Nouvelle zélande | Voyage sur mesure

Nouveau

La Nouvelle Zélande en mode rando sac à dos!

Incontournables et rando du Nord au Sud: Tongariro, Great Walk du Routeburn en 3 jours, Mont Cook, Tongariro, Roys Peak et plus!

  • 22 jours
  • à partir de 2399€

Je demande un devis

Ajouter à ma sélection

Vous aimerez...

  • Voyager en liberté à bord de votre van et sillonner les routes du Nord au Sud
  • Combiner superbes randonnées et découverte des incontournables
  • Vivre votre aventure Great Walk en partant 3 jours sur le Routeburn
  • En prendre plein les yeux sur des panoramas sublimes du Mont Cook à Wanaka en passant par Rotorua et le Parc National de Tongariro

Comparez et vous préfèrerez...

    Nomade Aventure vous propose de faire ce voyage en van pour une expérience roadtrip à 100% ! Néanmoins, il est possible de le faire en camping car, en voiture de location et motels ou encore de mixer les nuits entre campings et motels !

Conseil du pro !

Partez avec des chaussures de rando bien propres ou vous devrez les laver à la douane en arrivant !

Infos clés !

  • Niveau physique : Dynamique + Dynamique +
    Vous êtes un randonneur régulier et vous pratiquez une activité sportive modérée (1 à 2h par semaine). Pour vous, trek rime avec plaisir de l’effort. Ces périples de plusieurs jours d’affilée au rythme quotidien de 5 à 6h de marche, avec des dénivelés de 500 à 800 m par jour et en moyenne, impliquent une très bonne condition physique. Sur terrain montagneux et parfois difficile, vos capacités d’adaptation vous permettront d’affronter les éventuels aléas météorologiques qui viendront pimenter votre aventure. Un entraînement avant le départ est recommandé pour renforcer votre endurance.
  • Autotour
  • Randonnée / trek


  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Code NZE14L

Vous avez les gambettes qui vous démangent ? Vos chaussures de rando sont en train de prendre la poussière ? Vous rêvez de grands espaces, de bout du monde et d’incroyable ? Arrêtez tout, Nomade Aventure a le voyage parfait ! Embarquez avec nous pour un voyage en autotour à la découverte de la Nouvelle Zélande, LE pays des randonnées et des paysages à perte de vue, entre reliefs enneigés et plaines, où vaches et moutons sont bien plus nombreux que les hommes. Ce voyage de 3 semaines vous fera parcourir le pays du Nord au Sud et vous permettra de faire parmi les plus belles randonnées du pays : Alpine Crossing Tongariro, Mont Cook et Roys Peak à Wanaka feront parti des moments forts de votre voyage. Mais Nomade Aventure va plus loin et vous propose de faire une Great Walk et non des moindres, celle du Routeburn, dans l’île du Sud. Vous partirez pour 3 jours de rando en mode liberté, baluchon sur le dos, ciels étoilés et nuits en refuge. Vous aviez envie d'aventure, de découverte et de marche ? Alors n'hésitez plus, c'est le voyage qu'il vous faut ! Lire la suite

L'itinéraire :

  1. J1 et J2Vol à destination de la Nouvelle Zélande

    Armez vous de patience, prenez un bon bouquin et embarquez pour environ 24h de vol pour traverser la planète et partir à la découverte du Pays des Kiwis !

    • à bord
  2. J3 Arrivée à Auckland

    Kia Ora ! Après avoir récupéré vos bagages et passé les douanes, un transfert vous amènera dans votre petit hôtel en centre ville.
    Auckland, qu’on pourrait penser être la capitale de la Nouvelle-Zélande (et non, c’est Wellington !) concentre une grande partie de la population du pays mais aussi de ses grandes entreprises. La ville est entourée de volcans éteints et de superbes plages et les îles alentour ne sont pas non plus en reste, plages et vignobles sont à portée de bateau ! Partez à la découverte des petites rues, des musées, des spécialités locales et allez prendre de la hauteur en allant au sommet de la Sky Tower ... une journée de découverte en douceur avant une grosse nuit de sommeil.

    • à l'hôtel
  3. J4 D’Auckland aux fumerolles de Rotorua (230km, 3h de route)

    Prenez la route aujourd’hui pour rejoindre Rotorua, votre prochaine étape, et non des moindres ! Capitale de la géothermie et de la culture maorie avec une forte odeur de…souffre, Rotorua est l’endroit où vous verrez des fumerolles, irez vous baigner dans des sources d’eau chaude, mais aussi assister à des spectacles ou des repas maoris, entre tradition et culture.
    Les plus belles piscines géothermiques à aller voir sont celles de Wai-O-Tapu. Mais on peut aussi aller voir les Waikite Valley Thermal Pools, faire de la luge sur la route, aller aux Hamurana Springs ou encore du VTT dans la Redwood Forest. Il ne faut pas non plus manquer de faire un tour autour du lac dans la ville, et ne pas manquer au coucher du soleil le musée, qui prend alors une teinte rosée et est aussi beau pour nos yeux que pour de jolies photos !
    Lorsque l’heure est venue de sortir ou de manger un morceau, Eat Street est connue pour être le lieu où se restaurer ou boire un verre! Comme son nom l’indique, il s’agit en effet d’une rue centrale, piétonne et couverte qui offre à qui veut sustenter sa faim, un large choix de plats et cuisines. Notre petit coup de cœur se trouve un peu plus loin, le pub Pig & Whistle saura combler toutes vos envies au milieu des néo zélandais rentrant du travail.

    Wai-O-Tapu - Nouvelle-Zélande
    Wai-O-Tapu - Nouvelle-Zélande © Gwendoline Gonin
    • en van
  4. J5 De Rotorua au Parc National du Tongariro (180km, 2h de route)

    Visites immanquables de votre passage à Rotorua, les parcs géothermiques vous en mettront plein les yeux (et les narines !). Suivant le temps que vous souhaitez y consacrer et votre budget, nous pourrons vous conseiller pour faire un parc ou deux.
    Que ce soit Waimangu ou Wai-O-Tapu, cette visite restera comme un superbe moment et si le soleil s’invite, vous aurez le droit à une explosion de couleurs ! Notre cœur balance tout de même pour le Wai-O-Tapu et son éclatante Champagne Pool : attendez un peu que le nuage de fumée s’en aille et là…waouh ! Sur la route entre Rotorua et Whakapapa, vous avez possibilité de faire une halte dans la ville de Taupo, où il y a un immense lac (le plus grand de Nouvelle Zélande et même d’Australasie) qui offre une balade sympathique et nature jusqu’au port et à la plage. Par beau temps, on aperçoit au loin le Tongariro… ! Si vous n’arrivez pas trop tard, sachez que de nombreuses petites randonnées sont possibles dans le coin : il y a "Whakapapa Nature Walk" (15 mn), "Taranaki Falls" (2h) et "Soda Springs" (3h), … et ce ne sont pas les seules ! La plupart commencent autour de Whakapapa et permettent de se balader dans la nature, d’avoir de jolis points du vue sur les monts environnants et de croiser des cascades !

