Venezuela | Voyage en petit groupe

Duo Roraima et Mochima

Ascension du plus haut Tepuy amazonien et baignades sur la côte Caraïbe

  • 16 jours
  • à partir de 2399€

Vous aimerez...

  • Combiner le plus beau trek du Venezuela avec la Caraïbe.
  • Dormir en hamac dans une communauté Pemon
  • Explorer le sommet du Roraima, inspiration du "Monde perdu" de Conan Doyle
  • Profiter de vues spectaculaires sur l'Amazonie et la Grande Savane du haut du mont Roraima
  • Plonger dans des eaux du parc de Mochima et observer de près coraux et dauphins

Infos clés !

  • Niveau physique : Dynamique Dynamique
    Vous êtes un marcheur occasionnel ? Ici les randonnées sont plus longues (4 à 5h en moyenne par jour), avec des dénivelés plus prononcés (300 à 500 m), sur terrain accessible et peu accidenté, exigeant un engagement physique supérieur, sans pour autant mettre de côté le charme des rencontres et les sites incontournables du pays. Sur quelques étapes, climat capricieux et isolement peuvent soudainement s’imposer. Ce niveau requiert une bonne condition physique. A vous de voir s'il vous faut sortir short et baskets quelques semaines avant le départ afin de peaufiner votre préparation.
  • à partir de 16 ans
  • Randonnée / trek
  • En 4x4


  • Nature Vous rêvez d’approcher lions, éléphants ou tortues géantes… ou encore d’admirer (sans les cueillir) orchidées, rafflesias et autres plantes exotiques ? Un circuit noté 5 se consacrera surtout à la découverte d’une faune et/ou d’une flore particulièrement riches, rares et diversifiées, dans des sites naturels spectaculaires, combinant paysages extrêmement variés (arides, volcaniques, équatoriaux...) et faune exceptionnelle, facile à approcher. Si un séjour est noté 1, c’est que ses points forts sont à chercher ailleurs...

  • Culture Vous êtes plutôt féru(e) de culture, d'histoire, d’art, d’architecture, de religion ou d’archéologie ? Un périple noté 5 sera riche en visites de sites et monuments historiques (même s’il peut comprendre un peu de rando). Un voyage noté 1 ne comprend pas plus d’une seule visite culturelle.

  • Rencontre vous voyagez surtout pour aller à la rencontre de peuples aux modes de vie étonnants ?
    Une aventure notée 5 est une véritable immersion avec, la plupart du temps, un hébergement chez l’habitant. C’est un séjour où les rencontres et les échanges avec la population sont très fréquents, où vous êtes invité le cas échéant, à prendre part aux activités du village et où cueillette et découverte des us et coutumes de vos hôtes seront votre quotidien.
  • Code VEN01

Ce trek au Venezuela offre aux voyageurs des merveilles insoupçonnées. Le Roraima, fameux "monde perdu" de Conan Doyle est situé à l’est du parc national de Canaima, au cœur de la Gran Sabana. Ce plus haut tepuy du pays dissimule des richesses naturelles et géologiques uniques au monde. Après l’ascension de cette mythique montagne tabulaire, cap sur l’Orénoque, puis la Caraïbe, où nous nous laisserons bercer par les vagues, sous un air alizé, entre criques abandonnées et plages ourlées de cocotiers. Un périple aux confins d’un pays réservé aux aventuriers. Subjuguant ! Lire la suite

L'itinéraire :

  1. J1 PARIS - PUERTO ORDAZ

    Vol régulier Paris / Caracas (départ de province possible, sur demande et selon disponibilités). Arrivée à Caracas, capitale du Venezuela, accueil par notre accompagnateur francophone local et transfert à pied (300 mètres) pour l'aéroport national. Vol Caracas / Puerto Ordaz en fin d’après midi. Arrivée en début de soirée dans cette ville industrielle, capitale économique de la région de Guyana, à la confluence des rios Orénoque et Caroni. Premier briefing et nuit à l’hôtel.
    Note :Repas libres - Vols non accompagnés - Attention : en cas d’arrivée tardive, de retards ou d’annulation des vols, vous passerez votre première nuit à l’hôtel à Caracas. Vous prendrez alors un vol pour Puerto Ordaz tôt le lendemain.

    • à l'hôtel
  2. J2 CARACAS - PUERTO ORDAZ

    Départ matinal vers le sud et la grande ville de Puerto Ordaz. Arrivée dans cette capitale économique de la région de Guyana, à la confluence des rios Orénoque et Caroni. Briefing et nuit à l’hôtel.

    8h de route

    • à l'hôtel
  3. J3 PUERTO ORDAZ - ARAIMATEPUY

    Nous partons ce matin en véhicule privé pour une longue journée de route à travers un paysage de bocage et de pâturage d’abord, puis sur fond de grande savane le long d'immenses étendues verdoyantes. Nous passons en plein cœur de la zone aurifère du Venezuela et déjeunons dans un restaurant typique. Ici, la fièvre de l'or est bien implantée et c’est une ambiance de Far West qui règne. Nous rejoignons ensuite la communauté des indiens caribs d’Araimatepuy, nichée en lisière de la forêt, au sud du pays, près du parc national du Canaima. A notre arrivée ou le lendemain matin, selon l’organisation, nous visitons les cultures sur brûlis des indiens et découvrons le processus de fabrication de la "cassave" galette de manioc, qui est la base des repas indigènes. Nous passons la nuit en compagnie de nos hôtes et dormons en hamac sous un carbet-dortoir (équipé de moustiquaire).
    Note : Nuit sous carbet en hamac (fourni) sous carbet - Transfert : 6 heures.

