Destinations
Activités

1 • Formalités

Passeport

Carte nationale d’identité ou passeport en cours de validité pour les citoyens français. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs.

Depuis le 1er janvier 2014, les cartes nationales d’identité sécurisées françaises délivrées à des majeurs entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013 ont automatiquement une durée de validité étendue de 5 ans, sans modification matérielle du titre. Ainsi, la carte d’une personne majeure au moment de la délivrance portant comme date de fin de validité le 23 avril 2014 sera en réalité valable jusqu’au 23 avril 2019. De façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.
Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pourrez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles en allant à l'adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-bulgarie.pdf

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Pas de visa obligatoire pour les ressortissants français pour tout séjour de moins de 90 jours. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

2 • Santé

Vaccins obligatoires

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, il est important d’être protégé contre diphtérie, tétanos, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), poliomyélite, hépatites A et B, pour les enfants surtout, rougeole et, éventuellement, rage.

Autres risques

PENDANT LA PERIODE DE CIRCULATION DU COVID19, NOUS INVITONS LES VOYAGEURS A CONSULTER NOS « NEWS » SANTE, OU NOUS ACTUALISONS LES RECOMMANDATIONS SANITAIRES.

3 • Géographie

Capitale

Sofia

PIB

7000 € par habitant (25 000 € en France).

Point culminant

Pic Mussala à 2925 mètres d'altitude situé dans le massif du Rila.

Climat

La Bulgarie est située sur la même longitude que la partie Sud de la France. Eloignée de l’influence de l’océan Atlantique, elle bénéficie d’un climat continental assez caractéristique. Des hivers froids et des étés très chauds, avec cependant des particularités locales dues à la présence des montagnes.
Sur la mer Noire, la saison balnéaire va de juin à septembre. Température moyenne de 26°C avec de rares précipitations. A l'intérieur du pays, les rosiers de la vallée du même nom fleurissent de la mi-mai à la mi-juin. Le temps est doux et ensoleillé avec une température moyenne de 22°C. L'été est chaud et sec en plaine avec parfois de violents orages et une température moyenne de 25°C ; plus frais en montagne, température moyenne 20°C.
Dès novembre, les températures chutent au alentour de 10°C. De décembre à février, il fait froid et nuageux et l'hiver est rigoureux et enneigé dans les montagnes ce qui explique la présence de nombreuses stations de ski.

Géographie

Le pays est le point terminal de la chaîne de montagnes des Balkans. Il existe plusieurs massifs :
- Stara Planina ("La Vieille Montagne")
- Le Rila qui abrite d’innombrables lacs, des forêts séculaires et sauvages. C'est un Parc National depuis 1993.
- Le Pirin qui offre également de nombreux lacs et vallées à la végétation luxuriante. Il a été élu patrimoine mondial par l’Unesco.
- Les Rhodopes, dans le prolongement du Pirin, forment la frontière avec la Grèce et la Turquie. Elles abritent des villages parmi les plus reculés de Bulgarie. Ces montagnes rondes et douces offrent des paysages grandioses, mais aussi un ensoleillement maximal et une douceur estivale très appréciable.
Toutes ces montagnes possèdent des stations de sport d'hiver ; la station de ski Bansko est actuellement très tendance alors que Pamporovo est un régal pour les amoureux de la nature.
Les principales plaines se situent au nord, le long du Danube avec, au centre la plaine de Sofia, puis la grande plaine de Thrace.
Les principaux fleuves sont le Danube et ses affluents : l’Iskar (300 km), la Jantra (150 km), le Kamcija (180 km) qui se jette dans la mer Noire et la Struma et la Mesta qui coulent jusqu’à la mer Egée.

Economie

Lorsque les réformes économiques ont commencé, la Bulgarie sortait de plus de quatre décennies de planification centralisée. Sa forte dépendance à Moscou pour la founiture d'énergie a fortement handicapé la Bulgarie. Le processus de transition n'a commencé qu'en février 1991 : libération des prix et du commerce intérieur, stabilisation de l'inflation, du déficit budgétaire, du taux de change et de la dette extérieure, mesures structurelles et notamment privatisation et libéralisation du régime de commerce extérieur, et mise en place des institutions fondamentales de l'économie de marché. Mais le rythme de la réforme a été très lent jusqu'en 1997. Depuis 1997, la situation économique s’est très sensiblement améliorée. Une croissance de 4% environ par an, une réduction du déficit budgétaire, une inflation maîtrisée, l’augmentation des échanges avec l’étranger et le développement du secteur privé, permettent à la Bulgarie de retrouver son PIB de 1991. Cependant, d’autres facteurs semblent récurrents, comme le chômage qui malgré la croissance ne diminue pas.

