1 • Formalités

Passeport

Pour les ressortissants français et belges : passeport valide au moins 6 mois à compter de la date d'entrée en République Dominicaine + carte de tourisme (les Belges devront en outre présenter une carte d'identité nationale en cours de validité). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d´un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Visa

Les ressortissants français et belges n'ont pas besoin de visa pour les séjours n'excédant pas 90 jours. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Ils ont cependant besoin d'une carte de tourisme. Celle-ci peut être obtenue à l'arrivée en République Dominicaine (10 euros) ou auprès du consulat général en France ou en Belgique. Attention ! A compter du 1er avril 2018, le coût de cette carte devra être inclus à celui du billet d'avion.

Taxe de sortie de 20 dollars US.

2 • Santé

Vaccins obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune est exigée pour tous les voyageurs en provenance de pays où la maladie peut être présente, même si la vaccination n'y est pas obligatoire (cela concerne notamment, ou peut concerner, tous les pays d'Amérique du Sud, à l'exception de l'Uruguay et du Chili).

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins conseillés

Diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche, rougeole (pour les enfants).

Paludisme

S'il est présent de manière constante dans les régions voisines de la frontière avec Haïti, il peut, plus rarement se manifester dans le reste du pays (y compris dans la zone hyper touristique de Punta Cana), de manière limitée dans le temps, en particulier dans les périodes post-cycloniques et nécessiter la prise de Nivaquine. Dans tous les cas l'utilisation de répulsifs actifs est nécessaire (dengue très présente).

Autres risques

Ce sont les risques infectieux, comportementaux et environnementaux qui ont été décrits dans nos recommandations générales, en particulier ceux liés à l'alimentation, aux bains en mer, à la plongée et au soleil.

3 • Géographie

Capitale

Saint-Domingue.

PIB

2535 $/habitant.

Point culminant

Altitude maximale : 3175 m (Pico Duarte).

Climat

Climat tropical, rafraîchi par les alizés sur les côtes nord et nord-est. La saison sèche s’étend de novembre à avril et la saison humide de ami à octobre. Risques cycloniques en septembre et octobre.

Géographie

L’île est située au milieu des Caraïbes, entre Cuba et Porto Rico. Elle s’étend sur 500 km de long et 300 km de large.
Hispaniola, avec La République Dominicaine et Haïti, est la deuxième plus grande île des Grandes Antilles (avec Cuba et la Jamaïque). Le pays est bordé par l'Atlantique au nord, la Mer des Caraïbes au sud, le canal de la Mona à l'est et par Haïti à l'ouest. La République dominicaine occupe les deux tiers de l'île. Superficie: 48 730 km² (France : env. 544.435 km²). Quatre chaînes de montagnes la traversent.
Santo Domingo est la capitale et le port le plus important, avec environ 2,3 millions d'habitants. La deuxième ville par ordre de grandeur est Santiago de los Caballeros, avec à peu près 375 000 habitants.

Economie

L'économie dominicaine repose sur cinq piliers : l'agriculture et l'élevage, l'exportation minière, les produits dits « mineurs », les zones franches (au nombre de 46) et le tourisme.
La République Dominicaine est, avec 183 millions de cigares premium, le premier producteur mondial de cigares roulés à la main. Ce secteur « pèse » environ 200 millions de dollars et nourrit 15 000 personnes.
Le tourisme est un secteur d'activité important, même s’il connait un tassement depuis 2001. Il est la principale source de devises du pays.

Faune et flore

Le plus impressionnant des mammifères: la baleine à bosses peut être observée de janvier à mars. Lamentins et tortues de mer vivent dans les eaux dominicaines.
Sur terre: solenodonte (marsupilani), iguanes. Belle avifaune avec pélicans, faucons, frégates....
Immense variété de légumes et de fuits tropicaux (ananas, mangue, coco...). Tabac et tapioca sont originaires de Saint Domingue. Cacao, caféier, zapote, fruit de la passion.
Hibiscus, orchidées, palétuviers, flamboyants, ceibas ....

