Destinations
Activités

Revenir aux voyages Nouvelle calédonie

Aventure calédonienne à la découverte des sentiers de randonnée les plus emblématiques de l’île.

15 jours à partir de 3709 €

Je demande un devis

  • Niveau : Dynamique + Dynamique +
    Vous êtes un randonneur régulier et vous pratiquez une activité sportive modérée (1 à 2h par semaine). Pour vous, trek rime avec plaisir de l’effort. Ces périples de plusieurs jours d’affilée au rythme quotidien de 5 à 6h de marche, avec des dénivelés de 500 à 800 m par jour et en moyenne, impliquent une très bonne condition physique. Sur terrain montagneux et parfois difficile, vos capacités d’adaptation vous permettront d’affronter les éventuels aléas météorologiques qui viendront pimenter votre aventure. Un entraînement avant le départ est recommandé pour renforcer votre endurance.
  • Randonnée / trek
  • Découverte
  • Culture & civilisations

  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Ajouter à ma sélection
  • Code CAL02L

Vous aimerez...

  • Randonner sur le GR Sud et le GR Nord, devant de superbes panoramas calédoniens
  • Rencontrer les tribus kanaks qui peuplent les terres
  • Nager dans des lagons exceptionnels, dotés des plus beaux fonds marins du monde
  • Flâner dans les ruelles de la capitale Nouméa
  • Goûter au bougna, plat métissé traditionnel, que seuls les calédoniens savent préparer !

Conseil du pro !

N'oubliez pas de glisser dans votre valise masque et tuba, afin d'admirer les fonds marins colorés du lagon !

Accro à la marche, les chaussures de rando vous démangent ? Vous avez déjà arpenté un tas de chemins près de chez vous, et en avez marre de voir tout le temps les mêmes paysages ? Voilà une (bonne) idée : et si vous partiez vivre votre passion à l’autre bout du monde ? Une petite terre française se cache derrière le globe, et elle vaut le détour ! La Nouvelle Calédonie, c’est la promesse tenue de paysages paradisiaques : à coup de plages de sable fin, de mer turquoise et de palmiers fournis, elle révèle de nombreux joyaux. Mais ses terres sont tout aussi magnifiques, et nous vous proposons de les sillonner à travers les GR Sud et Nord. Au programme, forêts primaires, crêtes aériennes, savane… Et surtout, le gros point fort ce voyage : la rencontre de tribus touchantes et accueillantes, les kanaks. On ne sait pas pour vous mais nous, on a déjà enfilé nos chaussures de randonnée ! Lire la suite

  1. J1 et J2Vol à destination de la Nouvelle Calédonie

    Départ dans la journée. Armez-vous de patience, un vol vers la Nouvelle Calédonie dure au minimum 24h ! Un voyage au bout du monde, ça se mérite, vous ne serez pas déçu.

    • à bord
  2. J3 Arrivée à Nouméa

    Après un long vol avec escale à Sydney, à Osaka, Tokyo ou Brisbane, vous arrivez dans l’après-midi à Nouméa, capitale de la Nouvelle Calédonie. Notre correspondant vous attend pour vous conduire vers votre premier hébergement, pour une nuitée à l'hôtel Le Lagon, un établissement familial très bien situé à seulement 200m de la très belle Anse Vata dans les quartiers Sud de Nouméa,
    Profitez de votre première nuit de l’autre côté du globe pour vous reposer, l’aventure, la vraie commence dès demain !

    • à l'hôtel
  3. J4 Découverte de Nouméa

    Cette matinée vous est offerte pour découvrir à votre rythme la capitale Calédonienne. Depuis votre hébergement idéalement placé, il ne vous suffit que de quelques pas pour vous promener sur le front de mer. L’Anse-Vata vous conduira vers la Baie des Citrons, plage paradisiaque au sable blanc et à l’eau turquoise. Vous pouvez en profiter pour enfiler masque et tuba et plonger la tête dans l’eau, à la recherche des plus beaux poissons multicolores !
    Cet après-midi, notre guide local expert prendra le relais pour vous faire visiter les trésors cachés de cette ville que l’on surnomme affectueusement « La Côte d’Azur du Pacifique ». Mais d'abord, un succulent déjeuner gastronomique vous attend à l’Arlequin, l’un des tout meilleurs restaurants de Nouméa situé dans une villa coloniale du Faubourg Blanchot, quartier pionnier de la ville.
    Depuis l’emblématique Place des Cocotiers, passez par des coins secrets qui vous offrent de merveilleux points de vue, avant de vous rendre à l’incontournable Centre Culturel Tjibaou. Vous croirez avoir fait un bond dans le futur devant ces tours à l’allure singulière, dessinées par l’architecte italien Renzo Piano, père entre autres du Centre Pompidou à Paris.
    Retour à votre hôtel en fin d'après-midi.

    Centre culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle Calédonie
    Centre culturel Tjibaou - Nouméa - Nouvelle Calédonie © Sandrine Delisle
    • à l'hôtel
  4. J5 Randonnée de Prody au Refuge des Néocallitropsis (14km / 4h)

    Nous n’en doutons pas, vous trépignez déjà d’impatience à l’idée d’aller arpenter les sentiers de randonnée du pays ! Ca tombe bien, l’aventure commence maintenant. Vous quittez votre hôtel tôt ce matin pour partir à l’assaut du Grand Sud. Au point de départ du GR Sud, avant de débuter la marche, on vous organise une visite guidée de Prony, un village abandonné chargé d’histoire, qui a vu se succéder un bagne, une exploitation forestière puis une mine de fer.
    C’est parti ensuite pour la première partie de votre randonnée de deux jours sur le GR Sud. Cette étape vous entraîne dans un vagabondage au cœur de l’histoire minière et forestière du Grand Sud, ponctuée de très belles vues sur la magnifique Baie de Prony. Admirez le contraste entre le rouge du sol gorgé de minerais, le bleu limpide de la mer à l’horizon, et le vert de la végétation arbustive si particulière de la région, où vit pas moins de 80% de flore endémique !

    NB : Tout le matériel de camping (tentes de toutes tailles pour couples ou pour familles,
    matelas et oreillers gonflables, sacs de couchage, réchaud à gaz ...) peut être fourni sur simple demande et sans surcoût, si vous ne souhaitez pas emporter votre propre matériel depuis la
    France...pensez-y!

