1 • Formalités

Passeport

Passeport valide 6 mois après la date de retour pour les citoyens français (pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa obligatoire, SAUF si le vol transite via l'Australie. Dans ce cas il faut un visa pour pénétrer sur le sol australien.

2 • Santé

Vaccins conseillés

Diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), rougeole.

Autres risques

Ce sont les risques infectieux, comportementaux et environnementaux qui ont été décrits dans nos recommandations générales, en particulier ceux liés à l'alimentation, aux bains en mer, à la plongée et au soleil. Présence de dengue, pouvant nécessiter de se protéger des piqûres de moustiques. Il faut aussi avoir en mémoire qu'en cas de cyclone, il sera important de penser à rassurer ses proches qui, à distance, ne connaissent pas nécessairement la géographie locale.

3 • Géographie

Capitale

Nouméa

PIB

15000 € par habitant.

Point culminant

Mont Panié 1682 m.

Climat

L’Ile de « l’Eternel Printemps » bénéficie d’un climat chaud et ensoleillé toute l’année.
La période de décembre à février est la période la plus chaude avec des températures pouvant montées jusqu’à 30°C. C’est la période dite des cyclones.
La période fraîche se situe entre juin et août. Les températures peuvent descendre le matin jusqu’à 18°C. Cette période peut être assez pluvieuse.
Les plus beaux mois sont avril, mai, septembre et octobre.

Géographie

Aux antipodes de la France, la Nouvelle-Calédonie est au cœur du Pacifique Sud, plus vaste étendue d’eau du globe, qui est en train de devenir l’une des zones les plus importantes du monde, dans la mesure où certains pays riverains sont devenus des superpuissances économiques.
A 20 000 kms de l’Europe, elle se niche entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande.
Longue bande de terre ponctuée, ça et là, de plusieurs îles et îlots, la Nouvelle-Calédonie s’étend sur 17 000 km². Elle comprend la Grande Terre, 400 km de long sur 50 km de large, l’Ile des Pins au sud-est, les Iles Loyauté (Maré, Lifou, Tiga, Ouvéa) à l’est et l’archipel de Belep au nord-ouest.
1600 km de barrière de corail sertissent l’ensemble, offrant au monde son plus grand lagon. Beautés sous-marine et confort de navigation en sont les principales conséquences.
Le cœur montagneux de la Grande Terre culmine à
plus de 1600 mètres. Il s’impose en frontières de paysages très différents, et témoigne de la richesse de vie, de culture, de paysage et d’activités qu’offrent la Nouvelle-Calédonie.

Economie

La première industrie du territoire est l’exploitation du nickel. Elle permet à la Nouvelle-Calédonie d’équilibrer ses comptes avec la Métropole.
L’aquaculture est aujourd’hui vivace avec une grosse production de crevettes expédiées au Japon et en Australie notamment.
Les cocoteraies permettent d’assurer 80% de la consommation de savon du territoire.
Les cultures du café, de la vanille, des squashs notamment sont les principales cultures vivrières de l’île. Le café calédonien a longtemps bénéficié d’une excellente réputation. Aujourd’hui, les agriculteurs se mobilisent à nouveau pour relancer leurs productions et promettent de fabriquer à nouveau de quoi faire d’excellents breuvages chauds et fumants.
L’élevage de bœuf, cerf et volailles représentent toujours la première production agricole de Nouvelle-Calédonie. Les grandes stations d’élevage se concentrent sur la côte Ouest de la Grande Terre.
La production d’huile essentielle, de niaouli notamment, fait partie des productions locales.
Enfin, la pêche compte pour beaucoup dans l’économie du territoire, dont beaucoup de produits sont aujourd’hui exportés vers le Japon notamment.
Les principaux clients sont le Japon, La France métropolitaine et Taiwan.