Faune et flore

La Bulgarie abrite une faune de type européen : chevreuils, cerfs, loups notamment.
Plus original, les tortues qui hélas sont décimées par la circulation automobile et les quelques ours qui se cachent dans les montagnes. La faune ornithologique et aquatique est très riche. La bête noire des habitants en été est le moustique qui est assez agressif.
Le pays compte une grande variété végétale. Ce qui est remarquable, c’est que des espèces qui ont disparu d’Europe sont encore présentes en Bulgarie. La reine des fleurs est la rose qui a son festival au moins de juin. Plus d'un quart du territoire est recouvert par une forêt, composée de chênes dans les plaines, et de conifères dans les montagnes.

4 • Hommes et cultures

Population

7 700 000 habitants environ.

Langue Officielle

Le bulgare. La langue bulgare est à la base des autres langues slaves, un peu comme le latin pour les langues romanes. C’est aussi la seule parmi les langues slaves à avoir évolué d’une façon dynamique en direction de l’analytique par l’abandon du système casuel (pas de déclinaison) au profit de l’article (comme en français). Le genre des noms est facilement reconnaissable, et les temps verbaux (simples et composés, trois groupes de verbes) correspondent dans les grandes lignes aux temps français. L’écriture phonétique permet d'éviter les fautes d’orthographe.

Langue parlée

L'anglais est parlé dans les villes et stations touristiques, mais on parle aussi le russe, le turc, l'allemand et le français.

Peuple

Une grande partie de la population est bulgare mais il y a également des Turcs, des Macédoniens, des Romains et diverses ethnies.

Religion

Orthodoxes (85,7 %), musulmans (12,9 %), juifs (0,8 %) et catholiques (0,6 %).

Calendrier des Fêtes

1er janvier : Nouvel An.
6 janvier : Epiphanie.
14 janvier : Nouvel An orthodoxe.
1er mars : Fête du Printemps.
Fin mars: Vendredi Saint.
Fin mars début avril : Lundi de Pâques.
1er avril : Journée de l'humour et de la satire.
1er mai : Fête du Travail.
6 mai : Journée de l'armée bulgare.
2 juin : Journée des morts pour la liberté de la Bulgarie.
Début juin : Festival des roses à Kazanlak.
21 juin : Saint-Jean.
6 septembre : Anniversaire de la naissance de la Bulgarie.
22 septembre : Fête de l'Indépendance.
24 décembre : Noël.

Histoire

Le mode de vie et la culture bulgare ont été profondément marqués par une longue histoire faite d'incessants combats, où la Bulgarie, tant de fois pillée et dévastée, a chaque fois ressuscité de ses cendres.
Plusieurs civilisations s'y sont succédées : d'abord les Thraces (orfèvres et artistes), les Romains, puis les Slaves au Vème siècle et les Protobulgares au VIIème siècle. La Bulgarie passera ensuite sous domination byzantine, puis ottomane.
En 681, le premier état bulgare est créé par le Khan Asparoukh (avec l'accord de Constantinople). Il durera trois siècles et demi et verra son apogée sous le règne de Siméon Le Grand (893-927).
En 864, la Bulgarie se convertit au christianisme oriental (orthodoxie), et adopte l'alphabet cyrillique en 885.
Suite à des dissensions internes et à l'intensification de la lutte byzantine, le pays retombe en 1018 sous l'emprise de Constantinople , pour un siècle et demi.
En 1186, l'empire byzantin s'affaiblit. Les bulgares se révoltent autour de deux boyards (féodaux) : Assen et Petar. C'est le début du second royaume bulgare qui a pour capitale Veliko Tirnovo.
Après une période de gloire économique et culturelle sous le règne de Ivan Assen II, l'état bulgare se désagrège à nouveau . En 1396, l'empire ottoman (les turcs) s'empare du pays, semant terreur et dévastation.
Les XVème et XVIème siècles marquent la période glorieuse de l'empire ottoman, puis sont suivis d'une période de déclin.
Les bulgares en profitent, et certaines couches de la population accèdent à une certaine prospérité. On assiste à un essor des villes. C'est le renouveau national, encore appelé " rennaissance bulgare".
Fin XVIIIème, c'est le réveil patriotique bulgare; le XIXème siècle s'ouvre sur la création d'écoles laïques qui prennent le relais des monastères (seuls autorisés auparavant) pour l'instruction populaire. Une couche d'intellectuels va ainsi être formée, futurs dirigeants du mouvement révolutionnaire. En 1870, Vassil LEVSKI (remplacé à sa mort par Hristo BOTEV) met en place un réseau de comités révolutionnaires, réseau qui aboutit en avril 1876 à une insurrection nationale. C'est un échec (30 000 morts), et une intervention extérieure devient nécessaire. En 1877, la Russie, sous les ordres d'Alexandre II, déclare la guerre à la Turquie.
1878 : Paix de San Stefano, Traité de Berlin : La liberté est retrouvée, c'est la naissance de la Bulgarie moderne avec pour capitale Sofia.
Durant la première guerre mondiale, la Bulgarie se range aux côtés des allemands. Au cours de la seconde, elle adhère en 1941 au pacte tripartite.
En septembre 1944, l'Armée Rouge pénètre en Bulgarie. Suite à un référendum, la monarchie est abolie, on proclame la république. C'est le début de la nationalisation de l'industrie, de la réforme agraire, du premier plan quinquennal...
Le pays reçoit une aide économique importante de la part de l' U.R.S.S., ce qui permet une industrialisation rapide, une croissance économique et une augmentation du niveau de vie jusqu'en 1980. Faisant suite à Gueorgui DIMITROV (leader du parti communiste bulgare), JIVKOV est l'homme fort du pays de 1962 à 1989.
Dans les années 80, la situation se dégrade, la croissance s'essouffle. En 1990, des élections libres vont permettre de réintroduire le pluralisme politique ainsi qu'une liberté d'expression. La Bulgarie signe le traité d'adhésion à l'Union européenne. Elle rejoint l'Europe des 25 le 1er janvier 2007.

