1 • Formalités

Passeport

Carte nationale d’identité, ou passeport en cours de validité, pour les citoyens français, belges et suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

Si vous voyagez avec vos enfants sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir une carte d'identité individuelle ou un passeport individuel.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

A partir du 1er janvier 2014, les cartes nationales d’identité sécurisées délivrées à des majeurs entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013 auront automatiquement une durée de validité étendue de 5 ans, sans modification matérielle du titre. Ainsi, la carte d’une personne majeure au moment de la délivrance portant comme date de fin de validité le 23 avril 2014 sera en réalité valable jusqu’au 23 avril 2019. De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage (les autorités estoniennes n'ayant pas précisé leur position quant à cette mesure), il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.
Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pourrez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles en allant à l'adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-estonie.pdf

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

2 • Santé

Vaccins obligatoires

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, il est important d’être protégé contre diphtérie, tétanos, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), poliomyélite, hépatites A et B, pour les enfants surtout, rougeole et, éventuellement, rage.

Autres risques

En cas de séjour en forêt ou de randonnée estivale, le risque de maladies transmises par morsure de tique justifie une surveillance et une protection rigoureuses : recherche quotidienne et extraction de l’insecte ; protection des jambes par des pantalons couvrants et utilisation d’un répulsif pour les parties découvertes. La vaccination, qui ne protège que contre l’encéphalite à tiques, n’est proposée que pour des séjours professionnels prolongés en zone à risque. Le traitement antibiotique n’est justifié qu’en cas d’inflammation locale.

3 • Géographie

Capitale

Tallinn

PIB

Le PIB par habitant est d'environ 9700 €.

Point culminant

Le Suur Munamagi, au sud-est du pays, culmine à 318 mètres.

Climat

Le climat peut être qualifié de tempéré et humide avec un taux de précipations de 700mm/an et des températures moyennes de -3°C en janvier et +17°c en été.

Géographie

L'Estonie est le plus septentrional des pays baltes, largement ouvert à l'ouest sur la mer Baltique, au nord sur le golfe de Finlande (3 794 km de côtes), bordé à l'est par la Russie (frontière de 294 km) et au sud par la Lettonie (frontière de 339 km). Le relief de l'Estonie est caractérisé par une altimétrie assez faible et un grand nombre de lacs et de rivières. Notamment le lac Peïpous, partagé avec la Russie, qui s'étend à l'est du pays. C'est le 4ème plus grand lac d'Europe (6 fois le lac Léman). Au large, on dénombre pas moins de 1521 îles dont seulement 13 sont habitées.

Economie

L'Estonie est entrée dans l’Union Européenne en 2002. C’est le seul des 3 pays baltes a y avoir été admis. C’est un signe de sa bonne santé économique. Dès 1992, de gros efforts de rigueur ont été faits en matière monétaire et budgétaire. L’inflation a été réduite de façon drastique, la croissance est devenue positive. En 1997, les importations ont été extrêmement importantes par rapport aux exportations ce qui a failli provoquer une véritable crise et a révélé la fragilité du système économique. Pour enrailler cette crise, une nouvelle politique a été mise en place pour augmenter les réserves de changes, accentuer le contrôle de l’inflation et contrôler la croissance.
Le secteur agricole ne représente que 6% du PIB. Ceci est dû à plusieurs facteurs. La redistribution des terres après le départ des soviétiques, a morcelé les exploitations, les investissements nécessaires pour moderniser celles-ci n’ont pu être faits, les coûts d’exploitation ont augmenté plus vite que les prix de vente. Aujourd’hui, ce secteur est principalement axé sur l’élevage de porcs et de bovins, les cultures se limitant à la pomme de terre, au lin et au seigle.
Le secteur de l’industrie est en pleine restructuration. Le textile, la filière bois et l’agroalimentaire représentent la moitié de celui–ci. L’extraction de schiste dans le centre du pays fournit la matière première pour l’énergie électrique et thermique et la fabrication des produits chimiques. Les villes (Tallin, Tartu) rassemblent les industries modernes. L’activité portuaire de Tallin avec Helsinki et Stockholm est en pleine expansion ainsi que le bâtiment.
La Finlande, premier investisseur étranger, est présente dans les télécommunications, le bâtiment, l’énergie et les engrais.
Cette privatisation locale et étrangère est quasiment terminée et l’état prévoit de se désengager dans les quelques entreprises où il est encore présent à très court terme.
Après l’indépendance, l’Estonie a ouvert ses frontières pour favoriser ses échanges commerciaux, l’arrivée des pays nordiques dans l’Union Européenne ayant relancé ceux-ci.