Faune et flore

LA FAUNE
Le cagou, emblème du territoire, est une sorte d’oiseau qui ne vole pas et aboie. Le cerf est un mythe calédonien et une spécialité locale à goûter absolument.
Le crabe est très présent en Nouvelle-Calédonie. Le crabe des cocotiers est connu pour son goût de coco. Le dugong est une sorte de vache marine en voie de disparition. Il n’en reste qu’une centaine en Nouvelle-Calédonie.
Le notou, au roucoulement reconnaissable, est un pigeon géant aujourd’hui protégé. La perruche d’Ouvéa est d’une beauté rare. C’est pourquoi elle fait partie des espèces les plus menacées de la planète. La roussette est une espèce de chauve-souris fructivore qui dort la tête à l’envers. Elle est ici consommée en civet ou en marinade. Le ver de Bancoul ou Wattias est une larve d’insecte qui est dégustée par les Calédoniens les plus traditionnels. Le balbuzard ou aigle des mers est un oiseau de mer que vous apercevrez certainement en survol au-dessus des îlots.
Le puffin est un oiseau qui fait son nid sous le sol. Il est donc très vulnérable et certains îlots sont aujourd’hui protégés pour ces oiseaux. Le corail noir est un matériau de base qui sert à réaliser de jolis bijoux.
Le lagon est très riche de toutes sortes de poissons : tazars, perroquets, Bec-de-Canne, vivaneaux, thons, … L’Aquarium de Nouméa transcrit bien la diversité des poissons calédoniens. Le lagon abrite aussi tortues, langoustes, raies, requins, dauphins, baleines,…
Le bénitier est présent en Nouvelle-Calédonie. Ce coquillage est souvent travaillé en lapidaire et donne naissance à de très beaux objets décoratifs.
La nautile est un fossile vivant très rare dont la coquille est d’une grande beauté. Enfin, le tricot rayé est un serpent marin qui n’attaque pas mais possède un venin mortel.

LA FLORE
Le kaori est un arbre de taille spectaculaire que l’on peut apercevoir à la Rivière Bleue ou aux Monts Koghis. Son bois est facile à travailler et très utilisé en menuiserie.
Le niaouli est l’arbre mythique de Nouvelle-Calédonie. Très présent sur le côté Ouest, il résiste au feu et on en extrait son essence, le goménol, aux vertus curatives et antiseptiques. Le pin colonnaire caractérise la Nouvelle-Calédonie. Il a donné son nom à l’Ile des Pins. Le banian est un arbre aux multiples troncs dont on se sert pour les flotteurs des pirogues ou les balles de cricket. Les fougères arborescentes présentes en Nouvelle-calédonie sont les plus grandes du monde. Le gaïac et le houp sont des arbres aux troncs imputrescibles très utilisés en menuiserie ou par les sculpteurs. Le tarot, le manioc et l’igname sont des tubercules qui font office d’aliments de base dans les spécialités kanaks. Le tarot symbolise la femme et l’igname, l’homme.

4 • Hommes et cultures

Population

230000 habitants.

Langue Officielle

Le français est la langue officielle et parlée de tous.

Langue parlée

Il existe plusieurs langues et dialectes kanaks attachés aux différentes tribus. Le français, l’anglais et le japonais sont en général parlés dans la majorité des hôtels.

Peuple

200 000 personnes peuplent le territoire dont 100 000 résidents à Nouméa. La Nouvelle-Calédonie, du fait de son histoire est riche d’une population multiculturelle.
Plusieurs nationalités se mêlent et cherchent à faire perdurer leurs modes de vie : européens, kanaks, indonésiens, wallisiens, vietnamiens, chinois, arabes, …
Il en résulte une richesse de cultures que l’on retrouve dans les cultes, la gastronomie, les modes de vie et les langues.

Religion

La réligion joue un rôle important dans la société calédonienne. Près des deux tiers des habitants sont catholiques, dont principalement des descendants d'Européens, des Kanaks et des Polynésiens. On dénombre aussi des musulmans, généralement d'origine indonosésienne ou kabyle, des mormons, des bouddhistes, des bahaïs, des adventistes du septième jour et des témoins de Jéhovah.

Calendrier des Fêtes

1er janvier : Nouvel an
12 avril: Lundi de Pâques
1er mai: Fête du travail
8 mai: Victoire 1945
20 mai : Ascencion
31 mai : Lundi de Pentecôte
14 juillet : Prise de la Bastille
15 août: Assomption
24 septembre: Rattachement de la Nouvelle-Calédonie à la France
1er novembre: Toussaint
11 novembre : Armistice 1918
24-25 décembre : Noël
1er janvier : Nouvel an.

Histoire

La Nouvelle-Calédonie fut découverte en 1774 par James Cook qui la baptisa ainsi en souvenir de son Ecosse natale.
En 1853, sous le règne de Napoléon III, l’île devient française par l’entremise de l’amiral Fébvrier-Despointes.
D’abord terre pénitentiaire, la Nouvelle-Calédonie bénéficie rapidement de son sol riche en cuivre, cobalt, et nickel. La fin du XIXème siècle marque l’arrivée des Indiens malabars, coolies vietnamiens, tonkinois, et javanais venus pour l’exploitation des premières mines. Parallèlement, les européens s’installent en Nouvelle-Calédonie pour développer l’élevage et la culture du café notamment. Cette période explique la grande diversité ethnique du peuplement actuel du territoire. Les années 80 ont connu des tensions politiques mais les récents Accords de Nouméa font qu'aujourd’hui les différentes cultures apprennent à vivre ensemble en plus grande autonomie.

