1 • Formalités

Passeport

Passeport valide pour la durée du séjour pour les ressortissants de l´Union Européenne (idem pour les Suisses). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants de l’Union Européenne (ni pour les Suisses). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

2 • Santé

Vaccins conseillés

Comme partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (il sera capital, pour les membres d’expéditions en région polaire, d'être vaccinés contre le tétanos, qui peut être une complication des gelures graves), la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), la rougeole surtout pour les enfants, l'hépatite B (maladie sexuellement transmissible), l'hépatite A (maladie transmise par l'alimentation), éventuellement contre la rage.

Autres risques

Ils sont, bien sûr, très différents, en fonction du type de voyage (durée, hébergement, déplacement) ; ils peuvent relever de la région elle-même ou de conditions climatiques parfois extrêmes. Si, au Groenland, en hiver, la circulation des microbes et des virus se fait plus difficilement que dans des régions tempérées ou chaudes, c’est beaucoup moins vrai en été, et leur transmission d'homme à homme, de l'animal à l'homme ou des aliments à l'homme est un risque non négligeable. Vrai, en particulier, pour les toxi-infections alimentaires (dues aux viandes de chasse ou aux aliments contaminés par déjections d'animaux sauvages ou par une mauvaise conservation à bord des bateaux de croisière). L'extrême rigueur des hivers arctiques sera un risque plus important pour les voyageurs à pied, à ski, en raquettes, en traîneau ou en motoneige que pour ceux navigant sur des bateaux de croisière. Une bonne information avant le voyage permettra d'éviter le risque de gelures graves. Il faut, en cas d'onglée ou d'engourdissement boire abondamment, réchauffer, ne pas fumer, ne pas ôter les chaussures (au risque de ne pas pouvoir les remettre) si le raid n'est pas terminé. En cas de lésions plus avancées (douleur, doigt « mort », œdème, nécrose), l’évacuation vers un centre spécialisé est une urgence. Cela étant dit, l'été existe dans les régions polaires, avec un risque, surtout dans l’Arctique, dès le printemps, de prolifération de moustiques : nécessité de protection par des répulsifs efficaces.

3 • Géographie

Capitale

Nuuk (Godthab).

PIB

En 2001, 20 000 dollars US par habitant (France, 28 700 dollars US par habitant).

Point culminant

Mont Gunnbjorn : 3 733 mètres.

Climat

Les températures estivales moyennes se situent entre 5° et 15°, avec des minima de l’ordre de -5° et des maxima pouvant aller jusqu’à 20°. En hiver, la moyenne est dans les -20°, -25°, avec des minima à -40° et des maxima proches de 0°. Si les précipitations sont essentiellement neigeuses dans l’est et au centre de l’île, les pluies sont fréquentes, mais éparses, l’été sur la côte ouest. De grandes différences de température ou de précipitation sont sensibles entre le littoral et l’intérieur des terres, même à faibles distances. Le relief joue aussi son rôle : le vent souffle selon l’orientation des vallées, dans lesquelles il s’engouffre avec violence (vents catabatiques).

Géographie

Le Groenland est la plus grande île du monde (Australie mise à part). Situé aux confins de l’Atlantique nord et de l’océan arctique, ses côtes sont longées par des courants froids. Le courant du Groenland est charrie d’importantes masses de glace le long du littoral oriental, jusqu’au sud de Nuuk. Ces courants, à quoi s’ajoutent les vents glacials venant des terres, confèrent au pays son caractère arctique. L’inlandsis (glacier continental) couvre 1 833 900 km² et s’étend, du nord au sud, sur 2 500 km (et jusqu’à 1 000 km d’est en ouest). En son milieu, la couche de glace atteint 3 km d’épaisseur. Les régions libres de glace sont sur les côtes est, sud et ouest, et sur les îles alentour (au total 332 186 km², 15% du territoire). La profondeur maximale de ces parties découvertes est de 200 km ; les fjords, qui pénètrent profondément dans les terres, mettent l’inlandsis en communication avec la mer. Le paysage groenlandais est le résultat de l’érosion de l’époque glaciaire ; plusieurs endroits portent cependant la marque d’autres processus géologiques : tremblements de terre, soulèvement de chaînes montagneuses, volcanisme… Cela fait du Groenland un Eldorado pour les géologues.