    • dans un Hamac
  4. J4 ARAIMATEPUY - PARAITEPUY

    Après le petit déjeuner nous remontons à bord de nos véhicules privés et continuons notre route à l'assaut de la Sierra de Lema, forêt dense, perchée sur un plateau bordé de montagnes tabulaires, les " tepuys". Nous effectuerons différentes haltes pour admirer des cascades naturelles : rapides de Kamoiran, Chute Kama (d’environ 60 mètres). Baignade dans l’une des cascades jalonnant notre parcours. Puis nous empruntons pendant 2h environ une piste accidentée jusqu'au village indien de Paratepuy point de départ de notre trek et où nous passerons la nuit. Le site domine la savane et les imposants tepuys, Kukenan et Roraima.
    Note : Pas d'électricité ni d'eau chaude dans les chambres -Possibilité de recharger les batteries au carbet restaurant.

    • en bungalow
  5. J5 PARAITEPUY - TREK POUR RORAIMA

    Après le petit déjeuner dans le « comedor » du village (cantine locale), nous rencontrons les guides et porteurs indiens qui vont nous accompagner les jours à venir pour notre trek. Préparation des sacs, répartition du matériel et début de notre marche à travers la savane. D'une campagne verdoyante et vallonnée aux abords du village, nous évoluons ensuite sur des sols de plus en plus lessivés, au fur et à mesure que nous voyons se rapprocher les improbables tepuys. Inhabitée, cette savane verte regorge également de « galeries de forêts». Après quelques heures de marche tranquille, passage à gué des rivières Tek et Kukenan pour enfin atteindre le campement Kukenan où nous installons nos tentes.
    Note : Nuit sous tente. Une table est mise à disposition sur le site, qu'il faudra évidemment partager avec les autres randonneurs : l'espace étant petit, chaque groupe y mange en général à tour de rôle - Prévoir impérativement des vêtements longs : les « puri puri », même s'ils ne sont pas nocifs, peuvent vite devenir très pénibles - Il n'y a pas de ponts sur la rivière Tek, en cas de fortes pluies, il se peut que leurs eaux deviennent rapidement infranchissables, pour une période plus ou moins courte. Aussi est-il indispensable d'attendre l'ensemble du groupe, et l'avis du guide, avant de les traverser.
    IMPORTANT : Pour des raisons de logistique, vous êtes autorisé à n'emporter que 7 kg par personne pour les 6 jours de trek. Le surplus de vos affaires devra être laissé à Paraitepuy. Si vous souhaitez monter avec plus d'effets personnels, vous devrez porter la différence (les porteurs prévus portant vos 7 premiers kilos).

    Le Roraima - Parc national Canaima - Vénézuela
    Le Roraima - Parc national Canaima - Vénézuela © Hélène Franon
    • au campement
    • 4 heures
  6. J6 KUKENAN CAMP - CAMP DE BASE DU RORAIMA

    Nous attaquons ce matin notre montée à travers la savane en direction du camp de base. Après 4 heures de marche, nous atteignons enfin la base du Roraima (1850 m.), le plus haut Tepuy du plateau des Guyanes. Les légendes indiennes disent que le Roraima serait la mère de toutes les eaux, et que c'est à partir de ce lieu sacré que seraient nés tous les fleuves de la Terre. De notre campement où nous arrivons pour le déjeuner, nous jouissons d'un côté d'une vue spectaculaire sur la plaine, de l'autre, la formation rocheuse de Tevasin, haute de 2810 mètres, plus connue comme « le mur ». Nous pouvons aussi observer au loin le Tepuy Kukenan avec sa chute d’eau de 640 mètres, 4ème plus haute cascade du monde (2ème du Venezuela, après le fameux Salto Angel). Le lieu est tout simplement grandiose ! Après-midi libre pour parcourir les environs ou pour récupérer. Pensez donc à emporter jeux de cartes, jungle speed et bouquins pour égayer l'après-midi.

    Le Roraima - Parc national Canaima - Vénézuela
    Le Roraima - Parc national Canaima - Vénézuela © Dominique Jacquin
    • en bivouac
    • 4 heures
    • 750 m
  7. J7 RORAIMA (Ascension sommitale)

    Troisième journée de rando qui va nous permettre d'atteindre, enfin, le sommet du fameux Tepuy Roraima. Nous partons à la fraîche, par un sentier abrupt à travers un écrin de végétation tropicale au pied de la falaise. Pierriers, miradors, brumes passagères, éclaircies inattendues, créent une ambiance particulière, presque féerique ... Le plus surprenant reste la faille finale par laquelle nous grimpons, jusqu'à atteindre le toit de la Grande Savane. Nous parvenons alors au sommet, à 2810 mètres d'altitude, en début d'après-midi. Nous y découvrons un autre monde … une autre planète … aux formations rocheuses impressionnantes, prenant tantôt des formes humaines, tantôt des formes animales. Notre guide indien nous fera découvrir une flore et une faune endémiques. Nous poursuivons jusqu'à notre « hôtel » (grotte autour de laquelle les tentes vont être installées). Puis, si le temps le permet, nous filons nous baigner dans des piscines naturelles d’eaux froides. Dîner et nuit au sommet.
    Temps de marche : 4 à 5h d'ascension à proprement parler ; 1h environ au sommet pour rejoindre notre « hôtel » - Les lieux de campement au sommet du Roraima ont été répertoriés par les indiens Pemons et regroupés sous le nom d' « hôtel » (généralement une grotte à proximité d'un point d'eau). Les randonneurs présents sur le sommet sont ainsi répartis sur le plateau, selon qu'ils se soient vu attribuer par les autorités du parc tel ou tel site pour la nuit (en fonction notamment de la taille de leur groupe).