    Taranaki Falls - Parc national Tongariro - Nouvelle-Zélande
    Taranaki Falls - Parc national Tongariro - Nouvelle-Zélande © Bea Busse/stock.adobe.com
    • en van
  5. J6 Rando au Tongariro Alpine Crossing

    Partez aujourd’hui pour une randonnée et non des moindres : le Tongariro Alpine Crossing ! Le Tongariro Alpine Crossing est une des Great Walk de Nouvelle-Zélande offrant une superbe randonnée d’une journée, avec tout de même près de 8h de marche, un dénivelé de 1000m pour une randonnée d’environ 20km. Le paysage ne vous parait pas inconnu ? C’est normal, la montagne apparaît dans le Seigneur des Anneaux : c’est le Mordor ! La randonnée est superbe, les points forts sont dingues et on est en effet en plein dans le Mordor, ça donne envie de regarder les films en rentrant ! Par contre, la redescente est longue et se fait dans un paysage assez monotone mais naturel, le contraste est stupéfiant avec le reste de la randonnée ! Mais avec tout ce qu’on a vu avant, on n’y pense même pas. Enfin, on pense aux courbatures qu’on risque d’avoir le lendemain par contre … Notre conseil : prenez la navette / partez le plus tôt possible afin de ne pas être pressés par le temps et de pouvoir bénéficier de la meilleure lumière possible pour vos photos.

    Passage alpin de Tongariro - Nouvelle-Zélande
    Passage alpin de Tongariro - Nouvelle-Zélande © Gwendoline Gonin
    • en van
  6. J7 Du Mordor à Wellington (340km, 4h de route)

    Ce matin, prenez la route et même, si le cœur vous en dit, empruntez une « Scenic Road » qui vous fera passer par des paysages bucoliques à souhait : moutons, prairies, montagnes, rivières … ça nous donne des envies de pique-nique sur une nappe à carreaux ! Vous pourrez même combiner deux Scenic Road si vous voulez voir les vignes de l’île du Nord, non loin de Windy Welly, la capitale qui n’a pas volé son surnom. Vous le verrez, Wellington a beaucoup à offrir : musées, cafés, restaurants, containers réaménagés et une vie nocturne bien vivante en font un immanquable quand on visite ce pays.
    La ville est à taille humaine et invite à la balade, que ce soit dans Cuba Street et ses alentours, dans le Central Business District ou encore sur les quais, le long de Lambton Harbour.
    Ne manquez pas d’aller visiter le Te Papa Museum, un musée gratuit (pour les expositions permanentes, il faut payer un droit d’entrée pour certaines expositions temporaires) dans lequel passer deux heures à découvrir l’histoire de la Nouvelle Zélande aussi bien sur un plan humain que géologique et naturel mais aussi les évolutions du pays. Tout est présenté de manière interactive et donne envie d’en savoir plus sur tout ce qui est exposé et de prendre son temps dans les différentes parties du musée.
    Si vous avez du beau temps, rendez-vous à pied, en voiture ou en câble-car au Mont Victoria où une vue à 360 degrés vous attend sur la baie de Wellington ; veillez à bien vous couvrir car ça souffle fort là-haut, la ville n’est pas surnommée Windy Welly pour rien !

    Oriental Bay - Wellington - Nouvelle-Zélande
    Oriental Bay - Wellington - Nouvelle-Zélande © korkeakoski/stock.adobe.com
    • en van
  7. J8 Passage sur l'île du Sud de Wellington à Picton

    Le réveil sonne tôt ce matin, direction le port afin de prendre le ferry de 9h pour rejoindre l’île du Sud. Embarquez avec votre véhicule et, une fois garés dans le bateau, allez profiter du ferry pour vous connecter à la WIFI, brancher vos appareils, profiter de magazines et de bars mais aussi observer le paysage qui vous entoure : il est superbe ! Une fois à Picton, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour cette journée ! Si vous avez le pied marin et des envies de rencontre animalières, partez pour une croisière sur les Malborough Sounds à la recherche de la faune marine tels que les dauphins Hector, les otaries à fourrure et les nombreux oiseaux de la région.
    Des envies sportives ? Partez pour une demi-journée de kayak à la recherche des criques et plages isolées et, là encore, ouvrez grands les yeux à la recherche de cormorans, pingouins, otaries à fourrure et dauphines, le mix parfait entre sport et plaisir !
    Plutôt découverte gustative ? Alors partez pour les vignobles du Malborough et de Nelson, non sans vous être arrêtés auparavant pour manger les moules vertes de Havelock, un immanquable pour les amateurs de fruits de mer ! Amateurs de vins, vous serez ici servis car la région produit les 2/3 du vin du pays ; la région étant sous un climat se et ensoleillé, de nombreux cépages s’y plaisent et donnent de très bons vins, blancs pour la plus grande majorité. Si vous souhaitez en savoir plus et être guidés, vous pourrez rejoindre un Wine Tour en regroupé que nous pourrons vous conseiller et vous réserver en amont mais, si vous avez des envies de liberté, suivez les routes et les panneaux et arrêtez-vous selon vos envies (mais attention, celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas !).

    • en van
  8. J9 De Picton aux Pancakes Rocks de Punakaiki (330km, 4h ½ de route)

    Une longue route vous attend pour rejoindre les glaciers et le Sud de l’île, attendez-vous à conduire pendant au moins 4 heures aujourd’hui. Mais comme toujours, la route sera superbe et invitera à des stops: la côte est très belle alors n’hésitez pas à faire des arrêts photos, à aller voir les phoques au Cap Foulwind ou encore à faire un détour pour aller voir les Nelson Lakes et le lac Rotoiti. Punakaiki est célèbre car on y trouve d’étranges formations rocheuses qui valent le coup d’œil : les pancake rocks. Les Punakaiki Pancake Rocks consistent en une roche striée de plusieurs couches, rappelant les mille-feuilles. Façonnée par la puissance de l’océan et les tremblements de terre, cette attraction naturelle est un immanquable de la côte Ouest ! A marée basse, il est aussi possible d’aller visiter des grottes marines. Une petite balade d’environ 30 minutes vous permettra de faire le tour de ce lieu. Outre ces formations rocheuses, vous pourrez apercevoir des geysers maritimes si les horaires de marrées correspondent.
    Même pressés par le temps, vous ne pouvez manquer la balade de Truman Track (20 minutes aller-retour). Le sentier débute au bord de la SH6, à 3 km du centre d'information. Il serpente entre les palmiers pour rejoindre le littoral et une cascade. On gagne la plage pour explorer des grottes à marée basse.

