Destinations
Activités

1 • Formalités

Passeport

Votre passeport doit disposer de 6 mois de validité au-delà de la date de retour de votre voyage.

Afin de parer à toute éventualité, on veillera à disposer d’un passeport comportant le nombre de pages vierges requis ou suffisant (généralement 3, dont 2 en vis-à-vis).

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Visa

Visa obligatoire (40 dollars US à compter du 1er janvier 2013).
Veuillez nous remettre les photocopies couleur des 4 premières pages de votre passeport, dès votre inscription et, au plus tard, 35 jours avant la date de votre départ.

Nous vous recommandons de souscrire une assurance assistance rapatriement pour la durée du voyage. Si vous faites un trek, cette assurance doit inclure une garantie "paiement des frais de recherche et de secours".

En cas de voyage combiné Inde-Bhoutan, il est à noter que la loi indienne interdit d’entrer en Inde, ou au Bhoutan depuis l’Inde, avec des roupies indiennes (conséquence logique de l'interdiction d'importer et d'exporter des roupies indiennes). Les contrevenants s’exposent à des sanctions.

2 • Santé

Vaccins obligatoires

Il n'y a pas de vaccin obligatoire, sauf fièvre jaune pour les voyageurs qui arriveraient de zones infectées. La vaccination doit être faite au moins 10 jours avant le départ.

Vaccins conseillés

Il faudra, comme pour tous les voyages, vérifier qu'ont été faits, en l'absence d'immunité vérifiée, les vaccinations (ou leurs rappels) contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, les hépatites A et B. Il est en outre souhaitable, car il s'agit souvent de voyages aventure, d'être immunisé contre la typhoïde, la rage et plus exceptionnellement contre l'encéphalite japonaise (peu probables séjours prolongés en période de mousson).

Paludisme

Il faut rappeler que le risque n'existe pas au dessus de 1800 m. Seuls les voyageurs séjournant dans les vallées du sud du royaume devront (en plus de la protection individuelle contre les piqûres de moustique) prendre un traitement préventif : Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou Doxypalu ; la méfloquine (Lariam) est contre-indiqué en altitude.

Autres risques

PENDANT LA PERIODE DE CIRCULATION DU COVID19, NOUS INVITONS LES VOYAGEURS A CONSULTER NOS « NEWS » SANTE, OU NOUS ACTUALISONS LES RECOMMANDATIONS SANITAIRES.

En suivant le mieux possible les conseils que nous vous avons décrits dans nos recommandations générales sur les problèmes liés aux aliments, au comportement et à l'environnement, vous diminuerez la probabilité d'y être confronté. Les risques alimentaires sont fréquents pendant les treks, au cours desquels boire abondamment est une nécessité absolue. Si vous n'êtes pas sûr de l'eau qui vous est proposée, vous pourrez boire du thé. L'hygiène corporelle, en particulier des pieds est, bien sûr capitale. Les voyageurs au Bhoutan, qui sont sujets au mal des transports vont appréhender les routes qui ne sont qu'une suite interminable de virages serrés. Peu de médicaments sont actifs pour tous, en tout cas il n'en existe pas de parfait; fiez vous à vos expériences précédentes; il est préférable d'éviter la prise d'anti-histaminiques qui peuvent entraîner une somnolence aussi désagréable que le mal que l'on cherche à combattre. Les traitements les plus efficaces semblent être les "patchs" de scopolamine (Scopoderm).

3 • Géographie

Capitale

Thimphu

PIB

740 dollars par habitant.

Point culminant

Kulha Gangri (7541 mètres) : il se situe à la frontière du Tibet.

Climat

Le Bhoutan bénéficie du même type de climat que le Népal. Il fait généralement beau et sec au printemps et à l’automne, avec bien sûr toutefois des risques d’averses ou de chutes de neige en altitude. Les températures sont douces dans les vallées. En ce qui concerne le climat, en période de mousson (juin à septembre), les pluies peuvent être très fortes et bloquer les routes durant un moment.
N'oubliez pas cependant que même en période chaude, il peut faire froid en montagne, il faut toujours prévoir des lainages. D'octobre à avril il peut faire froid.
En septembre, le climat est en principe agréable, mais il est possible d’avoir encore de la pluie et la montagne peut être bouchée : c’est la fin de la mousson, il peut faire frais en soirée et le matin.
En hiver, nous recommandons de prendre un sac de couchage chaud, les hôtels n'étant pas chauffés pour la plupart.