    Littoral au Sud de Nouméa - Nouvelle-Calédonie
    Littoral au Sud de Nouméa - Nouvelle-Calédonie © Chester Voyage/Alamy//hemis.fr
    • au refuge
    • 4 heures / 14 km
    • 949 m
    • 673 m
  5. J6 GR Sud : du Refuge des Néocallitropsis à Netcha (11km / 3h30)

    En laissant derrière vous le refuge des Néocallitropsis, vous parcourez la longue ligne de crête qui sépare la plaine des Lacs de la vallée du creek Pernod. Elle relie le pic du Pin à la mine Anna-Madeleine, et déploie de nouveaux points de vue fabuleux sur la nature environnante. Pour le déjeuner, dégustez un pique-nique bien mérité amené par votre chauffeur-guide à Netcha, votre point d’arrivée. Profitez de cet endroit idyllique pour vous reposer de la marche et piquer une tête rafraîchissante dans l’un des lacs à l’eau cristalline.
    Transfert retour vers Nouméa, où vous bénéficiez d’une après-midi libre pour continuer votre découverte de la ville ou bien buller sur l’une de ses plages au sable fin.

    Randonnée sur le GR Sud - Nouvelle-Calédonie
    Randonnée sur le GR Sud - Nouvelle-Calédonie © Martial Dosdane/NCTPS
    • à l'hôtel
    • 3,5 heures / 11 km
    • 873 m
    • 917 m
  6. J7 Journée libre à Nouméa

    Ce matin, on ne peut que vous conseiller chaleureusement de partir flâner dans les allées du marché municipal (ouvert seulement le matin). Sous les halles, se cachent des étals de fruits plus colorés les uns que les autres, plus appétissants les uns que les autres ! Et après une bonne balade dans les ruelles de la ville que vous n’avez peut-être pas encore eu l’occasion d’explorer, pourquoi ne pas enfiler masque et tuba pour admirer les fonds marins qui bordent Nouméa ?
    N’hésitez pas également à solliciter votre guide, qui pourra vous organiser des activités et des transferts pour profiter au mieux de votre matinée libre de demain. Le soir venu, n’hésitez pas à vous installer à la terrasse d’un des petits restaurants locaux pour y déguster un bougna, bon petit plat métissé que seuls les calédoniens savent concocter !

    Danseurs Kanaks - Nouvelle Calédonie
    Danseurs Kanaks - Nouvelle Calédonie © timango/stock.adobe.com
    • à l'hôtel
  7. J8 Nouméa - Ponérihouen

    La matinée est libre pour profiter des plaisirs de Nouméa. On ne se lasse pas des fonds marins exceptionnels qui habillent le lagon. Avec l’aide de votre guide qui aura pu vous réserver des activités la veille, faites de la tyrolienne avec La Belle Verte à Païta, une randonnée à cheval avec le Yala Ranch, etc…la liste des possibilités est longue. Vous pouvez aussi choisir de buller sur le sable chaud, en prévision de la longue marche qui vous attend demain !
    Après le déjeuner, vous partez avec votre chauffeur-guide local à la rencontre de la tribu de Tchamba à Ponérihouen (à 300km). Vous quittez la petite capitale pour découvrir la Côte Est, sauvage et luxuriante. C’est là que commence la deuxième partie de votre aventure, au contact d’une nature préservée et de ses gardiens, les clans kanaks. Votre rencontre avec eux restera gravée dans vos mémoires tant ils sont accueillants et touchants de simplicité. Vous dormez dans une case chez l’habitant et goûtez à leurs plats traditionnels.
    Après la traditionnelle coutume présentée par votre guide qui marquera votre arrivée, passez votre première nuitée en tribu : vous dormirez dans une case chez l'habitant. Ce soir, c'est Hélène, qui sera votre hôte à la tribu de Tchamba.

    Accueil en tribu - Ponérihouen - Nouvelle Calédonie
    Accueil en tribu - Ponérihouen - Nouvelle Calédonie © Eric Aubry/NCTPS
    • chez l'habitant
  8. J9 GR Nord : de Ponérihouen à Poindimié (20,6 km / 7h)

    Petit déjeuner pris à la tribu. Casse-croûte fourni par votre hôte pour le déjeuner de la journée.
    C’est parti pour une nouvelle journée de marche à l’assaut du GR Nord. Préparez-vous à en prendre plein les yeux. Cette étape chemine entre la paisible vallée de la rivière Tchamba et celle d’Amoa. Le sentier serpente d’abord dans la tribu au milieu d’une végétation luxuriante entrecoupée de champs, de bananiers et de plantations de café. Puis il pénètre dans un vaste massif forestier en suivant la piste Letocard jusqu’au col Wâo Uni. Du nom d’un colon qui s’était installé comme agriculteur dans la région, cette piste creusée en 1955 permettait autrefois d’accéder à une scierie.
    Le parcours continue sous les chants des oiseaux, des stournes, méliphages et autres pigeons « colliers blancs ». Si vous êtes chanceux, vous pourriez même entendre la douce voix du cagou (oiseau emblème de la Nouvelle Calédonie). Ce soir, vous dormez à nouveau dans une case chez l’habitant, cette fois au sein de la tribu de Saint-Thomas et ce sera Richard votre hôte.

    Randonnée sur le GR Nord - Nouvelle Calédonie
    Randonnée sur le GR Nord - Nouvelle Calédonie © Les Plus Beaux Treks/NCTPS
    • chez l'habitant
    • 7 heures / 20 km
    • 820 m
  9. J10 GR Nord : de Poindimié à Touho (19,3km / 7h)

    Petit déjeuner pris à la tribu. Casse-croûte fourni par votre hôte pour le déjeuner de la journée.
    Accrochez-vous, la section qui vous attend aujourd’hui est comme qui dirait costaude ! Sur près de 20 km, vous traversez des paysages variés extraordinaires, tels que des forêts primaires, des crêtes aériennes et même de la savane. Entre le 6ème et le 11ème kilomètre, vous gagnez plus de 400m d’altitude, avant que la seconde moitié ne soit consacrée à la redescente vers la prochaine tribu-étape. Notez qu’en cas de fortes pluies, cette étape devra être annulée. A la place de la marche, une navette vous emmènera directement au point de chute suivant, puisque le chemin traverse plusieurs rivières.
    Vous aurez bien mérité un peu de repos ! Pour cette troisième et dernière nuit en tribu (cette fois au sein de la tribu de Pombeï), vous dormirez en case chez l’habitant en pension complète, chez Roland.

