recherche cartographique

Recherche cartographique Nomade Aventure



Départ garanti :

 

BURKINA FASO

Accueil > Burkina faso > Santé Retour best of ghana

Santé Burkina faso

Vaccins obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune est exigée à l'arrivée. Elle doit être faite dans un centre agréé de vaccinations internationales, au moins 10 jours avant le départ. Pour des raisons de réponse immunitaire et donc d'efficacité, mais sans obligation, une revaccination pourra être proposée si une vaccination initiale a été faite à un enfant de moins de 2 ans, ou pendant une grossesse, ou au cours d'un épisode d'immunodéficience.

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, vaccins et rappels (ou immunité) contre :
- diphtérie, tétanos, poliomyélite ;
- hépatites A et B ;
- coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage).
Mais aussi, en fonction de la durée, de la saison et des conditions de voyage :
- typhoïde ;
- rage.

Vaccin anti-méningococcique A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix) en période épidémique et saison sèche.

Paludisme

La protection de la peau et des vêtements par des répulsifs efficaces et l’utilisation de moustiquaires imprégnées pourront éviter les piqûres de moustique vecteurs de paludisme, mais aussi d’autres affections parasitaires ou virales.

Le traitement préventif sera assuré par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou ses génériques), de Méfloquine (Lariam) ou de Doxycycline (Doxypalu) sur prescription médicale.

Autres risques

Leur prévention passe par l’observance des conseils qui ont été donnés dans nos recommandations générales.
Insistons sur l’hygiène alimentaire, qui doit être une préoccupation permanente, pour éviter non seulement une banale turista, mais surtout des affections plus préoccupantes (même si elles sont moins grave que chez les populations locales) que seraient une typhoïde , une hépatite A , voire un choléra.
Les conditions climatiques des régions sahéliennes peuvent être difficiles à supporter à certaines périodes et doivent être connues des voyageurs ; les nuits d’hiver sont souvent fraiches, voire froides, contrastant avec des journées chaudes qui deviennent de plus en plus torrides à mesure qu’arrivent le printemps et, surtout, l’été. Le climat des régions touristiques (réserve de faune d'Arly) est de plus en plus chaud jusqu’aux premières pluies de mai.
Enfin, la relative fréquence des vipères et des scorpions réclame une grande vigilance, en particulier le matin avant de s’habiller et d’enfiler ses chaussures.

Infos pratiques

Les infrastructures sanitaires ne sont acceptables qu’à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso, mais les conditions de transport sont souvent difficiles. En cas de problème, il faudra donc contacter la compagnie d’assistance et les services de l’ambassade de France :
- à Ouagadougou, tél. : (226) 50 49 66 66.