Politique

Le président et vice président sont élus sur la même liste par le vote populaire pour des mandats de 5 ans.
Le président du Conseil des Ministres (premier ministre)est nommé par le président, les premiers ministres adjoints nommés par le premier ministre.
Assemblée Nationale monocamérale ou Narodno Sobranie (240 sièges ; membres élus par le vote populaire pour des mandats de 4 ans)
Tribunal Administratif Suprême ; Cour Suprême de Cassation ; Cour Constitutionnelle (12 juges désignées ou élus pour des mandats de 9 ans) ; Conseil Judiciaire Suprême (comprenant les présidents des 2 Cours Suprêmes, le Procureur en chef et 22 other membres ; chargés de nommer les juges, les procureurs et les magistrats dans le système judiciaire ; les membres du Conseil Judiciaire Suprême sont élus pour des mandats de 5 ans, 11 élus par l'Assemblée Nationale et 11 par la magistrature).

Célébrités

Boris Hristov – Bass, interprète (1914-1993)
Christo (Javacheff) - art contemporain
Christo Stoichkov - Footballeur
Elias Canetti - écrivain (1905-1994) , prix Nobel de littérature 1981
John Atanasoff – américain d’origine bulgare - construit le prototype de l’ordinateur en 1939 – 1942
Julia Kristeva – écrivaine, France
Petar Danov (1864-1944) - Maître spirituel, philosophe
Sylvie Vartan - chanteuse

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service.
Pour les guides, nous vous conseillons l’équivalent de 10 euros par jour et par personne. Au restaurant, 10% du montant de l'addition sont dans la norme (indiquer au serveur la somme accordée). A l'hôtel, 1 euro par bagage au bagagiste.
En règle générale, le mieux est d'aligner votre pourboire sur l’économie locale : les prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'estimer son montant.

Lorsqu’un Bulgare veut dire non d’un signe de la tête, il l’incline d’avant en arrière et pour dire oui, il pivote la tête de gauche à droite. C’est le contraire de ce que nous faisons.

Achat

Les icônes, les objets en cuir, les poupées en tissu, les sculptures sur bois, l'essence de rose, les tapis bulgares faits main avec de splendides couleurs dans les régions de Kotel et Tchiprovtzi et certains objets en cristal bulgare constituent l’essentiel de ce que vous pouvez ramener.

Cuisine

Cette cuisine tient son originalité d’un savant mélange entre sa base slave et l’Orient. Elle est d’autre part copieuse et bon marché.
Les entrées sont constituées d’assiettes de charcuterie, de salades dont la plus commune (chopska salata) est un mélange de concombres, tomates, poivrons, oignons et de fromage blanc de vache ou de brebis. La soupe froide ou chaude souvent avec du yaourt constitue aussi une entrée.
Les boulettes de viande hachée, les brochettes de porc, les paupiettes de veau, sont accompagnés de riz et de légumes farcis. La choucroute fait aussi partie des spécialités.
Pour finir on vous proposera le fameux yaourt bulgare, mais vous pourrez aussi goûter au riz au lait, crème caramel et à des fruits secs.