    Pancake Rocks - Punakaiki - New Zealand, pancake rocks, punakaiki,
    Pancake Rocks - Punakaiki - New Zealand, pancake rocks, punakaiki, © FAUP/fotolia.com
    • en van
  9. J10 De Punakaiki aux glaciers (240 km, 4h de route)

    Ce matin, ce sont de tous nouveaux paysages qui vont s’offrir à vous : les glaciers ! Avec les glaciers argentins, ces deux glaciers sont les seuls à être pratiquement au même niveau que celui de la mer.
    La côte Ouest est réputée pour ses superbes paysages entre plages, forêts et sublimes glaciers qui font partie des immanquables de cette région. Fox Glacier et Franz Josef sont uniquement séparés de 15km de la mer de Tasman et sont entourés d’une forêt vierge. Mais, le drame de notre siècle les touche aussi et, d’année en année, leur taille se réduit … réchauffement climatique quand tu nous tiens.
    Au Nord des glaciers, se trouve le lac Mapourika, le plus grand lac de la région, né de la fonte d’un glacier datant de la dernière période glaciaire ; par beau temps, ses eaux calmes reflètent les paysages alentours : une image dont vous vous souviendrez ! Si vous le souhaitez, vous pourrez louer des kayaks pour partir à la découverte du lac et de ses rives. Le temps est assez instable sur cette région donc l’après-midi, les glaciers ont régulièrement la tête dans les nuages. Suivant le temps à votre arrivée, pourquoi ne pas commencer vos visites le lendemain matin par le point de vue depuis le lac Matheson avant d’aller randonner sur les glaciers.
    Dans le village de Franz Josef, nichés au cœur de la forêt vierge, se trouvent plusieurs petits bassins d’eau chaude, c’est l’idéal pour se détendre après la route et les visites.

    Fox Glacier - Nouvelle Zélande
    Fox Glacier - Nouvelle Zélande © Olivier Charmes
    • en van
  10. J11 Découverte des glaciers et route jusqu'à Queenstown

    Pour découvrir ces deux glaciers, deux marches gratuites sont possibles :
    - FOX est celui dont on peut le plus s’approcher et pour lequel la marche est la plus courte. Si vous avez peu de temps sur place et ne pouvez pas faire les deux, aucune hésitation, c’est LE glacier à faire car la marche est plus courte et c’est celui dont on peut le plus s’approcher. Ce glacier de 13km de long est un des rares à se trouver à un niveau aussi bas en termes d’altitude, soit à 300m uniquement au-dessus du niveau de la mer. Pour aller au glacier, 30 minutes de marche sont nécessaires et après seulement 5 minutes, le glacier apparaît déjà au loin ! Une fois arrivés à la plateforme d’observation, ouvrez grands les yeux, dégainez votre appareil photo et profitez de cette merveille naturelle.
    - FRANZ JOSEF fait lui 12 kilomètres de long et il faut compter environ 45 minutes de marche pour le rejoindre. Il faut avoir de bonnes chaussures de marche car le terrain est beaucoup plus instable. Après avoir traversé la forêt, vous longerez ensuite la rivière avant d’arriver au glacier, respectez bien les mesures de sécurité sur celui-ci. Si vous souhaitez l’observer de plus près, de nombreuses alternatives s’offrent à vous : escalade, survol et pose en hélicoptère ou encore randonnée guidée. C’est aussi sur le glacier Franz Josef que vous retrouverez les superbes grottes de glace bleues que vous pourrez aller découvrir lors d’une randonnée guidée.

    Reprenez la route direction Queenstown, la capitale de l’adrénaline de l’île du Sud ! Ici, tout un choix d’activité s’offre à vous : plutôt balade autour du lac ? Saut en parachute ? Croisière ? Luge d’été ? Saut à l’élastique ? Canyoning ? Et plus encore … on vous l’avait promis, Queenstown c’est activités en folie ! Mais pas de soucis si vous souhaitez passer une journée tranquille : baladez-vous dans les petites rues, entrez dans les boutiques, faites le tour du lac et, surtout, mangez un bon Ferdburger.

    Demain, vous partez pour un moment incroyable de votre aventure : une Great Walk et non des moindres, nous vous faisons découvrir la Routeburn ! Ce sentier d’environ 32 kilomètres relie le Parc national de Fjordland à celui du Mont Aspiring et vous fera passer à travers les incroyables paysages naturels des Alpes du Sud. Pensez à faire vos courses en amont et à préparer vos affaires ce soir ; il est important de noter que sur les Great Walk :
    - Vous devrez porter votre équipement : sac de couchage, vêtements, serviette, de quoi cuisiner et manger, … (ne prenez pas un sac de plus de 12 kilos)
    - Les refuges ne sont pas équipés de douches et il n’y a pas d’eau chaude.
    - Le sac de couchage et le matériel de cuisine peuvent être loués sur place si cela est plus pratique pour vous.

    Parachute au dessus du Lac Wakatipu -  Queenstown - Nouvelle-Zélande
    Parachute au dessus du Lac Wakatipu - Queenstown - Nouvelle-Zélande © jiggotravel/stock.adobe.com
    • en van
  11. J12 1e journée du Routeburn (9.8 km de marche)

    Départ matinal pour vous rendre au point de départ de la piste du Routeburn qui commence au Routeburnb Shelter. Vous laissez votre voiture sur le parking et la clé dans le boitier sécurisé que vous aurez récupéré la veille. Vous commencez votre randonnée en suivant le sentier le long de la rivière du même nom. Après avoir passé, Sugarloaf Stream, vous montez jusqu’à la cascade Bridal Veil et continuez au-dessus des gorges. Un pont suspendu vous mène aux plaines du Routeburn et vous passez le refuge de Routeburn Flats, pour continuer à monter à travers de superbes forêts de hêtres, offrant une vue sur les montagnes Humboldt. Vous terminez la journée au refuge de Routeburn Falls à proximité de l’impressionnante cascade de Routeburn Falls.