Politique

Les accords de Nouméa entérinent le nouveau statut de la Nouvelle-Calédonie. Le TOM a donc fait place au POM (Pays d'Outre-Mer). Le transfert des compétences de l'Etat français vers ces institutions débute en l'an 2000. Le statut des Kanaks et le régime des terres coutumières, les règles relatives au droit du travail et la formation professionnelle, le travail des étrangers, autant de domaines qui relèvent désormais de la compétence de l'archpel.
L'Etat français conservera à terme les pouvoirs régaliens notamment la justice, la défense, l'ordre public et la monnaie. A partir de 2014, les électeurs néo-calédoniens (résidant depuis au moins vingt ans sur l'archipel) devront se prononcer sur l'indépendance ou le maintien du territoire dans la République Française.
L'Etat est représenté sur l'archipel par le Haut-Commissariat de la République. Les trois provinces de Nouvelle-Calédonie (Sud, Nord et Iles Loyauté) se divisent de leur côté en 33 communes, administrées librement par des assemblées élues au suffrage universel. Le gouvernement calédonien (pouvoir exécutif, composé de 11 membres), le congrès (assemblée délibérante, composée de 54 élus dont 32 sont issus de la province Sud, 15 de la province Nord et 7 des Iles Loyauté), les provinces, le Sénat coutumier (composé de 16 membres à raison de 2 membres élus par aire coutumière), le Conseil économiqe et social ainsi que les conseils coutumiers dessinent les contours de l'architecture institutionelle de ce POM.

Célébrités

James Cook : Aventurier des mers, il démontra l'inexistence du continent austral et découvrit de nombreux territoires, dont la Nouvelle-Calédonie. Il fut tué par des indigènes en 1779, au cours de son troisième voyage dans le Pacifique, aux îles Hawaï.
Jean Marie Tjibaou: Le 26 avril 1988, quelques temps après le drame d’Ouvéa, il participe à Paris à des négociations aboutissant à la signature des accords de Matignon avec le Premier Ministre français de l’époque, Michel Rocard et Jacques Lafleur, président du RPCR, principal parti loyaliste en Nouvelle-Calédonie. Sa détermination dans la lutte pour l’indépendance n’ayant d’égale que sa volonté d’empêcher la montée des haines raciales, il accepte ces accords qui prévoient une décolonisation graduelle sur une période de dix ans. Cet acte lui coûtera la vie. Un an plus tard, le 4 mai 1989, Jean-Marie Tjibaou est assassiné avec Yeiwene Yeiwene par un indépendantiste opposant.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à libre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. En Nouvelle-Calédonie, la culture pourboire n'est pas très forte (d'autant moins que les excursions privées sont peu fréquentes).
En règle générale, le mieux est d'aligner votre pourboire sur l’économie locale : les prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'en caler le montant. A l'hôtel, il est habituel de donner la pièce au porteur. Au restaurant, on laisse dans les 10% du montant de l'addition, mais ce n'est pas systématique : il faut que l'on soit vraiment content.

La coutume prescrit toute une série de règles à respecter et adopter en société. Ces conventions de bienséance sont essentielles et rythment la vie quotidienne des Kanaks. Si vous êtes invité chez le chef d'un clan, d'une tribu ou tout simplement dans une famille, pensez à respecter la coutume. "Faire la coutume" c'est demander clairement à être accueilli et souhaiter voir un dialoque s'engager. Offrez quelque paquets de cigarettes ou du tabac, un paquet de riz, un souvenir tel qu'une médaille, une coupelle, un paréo... Il est parfois bien vue d'ajouter un billet de 500 CFP ou de 1000 CFP enveloppé dans un tissu, le "manou" ou paréo. Toutefois, le geste coutumier exclut l'alcool.

Achat

Des articles tressés, les objets lapidaires, les produits du lagon (corail noir, oursins, coquillages…), le bois sculpté, la pierre de savon, les tee-shirts aux motifs tribaux… que vous pouvez trouver dans de nombreux magasins d'artisanat à Nouméa.
Bon à savoir : Lorsque vous achetez de l'artisanat local, sahez et cette situation est bien dommage, que nombre de souvenirs vendus à Nouméa sont des copies de produits locaux fabriqués en Asie.