    Le Roraima - Parc national Canaima - Vénézuela
    Le Roraima - Parc national Canaima - Vénézuela © Hélène Franon
    • en bivouac
    • 5 heures
    • 1000 m
  8. J8 SOMMET DU RORAIMA (2810 m. d'altitude)

    Nous passons notre journée à la découverte à pied du "monde perdu" de Conan Doyle. Nous nous réveillons à l'aube au-dessus de la mer de nuages. Aujourd'hui nous découvrons plusieurs lieux d’intérêt: Le Carro, nom donné à cette roche en forme de voiture, plus haut point du Tepuy; El abismo, mirador à flanc de falaise offrant un panorama sur toute la vallée; les sources d’eau froide du « Jacuzzi » ( !!!) ou encore la Ventana qui a notre préférence avec sa vue plongeante sur l'Amazonie. Voilà donc une longue journée de marche sur la roche nue (terrain plat) dans un environnement surréaliste ! Seconde nuit au sommet de ce site exceptionnel.

    Le Roraima - Parc national de Canaima - Vénézuela
    Le Roraima - Parc national de Canaima - Vénézuela © Dominique Jacquin
    • en bivouac
    • 7 heures
  9. J9 RORAIMA - TEK RIVER

    Cinquième journée de trek : Sommet du Roraima / Tek River.
    Nous quittons le Roraima à l'aube pour redescendre vers la grande savane par le même chemin qu’à l’aller, unique voie d’accès au Roraima. Passage à gué des rivières Tek et Kukenan. Après 7heures de marche,

    Parc national de Canaima - Vénézuela
    Parc national de Canaima - Vénézuela © Dominique Jacquin
    • en bivouac
    • 7 heures
    • 1700 m
  10. J10 TEK RIVER - PARAITEPUY - GUASIPATI

    Nous entamons le chemin du retour pour atteindre la communauté de Paraïtepuy en fin de matinée, où nous quittons notre équipe locale de porteurs et accompagnateurs ... c'est la fin de ce trek exceptionnel ! Nous y retrouvons le surplus d'affaires que nous y avions laissé le Jour 4 et récupérons nos véhicules. Escale à la Cascade de Jaspe si le temps et la météo le permettent, avant de prendre la direction de Guasipati, ville étape sur la route de Ciudad Bolivar. Nous arrivons à notre hôtel dans la soirée où nous retrouvons un peu de confort.

    Transfert : 6h

    • à l'hôtel
    • 3 heures
    • 200 m
  11. J11 GUASIPATI - CIUDAD BOLIVAR

    Transfert jusqu'à Ciudad Bolivar avec nos véhicules privés. Visite guidée de cette cité coloniale, anciennement appelée Angostura, langoureusement étirée sur les berges du fleuve Orénoque. La vieille ville, fondée en 1595, est considérée comme le point de départ de la lutte pour l’indépendance de la Grande Colombie. C’est en effet la ville que Simon Bolivar choisit pour prononcer en 1819 son discours inaugurant la République de la Grande Colombie incluant alors le Panama, l’Equateur, la Colombie et le Venezuela. Balade à travers ses rues étroites et colorées, découverte de son patrimoine architectural (la cathédrale, le Palais du Gouvernement, la place Bolivar…), de son histoire ancrée dans la bataille pour l’Indépendance du pays. En fin de journée, nous embarquons à bord d'un bateau afin de contempler la ville depuis l’Orénoque et en apprendre plus sur cet immense fleuve.

    Transfert 4 à 5h

    • à l'hôtel
  12. J12 CIUDAD BOLIVAR - MOCHIMA

    Départ pour rejoindre la côte caribéenne et le village de Santa Fe, porte d'entrée du parc marin de Mochima zone balnéaire protégée où la vie sous-marine se déploie à son gré. Oiseaux marins (fous, pélicans, frégates), dauphins, poissons et coraux vivent ici en toute liberté. Les fonds y sont clairs, facilitant la plongée avec masque et tuba. La côte est montagneuse et sauvage, aride, parsemée de roches ocres et de cactus qui constituent la principale végétation de ce milieu à la beauté brute. Santa Fé est un village de pêcheurs authentique, animé surtout le matin quand les hommes, de retour de la pêche, déversent leurs filets et vendent à la criée. Après-midi libre pour profiter de la plage.

    Trajet : 5 à 6 heures environ.

    Vénézuela
    Vénézuela © Marcob35/fotolia.com
    • à l'auberge
  13. J13 PARC MARIN DE MOCHIMA

    Journée d’excursion en barque traditionnelle à la rencontre des merveilles du parc marin de Mochima, accessible uniquement par la mer. Au programme : plongée sur les coraux, observation de dauphins et d’oiseaux de mer, pêche, balade dans des criques isolées et repos sur la plage.

    4h de navigation

    Caraïbe - Vénézuela
    Caraïbe - Vénézuela © Vilainecrevette/fotolia.com
    • à l'auberge
  14. J14 PARC MARIN DE MOCHIMA

    Nouvelle journée en barque dans le parc de Mochima, pour parfaire notre connaissance et terminer notre programme de la veille. Fin de journée libre.

    4h de navigation

    Caraïbe - Vénézuela
    Caraïbe - Vénézuela © Verasmirnova/fotolia.com
    • à l'auberge
  15. J15 et J16SANTA FE - CARACAS - FRANCE

    Nous prenons la route tôt ce matin pour rejoindre Caracas et son aéroport international. Enregistrement et décollage pour notre vol transatlantique retour, de nuit, vers Paris (ou province, sur demande et selon disponibilités). Arrivée le J15.
    Repas libres - Vol non accompagné - Transfert 6 à 7h

    • à bord
  16. N.B. :

    Les étapes sont données à titre indicatif. Elles peuvent être modifiées en fonction des horaires d'avion, de train, de bus, des conditions climatiques ou tout autre évènement inattendu. L’ordre des visites pourra alors éventuellement être changé.