Géographie

Le Bhoutan se situe sur le flanc méridional de l'Himalaya, au sud-est de ce massif. Très montagneux, la superficie du pays s'étend comme un véritable escalier : la bordure sud du pays est constituée par la plaine du Gange et du Brahmapoutre (altitude minimale : + 300 mètres) tandis que sa bordure nord est délimitée par la ligne de crête de l’Himalaya (altitude maximale : Kula Kangri + 7554 mètres). Le réseau hydrographique est constitué de nombreux torrents naissant dans les montagnes et s'écoulant vers le sud. Les vallées, bien que fertiles, sont soumises à l'érosion et ne permettaient que peu d'agriculture d'autant plus que les deux tiers du pays sont boisés. Les risques naturels sont inhérents au relief du pays : inondations, glissements de terrain, avalanches, orages violents, tremblements de terre… On passe rapidement d'une forêt tropicale à des sommets les plus hauts du monde sur une très courte distance.

Economie

L'économie du Bhoutan, si elle était fondée sur l'agriculture et l'élevage, était aussi très dépendante du commerce de proche en proche qui fonctionnait par le troc. Depuis les années 70, les échanges sont devenus de plus en plus monétarisés mais le troc se pratique encore dans des endroits reculés.

Son économie est une des moins développées du monde ; elle est fondée sur l'agriculture, l'exploitation forestière, et sur la vente à l'Inde d'électricité d'origine hydrodynamique.

Faune et flore

Son isolement de plusieurs siècles, sa population réduite et son relief ont permis au Bhutan de conserver son écosystème traditionnel.

Ces forêts renferment plus de 5 500 espèces de plantes, dont quelque 300 herbes médicinales. On dénombre 165 espèces de mammifères, parfois en voie de disparition, tels l'antelle dorée, le léopard des neiges ou le petit panda. On a par ailleurs répertorié jusqu'à présent 770 espèces d'oiseaux différentes, notamment la très rare grue à cou noir.

L'animal national est le Takin (Burdorcas taxicolor), un mammifère extrêmement rare de la famille des ovins caprins. Il vit en troupeaux dans les steppes montagneuses à une altitude de 4.000 mètres, et se nourrit principalement de bambou. Il peut atteindre les 250 kilos. En été, les troupeaux de Takins peuvent regrouper jusqu'à 300 individus. Localement ils sont connus sous le nom de Dong Gyem Tsey.

L'oiseau national d'oiseau national est le Corbeau tibétain (Corvus Corax Tibetanus). Appelé localement Jarogi, c'est crime au Bhutan que d'en tuer un. Ces oiseaux sont très appréciés et nichent sans complexes jusque dans les murs des monastères. Cette vénération va même jusqu'à avoir intégré l'oiseau dans les emblèmes de la couronne royale. La légende veut que '' Deity Mahakala'' le gardien du pays ait pris la forme de l'oiseau pour guider le pays vers l'unification.

L'arbre national est le cyprès (Cupressus Torolusa), connu localement sous le nom de Tseden. Très présent autour des lieux de culte. Les bhutanais d'identifient à cet arbre car il a la particularité de pouvoir se développer dans des sols inhospitaliers.

4 • Hommes et cultures

Population

1600000 habitants.

Langue Officielle

Le "Dzongkha" est la langue nationale du Bhoutan et signifie "langue parlée dans les dzongs". Cette langue autrefois uniquement parlée, s'écrit depuis une quarantaine d'année seulement.

Langue parlée

Les Bhotes, ou Bhutia, parlent différents dialectes régionaux apparentés également à la langue tibétaine, et les quelques Népalais vivant eu Bhoutan parlent différents dialectes népalais.

Peuple

La population du Bhoutan est constituée de trois groupes ethniques : les Bothias, les Scharkopas et les Lhotsampas.

- La population du Bhoutan est constituée de trois groupes ethniques : les Bothias, les Scharkopas et les Lhotsampas (environ 60%).D'origine mongoloïde et de culture tibétaine, ils parlent le dzongkha, la langue officielle du pays, et constituent le groupe le plus influent politiquement. Leur religion est rattachée à la secte bouddhiste Drukpa Kagyapa. Habitant les vallées centrales où ils sont cultivateurs, ou le Haut Himalaya où ils mènent une vie semi-nomade comme éleveurs de yaks, leur système social est basé sur la famille patriarcale.