Economie

La chasse (phoques, morses, baleines) et une partie de la pêche sont absorbées par le marché local. Mais, la flottille groenlandaise travaille activement pour l’étranger ; elle fournit même 95% des exportations : crevettes (que pêche la Royal Greenland, société d’Etat), mais aussi, par exemple, Flétan du Groenland. L’importance économique de ce secteur a justifié que le Groenland, dans le souci de protéger ses ressources, ait quitté l’Union Européenne. L’exploitation minière a cessé. Le pays dispose, dans l’ouest, d’importantes réserves pétrolières encore inexploitées (climat difficile et manque d’infrastructures).

Faune et flore

Une maigre toundra pousse à la fonte des neiges. La faune est riche, mais pas toujours facile à observer : de grandes et de petites baleines, des phoques, des morses, des bœufs musqués, des rennes, des loups, des ours polaires, des oiseaux…

4 • Hommes et cultures

Population

56 370 habitants (2013).

Langue Officielle

Le groenlandais (de l’ouest) et le danois.

Langue parlée

Le groenlandais (inuktitut, langue agglutinante de la famille eskimo-aléoute) est parlé par 87% de la population. Il connait trois dialectes principaux : le groenlandais de l’ouest, le groenlandais du district de Thulé et le groenlandais de l’est (région d’Ammassalik). Le danois est toujours très pratiqué et l’anglais est commun.

Peuple

Les Inuits (Eskimos) représentent 87% de la population. Les Danois sont de moins en moins nombreux (8,5%). Quant aux Américains ou aux Canadiens, leur présence est liée à celle de la base de Thulé ; leur contingent est stable (3,5%).

Religion

L'église groenlandaise est membre de l'église nationale danoise (protestante). Les villes ont un temple, les agglomérations de moindre importance ne disposant que de salles, où l'on célèbre les services religieux. Il y a une église catholique à Nuuk.

Calendrier des Fêtes

1er janvier : Jour de l’an.
30 avril : Jour de la Reine (de Danemark).
25 décembre : Noël.

Histoire

L’histoire ancienne du Groenland est celle de vagues d’immigration en provenance d’Amérique (cultures Saqqaq, Indépendance I et II, Dorset) et de disparitions. Au début du Xe siècle, le Viking Gunnbjorn Ulfsson aperçoit la côte de la région d’Ammassalik. Un peu plus tard (982), Erik le Rouge explore et colonise le sud de l’île. Les établissements vikings se déploient sur la côte est. Un premier évêque est nommé au XIIe siècle. Au siècle suivant, les vikings groenlandais reconnaissent la souveraineté du roi de Norvège. Cent ans plus tard, la colonie avait vécu et l’Europe l’oubliait. Pendant ce temps, les Inuits « thuléiens » s’étaient installés sur la côte ouest (XIIIe siècle). Ils devaient se montrer plus résistants que les Européens. Le Royaume de Danemark et Norvège se réveille en 1721, une expédition est montée afin de convertir au protestantisme d’éventuels survivants catholiques. Nul papiste, mais des Eskimos et des opportunités commerciales. La colonie est relancée et s’établit à Godthab (« Bon espoir », fondée en 1729), au sud-ouest de l’île. Elle vit de pêche et de luthérianisme. En 1815, le Danemark, séparé de la Norvège, conserve le Groenland. Les derniers immigrants inuits arrivent d’Amérique en 1864. A cette période, l’ouest prend le pas sur l’est. En 1910, Knud Rasmussen fonde Thulé. Le pays voit se succéder les expéditions scientifiques (jusqu’à celles de Paul-Emile Victor et Jean Malaurie, dans les années cinquante). En 1933, la Cour internationale de justice de La Haye, tranche un conflit de souveraineté entre le Danemark et la Norvège : le Groenland est danois. Mais la Seconde Guerre mondiale l’attire dans l’orbite nord-américaine. En 1941, les Etats-Unis obtiennent l’autorisation d’y installer deux bases militaires (Thulé et Ammassalik). En 1951, l’accord est redéfini et Thulé devient une base importante pour les bombardiers stratégiques nucléaires. C’est l’un des haut-lieux de la guerre… froide. Le statut de la colonie évolue, elle devient Comté d’outre-mer en 1953. Pour les Inuits, cela signifie adopter la culture danoise, bon gré mal gré. En 1972, les Groenlandais votent contre l’adhésion à l’Union Européenne, mais, puisque les Danois de Danemark votent pour… ils en seront quand même. Bientôt apparait un parti nationaliste, le Siumut. 1979 : l’autonomie interne est acquise. Le referendum sur l’Union Européenne de 1982 aboutit au retrait de 1985. Le Groenland demeurant toutefois l’un des Pays et Territoires d’outre-mer de l’Union (2002).