Pour être averti de la mise en place d'une date de départ, créez-vous une alerte

M'alerter si le voyage est programmé entre le

et le

Le prix comprend :

    . Le vol international et les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
    . L'accompagnement par un guide local francophone
    . Les services de chauffeurs, d'un cuisinier et de porteurs
    . Les transports (de vous et des bagages) pendant le voyage
    . L'hébergement en chambre (ou tente) double (ou plus rarement triple)
    . Le matériel de camping (tente, matelas de sol, vaisselle et matériel de cuisine)
    . Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners (à l'exception de ceux indiqués comme libres dans le programme)
    . Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme (et non optionnelles ou effectuées durant les temps libres)
    - L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
    Et en bonus chez nomade aventure pas de frais de dossier !

Le prix ne comprend pas :

    . L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
    . Le supplément chambre individuelle
    . Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
    . Les repas indiqués comme libres dans le programme : dîner du J1 et déjeuner du J15
    . Les boissons et éventuels pourboires (voir rubrique "Pourboires").

1 • Détails du voyage

Niveau physique et préparation

Circuit de niveau dynamique avec des dénivelé positifs de + de 1000m.
Une très bonne condition physique est recommandée ainsi que la pratique régulière d'une activité physique.

On sera combien ?

De 4 à 12 personnes.

On dort où ?

Nuits en hôtels simples, sous tente, chez l’habitant en hamacs, et en auberge.

A table !

Un grand soin est apporté aux repas. Pour des raisons de logistiques, certains déjeuners pourront être pris sous forme de paniers pique nique. La nourriture est dans tous les cas entièrement achetée sur place. Un cuisinier est prévu quand nécessaire. Tout le matériel de cuisine est alors fourni (assiettes, couverts, matériel de cuisine, etc.). Par ailleurs, si nous pouvons presque partout nous approvisionner en eau potable, et trouver de l’eau en bouteille dans les villes et villages non isolés, il est toutefois nécessaire de vous équiper de pastilles « Micropur » ou « Aquatab ».

La toilette (et les toilettes)

Pour les nuits à l'hôtel et en bungalow, des salles de bain privées sont prévues. Pour les nuits sous carbet en hamac sanitaire partagés à l'extérieur. Lors des nuits en bivouacs, des toilettes mobiles seront installés. Possibilité de se laver dans la rivière à Tek River et dans les pisicines naturelles (froides) en haut du Roraima. Des lingettes sont à prévoir le cas échéant.

Suivez le guide !

Guide local francophone du J1 au J15.

On se déplace comment sur place ?

Transferts en 4x4 privatisé.

Volez en bonne compagnie !

Vous volerez sur des compagnies régulières : TAP, UX, Ibéria, Air France
Transit par les États-Unis possible, qui nécessite alors de souscrire à l’ESTA :
https://esta.cbp.dhs.gov
https://esta.cbp.dhs.gov

Esprit du voyage

La réussite de tout voyage est un délicat mélange de bonne humeur, de sentiments d'entraide et de convivialité, d'esprit de découverte, de bonne volonté, d'une participation aux tâches communes ainsi que le respect des traditions locales. Pour cela, chaque participant se documente suffisamment sur le pays pour être autonome.

2 • Budget

Le prix comprend :

. Le vol international et les transferts depuis et vers l'aéroport d'arrivée
. L'accompagnement par un guide local francophone
. Les services de chauffeurs, d'un cuisinier et de porteurs
. Les transports (de vous et des bagages) pendant le voyage
. L'hébergement en chambre (ou tente) double (ou plus rarement triple)
. Le matériel de camping (tente, matelas de sol, vaisselle et matériel de cuisine)
. Les petits-déjeuners, déjeuners et dîners (à l'exception de ceux indiqués comme libres dans le programme)
. Les visites, les entrées de sites ou parcs et les activités indiquées dans le programme (et non optionnelles ou effectuées durant les temps libres)
- L'assistance de notre partenaire local durant le voyage
Et en bonus chez nomade aventure pas de frais de dossier !

Le prix ne comprend pas :

. L’assurance facultative annulation et/ou rapatriement (voir rubrique « Assurances »)
. Le supplément chambre individuelle
. Les visites et activités indiquées comme optionnelles ou effectuées lors des temps libres
. Les repas indiqués comme libres dans le programme : dîner du J1 et déjeuner du J15
. Les boissons et éventuels pourboires (voir rubrique "Pourboires").

Frais d’annulation

Si vous êtes dans l’obligation d’annuler votre voyage avant son commencement (date de départ), vous devez en informer dès que possible NOMADE AVENTURE et l’assureur par tout moyen écrit permettant d’obtenir un accusé de réception. C’est la date d’émission de l’écrit qui sera retenue comme date d’annulation pour facturer les frais d’annulation selon le barème ci-dessous :

Plus de 60 jours avant la date de départ : 15% du prix total* du voyage
De 60 à 31 jours avant la date de départ : 28% du prix total* du voyage
De 30 à 14 jours avant la date de départ : 36% du prix total* du voyage
De 13 à 7 jours avant la date de départ : 54% du prix total* du voyage
A moins de 7 jours de la date de départ : 66% du prix total* du voyage
(*)Voir "total général (assurances incluses)" dans la rubrique "PRIX" du bulletin d'inscription.
Pour plus de détails sur les conditions et frais d'annulation, annulation/résolution par certains participants et maintien du voyage pour les autres, consultez les articles 6, 6.1 et 6.2 dans les conditions de vente.