Faune et flore

La flore est composée d’une grande variété de plantes. Quant à la faune, elle est plus originale. Si le chevreuil et l’élan sont assez courants, on trouve des espèces rares et protégées. La cigogne noire, l’aigle royal, le grand duc, l’aigle criard et l’écureuil volant qui a investi la forêt estonienne.

4 • Hommes et cultures

Population

1 315 000 habitants.

Langue Officielle

La langue officielle est l'estonien (d'origine finno-ougrienne).

Langue parlée

Une partie de la population parle le russe et dans les villes principales, l’utilisation de l’anglais, le finnois et l’allemand est assez répandue.

Peuple

La densité de la population est une des plus basses en Europe (30 habitants/km2). 67,5 % de la population est urbaine et 1/3 des habitants vivent à Tallinn, capitale de l’Estonie.

Religion

La majorité des Estoniens sont luthériens. Les catholiques, les orthodoxes sont en minorité.

Calendrier des Fêtes

1er janvier : Nouvel An.
Vendredi saint.
1er mai : Fête du travail.
Pentecôte.
23 juin : Jour de la Victoire
24 juin : Fête de Saint-Jean
25-26 décembre : Fêtes de noël

Histoire

L’Estonie n’a pas d’histoire. La première mention d’une nation estonienne date de 1919, lors du Traité de Versailles. En Europe, moins d’un siècle, ça ne fait pas une histoire.
Que sont ces Estoniens apparus si tard dans le concert des nations ? Au départ, des tribus venus d’Asie et qui colonisent les rives de la Baltique. L’estonien est une langue finno-ougrienne et donc nos Estoniens sont des cousins des Finlandais et des Hongrois. Ils vivent paisibles, vêtus de peaux de bêtes, entre mer glacée et marécages quand, au XIIIeme siècle, les Danois débarquent, leur mettent une raclée et fondent une colonie (la traduction de Tallinn, c’est « la ville danoise »). Les Estoniens renâclent un peu et les Danois décident alors de les évangéliser avec l’aide des Chevaliers Teutoniques. Toujours délicats, ces derniers s’attellent à la tâche et construisent à grands coups d’épée une belle colonie où nobles et bourgeois sont Allemands, les Estoniens, réduits au servage, s’occupant des fruits de la terre.
Au XIVème siècle, les Teutoniques rachètent la colonie aux Danois et font du port de Narva une base incontournable pour le commerce avec la Russie. L’Estonie est alors une province allemande et le système fonctionne sans heurts jusqu’à l’aube du XVIIIème siècle.
A cette époque, les Russes veulent se débarrasser du monopole estonien sur le commerce balte et attaquent le port de Narva. Les Allemands appellent les Suédois au secours et la guerre dure 20 ans entre Charles XII de Suède et Pierre le Grand. En 1721, l’Estonie devient russe ce qui ne change rien à la condition des paysans qui voient simplement les maîtres russes remplacer les maîtres allemands et se demandent où est le progrès. Encore que les élites des deux nationalités s’entendent assez bien sur le dos du moujik balte.
En 1914, les Estoniens sont normalement incorporés dans l’armée russe, mais un grand nombre rejoint les rangs allemands. 1917 vient encore compliquer la situation et on voit se battre pro-allemands, pro-bolcheviks et pro-tsaristes. A la suite de quoi, se met en place, en 1920, un gouvernement largement influencé par les communistes bien que la Russie ait renoncé à ses droits sur l’Estonie. Les nobles allemands sont expulsés, non sans quelque violence et leurs terres sont distribuées aux paysans.
Envahie par les Allemands en 1941, l’Estonie fut « libérée » par l’Armée Rouge qui met en place un gouvernement tout dévoué à Moscou. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l’Estonie perd 30% de sa population et la quasi-totalité de ses habitants juifs.

Dès après la chute du Mur de Berlin, en 1989, les Estoniens entament un processus de séparation d’avec la Russie qui prendra forme en 1994. Le pays se modernise à marches forcées et demande son inscription à l’Union Européenne où il est admis en 2004. Les Allemands peuvent revenir sans passeport.

Politique

L'Estonie est une démocratie parlementaire depuis le rétablissement de l'indépendance.
Le mandat du Président de la République est de 5 ans. Le Président est élu au premier tour de scrutin par le parlement (Riigikogu) composé de 101 députés,(élus tous les quatre ans) s'il obtient la majorité des deux-tiers et au second tour, si nécessaire, par un collège électoral composé des 101 députés du Riigikogu et de 273 élus locaux. Son principal pouvoir est de nommer un Premier ministre qui doit obtenir la confiance du Riigikogu. Pour siéger au parlement, les partis doivent dépasser le seuil d'éligibilité de 5 %.