    • chez l'habitant
    • 7 heures / 19 km
    • 960 m
  10. J11 GR Nord : de Touho à Touho (16,8km / 6h30)

    Petit déjeuner pris à la tribu. Casse-croûte fourni par votre hôte pour le déjeuner de la journée.
    Voici venu le troisième et dernier jour de votre trek sur le GR Nord. Cette dernière étape forestière traverse un relief accidenté et compartimenté. Le sentier est englouti dans la végétation dense de la forêt, se faufilant entre les grands arbres. Il pénètre dans des espaces restés vierges à l’ambiance énigmatique, et offre plusieurs haltes de baignade en rivière qui sauront vous relaxer.
    Dans la soirée, un transfert privé vous emmène vers Bourail, à l’ouest de l’île. Vous retrouvez un nouvel hébergement confortable, niché entre les rives de l’affluent Néra et la très belle baie de la Roche Percée.

    • en gîte
    • 980 m
  11. J12 Bourail - Parc des Grandes Fougères

    Cette journée sera placée sous le signe de l’écologie, chère à nos valeurs chez Nomade Aventure. Vous suivez votre hôte Manu, pour une excursion en bateau à la découverte de son cadre de vie. Très engagé dans le développement touristique responsable, de par son activité d’excursions en bateau mais aussi et surtout en sa qualité de président-fondateur de l’association Bwärä Tortues Marines, qui oeuvre à la préservation de l’espèce de tortues dite “Grosse Tête” qui a fait de la plage de la Roche Percée le second plus important site mondial de nidification de cette espèce !
    Puis prenez le large et glissez sur les eaux turquoises du lagon, pour rejoindre la splendide “Ile
    Verte” où vous pourrez faire du snorkelling (matériel fourni) et profiter du sable blanc de la plage
    de l'îlot, tout en respectant les délimitations indiquant les zones de nidification des “pétrels”, ces
    oiseaux marins qui ont élu domicile sur l’île.
    On termine cette expédition écologique par la plantation d’un arbre sur le sommet de la plage. Ce faisant, vous participez au ralentissement de l’érosion de la dune et aidez à préserver les sites de ponte des tortues. Un don de 10€ par personne sera également versé par notre partenaire local à l’association de Manu, ce qui est inclus dans votre forfait.

    Après le déjeuner servi au gîte, transfert vers la région de La Foa, à Farino. Là-bas, votre guide vous présentera l’histoire passionnante des courageux pionniers de la région, avec une visite notamment du Fort Teremba, et des sites historiques de La Foa, tels que l’hôtel Banu ou la Passerelle Marguerite.

    Parc des Grandes Fougères - Nouvelle-Calédonie
    Parc des Grandes Fougères - Nouvelle-Calédonie © Masaaki Hojo/NCTPS
    • en gîte
  12. J13 Parc des Grandes Fougères - Nouméa

    Ce matin, vous partez pour une plongée dans la nature luxuriante de Nouvelle Calédonie. Rendez-vous au Parc des Grandes Fougères, dernier-né des parcs naturels de la Province Sud, il s’étend sur plusieurs milliers d’hectares et se partage entre les villes de Farino, Sarraméa et Moindou. De nombreux sentiers de randonnée nervurent le parc, offrant autant de possibilités de découvertes. Vous y admirez des fougères géantes de toute beauté, où vivent de nombreux oiseaux tropicaux aux couleurs flamboyantes.
    En fin de matinée, votre chauffeur-guide vous reconduit à Nouméa, où vous profitez d’une après-midi totalement libre.
    N’oubliez pas de profiter de l’aller-retour en taxi-boat qui vous est offert par l’hôtel Le Lagon pour aller passer un ultime moment de détente sur l'Îlot Canard, si vous ne l’avez pas utilisé au début de votre séjour.

    Parc des Grandes Fougères - Nouvelle-Calédonie
    Parc des Grandes Fougères - Nouvelle-Calédonie © Stéphane Ducandas/NCTPS
    • à l'hôtel
  13. J14 Départ de Nouméa

    Le voyage touche à sa fin… Utilisez cette ultime journée dans la capitale calédonienne pour faire vos derniers achats, de cadeaux et de souvenirs à ramener dans la valise. Par exemple, un petit totem sculpté en bois, emblème de la culture kanak, ou encore une gousse de vanille, dont les calédoniens raffolent.
    Vous pouvez aussi, si le temps vous le permet, en profiter pour faire une dernière session de snorkeling dans le lagon, et faire le plein de couleurs et de formes fantastiques… C’est l’heure de vous rendre à l’aéroport, où vous prendrez votre vol retour, notre correspondant vous y conduira.

    • à bord
  14. J15 Arrivée en France

    Arrivée en France dans la journée, après un vol d’environ 24h. Des images et des beaux souvenirs plein la tête…

  15. N.B. :

    Votre itinéraire peut être modifié en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques ou de toute cause relative à votre sécurité.

  16. Comment personnaliser votre voyage ?

    + de farniente
    Restez encore quelques jours, et faites un saut de puce vers l'île des Pins ou les îles de la Loyauté pour un séjour très très cool…

Le prix comprend :

  • Le vol international et les taxes aéroportuaires
  • L'absorption à 100% des émissions CO2 générées par vos vols et vos prestations terrestres
  • 11 nuitées (à l'hôtel à Nouméa, dans des cases traditionnelles quand nuit en tribu ou en refuge dont 1 en camping autonome - matériel de camping fourni gracieusement)
  • Les repas mentionnés au programme : 11 petits déjeuners / 5 déjeuners / 5 dîners
  • Tous les transferts mentionnés
  • Les services d'un chauffeur-guide privatif pour vous déplacer sur l'île
  • 5 journées de randonnée dont 2 de difficulté moyenne dans le Sud, en autonomie, et 3 de difficulté supérieure dans le Nord
  • Toutes les activités mentionnées au programme : Visite guidée dans Nouméa (J4), Sortie en bateau à Bourail (J12), tour historique La Foa (J12), Rando guidée au Parc des Grandes Fougères (J13)
  • Le matériel de camping (tente, matelas, sac de couchage, réchaud à gaz, ustensiles de cuisson, etc...)
  • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage

Le prix ne comprend pas :

  • Les frais d'entrée pendant le 2ème jour de randonnée dans le Sud sur site de la Netcha (400F / 3.5€ par personne - à régler en espèce)
  • Les repas non indiqués au programme, boissons et éventuels pourboires
  • Les visites et activités effectuées lors des temps libres
  • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement

Prix avec aérien

A partir de 4189€ / pers. base 2 aventuriers
A partir de 3709€ / pers. base 4 aventuriers

Prix sans aérien

A partir de 2589€ / pers. base 2 aventuriers
A partir de 2109€ / pers. base 4 aventuriers

1 • Détails du voyage

Niveau physique et préparation

Ce voyage est accessible à toute personne en bonne condition physique.