    Randonnée du Routeburn - Nouvelle-Zélande
    Randonnée du Routeburn - Nouvelle-Zélande © Maridav/stock.adobe.com
    • au refuge
  12. J13 2e journée du Routeburn (11.3 km de marche)

    Le deuxième jour, vous montez progressivement dans la vallée à travers des zones humides avant de continuer le long des falaises au-dessus du lac Harris pour atteindre le plus haut point de la piste à Harris Saddle / TarahakaWhakatipu (1255m). La piste descend et vous offrira une vue imprenable sur les montagnes de Darran. Cette section du sentier est très verte et connue pour son nombre impressionnant de plantes alpines. Continuez ensuite à descendre régulièrement jusqu’au refuge du lac Mackenzie au bord du magnifique lac du même nom.

    Randonnée du Routeburn - Fiordland National Park - Te Anau - Nouvelle-Zélande
    Randonnée du Routeburn - Fiordland National Park - Te Anau - Nouvelle-Zélande © Maridav/stock.adobe.com
    • au refuge
  13. J14 3e journée du Routeburn (12 km de marche) – Route pour Te Anau

    En quittant le lac Mackenzie, le sentier traverse une petite plaine avant de grimper jusqu'à la ligne de brousse. Une descente progressive conduit ensuite jusqu’à l’impressionnant Earland Falls (174 mètres). Vous continuez votre descente à travers la forêt de hêtres passant le refuge du Lac Howden et continuez jusqu'au Divide, point final de votre aventure à pied. Votre véhicule vous attendra sur le parking avec la clé dans le boitier sécurisé…c’est donc la fin de cette randonnée itinérant au cœur de la nature néo-zélandaise.
    Reprenez ensuite votre voiture pour une heure de voiture environ avant d’arriver dans la région des fjords; Te Anau est une petite bourgade d’environ 3000 habitants et se situe en plein cœur des lacs de montagne, des forêts et des fjords du Sud-Ouest du pays ; la région est d’une grande beauté sauvage et est située sur les bords du lac Te Anau qui est le plus grand l’île du Sud et saura combler vos envies de randonnée, de kayak et paysages grandioses.
    Pour découvrir les fjords, plusieurs solutions s’offrent à vous en termes de logement :
    - Loger à Te Anau afin de profiter de restaurants et bars aux alentours mais aussi de toute une gamme d’hébergements variés.
    - Loger dans un camping plus proche des fjords mais avec moins de confort et pas de possibilités de se restaurer hors de votre hébergement.

    • en van
  14. J15 Te Anau – Découverte des fjords et randonnée aux alentours

    Depuis la ville de Te Anau, il reste 2 heures de route jusque Milford Sound. Cette route, la Milford Road, est tout simplement magnifique. De nombreux arrêts photos sont à prévoir sur la route et des petits parkings sont toujours aménagés sur le bord de la route.
    Sur la route, faire un arrêt aux Mirror Lakes où, quand les conditions sont bonnes, les monts se reflètent pour une photo digne d’une carte postale ! L’arrêt est indiqué sur la route et vous avez un espace pour vous garer afin de pouvoir en profiter.

    Une fois arrivés aux fjords, la question est : lequel visiter ? En effet trois fjords sont visitables et, plus que le temps que vous avez à y consacrer, la grosse différence est le prix de l’excursion !
    - Milford Sound : après 1h45 de route depuis Te Anau, on arrive à un grand bâtiment regroupant toutes les croisières : durée, prix, taille du bateau…il y a du choix ! Jucy Cruise par exemple propose des croisières pour 45$NZ / personne. Préférez les croisières matinales pour avoir de meilleures couleurs et éviter les gros groupes de touristes.
    - Doubtful Sound : environ 10 fois plus étendu que le Milford sound, vous promet un paysage bien plus sauvage. Il est d’ailleurs à l’UNESCO depuis 1990. Ces fjords, à la nature intacte, hébergent des pingouins bleus, des dauphins, des otaries, des perroquets Kéas, etc. Entre 255 et 600$NZ / personne suivant la formule choisie (croisière ou visite à la journée).
    - Dusky Sound : il s’agit du plus long fjord (44km). Tout comme le Doubtful, il est très sauvage et difficile d’accès. Compter plus de 2000$NZ / personne.

    Sinon, de nombreuses petites randonnées peuvent se faire en quelques heures et les points d’entrée se trouvent sur la route entre les fjords et Te Anau (Waterfall Creek, The Knobs, Deer Flat, …). Nous pouvons par exemple citer celle du Lake Marian qui se fait en 3 heures environ, vous aurez 2,4 kilomètres à parcourir. Cette marche vous fera passer par une jolie petite cascade avant de vous emmener dans les hauteurs du Fjorland National Park jusqu’aux rives d’un superbe lac dans lequel se reflètent les sommets alentours. Une autre marche à mettre dans votre planning sans hésiter !

    Vue sur le Mitre Peak - Milford Sound - Southland - Nouvele zélande
    Vue sur le Mitre Peak - Milford Sound - Southland - Nouvele zélande © imageBROKER/hemis.fr
    • en van
  15. J16 De Te Anau au lac de Wanaka (225 km, 3 heures de route)

    Partez pour votre prochaine étape : Wanaka. Sur la route, vous passerez par Queenstown, capitale de l’adrénaline de la région où vous pourrez, si vous avez le cœur bien accroché, vous lancer pour un saut en parachute au-dessus de la ville ou encore vous lancer dans le vide en faisant un saut à l’élastique ! Mais pas de soucis si vous souhaitez passer une journée tranquille : baladez-vous dans les petites rues, entrez dans les boutiques, faites le tour du lac et, surtout, mangez un bon Ferdburger.
    Continuez ensuite pour parcourir votre dernière heure de route afin de rejoindre Wanaka ; si la route n’est pas fermée, empruntez la Crowne Range qui est une des plus belles routes du pays : reliefs et couleurs vous rappelleront (à juste titre) le paysage de La Terre du Milieu.
    Wanaka est une ville tranquille et agréable, située au bord du lac Wanaka et proche des pistes de ski, des sentiers de randonnée…elle offre de nombreuses activités sur son lac et aux alentours. Prisée pour son lac l’été et pour ses pistes de ski l’hiver, la ville offre de nombreux hébergements mais aussi des restaurants, cafés, petits marchés et boutiques permettant de s’équiper pour l’hiver !