Budget sur place

La monnaie nationale est le Bolivar, divisé en 100 centavos. Il est impossible de se procurer des Bolivares en France ou en Europe. Les distributeurs d'argent qui acceptent les cartes internationales (Cartes Visa, Mastercard, American Express) sont rares et se trouvent principalement dans la capitale ou les grandes villes. Aussi, nous vous invitons à partir de France avec des dollars et de les changer sur place. Nous estimons que 250 USD (hors souvenirs) devrait être largement suffisant pour vos dépenses courantes. Attention : il existe au Venezuela une forte dérive quant au change de monnaies. Il existe en effet deux marchés parallèles : l'un officiel (par les banques), l'autre officieux (de la main à la main dans la rue, les gares routières et les aéroports). Nous vous invitons donc à voir avec votre accompagnateur local pour qu'il vous indique à votre arrivée les moyens de faire le change.

Pourboires

Nous vous recommandons un montant journalier de 3 à 4 USD pour votre guide principal et 2 USD environ pour les porteurs et chauffeurs.

3 • Assurances

Pourquoi souscrire une assurance ?

  • Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver avant votre voyage, ou pendant !
    Malgré tous nos talents, nous ne savons pas encore prédire l’avenir…
  • Parce qu’on viendra vous chercher même à Bab el-Oued !
    Où que vous soyez, au fin fond de la Pampa, perdu dans les steppes ou perché sur un iceberg, notre assureur viendra vous chercher en cas de problème ! Bon, sauf sur la Lune, qu’on refuse toujours d’ajouter au contrat puisque notre fusée à propulsion d’idées ne serait pas aux normes européennes, bref…
  • Parce qu’on assure !
    Même si vous avez une carte bancaire qui assure, nous vous conseillons de vous renseigner pour connaître précisément les clauses de votre contrat ! Vous verrez que les plafonds de dédommagement et les garanties de notre assurance sont généralement plus avantageux que ceux proposés par des assurances classiques.

    Pendant le voyage : comment ça marche en cas de pépin ?
    Le bon réflexe : appelez ! Dès la survenue du problème, et avant d’engager quelque frais que ce soit, appelez Mutuaide Assistance (01 45 16 43 19) ou demandez à l’équipe locale de vous assister. Le plateau d’assistance est disponible 24h/24 et 7 jours/ 7.

    Etes-vous bien certain de ne pas vouloir souscrire une assurance voyage ?
    Pour le savoir, posez-vous les bonnes questions :
  • vos garanties couvrent-elles l’ensemble des participants de ce séjour ?
  • en cas de voyage interrompu, vos garanties proposent-elles un séjour de compensation ?
  • vos garanties assurent-elles le remboursement des frais médicaux à l’étranger jusqu’à 200.000€ par personne ?

    Pour décider en toute connaissance de cause, comparez :


    Un conseil : choisissez la tranquillité au meilleur prix

    Si vous réglez votre séjour avec une Visa Premier, Infinite ou Mastercard Gold, Platinum, souscrivez l’Assurance Tranquillité CB.
    Vous complèterez et renforcerez les garanties de l’assurance de votre carte bancaire. C’est la certitude de profiter d’une couverture optimale au meilleur prix !

    Last but not least…
    En souscrivant une assurance avec Nomade, vous profitez de l’aide de notre Service Relation Client pour accomplir vos démarches auprès de l’assureur. Vous mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour bénéficier des garanties souscrites dans les meilleurs délais et en toute tranquillité. Si vous optez pour une assurance de carte bancaire, vous assurez vous-même les démarches et, un bon conseil, armez-vous de patience… !

    Souhaitez-vous souscrire une assurance voyage avec Nomade ?
  • Quel contrat choisir ?

  • Vous voulez dormir sur vos deux oreilles avant et pendant le voyage : choisissez le contrat Tranquillité (3,80% du prix de votre voyage)
    Vous bénéficiez d’une protection complète en cas d’annulation liée à un problème médical touchant votre personne ou vos proches, mais également si vous annulez votre séjour à cause d’un événement empêchant la réalisation du voyage. Par exemple, si jamais un volcan se réveille sans crier gare, les frais de report sont pris en charge. Perte de bagages, soucis médical, dentaire… qui menacent de gâcher votre séjour ? Vous êtes pris en charge. Pour de plus gros bobos, où que vous soyez, le contrat tranquillité assure votre rapatriement !

  • Vous hésitez car vous avez une carte bancaire qui assure : optez pour le contrat Tranquillité Carte Bancaire (2,80% du prix de votre voyage)
    Vous profitez exactement des mêmes garanties que celles du contrat Tranquillité, à la seule différence qu’il vient compléter les garanties proposées par votre assurance carte bancaire (attention, contrat réservé exclusivement aux titulaires de Visa Premier, MasterCard Gold, Platinum, Infinite, ayant réglé l’intégralité du séjour avec leur carte bancaire). En cas de problème, vous prévenez d’abord votre assurance carte bancaire, qui définira les modalités d’assistance et de dédommagement. Ensuite, votre contrat Tranquillité Carte Bancaire
  • 4 • Equipement

    Petit équipement personnel

    . Lunettes de soleil
    . Gourde isotherme (1 L min.)
    . Lampe de poche et/ou lampe frontale
    . Crème solaire haute protection
    . Briquet pour brûler vos détritus (à mettre dans le bagage en soute)
    . Couteau pliant (à mettre dans le bagage en soute)
    . Nécessaire de toilette (produits biodégradables de préférence)
    . Papier de toilette (biodégradable si possible)
    . Serviette de toilette à séchage rapide
    . Protections auditives anti-bruit
    . Chapeau ou casquette couvrante sur le cou
    . Adaptateur de prise électrique

    Pharmacie personnelle

    Faites-vous une pharmacie personnelle. INDISPENSABLE. En cas de traitement médical, prévoir suffisamment de réserve pour la durée du séjour. Celle-ci doit contenir vos médicaments usuels auxquels vous ajouterez des antalgiques, crème de protection pour les lèvres et la peau, vitamine C, crème pour les coups de soleil, gel pour les courbatures, nécessaire pour soignez les pieds (compeed), antidiarréhique et antiseptique intestinaux, fucidine. Il est important de prendre des bandages, sparadraps et élastoplasts car ils peuvent être forts utiles. Une pince à épiler et une aiguille pour les échardes. Produits antimoustiques ... Vous pourrez offrir toute ou partie de votre pharmacie à l’équipe locale, dispensaire, hôpital ou organisation médicale, avant votre départ.