On dort où ?

A Nouméa, vous dormez dans un hébergement simple, propre et bien situés, un établissement familial très bien situé à seulement 200m de la très belle Anse Vata.
Mais c'est surtout le contact avec les gens du coin qui vous accueillent chaque soir pendant les treks, qui fait l'originalité de ce programme où vous dormirez en tribu dans des cases traditionnelles ou en refuge !

A table !

Les repas inclus sont principalement pris au restaurant de l'hôtel, à la tribu qui vous accueille, en pique-nique lors des treks... A chaque jour son originalité.

Certains repas seront libres, notamment à Nouméa où le choix de restauration est vaste.

La cuisine est à l’image du territoire : métissée. Il est aisé de manger typiquement français, mais aussi indonésien, vietnamien et chinois, surtout à Nouméa.
Le bougna est le plat qui vous sera le plus souvent proposé si vous séjournez en tribu. Composé de viande ou de poisson au lait de coco, d’ignames, de taros et de patates douces, ce ragoût est traditionnellement cuit à l’étouffée dans des feuilles de bananier enfouies dans un four de pierres chaudes enterrées.

Côté viandes, le cerf est un mets prisé en Grande Terre. Il se cuisine en civet, en brochettes ou en salade. Le bœuf calédonien est généralement d’excellente qualité.
Côté poissons et fruits de mer, on se délecte d’une grande variété de poissons consommés cru et de crabes, crevettes, langoustes et coquillages.

Les « légumes » les plus fréquents sont le taro, l’igname et la patate douce mais on trouve aussi des tomates et autres légumes dont nous avons l’habitude en Europe. Parmi les fruits : l’ananas, la mangue, l’avocat, le fruit de la passion, le citron et l’orange. La papaye est généralement consommée verte, râpée et assaisonnée en salade, pour accompagner les plats. Les achards de légumes se trouvent souvent en bonne place sur les tables.

Suivez le guide !

Un chauffeur-guide vous conduira sur chaque étape. Mais les randonnées se feront sans guide, pas de panique, les sentiers sont bien balisés !

On se déplace comment sur place ?

Nous avons opté pour des transferts 100% privés, pour une optimisation maximale du timing, ainsi vous pourrez bénéficier des commentaires et de l'aide du guide tout au long des trajets.

Volez en bonne compagnie !

. Voici les compagnies qui desservent la Nouvelle Calédonie: Le trajet depuis l’Europe est long, très long, avec, dans le meilleur des cas, une escale et 24 heures d’avion, et plus régulièrement deux, voire trois escales et de 30 à 35 heures d’avion… Bon courage !

. Tous les vols internationaux à destination de Nouvelle-Calédonie se posent à l’aéroport international de Nouméa–La Tontouta.

- Depuis la France, le vol le plus direct (une escale) est proposé par Air France et Aircalin, via le Japon (Tokyo ou Osaka) ou la Corée du Sud (Séoul), soit environ 24 heures de vol. Les départs sont quotidiens au départ de l’aéroport Paris-CDG.

- Il existe bien d’autres trajets possibles au départ de France : via l’Australie (avec Qantas ou toute autre compagnie desservant l’Australie, notamment Emirates), la Nouvelle-Zélande (via Auckland) et même Helsinki avec la Finnair (Paris-Helsinki-Tokyo avec Finnair, puis correspondance pour Nouméa avec Aircalin). Ces itinéraires sont plus longs, mais souvent moins chers ! Notre conseil : profitez-en pour faire un “stop over” de quelques jours aux escales (par exemple, en Asie, en Australie, etc.).
Selon les dates, les billets coûtent de 1 200 € à plus de 2 300 € l’aller-retour.

On se donne RDV où ?

Votre chauffeur-guide vous accueillera à l'aéroport pour vous conduire à votre hôtel.

Esprit du voyage

La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

2 • Budget

Le prix comprend :

  • Le vol international et les taxes aéroportuaires
  • L'absorption à 100% des émissions CO2 générées par vos vols et vos prestations terrestres
  • 11 nuitées (à l'hôtel à Nouméa, dans des cases traditionnelles quand nuit en tribu ou en refuge dont 1 en camping autonome - matériel de camping fourni gracieusement)
  • Les repas mentionnés au programme : 11 petits déjeuners / 5 déjeuners / 5 dîners
  • Tous les transferts mentionnés
  • Les services d'un chauffeur-guide privatif pour vous déplacer sur l'île
  • 5 journées de randonnée dont 2 de difficulté moyenne dans le Sud, en autonomie, et 3 de difficulté supérieure dans le Nord
  • Toutes les activités mentionnées au programme : Visite guidée dans Nouméa (J4), Sortie en bateau à Bourail (J12), tour historique La Foa (J12), Rando guidée au Parc des Grandes Fougères (J13)
  • Le matériel de camping (tente, matelas, sac de couchage, réchaud à gaz, ustensiles de cuisson, etc...)
  • L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
  • Le prix ne comprend pas :

  • Les frais d'entrée pendant le 2ème jour de randonnée dans le Sud sur site de la Netcha (400F / 3.5€ par personne - à régler en espèce)
  • Les repas non indiqués au programme, boissons et éventuels pourboires
  • Les visites et activités effectuées lors des temps libres
  • L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement
  • Frais d’annulation

    Afin de tenir compte des contraintes imposées par nos prestataires pour votre voyage, et conformément à nos conditions de vente, en cas d’annulation de votre part avant le commencement du voyage, nous vous appliquerons des frais d’annulation basés sur nos frais réels justifiés à la date de votre annulation.