Boisson

On vous proposera deux types d’apéritif : la mastica, une espèce d’ouzo à l’anis et une eau de vie, la rakiya faite à base d’un fruit (raisin, prune, pomme). Plusieurs marques de bière sont disponibles, les deux principales étant : Zagorka et Kamenitza. Vous pourrez tester la boza, une boisson d’origine turque à base d’eau et d’orge. Vous trouverez aussi de délicieux vins blancs (misket, dimiat, madara) et rouges (merlot, cabernet sauvignon, mavrud, gamza).

5 • Transports

Route

L'état du réseau routier est bon, seuls les panneaux de signalisation en cyrillique posent problème. Il est donc utile de disposer d'une carte routière avec la transcription en caractères latins. Attention, en hiver les chutes de neiges peuvent rendre le déplacement routier difficile. Les vitesses maximales autorisées sont de 50 km/h en agglomération, 90km/h sur routes et 130 km/h sur autoroute. Il faut savoir que les autoroutes bulgares n'ont pas de péage mais il est impératif de se munir d'une vignette à coller sur le pare-brise que vous trouverez aux postes frontières si vous voyagee avec votre propre véhicule.

Taxi et location

Les taxis jaunes sont nombreux dans les centres-ville et surtout près des gares routières et ferroviaires. C'est un moyen de transport bon marché. Prévoir tout de même l'appoint car les chauffeurs ne rendent pas souvent la monnaie. Par contre, ils ne mettent pas forcement leur compteur en marche, il est donc conseillé de marchander ou d'éxiger la mise en marche de celui-ci.

Train

C'est un bon moyen de déplacement. Il existe trois catégories de trains : expressen (express, réservation obligatoire), barz (rapide) et patnichski (lent). On achète billets et réservations directement dans les gares. Le train de nuit est idéal pour se rendre en direction de la mer Noire car les trajets peuvent durer environ 7 à 8 h.

Avion

Huit liaisons domestiques avec les principales villes du pays et du littoral au départ de Sofia sont assurées par Bulgaria Air.

6 • Infos pratiques

Décalage

GMT + 3, soit 1 heure de plus en hiver et en été. Quand il est 12h00 à Paris, il est 13h00 à Sofia.

Argent

La monnaie est le leva.
Les cartes de crédit sont acceptées dans la plupart des hôtels et restaurants. Les banques ne délivrent pas de devises à partir d’une carte bancaire, par contre il existe des distributeurs automatiques presque partout. On peut aussi changer du liquide dans les bureaux de change(pratique assez courrante).

Electricité

220 Volts. Les prises sont identiques aux prises françaises. Il n'est donc pas nécessaire de prévoir un adaptateur, ni un transformateur.

Horaire

Les banques sont ouvertes de 9 h à 16 h du lundi au vendredi.
Un grand nombre de supermachés sont ouverts 24h/24.

Poste

On peut envoyer et recevoir de l'argent avec le service Western Union. Toutes les grandes compagnies d'échange de courriers et marchandises y sont représentées : DHL, UPS, FedEx etc. En général, le temps d'acheminement d'une lettre ou d'une carte postale entre les deux pays est de l'ordre d'une semaine si c'est au prix d'un timbre normal.

Téléphone

Pour appeler la Bulgarie : 00 + 359 + indicatif de la ville (Sofia : 2. Plovdiv : 32. Varna : 52. Bourgas : 56. Roussé : 82. Gabrovo : 66) + numéro de votre correspondant.
Pour appeler la France : 00 + 33 + le numéro de votre correspondant sans le 0 initial.
D'une ville à l'autre de Bulgarie : 0 + indicatif + numéro de votre correspondant.
La majorité des cabines téléphoniques fonctionne avec l'une des deux cartes des compagnies Bulfon ou Betkom qui s'achètent dans les kiosques de rue, les hôtels ou à la poste.
Pour parler longtemps et ne pas payer cher, on peut utiliser les cartes Iradium/Europe de l'Est - pour 7 euros on dispose de 600 minutes de communication avec un téléphone fixe.

Internet

Vous trouverez quelques cyber café dans les principales villes.

Couverture GSM

95% du territoire du pays est couvert. Il existe trois opérateurs téléphoniques - MobilTel - le premier et avec le plus grand nombre de clients, GloBul et le dernier né - VivaTel. Les tarifs sont très intéressants sur place. On achète sans formalités une carte GSM - 2h de communications coûte env. 15 euros. Vérifier tout de même auprès de votre opérateur l'accessibilité de votre ligne avant de partir.