-Les Sharkopas sont traditionnellement liés aux Bothias. On croit que ces tribus, s'apparentant aux populations de l'Assam et de l'Arunachal Pradesh (Inde), étaient déjà installées au pays bien avant l'arrivée des Bothias venus du Tibet. Les Sharkopas habitent principalement l'est du pays et sont adeptes du bouddhisme tibétain. Leur pratique religieuse incorpore, comme en maints endroits dans le haut Himalaya, des croyances animistes et des rituels chamanistes empruntés à la religion bön prébouddhique. Pratiquant la culture sur brûlis, ils brûlent la végétation, cultivent la terre pendant un certain nombre d'années et vont s'installer ailleurs lorsque la terre n'est plus productive

- Les Lhotsampas sont d'origine népalaise. Ces populations se sont installées au Bhutan à partir du début du XXe siècle. Habitant le sud du pays, ils sont majoritairement hindouistes, parlent le népalais et obéissent aux prescriptions du système de castes typique de leur pays d'origine. Ils appartiennent aux hautes castes brahmanes et chhetris et, dans une moindre mesure, aux ethnies népalaises gurung, tamang, limbu, rai et sherpa. Ils sont principalement agriculteurs.

Religion

Le Bhoutan est le seul pays au monde où le bouddhisme dit "du grand véhicule" (Mahayana) sous sa forme tantrique est la religion officielle.
On compte 75% de bouddhistes lamaïstes. Le reste de la population (25 %) a pour religion l'hindouisme indien (et à influence népalaise).

Les chrétiens y sont très rares car ils subissent des discriminations et des violences dans ce royaume.

Calendrier des Fêtes

Les fêtes traditionnelles bouddhistes sont célébrées au Bhoutan, ceci inclut le Solstice d'Hiver, le Jour des Offrandes, le Losar (le Nouvel An bouddhiste), le Shabdung Kuchoey, l'anniversaire de Drukgyal Sumpa, le Jour du Nirvana de Bouddha, la Fête du Couronnement, l'Anniversaire de Guru Rinpoche, le Premier Sermon de Bouddha, Thiumphu Tsechu Domchoe, le Jour Sacré de la Pluie, Daschain et le Jour de la Descente de Bouddha et la Rencontre des 9 démons. Un autre évènement qui mérite d'être relevé est la célébration de l'anniversaire, du couronnement et de la mort du 3ème roi HM Jigme Dorje Wangchuck. A noter que les fêtes bouddhistes sont fixées en fonction des observations astronomiques locales et il est impossible de prévoir lorsqu'elles vont se dérouler.

Histoire

L'origine du Bhoutan et son histoire ancienne sont inconnues. Le gourou indien Padmasambhava effectue son légendaire voyage du Tibet au Bhoutan au VIIIe siècle et y apporte le bouddhisme.

Le pays doit subir de nombreuses invasions du XIe au XVIe siècle, notamment de la part des Tibétains et des Mongols.

Une théocratie bouddhiste est établie au Bhoutan au début du XVIIe siècle. L'aire, historiquement proche du Tibet au nord, est placée sous l'emprise britannique de l'Inde durant le XIXe siècle et un protectorat est établi en 1910. Les Britanniques s'occupent des relations étrangères mais se restreignent à interférer dans les affaires internes.

La monarchie actuelle, établie en 1907, adopta un comportement visant à faire émigrer les non-natifs. Il s'ensuivit un exode d'environ 100 000 Népalais et Indiens vers les pays limitrophes.

Politique

Il existe un Conseil Royal et un Conseil des Ministres mais pas de partis politiques.
L'Assemblée se compose de 150 membres dont 105 représentent le peuple.
L’Inde s'occupe des affaires étrangères et de l'économie.
Il est divisé en 20 districts (dzongkhag), eux même découpés en quatre régions : l'est, l'ouest, le centre et le sud.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait par le service.
Pour les chauffeurs, nous vous conseillons l’équivalent de 3 à 4 euros par jour et par personne. 5 à 7 euros par jour et par personne pour les guides. A l'hôtel, 1 euro au porteur. Au restaurant, 10% du montant de l'addition sont dans la norme.
En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs...), les usages sont très variables. Nous vous conseillons de vous aligner sur l’économie du lieu : les prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'estimer le montant de votre pourboire.