    On prend quels bagages ?

    Note concernant vos bagages : 18 kg maximum par personne pour le bagage en soute.
    Bagage principal : Un sac de voyage souple ou un sac à dos est conseillé car ils sont faciles à ranger dans les véhicules. Dans tous les cas : pas de valise, car ce bagage devra être adapté à des déplacements en bus locaux … vous aurez en d’autres termes à le porter sur de courtes distances. C’est aussi le sac qui voyage dans la soute de l’avion. Pendant le voyage, il contient les affaires que vous n’utilisez pas pendant la journée. Transporté par les véhicules, vous le retrouverez le soir. Attention : Sur les vols internationaux, notamment ceux transitant aux USA, ne fermez pas à clé vos bagages enregistrés en soute ! L'administration américaine chargée de la sécurité des transports et de vérification des bagages (TSA : Transportation Security Administration), est en droit d’ouvrir vos bagages, quitte à endommager ou détruire les serrures. Seules des sangles ou cadenas à la norme TSA sont reconnus par cette administration puisqu’ils disposent des passes leur permettant d’ouvrir et de refermer les verrous. Ces fermetures sont donc très utiles, voire nécessaires, lors d'un voyage ou d’une escale aux Etats-Unis. En pratique, vous pouvez vous procurer ces cadenas et sangles TSA dans les commerces. (10-15 euros) Le logo TSA est reconnaissable de façon très simple par un losange rouge.
    Bagage à main : un petit sac à dos de randonnée est indispensable. Pendant le voyage, ce sac que vous porterez contiendra les affaires de la journée : gourde, appareil photo, etc. Choisissez-le suffisamment grand (30 litres conseillé) pour pouvoir y contenir parfois le pique-nique du midi lors de certaines étapes. C'est également le sac que vous utilisez en cabine dans l'avion. Ce sac ne doit pas être volumineux, il doit contenir ce qui est lourd et fragile et ce qui peut être utile entre le moment où vous enregistrez votre bagage à l’aéroport de départ et le moment où vous le récupérez à l’aéroport de destination. A titre d’exemple : appareil photos et films, veste, livres, médicaments personnels, trousse de toilette, etc. Il est utile d´avoir dans son petit sac à dos de cabine de quoi "survivre" pendant quelques jours à l´arrivée au cas où le gros bagage en soute n´arrive pas. Donc penser à avoir sur soi ses chaussures de marche, quelques vêtements pour les jours d´attente éventuels et son duvet. PS : Laissez tout objet contendant (couteau, ciseaux, coupe ongle, etc..) ainsi que votre briquet dans votre bagage destiné à la soute de l’avion car les contrôles de sécurité les interdisent à bord de l’avion. Attention : nous vous rappelons que même si l’Amérique latine reste une destination sûre, il n’en est pas moins essentiel de bien veiller à vos affaires personnelles durant le voyage. A ce titre, ne laissez jamais vos effets personnels sans surveillance : ce qui est valable dans les gares routières par exemple (où vous faîtes généralement bien attention, car cela tombe sous le sens), l’est aussi durant les pauses que nous pourrions faire lors de nos transferts en véhicules privés, où vous êtes malheureusement bien souvent tenté de laisser, à tord, sur les banquettes, appareils photos, documents de voyage, argent, etc. Nomade Aventure ne serait en effet être tenus responsables des vols éventuels survenus à ces occasions du fait de votre négligence.

    On met quoi dans la valise ?

    Habillement : Vêtements légers de préférence en coton, pantalons en toile, chemises à manches longues (offrant une excellente protection contre le soleil et aussi contre les moustiques), un pull ou une fourrure polaire légère pour le soir (et pour l'avion), pantalons de trekking, shorts, tee-shirts, chemises à manches courtes, débardeurs, un maillot de bain, etc. Tout pour les climats chauds en somme ! Mais attention, les nuits au sommet du Roraima et au camp de base peuvent être fraîches, voire froides : n'oubliez donc pas non plus d'emporter une veste en Gore-tex avec capuche ou cape de pluie (indispensable !) et une fourrure polaire un peu épaisse. Ajoutez aussi dans votre sac, pour les plus frileux : collants, gants et bonnet.
    Chaussures : Choisissez des chaussures de randonnée, à semelles épaisses mais souples et à tiges montantes, en toile ou en Goretex. Prenez des chaussures qui sont déjà faites à vos pieds. Pensez à emporter une autre paire pour vous détendre en ville, le soir ou au bivouac. Des sandales type « Téva » peuvent dans ce cas être très appréciables. Quant aux tongs, elles restent bien évidemment toujours idéales pour se prélasser sur la plage !

    5 • Formalités et santé

    Formalités

    Passeport

    Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date d'entrée dans le pays. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire). Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire. Conformément aux dispositions de la législation vénézuélienne (Conseil national des droits de l’enfant et de l’adolescent), tout déplacement à l’intérieur ou à l’extérieur du territoire vénézuélien d’un mineur isolé ou accompagné d’un seul de ses deux parents, quel qu'en soit le moyen, est préalablement assujetti à la délivrance d’une autorisation parentale. Les autorités vénézuéliennes exigent que ce document soit pris auprès d’une officine notariale vénézuélienne (s'adresser au consulat). Le parent accompagnateur et l’enfant doivent donc être en mesure de présenter ce document en cas de contrôle. Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs. Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français. Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis : DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur). Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande. RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise. APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

    Visa

    Les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 90 jours. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. La réglementation vénézuélienne exige que toute personne entrant sur le territoire national ait souscrit une assurance voyage couvrant les frais médicaux d’urgence à une hauteur minimale de 39.750 dollars américains (US$) et la perte ou détérioration de bagage à une hauteur minimale de 900 US$. Une copie de l’attestation d’assurance peut être exigée à l’arrivé à Caracas.

