recherche cartographique

Recherche cartographique Nomade Aventure



Départ garanti :

 

ZIMBABWE

Accueil > Zimbabwe > Hommes et culture Retour paradis des animaux !

Hommes et culture Zimbabwe

Population

12 576 742 habitants.

Langue Officielle

Le Zimbabwe reconnaît comme langue officielle l'Anglais qui est utilisé dans l'administration gouvernementale, pour les médias et comme unique langue dans les universités.

Langue parlée

Les langues parlées sont : le shona (parlé par 67% de la population) et le ndébéle (parlé par 16% de la population).
Le shona est une langue très ancienne surtout parlée dans le centre et l’est du pays.
Le ndébéle est une langue récente, créée il y a moins de 2 siècles et dérivée du Zoulou, surtout parlée dans la Matabeleland et l’ouest du pays (région de Bulawayo).
Voici quelques expressions de base en shona et en Ndébéle qui vous permettront de communiquer :

En Shona
Bonjour (initial) : Mhoro /Mhoroi
Bonjour (réponse) : Ahoi
Au revoir (la personne reste) : Lisalekhule
Au revoir (la personne part) : Fambai zvakanaka
Comment allez-vous ? : Makadii / Makadi-ni ?
Je vais bien : Ndiripo
S’il vous plaît : Ndapota
Merci : Ndatenda / Masvitta
Combien (cela coûte-t-il) ? : Imarii ?
Aujourd’hui : Nhas
Demain : Mangwana
Hier : Nezuro
Oui : Ehe
Non : Aiw

En Ndébélé
Bonjour (initial) : Sawubona/Salibona
Bonjour (réponse) : Yebo
Au revoir (la personne reste) : Chisarai zvakanaka
Au revoir (la personne part) : Uhambe kuhle
Comment allez-vous ? : Linjani / Kunjani ?
Je vais bien : Sikona
S’il vous plaît : Uxolo
Merci : Siyabonga kakulu
Combien (cela coûte-t-il) ? : Yimalini ?
Aujourd’hui : Lamhla
Demain : Kusasa
Hier : Izol
Oui : Yebo
Non : Hayi

Peuple

98 % de Noirs (71 % de Shonas, 16 % de Ndebeles et 11 % de minorités ethniques), 1 % de Blancs et 1 % de métis et d'Asiatiques.

Les Zimbabwéens sont pour la plupart Bantoue (dont 76% appartiennent à des groupes Shona.
Ces groupes Shona habitent pour la plupart l'Est du Pays et le Nord, englobant Harare, Mutare, l'est du lac Kariba, Gweru...

Les Ndebeles représentent 18% de la population du Zimbabwe et vivent pour l'essentiel au nord est et à l'est du pays.
A noter que les femmes Ndebeles furent appelées "femme girafe" à cause des anneaux de cuivre qu'elles portent aux chevilles et cou.
Les Batonka représentent 2 % de la population et vivent en dessous du lac Kariba.
Les Shangaan ne représentent qu'1% de la population et résident dans le sud-est du pays.
Enfin, les européens et asiatiques d'origine indienne représentant 2% de la population sont installés partout.

Religion

Religion à 50 % syncrétique (chrétienne mélangée aux croyances locales), 25 % de chrétiens, 24 % de croyances locales, 1 % de musulmans et autres.

Les Shona sont chrétiens tout en conservant leurs croyances traditionnelles animistes.

Calendrier des Fêtes

18 Avril : jour de l'Indépendance.

Histoire

Historiquement, le Zimbabwe est une ancienne colonie britannique lorsqu'elle s'appelait encore Rhodésie.
En 1888/1889, Cecil John Rhodes, qui rêve de voir s'étendre l'empire britannique entre le Caire et la Cap, obtient des concessions et fonde la British South Africa Company.
C'est ainsi qu'en 1895 est créée la Rhodésie du Nord et la Rhodésie du Sud.
En 1923, la Grande-Bretagne se décide à annexer la Rhodésie du Sud. Puis en 1953, il y a unification des deux Rhodésies.
En 1961, une constitution favorisant les blancs au pouvoir a été formulée.
En 1965, le gouvernement a unilatéralement déclaré son indépendance, mais la Grande-Bretagne n'a pas reconnu l'acte et a demandé une généralisation des droits de vote pour la majorité noire Africaine du pays. Suite à des sanctions de l'ONU et une guérilla, des élections libres ont finalement eu lieu en 1979, et le Zimbabwe a obtenu son indépendance le 18 avril 1980.
Robert MUGABE, le tout premier 1er ministre de la nation, est resté le seul dirigeant du pays (en tant que président depuis 1987) et domine le système politique du pays depuis l'indépendance.

Politique

Le Zimbabwe est une république de l’Afrique centrale divisé en huit provinces et deux villes à statut provincial (Bulawayo et Hararé), chacune étant dotée d'une Assemblée provinciale et administrée par un commissaire nommé par le gouvernement central: Manicaland, Mashonaland Central, Mashonaland-Est, Mashonaland-Ouest, Masvingo, Matabeleland-Nord, Matabeleland-Sud et Midlands.
En vertu de l'article 171 de la Constitution de février 2000, chacune de ces provinces est dotée de son Assemblée habilitée à adopter des lois en matière de tourisme, de transports, de logement, de santé, d'éducation...

Le Président est le chef de l'Etat, le chef du gouvernement et le commandant en chef des forces de défense. Il est élu par les électeurs inscrits sur les listes électorales et son mandat est de six ans, renouvelable.

Le Parlement comprend 150 représentants, dont 120 sont élus par les électeurs inscrits et représentent 120 circonscriptions, huit sont des gouverneurs de province qui sont d'office membres du Parlement, 10 sont des chefs traditionnels désignés par le Conseil des chefs et 12 autres sont nommés par le Président.
Le Parlement est convoqué par une proclamation présidentielle et il est prorogé et dissous par le Président. Il a un mandat maximum de cinq ans au terme duquel il est automatiquement dissous. En vertu de la Constitution, une élection générale doit ensuite avoir lieu immédiatement.

Le Zimbabwe est également une démocratie multipartiste. Autrement dit, les individus sont libres de former des partis politiques et d'y adhérer. Aux élections, les électeurs, sous réserve de l'éligibilité, peuvent voter pour n'importe quel candidat de n'importe quel parti politique.
Il existe actuellement une douzaine de partis politiques dans ce pays.

Célébrités

Cecil John Rhodes (1853-1902): était un homme d'affaire britannique, Premier ministre de la colonie du Cap en Afrique du Sud et fondateur de la Rhodésie en l'honneur duquel elle fut baptisée.
Sa devise personnelle "so much to do, so little time..." (tant de choses à faire, si peu de temps pour les accomplir..) fit le tour du monde.

Robert Gabriel Mugabe (né le 21 février 1924)est un dictateur africain, président du Zimbabwe depuis 1987, auparavant premier ministre depuis 1980.
Longtemps considéré comme l'un des "pères de l´indépendance", l'ancien guérillero a plongé, au début des années 2000, l'ancien grenier à blé de l'Afrique dans la pénurie alimentaire la plus totale...

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service.
Pour les chauffeurs, nous vous conseillons l'équivalent de 2 à 3 euros par jour et par personne (5 euros par jour et par personne pour les guides). A l'hôtel, une tip box pour le personnel est généralement à disposition ; compter 1 à 2 euros par bagage au bagagiste. Au restaurant, 10% du montant de l'addition sont dans la norme.
Nous vous conseillons d'aligner votre pourboire sur l’économie locale : le prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'estimer son montant.

Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

Dans les camps et lodges il est d’usage de donner un pourboire d’environ 4 euros par jour et par personne à votre chauffeur-guide et de 2 euros par jour et par voyageur pour le reste du personnel. Des boîtes à pourboires (tip box) sont en général prévues à cet effet dans chaque camp. Vous pouvez également utiliser des enveloppes.

Achat

Parmi l'artisanat présent au Zimbabwe, voici les incontournables que vous trouverez facilement :
- Les sculptures en ébène, en acajou ou en mukwa.
- Les pierres précieuses en émeraude, malachite ou serpentine, qui sont soit sculptées, soit serties en bijoux.
- La dentelle et la vannerie.
- Enfin, le fameux tabouret batonka en bois sculpté, originaire de la région de Binga.

Cuisine

La cuisine zimbabwéenne est souvent calquée sur la cuisine anglaise et manque un petit peu d’originalité : la formule « buffet » proposée dans les lodges et hôtels est amplement pratiquée. Les fruits et légumes sont rincés à l’eau filtrée et peuvent être consommés sans crainte.
Les camps et lodges fournissent en général de l’eau minérale ou purifiée pour votre consommation.
Si vous souhaitez découvrir les saveurs locales vous pourrez apprécier le plat national « la satza » (sorte de porridge de maïs blanc accompagné de légumes ou viande en sauce), de savoureux plats préparés à base de « viandes de brousse » comme le ragoût « d’impala », le steak de « koudou » ou d’autruche, de queue de crocodile… Des plats à base de poissons sont également proposés dans tout le nord-ouest et l’est du pays.

Boisson

L’eau du robinet étant impropre à la consommation, il est conseillé de ne boire que de l’eau minérale en bouteille. On s’abstiendra également de consommer des glaçons.