Politique

Le 1er mai 1979, le Groenland est devenu autonome dans le cadre de la communauté avec le Danemark. L'ancien Conseil national a été supprimé et remplacé par un gouvernement et un parlement nationaux, dont la compétence s'étend aux domaines sociaux, éducatifs et culturels.
Le parlement danois compte deux députés groenlandais.

Célébrités

Hans Egede (1686-1758) : pasteur luthérien norvégien ; parti à la recherche de la « colonie perdue », il fut à l’origine de la seconde colonisation du Groenland et fondateur de Godthab (Nuuk). Il devint évêque de l’île en 1741.

Minik (autour de 1890 - 1918), « Minik Wallace ». Inuit du nord-Groenland, emmené aux USA par l’explorateur Robert Peary, sa vie déchirée met au jour les difficultés du déphasage culturel.

Knud Johan Victor Rasmussen (1879-1933), explorateur et anthropologue danois, né à Ilulissat (Jakobshavn) au Groenland. Ses explorations, ses collectes de récits et de traditions, sa conception « participante » de l’ethnographie, en ont fait le père des études inuit.

Jean Malaurie (né en 1922), illustre la fécondité de la recherche polaire française ; de la géomorphologie à l’ethnologie, il a travaillé à démêler la complexité des réalités groenlandaises. Très impliqué dans la défense des droits des peuples arctiques. On lui doit un maître livre sur les Inuits du Groenland, Les derniers rois de Thulé (1955).

Savoir-vivre

De façon générale, le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l´assurance qu´il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d´usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l´on a été satisfait du service ; sachez cependant, qu’au Groenland, en dehors des croisières, cette pratique est encore très peu répandue : mieux vaut le plus souvent « échanger » (une photo, un objet…).

Vous pouvez également utiliser pour repères les chiffres suivants : un guide français au Groenland touche dans les 675 couronnes danoises net (90 euro environ) par jour de travail ; un guide groenlandais, lui, sera payé l’équivalent d’une journée de pêche, dans les 1 500 couronnes danoises (200 euro environ). Quant au petit personnel hôtelier, il touche dans les 79 couronnes de l’heure (11 euro environ).