    Formalités spécifiques

    FICHE MAE
    Nous vous ferons prendre connaissance de la fiche MAE du pays, à nous retourner signée lors de l’inscription.

    PASSEPORT
    - Passeport en cours, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français.

    - Passage par les USA : Nos vols font parfois escale aux États-Unis.
    Chaque voyageur français y compris les enfants, se rendant ou transitant aux États-Unis doit être en possession d´un passeport électronique (lecture à l´horizontale et symbole puce électronique) ou d´un passeport individuel à lecture optique en cours de validité.

    Depuis Janvier 2016, le département d'État américain exige pour les personnes ayant séjourné en Iran, Irak, Soudan ou en Syrie depuis le 1er mars 2011, ou qui ont la double nationalité de l’un de ces pays, de demander un visa par la voie traditionnelle auprès des représentations consulaires américaines. Le formulaire ESTA ne suffit pas.

    Aussi, tous les voyageurs français doivent également être en possession d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage) avant d´embarquer pour les États-Unis. Pour cela, il faut remplir sur Internet, au plus tard 72h avant le départ, un formulaire (équivalent au I94W actuellement rempli à bord) sur le site : www.CBP.gov/esta.
    Ce formulaire vous sera demandé par la compagnie au moment de votre embarquement en France. Si vous n’êtes alors pas en mesure de le présenter, votre accès à bord vous sera refusé et votre voyage avec nous compromis. Nomade Aventure ne sera pas responsable si vous ne souscrivez pas à l'une de ces procédures.

    - Les enfants ne peuvent plus être inscrits sur le passeport de leurs parents.
    Ils doivent être en possession d’un passeport individuel. Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

    - La formulation des noms (jeune fille et épouse) sur le passeport doit donc être identique à la formulation des noms sur les documents officiels et d'inscription. Si vous ne respectez pas nos consignes, vous serez automatiquement refoulé par le service des douanes américaines et la compagnie aérienne refusera de vous faire embarquer.


    VISA VENEZUELA
    Les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 90 jours.
    Pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.

    La réglementation vénézuélienne exige que toute personne entrant sur le territoire national ait souscrit une assurance voyage couvrant les frais médicaux d’urgence à une hauteur minimale de 39.750 dollars américains (US$) et la perte ou détérioration de bagage à une hauteur minimale de 900 US$. Une copie de l’attestation d’assurance peut être exigée à l’arrivé à Caracas.

    Vaccins obligatoires

    Même si la vaccination contre la fièvre jaune n'est pas (encore) obligatoire pour les voyageurs arrivant directement d'Europe ou des Etats-Unis, la multiplication des foyers de la maladie dans de nombreuses régions du pays et des pays voisins, et pas seulement dans les régions amazoniennes, justifie, dès maintenant, de la recommander à tous, hors rares contre-indications décidées par le Centre de vaccinations internationales.
    Sa validité est maintenant prolongée « à vie » (mention qui doit être notée sur le carnet international, quelle qu'ait été la date de la vaccination). Elle peut, en outre, être exigée à la sortie du pays, pour les voyageurs prolongeant leur périple dans les autres pays d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale et de toute la zone Caraïbe.

    L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

    Vaccins conseillés

    Les vaccinations habituelles devront être faites contre diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche, rougeole surtout pour les enfants. Et éventuellement, typhoïde, rage.

    Paludisme

    Il est présent toute l'année dans tout le bassin de l'Orénoque. Le voyageur devra adopter, partout hors des villes, des mesures de protection d'abord individuelles, qui le protégeront aussi contre d'autres insectes, vecteurs d'autres maladies (fièvre jaune, dengue, chikungunya, virus Zika) : répulsifs cutanés et vestimentaires actifs, port de vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées ; l'Amazonie (donc le bassin de l'Orénoque), mais aussi la région de Maracaïbo, ou la bande frontière avec le Guyana sont impaludées, la protection médicamenteuse y sera assurée par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou de doxycycline. Compte tenu du risque d'effets indésirables, la prescription de méfloquine (Lariam) ne sera proposée aux voyageurs qu'en cas de bonne tolérance lors de voyages antérieurs ou de contre-indication aux autres médicaments actifs.

    6 • Le pays

    Bibliographie

    - Venezuela, Lonely Planet
    - Conan Doyle : Le monde Perdu.

    7 • Tourisme responsable

    Charte éthique du voyageur

  • Charte éthique du voyageur
    Chacun de nous peut contribuer à être un voyageur responsable, attentif au monde et à ses habitants, en suivant quelques conseils, avant, pendant et après le voyage.

    Avant le voyage : Préparer son voyage, c’est d’abord s’intéresser à la destination.
  • Bien s’informer sur les habitants et leur mode de vie, le patrimoine, la religion, l’environnement, l’économie, et apprendre quelques mots dans la langue de la destination.
  • Choisir des professionnels impliqués dans le tourisme responsable : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, guides, activités sur place, hébergements, restaurants.
  • N’emporter que l’essentiel, et garder de la place dans la valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. Se renseigner sur la pratique et les limites du marchandage des prix et sur les pourboires laissés aux professionnels : restaurants, hébergements, guides, artisans, commerçants, sans s’obstiner à vouloir obtenir des privilèges.
  • Pour partir l’esprit léger, garder l’esprit critique. S’interroger sur la réalité des risques de la destination, et se renseigner auprès des organismes compétents, sans se laisser trop influencer par certains médias.

