recherche cartographique

Recherche cartographique Nomade Aventure



Départ garanti :

 

Accueil > En 4x4 > Nos spécialistes en 4x4 Retour en 4x4

NOS SPÉCIALISTES en 4x4

  • | 1 • 2
      • Cynthia
      • Ici, cela n’étonne plus personne : Cynthia produirait, selon les derniers relevés, plus d’énergie qu’une demi-douzaine d’éoliennes. Ce qui la place en deuxième position des sources mondiales d’énergie, juste derrière le nucléaire. Edifiant.

        Il aura fallu attendre seize longues années avant qu’apparaissent chez la toute jeune Cynthia, les premiers symptômes de la bougeotte. Seize ans, l’âge où elle foula pour la première fois les terres mexicaines à l’occasion d’un échange étudiant avec une famille de Guanajuato, l’un des berceaux de l’Indépendance du pays.
        Dés lors sa vie ne serait que tacos et sombreros. Et, au Mexique, elle retournera plus d’une demi-douzaine de fois.

        Après des études en langues étrangères et un séjour de six mois en Irlande du Nord, elle jongle entre une licence d’espagnol et un emploi de standardiste intérimaire chez Radio Latina.
        Licence en poche elle remet le couvert dans le tourisme d’affaire cette fois. A la clé, de nombreuse excursions, en Russie notamment, Moscou, Saint-Petersbourg, Volga, Neva, vodka. Bref, la vie dans les grands froids…

        Les événements en cours à l’époque, la pousse à quitter le navire, destination… le Canada, et plus précisément Vancouver. Là-bas, où son accent frenchy fait des ravages, elle excelle pendant cinq mois dans la vente de produits de beauté, et découvre pendant son temps libre, Whistler et la Colombie britannique.

        De retour en France, Cynthia revient à sa formation de base : le tourisme d’affaire. Mais, l’appel de la cucaracha est trop fort ! Elle rempile pour près d’un an en Amérique du Sud. Le Brésil, Rio, Fortaleza, Iguaçu, le Nord-Ouest argentin, la Bolivie au service pédiatrique de l’hôpital de Sucre, et puis le Pérou. Une année coup de cœur, véritable renaissance pour elle.

        Plus aucun doute : chez Nomade Aventure, elle intègre le secteur Amérique du Sud. Sa vie, son œuvre…

        Sa raison d’être…

      • Claire
      • Difficile de savoir où Claire a choppé la bougeotte. La piste la plus probable reste sa grand-mère paternelle, venue à bout du mont Blanc au tout début du siècle, avec une simple corde autour de la taille. Pure supposition selon certains, crédible selon d’autres. Chez Nomade, le débat est lancé.

        C’est pourtant à Boulogne Billancourt, charmante cité de la région parisienne, que la petit Claire voit le jour. Une enfance tranquille qui passe par Viroflay et Bergerac pour se terminer non loin de la côte Atlantique, à Nantes. Là, Claire partage son temps entre les salles de gym (comme élève puis comme entraîneur) et les cours à la fac. Au final, des diplômes…

        Et, c’est dans la langue de Dante, que Claire choisit de se spécialiser. Dès lors, l’Italie rythmera sa vie. Elle se rendra d’ailleurs à Pérouse, le temps d’une Université d’été, avant de parfaire sa maîtrise de la langue avec le diplôme du même nom, quelques mois plus tard.

        En Italie, elle entame également sa carrière professionnelle. Comme prof de français d’abord, puis comme agent de voyage. Elle accompagnera même quelques groupes sur le terrain. Outre l’italien, qu’elle parle à présent couramment, Claire se passionne aussi pour la spéléologie. Elle effectue plusieurs expéditions un peu partout en Europe, du Portugal à la Slovénie, en passant par la France, et bien sûr, l’Italie.

        En matière de voyage, Claire ne se cantonne pas vraiment aux seules frontières européennes. Ainsi, elle enchaîne une série impressionnante de périples aux quatre coins de la planète. Brésil, Egypte, Kenya, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Chine, Martinique…

        Avec autant de cordes à son arc, Claire aurait pu aisément intégrer pas mal de secteurs chez Nomade Aventure. Mais, c’est sur l’Europe qu’elle sévit aujourd’hui depuis notre agence parisienne. Et, elle ne manquera pas de vous transmettre le virus !

      • Franck
      • Franck, ce n’est pas qu’un grand voyageur… même si lecture de son CV est proprement hallucinante.

        Il voit le jour au début des années 70 et passe sa plus tendre enfance, bercé entre les plages du débarquement et celles de l’île de Ré.

        Une enfance marquée du sceau de la plage donc. Mais aussi, de celui du voyage. Et pas question ici de vacances à la montagne ou de sorties à la Mer de Sable, non. Avec son père et sa profession à tendance plutôt internationale, le petit Franck écume les océans les uns après les autres et devient très vite un routard dans l’âme.

        Après des études près de Caen et un diplôme de commerce (international, évidement), Franck prend le chemin de la capitale et se spécialise dans le tourisme. Il vend suite à cela, du rêve au sein d’un gros tour opérateur pendant près de 10 ans.

        Une période au terme de laquelle il prend ses petites affaires, et un allé simple, direction Luanda, en Angola. Là-bas il conçoit… du voyage. Son secteur : l’Afrique Australe dans son intégralité.

        Trois ans plus tard, le mal du pays sans doute, Franck quitte l’Angola… pour le Gabon. Le retour en France, ce sera pour plus tard.

        Il évolue pendant deux ans au sein d’un centre de réintroduction des gorilles des plaines de l’ouest à Evengue (à 4 heures de pirogue de Port Gentil). Deux années au rythme des balades sur la rivière et des marches en forêt, entièrement dédiées à l’observation des fameux primates.

        En 2008, toujours au Gabon, il intègre une agence locale au sein de laquelle il organise des safaris dans le Parc National de Loango entre autres.

        Finalement, après 6 ans en terre africaine, Franck retrouve le vieux continent… et intègre la team Nomade. Inutile de préciser son secteur de prédilection.

        Maitrise, passion et compétence, Franck c’est un petit peu tout ça à la fois. Un défricheur de terrain. Et un homme de classe (internationale, forcément…)

      • Frédéric
      • Fred est un homme de terrain. Une expression qui veut tout et rien dire à la fois. Sauf que concernant Fred, c’est un fait : sa connaissance du monde, c’est aussi et surtout à ses (très) nombreuses incursions outre frontières qu’il la doit.

        Originaire du Périgord, rien ne le prédestinait à choper le syndrome du voyage et pourtant, à peine le bac en poche, il s’en va à la conquête du Brésil pendant plusieurs année. Une épopée pleine de rebondissements dont il ne ressortira pas indemne.

        Ayant contracté le virus, c’est finalement vers les langues orientales qu’il se tourne à son retour dans l’hexagone, avant, de repartir dans la foulée, pour six longues années en Asie du Sud-Est comme guide de montagne. Dés lors, la région devient son terrain de jeu, sa terre d’aventure à lui !

        Il sonde cette région du globe, en long en large et en travers, et s’en approprie la moindre parcelle.

        Désormais, incollable sur le sujet, et fort de son passif pas vraiment commun, Fred débarque chez Nomade Aventure peu après le nouveau millénaire. Il occupe aujourd’hui le poste de directeur de destination sur ce secteur, et apparaît, ici, comme le spécialiste de l'Asie du Sud-Est.

      • Vincent
      • S’il n’a pas l’âge de Yoda (ni les oreilles, d’ailleurs), Vincent en a la sagesse. Et de loin.

        Né en 1966, le même jour que le Botswana (ça ne s’invente pas !), le petit Vincent (que l’on n'appelle pas encore Vinz) grandit au cœur du 94, à Vitry. Il traverse l’arrivée de la télé couleur, Mai 68, les premiers pas de l’homme sur la lune, le départ du grand Charles et le premier choc pétrolier sans encombre.

        Petit, le bonhomme est très actif. Il s’essaye au volley, au basket puis au scoutisme (rien à voir), pendant huit longues années. Il troque, ensuite, son bermuda et ses pompes pleines de terre contre le képi et le sabre de Saint-Cyr, service militaire oblige.

        S’il décroche haut le coude (ce sont ses mots) un diplôme de pub anglais (option double pinte), il échoue lamentablement (ce sont toujours ses mots) dans ses études de Sciences.

        L’appel du large se faisant sentir, Vinz s’essaye tout de même à la voie traditionnelle et évolue quelques années au sein d’un éditeur de logiciels.

        Et là, le déclic. Il prend ses cliques et ses claques et part pour deux mois en Namibie…
        Les grands espaces, la nature, les animaux à foison, la vie, la vraie… il rentre cinq ans plus tard.

        Quelques treks plus loin… du mont Toubkal à La Réunion, du Cantal au Kilimandjaro, de la Mauritanie au Cap Vert et, une fois son rêve réalisé (la traversée du Botswana en auto-stop), il débarque chez Nomade Aventure sur son secteur de prédilection.

        Né le même jour que le Botswana... Un signe, comme si le gaillard avait été marqué du sceau de cette Afrique australe qu’il chérit tant. Et qu’il vous propose de découvrir aujourd’hui avec son petit plus bien à lui. Prenez le temps de faire sa connaissance, si vous passez dans notre agence marseillaise, vous ne serez pas déçu !

      • Issa
      • Les rumeurs vont bon train au sujet d’Issa. Les infos qui suivent sont à prendre au conditionnel, car du bonhomme, on sait finalement assez peu de chose.

        Issa voit le jour au beau milieu de l’été à Ouled-Djellal en Algérie, quelques années après l’indépendance. Il effectue toute sa scolarité dans la province de Biskra, aux portes du grand désert algérien au milieu des palmiers et des figuiers.

        C’est en France, à l’Université Lumière de Lyon 2, qu’il poursuit son parcours. En grand communiquant, ce sont les sciences du langage qui obtiennent ses faveurs.

        Dans les années 90, en Mauritanie, il part à la recherche de la météorite de Chinguetti chère à Théodore Monod. Une véritable expédition durant laquelle, Issa se lie d’un amour certain pour ce pays fascinant à plus d’un titre.

        Là-bas, il goute aux joies de la Guetna, grande récolte annuelle, véritable « hymne à la datte », sous un climat flirtant avec les 50° et un soleil de plomb.
        Il manque même de ne jamais revenir lorsqu’une fille Imraguen, en quête d’un mari (et d’un gardien pour les chamelles de la tribu), lui demande sa main.

        Il hésite. Puis rentre en France.

        En Asie-Centrale, c’est sur les traces de Gengis Khan qu’il se lance. Il sillonne la région d’un bout à l’autre, des montagnes sacrées au désert de Gobi. Il perfectionne aussi ses connaissances des spécialités locales, allant de l’ayrak Mongol (sorte de lait de jument fermenté…) au soudjouk Arménien (sorte de saucisse sèche…) et à la vodka (que tout le monde connaît…).

        En 2010, il se perd dans les environs de Dushanmbé, Kathmandu et Lhassa puis part à vélo, à la rencontre des tribus du Tibet oriental.
        Il manque même de ne jamais revenir lorsqu’un Golok (au sens commercial évident) lui propose sa femme en échange de son VTT.

        Il hésite. Puis rentre en France. Une fois de plus.

        Depuis, il repart défricher la steppe Ouzbek et sa mer d’Aral ou encore le royaume du Sikkim et le Bhoutan avant de finir perdu dans le désert de Lut en Iran d’où il rentre métamorphosé à tout jamais…

        Chez Nomade Aventure, c’est sur l’Asie Centrale et sur l’Himalaya, qu’il sévit. L’une des nombreuses régions du monde, chères à son cœur !

        Et, bientôt, au votre…

      • Julien
      • Ju a un look, c’est incontestable. Et une personnalité qui le place dans le top 50 des personnes à rencontrer absolument, juste derrière Lady Gaga et le Dalaï-lama.

        Pur produit de la cité phocéenne, il a vibré sur les strapontins du vélodrome et béni Basile Boli.

        Après des études dans le midi, en mode un peu rebelle et cool, et un bac scientifique, le jeune Ju se cherche un peu. En informatique d’abord… mauvaise réponse. Puis en géo… on chauffe. Enfin, dans l’écotourisme et l’aménagement du territoire. Mieux. Beaucoup mieux.

        De ses nombreux diplômes, le bonhomme parle peu. Pas trop le genre à les encadrer. Son truc à lui, c’est incontestablement le vagabondage et le terrain.

        Le terrain sous toutes ses formes. Ça a commencé par le snack-bar du camping du coin. Puis la rue, stylo à la main pour sonder les passants (aves des questions hein…). Après une mémorable expérience d’expert en saisie informatique sur un site atomique, et un court mais formateur épisode déménageur, Ju entame sa vraie carrière. Celle qui donne lieu à des anecdotes hallucinantes, et fait revenir souvent la même question : « Mais qu’est ce que je fiche ici ?… »

        Au début des années 2000, il découvre une ex-Yougoslavie meurtrie par la guerre. Là-bas, il participe à la reconstruction d’un zoo (ca ne s’invente pas). Effrayant, et humainement proche du surnaturel.

        Il traverse ensuite l’Atlantique, direction l’Equateur, et pose trois mois durant, son baluchon dans une hacienda perché à 4000 m d’altitude au pied du Cotopaxi. Une vie de cowboy, à tenter (en vain) de chopper des taureaux au lasso, traire des vaches à l’aube par moins 2°C le tout, sans eau ni électricité. Une sorte de retour aux sources qui marqueront les débuts de sa passion pour le continent sud-américain.

        Après une expérience de plusieurs mois comme piroguier en Guyane, Ju rejoint l’équipe NomadeAventure. C’est logiquement sur son secteur de prédilection qu’il s’illustre. Il en assure désormais le développement, et avec la manière s’il vous plaît…

      • Lakhdar
      • Sa vie est un roman. Il serait difficile (voir même impossible) de résumer ici, et en si peu de caractères, la vie de Lakhdar. D’un époustouflant romanesque, elle s’apprécierait bien mieux sous la voute céleste autour d’un feu qui crépite, que sur le meilleur des sites web.

        Car l’homme a bien des choses à raconter. Il l’a fait, d’ailleurs,(avec son ami Simon, écrivain et peintre voyageur) dans un sublime carnet de voyage paru en 2009 : Sahara, marche avec moi (aux éditions Alternatives)

        Lakhdar naît au Niger à l’aube des sixties. Il grandit dans les déserts de Libye et du Tchad et mène la vie nomade jusqu’à l’âge de 9 ans avant de se fixer à Djanet en Algérie, sa terre de prédilection.

        Les petits boulots pour subvenir aux besoins de sa famille, les dernières razzias, et la mort qu’il frôle 9 fois exactement : il surmonte, les uns après les autres, les obstacles qui se dressent sur son chemin.

        Au milieu des années 80, il découvre l’Europe et la France. Un véritable choc des cultures. Pour lui, plus qu’un challenge, une véritable épreuve de force.

        L’aventure Nomade, il y prend part aux origines, en 1975. Et ce n’est pas une faute de frappe...

        A cette époque où les trois quarts du staff actuel n’étaient même pas encore de ce monde, Lakhdar sévissait déjà (et avec la manière s’il vous plait), sur la programmation Sahara d’une micro-tribu encore embryonnaire, mais déjà prometteuse.

        Le plus étonnant, c’est que notre Lakhdar n’a pas 80 ans, loin de là. Simplement, son aventure à lui a commencé très jeune. Il est un homme de terrain, la fidèle représentation de ce que nous cherchons à véhiculer depuis si longtemps.

        Incarnation parfaite de l’aventurier au sens noble du terme, grand artisan de notre réussite, il vous fera goûter à l'aventure façon Nomade, avant même que vous n’ayez pris le départ.

        Un personnage donc. LE porte drapeau de notre joyeuse bande...

      • Laetitia
      • De source non-officielle, Laeti serait la petite fille de Freud. Bon, l’homme étant né au milieu du 19ème siècle, même les billes en math auront comprit qu’il ne s’agit ici que d’une simple image. La vérité est que Laetitia aime les gens et fait preuve d’un intérêt bien réel à leur égard.

        Née non loin de l’Alsace durant l’été 82, la petite Laeti coule une enfance heureuse au pays des kougelhofs, bretzels et autres flammkueches.
        Tous les dimanches matin par temps de pluie, son père lui transmet sa passion pour les animaux et la nature ! Elle ne rêve alors que de s’en aller découvrir en vrai, cette faune et ces paysages époustouflants… !

        A l’université, si les études occupent une bonne partie de son temps (histoire, géographie, mythologie grecque et psychologie de la communication), c’est dans le sport que Laetitia s’exprime pleinement (elle passe du badminton au volley, en passant par la natation, le basket, la plongée et même… la boxe ?!?)

        Finalement, consciente que la communication, le sport et sa passion de l’animalier faisaient fort bon ménage avec le voyage, elle se lance dans une licence professionnelle dans le tourisme : le lancement de sa période voyage, et de sa passion pour l’Afrique.

        En 2005, elle expérimente quelques TO d’aventures avant de rejoindre la team Nomade en 2007 sur ce secteur qu’elle chérit tant.

        Et après une tournée générale, de Zanzibar au Burkina Faso, en passant par le Botswana, le Rwanda, l’Ouganda, la Namibie, le Malawi, la Zambie ou le Kenya…, soyez certain que ce monde là n’a plus le moindre secret pour elle.

        Il suffit de la lancer sur le sujet pour s’en persuader…

      • Mustapha
      • Mus est un voyageur dans l’âme, un vrai baroudeur… Une addiction qu’il s’est forgé petit à petit, les années passant.

        Originaire de l'Ouest algérien, Mus connaît ses premiers émois d'aventurier, sur la route reliant la France au pays de ses ancêtres. De longues traversées en voiture, le nez collé à la vitre arrière, embuée, à regarder défiler les petites routes du Sud de la France, les reliefs pyrénéens, les merveilles d’Andalousie, et les paysages sablonneux du Maroc…

        En doux rêveur, c’est également dans les livres que Mus trouve le temps de s’évader. Des récits plutôt orientés voyage (c’est le moins que l’on puisse dire) allant de l’Odyssée d’Homère, aux expéditions de Marco Polo, en passant par les écrits d’Alexandra David-Néel, Théodore Monod ou Charles de Foucauld. Bref, tout le gratin des grands explorateurs…

        Si le bonhomme revendique (à juste titre) une passion dévorante pour la lecture, il est aussi totalement accro à l’écriture. Véritable carnet de voyage ambulant, toujours prêt à dégainer son stylo et à poser sur papier le récit de ses aventures, il se nourrit de rencontres, d’histoire, de culture… son Graal à lui !

        Apprendre et apprendre encore, c’est un peu ça Mustafa. Un monstre de générosité, une sorte de puits intarissable, un type accessible, tout bonnement !

        Totalement fasciné par le désert du Sahara et sa région, c’est logiquement qu’il a pris les rênes de ce secteur chez Nomade.

        Il vous fera partager ses multiples expériences dans cette région du globe, à la manière des grands découvreurs dont il a dévoré les récits. Simplement passionnant.

        Le petit plus pas commun : une ébauche de BD dort dans ses tiroirs depuis une dizaine d’année… Le sujet : le Sahara, bien sûr ! Mais chutt, il ne veut pas qu'on en parle !

  • | 1 • 2