    Lac Wanaka - Nouvelle-Zélande
    Lac Wanaka - Nouvelle-Zélande © Gwendoline Gonin
    • en van
  16. J17 Randonnée et découverte de Wanaka et de ses environs

    Aujourd’hui, une belle journée nature et découverte vous attend ! Vous pourrez faire une balade le long du lac et aller voir le célèbre arbre de Wanaka, les couleurs sont les plus belles lorsque le soleil se lève ou dans la journée mais le coucher de soleil n’est pas le meilleur d’ici.
    Vos envies de randonnée seront comblées ici aussi. Depuis Wanaka, une superbe randonnée d’environ 6 heures aller-retour (16km à parcourir) offre une vue à couper le souffle sur le lac et ses environs depuis le sommet du Roy Peak (le parking se trouve à 10mn de la ville et est vite rempli en haute saison).
    Attention, cette randonnée est physique : on attaque par de la montée et on n’arrête pas jusqu’au sommet ! Par contre, la vue est superbe et vous aurez plusieurs petits spots où faire de superbes photos panoramiques sur le paysage : on a mal aux jambes mais on ne le regrette pas !
    Vous pourrez aussi vous lancer dans une autre randonnée plus facile avec une vue panoramique sur la ville et son lac qui est celle du Mont Iron, à proximité de la ville, non loin de Puzzle World. 1h30 suffit pour cette balade qui peut aisément être faite en famille et le coucher de soleil y est superbe.
    Cette randonnée très accessible dispose au sommet d’une magnifique vue panoramique sur la ville de Wanaka, son lac et ses montagnes.

    Randonneurs vers le lac Wanaka - Nouvelle-Zélande
    Randonneurs vers le lac Wanaka - Nouvelle-Zélande © Gwendoline Gonin
    • en van
  17. J18 De Wanaka au Lac Tekapo (220 km, 3 heures de route)

    Ce matin, prenez la route pour rejoindre le Lac Tekapo. Ouvrez grand les yeux, la route est superbe, surtout les 30 derniers kilomètres qui vous feront voyager (n’hésitez pas à faire des pauses photos aux différents points de vue aménagés sur la route) : montagnes aux sommets enneigés, plaines à perte de vue et même alpagas vous feront réaliser que vous êtes bien à l’autre bout du monde !
    A votre arrivée sur le lac, faites un arrêt à la « Church of the Good Shepard » qui est l’emblème de ce lac mais est parfois victime de son succès alors prenez un peu de recul pour aller ressentir le calme paisible qui se dégage de ce lac bleu électrique.
    Un peu plus loin, prenez votre voiture (et payez un droit d’entrée de 8$NZ) ou mettez-vous en route pour une balade de 2-3 heures afin de rejoindre le Mount John Observatory qui offre une vue panoramique sur le lac et la plaine. Pour y aller à pied, débutez la balade au pied du Tekapo Springs. D’ailleurs, si vous préférez faire une petite trempette plutôt que d’aller vous balader, les bains du Tekapo Springs (un complexe thermal) vont de 27 à 38 degrés et offrent une vue superbe ! Peu fréquentés et paisibles, ils vous offriront un bon moment de détente pour moins de 30$ par personne.
    Envie d’avoir la tête dans les étoiles ? Nous pouvons vous réserver une excursion permettant de rejoindre le Mont John et d’aller observer un des plus beaux ciel étoilé du pays.

    Lake Tekapo - Île du Sud - Nouvelle Zélande
    Lake Tekapo - Île du Sud - Nouvelle Zélande © Olivier Charmes
    • en van
  18. J19 Lac Tekapo et randonnée au Mont Cook (130km, 1h30 de route)

    Aujourd’hui, nous vous conseillons de partir à la découverte du Mont Cook Aoraki, le mont le plus haut du pays. De nombreuses randonnées sont possibles sur celui-ci et, une fois de plus, la route qui y mène est superbe, entre le lac Pukaki bleu électrique et immense, les montagnes qui nous entourent et les cascades qui jaillissent des hauteurs : c’est sublime ! Depuis Tekapo, il faut prévoir environ 2 heures de route pour parcourir les 130 km qui séparent ces deux étapes. Pour cette journée, nous vous recommandons trois itinéraires suivant vos envies de randonnée :
    - la Hooker Valley Track, longue de 10 km se parcourt en 3 heures environ et vous fera faire le même chemin à l’aller et au retour. Cette randonnée facile vous offrira un point de vue unique sur le Mont Cook et ses sommets enneigés en traversant des ponts suspendus et des glaciers : un immanquable !
    - le Tasman Track, petite randonnée d’environ 40 minutes qui vous emmènera au pied du glacier Tasman ; la vue est superbe et la balade facile.
    - La Mueller Hut Route est une randonnée bien plus difficile qui vous mènera à 1800m d’altitude et vous fera monter par paliers, offrant des vues différentes et superbes à chacun. Pour parcourir ces quelques dix kilomètres, il faut compter entre 6 et 8 heures de marche suivant votre niveau physique mais vous en prendrez plein les yeux : glaciers, sommets enneigés, rivières … à chaque palier son waouh !

    Mont Cook - Parc national du Mont Cook - Nouvelle Zélande
    Mont Cook - Parc national du Mont Cook - Nouvelle Zélande © Olivier Charmes
    • en van
  19. J20 Du Lac Tekapo à Christchurch (220 km, 3 heures de route)

    Ce matin, départ votre dernière étape et non des moindres : Christchurch ! Après avoir déposé votre véhicule de location, vous aurez un transfert qui vous amènera à votre hôtel.
    Troisième ville la plus importante de Nouvelle Zélande et plus grande ville de l’île du Sud, Christchurch a été marquée par deux terribles tremblements de terre en 2010 et 2011 qui ont détruit quasiment la totalité de la ville : chacun a été touché, certaines parties de la ville ne pouvant même plus être reconstruite à cause des déformations et des dégâts sur le sol.
    On le voit en se baladant, les conséquences des séismes sont encore visibles, il y a de nombreuses constructions et chantiers en cours, mais la ville est cependant belle et il se dégage quelque chose de serein lorsque l’on se balade dans les rues, qu’on tombe sur une énorme fresque de street art, qu’on traverse les ponts et qu’on prend le temps de s’installer sur un banc dans le Botanic Garden, véritable poumon vert de la ville.
    Pour une découverte efficace et complète de la ville, il est très bien de suivre le trajet du tram, toujours en circulation mais avec aujourd’hui une vocation plutôt touristique que pratique pour les locaux. En suivant son tracé dans la ville, on passe par les points phares de la ville : New Regent Street, Victoria Square, le Botanic Garden, Hight Street, Cathedral Junction, … une belle balade en perspective !

    Christchurch - Nouvelle-Zélande
    Christchurch - Nouvelle-Zélande © Gwendoline Gonin
    • à l'hôtel
  20. J21 Bye bye Nouvelle Zélande !

