recherche cartographique

Recherche cartographique Nomade Aventure



Départ garanti :

 

ARGENTINE

Accueil > Argentine > Santé Retour argentine

Santé Argentine

Vaccins obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas obligatoire pour les voyageurs arrivant directement d'Europe ou des Etats-Unis. Bien que les cas de fièvre jaune ne soient localisés que dans la région voisine des chutes d'Iguaçu, le pays est considéré, « administrativement », comme un pays d'endémie amarile.
Même si le risque (modéré) n'existe que pour ceux (à qui on doit recommander la vaccination) qui se rendent dans cette région, ceux qui projettent de prolonger leur voyage dans d'autres pays d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale ou dans les Caraïbes, se verront réclamer, au risque de ne pouvoir embarquer, un certificat de vaccination, même s'ils n'ont pas été à Iguaçu !
La mention de validité « à vie » du vaccin doit être notifiée sur le carnet jaune par un Centre de vaccinations internationales, y compris pour les vaccins faits avant que ne soit prolongée la durée de validité.

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

Paludisme

Il est présent sous une forme bénigne dans le nord de l'Argentine, au dessous de 1 800 mètres. La protection contre les piqûres de moustiques (répulsifs corps et vêtements, moustiquaires) préviendra aussi le risque de transmission d’autres maladies (dengue, fièvre jaune, virus Zika). Pour les séjours de plus de 8 jours en zone impaludée (régions rurales du nord), il faudra adjoindre à ces mesures la prise de Chloroquine (Nivaquine) sur prescription médicale.

Autres risques

Vous y échapperez en observant les conseils prodigués dans nos recommandations générales sur les risques environnementaux et comportementaux. Sans les majorer (mais sans non plus les occulter) il faut signaler, dans le nord essentiellement, les risques, rares mais redoutables, de morsures de serpents (crotales et cobras). Les treks andins et, a fortiori, l´ascension de sommets (l´Aconcagua culmine à 6 960 mètres) exposent aux risques de l' « andinisme », version locale de l'alpinisme, mêmes précautions donc que celles détaillées dans « Santé des voyageurs ».

Infos pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes dans les grandes villes et, en particulier, à Buenos-Aires, où les problèmes médicaux et chirurgicaux pourront être pris en charge, après avis auprès de la compagnie d'assistance et, éventuellement, des services de l'ambassade de France.