Célébrités

George Ots: célèbre chanteur, baryton. Il est aussi très populaire en Suède et Finlande. Né en 1920, il est enterré en 1975 à Tallinn.
Markko Märtin : pilote de rallye. Il a remporté 5 rallyes du championnat du monde.
Jaan Kross : écrivain dont l'œuvre a été traduite dans vingt langues.
Friedrich Reinhold Kreutzwald : auteur de la saga nationale (Kalevipoeg).
Lennart Meri : écrivain, réalisateur, diplomate et homme politique.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service.
Pour les chauffeurs, nous vous conseillons 5 euros par jour et par personne (en taxi, on arrondit le prix de la course). Nous vous conseillons le double pour les guides. Au restaurant, pourboire à discrétion.
En règle générale, le mieux est d'aligner votre pourboire sur l’économie locale : les prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'en estimer le montant.

Achat

L'artisanat local est riche en objets de bois ou de cuir. On peut se procurer des bijoux faits à la main.
Le paiement par carte bancaire est difficile, il est préférable de prévoir du liquide.

Cuisine

Vous ne garderez sans doute pas un souvenir impérissable de la cuisine estonienne. Elle se résume le plus souvent à des soupes de lentilles et de citouilles et de viande panée, assortie de pomme de terre, choux ou carottes.
Les seules spécialités sont la truite fumée et le kringel : un pain sucré comprenant des noix et des raisins.
Le pain est d'ailleurs l'orgueil des estoniens.

Boisson

La aussi, le choix est limité ; la bière reste un produit sûr, on peut essayer la liqueur nationale : Vana Tallinn.

5 • Transports

Route

Le réseau routier est satisfaisant dans la région de Tallinn mais plutôt médiocre au bord de la Narva et dans la direction de la Russie. La signalisation est quasiment inexistante. Dans la campagne, certains axes ne sont pas goudronnés. La vitesse est limité à 50 km/h en ville et 90 km/h sur les routes.
Petite particularité : les feux de croisements doivent être allumés de jour comme de nuit.

Taxi et location

Les taxis sont largement présents dans les grandes villes. Plusieurs compagnies existent. Tous les taxis doivent afficher une licence et un compteur. Commander un taxi à l'avance par téléphone vous permet d'éviter les frais d'attente et donc de faire baisser le prix de la course.

Si vous souhaitez louer une voiture, il est préférable de réserver auprès de grandes compagnies avant le départ. C'est plus cher mais aussi plus sûr.

Train

Le train est un moyen de transport peu fréquent et surtout très lent. A un déplacement en chemin de fer, préférez les bus plus confortables et réguliers.

Avion

Les lignes aériennes intérieures sont assurées seulement avec les îles de Saaremaa et Hiiumaa. Il s'agit de liaisons épisodigues et d'appareils de petite capacité.

6 • Infos pratiques

Décalage

GMT + 2. Les changements d'horaire entre l'été et l'hiver se font en avril et en octobre.
Quand il est 12h00 à Paris, il est 13h00 à Tallinn.

Argent

Depuis le 1er janvier 2011, la monnaie estonienne est l'euro.
Les principales cartes bancaires internationales sont acceptées dans les grands hôtels et les restaurants. Les distributeurs de billets sont assez présents dans les villes.

Electricité

220 V. Les prises sont les mêmes qu'en France. Pas besoin d'adaptateur.

Horaire

Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi, de 9h à 18h. Certaines agences sont ouvertes le samedi matin.
A Tallinn, les magasins sont généralement ouverts de 9h30 à 20h, en semaine, et de 10h à 17h, le samedi et certains le dimanche.

Média

En récupérant sa liberté, l’Estonie a développé une presse libre et ouverte. Après 50 ans d’occupation, ce besoin de nouvelles, d’accès à l’information a pris des proportions incroyables. Il y a eu une foison de journaux et de radios. En revanche, les réalités du marché sont venues rappeler quelques-uns à l’ordre ; ce qui fait qu’aujourd’hui le marché est dominé par des groupes de médias.
Les principaux quotidiens sont "Postimees" (Le Postillon), "Eesti Päevaleht" (Le Journal Quotidien Estonien), "SL Õhtuleht" (Le Journal du Soir) et le journal économique "Äripäev" (Le Quotidien des Affaires). Les quatre plus grands quotidiens tirent entre 20 000 et 70 000 exemplaires par jour et leur tirage cumulé avoisine les 200 000 exemplaires par jour. Les deux hebdomadaires les plus importants, L'"Eesti Ekspress" (Express Estonien) et le "Maaleht" (Le Journal de la Campagne) ont un tirage total de 90 000 exemplaires par semaine.
Il existe une trentaine de radios dont l’Eesti Raadio qui appartient à l’état.
Il y a 3 chaînes nationales de télévision dont deux privés, à cela s’ajoutent 4 chaînes de télévisions finlandaises et les chaînes arrivant du câble et du satellite.
Le boum de l’accès Internet (la moitié de la population utiliserait régulièrement Internet)a permis la création d’une presse électronique importante.
Citons : Delfi, Neti, Hot.