Cuisine

Rien de vraiment particulier à part le plat national nommé bougna. Les légumes, le poisson ou la viande, et l’igname sont cuits dans du lait de coco. Le tout est entouré de feuilles de bananier et déposé sur les braises recouvertes de terre.
En revanche, dans la brousse, vous pourrez vous essayer à la roussette (chauve souris), au ver de Bancoul, au crabe de cocotier (un délice !), au crabe et aux huîtres de palétuvier, au cochon sauvage, au cerf…

Boisson

Le kava, boisson traditionnelle faite à partir de la racine de Kava, est vendu en grande surface dans des petites bouteilles pour touristes.
L'eau est potable partout, sauf à Ouvéa. Vous trouverez plusieurs marques d'eaux minérales, ainsi qu'une marque locale. Sur les ILes Loyauté et lîle des Pins, veillez à ne pas épuiser les réserves d'eau potable limitées.

5 • Transports

Route

Les routes sont en bon état et sont très bien signalées. On conduit à droite.

En bus : Un réseau de transport en commun est en place à Nouméa. Il permet de se déplacer en ville et propose des liaisons avec les différentes villes de la Grande Terre.

Taxi et location

En voiture : C’est encore le meilleur moyen de visiter et de profiter de Nouméa et de la Nouvelle-Calédonie. Un permis de conduire en règle est obligatoire pour conduire et/ou louer une voiture.

En taxi : On trouve des stations de taxis dans les principaux lieux du centre-ville de Nouméa.

En bateau : Avec ou sans skipper, la location de bateau reste un des plus fabuleux moyen de visiter les îles et de profiter du lagon calédonien. Une compagnie de transport maritime propose des rotations régulières sur les îles qui restent néanmoins soumises aux conditions météorologiques.

Avion

L’avion est le meilleur moyen de voyager dans les îles. Les billets sont vendus par la compagnie locale Air Calédonie. Des pass multi destinations sont également disponibles pour les détenteurs de billets internationaux et doivent être utilisés en Nouvelle-Calédonie uniquement.

6 • Infos pratiques

Décalage

La Nouvelle-Calédonie est à GMT + 10, c'est-à-dire:
- en hiver, il y a 10 heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 22h00 à Nouméa).
- en été, il y a 9 heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 21h00 à Nouméa).

Argent

- L'unité monétaire est le franc pacifique (CFP).
- Il existe des billets de 500, 1000, 5000 et 10000 CFP
- Les pièces sont de 1, 2, 5, 10, 20, 50 et 100 CFP
- Vous pouvez changer de l'argent et des chèques de voyages dans les banques de Nouméa.
- Les principales cartes de crédit sont acceptées dans les restaurants, les hôtels et les boutiques.
- La plupart des banques de Nouméa et des villes principales de la Nouvelle-Calédonie disposent de distributeurs automatiques acceptant les principales cartes de crédit (Mastercard, Visa, Eurocard, Carte Bleue et Carte Jade). Les distributeurs automatiques sont rares hors de Nouméa.
- Il est conseillé aux voyageurs de se munir de monnaies locales.

Electricité

Le courant est distribué en 220V. Les prises sont de types français.

Horaire

Les administrations et la plupart des sociétés privées ouvrent de 7h30 ou 8h à 16h ou 17h en semaine, mais ferment entre 11h30 et 13h30. Seules les banques de Nouméa et l'ensemble des bureaux de poste de l'archipel n'appliquent pas cette pause.
En général, les magasins sont ouverts de 7h30 à 11h et de 14h à 18h en semaine et de 8h ou 9h à 12h le samedi.
Certains grands supermarchés et petites épiceries ne ferment pas pendant l'heure du déjeuner, restent ouverts jusqu'à 20h ou plus et toute la journée le samedi ainsi que le dimanche matin. Le dimanche est un jours très calme, presque toutes les boutiques sont fermées.

Média

L'information de la population du Territoire est assurée par un seul quotidien et quatre hebdomadaires. Deux chaînes de télévision en couleur émettent de 6 heures à minuit. RFO réunit les programmes de France 2 et de France 3 qui sont complétés par des productions locales et des émissions d'Arte.
Canal + couvre désormais tout le Territoire (avec abonnement).
Les principales stations de radio sont : Radio Rythme Bleu, Radio Djiido, RFO qui transmet les infos de France-Inter, Radio NRJ 2000.