4 • Hommes et cultures

Population

8 950 000 habitants.

Langue Officielle

La langue officielle est l´espagnol.

Langue parlée

Le français est parlé par les professionnels du tourisme dans la plupart des villes et sites touristiques.

Peuple

La population dominicaine est comme dans la plupart des pays américains, un mélange de races très variées. Hors mis les Indiens disparus à la fin du 16e siècle, on trouve des Espagnols, des Africains, des Asiatiques (arrivés à la fin du 19e siècle pour travailler dans la construction des chemins de fer), mais aussi des Français, des Américains et des Haïtiens. Officiellement, on note 16% de Blancs, 11% de Noirs et 73% de métis.

Religion

Le catholicisme est la religion officielle. Toutefois, dans les provinces, on trouve une multitude de cultes, souvent d'origine protestante (dans la région de Samana), exercés par les descendants d'esclaves noirs américains arrivés au 19e siècle. On trouve également pas mal de rites vaudous d'origine haïtienne dans les régions de culture de canne à sucre.

Calendrier des Fêtes

1er janvier : Jour de l’an.
21 janvier : fête de Notre-Dame de la Altagracia.
26 janvier : anniversaire de Juan Pablo Duarte, fondateur de la République.
Février : carnaval (défilés chaque dimanche à La Vega, Santiago et Bonao).
Mars - avril : Semaine Sainte, Pâques.
1er mai : Fête du travail.
Juillet : festival de Merengue de Santo Domingo.
16 août : Jour de la Restauration.
24 septembre : fête de Notre-Dame de la Charité.
6 novembre : fête de la Constitution.
25 décembre : Noël.

Histoire

Les dictatures de Rafael Leonidas Trujillo et de Joaquin Balaguer se succédèrent au cours du XXe siècle. Des élections libres, organisées en 1978 mirent fin à la période dictatoriale. En mai 2000, Hipolito Mejia fut élu président pour 4 ans.

Politique

Comme son nom l'indique, ce pays est une république démocratique, régime présidentiel. Toutes les personnes de plus de 18 ans peuvent voter. Les personnes mariées peuvent voter quel que soit leur âge. Les policiers et militaires ne peuvent pas voter.
Le pouvoir exécutif est exercé par le président de la république, chef de l'Etat et de l'administration publique, commandant en chef des forces militaires, et par un conseil ministériel désigné par le président. Il est élu pour quatre ans au suffrage universel direct à deux tours. Le poste de premier ministre n'existant pas, le président exerce lui même la fonction de chef du gouvernement.
Le pouvoir législatif: le Congrès ou Assemblée nationale est composé de deux chambres dont les présidents sont renouvelés chaque année. Le Sénat compte 32 sénateurs, soit un sénateur pour chacune des 29 provinces, et un sénateur pour le district national. Ils sont élus pour quatre ans en même temps que le président. La chambre des députés accueille 145 députés élus au suffrage universel direct à un tour.

Célébrités

- Maria Montez, actrice hollywoodienne des années 40.
- Porfirio Rubirosa, champion de polo et riche playboy international.
- Oscar de la Renta, styliste et parfumeur célèbre.

Savoir-vivre

Le pourboire se pratique en République Dominicaine, il est toutefois laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l´assurance qu´il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d´usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l´on a été satisfait du service.
Pour les chauffeurs, nous vous conseillons 5 euros pas jour et par personne (transfert aéroport, 5 euros par couple). Nous vous conseillons le double pour les guides.
En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs, femmes de ménage…), le mieux est d’aligner votre pourboire sur l´économie du lieu : les prix d´une bière ou d´un thé, d´un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d’estimer son montant. Mettons toutefois qu'à l'hôtel, 1 à 2 euros par bagage et 2 euros journaliers pour le room service (selon demande) soient des montants raisonnables.

Dans les restaurants, l’usage est de laisser un pourboire équivalant à 10% du montant de l’addition (si le service n'est pas inclus, sinon 5% suffisent).

Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

Achat

Cigares, CD de merengue, tableaux (haïtiens !), rhum.
Négocier un prix fait partie de la tradition. Vous déclinez gentillement le premier prix, on vous en proposera un deuxième naturellement.

Cuisine

Produits locaux : yucca, banane plantain, riz, café, cacao, ananas…
Le plat de base, la bandera dominicana, se compose de poulet, de haricots rouges et de riz. Quant au sancocho, il mélange viande et légumes. Les fruits de mer sont très prisés : langoustes, lambis, araignées de mer (grillés, à la créole ou au lait de coco).

Boisson

L’eau du robinet n’est pas potable ; on boira donc de l’eau minérale en bouteille (capsulée) et on évitera logiquement les glaçons.
La bière locale, la Presidente, est excellente. On essaiera également la Malta Morena, boisson nutritive, non alcoolisée et bon marché. Le rhum est la boisson nationale ; trois marques se partagent le marché : Brugal, Barcelo et Bermudez.

5 • Transports

Route

Le réseau routier est très inégal et mal éclairé (dans tous les cas, évitez la conduite nocturne). Le code de la route est vaguement indicatif, les conducteurs souvent sans permis, ni assurance. Il faut être conscient de ces « écarts » par rapport à nos manières de faire. Le klaxon est un attribut indispensable du conducteur dominicain ; nous vous engageons à l’adopter. Hors des grands axes, la signalisation est à éclipses : cela vous permettra d’entrer en contact avec les Dominicain et d’apprécier leur gentillesse…

Taxi et location

Les taxis collectifs s'appellent guaguas.
Les loueurs de voiture sont nombreux dans les grandes villes. On préfèrera les compagnies internationales, dont les véhicules et les assurances sont fiables. Pour louer une voiture, il faut disposer d’un permis de conduire national de plus d’un an et avoir 25 ans minimum. On peut également louer des motos : agréable et économique.

Train

Le réseau ferroviaire existant sert uniquement au transport des marchandises(canne à sucre).

Avion

Lignes aériennes régulières et avions-taxis relient tout le pays. Il n'y a pas moins de sept aéroports nationaux en République Dominicaine et Air Santo Dominguo, compagnie aérienne privée, assure de nombreux vols antre Santo Domingo et les principales villes du pays.

6 • Infos pratiques

Décalage

La République Dominicaine est à GMT-4, c'est à dire :
- en été, il y a 6 heures de décalage (quand il est 12h00 à Saint-Jean-de-Luz, il est 6h00 à Saint-Domingue).
- en hiver, il y a 5 heures de décalage (quand il est 12h00 à Paris, il est 7h00 à Saint-Domingue).

Argent

La monnaie nationale est le peso dominicain.
Le peso est utilisé dans tous les commerces. Nous vous conseillons d’emporter des euro et de les changer sur place. Toutefois, vous trouverez des distributeurs cartes bancaires, qui permettent de retirer directement des pesos (frais bancaires à prévoir sur les retraits). Certains commerces haut de gamme acceptent les règlements par carte bancaire (commission 2% à 3%).
Les banques ouvrent, en général, de 8h30 à 17h00, du lundi au vendredi.

Electricité

110 volts ; prises américaines (2 fiches plates). Prévoir un adaptateur-transformateur.

Horaire

Les commerces ouvrent généralement de 9h à 19h et les boutiques de tourisme jusqu'à 18h seulement. Les centre commerciaux les plus importants de la capitale et des zones touristiques restent souvent ouverts sans interruption. Les autres ferment entre 12h30 et 14h30, sieste oblige.
Les horaires de musée et leur jour de fermeture sont succeptibles de varier d'une saison à l'autre et pour éviter toute mauvaise surprise, y aller entre 10h et 17h. Quelques édifices réligieux n'ouvrent que le matin.