Le royaume du Bhoutan a fait le choix d'une politique touristique très sélective, refusant le tourisme de masse et les inévitables effets négatifs qu'il aurait sur la population et sa culture. La quasi-totalité des Bhoutanais porte le costume national. Les hommes portent le kho, sorte de caftan fermé par une ceinture, qui laisse les mollets nus (en hiver, on peut mettre dessous un pantalon). Les femmes portent une longue robe drapée, la kira (attachée à gauche et à droite par des fibules d'argent ciselé, reliées par une chaîne et ornées de turquoise, de corail ou d'ambre). Les tissus sont splendides et à l'honneur de la tradition tisserande du pays. Le port du costume traditionnel est obligatoire pour entrer dans les dzongs, les fameuses forteresses qui abritent administrations et monastères. Pour entrer, les hommes arborent une grande écharpe de couleur indiquant leur rang social.

Les Bhoutanais sont grands amateurs de tir à l'arc (ils sont d'ailleurs représentés aux jeux olympiques dans cette discipline). De nombreux concours ont lieu dans tout le pays, souvent le dimanche et à l'occasion des fêtes religieuses. Ce sont des spectacles extraordinaires.

La monarchie et le clergé bouddhique sont vénérés par les Bhoutanais. Veillez donc à ne pas les froisser par des gestes déplacés, comme marcher sur un billet de banque (sur lequel le roi est représenté), manquer de respect à des représentations du Bouddha ou à des objets religieux. On doit enjamber un seuil, sans jamais marcher dessus. On ne regarde pas un cadeau devant le donateur, on le fait plus tard.

Le tabac est interdit (les Bhoutanais contrevenant à cette prohibition s'exposent à de très lourdes amendes) ; les touristes bénéficient toutefois d'une certaine tolérance à cet égard.

Achat

Le Bhoutan possède un très bel artisanat : orfèvrerie, vannerie, sculptures sur bois, ardoises gravées, peintures religieuses (thangkhas), et surtout les magnifiques tissages bhoutanais, à acheter dans les boutiques de Paro, et surtout Thimphu.
Le pays est également célèbre pour ses merveilleux timbres poste. Pour les cartes postales et les timbres : Paro et Thimphu, peu de chances ailleurs (sauf les tissages dans le Bhumtang). Vous pouvez acheter des alcools dans tous les restaurants. Attention, la plupart des boutiques sont fermées le mardi. A Thimphu et Paro, la plupart des administrations et boutiques peuvent également être fermées le samedi après-midi et le dimanche.
A noter que l’exportation d’antiquités et d’objets religieux est strictement interdite. Ne pas acheter aux habitants. Vous trouverez de beaux objets dans les magasins agréés. En cas d’achat d’antiquité dans un magasin, demandez une facture pour la douane.

Cuisine

A base de produits locaux. La nourriture au Bhoutan n'est pas très variée : riz, pommes de terre, pâtes (parfois tout cela au même repas) et quelques légumes type épinards, navets, parfois champignons. On mange peu de viande, des petits morceaux de porc ou de yak (séchés au soleil) la plupart du temps, qui sont parfois cuisinés en "raviolis" (tels les moh moh tibétains). Attention cependant aux plats locaux qui sont très pimentés, les bhoutanais adorent les piments que l’on voit sécher partout!
Le plat national, « l’emadatsi », est à base de piments rouges cuits dans une sauce de fromage fondu : difficile à avaler pour les palais délicats !

Pour les amateurs de confitures d'orange, n'hésitez pas à tester la marmelade d'orange bhutanaise que vous trouverez à Thimphu.

Boisson

Il est recommandé de boire de l’eau en bouteille capsulée. L’eau du robinet étant impropre à la consommation, on boira donc de l’eau minérale en bouteille. On s’abstiendra également de consommer des glaçons. En ce qui concerne l’eau minérale, on vérifiera que la bouteille n’a pas été ouverte.

Vous pouvez trouver de l'eau minérale dans toutes les villes et de la bière.
Vous trouverez aussi de très bons jus de fruits (pomme) et des alcools locaux : whisky, alcool de pommes, de poires, d'abricots... Vous aurez partout du thé et même du café (mais les amateurs pourront emporter leur café soluble !).

Pour le cas où vous auriez un "petit creux" dans la journée, on trouve partout des biscuits sucrés ou salés.