    Pendant le voyage : Respecter aussi bien la nature que les hommes et leur culture.
  • Se mettre au diapason des us et coutumes de la destination, sans imposer ses habitudes ni son style de vie, en portant attention à la manière de s’habiller notamment dans les lieux de culte, mais aussi aux signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local. Goûter la cuisine locale, et être curieux des modes d’hébergements authentiques.
  • Avant de photographier une personne, prendre le temps de lui demander l’autorisation et profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Pour les enfants, demander l’accord des parents.
  • Comme chez soi, trier les déchets lorsque cela est possible, économiser l’eau et l’énergie. Respecter aussi les règles affichées dans les espaces naturels, afin de préserver l’équilibre des lieux, de même que dans les musées, les villes, ou sur les plages.
  • Veiller à ne pas prélever de souvenirs dans les sites naturels et archéologiques, et à ne pas favoriser le vol et les dégradations en achetant des objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées. Préférer le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants. Dénoncer l’exploitation sexuelle des enfants. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

    Après le voyage : Favoriser le dialogue entre les cultures pour permettre un tourisme facteur de paix.
  • Honorer ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le voyage, l’envoi de photos par exemple. Si vous avez remarqué des situations graves et intolérables, les signaler à l’agence qui vous a vendu le voyage ou aux autorités compétentes.
  • Compenser tout ou partie des émissions liées à son voyage, et notamment les déplacements en avion, en contribuant à des projets de solidarité climatique. Soutenir des initiatives locales en donnant à des associations de développement, en s’engageant au sein d’ONG, ou en achetant des produits du commerce équitable.
  • Partager son expérience de voyageur, en famille, avec ses amis, ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses et des fragilités de notre planète, et faire bénéficier aux autres de conseils pour voyager mieux.
  • Préparer son prochain voyage, proche ou lointain, en prenant conscience des nombreuses vertus du tourisme, non seulement économiques et sociales mais aussi culturelles et environnementales. Le tourisme donne de la valeur au patrimoine et encourage sa protection.

    Pour de plus amples informations sur le tourisme responsable et profiter d’autres conseils pour voyager mieux : www.tourisme-responsable.org
  • Agir pour un tourisme responsable (ATR)

  • NOTRE ENGAGEMENT AUPRÈS D’AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

    L’esprit ATR
    Être membre d’ATR (Agir pour un Tourisme responsable), c’est s’engager sur la limitation des effets négatifs de l’activité touristique. C’est développer de nouvelles pratiques de tourisme responsable et durable. C’est aussi un état d’esprit qui correspond pleinement à ce que nous sommes chez Nomade Aventure et, surtout, à ce que sont nos clients.

    La labellisation
    Cela fait plusieurs années que nous sommes engagés dans une démarche qualité contrôlée, tous les ans, par un audit.

    Aujourd’hui, nous sommes labellisés avec ECOCERT, un organisme indépendant qui contrôle le respect des valeurs affichées par les entreprises.
    Nous sommes fiers dans ce cadre de participer à l’élaboration de critères mesurables pour :
  • encourager le développement d’un tourisme qualitatif pour une découverte authentique des régions d’accueil et de leur culture ;
  • veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement réparties entre les acteurs du voyage, et participer à un développement durable des destinations ;
  • respecter les usages et différences culturelles des régions d’accueil ;
  • respecter l’environnement et le patrimoine culturel et naturel ;
  • informer de façon transparente et sincère ;
  • s’engager en matière de compensation CO2.

    Des principes qui sont partagés par toute la tribu Nomade, mais aussi par l’ensemble de ses partenaires, prestataires ou réceptifs.

    Pour mieux comprendre notre démarche, n’hésitez pas à consulter le Cahier des charges ATR que nous devons respecter. Egalement, pour toute information concernant la labellisation ATR, rendez-vous sur le site www.tourisme-responsable.org

    Et vous, que pouvez-vous faire ?

    Nomade Aventure vous recommande d’adopter durant votre séjour une attitude fidèle aux engagements d’ATR. Ces recommandations sont précisées dans LA CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR que vous avez reçue avec vos documents de voyage et que vous pouvez consulter à tout moment sur notre site Internet. Nous pouvons également vous l’envoyer par courrier, sur simple demande de votre part.

    Quelques conseils : évitez l’usage des bouteilles en plastiques, évitez les emballages en portions individuelles, et rapportez tout ce vous pouvez, en particulier les piles et emballages plastiques, difficilement recyclables actuellement dans bon nombre de pays.

  • Carte Venezuela Trek Venezuela

    Prolongez votre aventure !

    Pourquoi ne pas rester un peu plus longtemps, et rendre votre voyage encore plus inoubliable, en choisissant l’une de nos extensions ?

    • voyage Indonésie

      Venezuela

      Salto Angel !

      • En bateau (Nature)
      • 3 jours
      • à partir de 699€
      voir plus de détails
    Téléphone

    Ils y sont allés, ils nous en parlent

    Rien de tel que les avis de nos clients pour vous éclairer dans votre choix… et nous aider à améliorer nos voyages !

    Avatar de Marion ayant fait le voyage Duo Roraima et Mochima

    Marion,
    Partie le 09/11/2014
    Très satisfait

    Venezuela, Duo Roraima et Mochima

    Super voyage :)
    Le trek au Roraima est magnifique, les paysages lunaires au sommet valent le déplacement ! Presque un petit regret de n'y être pas resté un jour de plus ... c'était si beau !
    Les 3 jours dans le parc de Mochima sont tels que l'on peut imaginer une plage aux Caraïbes: eaux...(...)