Téléphone

Pour appeler l'Estonie depuis la France, composer le 00 + 372 + l'indicatif de la ville (6 pour Tallinn, 7 pour Tartu).
Pour appeler la France depuis l'Estonie faire le 00 + 33 + le numéro sans le 0 initial.

Internet

La plaque signalétique portant le symbole @ indique le chemin vers l’un des 700 points d’accès Internet publiques donnant un accès gratuit à des ordinateurs connectés à Internet.
Tout le monde peut suivre l’évolution des dépenses publiques sur la Toile en temps réel et le gouvernement souhaite introduire un système de vote par Internet pour les élections de 2005.
L’accès à Internet pour chaque citoyen, fait presque partie de la constitution.

Couverture GSM

La couverture GSM est très bonne sur tout le pays. Avec une option internationale sur votre forfait français, vous pouvez recevoir et émettre des appels sans problème sur l'ensemble du pays. Il existe 2 opérateurs en Estonie qui se partagent le marché.

Devise

EUR

7 • Adresse utiles

Ambassade

Ambassade d'Estonie en France
17, rue de Baume - 75008 Paris
Tel : 0156622200
Fax : 0149520565
Email: estonie@mfa.ee
Web : www.est-emb.fr

Ambassade de France en Estonie
20 rue Toom Kuninga - 15185 Tallinn
Tel : 003726311492
Fax : 003726311385
Email : info@ambafrance-ee.org
Web : www.ambafrance-ee.org

Ambassade d'Estonie en Belgique
Av. Isidore-Gérard, 1 - 1160 Bruxelles
Tel : 027790755
Email : saatkond@estemb.be
Web : www.estemb.be

Ambassade de Belgique en Estonie
Rataskaevu 2 - 10123 Tallinn
Tel : 003726274100
Fax : 003726440122
Email : tallinn@diplobel.be

Consulat

En France, on peut trouver un consulat d'Estonie dans les villes suivantes : Paris, Lille, Lyon, Nancy et Toulouse.

Office de tourisme

L’Estonie n’a pas d’office de tourisme en France.
On pourra consulter le site de l’Ambassade, ou celui de l’Agence estonienne de tourisme (http://visitestonia.com).

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quel que soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
- Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
- La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

L'Estonie est couvert à presque 50% par des forêts dont le tiers est soumis à des régimes de protection environnementale. Ces zones de protection abritent la nidification des oiseaux migrateurs, et l’on y trouve de nombreuses espèces animales et végétales disparus ailleurs en Europe. La protection de l’environnement occupe une place importante pour les Estoniens. Tout comme les populations voisines ils sont proches de la nature et soucieux de la préserver. Une des particularités de ce pays est la pratique du libre droit d’accès à la nature, cela signifie que toute personne a le « droit de profiter de la nature et de ses fruits », même lorsqu’il s’agit d’une propriété privée et sans avoir besoin du consentement de son propriétaire. Cet accès au sein de propriétés privées n’est autorisé que lorsqu’il est respectueux du milieu comme de son propriétaire.
Ce souci pour l’environnement a mené deux estoniens a lancé une opération de nettoyage des décharges sauvages à travers tout le pays. En effet, depuis l’indépendance en 1991, l’Estonie a connu une forte croissance économique qui s’est accompagné d’une augmentation des quantités de déchets et par la suite sont apparues des décharges sauvages. Aujourd’hui la population estonienne montre sa volonté de lutter contre ce problème en participant en grand nombre à cette vaste opération de nettoyage. Ces deux estoniens ont établi une carte localisant ces décharges sauvages dans tout le pays en s’appuyant sur le logiciel Google Earth et sur le système de positionnement GPS. A chaque décharge illégale a été attribué un numéro d’identification qui ensuite a été reporté sur une carte. Afin de faciliter la localisation des décharges pour les personnes souhaitant participer à l’opération, chaque site était accompagné de photos et de descriptions. En amont, une campagne d’information avait été lancée début février 2009 dans les médias et sur internet, au total ce sont plus de 40 000 estoniens qui ont participé à l’opération (mai 2009) et 80% des déchets ramassés seront triés puis recyclés. Le but de ce projet était non seulement de nettoyer mais aussi de mener une grande campagne de sensibilisation auprès de la population pour ainsi mobiliser à protéger la planète pour les générations futures. Cette campagne de sensibilisation a été menée par l’association « Teeme Ara 2008 » qui signifie en français « faisons-le ».