5 • Transports

Route

Les routes sont régulièrement endommagées pendant la mousson (de juin à octobre). On peut entrer au Bhoutan par la route, via le Sikkim.

Avion

Les compagnies aériennes changent parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement !
Druk Air dessert Paro de Delhi, Calcutta, Katmandou et Bangkok.

6 • Infos pratiques

Décalage

Le Bhoutan est à GMT+6, c'est-à-dire :
- en été, il y a 4 heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 16h00 à Thimphu).
- en hiver, il y a 5 heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 17h00 à Thimphu).

Argent

La monnaie officielle est le ngultrum bhoutanais (BTN).
Le change ne peut se faire qu’à l’intérieur du pays, et dans les villes uniquement.
Attention, le ngultrum bhoutanais n'est pas échangeable en Inde, vous devrez donc écouler votre monnaie locale avant de sortir du Bhoutan.

Il y a plusieurs banques à Thimphu (la capitale) telles que Bank of Thimphu, Bhutan National Bank et Citibank, relayées dans les autres districts également. Cependant il n'y a de distributeurs qu'à la Bhutan National Bank de Thimphu. Même si certains établissements acceptent la Visa et l'American Express, les cartes de crédit restent peu acceptées au Bhoutan. Les voyageurs devront donc s'assurer d'emporter suffisamment de liquide (euros, US$ ou roupies indiennes) et de Traveler Cheques qui peuvent être échangées dans les banques et également quelques magasins d'artisanats et hôtels de Paro, Thimphu, Punakha et Wangdue.

Electricité

Les coupures de courant sont très fréquentes. Le courant officiel est de 220 volts, mais les tensions peuvent varier de 150 volts à 300 volts.
Un adaptateur multiprises est fortement conseillé. Un transformateur n'est pas nécessaire.

Horaire

Attention, la plupart des boutiques sont fermées le mardi.
A Thimphu et Paro, la plupart des administrations et boutiques peuvent être fermées le samedi après-midi et le dimanche.

Téléphone

Pour appeler le Bhoutan depuis la France, il faut composer le 00 + 975 + le numéro de votre correspondant.

Pour appeler la France depuis le Bhutan, il faut composer le 00 + 33 + le numéro de votre correspondant à 9 chiffres (c'est-à-dire sans le 0 initial).

Couverture GSM

Les communications permettent aux téléphones portables (selon votre opérateur) d’être opérationnels au Bhoutan, sauf dans certaines vallées plus reculées.
On vous conseille tout de fois de vous renseigner directement auprès de votre opérateur (la réception dépend de ceux-ci) et de vous renseigner sur la facturation d'une ouverture de ligne internationale.

Devise

BTN

Taux

Cours d'achat estimé : 1 BTN = 0.011571 Euros au 18/09/2021 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Ambassade

Ambassade de l'Inde en France
15, rue Alfred Dehodencq, 75016 Paris
Tél : 0140507070
Fax : 0140500996
Web:http://www.amb-inde.fr
Email:eiparis.adminin@wanadoo.fr

Consulat

France

Paris
Consulat de l’Inde en France (service des visas)
20, rue Albéric Magnard, 75016 Paris
Tél : 0140507171
Renseignements relatifs aux visa : 0140505091
Service visa au guichet : 0140505107
Service visa par correspondance 0140505015

Office de tourisme

France

Il n’y a pas d’office du tourisme du Bhoutan en France. On s’adressera au service touristique du Consulat du Bhoutan :
2 rue d'Enghien - 75010 Paris
Tél : 0145234177
Fax : 0145234177
bhutanhonconsul@aol.com

Suisse

Il n’y a pas d’office du tourisme du Bhoutan en Suisse. On s’adressera au service touristique du Consulat du Bhoutan :
17-19 Chemin du Champ d´Anier - 1209 Genève
Tél : 41227990890
Fax : 41227990890

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quelque soit l’environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou plus naturel, il est de sa responsabilité de respecter l’endroit qu’il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente le cas échéant les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
- Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d’infrastructure d’élimination des déchets. Par exemple : les piles et batteries, les médicaments périmés, les sacs plastiques.
- La rareté de l’eau est aujourd’hui un problème mondial. Même si le pays visité n’est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
- Dans la plupart des hôtels vous disposerez d’une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n’êtes pas présents dans la chambre. La climatisation n’est d’ailleurs pas forcément absolument nécessaire sous tous les climats.
- En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : cueillir des fleurs rares, ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.