Si votre hôte vous propose de déguster du phoque avec lui, il faut considérer cela comme un honneur. N’en déplaise à une certaine sensibilité, cette chasse ancestrale est encore très répandue. Souvenez-vous qu’au Groenland il n’y a pas de bovins… et que la seule façon de consommer des protéines (sans dépendre d’importations), c’est de chasser. La plupart des Groenlandais possèdent encore un traineau et des chiens pour partir sur la banquise. Malgré sa sédentarisation, ce peuple de nomades a gardé intact son goût pour la vie en pleine nature. Il est à noter, encore une fois, que la chasse a une place centrale dans la culture groenlandaise : « Adaptés aux conditions extrêmes de la vie dans l’Arctique depuis au moins quatre mille ans, les Inuit ne sont même plus des chasseurs-cueilleurs. Les Inuit sont des chasseurs, purement et simplement. », ainsi que le rappelle le ministre H. Rasmussen. Les Inuit, ou plutôt les Groenlandais, jouissent donc de droits de chasse particuliers et le gibier est un pilier de l’hospitalité locale. Cela ne vous entrainera sans doute pas, toutefois, à goûter au kiviak, ce fleuron de la gastronomie d’honneur groenlandaise (encore consommé dans la région de Thulé), qui a coûté la vie à Knud Rasmussen : phoque farci aux mergules (Alle alle, un petit pingouin arctique) et faisandé pendant plusieurs mois.

Attention à la cuite du samedi soir, qui peut être homérique et provoquer quelques… débordements. Dans tous les cas et afin d’éviter tout problème, n’introduisez pas d’alcool au Groenland.

Achat

Essentiellement des tupilaqs (ce sont des sculptures sur os), des pierres taillées, des bijoux en os et des articles de cuir. Sachez toutefois que les peaux achetées directement aux chasseurs ne sont pas toujours traitées pour affronter les chaleurs de nos appartements (il faudra, le cas échéant, les faire retraiter au retour).

Cuisine

La cuisine traditionnelle groenlandaise utilise le gibier (mammifères marins et terrestres, oiseaux, poissons et crustacés) et les baies. Elle répond aux impératifs du climat et du mode de vie qui va avec. On ajoute volontiers à ça de bonnes assiettes de pâtes ou de pommes de terre.

5 • Transports

Route

Le Groenland est un pays sans routes ni voies ferrées. Les transports de ville à ville se font par avion ou par hélicoptère. En été, on utilise aussi des bateaux, spécialement conçus pour naviguer dans des eaux encombrées par les glaces. Cette glace peut entraver la navigation, mais elle constitue en même temps une aventure impressionnante et inoubliable pour les passagers.
Au Groenland, les conditions météorologiques commandent. Aussi aucun horaire n’est-il certain et les retards (d'une heure à plusieurs jours) dans l’ordre des choses…

Taxi et location

Nombreux taxis dans les agglomérations.

Avion

Tous les vols internationaux arrivent sur la base de Kangerlussuaq. De là, des vols intérieurs rejoignent les principales agglomérations. Des hélicoptères et de petits avions permettent de rallier les villages isolés.
Les horaires sont au gré du temps qu’il fait.

6 • Infos pratiques

Décalage

Le Groenland est à GMT-3, c'est à dire :
- en été, il y a 4 heures de décalage, lorsqu’il est 12h00 à Nice, il est 8h00 à Nuuk ;
- en hiver, il y a 3 heures de décalage, lorsqu’il est 12h00 à Nice, il est 9h00 à Nuuk.

Argent

Le Groenland utilise la couronne danoise. Il est conseillé de s’en procurer en France, avant le départ.
Les banques groenlandaises acceptent les eurochèques. Les cartes de crédit internationales sont utilisables dans les grandes agglomérations.
Les banques sont ouvertes, en principe, de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi.

Electricité

220 volts. Prises américaines (2 fiches plates) ; prévoir un adaptateur.

Horaire

Les magasins d’une certaine importance sont ouverts de 9h00 à 17h30 et, le samedi, de 9h00 à 12h00. En plus, de petits magasins, ou des kiosques, restent ouverts tard le soir. Les administrations sont ouvertes de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00.

