recherche cartographique

Recherche cartographique Nomade Aventure



Départ garanti :

 

TANZANIE

Accueil > Tanzanie > Santé Retour tanzanie

Santé Tanzanie

Vaccins obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n’est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe (avril 2011). Mais elle l’est pour ceux qui auront passé plus de 12 heures dans un pays d’endémie. Elle pourra donc être exigée aux arrivées aéroportuaires, terrestres ou portuaires pour les voyageurs arrivant de l’un des pays est-africains voisins (Kenya, Ethiopie, Ouganda), où la maladie peut être présente. Les autorités sanitaires de Zanzibar peuvent exiger un certificat valide de vaccination à l'arrivée de Tanzanie continentale. Même non obligatoire, la vaccination contre la fièvre jaune est recommandée. Le ratio bénéfice-risque en fera évaluer l’opportunité par le médecin du centre de vaccination agréé (pour la vaccination des seniors en particulier).

Vaccins conseillés

Diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite, Hépatites A et B, Rougeole pour les enfants. Pour des séjours prolongés, typhoïde, rage (surtout pour les enfants).

Paludisme

Le paludisme est présent dans tout le pays, dès lors qu'on est au-dessous de 1 500 m. En conséquence, on appliquera des mesures de prévention active contre les moustiques : répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires, qui protègeront également contre les risques d’autres maladies vectorielles, comme la dengue (en extension permanente), le chikungunya (dont la première épidémie connue a été décrite en 1952, en Tanzanie) ou le virus Zika. Le traitement préventif est recommandé : Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), Doxycycline ou Méfloquine (Lariam) (sachant que le Lariam est contre-indiqué en altitude, donc, pour les voyageurs devant faire l'ascension du Kilimandjaro).

Autres risques

Ils seront d'autant plus facilement évités que vous respecterez les consignes de prévention des risques alimentaires, environnementaux ou comportementaux, exposés dans nos recommandations générales. Risques liés à la randonnée en haute montagne : 5 895 m pour le Kilimandjaro, ce sera suffisant pour dissuader la plupart des voyageurs d'en tenter l’ascension. Restent deux catégories de montagnards. Une première dont nous ne parlerons pas, considérant (peut-être à tort) qu'elle est bien informée, bien entraînée et suffisamment équipée pour parer aux risques de la haute montagne ; ce sont les alpinistes, venus avec le Kilimandjaro pour objectif. Si les risques sont (presque) les mêmes pour tous, nous prenons pour principe que ceux-là les connaissent. Ce n'est pas forcément le cas des autres et ces « autres » pourraient bien être vous, tentés par l'occasion qui se présente de découvrir des paysages, une flore, une faune inconnus et, pourquoi pas, la neige sous les tropiques. Reportez vous alors au chapitre consacré à l´altitude dans nos recommandations et, pour éviter les accidents, observez scrupuleusement les conseils que nous vous donnons. Souvenez vous que si vous n´êtes pas bien préparé et bien équipé, votre ascension sera plus pénible que plaisante. Vous devrez avoir à l´esprit que, même si vous êtes près de l'équateur, vous êtes en haute montagne et qu'il y fait très froid la nuit (risque de gelures) et que, parce que vous êtes près de l'équateur, le soleil « tape » fort (risque de brûlures solaires et d'ophtalmie des neiges). Risques liés à la plongée sous–marine. Votre voyage se terminera peut-être sur l’une des plages de la côte ou de Zanzibar. Attention aux coups de soleil, aux blessures par les coraux, les coquillages ou les rochers (que vous préviendrez par le port de chaussures de bain ou de palmes), aux piqûres de méduses, de poissons ou d'oursins. Mais, surtout, vous aurez envie de découvrir (autrement que d’un bateau à fond de verre) les fabuleux fonds marins, leur faune et leur flore. Rappelons que la première précaution est de ne pas plonger en l'absence de moniteurs spécialisés et de vérifier la fiabilité du matériel. Reportez-vous au chapitre de nos recommandations concernant les risques des baignades et plongée.

Infos pratiques

Les infrastructures sanitaires sont acceptables à Dar-es-Salam, mais il sera capital de contacter la compagnie d'assurances avant toute décision