Média

La télévision:
Il existe 8 chaînes hertziennes, dont 6 privées et 2 chaînes de télévision par le câble. Color Vision est la chaîne la plus regardée pour ses séries et ses variétés. Vous aurez aussi la possibilité de voir la RAI, plusieurs chaînes américaines et d’autres sud-américaines.

La radio :
Il existe 180 stations de radios (AM et FM).

La presse :
El Listín Diario est le plus ancien quotidien national. Sa tendance est pro-gouvernementale.

Poste

Les bureaux de poste sont ouverts de 8h00 à 15h00.
Pour 10 pesos votre courrier arrivera en Europe en une dizaine de jours (en une semaine, pour 25 pesos).

Téléphone

Pour appeler la République Dominicaine depuis la France, composer 00 + 1809 + le numéro de votre correspondant.
Pour appeler la France depuis la République Dominicaine, composer 011 + 33 + le numéro de votre correspondant à 9 chiffres (sans le 0 initial).

Internet

Il existe dans les grandes villes et surtout dans les sites touristiques un grand nombre de cybercafés. Les prix varient selon les endroits: en général, cela coûte environ 0,50 RD$/mn. Vous pourrez également surfer dans cetains Codetel/Claro (centres téléphoniques privés) et sont les moins cher de tous les autres centres.

Couverture GSM

Le relais en République Dominicaine est bon. Toutefois, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre opérateur sur les modalités d’accès au réseau local. « Orange » est présent en République Dominicaine. Vous ne pourrez utiliser votre téléphone portable que s’il s’agit d’un tri-bande.

Devise

DOP

Taux

Cours d'achat estimé : 1 DOP = 0.017100 Euros au 17/11/2019 - Source : www.xe.com

7 • Adresse utiles

Ambassade

Ambassade de la République Dominicaine en France
45, rue de Courcelles - 75008 Paris
Tél. : 01 53 53 95 95
Fax : 01 45 63 35 63
Email : embajadom@wanadoo.fr
Web : www.embajadominicana.fr/

Ambassade de la République Dominicaine en Belgique
12, avenue Bel-Air - 1180 Bruxelles
Tél. : (2) 346 49 35
Fax : (2) 346 51 52
Email : embajada@dominicana.be
Web : www.dominicana.be

Ambassade de la République Dominicaine en Suisse
Weltpoststrasse, 4 - 3015 Bern
Tél. : (31) 351 15 85
Fax : (31) 351 15 87

Consulat

Consulat général de République Dominicaine
24, rue Vernier - 75017 Paris
Tél. : 01 55 37 10 30 / 36
Fax : 01 44 09 98 88
Email : consuldompar@wanadoo.fr

Il y a également un consulat général à Marseille.

En Belgique, il y a un consulat de République dominicaine à Anvers.

En Suisse, il y a un consulat de République Dominicaine à Genève.

Office de tourisme

Office de tourisme de la République Dominicaine en France
22, rue du Quatre-Septembre - 75002 Paris
Tél. : 01 43 12 91 91
Email : info@otrepubliquedominicaine.com
Web : www.godominicanrepublic.com

Office de tourisme de la République Dominicaine en Belgique
271 A, avenue Louise - 1050 Bruxelles
Tél. : (2) 646 13 00

Office de tourisme de la République Dominicaine en Suisse
Zolikerstrasse, 141 - 8034 Zürich
Tél. : 55 02 42

8 • Environnement

Situation Environnementale

Quel que soit l´environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou naturel, il est de sa responsabilité de respecter l´endroit qu´il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente, le cas échéant, les problèmes environnementaux spécifiques au pays concerné.
– Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination de ces déchets. Par exemple : piles et batteries, médicaments périmés, sacs plastique.
– La rareté de l´eau est aujourd´hui un problème mondial. Même si le pays visité n´est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets.
– Dans la plupart des hôtels vous disposerez d´une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé, pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n´êtes pas présent dans la chambre. La climatisation n´est d´ailleurs pas absolument nécessaire sous tous les climats.
– En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : renoncer à cueillir des fleurs rares, à ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc.