Destinations
Activités

Trek sur le Trans Bhutan Trail dans les pas des anciens pèlerins et caravanes à travers une biodiversité exceptionnelle

Vous aimerez...

  • Suivre 28 jours le tracé d'un sentier mythique réhabilité après 60 ans d'abandon.
  • Fouler la route des anciens commerçants et pèlerins qui ont façonné l'âme du pays.
  • Traverser d'ouest en est le Bhoutan à travers un écosystème préservé : forêts, rizières en terrasses, oiseaux, yaks...
  • Gravir les plus beaux cols du royaume entre les vallées de Paro, de Punakha et d'Ura face aux sommets de l'Himalaya.
  • Découvrir les nombreux stupas, dzongs et villages typiques aux traditions ancestrales.

Comparez et vous préfèrerez...

    Partir sur le seul trek qui suit le Trans Bhutan Trail dans son intégralité soit environ 403 km.

Votre aventure

Imaginez un trek sur le Trans Bhutan Trail… sur les traces des anciens moines bouddhistes, des caravanes de commerce et de l’éminente famille royale. Ce sentier historique, vieux de plusieurs centaines d’années, vient tout juste d’être réhabilité. Traversant le Bhoutan d’ouest en est, il fut jusque dans les années 60 le seul et unique moyen de se déplacer. Le parcourir à pied, sur près de 403 km, c'est un peu remonter le temps, vivre une véritable épopée ! On pousse les portes d’un royaume encore très confidentiel, autrefois isolé et difficile d’accès. De Haa à Trashigang, on arpente des paysages somptueux aux écosystèmes admirablement préservés : forêts de rhododendrons, vallées subtropicales, rizières en terrasses, gorges profondes, cols escarpés... avec en toile de fond, les titans de l’Himalaya. On découvre également les dzongs, ces monastères-forteresses imprenables, érigés sur des pitons rocheux ou au bord des rivières. Sans oublier de nombreuses haltes dans les villages authentiques... pour une immersion totale dans la vie rurale et spirituelle des Bhoutanais.

Lire la suite

  1. J1 Envol pour le Bhoutan via Delhi

    Vol pour Delhi. Selon les horaires des vols Paris / Delhi, départ de province et retour décalé sur demande dans la mesure du possible et avec supplément.

    NB : Si le vol arrive à Delhi le jour même du départ de Paris, une chambre près de l'aéroport de Delhi sera mise à disposition avant le second vol pour Paro. Repas non inclus à Delhi.

    • à l'hôtel
  2. J2 Arrivée à Delhi et envol vers le royaume du dragon

    Selon les horaires des vols, arrivée à Delhi puis nous prenons un autre vol régional en direction de Paro. À notre arrivée à l'aéroport, nous sommes accueillis par notre équipe bhoutanaise. Transfert vers la ville de Haa. La route est superbe avec des vues à couper le souffle sur les sommets himalayens. Arrêt au col du Chele La à 3 988 m d'altitude pour admirer le paysage. Puis, installation à notre hôtel à Haa avant de rejoindre notre guide pour une balade d'acclimatation en ville. Nous visitons le complexe Lhakhang Karpo ou " la chapelle blanche " situé au sud du dzong de Haa (monastère-forteresse). Le Lhakhang possède une chapelle centrale qui abrite des statues de la trinité Tse-la-nam Sum. Dîner compris dans un restaurant local à Haa, première occasion de goûter à la cuisine bhoutanaise.

    Transfert en véhicule : env. 65 km / env. 2h30 de route.

    NB : Le vol Delhi / Paro étant très demandé, il arrive qu’il n’y ait plus de disponibilités. Dans ce cas, nous vous mettons sur le vol du lendemain et la première journée libre s'effectue à Delhi.

    • en lodge
  3. J3 Premiers pas sur le Trans Bhutan Trail depuis Haa

    Après le petit-déjeuner au lodge, nous partons pour Katsho, où nous entamons notre première journée de marche sur l'ancien sentier Trans Bhutan. Pendant des générations, les habitants de Haa ont suivi ce chemin pour aller commercer avec les Parops dans la vallée voisine. Là, ils échangeaient le "shakam" (viande séchée) contre du riz venant du marché de Tshongdu de Paro, car les conditions climatiques très rudes de Haa ne permettent pas la culture du riz.
    Le sentier séculaire suit la belle rivière Haa et s'élève doucement sur la vallée de Katsho, passant par des pâturages parsemés de yaks avant de se diriger vers des forêts de pins et de rhododendrons. En traversant la vallée, nous pourrons apercevoir au loin le monastère de Bjungneydra Taktsang et le site d'enterrement du ciel de Kung Karpo. Le sentier continue de grimper jusqu'à atteindre le col de Kaleyla, où il croise le sentier de crête entre Chelela et Sagala. À Kaleyla, par temps clair, nous aurons une vue imprenable sur la chaîne de l'Himalaya au nord, le Jomolhari (7 314 m), le Jichudrakegang (6 794 m) et le Tsherimgang (6 789 m). Nous pique-niquons à cet endroit avant de descendre à travers une forêt de rhododendrons et de bambous dans la vallée de Paro. Les derniers kilomètres jusqu'à Paro se feront sur des pistes qui serpentent à travers des villages bhoutanais traditionnels.
    À l'arrivée dans Ngopa gewog de Paro, nous visitons le temple Kyichu Lhakhang datant du VIIe siècle et construit par Songtsen Gampo. Il s'agit de l'un des plus anciens sites religieux du Bhoutan. Le Kyichu Lhakhang abrite une statue originale de Jowo Jamba, l'une des sculptures les plus sacrées de la région. Les deux orangers situés dans la cour du monastère portent des fruits toute l'année.
    Dîner à l’hôtel ou dans un restaurant local.

    Altitude de départ : 2 801 m.
    Altitude finale : 2 380 m.
    Altitude maximale : 3 790 m.

    • à l'hôtel
    • 8 heures / 17 km
    • 1169 m
  4. J4 Les vastes rizières de la vallée de Paro

    Ce matin, nous rejoignons le sentier en direction de l'est. Le chemin s'élève doucement depuis le village de Lamgong et traverse les vastes rizières de la vallée de Paro, avant de contourner la crête nord et de descendre vers le village Dopshari où nous profitons d'un déjeuner traditionnel bhoutanais dans une ferme locale.
    Après le déjeuner, nous nous essayons au sport national du Bhoutan, le tir à l'arc, et nous participons à une petite partie de "khuru" traditionnel (fléchettes). Nous remontons vers Dopshari le haut, d'où nous profiterons d'une vue imprenable sur la vallée de Paro.
    À partir de Upper Dopshari, nous rejoignons Paro en véhicule. Si le temps le permet, nous irons voir la "tour de guet", construite à l'origine en 1649 pour protéger le Ta Dzong de Paro de l’armée tibétaine. En 1968, Ta Dzong est devenu le musée national du Bhoutan et abrite aujourd'hui un certain nombre d'expositions de sculptures, de peintures et d'objets illustrant le passé glorieux du Bhoutan. Puis, retour à notre hôtel et possibilité d'un bain traditionnel bhoutanais aux pierres chaudes avant de dîner dans un restaurant local.

    Altitude de départ : 2 380 m.
    Altitude finale : 2 826 m.
    Altitude maximale : 2 826 m.

    • à l'hôtel
    • 5 heures / 11 km
    • 943 m
  5. J5 Entrée dans la biodiversité du Bhoutan

    Nous retournons en véhicule à Upper Dopshari pour retrouver le sentier en direction de Tsalunang. Le trek commence par une montée à travers de petits villages agricoles, dans la forêt profonde et le long des ruisseaux.
    Après un déjeuner pique-nique à Jelila, possibilité de visiter le dzong de Jela. De Jelila, la piste descend doucement dans la vallée de Tsalunang, traversant des forêts de pins bleus et de rhododendrons. Les amateurs d'ornithologie auront le plaisir d’apercevoir plusieurs espèces d’oiseaux du Bhoutan. Arrivée en fin de journée au campement où un dîner préparé à base de produits locaux nous sera servi.

    Altitude de départ : 2 826 m.
    Altitude finale : 2 774 m.
    Altitude maximale : 3 546 m.

    • au campement
    • 6 heures / 14 km
    • 886 m
  6. J6 Thimphu et le Bouddha géant

    Après le petit-déjeuner, poursuite de la randonnée plein est en direction de la capitale Thimphu. Avec des altitudes comprises entre 2 248 m et 2 648 m au-dessus du niveau de la mer, Thimphu est la cinquième plus haute capitale du monde. C'est également la seule capitale au monde à ne pas avoir de feux de circulation. La ville est un mélange unique entre monde moderne et traditions bhoutanaises.
    En fin de journée, nous arrivons au Bouddha géant gardant l'entrée de la vallée de Thimphu, cette statue de bronze doré mesure 51 m de haut.
    Arrivée à l’hôtel avant de sortir dîner dans l'un des nombreux et excellents restaurants de la capitale.

    Altitude de départ : 2 774 m.
    Altitude finale : 2 659 m.
    Altitude maximale : 3 934 m.

    • à l'hôtel
    • 8 heures / 19 km
    • 1285 m
  7. J7 En haut des cols sacrés du Bhoutan

    Après le petit-déjeuner à l'hôtel, retour au Bouddha Dordenma pour rejoindre notre sentier d’où nous descendons dans la vallée de Debsi. Après avoir traversé la rivière par un pont routier, nous suivons l'ancienne route est-ouest à travers la ville de Babesa, jusqu'à ce que nous atteignons le dzong de Simtokha construit en 1629 par le Zhabdrung Ngawang Namgyal. Considéré comme le premier du Bhoutan, il a été édifié pour loger des résidents administratifs et monastiques, et abrite de nombreuses peintures murales, sculptures et tapisseries de qualité.
    Le sentier continue de s'élever régulièrement en traversant des vergers, des champs de fraises et des jardins. Puis, il atteint le col de Dochula, à 3 100 m d'altitude. Les cols font partie des lieux les plus sacrés du Bhoutan et il est donc de coutume d’y brûler de l'encens en guise d'offrande.
    À Dochula, nous pourrons aller voir le temple Druk Wangyal Lhakhang construit en l'honneur de sa Majesté, le quatrième roi Gyalpo Jigme Singye Wangchuck et pour commémorer le 100e anniversaire de la monarchie bhoutanaise. Dîner à notre hôtel.

    Altitude de départ : 2 659 m.
    Altitude finale : 3 114 m.
    Altitude maximale : 3 174 m.

    • Druk Wangyal Chortens - Col de Dochula - Bhoutan
      Druk Wangyal Chortens - Col de Dochula - Bhoutan © wanchanta/stock.adobe.com
    • Grand Bouddha Dordenma - Thimphu - Bhoutan
      Grand Bouddha Dordenma - Thimphu - Bhoutan © cascoly2/stock.adobe.com
      • à l'hôtel
      • 9 heures / 26 km
      • 1466 m
    • J8 Sur les traces du Fou Divin

      Le col de Dochula offre l'un des levers de soleil les plus spectaculaires de tout le Bhoutan et il faut se lever tôt pour en profiter.
      Après le petit-déjeuner, descente dans la vallée adjacente pour rejoindre une section du sentier appelée "Divine Madman Trail". Nous suivons les traces du Fou Divin lui-même, Drukpa Kuenley, lorsqu'il est venu du Tibet au XVIe siècle pour débarrasser le royaume des esprits maléfiques.
      Pique-nique au temple Thinleygang Lhakhang avant de continuer de descendre vers Toeb Chandana. Visite de Toeb Chandana Lhakhang, également connu sous le nom de Chandana Lhakhang, qui signifie " là où la flèche a atterri ". Selon la légende, lorsque Drukpa Kuenley a tiré une flèche depuis le Tibet pour décider de sa direction, elle a atterri ici, à Toeb Chandana.
      Hébergement et dîner dans une ferme à Toeb Chandana chez une famille locale.

      Altitude de départ : 3 114 m.
      Altitude finale : 1 560 m.
      Altitude maximale : 3 114 m.

      • chez l'habitant
      • 8 heures / 14 km
      • 50 m
    • J9 Punakha, le dzong sur les deux rivières

      Après le petit-déjeuner, nous remontons vers Sew Drangsa. À Sew Drangsa, nous trouvons une clairière marquée de drapeaux de prière, où les moines s'arrêtent pour déjeuner où nous pique-niquerons à notre tour. De là, le sentier descend vers le dzong de Punakha offrant en chemin des vues spectaculaires sur la vallée de Punakha, l’une des plus belles du pays.
      L'après-midi, nous ferons un peu de tourisme dans la charmante ville de Punakha en commençant par le Bazam (pont), qui traverse la rivière depuis le dzong. Pour l'enjamber, nous devrons porter une tenue bhoutanaise officielle : un "gho" pour les hommes et une "kora" pour les femmes. Une fois de l'autre côté, nous profitons d'une visite du dzong qui a été construit par Zhabdrung Ngawang Namgyal vers 1637 au confluent de la Phochhu (rivière mâle) et de la Mochhu (rivière femelle). Le bâtiment sert actuellement de résidence d'hiver pour le corps monastique.
      Arrivée au Dhruma Farm Resort ou similaire (3*) puis dîner dans un restaurant local.

      Altitude de départ : 1 560 m.
      Altitude finale : 1 225 m.
      Altitude maximale : 1 778 m.

      Punakha Dzong - Bhutan
      Punakha Dzong - Bhutan © SibylleMohn/fotolia.com
      • à l'hôtel
      • 8,5 heures / 14 km
      • 195 m
    • J10 Journée de repos dans la splendide Punakha

      Aujourd'hui, nous profitons d'une journée complète de repos dans la belle ville de Punakha, l'une des plus belles du Bhoutan : air pur, végétation luxuriante, traditions ancestrales et architecture ancienne et traditionnelle ! Nuit au Dhruma Farm Resort ou similaire (3*).

      • à l'hôtel
    • J11 Vallée du bol d'or

      Après le petit-déjeuner à l’hôtel, nous rejoignons le sentier et marchons en direction de Lingmukha. Au début, la piste serpente à travers les rizières, puis grimpe de manière relativement abrupte jusqu'à atteindre un chorten (stupa) qui marque le point culminant de la randonnée d'aujourd'hui. Déjeuner pique-nique au chorten avec vue panoramique sur les vallées au nord.
      Après le déjeuner, le sentier descend dans la jolie vallée de Lingmukha, la dernière heure de la randonnée d'aujourd'hui se faisant le long de la route. La vallée est communément appelée Lingmup Sher gi Zhom, ce qui signfie "le bol d'or", en raison des nombreuses rizières situées sous les crêtes de chaque côté. Visite du temple Lingmukha Lhakhang construit par Terton Dorjee Lingpa, celui qui a découvert des trésors. La tradition orale veut que Dorjee Lingpa soit arrivé à Lingmukha au XIVe siècle, qu'il ait construit le Lhakhang et qu'il s'y soit installé avec ses disciples. Le Grand Maître aurait découvert de nombreux ters (trésors) dans le village. Nous arrivons à notre campement. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 1 225 m.
      Altitude finale : 2 144 m.
      Altitude maximale : 2 190 m.

      • au campement
      • 7 heures / 12 km
      • 1123 m
    • J12 Toujours plein est vers Samtengang

      Après le petit-déjeuner au camp, nous marchons vers l’est, vers Samtengan. Cette partie de la piste était utilisée par les villageois de Lingmukha et de Phangyul dans la vallée adjacente. Le sentier s'élève depuis la vallée de Lingmukha, grimpant abruptement à travers une forêt dense jusqu'à ce qu'il atteigne une halte construite sur un col. Depuis le col, nous descendons vers les vallées de Shar en nous arrêtant au temple Chungse Azhe Gyalzom Lhakhang avant d’arriver au petit village Chungseykha pour déjeuner dans un restaurant local.
      Après le déjeuner, la piste passera par de nombreux petits villages perchés sur des pentes abruptes en montant vers Samtengang, où nous arrivons à notre campement pour la nuit.
      Au campement, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 2 144 m.
      Altitude finale : 1 952 m.
      Altitude maximale : 2 535 m.

      • au campement
      • 8 heures / 17 km
      • 1286 m
    • J13 Sur une partie très sauvage du sentier vers Razawo

      Après le petit-déjeuner au camp, nous enchainons sur une section très importante du sentier, utilisé autrefois par le célèbre messager Garp Lunghi Khorlo et le célèbre chambellan Pemi Tshewang Tashi. Il s'agit d'une section à l’écart de toute présence humaine. À la sortie de Samtengang, la première partie du sentier est une montée raide, après quoi le sentier s'aplatit avant de descendre vers Razawo en fin de journée. À Razawo, visite d’un chorten, dont on pense qu'il a été construit à l'époque du Bouddha Kashyapa, sans doute l'un des plus anciens du Bhoutan.
      Au campement, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 1 952 m.
      Altitude finale : 1 986 m.
      Altitude maximale : 2 795 m.

      • au campement
      • 8 heures / 19 km
      • 1333 m
    • J14 Vers le Bouddha de la longévité

      Ce matin, le sentier suit la rivière pendant un court moment. Puis, il monte de façon soutenue vers le col de Pelela. Le sentier suivra d'abord une piste agricole avant de traverser une prairie ouverte et des forêts de chênes et de noyers. Déjeuner pique-nique en chemin.
      Si le temps le permet, nous nous arrêtons au temple Rida Goenpa. La principale relique du temple est Sangay Tsepadme, le Bouddha de la longévité, coulé en bronze, qui fait face à Pelela.
      Depuis le temple, il y a une courte montée vers le col de Pelela à travers une belle forêt de rhododendrons. À 3 402 m au-dessus du niveau de la mer, le col de Pelela est l'un des plus élevés du Bhoutan et est traditionnellement considéré comme la frontière entre l'ouest et le centre du Bhoutan.
      Au campement, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 1 986 m.
      Altitude finale : 3 402 m.
      Altitude maximale : 3 402 m.

      • au campement
      • 9 heures / 14 km
      • 1630 m
    • J15 Yaks, bergers et fermes locales entre Rukubji et Chendebji

      Nous marchons à nouveau à travers des prairies où l’on peut voir des camps de bergers et des yaks éparpillés dans la vallée. Nous déjeunons dans une ferme locale au village de Rukubji avant de visiter le temple Lhakhang également connu sous le nom de Kuenzang Choling. On pense que ce temple a été construit il y a environ 300 ans par un lama nommé Tshendhen Duelwa. Contrairement à la plupart des temples, il n'a pas été érigé sur une crête avec vue sur une vallée, mais plutôt sur un plateau étendu et près de deux rivières : la raison en est que le lama aurait construit le temple sur la tête d'une démone-serpent qu'il aurait dompté au même endroit. Rukubji est également célèbre pour son dialecte local unique, que nous aurons l'occasion d’essayer d’apprendre auprès des villageois autour d'un thé. Le dialecte, appelé Ngyen-Kye, est un mélange d'autres dialectes du Bhoutan et même de quelques mots d'anglais, et n'est plus parlé que par une douzaine de familles.
      Dans l'après-midi, montée douce hors de la vallée et à travers une forêt, avant de redescendre vers le village de Chendebji, où nous campons pour la nuit.
      Au campement, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 3 402 m.
      Altitude finale : 2 425 m.
      Altitude maximale : 3 402 m.

      • au campement
      • 8 heures / 21 km
      • 500 m
    • J16 Stupa de Chendebji et temple de Tshangkha

      Nous rejoignons la piste au Chorten (stupa) de Chendebji. Nous suivons l'ancienne route nationale est-ouest pendant un court moment, avant de nous enfoncer dans la campagne en direction du village de Tangsiji. Un déjeuner chaud nous sera servi dans une ferme locale.
      L'itinéraire passe par les sites de plusieurs projets hydroélectriques. Ces projets d'énergie propre et renouvelable sont l'un des moyens par lesquels le Bhoutan a atteint son statut de seul pays à bilan carbone négatif au monde. Le Bhoutan exporte également de grandes quantités d'énergie verte vers l'Inde voisine.
      À l'arrivée à Tshangkha, visite du Tshangkha Lhakhang avant de rejoindre notre campement.
      Au campement, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 2 425 m.
      Altitude finale : 2 276 m.
      Altitude maximale : 2 460 m.

      Chorten de Chendebji près de Trongsa  - Bhoutan
      Chorten de Chendebji près de Trongsa - Bhoutan © Cyril Redor/stock.adobe.com
      • au campement
      • 8 heures / 21 km
      • 728 m
    • J17 Trongsa, la ville royale

      Nous retrouvons notre piste pour une courte montée raide avant de redescendre ensuite vers la route nationale, que l'on traverse au point de vue de Trongsa.
      Trongsa se situe au centre du Bhoutan et est très étroitement lié à la famille royale bhoutanaise : les deux premiers rois héréditaires régnaient depuis le dzong de Trongsa et le prince héritier, qui a accédé au trône, sert encore traditionnellement de Penlop (gouverneur) de Trongsa. Le sentier transbhoutanais passe toujours directement au milieu de la ville de Trongsa et, dans les siècles passés, il aurait même traversé le dzong lui-même.
      Après le déjeuner dans un restaurant local, visite du dzong qui a été construit en 1541, reconstruit dans sa forme actuelle en 1644, puis à nouveau agrandi à la fin du XVIIe siècle. Il abrite quelques 450 moines qui passent leurs hivers à Trongsa et leurs étés à Bumthang.
      Le reste de la journée sera libre pour nous détendre, avant de dîner dans un restaurant local.

      Altitude de départ : 2 276 m.
      Altitude finale : 2 375 m.
      Altitude maximale : 2 491 m.

      • à l'hôtel
      • 8 heures / 16 km
      • 1421 m
    • J18 Traversée des zones de biodiversité vers Geytsa

      Après le petit-déjeuner à l'hôtel, montée progressive vers Kewathang. Le trek d'aujourd'hui traverse un certain nombre de zones écologiques et est donc particulièrement intéressant pour les ornithologues. Depuis Kewathang, le sentier traverse une forêt dense jusqu'à atteindre le col de Yotongla à l’heure du déjeuner.
      De ce col, la piste descend à travers des prairies et des forêts ouvertes jusqu'à la rivière Geytsa. Le dernier tronçon de la journée est une agréable promenade au bord de la rivière en direction de Geytsa.
      Au campement, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 2 375 m.
      Altitude finale : 2 891 m.
      Altitude maximale : 3 429 m.

      • au campement
      • 9 heures / 23 km
      • 1450 m
    • J19 Le château de l'oiseau blanc de Bumthang

      Nous nous dirigeons vers une section historique du sentier qui était anciennement utilisée par la famille royale lorsqu'elle se déplaçait entre Trongsa, Bumthang et Kuenga Rabten, où sa Majesté le deuxième roi avait sa résidence d'été. Notre sentier s'élève à travers les forêts de pins vers le col de Kikila.
      De Kikila, le sentier descend doucement dans la vallée de Bumthang, offrant des vues spectaculaires sur le dzong Jakar. Déjeuner puis courte visite d’un autre temple, Chuchi Lhakhang. Bien qu'il n'existe aucun document officiel sur la date de sa construction, les habitants affirment qu'il s'agit de l'un des 108 temples construits dans la région himalayenne par le roi Songsten Gampo au Xe siècle.
      À l'arrivée à Bumthang, visite du majestueux dzong Jakar également connu sous le nom de "château de l'oiseau blanc". Cette énorme forteresse domine la vallée de Chamkhar et la ville en contrebas. Construite en 1549 par le Tibétain Lam Nagi Wangchuk, elle était le principal bastion défensif du Bhoutan oriental. Plus tard, elle est devenue le siège du premier roi du Bhoutan.
      Dîner dans un restaurant local et nuit au Jakar Village Lodge ou similaire (3*).

      Altitude de départ : 2 891 m.
      Altitude finale : 2 574 m.
      Altitude maximale : 3 544 m.

      • en lodge
      • 9 heures / 18 km
      • 847 m
    • J20 Journée relaxe à Bumthang

      Aujourd'hui, nous profitons d'une journée complète de repos dans la ville de Bumthang.
      Nuit au Jakar Village Lodge ou similaire (3*).

      • à l'hôtel
    • J21 Les nonnes de Pema Choling

      Petit-déjeuner à l'hôtel puis nous quittons Bumthang plein est, en grimpant vers le monastère de Lhodrak Karchu et en profitant des vues spectaculaires sur la ville de Chamkhar et la vallée de Babzur. Visite du monastère, qui est l'un des plus importants du Bhoutan. Il aurait été fondé en 1984 par Namkhai Nyingpo Rinpoche, un descendant d'un lama tibétain dont la lignée spirituelle remonte à l'un des proches disciples du grand gourou bouddhiste Padmasambhava. À l'origine, le monastère de deux étages accueillait 70 moines, mais il s'est considérablement agrandi et en compte aujourd'hui plus de 400.
      Le sentier reprend en descente à partir du village Babzur et continue vers le couvent de Pema Choling. Les nonnes et les jeunes filles inscrites ici suivent un cours de 9 ans selon la tradition bouddhiste Nyingma Peling et animent la cérémonie particulière du tambour appelée "chod". Après la visite du couvent, la piste continue vers le sud en direction du lac sacré Mebartsho (le lac brûlant).
      Déjeuner typique bhoutanais dans une ferme locale dans le village voisin de Phomdrong.
      Ensuite, nous rejoignons une famille locale pour la nuit dans une ferme à Phomdrong. Dîner traditionnel bhoutanais, que nous dégusterons assis par terre, comme il est d'usage dans les maisons bhoutanaises.

      Altitude de départ : 2 574 m.
      Altitude finale : 2 713 m.
      Altitude maximale : 3 109 m.

      • chez l'habitant
      • 6 heures / 15 km
      • 840 m
    • J22 Vers la vallée d’Ura

      Après le petit-déjeuner chez l'habitant, retour au sentier pour nous diriger vers le sud-ouest en direction de la ville d'Ura. La piste suit l'ancienne route est-ouest pendant un court moment avant de revenir dans la campagne vallonnée, en passant par des champs de sarrasin. Déjeuner pique-nique près du village de Tangsiji avant d'entamer la montée en lacets vers le Chorten Sheytangla. Les vues sur la vallée d'Ura depuis ce stupa sont exceptionnelles. Depuis le Chorten, descente dans la vallée d’Ura, où nous passons la nuit dans une maison d'hôtes gérée par la communauté.

      Altitude de départ : 2 713 m.
      Altitude finale : 3 139 m.
      Altitude maximale : 3 576 m.

      • en guest house
      • 9 heures / 18 km
      • 1182 m
    • J23 Wangthang La, le plus haut col du trek

      Ce matin, visite du temple Ura Lhakhang avant de poursuivre le trek à travers la magnifique vallée d'Ura vers le col de Wangthang La perché à 3 914 m d'altitude : c'est le point le plus élevé du sentier transbhoutanais. Cette section difficile traverse le magnifique parc national de Phrumsengla, une vaste réserve naturelle dont les montagnes couvertes d'arbres servent de refuge aux pandas roux, aux tigres et à une avifaune rare. Après un déjeuner pique-nique, descente vers Gayzamchu, où nous campons pour la nuit.
      Au campement, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 3 139 m.
      Altitude finale : 3 472 m.
      Altitude maximale : 3 878 m.

      • au campement
      • 8 heures / 12 km
      • 1024 m
    • J24 À travers le parc national de Phrumsengla

      Une autre journée de défi nous attend en grimpant à travers le parc national de Phrumsengla vers le col de Thrimshingla. Depuis Gayzamchu, le sentier grimpe à travers les forêts de rhododendrons. Après un déjeuner pique-nique, nous redescendons de Thrimshingla en passant par une forêt dense et devant de nombreux camps de bergers avant d’atteindre Sengor.
      Nuit au camping à Sengor, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques

      Altitude de départ : 3,472 m.
      Altitude finale : 3 008 m.
      Altitude maximale : 3 740 m.

      Col de Thrumshingla - District de Mongar - Bhoutan
      Col de Thrumshingla - District de Mongar - Bhoutan © Cyril Redor/stock.adobe.com
      • au campement
      • 8 heures / 13 km
      • 803 m
    • J25 De Sengor à Latonga dans la forêt

      Brève visite du temple Sengor Lhakhang, vieux de plusieurs centaines d'années. Depuis Sengor, descente vers la vallée, en traversant une forêt dense en direction de Latongla. Le tronçon d'aujourd'hui traverse une végétation très variée et constitue une véritable occasion de s'émerveiller de la diversité et de la beauté naturelle du Bhoutan. Nous traversons trois passages à gué avec l’assistance de notre guide et de l’équipe locale.
      Nous passons la nuit en camping à Latonga, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 3 008 m.
      Altitude finale : 2 654 m.

      • au campement
      • 8 heures / 13 km
      • 853 m
    • J26 Sur le sentier des pèlerins vers le dzong Zhongar

      Nous débutons la journée par une descente abrupte et verticale d'environ 2 km à travers une forêt dense. Le climat devient plus chaud au fur et à mesure que l’on avance. De nombreuses parties de cette descente se font sur des escaliers en pierres sèches installées par les anciens et qui rappellent l'époque où la piste était fréquentée par des commerçants, des pèlerins et des messagers.
      La piste passe également par les ruines spectaculaires du dzong Zhongar qui aurait probablement été détruit par un incendie et un tremblement de terre de plusieurs jours. Selon le mythe, sa disparition serait due à une malédiction lancée par son propre architecte, Zochhen Bala. Craignant que Bala ne tente de reproduire le dzong ailleurs, le roi l'aurait fait tuer, mais Bala se serait ensuite réincarné sous la forme d'un serpent maléfique qui résiderait toujours sous les fondations de la forteresse...
      Nuit au camping de Lingmithang, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 2 654 m.
      Altitude finale : 760 m.
      Altitude maximale : 2 716 m.

      • au campement
      • 7 heures / 16 km
      • 688 m
    • J27 Dans la région rurale de Mongar

      Départ plein est vers la ville de Mongar. Une grande partie de la première partie de la journée suivra l'autoroute est-ouest jusqu'à la rivière Kuri. À partir de Kuri Zampa, le sentier s'enfonce dans la forêt dense et monte brusquement vers Mongar.
      À l'arrivée à Mongar, visite du dzong, le point de repère le plus imposant de la ville. Construit en 1930, le bâtiment sert à la fois de siège administratif du district et de résidence du corps monastique.
      Installation à l’hôtel avant de dîner dans un restaurant local.

      Altitude de départ : 760 m.
      Altitude finale : 1 612 m.
      Altitude maximale : 1 612 m.

      Mongar - Bhoutan
      Mongar - Bhoutan © Only Fabrizio/stock.adobe.com
      • à l'hôtel
      • 7 heures / 18 km
      • 1360 m
    • J28 Passage par plusieurs villages avant Korila

      Nous quittons Mongar en direction de Ngatshang. La journée sera consacrée à la montée du col Korila, en passant par les villages de Wengkhar et Themdangbi.
      À Korila, pause déjeuner pique-nique. Ici est érigée une statue de Guru Rinpoché pour commémorer l'endroit où, au VIIe siècle, un éleveur de vaches a vu Guru méditer et lui a offert du lait. Un festival annuel a lieu à cet endroit.
      Nui en camping près de Korila, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 1 612 m.
      Altitude finale : 2 392 m.
      Altitude maximale : 2 392 m.

      • au campement
      • 6 heures / 12 km
      • 957 m
    • J29 Vers la zone subtropicale du Bhoutan

      Descente vers Ngatshang où, à l'arrivée, nous visitons le stupa Jarong Khasor. Puis, en poussant plus à l'est, on descend à travers des forêts subtropicales jusqu'au village de Sherizampa.
      À l'arrivée à Sherizampa, nous nous dirigeons vers notre campement. Douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques.

      Altitude de départ : 2 392 m.
      Altitude finale : 919 m.
      Altitude maximale : 2 442 m.

      • au campement
      • 6 heures / 14 km
      • 240 m
    • J30 Montée vers le sommet sans ennemi de Ani Cheten Zangmo

      Traversée d’un vieux pont suspendu puis remontée à travers des forêts de pins et de citronnelle et le long de crêtes offrant des vues à couper le souffle.
      Depuis Baginla, où nous nous arrêtons pour déjeuner, le sentier remonte doucement jusqu'au temple Drametse Lhakhang, construit au XVIe siècle par Ani Cheten Zangmo, la petite-fille de Terton Pema Lingpa. Ani Cheten Zangmo s'est enfuie de Bumthang pour échapper à la demande en mariage d'un roi local et a trouvé ce site propice à la méditation qu’elle a baptisé Drametse, ce qui signifie "le sommet sans ennemi". Drametse est considéré comme le siège principal de la lignée de Terton Pema Lingpa et comme le centre religieux et culturel de l'est du Bhoutan.
      Ce soir, nous rejoignons une famille locale pour dormir dans une ferme traditionnelle. Nos hôtes nous prépareront un repas traditionnel bhoutanais que nous dégustons assis à même le sol, comme il est de coutume dans les maisons bhoutanaises.

      Altitude de départ : 919 m.
      Altitude finale : 2 107 m.
      Altitude maximale : 2 118 m.

      • chez l'habitant
      • 7 heures / 13 km
      • 1949 m
    • J31 Sur la piste des temples de Bazur à Gongthung

      Petit-déjeuner avec nos hôtes, avant de reprendre la piste qui descend abruptement de Drametse vers le village de Bazur, où nous nous arrêtons au temple Bazur Lhakhang. Le temple était utilisé pour stocker les réserves de céréales royales, mais a ensuite été restauré en temple à la demande de l'un des ouvriers.
      Depuis Bazur, le sentier grimpe une crête abrupte avant d'atteindre Narang, où nous déjeunerons.
      De Narang, le sentier descend à travers le village Durung, frontière entre les districts de Mongar et de Trashingang. Traversée de la rivière puis courte visite du temple communautaire Dongnga Choeling. De là, le sentier continue à monter vers Gongthung.
      À l'arrivée à Gongthung, visite de Jarong Khashor, un stupa de style népalais qui a été construit lors de la visite d'un lama venu de Pemakhue (aujourd'hui état indien de l'Arunachal Pradesh).
      Nuit au camping, douche chaude et bain relaxant aux pierres chaudes. Dîner préparé à partir de produits biologiques

      Altitude de départ : 2 107 m.
      Altitude finale : 1 781 m.
      Altitude maximale : 2 107 m.

      • au campement
      • 8 heures / 15 km
      • 1050 m
    • J32 Dernier jour de trek jusqu'à Trashigang

      Dernier jour de trekking, après avoir parcouru près de 400km depuis notre départ de Haa il y a... un mois !
      Depuis le stupa, le sentier descend à travers de nombreux petits villages jusqu'à Chazam, le pont qui traverse la rivière Dangmechhu et mène à Trashigang de l'autre côté. Tout au long du chemin, nous aurons de très belles vues sur le dzong de Trashigang au loin.
      Trashigang sera notre dernière étape de cette incroyable expédition d'ouest en est. Nous nous installons à notre hôtel, puis nous partons voir le dzong de Trashigang. Construit en 1659 au sommet d'une corniche avec des falaises abruptes sur trois côtés, l'édifice surplombe les rivières Dangme et Gamri. On dit que Zhabdrung Ngawang Namgyal a prophétisé la construction de cette forteresse et a donc ordonné à Trongsa Penlop Minjur Tempa d'engager des chefs locaux pour la construire. Les histoires locales suggèrent que l'armée tibétaine fut si effrayée à la vue du dzong qu'elle battit en retraite lorsqu'elle atteignit les rives de la rivière Dangme.
      Dernier repas au Bhoutan dans un restaurant local de Trashigang.

      Altitude de départ : 1 781 m.
      Altitude finale : 1 049 m.
      Altitude maximale : 1 781 m.

      Trashigang - Bhoutan
      Trashigang - Bhoutan © fotofritz16/stock.adobe.com
      • à l'hôtel
      • 5 heures / 7 km
      • 334 m
    • J33 Retour sur Trongsa

      Après le petit-déjeuner à notre hôtel, nous quittons Trashigang en véhicule pour un long transfert d'une journée vers Trongsa. À l'arrivée à Trongsa, le reste de la journée sera libre pour nous détendre à l'hôtel ou pour faire quelques achats de souvenirs.

      Transfert en véhicule : env. 275 km / env. 9h de route.

      Montagnes dans les environs de Trashigang - Bhoutan
      Montagnes dans les environs de Trashigang - Bhoutan © Chr. Offenberg/stock.adobe.com
      • à l'hôtel
    • J34 Trongsa - Paro

      Après le petit-déjeuner, nous serons transférés à Paro, où le reste de la journée sera libre, détente, balade en ville ou visite des multiples sites historiques de Paro.
      Ce soir, en compagnie de notre guide, nous profitons d'un dîner d'adieu dans un restaurant local.

      Transfert en véhicule : env. 207 km / env. 6h de route.

      • à l'hôtel
    • J35 Envol pour la France via Delhi

      Après le petit-déjeuner, transfert à l'aéroport pour notre vol retour en France via Delhi.

      • à bord
    • J36 Arrivée en France

      Vol Delhi / Paris. Arrivée en France.

    • N.B. :

      Votre guide peut être amené à modifier l'itinéraire en raison de contraintes d'organisation (transport et hébergement notamment), des conditions météorologiques, du niveau des participants, ou de toute autre cause relative à la sécurité du groupe.

    36 jours à partir de 12999 €

    Prochain départ le 02/10/2022

    Je réserve / pose une option

    • Niveau : Sportif Sportif
      Vous avez le goût de l’effort. L’isolement, les conditions climatiques pas toujours favorables et les randonnées quotidiennes de 5 à 7h ne vous effraient pas. Sauf exception dûment indiquée, vous ne porterez pas de gros sac à dos. Voyager sportif, c’est prendre son passeport pour l’ailleurs et se donner les moyens de découvrir les zones les moins explorées de la planète, sur terrain accidenté ou sentiers non balisés, avec des dénivelés pouvant régulièrement friser, voire dépasser, les 1 000 m par jour et en moyenne. Certains voyages, peuvent comporter des passages en haute altitude. Très bonne condition physique, endurance et préparation exigée.
    • À partir de 14 ans
    • Randonnée / trek
    • Culture & civilisations

    • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

    • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

    • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
      Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
    • Nouveau
    • Ajouter à ma sélection
    • Code BHO10
    Carte Bhoutan Trek sur le Trans Bhutan Trail

    Dates de départ et prix

    Dates
    Prix TTC*
    adulte
    Départ
    S'inscrire
    Poser une option
    Dates
    du dim. 02/10/2022
    au dim. 06/11/2022
    Prix TTC*adulte
    12999 € Il ne reste que 0 place à ce prix. Le prochain prix devrait être de 0 €.
    A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 12999 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
    Départ
    Dès 6 inscrits
    S'inscrire Poser une option
    Je réserve
    Dates
    du sam. 15/10/2022
    au sam. 19/11/2022
    Prix TTC*adulte
    12999 € Il ne reste que 0 place à ce prix. Le prochain prix devrait être de 0 €.
    A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 12999 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
    Départ
    Dès 6 inscrits
    S'inscrire Poser une option
    Je réserve
    Dates
    du dim. 23/10/2022
    au dim. 27/11/2022
    Prix TTC*adulte
    12999 € Il ne reste que 0 place à ce prix. Le prochain prix devrait être de 0 €.
    A ce jour nous prévoyons que le prix du voyage continue à augmenter jusqu'à atteindre 12999 € pour les derniers inscrits. N'attendez pas.
    Départ
    Dès 6 inscrits
    S'inscrire Poser une option
    Je réserve

    * les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation

    Tout savoir sur les dates de départ

    Départ confirmé

    Le nombre minimum de voyageurs inscrits a été atteint ou le sera avec votre inscription.

    Départ probable

    D’après nos prévisions, le nombre minimum de voyageurs inscrits devrait être atteint.

    Dernières places à ce prix

    En général, nos prix augmentent à mesure que le départ approche. N'attendez pas !

    Qui est inscrit ?

    Découvrez en toute transparence la composition du groupe (nombre d'inscrits actuels et estimation du nombre final, sexe de chaque participant, personnes inscrites ensemble).

    Pour être averti(e) de la mise en place d'une nouvelle date de départ, créez-vous une alerte !

    M'alerter si le voyage est programmé entre le

    et le

    Nbre de voyageurs

    Numéro de télèphone

     

    Le prix comprend :

      . Le vol international et les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
      . Le vol Delhi - Paro - Delhi
      . L'accompagnement par un guide local francophone
      . Le visa d'entrée au Bhoutan
      . Les services de chauffeurs, d'un cuisinier et de muletiers
      . Les transports (de vous et des bagages) pendant tout le voyage
      . L'hébergement en chambre double ou twin et en pièces communes chez l'habitant
      . La nuit à Delhi pour le 1er jour
      . Le matériel de camping et de cuisine
      . Les petits déjeuners, déjeuners et dîners à l'exception de ceux indiqués comme libres dans le programme ou pris en Inde
      . Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme
      . L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
      . L’accès au service "SOS-MAM" permettant de joindre, 24h/24 et 7j/7 pendant votre voyage, un médecin spécialiste de l’altitude

      Et en bonus chez nomade aventure pas de frais de dossier !

    Le prix ne comprend pas :

      . L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
      . Les frais de visa indien
      . Le supplément hébergement en individuel (voir rubrique « Assurances »)
      . Les boissons et éventuels pourboires (voir rubrique "Pourboires").

    Prix sans aérien

    Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 12349€

    Fiche technique

    1 • Détails du voyage

    Niveau physique et préparation

    Ce trekking est de niveau sportif avec des dénivelés positifs allant jusqu'à +1 630 m avec une altitude allant jusqu'à 3 914 m et plusieurs nuits à plus de 3000 m d'altitude. Une très bonne condition physique et une expérience préalable du trek en montagne est exigée ou, à défaut de cette expérience, un caractère pugnace, est nécessaire pour entreprendre ce voyage.
    Notez que malgré les nombreuses montées et descentes parfois raides, l’acclimatation à l’altitude est progressive. Durant le trekking buvez beaucoup d’eau ! La déshydratation entraîne les crampes, l’entorse, la tendinite et le mal des montagnes !
    Pour effectuer le trek dans les meilleures conditions, marchez tous les week-end plusieurs heures en guise de préparation.

    On sera combien ?

    De 6 à 12 personnes (exceptionnellement 13 si les derniers s'inscrivent à 2).

    On dort où ?

    Nos hébergements dans les grandes villes sont sous réserve de disponibilité. L’hôtel à Delhi et à Paro en chambres doubles ou Twin. Même de bonne catégorie, le standard des hôtels indiens ne correspond pas toujours à nos normes. Les nuits en trek ont lieu en camping sous tentes à deux places matelas en mousse fourni, en hébergement chez l'habitant dans une pièce commune et en guesthouse.

    Les hébergements sont en occupation double, twin. Si vous souhaitez bénéficier d'une chambre individuelle, c'est bien sûr en fonction des disponibilités.

    A table !

    Vous serez en pension complète sauf à Delhi. Les boissons ne sont pas comprises. La découverte d'un pays se fait également par la découverte de sa cuisine. Au Bhoutan et en Inde, les hindouistes et les bouddhistes sont pour la plupart végétariens. Cuisine locale peu variée ! Les repas à Delhi, ne sont pas compris (environ 5 à 15 € par repas, soit dans les restaurants populaires ou dans des restaurants plus raffinés).
    Dans les restaurants en Inde, la cuisine est souvent très épicée ! Au Bhoutan un peu moins, mais néanmoins soyez prudent car il existe des plats à base de piment un peu partout ! Vous trouverez de la cuisine indienne, chinoise ou encore tibétaine. Le coût des repas est dérisoire sauf si vous choisissez de manger à l’occidentale.

    Suivez le guide !

    Guide local francophone.

    En montagne et, de surcroît lors de voyages en altitude, il est responsable de la sécurité du groupe. Les consignes qu’il donne chaque jour ou, les remarques qu’il peut éventuellement faire à un ou plusieurs participants doivent donc être respectées à la lettre. Les trekkings proposés s’effectuent en groupe. Il doit être évident pour chacun que l’intérêt du groupe sera préservé au détriment de l’intérêt d’un individu.

    On se déplace comment sur place ?

    Pour les déplacements terrestres : Selon la taille du groupe, les déplacements auront lieu dans des véhicules différents : Minibus, bus privé, en voiture ou en jeep privé, Pour le trek, cuisinier + équipe de cavaliers ou de muletiers pour le portage du matériel de camping et pour les bagages.

    Vos bagages voyagent aussi...

    Durant le trek vos bagages sont acheminés par des animaux de bât (mules ou chevaux). Plutôt un sac de sport ou un sac marin ou un sac a dos de randonnée 60/70 litres. Pas de valise ni de sac rigide avec armature. Les sacs portés par des animaux ne doivent contenir que le strict nécessaire au trekking. Rien de plus (15/16 kg maximum !)

    IMPORTANT : Merci de faire votre sac comme si vous aviez à le porter vous-même. Les kilos inutiles sont à proscrire, ce qui vous oblige à faire et refaire votre sac avant de partir pour n'emporter que ce que vous utiliserez vraiment.

    Volez en bonne compagnie !

    Nous utilisons des vols Paris – Delhi sur des compagnies régulières : Oman Air, Turkish Airlines, Air INDIA, et Jet Airways, sans ou avec une escale en général de 2 à 3 heures d’attente. Vol Delhi-Paro par la compagnie Druk Air.
    Lors de votre inscription, n’hésitez pas nous demander le plan de vol. Si la compagnie choisie par Nomade aventure ou si les horaires ne vous conviennent pas, vous aurez la possibilité de demander un nouveau plan de vol et une nouvelle proposition sur une autre compagnie, il se peut, dans ce cas, qu’un supplément vous soit réclamé, sous réserve de disponibilités bien sûr, et le transfert reste à votre charge si arrivée différente du reste du groupe.

    Vol intérieur

    Pas de vol intérieur mais un vol régional reliant Delhi à Paro pris avec les cie aériennes indiennes ou la avec la cie locale du Bhoutan.

    On se donne RDV où ?

    Pas de RDV en France. La convocation aéroport ainsi que vos billets électroniques (sous forme de lien la plupart du temps, mais selon les compagnies parfois sous forme de contremarque) vous seront envoyés par email une dizaine de jours avant votre départ.
    A votre arrivée à Delhi, votre guide vous accueillera à la sortie de l’aéroport avec un panneau Nomade aventure et à Paro par votre guide Bhoutanais.

    Esprit du voyage

    Des imprévus (retard d'avion, panne de véhicule, route « bloquée ») sont toujours possibles. Il nous semble donc nécessaire de rappeler ici qu’un voyage en Inde reste une aventure avec ses aléas. En effet, outre les inconvénients du terrain liés à la météo et à l'isolement sont également possibles en montagne.
    A ces occasions, le guide local fera le maximum pour atténuer les effets de ces événements indépendants de notre volonté : modification de l'itinéraire par exemple, etc. La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide et de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes et du respect des traditions locales. Pour cela, chaque participant se documentera suffisamment sur le pays avant le départ pour être autonome.

    2 • Budget

    Le prix comprend :

    . Le vol international et les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
    . Le vol Delhi - Paro - Delhi
    . L'accompagnement par un guide local francophone
    . Le visa d'entrée au Bhoutan
    . Les services de chauffeurs, d'un cuisinier et de muletiers
    . Les transports (de vous et des bagages) pendant tout le voyage
    . L'hébergement en chambre double ou twin et en pièces communes chez l'habitant
    . La nuit à Delhi pour le 1er jour
    . Le matériel de camping et de cuisine
    . Les petits déjeuners, déjeuners et dîners à l'exception de ceux indiqués comme libres dans le programme ou pris en Inde
    . Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme
    . L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
    . L’accès au service "SOS-MAM" permettant de joindre, 24h/24 et 7j/7 pendant votre voyage, un médecin spécialiste de l’altitude

    Et en bonus chez nomade aventure pas de frais de dossier !

    Le prix ne comprend pas :

    . L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
    . Les frais de visa indien
    . Le supplément hébergement en individuel (voir rubrique « Assurances »)
    . Les boissons et éventuels pourboires (voir rubrique "Pourboires").

    Prix sans aérien

    Prix du voyage sans transfert aérien : à partir de 12349€

    Frais d’annulation

    Afin de tenir compte des contraintes imposées par nos prestataires pour votre voyage, et conformément à nos conditions de vente, en cas d’annulation de votre part avant le commencement du voyage, nous vous appliquerons des frais d’annulation basés sur nos frais réels justifiés à la date de votre annulation.

    Budget sur place

    La monnaie locale est la roupie Indienne en Inde et Ngultrum (BTN) au Bhoutan. Il n’est plus nécessaire d’apporter des dollar US en Inde ni au Bhoutan, l’euro est accepté dans les bureaux de change et les banques. En cas de nécessité, il est possible de retirer des roupies à l’aide d’une carte visa à Delhi ou dans les grandes villes. Les cartes de crédit sont acceptées dans les grandes boutiques et des hôtels aussi. Un conseil pratique : en montagne, emportez de la petite monnaie locale. En effet, les gens des villages ne peuvent faire l’appoint sur de grosses coupures. Budget : C’est une somme qui est très variable en fonction du nombre de souvenirs que vous voulez acquérir, de votre éventuelle consommation de boissons non incluses, des repas à votre charge et de votre générosité concernant les pourboires. Cependant, nous estimons qu’environ 150€ -200 € par participant devrait être suffisant.

    Pourboires

    Vous nous interrogez régulièrement sur le montant du pourboire à donner à nos équipes locales : combien sans être hors des réalités locales, etc. Nous restons sur ce sujet fidèle à notre ligne directrice, à savoir que le versement d’un pourboire ou d’une gratification à un ou plusieurs membres de nos partenaires locaux reste soumis à votre libre appréciation et, qu’en aucun cas, les équipes locales ne devraient invoquer une quelconque coutume ou habitude culturelle afin d’exiger quoi que ce soit de votre part. Néanmoins, ces gratifications sont très appréciées des équipes locales et, relèvent des règles de savoir-vivre évidentes. Le tourisme en Himalaya étant saisonnier, la plupart du temps la majorité des porteurs, muletiers, cuisiniers et des guides ne travaillent que quelques mois voire quelques semaines par an.
    Au Bhoutan, le pourboire est quasi fixé, codifié selon une sorte d’hiérarchie des tâches et des rôles. Il est de ce fait plus délicat de déroger à ces habitudes mentales et c’est pourquoi la liste qui suit est longue et détaillée :

    RECOMMANDATIONS : Pour référence 1 € = env. 76 BTN taux 2017.
    - Guide : 2280 BTN soit environ 30 € par personne.
    - Cuisinier : 1520 BTN soit environ 20 € par personne.
    - Aide cuisinier : 1140 BTN soit environ 15 € par personne.
    - Muletiers : 1140 BTN soit environ 15 € par personne.
    - Chauffeur pour Circuit en voiture / Jeep : 1520 BTN soit environ 10 € par personne.

    3 • Assurances

    Pourquoi souscrire une assurance ?

  8. En souscrivant une assurance voyage avec Nomade Aventure, profitez de l'aide de notre Service Client pour vos démarches et bénéficiez des garanties dans les meilleurs délais.
    Surtout, voyagez l'esprit tranquille en toute situation, car pour vous prémunir de tout risque lié à une pandémie, notamment celle du Covid-19, nous avons étendu les garanties de nos contrats d'assurance :

    Remboursement de toutes les sommes engagées dans le cas où vous devez annuler votre voyage pour les motifs suivants :
  9. si vous êtes désigné cas contact dans les 14 jours précédents le départ,
  10. si vous tombez malade du Covid-19 (ou une autre pandémie) avant de partir,
  11. si vous êtes testé positif (suite prise de température ou résultat d’un test PCR et/ou antigénique) le jour du départ,
  12. s’il est contrindiqué que vous partiez en voyage par un médecin, suite au contexte vaccinal dans le pays de destination…

    La franchise retenue sera celle du MOTIF MEDICAL de votre contrat d’assurance.
  13. Quel contrat choisir ?

  14. Assurance Tranquillité (4,20 % du prix de votre voyage)

    Vous bénéficiez d’une protection complète :
  15. Frais d'annulation pour toutes causes justifiées.
  16. Frais médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques et d'hospitalisation dans le monde entier.
  17. Frais de recherche et de secours en mer ou en montagne.
  18. Frais de rapatriement.
    Indemnisation en cas de retard d'avion, vol, perte et détérioration de vos bagages.
    Voyage de compensation.

  19. Assurance Tranquillité Carte Bancaire (3,20 % du prix de votre voyage)

    Vous bénéficiez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire.
    Important : en cas de sinistre, vous devez contacter [u]en premier lieu[/u] l'assureur de votre carte bancaire.
    [u]A noter[/u] : ce contrat est réservé exclusivement aux titulaires de cartes Visa Premier, Gold MasterCard, Infinite Platinium, délivrées par une banque française, belge ou suisse, et ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire.

  20. 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil
    . Une crème de protection contre les brûlure du soleil (indice élevé)
    . Un stick de protection des lèvres
    . Un savon de Marseille
    . Gourde isotherme (1 litre minimim)
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale (étanche)
    . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    . Un bonnet chaud
    . Une paire de bâtons télescopiques
    . Protections auditives anti-bruit
    . Adaptateur de prise électrique
    . Tablette de « Micropur » pour purifier l’eau, pour des raisons d’éthique, nous n’utilisons pas de bouteilles plastiques durant le trekking.
    . Un anti-puces, l'essence naturelle de Lavande est très efficace
    . Des lingettes bio dégradable à bruler
    . Des mouchoirs
    . Un grand sac poubelle en plastique à l'intérieur de vos sacs pour protéger vos affaires

    Pharmacie personnelle

    Il est recommandé d'apporter vos médicaments personnels (en nombre suffisant) :
    Elastoplast, alcool iodé, antiseptique intestinal, petits ciseaux, Tricostéril, crème de protection solaire visage et lèvres, crème ou lotions anti-moustiques.
    En altitude, une petite carie peut être source de douleurs des plus aiguës. Pensez donc à faire un contrôle chez votre dentiste avant votre départ.

    L’Himalaya indien est un milieu désertique et aride ! On y perd de l’eau sans s’en rendre compte ; Il est impératif de se réhydrater régulièrement : boire, boire et … boire ! Ceci évite les courbatures, entorses et autres tendinites mais également et surtout les maux de têtes en altitude!

    On prend quels bagages ?

    Plutôt un sac de sport, un sac marin ou un sac a dos de randonnée 60/70 litres. Pas de valise. Sac à dos de 30/40 litres pour les randonnées : vos papiers, gourde et pastilles pour le traitement de l'eau (hydrochlorazone ou micropur) afin de limiter l'usage de bouteilles plastiques ‘polluantes’, pharmacie, appareil photos, crème solaire, etc. (Il sert aussi de bagage « cabine » lors des vols depuis Paris.

    ATTENTION : Laissez tout objet contendant (couteau, ciseaux, coupe ongle, etc.) dans votre bagage destiné à la soute de l’avion car les contrôles de sécurité les interdisent à bord de l’avion. A noter qu’il peut être utile d´avoir dans son petit sac à dos de cabine de quoi 'survivre' pendant quelques jours à l´arrivée au cas où votre bagage en soute n’arrivent que quelques jours plus tard. Donc pensez à avoir sur vous vos chaussures de marche, quelques vêtements chauds, veste de montagne etc. pour les jours d´attente éventuels.
    Bagage durant les vols internationaux : Les dimensions et poids autorisés en cabine et en soute réglementés selon les compagnies aériennes. Pour plus de détails :
    http://www.taillecabine.com/compagnies/taille-bagages-cabine.php

    Bagage durant les vols internationaux : Les dimensions et poids autorisés en cabine et en soute réglementés selon les compagnies aériennes. Pour plus de détails : http://www.taillecabine.com/compagnies/taille-bagages-cabine.php
    Bagage : Durant les vols entre Delhi- Paro.
    1 seul bagage cabine par personne est autorisé soit maximum 5 kilo.
    1 seul bagage en soute par personne est autorisé soit maximum 20 kilo.

    On met quoi dans la valise ?

    La qualité et le choix judicieux des vêtements et de votre équipement contribuent à la réussite de votre voyage. En moyenne et haute montagne, dans certaines situations, votre survie dépend de votre équipement. N’hésitez pas à demander conseil ! Une paire de chaussure de trek est différente d’une paire de tennis et une sur-veste d’altitude est différente d’un simple « coupe-vent ». Pour les voyages plus de 3500 m d’altitude : des gants en goretex ou gants de ski, des guêtres sont recommandés.

    Comment donc s’habiller ?
    Pour la montagne il faut tenir compte de trois règles de base :

    L’aération,
    La première couche, appelée « deuxième peau », détermine la performance des deux couches au-dessus. Elle va transporter la sueur vers la couche suivante et doit sécher rapidement pour éviter le refroidissement après l’effort. C’est pourquoi oubliez le coton qui retient l’humidité de la peau et choisissez des sous-vêtements en tissus synthétiques de type Akammak ColdWinner® par exemple https://www.akammak.com/fr/19-vetements-grand-froid que nous utilisons pour nous-mêmes et pour plusieurs de nos équipes.

    L’isolation,
    La deuxième couche doit conserver le plus longtemps possible la chaleur dégagée par le corps humain. Préférez des tissus chauds synthétiques ou mélangés qui sèchent vite (pull en laine à col roulé, polaire).

    La protection.
    La troisième couche doit vous protéger contre le vent, le froid et l’humidité. Choisissez une veste suffisamment longue, à 100% imperméable, avec capuche de préférence (Une veste Goretex)

    Pour voyager « léger » prévoyez des petites lessives sur place en emportant un bloc de savon de Marseille qui servira aussi pour se laver de la tête aux pieds. Il est également peu polluant. Pensez à vous laver avant le départ du trek.

    ATTENTION
    La liste et le nombre de vêtements ci-dessous sont donnés à titre indicatif. Vous devez préparer votre bagage dans un souci de limitation en quantité et en volume, mais tenir aussi compte de votre protection face aux intempéries.
    . Une veste en Goretex
    . Un sweat polaire
    . PlusieursT-shirts à manches courtes (éviter le coton)
    . Un ou deux T-shirt à manches longues de type Akammak ColdWinner® par exemple
    . Une veste en duvet à mettre au-dessus de la polaire et sous la Goretxe surtout le soir
    . Un pantalon léger (en toile) pour la journée
    . Un pantalon / short zippable de type pantacourt
    . Un surpantalon (type gore-tex) en cas de pluie ou de neige
    . Un maillot de bain
    . Un chapeau ou casquette et foulard
    . Des paires de chaussettes en laine ou en synthétique (éviter le coton)
    . Des sous-vêtements
    . Un collant thermique comme le Pulk Snow de chez Akammak
    . Une paire de gants polaires (wind stopper)
    . Une paire de gants chauds (à l'automne)
    . Un bonnet chaud
    . Une serviette légère à séchage rapide de type microfibre (40 x 120 cm)

    Vos chaussures :
    . Une paire de chaussures de trekking : la marque n’est pas importante du moment que l’on se sent bien dedans. Elles doivent par contre être imperméables, à tige montante, pas trop lourdes ni trop rigides tout en étant résistantes. Privilégiez une semelle adhérente (type Vibram ou Contagrip).
    . Une paire de sandales et chaussures légères : pour les passages de gués ou pour le soir.

    Votre couchage :
    . Un duvet sac de couchage (-15/-10°C confort)
    . Un sac à viande ou drap sac (en soie ou en laine)

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Votre passeport doit disposer de 6 mois de validité au-delà de la date de retour de votre voyage. Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis). Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

    Visa

    Visa obligatoire (40 dollars US à compter du 1er janvier 2013). Veuillez nous remettre les photocopies couleur des 4 premières pages de votre passeport, dès votre inscription et, au plus tard, 35 jours avant la date de votre départ. Nous vous recommandons de souscrire une assurance assistance rapatriement pour la durée du voyage. Si vous faites un trek, cette assurance doit inclure une garantie "paiement des frais de recherche et de secours". En cas de voyage combiné Inde-Bhoutan, il est à noter que la loi indienne interdit d’entrer en Inde, ou au Bhoutan depuis l’Inde, avec des roupies indiennes (conséquence logique de l'interdiction d'importer et d'exporter des roupies indiennes). Les contrevenants s’exposent à des sanctions. Attention ! Dans le cadre des mesures spécifiques liées à la pandémie de Covid, nous vous recommandons de vérifier votre statut vaccinal eu égard aux exigences de votre pays de destination et des attentes des autorités françaises à votre retour. Et de vérifier en outre si un ou plusieurs tests PCR sont demandés (avant le départ, à l'arrivée, pendant le voyage ou au retour). Enfin, de remplir les formulaires spécifiques Covid qui peuvent être réclamés pour entrer dans certains pays. Nos conseillers sont à votre disposition pour vous préciser les formalités à respecter.

    Formalités spécifiques

    Visa Bhoutanais
    Le visa est inclus dans le prix du voyage et les démarches d'obtention sont faites par notre correspondant sur place. A l'inscription il est donc obligatoire de nous fournir une photocopie en couleur de votre passeport pour faire la demande du visa pour vous. Le visa vous sera remis en mains propres par notre représentant en Inde.

    L'obtention du visa indien double entrée est OBLIGATOIRE. Passeport valide 6 mois après la date de retour.

    Ci-dessous, les liens pour le formulaire de visa en inde, Merci de lire attentivement les instructions :
    Pour le formulaire de Visa double entrée, cliquez sur ce lien : https://indianvisaonline.gov.in/visa/index.html Accédez à la rubrique “regular visa application”
    Avant de remplir le formulaire en ligne, il vous faudra préparer les éléments suivants :
    - Un scan d’une photo d’identité récente avec fond blanc, au format JPEG: taille min 10KB, max 1MB / dimension
    350*350 pixels,
    - Une copie de votre Passeport scannée, en format PDF: taille min 10KB, max 300KB. Les détails personnels doivent être visibles.

    Il faudra vous munir de votre passeport, du formulaire dûment rempli, 2 photos d'identité en couleur et identiques, et la photocopie des pages 3 et 4 du passeport. Vous pouvez confier le tout directement auprès de VFS officiellement accréditée par l'Ambassade de l'Inde :
    - A Paris : 42/44, rue de Paradis 75010 Paris. Ouvert de 8h00 à 14h00 (dépôt) et de 12h00 à 17h00 (retrait) du lundi
    au vendredi.
    - A Marseille : 18/22, rue Edmond Rostand 13006 Marseille. Ouvert de 8h00 à 14h00 (dépôt) et de 14h30 à 16h30
    (retrait) du lundi au vendredi. Les passeports vous seront directement restitués par voie postale.
    - A Lyon, pas de bureau permanent, mais possibilité de contacter le 06 73 65 03 72 pour voir avec leur représentant et convenir avec lui de la meilleure formule.
    Les passeports vous sont renvoyés à domicile. (Frais Chronopost)

    Nous vous rappelons que l’obtention de votre visa est sous votre responsabilité. Nous ne pouvons être tenus responsables en cas de refus de délivrance de visa par l’ambassade, et en cas de réception tardive du dossier ou d’éventuelles pièces manquantes. Merci d’entreprendre les démarches environ 40 jours avant le départ, dès que celui-ci est 100% garanti. Veuillez contacter votre conseiller

    IMPORTANT : Après votre inscription, merci de nous faire parvenir
    - Une Copie de votre passeport par scan,
    - Une Photo d'identité par scan,
    - Une Copie de visa Indien double entrée 3 semaines avant le départ.

    Vaccins obligatoires

    Il n'y a pas de vaccin obligatoire, sauf fièvre jaune pour les voyageurs qui arriveraient de zones infectées. La vaccination doit être faite au moins 10 jours avant le départ.

    Vaccins conseillés

    Il faudra, comme pour tous les voyages, vérifier qu'ont été faits, en l'absence d'immunité vérifiée, les vaccinations (ou leurs rappels) contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, les hépatites A et B. Il est en outre souhaitable, car il s'agit souvent de voyages aventure, d'être immunisé contre la typhoïde, la rage et plus exceptionnellement contre l'encéphalite japonaise (peu probables séjours prolongés en période de mousson).

    Paludisme

    Il faut rappeler que le risque n'existe pas au dessus de 1800 m. Seuls les voyageurs séjournant dans les vallées du sud du royaume devront (en plus de la protection individuelle contre les piqûres de moustique) prendre un traitement préventif : Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou Doxypalu ; la méfloquine (Lariam) est contre-indiqué en altitude.

    SOS-MAM : Service médical 24h/24 – 7j/7

    Ce voyage fait partie de ceux que nous qualifions de voyage en milieu isolé ou de voyage en altitude.

    Pour vous permettre de vivre cette expérience en toute sécurité, nous avons mis en place un partenariat avec l’Ifremmont, l’institut de formation et de recherche en médecine de haute montagne, basé à Chamonix.

    Durant votre voyage, vous pourrez donc bénéficier d’un service médical d’urgence. Ce service vous permet d’avoir accès par téléphone 24h/24 et 7j/7 à un médecin spécialiste de l’altitude et des conditions isolées. En cas de problème médical, vous serez mis en relation par votre guide avec l’un des médecins.

    Vous avez également la possibilité de réaliser une téléconsultation avant départ. Celle-ci est optionnelle et son coût est de 50€. En cas de doute sur une pathologie particulière qui vous concerne, nous vous recommandons vivement d’avoir recours à cette téléconsultation. Elle vous permettra de faire le point avec des médecins spécialistes de l’altitude. Vous partirez donc rassuré et avec des consignes claires.

    Il est important de préciser que le service médical d’urgence ne remplace pas une assurance rapatriement. Il s’agit d’un service de téléconsultation médicale qui permet de poser un premier diagnostic.

    Soucieux d’assurer toujours plus votre sécurité lors de nos voyages, nous avons souhaité intégrer ce service de manière totalement gratuite pour nos clients.

    6 • Le pays

    Us et coutumes

    La quasi totalité de la population bhoutanaise porte le costume national: le "kho" pour les hommes (sorte de kaftan fermé par une ceinture laissant les mollets nus); la "khira" pour les femmes, attachée de chaque côté par des "fibules" et reliées par une chaîne. Le port du costume traditionnel, "kho" ou "khira" pour entrer dans les dzongs.

    Vous évoluez dans un monde régit par le bouddhisme. Veillez à ne pas froisser par des gestes anodins:
    - marcher sur un billet de banque où le roi est représenté.
    - manquer de respect à une représentation de Bouddha.
    - Enjamber un seuil, sans jamais marcher dessus.
    - On ne regarde pas un cadeau devant un donateur, on le fait plus tard.

    Climat

    Le Bhoutan bénéficie du même type de climat que le Népal. Il fait généralement beau et sec au printemps et à l’automne, avec bien sûr toutefois des risques d’averses ou de chutes de neige en altitude. Les températures sont douces dans les vallées. En ce qui concerne le climat, en période de mousson (juin à septembre), les pluies peuvent être très fortes et bloquer les routes durant un moment.
    N'oubliez pas cependant que même en période chaude, il peut faire froid en montagne, il faut toujours prévoir des lainages. D'octobre à avril il peut faire froid. En septembre, le climat est en principe agréable, mais il est possible d’avoir encore de la pluie et la montagne peut être bouchée : c’est la fin de la mousson, il peut faire frais en soirée et le matin. En hiver, nous recommandons de prendre un sac de couchage chaud, les hôtels n'étant pas chauffés pour la plupart.Son isolement de plusieurs siècles, sa population réduite et son relief ont permis au Bhoutan de conserver son écosystème traditionnel.

    Faune et flore

    Son isolement de plusieurs siècles, sa population réduite et son relief ont permis au Bhutan de conserver son écosystème traditionnel.

    Ces forêts renferment plus de 5 500 espèces de plantes, dont quelque 300 herbes médicinales. On dénombre 165 espèces de mammifères, parfois en voie de disparition, tels l'antelle dorée, le léopard des neiges ou le petit panda. On a par ailleurs répertorié jusqu'à présent 770 espèces d'oiseaux différentes, notamment la très rare grue à cou noir.

    L'animal national est le Takin (Burdorcas taxicolor), un mammifère extrêmement rare de la famille des ovins caprins. Il vit en troupeaux dans les steppes montagneuses à une altitude de 4.000 mètres, et se nourrit principalement de bambou. Il peut atteindre les 250 kilos. En été, les troupeaux de Takins peuvent regrouper jusqu'à 300 individus. Localement ils sont connus sous le nom de Dong Gyem Tsey.

    L'oiseau national d'oiseau national est le Corbeau tibétain (Corvus Corax Tibetanus). Appelé localement Jarogi, c'est crime au Bhutan que d'en tuer un. Ces oiseaux sont très appréciés et nichent sans complexes jusque dans les murs des monastères. Cette vénération va même jusqu'à avoir intégré l'oiseau dans les emblèmes de la couronne royale. La légende veut que '' Deity Mahakala'' le gardien du pays ait pris la forme de l'oiseau pour guider le pays vers l'unification.

    L'arbre national est le cyprès (Cupressus Torolusa), connu localement sous le nom de Tseden. Très présent autour des lieux de culte. Les bhutanais d'identifient à cet arbre car il a la particularité de pouvoir se développer dans des sols inhospitaliers.

    Télécommunications

    Pour appeler le Bhoutan depuis la France, il faut composer le 00 + 975 + le numéro de votre correspondant. Pour appeler la France depuis le Bhoutan, il faut composer le 00 + 33 + le numéro de votre correspondant à 9 chiffres (c'est-à-dire sans le 0 initial).

    Décalage horaire

    Le Bhoutan est à GMT+6, c'est-à-dire :
    - en été, il y a 4 heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 16h00 à Thimphu).
    - en hiver, il y a 5 heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 17h00 à Thimphu).

    Electricité

    Les coupures de courant sont très fréquentes. Le courant officiel est de 220 volts, mais les tensions peuvent varier de 150 volts à 300 volts.
    Un adaptateur multiprises est fortement conseillé. Un transformateur n'est pas nécessaire.

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  21. Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  22. Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  23. Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  24. N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  25. Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  26. Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  27. Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  28. Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  29. Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  30. Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  31. Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  32. Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  33. Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  34. Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  35. NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  36. encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  37. veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  38. respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  39. respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  40. informer de façon transparente et sincère ;
  41. s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.
  42. Adoptez la Nomad'titude !

    La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide, de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Et n’oubliez pas des imprévus sont toujours possibles, dans ces moments adoptez la Nomade attitude, patience et tolérance.