    Transfert pour l’aéroport dans la journée. C’est la fin d’un beau voyage à l’autre bout du monde ! Et si vous avez envie de prolonger l'aventure, pourquoi ne pas aller faire un tour du côté des voisins australiens ?

  21. J22 Arrivée en France

    Retour en France et fin de cette belle aventure.

  22. N.B. :

    L'itinéraire peut modifié en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques ou de toute autre cause relative à votre sécurité.

Le prix comprend :

    . Le vol international et les taxes aériennes
    . Les transferts comme indiqués
    . La nuit en chambre double et salle de bain privée à votre arrivée à Christchurch
    . La location d'un van pour 16 jours avec assurance complète*, prise en main à Christchurch et dépose à Auckland
    . L'équipement du van** en lit double avec couchette pour 2 adultes, sans douche ni toilettes et équipé d'une kitchenette avec cuisinière à gaz portative (possibilité de voyage en van avec douche et toilette)
    . La traversée en ferry de Picton à Wellington pour les voyageurs et le van
    . Les taxes en vigueur
    . L'assistance de notre partenaire local français durant le voyage

    * L'assurance complète inclut : Le kilométrage illimité, Franchise réduite à 0NZD (une empreinte de votre carte sera pris lors de la prise en main du véhicule), L’assurance tous risques + bris de glace, avec remplacements multiples et réparations, La TVA (GST) au taux actuel de 15%, Vaisselle, draps, couettes et serviettes, Equipement de cuisine, Une assistance nationale avec un numéro gratuit, Un conducteur supplémentaire.

    ** Votre équipement camping en formule van est composé de : Linge de maison (serviettes de bain, couverture, housse, draps, oreillers et taies), glacière solaire 18 litres, cuisinière à gaz portative, vaisselle et ustensiles de cuisine (couverts, casseroles, torchons, cafetière à piston, ouvre-boîtes, tire-bouchon, planche à découper, etc.). TV et Lecteur DVD. Chauffage d’appoint fonctionnel uniquement lorsque le véhicule est en marche.

Le prix ne comprend pas :

    . Les repas et activités non mentionnés
    . Les frais liés au véhicule
    . L'équipement pour la Great Walk
    . Vos dépenses personnelles
    . L’assurance voyage

Prix avec aérien

Prix à partir de, avec les vols internationaux :

- 2499€ / personne en base 2 personnes
- 2399€ / personne en base 4 personnes

Nous consulter pour les tarifs voiture et motels.

Prix sans aérien

Prix à partir de, sans les vols internationaux :

- 1659€ / personne en base 2 personnes
- 1559€ / personne en base 4 personnes

Nous consulter pour les tarifs voiture et motels.

1 • Détails du voyage

Niveau physique et préparation

Ce voyage est accessible à toute personne en bonne santé.

On dort où ?

Dans le van !
Possibilité de mixer nuits en van, en camping et en motels si besoin.

La toilette (et les toilettes)

Vous trouverez de nombreuses toilettes publiques lors de votre voyage, un maitre mot : propreté et gratuité! De manière générale, les sanitaires sont très propres aussi bien dans la rue que dans les campings. Et bien sûr comme chez nous, pipi sauvage interdit!

Suivez le guide !

Ici, le guide, c'est vous.
Enfin, sauf lors d'activités réservées en amont pendant lesquelles vous serez encadrés par une équipe professionnelle locale.

On se déplace comment sur place ?

En voiture, en van ou en camping car, selon la formule choisie.
Attention : permis international obligatoire, à accompagner de votre permis français.
Et bien sûr : conduite à gauche!

Vos bagages voyagent aussi...

Votre bagage principal sera transporté dans votre véhicule.

Volez en bonne compagnie !

Au départ de Paris
Vols Paris-Nouvelle-Zélande en général avec Singapore Airlines (via Singapour).
Vols possibles également avec Cathay Pacific (via Hong Kong), Thaï Airways (via Bangkok), Emirates (via Dubaï), liste non exhaustive.

NB : au moment de votre inscription, nous vous communiquons les détails des vols internationaux réservés pour votre voyage. Si la compagnie choisie ou les horaires ne vous conviennent pas, vous avez la possibilité de demander une autre proposition sur une autre compagnie : nous consulter dès réception de cette information.

Les vols réguliers de la compagnie aérienne Singapore Airlines prévoient une escale d'environ 12 heures à Singapour. C’est l’occasion de se dégourdir les jambes et de découvrir cette ville, le temps d’une journée (il n’est pas nécessaire d’avoir un visa pour les ressortissants français). L’aéroport de Singapour est fréquemment plébiscité comme l’un des meilleurs aéroports du monde par les voyageurs. Il dispose, outre les nombreuses boutiques habituelles, d’une piscine (prenez votre maillot de bain dans le bagage en cabine !), de salles de cinéma gratuites, d’une plantation d’orchidée, d’un jardin aux papillons, d’une cascade, etc.

Esprit du voyage

La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience, bonne humeur et tolérance.

2 • Budget

Le prix comprend :

. Le vol international et les taxes aériennes
. Les transferts comme indiqués
. La nuit en chambre double et salle de bain privée à votre arrivée à Christchurch
. La location d'un van pour 16 jours avec assurance complète*, prise en main à Christchurch et dépose à Auckland
. L'équipement du van** en lit double avec couchette pour 2 adultes, sans douche ni toilettes et équipé d'une kitchenette avec cuisinière à gaz portative (possibilité de voyage en van avec douche et toilette)
. La traversée en ferry de Picton à Wellington pour les voyageurs et le van
. Les taxes en vigueur
. L'assistance de notre partenaire local français durant le voyage

* L'assurance complète inclut : Le kilométrage illimité, Franchise réduite à 0NZD (une empreinte de votre carte sera pris lors de la prise en main du véhicule), L’assurance tous risques + bris de glace, avec remplacements multiples et réparations, La TVA (GST) au taux actuel de 15%, Vaisselle, draps, couettes et serviettes, Equipement de cuisine, Une assistance nationale avec un numéro gratuit, Un conducteur supplémentaire.

** Votre équipement camping en formule van est composé de : Linge de maison (serviettes de bain, couverture, housse, draps, oreillers et taies), glacière solaire 18 litres, cuisinière à gaz portative, vaisselle et ustensiles de cuisine (couverts, casseroles, torchons, cafetière à piston, ouvre-boîtes, tire-bouchon, planche à découper, etc.). TV et Lecteur DVD. Chauffage d’appoint fonctionnel uniquement lorsque le véhicule est en marche.