    Budget sur place

    La monnaie en Nouvelle Calédonie est le Franc Pacifique. Taux de change (taux indexé sur l’€) à titre indicatif en date du 24/01/2020 : 1 EUR = 119.3 XPF.

    Les cartes bancaires sont acceptées dans la plupart des commerces et dans les nombreux distributeurs des grandes villes.
    Prévoir des espèces en brousse et sur les îles ainsi que pour les gîtes (supplément boissons par exemple) et excursions en options.
    Il est possible aussi de pouvoir faire du change à l’aéroport international, certaines banques et certains hôtels, qui prélèvent une commission de 5 € pour tout change

    Pour un repas moyen compter entre 20 et 25€ pour le déjeuner et 30/35€ pour le dîner. Un litre d'eau coûte environ 1€.

    Pourboires

    La pratique du pourboire n'est pas usuelle en Nouvelle-Calédonie et les prix affichés sont, sauf exception, toutes taxes comprises.

    3 • Assurances

    Pourquoi souscrire une assurance ?

  • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  • Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  • Quel contrat choisir ?

  • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

  • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
  • 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil
    . Gourdes isothermes (capacité 2 à 3 L min.)
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale
    . Crème solaire haute protection
    . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    . Protections auditives anti-bruit
    . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
    . Serviette de plage et/ou paréo
    . Lotion Anti-moustique
    . Pastilles purifiantes (micropur ou hydrochlonazone).
    . Jeux de cartes, livres...

    Pharmacie personnelle

    INDISPENSABLE:

    En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour. Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels auxquels vous ajouterez des antalgiques, une crème pour les coups de soleil, un nécessaire pour soigner les pieds (Tricostéril, Mercurochrome, pansements Seconde Peau, etc.), un antidiarrhéique et un antiseptique intestinal, pansements, désinfectant.

    On prend quels bagages ?

    Bagage principal 20Kg : un sac de voyage souple ou un sac à dos car ils sont faciles à charger dans les véhicules. C’est le sac qui voyage dans la soute de l’avion. Au cours du voyage, il contient les affaires que vous n’utilisez pas pendant la journée. Transporté par les équipes de portage ou des véhicules, vous les retrouverez le soir.


    Bagage à main 5Kg : un petit sac à dos de randonnée est indispensable. Pendant le voyage, ce sac que vous porterez contiendra les affaires de la journée : gourde, appareil photo, etc. C'est également le sac que vous utilisez en cabine dans l'avion. Ce sac ne doit pas être volumineux, il doit contenir ce qui est lourd et fragile et ce qui peut être utile entre le moment où vous enregistrez votre bagage à l’aéroport de départ et le moment où vous le récupérez à l’aéroport de destination.

    PS: Laissez tout objet contendant (couteau, ciseaux, coupe-ongles, etc..) et briquet dans votre bagage destiné à la soute de l’avion car les contrôles de sécurité les interdisent à bord de l’avion

    On met quoi dans la valise ?

    . Vêtements légers et pratique en journée: robes, shorts, tee shirts...
    . Lainage ou petite polaire en soirée notamment de mai à octobre.
    . Un coupe-vent imperméable au cas où
    . Sandales de plage/ vieilles baskets pour marcher sur les îlots.
    . Chaussures de marche
    . Chausson de snorkeling
    . Maillot de bain
    . Sous vêtements

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Passeport valide 6 mois après la date de retour pour les citoyens français. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis : DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise. APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Visa

    Pas de visa obligatoire. En cas de transit par l’Australie, et pour parer à toute situation pouvant entraîner des complications administratives (escale de plus de 8 heures, changement de terminal, zèle excessif de certaines compagnies), nous vous fournirons les éléments nécessaires à la demande d’un visa australien, gratuit.

    Formalités spécifiques

    Passeport en cours de validité de plus de 6 mois après la date de départ, en raison des escales obligatoires.
    Le Visa n'est pas nécessaire pour les Européens.

    Un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :

    - Pièce d'identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du
    pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr )
    - Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
    - Formulaire d'autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.

    Santé :
    Aucun vaccin n'est nécessaire sauf si vous êtes en provenance d’une zone endémique (antiamarile)
    Structures médicales de grande qualité et en quantité en Nouvelle Calédonie

    Vaccins obligatoires

    Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.

    Vaccins conseillés

    Diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), rougeole.

    6 • Le pays

    Us et coutumes

    « La Coutume » est un art de vivre Kanak, elle consiste à un ensemble d’actes afin d’entrer sur certaines terres qui ne peuvent être visitées sans l’accord du gardien rituel. En effet il n’y a pas de barrières visibles, mais toutes les terres appartiennent à quelqu’un.
    Lors des visites dans les tribus il est d’usage d’offrir un cadeau au chef : paréo (un manou), cigarettes et billets de banque (500 ou 1000 FCP). L’homme pose le présent sur la table ou la pelouse en extérieur face au responsable coutumier en expliquant les motifs de la visite et demandant à être accueilli au sein de la tribu. Ne l’interrompez pas quand il vous répondra. Une fois votre présent accepté considérez que vous êtes le bienvenue.
    Toujours demander l’autorisation pour visiter et prendre en photos les tribus !

    Bougna : Plat traditionnel de Calédonie composé de racines et de bananes, le tout agrémenté d’une viande ou d’un poisson, arrosé de lait de coco, que l’on enferme dans des feuilles de bananiers et que l'on entoure de feuilles de palmiers tressées. Il qui cuit donc dans le fameux four kanak : au milieu de pierres brûlantes, recouverts de feuilles de bananiers humides, puis d’une bâche, puis de terre, la chaleur étant conservée, le bougna cuit tranquillement pendant 2h30. Souvent, on trouve sur les marchés la variante appelée «bougna marmite»… la marmite remplace les feuilles de bananier et le gaz remplace les pierres chaudes

    Il existe 37 dialectes différents sur la Grande Terre et ses îles loyautés. Cependant tous les autochtones parlent Français.