Devise

BGN

Taux

Cours d'achat estimé : 1 BGN = 0.511292 Euros au 19/09/2020 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Ambassade

Ambassade de Bulgarie en France
1, avenue Rapp - 75007 Paris
Tél : 0145518590
Fax : 0145511868
Web : www.amb-bulgarie.fr

Ambassade de France en Bulgarie
27/29 rue Oborichté - 1504 Sofia
Tél : 0035929651100
Fax : 0035929651120
Email : presse@ambafrance-bg.org
Web : www.ambafrance-bg.org

Ambassade de Bulgarie en Belgique
Av. Hamoir, 58 - 1180 Bruxelles
Tél : 023745963
Fax : 023758494
Email : embassy@bulgaria.be
Web : www.bg-permrep.eu

Ambassade de Belgique en Bulgarie
Veltchova Zavera, 1 - 1164 Sofia
Tél : 0035929887290
Fax : 0035929633638
Email : sofia@diplobel.be
Web : www.diplomatie.be/sofiafr

Consulat

En France, il existe un consulat de Bulgarie à Marseille. Les fonctions consulaires sont également assurées par l'ambassade à Paris.

En Belgique, les fonctions consulaires sont assurées par l'ambassade.

Office de tourisme

Office de tourisme de Bulgarie en France
à l'ambassade
Web : www.bulgariatravel.org (en anglais)

Centre culturel bulgare
28, rue La Boétie - 75008 Paris
Tél. : 01 43 59 20 52
Web : www.ccbulgarie.com

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quelque soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
- Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
- La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.

La Bulgarie en ratifiant le protocole de Kyoto s’est engagée aux cotés des autres Etats signataires à respecter les objectifs de réduction des gaz à effets de serre à l’horizon 2008-2012. Cependant, des sujets comme la protection de l’environnement, le réchauffement climatique ou la responsabilité sociale des entreprises sont encore rarement abordés en politique intérieure en Bulgarie.
Fin 2008, la Bulgarie a reçu plusieurs avertissements de la part de la Commission européenne pour non respect de la législation communautaire en matière d'environnement notamment pour l’insuffisance de mesures adoptées pour la gestion des déchets ménagers dans la capitale et pour non respect de la directive concernant les oiseaux sauvages établie dans le cadre du réseau Natura 2000 (mis en place par les pays européens, il inclut des zones à régimes spéciaux de protection et des réserves naturelles. Une législation spéciale a été adoptée pour garantir leur avenir)
Pourtant, la collecte des déchets est une pratique ancienne pour les Bulgares. pendant le régime communiste, les élèves avaient l’obligation de collecter du papier, de vieux journaux, du verres et des métaux, pour ensuite les livrer aux entreprises de recyclage en échange de petites sommes d’argent. Cependant après 1989, ces pratiques ont disparues, tout comme les centres de collecte. Depuis début 2008, on voit apparaître de temps à autre des informations liées à cette problématique. Des conteneurs de couleurs vives (jaune, vert et bleu) ont été installés pour le tri sélectif dans les villes du pays, mais les actions d’information grand public n’ont pas réellement suivies. De façon générale, bien que des campagnes de sensibilisation existent comme celle intitulée « sauvons un arbre » auprès des écoliers, elles restent encore peu nombreuses.
Par ailleurs, le développement urbain, la construction d’hôtels et de villages touristiques en grands nombres dans les régions côtières de la Mer Noire ont des impacts néfastes sur la biodiversité de la Bulgarie. C’est ce qui a conduit à la création du réseau écologique Natura 2000, qui d’ailleurs a dû faire face à de nombreuses contestations de la part d’ONG, de citoyens, en particulier des propriétaires terriens du littoral, le motif étant le frein au développement économique.
Cependant, la sensibilisation de l’opinion publique aux questions de protection de l’environnement et du réchauffement climatique s’accroît peu à peu, en témoigne le nombre croissant d’ONG engagées en faveur de la protection de l’environnement.
Malgré les difficultés que rencontre la Bulgarie à mettre en place des mesures en faveur de la protection de l’environnement, plusieurs accords environnementaux internationaux ont été signé comme, la Convention sur la protection de la Mer Noire; la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue portée; la Convention sur la diversité biologique; la Convention sur les zones humides d’importance internationale; la Convention sur la sécurité nucléaire; le Protocole de Kyoto, adopté en 1997 et entré en vigueur en 2002.