Média

Deux journaux bilingues (groenlandais-danois) imprimés à Nuuk : le bi-hebdomadaire Atuagdliutit / Gronlandsposten, fondé en 1861, et le Sermitsiaq, fondé en 1975, qui sort le vendredi.
Radio Danemark TV diffuse des bulletins d’information en danois deux fois par jour. Radio-Groenland (ou Kalaallit Nunaata Radioa) est une institution publique, administrée par le gouvernement groenlandais, qui émet dans les deux langues officielles. KNR-TV couvre le pays (radio et télévision). Les programmes télévisés sont, en général, danois. La radio de la base militaire américaine de Thulé diffuse quotidiennement des émissions en anglais, captées partout.

Poste

Toutes les villes ont un bureau de poste (qui accepte les postchèques et d'où il est possible d'envoyer des fax). En principe, les bureaux de poste sont ouverts de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00, du lundi au vendredi. Délai d’acheminement du courrier pour la France : entre 3 jours et 3 semaines !

Téléphone

Pour appeler le Groenland de France, composer le 00 + 299 + le numéro de votre correspondant.
Pour appeler la France du Groenland, composer le 00 + 33 + le numéro de votre correspondant à 9 chiffres (sans le 0 initial).

Couverture GSM

Bonne couverture, mais uniquement dans les villes et les villages. Pour plus de détails, contacter votre opérateur.

Devise

DKK

Taux

Cours d'achat estimé : 1 DKK = 0.133809 Euros au 13/11/2019 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Ambassade

Le Groenland faisant partie du Royaume du Danemark, sa représentation diplomatique est assurée par le Danemark.

Ambassade du Danemark en France
77, avenue Marceau - 75116 Paris
Tél. : 01 44 31 21 21
Fax : 01 44 31 21 88
Web : www.amb–danemark.fr

Ambassade du Danemark en Belgique
Rue d’Arlon, 73 - 1040 Bruxelles
Tél. : 02 233 09 00
Web : www.ambbruxelles.um.dk

Ambassade du Danemark en Suisse
Thunstrasse, 95 - 3006 Berne
(PB 261 - 3000 Berne 31)
Tél. : 031 350 54 54
Web : www.ambbern.um.dk

Consulat

Le Groenland faisant partie du Royaume du Danemark, sa représentation diplomatique est assurée par le Danemark. Les fonctions consulaires sont assurées par l’ambassade :
77, avenue Marceau - 75116 Paris
Tél. : 01 44 31 21 21
Fax : 01 44 31 21 88
Web : www.amb–danemark.fr

Office de tourisme

Le Groenland n'a pas d'office du tourisme en France. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur les sites officiels :
www.greenland.com
www.greenland–guide.gl/fr/default.htm

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quel que soit l´environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou naturel, il est de sa responsabilité de respecter l´endroit qu´il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente les problèmes environnementaux spécifiques au Groenland.
– Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination de ces déchets. Par exemple : piles et batteries, médicaments périmés, sacs plastique.
– La rareté de l´eau est aujourd´hui un problème mondial. Même si le pays visité n´est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
– Dans la plupart des hôtels vous disposerez d´une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé, pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n´êtes pas présent dans la chambre. La climatisation n´est d´ailleurs pas absolument nécessaire sous tous les climats.
– En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : renoncer à cueillir des fleurs rares, à ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

Le Groenland, 2e réserve de glace du monde, est particulièrement sensible aux phénomènes de réchauffement. On observe une nette et simultanée rétraction de plusieurs glaciers périphériques (réponse à la fluctuation à court terme du climat), qui ne peut permettre toutefois d’extrapoler sur la fonte de la calotte de l’île (réponse éventuelle à la fluctuation à long terme du climat). L’écoulement des eaux provoque la dislocation partielle de certains glaciers et contribuerait à une montée du niveau de l’océan de l’ordre de 3 mm par an.
Certains aspects du développement économique de l’île inquiètent les organisations écologistes, qui relèvent que la construction, à l’horizon 2015, d’une usine d’aluminium d’une capacité de 360 000 tonnes par an, entre en contradiction avec les objectifs du protocole de Kyoto d’une réduction de 8% des émissions de CO2 dans l’atmosphère.