    La majorité des habitants sont chrétiens, surtout catholiques, mais également protestants ou pentecôtistes notamment au sein des populations mélanésiennes et tahitiennes, du fait de la présence dès le début du xixe siècle, et avant même la prise de possession par la France, de missions d'évangélisation. Les premiers Calédoniens
    blancs furent les missionnaires, escortés par les militaires. Depuis les origines de la colonisation, on a assisté à une vive compétition entre les prêtres catholiques et les pasteurs protestants. D'autres cultes, non chrétiens, minoritaires, sont présents, comme le judaïsme, l'islam à travers la communauté indonésienne mais aussi les descendants des Algériens du Pacifique, fortement concentrés à Bourail et le bouddhisme mahayana à travers une partie de la communauté vietnamienne.

    LES FÊTES LOCALES, si nous avons l'occasion d'être dans les environs de l'une de ces festivités, nous essaierons d'y participer.

    JANVIER
    • Luecila 3000 à Lifou : Fête culturelle organisée par la tribu de Luecila. Pendant 4 jours, elle allie découvertes sportives et prestations artistiques traditionnelles.
    • Période de reproduction des tortues marines (décembre à février

    MAI
    • Fête du cerf, de la crevette et du poussin à Boulouparis : Retrouvez de nombreuses animations qui mettent à l’honneur ces 3 animaux ainsi que des manèges, marchés et stands dans la traditionnelle ambiance broussarde, sans oublier le rodéo !
    • Fête de l’eau à La Foa : L’eau et l’écologie sont mises à l’honneur le temps d’un week-end avec des animations de plein air.
    • Fête de la montagne à Thio : Un week-end culturel qui valorise les savoir-faire de 5 tribus de la montagne.
    • Fête du Diahot à Ouégoa (souvent le week-end Ascension) : La commune organise des animations qui mettent à l’honneur le plus grand fleuve de Nouvelle-Calédonie.
    • Fête de l’avocat à Maré : Cette fête incontournable pour son ambiance festive et authentique, se déroule chaque année dans la tribu de Nécé. Une excellente occasion pour découvrir également l’accueil chez l’habitant.
    • Les saveurs de Yaté : Foire et animations sont au rendez-vous autour du terroir local et pour découvrir le mode de vie kanak.

    JUILLET

    • Foire artisanale et agricole à Thio : Retrouvez des stands de plantes, de fruits et légumes ainsi que de nombreuses spécialités culinaires pour cette fête qui accueille aussi de nombreuses animations traditionnelles.
    • Fête de la mandarine à Canala : Canala ouvre ses portes pour faire découvrir ses délicieuses mandarines ainsi que les nombreux fruits qui poussent sur la Côte Est, considérée comme le jardin de la Nouvelle-Calédonie.
    • Fête du terroir à Poya : La commune met à l’honneur ses savoirs et savoir-faire le temps d’un week-end.
    • Le Coeur en fête à Voh : Fête culturelle autour du plus célèbre coeur de mangrove au monde !
    • Fête de la mer à Poum : Cette fête met en avant les pêcheurs de Poum, leur habileté et permet aussi de déguster de délicieux produits de la mer.
    • Fête culturelle et agricole de l’Igname et du Taro d’eau à Ponérihouen : Retrouvez des stands et animations qui mettent à l’honneur les deux tubercules sacrés de la culture kanak.
    • Netchaventures à Yaté : Le temps d’un week-end, découvrez le site de la Netcha sous le signe de la fête avec de nombreuses activités sportives. Emportez votre VTT !
    • Festival de l’image sous-marine à Nouméa : Le monde sous-marin est mis à l’honneur au cours d’une exposition photographique qui fait l’objet d’un grand concours, ainsi qu’un concours de courts-métrages.
    • Transcalédonienne en Province Sud : Cette course à pied de 2 jours relie 2 villages de Nouvelle-Calédonie. Le temps d’un week-end, les participants découvrent ainsi le mode de vie de tribus kanak isolées, la faune et la flore du territoire. Animations et marchés sont organisées à l’arrivée.
    • Bourail Cup à Bourail : Un rendez-vous de la saison hippique très attendu dont les courses sont organisées sur le bel hippodrome de Téné.
    • RAID sportif de Gouaro à Bourail : Temps fort sportif organisé autour de 3 circuits pédestres sur ce très beau site de la côte Ouest.
    • Fête du Waleï à Ouvéa : Fayaoué célèbre le waleï, un tubercule proche de l’igname, à la tribu de Heo durant 2 jours. Retrouvez un marché, des concours de pêche, des danses et des dégustations.
    • Période d’observation des baleines à bosse (mi juillet à mi septembre)

    AOÛT
    • 15 : Assomption Férié
    • Foire de Bourail : Cet événement 100% broussard est à ne pas manquer pour découvrir l’ambiance far-west insoupçonnée de la Nouvelle-Calédonie : rodéos, dressage de chevaux, gastronomie locale, artisanat et élection de miss Bourail sont au programme ! (voir notre article)
    • Fête du tazard à Bélep : Ce délicieux poisson est mis à l’honneur le temps d’une fête dans une des plus petites communes du Nord de la Nouvelle-Calédonie.
    • Fête du manioc à Touho : Découvrez cette plante, ses vertus et son utilisation dans la cuisine kanak le temps d’une fête sur la Côte Est.
    • Week-end sur le Cap N’Dua à Yaté : Le Cap N’Dua et sa réserve sont mis à l’honneur pendant 2 jours grâce à de nombreuses animations, les pieds dans la terre rouge !
    • Coupe Clarke à Nouméa : L’hippodrome Henri-Milliard accueille les grandes courses hippiques de cette compétition.
    • TREK sportif de DEVA à Bourail : Le magnifique domaine de DEVA accueille sportifs aguerris et débutants pour une belle rencontre sportive, avec différents circuits aux difficultés variées.
    • Week-end découverte et partage à l’île Ouen : Découvrez l’île Ouen au Sud de la Grande terre, ses habitants et ses baleines, là où la nature les hommes et la culture ne font qu’un !
    • Fête du café à Sarraméa : Découvrez les secrets du café réputé de cette région en profitant d’animations, marchés et stands artisanaux.
    • Marathon international de Nouvelle-Calédonie à Nouméa : Ce grand événement, qui regroupe 3 courses, se déroule le long des baies du sud de la ville. Des animations sont organisées pour les spectateurs.
    • Fête du Santal et du Miel à Lifou : Cette fête met à l’honneur les savoir-faire traditionnels de la tribu de Easo, notamment la production du miel et le travail du bois de santal.
    • Période d’observation des baleines à bosse (mi-juillet à mi-septembre : voir notre article)