Poste

L'OPT NC (Office des Postes et Télécommunications de Nouvelle-Calédonie) est installé sur l'ensemble du Territoire et offre les services et produits suivants : le courrier, les services financiers et les télécommunications.
L'acheminement d'une lettre met en général 5 jours par avion entre la Nouvelle-Calédonie et la Métropole. Il en coûte 100 CFP pour l'expédition d'une carte postale depuis la Nouvelle-Calédonie quelle que soit la destination et de 105 à 155 CFP pour envoyer une lettre de moins de 20 g.
Bon à savoir : L'Office des postes et télécommunications diffuse de nombreux timbres et télécartes qui font la joie des collectionneurs.

Téléphone

Pour appeler la Nouvelle Calédonie, il faut composer le 00 + 687 + les 6 chiffres du numero du correspondant.
Pour appeler la France métropolitaine, il faut composer le 00 + 33 + numéro du correspondant (sans le zéro).

Internet

En dehors de Nouméa, les cybercafés se font rares. Les prix varient entre 250 et 400 CFP pour 30 min de connexion. Celle-ci n'est d'ailleurs pas très rapide, sauf si vous avez de la chance de trouver l'ADSL. L'accès Internet est disponible dans les chambres des grands et petits hôtels à Nouméa.

Couverture GSM

Vous devez prévenir votre compagnie de téléphone avant votre départ. Elle vous connectera automatiquement. Sinon vous aurez besoin d'acheter une "Carte Liberté " à l'Office des Postes et Télécommunications à Nouméa. Cette formule consiste en l'achat d'une carte SIM et d'un nombre limité de minutes, valable 90 jours.

Devise

XPF

Taux

Cours d'achat estimé : 1 XPF = 0.008380 Euros au 14/12/2017 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Office de tourisme

Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud
4 bis, rue de Ventadour - 75001 Paris
Tél : 01 47 03 14 74
Web : www.visitenouvellecaledonietourisme.com

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quel que soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
- Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
- La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

En juillet 2008, la Nouvelle Calédonie a vu une partie de ses récifs coralliens et de ses écosystèmes s’inscrire au patrimoine mondial de l’UNESCO. En tout, six sites de la couronne récifale de la nouvelle Calédonie y ont été inscrits soit environ 15 000 km² sur un total de 23 000km². Son récif est le deuxième plus grand au monde après celui de l’Australie.
L’environnement néo-calédonien est l’un des plus riches du monde, mais selon les scientifiques on en connaitrait seulement 20%. Différentes actions sont menées pour promouvoir la maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables avec comme priorités : la filière solaire thermique, l’accompagnement du développement des énergies renouvelables, l’énergie éolienne et autres énergies renouvelables.
Cependant, même si une partie des écosystèmes coralliens calédoniens figure au patrimoine mondial, elle cohabite avec une industrie minière polluante et peu encadrée. Le 1er avril 2009, une usine de traitement de nickel a eu une fuite d’acide sulfurique. Des centaines de poissons et de crustacés en sont mort. Suite à cela la province Sud de la Nouvelle Calédonie a ordonné par arrêté la suspension pour 6 à 8 semaines de 80% des installations de l’usine métallurgique responsable de la population.
Juste avant cette catastrophe, en janvier 2009 plus de 2000 colonies coralliennes ont été déménagées pour être réimplantées dans des zones éloignées des pollutions industrielles. Ces colonies sont délogées au marteau et au burin, remontent à la surface puis sont entreposés dans des caisses pour être replantés à distance sur les fonds marins. Il arrive que ces coraux soient cimentés pour mieux se fixer. Sur certains endroits, on a constaté que 90% des coraux ont survécu à l’opération et se sont même développés. C’est pourquoi, à 450 km au nord, le troisième groupe minier mondial Xstrata à lui aussi financé en juillet 2008 un autre projet de transplantations coralliennes. Au final, ces scientifiques à la main verte réussissent à reconstruire un paysage corallien presque identique à celui de l’état naturel.
La Nouvelle-Calédonie, malgré des potentiels en énergies renouvelables dépend à 80% des énergies fossiles pour sa production d'électricité.
Dans les dix prochaines années, la majorité des centrales électriques au fuel seront remplacées par des centrales à charbon, énergie fossile et non renouvelable mais le coût est relativement stable et sa mise en œuvre s’est optimisée grâce aux progrès technologiques. Le gouvernement prévoit également la part de production d’électricité à base d’énergies renouvelables. Un parc éolien de 45 mégawatts d’électricité devra voir le jour en 2015.