20611

Article 4.2.2-b : respecter l’environnement et le patrimoine naturel et culturel.

Article 4.2.2-c : respecter les différentes cultures des communautés locales.

Article 5.2.6-a : … soutenir une ONG ou toute initiative visant à promouvoir la durabilité.

Article 5.3.2.2-b : former le personnel et les participants afin qu’ils respectent la vie privée des membres de la communauté locale et l’accès aux sites ayant une importance culturelle.

Article 5.3.2.2-c : former le personnel et les participants afin qu’ils abordent le patrimoine culturel avec dignité et respect (par exemple, en évitant d’« envahir » les sites sacrés ou de dénigrer les cérémonies culturelles).

Et vous, que pouvez-vous faire pour aller plus loin ?

Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable en prenant connaissance de la Charte éthique du voyageur et en l'appliquant avant, pendant et après le voyage.

  • Adopter les us & coutumes en vigueur afin de vous adapter au mieux à la région que vous visitez.
  • Prendre le temps de demander, avant de photographier une personne.
  • Préférer le don aux associations plutôt que la mendicité.
  • Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants si vous en êtes témoins, et soutenir les initiatives locales.
  • Acheter des souvenirs utiles et équitables (label WFTO) ailleurs qu’à l’aéroport, chez les artisans, coopératives locales, ou encore chez des producteurs qui soutiennent une cause (comme par exemple sur la condition des femmes dans certains pays), privilégier les matériaux naturels, épices, thés, etc. Vous ferez d'une pierre deux coups !
  • Aider les ONG, associations… que nous soutenons. Chacune d'entre elles reçoit des dons !
Réduire notre
empreinte carbone

Réduire notre empreinte carbone

Améliorer la gestion des
déchets

Améliorer la gestion des déchets

Protéger la faune

Protéger la faune

Favoriser l’accessibilité

Favoriser l’accessibilité