    SEPTEMBRE
    • (24) Fête de la Citoyenneté : Cette fête nationale du territoire commémore l’annexion du territoire par la France en 1853. Les Kanaks considèrent ce jour férié comme un jour de deuil ou l’occasion de célébrer leur culture. Les indépendantistes profitent de ce jour pour se réunir et échanger sur l’avenir politique de l’île.
    • BlueScope Race à Nouméa : Course multi-glisse qui a lieu entre le phare Amédée et l’Anse Vata. Animations pour les spectateurs sur la plage de l’Anse Vata.
    • Carnaval de Nouméa : Une ambiance festive envahit les rues du centre-ville grâce aux déambulations déguisées des associations de la ville en musique. Le clou du spectacle se trouve sur la Place des Cocotiers avec un feu d’artifice et de nombreuses animations.
    • Foire du ver de bancoule à Farino : Le 2ème dimanche du mois, Farino accueille une foule curieuse d’assister aux concours de “fouillage” et de “bouffage” de ce gros ver blanc, qui raffole du bois du bancoulier. Un beau marché et de nombreux stands de restauration sont présents sur la place de la commune. (voir notre article)
    • Foire agricole de Koumac : Rendez-vous incontournable pour une immersion dans le monde broussard avec au programme des rodéos, des concours agricoles et de nombreux stands de gastronomie et d’artisanat.
    • Journées du patrimoine : Durant un week-end, voire plus parfois, découvrez des expositions et visitez des monuments dans diverses localités de la province Sud et de la Province Nord. Spectacles et animations sont souvent gratuites et permettent de découvrir des lieux de façon inédite.
    • Fête du palmier à Moindou : La commune met à l’honneur cet arbre qui a fait sa réputation au travers d’animations accompagnées de stands artisanaux et de produits locaux.
    • Période d’observation des baleines à bosse (mi-juillet à mi-septembre)

    OCTOBRE
    • Salon International du Livre Océanien (SILO) : Les années impaires à Poindimié et les années paires à Nouméa, le SILO met à l’honneur des auteurs du Pacifique (Australie, Polynésie, Vanuatu), de France et d’autres représentants du livre lors de quatre jours d’échanges et de festivités.
    • Spectacle son et lumière de Fort Teremba à Moindou : Redécouvrez ce lieu marquant de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie grâce à un spectacle d’époque son et lumière de 2h. Un beau feu d’artifice clôt la représentation.
    • Tour cycliste de Nouvelle-Calédonie : Dix étapes régissent ce tour de l’île et en fait un des temps forts sportifs de l’année !
    • Fête de la vanille à Lifou : Grande fête populaire à la Tribu de Mu autour de la vanille, dont la réputation n’est plus à faire ! Danses traditionnelles, chants, savoir-faire anciens, sculptures, les animations sont nombreuses.
    • Festival international du cinéma des peuples Anûû-rû-Aboro à Poindimié : Il regroupe 3 grandes catégories de compétition, longs, moyens et courts-métrage, que les festivaliers peuvent regarder lors des diffusions dans les 3 provinces.
    • Tëmbeu à Thio : Festival international de contes dans cette petite commune de la côte Est.
    • Gigawatt à Yaté : Ce trail sportif est des plus impressionnants avec le départ des coureurs depuis le barrage de Yaté.
    • Licorne Sports Full Moon TRAIL à Bourail : Ce trail sportif est atypique puisqu’il se réalise sous la lune ! Ambiance et dépassement de soi sont au programme.
    • RAID sportif NATAIWATCH à l’Ile des Pins : Terre enchanteresse, de bagne et de sueur, l’île des Pins accueille chaque année un Raid qui s’adresse aux plus courageux !
    • Groupama Race à Nouméa : Les années paires, retrouvez ce tour de la Nouvelle-Calédonie à la voile qui suscite l’engouement des marins comme des spectateurs !

    NOVEMBRE
    • (1er) Toussaint Férié
    • (11) Armistice 1918 Férié
    • Fête du Wajuju à Maré : Aussi appelé vivaneau, ce poisson est mis à l’honneur le temps d’un week-end de fête dans la tribu de Ro. Au programme : dégustations, vente de produits de la mer et du terroir.
    • Foire aux anthuriums à Sarraméa : Découvrez de superbes fleurs tropicales lors de cette foire qui regroupe botanistes en herbes et professionnels.
    • Fête du Mwata à Pouébo : 16 tribus se réunissent pour animer cette grande fête, autour de cette spécialité culinaire à base de coco et banane, cuites au four kanak. Randonnées, visites, initiation à la sculpture sur pierres à savon, et bien d’autres sont au programme.
    • Fête de la Mer à la tribu de Goro (Yaté) : animations, balades en bateau et produits de la mer sont au rendez-vous !
    • Fête du boeuf à Païta : Une fête tournée autour de la vie broussarde et qui la met à l’honneur au travers de sa culture : rodéos, jeux équestres, concours (plus gros mangeur de testicules de veau, de dépeçage de veau), artisanat et gastronomie locale ! (voir notre article)
    • Airwaves Nouméa Dream Cup PWA à Nouméa : La dernière étape de la Coupe du monde de windsurf (planche à voile) se tient en Nouvelle-Calédonie ! Venez vibrer et encourager les sportifs depuis la plage de l’Anse Vata. (voir notre article)
    • Anniversaire du Parc des Grandes Fougères à Farino : Ce magnifique parc de randonnées (pédestre ou en VTT) est à la fête chaque année au travers d’animations. (voir notre article)
    • Régate des Touques à Nouméa : Venez découvrir l’ambiance de cette course insolite, qui voit s’affronter des radeaux loufoques sur la plage de Anse Vata ! (voir notre article)

    DÉCEMBRE
    • Fête du letchi à Houaïlou : Le fruit emblématique de la commune est mis à l’honneur le temps d’une grande fête populaire. En Nouvelle-Calédonie, on prononce « lètchi » et vous n’en aurez jamais goûté d’aussi bons

    Climat

    Le climat en Nouvelle Calédonie est de type océanique tropical, tempéré et très ensoleillé. Une barrière montagneuse, la Chaîne centrale, s'élève au centre de la Grande Terre et marque une différence nette de climat entre les deux côtes. L'Ouest, plutôt sec, est le domaine des savanes à niaoulis et des grandes exploitations de bétail. À l'Est, plus humide et donc plus luxuriant, le littoral est plus étroit. Le point culminant de l'île est le Mont Panié (1629 m).
    Il fait chaud et ensoleillé toute l’année, Tropical tempéré

    - De novembre à avril, la saison chaude offre des températures autour de 25°C et peuvent monter jusqu’à 35°C, précipitations fréquentes, avec parfois des cyclones en Février-Mars.