Le prix ne comprend pas :

. Les repas et activités non mentionnés
. Les frais liés au véhicule
. L'équipement pour la Great Walk
. Vos dépenses personnelles
. L’assurance voyage

Frais d’annulation

Afin de tenir compte des contraintes imposées par nos prestataires pour votre voyage, et conformément à nos conditions de vente, en cas d’annulation de votre part avant le commencement du voyage, nous vous appliquerons des frais d’annulation basés sur nos frais réels justifiés à la date de votre annulation.

Budget sur place

Vous aurez à payer votre essence, elle est au même prix qu'en France ou presque. Pour ce voyage d'environ 2500km, prévoyez environ 300 euros pour les frais d'essence.
Manger et faire ses courses revient au même prix que chez nous, le budget dépendra donc de vos envies et de vos manières de consommer.
Prévoyez aussi du budget pour vos excursions, nous vous renseignerons sur les prix et pourrons les réserver pour vous.
Si vous faites ce voyage en van ou en camping-car, nous pourrons nous occuper de le faire pour vous; réservation obligatoire en haute saison!

3 • Assurances

Pourquoi souscrire une assurance ?

  • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  • Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  • Quel contrat choisir ?

  • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

  • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
  • 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche)
    . Crème solaire haute protection
    . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    . Papier de toilette (biodégradable si possible)
    . Serviette de toilette à séchage rapide
    . Protections auditives anti-bruit
    . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
    . Adaptateur de prise électrique
    . Prise allume-cigare

    Pharmacie personnelle

    Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit.
    Elle contiendra :
    — Un antalgique.
    — Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).
    — Un antibiotique à large spectre.
    — Un antispasmodique, un anti-diarréique, un antibiotique intestinal, un anti-vomitif.
    — Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.
    — Un antiseptique.
    — Un veinotonique.
    — De la crème solaire et de la Biafine.
    — Un collyre.
    — En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, un tire-tique, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d'oreilles, vos médicaments personnels.

    On prend quels bagages ?

    Voyagez léger (20 kg maxi). vous aurez souvent la possibilité d’utiliser des machines à laver le linge dans les hébergements. L’ensemble de vos bagages doit être réparti dans 2 sacs :

    - Prévoir un sac de voyage souple avec cadenas. Pendant le voyage, il contiendra les affaires que vous n’utiliserez pas pendant la journée. Évitez les sacs rigides et les valises. Limitez le poids au maximum.

    - Un sac à dos léger pour vos affaires de la journée.

    On met quoi dans la valise ?

    - Chaussettes chaudes (laine ou bouclettes)
    - Pantalon de toile
    - Short ou bermudas
    - Maillot de bain
    - T-shirts, chemises et chemise chaude en laine ou en carline
    - Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).
    - Pull-over chaud ou fourrure polaire
    - Pantalon imperméable type K-Way.
    - Un collant thermique.
    - Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).
    - Une veste imperméable et respirante. (du type Goretex)
    - Une cape de pluie.

    NB: Pendant le vol, le sac à dos contient les choses fragiles (appareil photo...) ou utiles à vos premiers jours sur place (quelques vêtements, médicaments personnels avec ordonnance, etc.)
    Ne pas trop vous charger : des laveries automatiques sont disponibles dans la plupart des hébergements, ou à proximité.

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Passeport en cours de validité, valable au moins trois mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. En Nouvelle-Zélande, à l’arrivée et au départ des vols internationaux, tous les bagages sont passés aux rayons X : tous les produits frais (fruits, laitages, charcuteries…) sont strictement interdits. La moindre infraction à cette règle est sanctionnée par une amende (une simple orange, non jetée avant le passage aux rayons X, peut coûter dans les 200 euros !). Les douaniers sont impitoyables avec les matières organiques ; ils les poursuivent jusque sous les chaussures de randonnée, qui doivent être très propres, pas d’herbe, pas de boue séchée (le nettoyage par les douanes est onéreux et prend… un certain temps). Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français. Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis : DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise. APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Visa

    Pour les ressortissants français, belges et suisses, pas de visa pour une visite de moins de trois mois. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Vous devrez, cependant, être muni d’un billet de retour et d’une carte bancaire internationale (ou, à défaut, d’environ 1 000 dollars néo-zélandais par personne et par mois). A compter du 1er octobre 2019, les voyageurs dispensés de visa devront, en plus des éléments requis ci-dessus, impérativement présenter une NZeTA (autorisation de voyage électronique). Cette autorisation est à demander et obtenir avant le départ. La demande doit être faite sur le site www.immigration.govt.nz/nzeta Tarif, 12 dollars néo-zélandais ; délai de délivrance annoncé, 3 jours ouvrables. La taxe touristique et de protection de l'environnement (IVL, 35 dollars néo-zélandais) se règle au moment de la demande de NZeTA. La NZeTA est exigible aussi en cas de simple transit par l'aéroport d'Auckland. En cas de transit par l’Australie, et pour parer à toute situation pouvant entraîner des complications administratives (escale de plus de 8 heures, changement de terminal, zèle excessif de certaines compagnies), nous vous fournirons les éléments nécessaires à la demande d’un visa australien, gratuit.

    Vaccins obligatoires

    Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.

    Vaccins conseillés

    Il faut, comme toujours, être vacciné (ou immunisé) contre diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, rougeole pour les enfants. Pour les voyages plus sportifs, rage, typhoïde.

    6 • Le pays

    Us et coutumes

    HISTOIRE:
    La Nouvelle-Zélande, ou le pays du long nuage blanc
    Le pays du long nuage blanc ou Aotearoa (en Maori) est le nom que les premiers arrivants Polynésiens donnèrent à ce qui est aujourd’hui la Nouvelle-Zélande. Ces derniers sont semble-t-il arrivés sur le territoire entre l’an 1050 et 1300. Long de 1600kms, montagneux et fertile : Aotearoa ne ressemble en rien à ce que ces Polynésiens connaissaient jusqu’alors. Tant bien que mal, les premiers Maoris s’adaptent au climat tempéré de la Nouvelle-Zélande, climat pourtant bien différent de leur climat tropical d’origine. La population Maorie commence alors à explorer leur nouvelle terre et se divise en de nombreux clans à travers le pays.

