recherche cartographique

Recherche cartographique Nomade Aventure



Départ garanti :

 

SWAZILAND

Accueil > Swaziland > Hommes et culture Retour trek du drakensberg à la "wild coast"

Hommes et culture Swaziland

Population

1 161 219 habitants

Langue Officielle

Anglais et Siswati

Langue parlée

Le zoulou :6,8 %0, le tsonga :1,7 %, le nyanja :0,5 %, le sotho du Sud 0,4 %. La langue «blanche» est l'afrikaans 1,1 %.

Calendrier des Fêtes

6 septembre qui correspond à la date de l'indépendance ( 6 septembre 1968)

Histoire

Bien que des restes d'occupations par des humains datant de plus de 100 000 ans aient été trouvés au Swaziland; la population actuelle y émigra au XIX siècle, suite aux migrations des populations bantoues et sous la pression des Boers en prise avec les Zoulous. En même temps, les premiers blancs commencèrent à coloniser le secteur.
Après la guerre des Boers, le Swaziland devint une colonie britannique. L'indépendance fut accordée au pays le 6 septembre 1968. Depuis lors, la vie politique du Swaziland oppose les partisans d'un régime démocratique à ceux d'une monarchie absolue.

Politique

La constitution en vigueur interdit les partis politiques.
Le 18 août 2004, le Roi Mswati III annonçait que le pays allait changer de constitution. Les organisations de défense des droits de l'Homme et les groupes d'opposition dénoncèrent le projet proposé de constitution, puisqu'elle continuait à interdire les partis politiques et renforçait les pouvoirs du Roi. En dépit des résistances des groupes d'opposition, la nouvelle constitution du Swaziland fut ratifiée par le Roi le 26 juillet 2005 et est entrée en vigueur le 8 février 2006. Le pays demeure une monarchie absolue. Les partis politiques ne sont perçues que comme des "associations" et la Cour suprême ne peut juger d'affaires pouvant impliquer la Monarchie.

Savoir-vivre

Le pourboire est soumis à votre libre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service.
Pour les chauffeurs nous vous conseillons au minimum l’équivalent de 1.5 € ou 2 $ par jour et par personne. Nous vous conseillons le double pour les guides.
En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs, etc.) les usages sont très variables. Nous vous conseillons de caler votre pourboire en fonction de l’économie locale : le prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes locales, etc. vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront comme vous le faites naturellement chez vous de caler le montant de votre pourboire si celui-ci vous parait justifié.

Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

Achat

Les bougies swazi sont réputées pour leurs multiples couleurs et motifs. Grâce aux bougies Swazi, les artisans ont une rémunération qui leur permet d'accéder aux soins, à la scolarité pour leurs enfants et à la propriété. Elles sont tellement réputées que vous les trouverez au-delà des frontières de ce petit royaume.
Vous trouverez également de l’artisanat en bois (comme dans beaucoup de pays d’Afrique).
L’art swazi, c’est aussi ses grandes teintures. On y teint une sorte de lin, appelé « lutindzi », il est récolté par les villageois, puis teint selon des techniques artisanales, avant d’être travaillé en vannerie.
Vous pourrez trouver tous ces objets au marché de Mbabane qui est ouvert tous les jours.

Cuisine

La cuisine traditionnelle du Swaziland se compose généralement de viandes de bœuf et de poulet grillés, accompagnés par des légumes. Et, comme en Afrique du Sud, on déguste le « biltong » (viande séchée) pour les petits creux.
Vous pourrez également trouver trouver la cuisine des pays qui bordent le royaume comme l’Afrique du Sud, le Mozambique