    - De mai à Novembre, la saison sèche est un peu plus fraîche: entre 19 et 26°C, mais globalement c’est un temps printanier qui règne en permanence d’un bout de l’année à l’autre : août est le mois le plus frais, avec des températures pouvant descendre à 17°C.

    Il est donc possible de découvrir la Nouvelle Calédonie en toutes saisons !

    Baleines : Juillet à Septembre à Prony dans la baie de Prony
    Tortues : Novembre à Avril à Bourail

    La Ponte des tortues 'grosse tête' situé sur les plages de la Roche Percée et de la baie des Tortues, second site le plus important dans le Pacifique

    Faune et flore

    FLORE
    Avec ses 3408 espèces végétales répertoriées dont 2530 endémiques, la Nouvelle Calédonie est le troisième pays ayant autant d'espèces sur son territoire. Le pays est composé d'une forêt sèche derrière le littoral, composé d'une soixantaine espèces de plantes protégées. D'une forêt humide dans la chaîne et sur la côte Est, la formation la plus riche avec ses 2000 espèces qui rassemble entre autres des kaoris géants, palmiers, 209 espèces d'orchidées et l'amborella, ancêtre des plantes à fleurs de toute la planète. Le caillou détient également des forêts de montagne au dessus de 800m d'altitude comportant des fougères, d'orchidées, de jardins suspendus en corbeilles et enfin de forêts sur corail, essentiellement sur les Loyauté et l'île des Pins, où le pin colonnaire défie la gravité.
    Le maquis minier, quant à lui, surprendra par sa couleur rouge et ses plantes surprenantes aux formes atypiques. La savane couvre le Nord et l'Ouest de la Nouvelle Calédonie par ses prairies et niaoulis, espèce d'arbre au tronc blanc.

    FAUNE
    L’île principale, appelée Grande Terre, forme une bande de 500 kilomètres de long sur une cinquantaine de large ; elle est entourée par les îles Loyauté à l'Est (Ouvéa, Lifou, Tiga, Maré), l’île des Pins au Sud et les Bélep au Nord. Son lagon est le plus grand lagon fermé du monde.

    Les mammifères de l'île ont tous été introduits, excepté les chauves souris qui sont natives de la Terre Kanak. Son reptile le plus connu est le Gecko, et le plus gros d'entre eux, le boa du Pacifique, ne se trouve que sur les îles Loyauté.
    Sa faune Marine, patrimoine mondial de l'Unesco, est une des plus belles au monde. En effet, en juillet 2008, le classement de six de ses zones coralliennes au patrimoine mondial de l'Unesco a consacré la beauté et la variété des fonds sous-marins calédoniens, notamment le grand lagon atour de l'île des Pins et plusieurs sont protégées comme Hienghène ou Pouébo.
    Avec 4000 espèces de crustacés, 2150 de mollusques, 1965 de poissons et 454 de végétaux marins, cet espace forme la deuxième plus longue barrière de corail au monde. Des requins à pointes noires ou blanches, requins tigres, raies manta, dugongs, dauphins, baleines à bosse, des coraux bâtisseurs, mous et fluorescents, sont un petit panel de ce que vous pourrez rencontrer en Nouvelle Calédonie.

    OBSERVATION DES TORTUES:
    Plage de la Roche Percée, situe à Poé – à quelques kilomètres de Bourail. Il s’agit pour l’instant du seul site en Calédonie où l’observation des tortues est encadrée dans le respect de l’animal et sans le déranger. De nombreuses espèces – si ce n’est toutes les espèces… – de tortues marines sont en danger d’extinction dans le monde. Il est donc très important de protéger leur lieu de ponte ! Ainsi elles peuvent toujours s’y sentir en sécurité et tranquilles. Et surtout, elles continueront d’y revenir et les équipes en place poursuivront leur action de préservation. La plage de la Roche Percée est un lieu de ponte pour les tortues caouannes. Aussi appelées tortues « Grosses Têtes ». La période de ponte commence à partir de début décembre jusqu’à fin janvier. Ensuite viennent les éclosions des bébés tortues durant le mois de février.

    OBSERVER LES BALEINES À BOSSE EN NOUVELLE-CALÉDONIE :
    Durant l’été austral, les baleines vivent et se nourrissent dans les eaux polaires, proche de l’Antarctique. Elles rejoignent ensuite durant l’hiver austral des eaux plus chaudes afin de se reproduire et de mettre au monde leurs petits. On peut donc rencontrer dans le lagon des mâles à la recherche de l’amour des femelles ainsi que des baleineaux tout juste nés.
    Elles arrivent en Nouvelle-Calédonie fin juin depuis juillet. Puis repartent vers la mi-septembre. Elles sont en général localisées dans le lagon sud et plus particulièrement au large de la Baie de Prony. Mais il peut arriver aussi de les croiser au large de Nouméa, de la côte ouest et quelques individus proches des côtes des îles Loyauté.
    On conseille souvent de venir découvrir la Nouvelle-Calédonie durant la saison chaude pour profiter de la chaleur. Mais voici une bonne raison de venir découvrir le caillou durant la saison fraîche !


    Décalage horaire

    • En été : il a 9 heures de décalage
    • En hiver : il a 10 heures de décalage

    Electricité

    Pas besoin d'adaptateur électrique.

    Prise: Type F
    Voltage: 220 V
    Fréquence: 50 Hz

    Bibliographie

    Des guides sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

    Cartographie

    Des cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  • Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  • informer de façon transparente et sincère ;
  • s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

  • Adoptez la Nomad'titude !

    La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude : patience et tolérance.

    Carte Nouvelle calédonie Circuit GR Nouvelle Calédonie