    En octobre 1769, le navigateur britannique James Cook débarque pacifiquement en Nouvelle-Zélande. Des relations commerciales se nouent rapidement entre les Maoris et les Colons, notamment dans le commerce du bois et de la chasse aux phoques puis de baleines.
    La Nouvelle-Zélande devient officiellement une colonie anglaise en 1840, lorsque le traité de Waitangui est ratifié. Mais rapidement, les Maoris se lassent de voir les Colons s’enrichir copieusement et de manière peu équitable grâce à la vente de leurs terres, le tout sans le moindre respect de leurs cultures et de leurs traditions : des guerres éclatent entre 1843 et 1848, puis de 1860 à 1870. Les Maoris, bien qu’étant de redoutables combattants, accuseront de nombreuses pertes ne pouvant faire face à l’armement britannique. La découverte de l’or en 1870 attirera de nombreux chercheurs de monde entier et favorisera grandement la prospérité du pays.

    La Nouvelle-Zélande obtient le statut de dominion britannique en 1907 avant que son indépendance ne soit reconnue en 1947. Les rapports entre le Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande restent encore de nos jours très cordiaux. En tant que monarchie constitutionnelle, la Reine Elisabeth II occupe un rôle très symbolique, puisqu’elle règne sur la Nouvelle-Zélande sans pour autant gouverner.
    Aujourd’hui la Nouvelle-Zélande se forge petit à petit sa propre identité multiculturelle, portée sur le respect de la nature et redonnant de plus en plus de place aux Maoris et à leur culture. L’économie du pays repose aujourd’hui essentiellement sur l’agriculture et la pèche, mais aussi le tourisme qui prend de plus en plus d’importance.

    LA SOCIETE:
    La communauté maorie autochtone, décimée au XIXe siècle par les guerres contre les Européens et par les épidémies, compte aujourd’hui 550 000 membres (13 % de la population). 40 000 Polynésiens (1 % de la population), venus des dépendances (îles Cook, Niue et Tokelau) et des micro-Etats insulaires du Pacifique (Samoa, Tonga) sont installés dans le pays. La population blanche, majoritaire, est surtout constituée par des descendants de colons britanniques et par des immigrants d’Europe centrale et méditerranéenne venus après 1945. Depuis les années 1990, la politique d’immigration encourage l’arrivée de travailleurs qualifiés. Environ 60 % des nouveaux immigrants viennent de pays asiatiques, signe de la volonté d’une meilleure intégration de la Nouvelle-Zélande dans son environnement régional ; en 1995, Taïwan est ainsi devenue la première source d’immigration, devant la Grande-Bretagne.
    La Nouvelle-Zélande commence à connaître, comme les autres pays développés, un vieillissement sensible de sa population : 17 % des Néo-Zélandais ont aujourd’hui plus de 60 ans, 20 % sont âgés de moins de 15 ans.
    La population se concentre dans l’île du Nord, qui regroupe les trois quarts des habitants sur 42 % de la superficie. Le pays, fortement urbanisé, compte 86 % de citadins.

    Climat

    CLIMAT:
    Il y a en Nouvelle-Zélande un climat tempéré avec des précipitations importantes et de nombreuses heures d'ensoleillement. L'extrême nord du pays jouit d'un climat subtropical en été, et les zones montagneuses centrales de l'île du Sud peuvent connaître des températures allant jusqu'à -10°C (14°F) en hiver. La plus grande partie du pays étant situé près des côtes, cela signifie des températures douces.
    Les conditions climatiques peuvent changer de manière inattendue. Soyez prêts à des changements soudains de climat et de température si vous pratiquez la randonnée ou d'autres activités de plein air.

    TEMPÉRATURES :
    La température moyenne diminue progressivement en descendant vers le sud de la Nouvelle-Zélande. Janvier et février sont les mois les plus chauds de l'année, et juillet le plus froid. En été, les températures maximales moyennes sont comprises entre 20 et 30ºC et en hiver entre 10 et 15ºC.
    ÉTÉ : DÉCEMBRE - FÉVRIER
    L'été varie d'agréable à chaud, avec des températures généralement comprises entre 20 et 30°C. Dans la plupart des régions, vous pouvez porter un short et un tee-shirt pendant la journée, avec un haut à manches longues léger pour le soir.
    AUTOMNE : MARS - MAI
    Les températures en cette saison sont un peu plus fraîches qu'en été, mais le temps peut être excellent. Vous pourrez porter dans ce cas un pantalon léger ou un short, et un tee-shirt à manches courtes ou longues. Les nuits peuvent être plus fraîches en automne, alors n'oubliez pas de prévoir un sweat-shirt chaud.
    HIVER : JUIN - AOÛT
    L'hiver apporte un climat froid dans la plus grande partie du pays, notamment dans les zones montagneuses. Il est cependant possible de visiter les zones basses du pays où le climat est généralement frais mais agréable. Vous aurez besoin de vêtements chauds et imperméables. Les précipitations étant instables, il est possible que vous connaissiez des pluies pendant le voyage, mais généralement de manière ponctuelle. Les zones montagneuses sont propices au sports d’hiver.
    PRINTEMPS : SEPTEMBRE - NOVEMBRE
    Le printemps est imprévisible : attendez-vous à tout question climat, des jours glacés, froids et clairs aux journées chaudes et ensoleillées. Assurez-vous d'être préparé à ce genre de climat si vous venez pendant cette saison. Nous vous conseillons de porter plusieurs couches de vêtements que vous retirerez ou non selon la météo.

    Télécommunications

    Le guide et/ou chauffeur est muni d'un moyen de communication pour joindre rapidement les secours en cas de besoin.

    Décalage horaire

    Décalage horaire: par rapport à la France, douze heures de plus de novembre à mars, onze heures de plus en octobre, dix heures de plus d’avril à septembre.

    Electricité

    Tension électrique 230 V, 50 Hz. Prévoir un adaptateur pour les prises électriques.

    Bibliographie

    Grand Guide de la Nouvelle-Zélande, Bibliothèque Voyageur Gallimard.
    Nouvelle-Zélande, Guide Voir Hachette.
    New Zealand, Lonely Planet (en anglais).
    New Zealand, Guide Odyssey (en anglais).

    Au pays du long nuage blanc, Charles Juliet, Folio Gallimard.
    Les Iles heureuses d’Océanie, Paul Theroux, Grasset.
    Mythes et stratégies identitaires chez les Maoris de Nouvelle-Zélande, Georges-Goulven Le Cam, L’Harmattan.

    Histoire d’un fleuve en Nouvelle-Zélande, Jane Mander, Actes Sud.
    L’Ame des guerriers, Alan Duff, Babel Actes Sud.
    Utu, Caryl Ferey, Série noire Gallimard.

    Cartographie

    New Zealand, 1/1 250 000, Nelles.

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  • Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  • informer de façon transparente et sincère ;
  • s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

  • Adoptez la Nomad'titude !

    La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.